BONS PLANS

Un noël Disney ou Harry Potter : la battle des cadeaux !

Que vous soyez Disney ou Harry Potter, voici une sélection de cadeaux pour les fans de Mickey, Alice ou Mary Poppins, aussi bien que pour les sorciers de Poudlard !

C’est parti !

Pour la nièce de 3 ans

Tu as le choix sur Toys’r’us !

Entre la guitare d’Elsa qui swingue ou le déguisement qui décoiffe

ou les coloriages de Mary Poppins

 

 

Pour le fiston de 8 ans

Les legos sont des valeurs sûres !

ou le livre de Mary Poppins

 

Pour l’ado de 12 ans

Avec un chargeur nomade en forme de Minnie ou un stylo baguette magique, c’est le succès assuré !

ou la trousse de voyage de Mary Poppins

 

Pour les amis joueurs

Se défier sur les connaissances en chanson Disney ou sur les scènes cultes d’Harry Potter ?

 

Pour la copine fan de déco

Une lampe pour une ambiance potteresque

ou

la lampe en rose de la Belle et la Bête

ou bien un petit vide poche Mary Poppins

Pour le cousin collectionneur geek

Rien de mieux que les Funko pop pour assouvir le besoin de collection avec un univers geek

Le plus dur c’est de choisir entre Hermione et Simba du Roi Lion 😉

ou Mary Poppins 🙂

 

 

 

Publicités
BONS PLANS, CULTURE, LA PAUSE FEMININE

7 conseils pour augmenter le trafic vers ton blog grâce à Pinterest

ou Comment je suis passée de 0 à 656 K visiteurs sur Pinterest en moins d’un mois

Pinterest était un grand mystère pour moi.

J’y passais du temps pour épingler des images dans mes tableaux, j’y piochais des idées décoration pour mes futurs travaux à la maison, des DIY à faire avec les enfants par temps de pluie, des photos de coiffure que je montrais ensuite à la coiffeuse pour avoir la même coupe, des maquillages à reproduire, des recettes pour le quotidien ou les anniversaires, pour imaginer mon futur tatouage

Bref j’utilisais Pinterest pour beaucoup de choses de tous les jours mais je n’avais jamais pris le temps de réfléchir à comment l’utiliser pour le blog.

Puis un jour j’ai décidé que j’allais m’auto-former un peu en fonction des avis, suggestions et procédures que proposaient beaucoup d’autres blogueurs ou professionnels des réseaux sociaux.

J’ai décidé comme toute formation d’y consacrer deux après-midis dans un premier temps pour comprendre l’intérêt, le mécanisme et les enjeux de Pinterest.

La première chose que j’ai faite c’est :

Passer en compte professionnel

Ainsi j’avais accès aux statistiques et on sait l’importance de ces données pour ensuite voir ce qui marche ou pas et surtout si ce que j’allais mettre en place fonctionnerait.

Mettre de l’ordre dans mes tableaux existants

J’ai renommé certains tableaux pour qu’ils soient plus parlants.

J’ai traduit certains mots en anglais (Pinterest m’apporte beaucoup de lecteurs des états-unis), ajouté des synonymes pour que les gens trouvent mes tableaux plus facilement.

J’ai aussi épinglé sur des thèmes qui se rapprochaient de mon contenu blog, et j’ai augmenté le nombre d’épingles dans des tableaux qui étaient quasiment vides.

 Faire des visuels sur mes propres articles

Là j’avoue que j’ai à nouveau consacré 2 après-midi à ce travail créatif mais un peu rébarbatif.

Je suis remontée sur le blog vers les articles qui me semblaient le plus pertinent pour Pinterest : c’est à dire ce que moi-même j’allais y chercher comme les tutos diy, la déco, les astuces zéro déchet, les idées cuisine ou organisation, la vie de maman etc.

J’ai créé des visuels qui incluent le titre de mon article, je les ai placés dans mes contenus, et ensuite je les ai épinglés dans mes tableaux existants sur ces thématiques.

ATTENTION ! Pensez bien à faire en sