DECO, Dvt perso et organisation

Comment concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins de rangement ?

Les travaux sont finis et nous savourons chaque jour les aménagements et la nouvelle disposition de notre cuisine.

Vous aimez ?

Vous êtes en plein déménagement ? Vous allez vous lancer vous aussi pour refaire cette pièce si importante pour cuisiner, prendre les repas, recevoir, passer du temps à faire de bons petits plats ? Vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez peur de vous tromper ? Vous n’avez aucune idée de ce qui vous convient réellement en terme de taille de rangement ? De style de déco ?

Alors voici mes conseils et astuces : je les ai testés lors de la conception de notre cuisine, et je peux donc avec un certain recul vous dire que même si parfois cela vous parait extrêmement contraignant, chaque étape vaut le coup et a son importance.

C’est parti !

Commencer par trier et lister :

  • De quoi vous servez vous tous les jours
  • toutes les semaines
  • tous les mois
  • une à deux fois par an
  • jamais

Vous prévoyez de changer votre cuisine dans les 6 mois ? Parfait, je vais vous faire gagner du temps (enfin pas sur le moment, car vous allez me maudire en premier lieu 😉 )

Vous allez devoir vider votre cuisine dans les prochains mois pour les travaux alors autant commencer maintenant.

LA METHODE DU CARTON :

Videz tous vos placards et mettez dans des cartons toute votre vaisselle, vos plats, linge de maison, ustensiles, etc.

Déjà vous remarquerez qu’en rangeant tous ces objets dans des boites, en les catégorisant, vous allez fatalement en éliminer ou en reléguer dans une autre pièce.

Ai-je vraiment besoin d’un placard pour 3 nappes ? Ne peuvent-elles pas être rangé avec les torchons ou dans le buffet de salle à manger ?

Ai-je vraiment envie d’avoir mon appareil à raclette qui me prend un placard entier dans ma cuisine ? Ne puis-je pas le laisser au garage / cellier et ne le sortir que quand nous avons besoin ? Ou même le donner / vendre si on ne mange qu’une raclette par an et se faire prêter l’appareil par des amis pour la soirée raclette de l’année ?

Bref c’est tout un travail de réflexion en amont qui vous permet de savoir comment vous imaginez votre future cuisine au quotidien et surtout pourquoi vous allez acheter tel ou tel placard.

Même si le coût d’un déménagement peut revenir moins cher qu’on pense, c’est toujours plus facile si on a moins de cartons à transporter et à déballer.

Chaque aménagement intérieur de vos placards est un investissement, alors réfléchissez bien si vous souhaitez vraiment mettre des euros dans une étagère pour un appareil à fondue ou investir dans un très grand casserolier pour 6 casseroles alors que vous n’en utilisez réellement que 3 au final.

C’est d’ailleurs la base du minimalisme dans la maison et même si vous ne tendez pas vers cela, c’est toujours agréable d’y voir plus clair et de se débarrasser de l’inutile, surtout quand on prend de nouvelles habitudes avec de nouveaux meubles entre autre. C’est l’occasion de repartir sur des bases saines et de tendre vers votre idéal en terme d’organisation, possession etc… et de désencombrer.

Cette astuce peut paraître complexe et très chronophage mais tout mettre en carton c’est vraiment la solution pour y voir plus clair sur ses besoins véritables car on fait déjà un premier tri lors de la mise en carton et ensuite on va pouvoir se rendre compte de la place dont on a besoin pour ce dont on se sert le plus souvent et où on voudrait qu’il soit rangé.

Je m’explique.

Désormais tous vos placards sont vides. Vous allez devoir aller chercher dans vos cartons chaque fois que vous aurez besoin de quelque chose. Cela demande de sacrifier une partie d’une autre pièce pour stocker tout cela, mais je vous assure que c’est très efficace pour réaliser ce que l’on possède et surtout la place que prend ce qui reste et dont on ne se sert finalement pas ou trop peu pour être conservé ou y consacrer un placard.

Ensuite vous le mettrez à une place dans votre cuisine : l’endroit qui vous parait le plus logique. Essayez de faire abstraction de son ancienne place et voir si une autre ne serait pas plus pratique. Même si actuellement vos ciseaux risquent de se retrouver sur une étagère car vous n’avez pas encore de quoi les suspendre par exemple mais que leur place vous parait toute trouvée : en hauteur, près de l’évier.

Et ainsi vous allez faire revenir dans votre cuisine, les objets et accessoires qui constituent réellement votre quotidien et vos besoins.

Au bout de 2-3 semaines vous devriez déjà vous rendre compte qu’avec 1 moule à tarte et 1 moule à gâteau vous tournez bien, sans avoir la sensation d’en manquer, si vous mangez une fois par semaine ce genre de plats. Mais d’autres qui en font tous les jours en auront besoin de +, mais ne mangent peut-être jamais de plats asiatiques ou à la cuisson vive et n’auront pas besoin de wok, donc réaliseront que cette forme de plat leur prend de la place pour rien, idem pour un joli plat à tajine qui vous avez fait envie en rentrant de vos vacances au Maroc mais qui finalement ne vous a jamais servi car vous ne savez pas le cuisiner et préférez aller le manger chez vos amis 😉

Il y a pleins d’ustensiles de cuisine qui nous ont séduit sur le papier et qui s’avère trop compliqué/ inutile / pas conforme au résultat attendu … bref que l’on garde au cas où, ou parce que ça fait bien d’en avoir un, ou parce qu’on l’avait payé cher à l’époque, ou que c’était la mode … Mais pourquoi continuer à conserver ce qui ne fait que remplir un placard et nous encombre ?

Alors vendez / donnez ce qui ne vous sert plus, ou en double / triple (oui ça nous arrive à tous n’est ce pas ?) ou ne correspond plus à vos besoins actuels (par exemple, les enfants ont grandi, inutile de conserver trop de petits récipients ou la vaisselle de bébé : un set si vous avez encore des enfants en bas âge dans votre entourage suffira et encore uniquement s’ils viennent souvent chez vous).

Déjà après ce deuxième gros tri vous devriez y voir plus clair : certains placards vous paraissent désormais trop grands, ou bien vous réalisez qu’au contraire vous auriez besoin d’un très grand tiroir car vous faites des plats familiaux et que vos contenants sont imposants, mais que vous pouvez tout à fait supprimer un des 2 tiroirs où vous amassiez 3 fois trop de petites verrines et autres mini-cocottes qui ne correspondent pas du tout à votre façon de cuisiner ou recevoir.

Bref commencez à réfléchir à vos habitudes de cuisine : vous mangez beaucoup de surgelés ou vous surgeler tous vos plats / restes etc pour tout un tas de raisons, alors vous avez besoin d’un plus grand congélateur.

C’est plus facile si vous avez déjà vécu dans l’appartement ou la maison que si vous n’avez pas encore en tête la disposition de la pièce parce que vous n’avez pas encore vécu dans ce logement et vous sortez à peine des cartons du déménageur Bordeaux.

Mais rien ne vous empêche de lister ce qui ne vous plaisait absolument pas dans votre ancien foyer et que vous ne voulez surtout pas reproduire ; parfois ne pas savoir ce qu’on veut, c’est moins compliqué si on sait ce qu’on ne veut pas. C’est valable pour à peu près tout d’ailleurs 😉

Au contraire, avez-vous envie de changer votre organisation à cause d’un changement d’emploi (vous aurez moins de temps le soir, mais vous rentrez entre midi et deux ?), les enfants grandissent (il faut qu’ils puissent atteindre le micro-ondes, ou avoir suffisant d’espace sur le plan de travail pour cuisiner avec vous), vous avez investi dans un robot multifonction et vous souhaitez lui trouver une place de choix, ou au contraire vous aimez cuisiner et souhaiter investir dans des éléments plus pro comme un four vapeur etc …

Quoiqu’il en soit, il faut garder en tête que vous ne devez pas regarder la cuisine de votre amie ou voisin pour refaire à l’identique parce que c’est joli (même si vous pouvez vous inspirer de ces couleurs, styles, matières). De même, ne prenez pas un gros frigo parce que c’est la mode, ou un mur entier de rangements parce que tout le monde vous dit qu’il faut beaucoup de rangement, ou des étagères parce qu’on met + de choses que dans un tiroir ( c’est faux) ou un grand tiroir parce que vous aurez toujours des choses pour le remplir …

Essayez de concevoir votre cuisine pour VOUS ! pour VOS besoins, et VOS affaires.

J’ai envie également de vous alerter sur le fameux « pour quand on a des invités » : les 3 services vaisselles dont vous ne vous servez que quand vous avez du monde, du plat de service que vous ne sortez que pour noël, du moule à gâteau en forme de nounours que vous gardez pour le jour où il y a des enfants à la maison …

Au final vous oubliez une fois sur deux de vous servir de ces objets, ou même si vous y pensez, est-ce que cela vous procure vraiment du plaisir ou est-ce une contrainte de laver à la main la porcelaine au liseré doré, ou les verres en cristal de mamie ? Alors cela signifie que vous payez un placard pour LES AUTRES, ou pour stocker des choses inutiles.

Maintenant vous pouvez passer à la phase de conception de la cuisine.

Vous avez en tête le style que vous aimez, vous connaissez les mesures de votre pièce, les contraintes techniques (arrivée d’eau, évacuation, éléctricité, fenêtre, mur porteur …).

Plusieurs sites dont Ikea proposent des logiciels en ligne pour concevoir sa cuisine. Vous avez les placards standards mais aussi l’éléctroménager, les aménagements intérieurs, etc. Cela vous donnera déjà une idée globale et plus ou moins détaillée de votre cuisine, mais également une estimation du prix.

Sachez que certaines choses peuvent faire monter ou descendre la facture : le plan de travail sur mesure fait basculer très rapidement la note dans le rouge. Alors ne soyez pas trop pressé et regardez bien les possibilités d’implantation dans votre pièce.

Pensez à respecter les normes de sécurité et le sens de circulation et les distances entre feu / eau / prise.

Demandez autour de vous si des amis ou connaissances ont le modèle qui vous plait, s’ils en sont contents à l’usage (trace de doigts, usure, solidité, praticité …) et pourquoi pas visitez l’intérieur de leur placard. J’ai passé un certain temps à demander à mon entourage leur plus grand regret en terme de cuisine, et leur meilleure idée.

Pour l’instant voici mon best que je savoure chaque jour dans ma cuisine :

  • un seul bac d’évier, relativement grand : on a la place d’y mettre une passoire amovible et de laver une cocotte minute sans souci.
  • les grands plans de travail
  • pas de placards hauts : je ne suis plus jamais sur la pointe des pieds (du coup il faut que je prévois des cours de stretching ;-)). Tellement agréable de ne pas avoir à farfouiller dans un rangement inaccessible, et d’avoir fait place nette.
  • le frigo tiroir : une nouvelle organisation au début mais vraiment plus logique pour nous
  • le four et le micro ondes légèrement plus bas qu’avant
  • une plaque gaz avec 5 feux : on peut lancer plusieurs préparations en même temps, c’est top !
  • les quelques placards qui s’ouvrent côté salle à manger : idéal pour mettre les bols de l’apéritif, les plateaux, les bouteilles, les accessoires du vin etc ..
  • des tiroirs à la place d’étagères : beaucoup plus pratique

Mes regrets :

  • un seul pour l’instant : pas de freezer pour les glaçons dans mon frigo 😉 Je dois aller jusqu’au congélateur.

C’est le seul pour le moment 😉

Et vous, qu’est-ce que vous adorez dans votre cuisine ? Que vous referiez ou que vous ne referiez pas ? La pire mauvaise idée pas pratique ? La meilleure idée qui vous facilite la vie ?

N’hésitez pas à aller voir ma cuisine AVANT / APRES .

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?

 

LES ACTIVITES KIDS, SORTIES KIDS

Les cabanes dans les bois près de Carcassonne : dormir dans les arbres avec tout le confort d’un hôtel

Besoin d’une escapade loin de l’agitation du quotidien ? d’un week-end en amoureux ou d’une parenthèse en famille ?

Nous avons découvert près de Carcassonne des chambres tout confort digne d’un hôtel mais avec un cadre naturel : les cabanes dans les bois.

De véritables cabanes aménagées dans les arbres avec des lits, mais aussi une salle de bain ( que ceux qui ont peur des toilettes sèches ou de devoir aller se doucher dans une bassine soient rassurés : ici on est comme à l’hôtel), et d’ailleurs même une télé et un mini bar.

Il existe plusieurs tailles de cabanes selon la capacité d’accueil de chacune : nous étions dans une cabane Cahute.

Pour manger, vous pouvez vous faire livrer des paniers repas délicieux avec des produits maison et du terroir, et même le petit-déjeuner que vous pourrez déguster sur votre terrasse avec la vue sur les arbres et le calme environnant.

La décoration est sobre et garde tout le cachet d’une cabane avec la fonctionnalité des équipements d’un logement en gîte ou chambre d’hôtes.

Une piscine complète les loisirs sur place ainsi qu’un parcours pour les enfants avec tir à l’arc et des étendues pour se promener autour du domaine.

J’ai particulièrement apprécié le couchage confortable, ainsi qu’une chambre à part pour les enfants, afin que les parents puissent profiter un peu de la soirée.

Le panier repas était succulent et permettait de profiter de la soirée sur place après le trajet depuis Bordeaux.

Et le petit déjeuner copieux (mais tellement happée par l’instant, je n’ai même pas pris la photo) nous invite à ralentir et profiter de ce moment de détente avant de démarrer la journée.

A 5 minutes vous pourrez rejoindre la ville de Carcassonne et découvrir ses remparts et sa cité médiévale ainsi que son fameux cassoulet.

Dans les environs, si vous êtes en famille, il existe un musée du dinosaure, peu connu mais qui vaut le détour.

Enfin une visite au gouffre de Cabrespine peut clôturer dignement cette escapade dépaysante.

Vous connaissez Carcassonne ?

Vous aimez les nuits insolites en cabane ou ailleurs ?

N’hésitez pas à me partager vos bonnes adresses.

 

Non sponsorisé, ceci n’est pas un partenariat.

OENOTOURISME - VINS

Découverte du château Malescasse : une escapade au cœur du vignoble

C’est dans le Médoc, à Lamarque, que le château Malescasse propose un vin distingué en cru bourgeois.

Avec une propriété, des chais et des espaces d’accueil rénovés, le château Malescasse s’inscrit entre tradition, art et modernité.

Le moulin Rose, la décoration intérieure, les sculptures et œuvres d’arts se répondent pour offrir une expérience visuelle qui accompagne les sens éveillés par les dégustations œnologiques.

Le domaine offre de nombreuses possibilités de balades et ateliers.

Terroir, travail de la vigne et climat favorable permettent l’élaboration de vins complexes et agréables.

Proche de l’estuaire de la Gironde, il permet une découverte de la région côté fleuve en direction de Blaye par exemple.

Une privatisation de la demeure est possible : la location du château peut recevoir jusqu’à 8 personnes dans ces pièces soigneusement décorées, ainsi que des options pour personnaliser le séjour entre atelier culinaire, repas de chef et croisière avec dégustation.

Chouette cadeau pour la fin de l’année scolaire ou pour les fêtes des pères, noël ou anniversaire : L’atelier assemblage.

Pour 50 euros par personne vous découvrez les secrets de fabrication d’un vin de prestige à partir des différents cépages. Le choix du pourcentage que vous utiliserez pour votre cuvée rendra votre vin unique. Chacun repart avec sa petite bouteille et son étiquette personnalisée.

Un souvenir unique et un moment convivial pour apprendre à élaborer le vin du château. Une idée aussi pour un enterrement de vie de célibataire pour des futurs mariés passionnés de vin.

Plusieurs ateliers dégustations existent : de 5 à 20 euros. 

Merci au Château Malescasse pour cette journée de découverte et leur accueil convivial !

Château Malescasse, 6 chemin du Moulin Rose, 33460 LAMARQUE, 05.56.58.90.09

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, OENOTOURISME - VINS

Un atelier dégustation au château Malartic Lagravière

Grand cru classé de graves en appellation Pessac Léognan, le château Malartic Lagravière est un domaine bordelais connu et reconnu.

L’histoire de cette famille et de cette propriété est passionnante et celle de son vin également.

Fort de son expérience en France, il possède des vignes en Argentine qui proposent des rouges et des blancs d’une grande qualité avec des arômes très intéressants.

Le château Malartic Lagravière vous permet de découvrir ses vignobles à travers un atelier dégustation accessible à tous et convivial, intitulé « Cépages et découverte ».

Cette dégustation comparative entre 4 vins des vignobles de Malartic offre la possibilité d’en apprendre plus sur les typicités en blanc ainsi que les assemblages bordelais et argentins en rouge.

Un véritable voyage entre l’Argentine et la France, qui s’accompagne de fruits secs et fromages pour échanger et apprécier un moment privilégié au coeur du château.

La salle de dégustation offre une vue sur les vignes très agréable.

Gros coup de coeur pour le DiamAndes de Uco Grande réserve : les vins argentins restent encore une découverte pour moi et celui-ci a bousculé mes papilles avec ses belles notes d’épices.

Cet atelier coûte 35 euros et peut constituer une jolie idée cadeau pour la fête des pères ou des mères (si en plus vous offrez mon roman avec, c’est le jackpot assuré dans les yeux des mamans 😉 )

Nous avons eu la chance de poursuivre cette visite avec un atelier sablés improvisé et ludique.

La matinée s’est terminé autour de délicieuses bouchées cuisinées par le chef Sébastien accompagnées de vins du château Malartic Lagravière, évidemment, pour notre plus grand bonheur.

Il existe plusieurs visites et ateliers allant de 14 euros à 35 euros toute l’année sur réservation.

Pour une expérience unique sur réservation, l’atelier du chef vous permet de participer à un cours de cuisine, ainsi qu’une visite et un déjeuner accord mets et vins des Vignobles Malartic pour 180 euros par personne.

Merci à toute l’équipe qui nous a accueillis pour cette demi-journée riche en découvertes et en convivialité !

Château Malartic-Lagravière 43 avenue de Mont-de-Marsan, 33850 LEOGNAN

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Quel livre choisir pour une ado de 13 ans ? 5 lectures validées par ma fille !

Vous aviez eu droit à la sélection de livres pour l’été pour que les vacances riment avec lecture, alors cet hiver, j’ai refait un petit bilan avec mes 5 derniers moments littéraires préférés.

Alors si vous n’avez pas d’idées pour vos ados qui seraient comme moi de grands consommateurs de bouquins, voici les titres à leur faire découvrir très vite avec mes avis.

Cliquez sur les photos pour commander le livre sur amazon mais l’idéal c’est encore de l’emprunter à sa médiathèque, ou de l’acheter d’occasion ou dans une petite librairie de quartier.

 

Le théorème des Katherine de John Green

 

L’histoire :

« Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et, dix-neuf fois, il s’est fait larguer. »

Mon avis :

J’ai adoré la façon dont l’histoire est racontée. On passe du rire aux larmes et j’avoue que j’aime quand l’auteur réussit à nous faire vivre autant d’émotions sur un même livre.  Parfois il y a quelques longueurs et ça tourne en rond, mais franchement cet auteur reste pour moi un incontournable  et j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette histoire.

 

Ma vie amoureuse en 16 garçons de Stephanie kate Strohm

L’histoire :

« Avery a tout pour plaire. Mais pourquoi toutes ses histoires finissent-elles par une rupture ? Pour le savoir, Avery décide d’interroger tous ses ex depuis la maternelle… Une comédie romantique piquante et irrésistible.  »

Mon avis :

L’originalité c’est que l’histoire est écrite avec seulement des dialogues comme une pièce de théâtre. C’est parfois répétitif et difficile à comprendre, mais l’histoire est intéressante et on s’y plonge facilement car elle démarre vite.

 

Nos éclats de miroir de Florence Hinckel

L’histoire :

« Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.  »

Mon avis :

Un de mes gros coups de coeur que j’ai eu en cadeau pour noël et que j’ai dévoré ! L’histoire est très touchante, j’ai même pleuré plusieurs fois. La petite fille est fascinée par Anne Frank, ce qui la pousse à lui écrire comme à une amie imaginaire. Elle lui confie ses peurs, ses envies, ses joies et ses peines. Ce livre n’est pas très joyeux mais j’ai vraiment adoré. On voudrait consoler l’héroïne en la prenant dans nos bras lorsqu’elle est triste.

Du coup je vais lire le journal d’Anne Frank que je connaissais vaguement car cela m’a vraiment interpellé et donné envie d’en savoir encore plus.

 

Ma vie toute pourrie de Jenny Smith


L’histoire :

« Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd’hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de  » points positifs/ points négatifs « , et j’assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l’avais bien dit, ma vie est toute pourrie… »

Mon avis :

Après les larmes du livre précédent, j’avais besoin de rire et ce livre est vraiment drôle ! On peut se retrouver dans tous les gestes maladroits de cette collégienne qui est comme nous et nous fait relativiser nos catastrophes et « drames » du quotidien. J’ai adoré cette lecture !

 

Très chère Sadie de Sophie Kinsella


L’histoire :

« Lara, vingt-sept ans, est dans une mauvaise passe : son fiancé est parti tomber amoureux d’une autre, son associée fait la fête sur une plage à Bali pendant que leur business de recrutement frôle dangereusement la faillite, et la voilà forcée d’assister à la crémation d’une très vieille grand-tante qu’elle a dû voir cinq fois tout au plus. Heureusement, Lara n’est pas seule. Car voici que surgit Sadie : une fille épatante, tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons ; une vraie diablesse qui a aussi le chic pour apparaître aux moments les plus inopportuns et qui cultive une curieuse obsession pour un mystérieux collier. Au contact de cette nouvelle amie, Lara va comprendre qu’ajouter un peu de vintage, un brin de fantaisie et une touche de magie peut résoudre bien des soucis. Mais qui est vraiment cette très chère Sadie ? »

Mon avis :

Alors celui-là je l’ai piqué dans la bibliothèque de ma mère un jour de pénurie de livres 😉 Elle a tous les « accros du shopping » écrits par cette auteure mais la plupart en anglais. J’ai essayé d’en lire un qu’elle a en français mais je n’ai pas accroché. Par contre, je suis tombée sur la 4ème de couverture de celui-ci et je me suis laissée embarquer.

L’histoire est captivante, très bien écrite. J’ai beaucoup ri, (même si à la fin on peut s’attendre à avoir une grosse boule dans la gorge). Il y a quelques passages un peu longs mais franchement cela ne gâche rien au plaisir de cette lecture !

Voilà, vous avez de quoi passer l’hiver et on se retrouve au printemps 😉

En attendant, vous avez des titres de livres à me suggérer pour mes prochaines lectures ?

DIY tutos brico, Food, MANGER

DIY cadeau fait maison : L’huile d’olive pimentée aux aromates du jardin

Chaque année on essaie de se renouveler dans nos idées cadeaux pour les maîtresses, et instit’, ainsi que pour les amis et la famille qui apprécient le fait maison.

Cette fois-ci, j’avais anticipé dès la fin de l’été en ramassant les herbes aromatiques du jardin et les piments.

Les dernières feuilles de basilic ainsi que les petits piments rouges (appelés aussi piment oiseau) m’ont donné des envies d’Italie et de cuisine.

Mais je n’avais pas le temps de les cuisiner … alors j’ai commencé à remplir une bouteille d’huile d’olive avec ma récolte.

Et finalement comme septembre a donné encore de très beaux jours, j’ai ramassé encore pendant plusieurs jours des aromates dans mon jardin.

C’est ainsi que je suis allée acheter des petites bouteilles d’huile d’olive et commencer mes préparations.

Une recette ?

Il y en a 1000 !

Amusez-vous à tester : piment basilic, basilic ail, ou bien chaque herbe et condiments en solo.

Nous avons opté pour des huiles pimentées : toujours utile pour les pizzas ou pour relever un plat ou une salade !

Et aussi l’huile au basilic et à l’ail : je pourrais en mettre partout !

Je vous conseille de laisser infuser au moins 3 semaines / 1 mois à l’abri de la lumière.

Si c’est trop tard pour noël, cela fera un joli cadeau de fin d’année scolaire : la maîtresse pourra s’en servir pour les barbecues bien mérités de cet été ! 😉

Il ne vous reste plus qu’à coller l’étiquette et à offrir fièrement votre huile d’olive maison avec les bons produits de votre jardin.

Et si vous souhaitez d’autres idées de kit à offrir, voici la liste de nos cadeaux DIY :

N’hésitez pas à me laisser un petit mot pour me donner votre avis !

Et épinglez cette chouette idée sur un de vos tableaux Pinterest pour le retrouver au moment voulu 😉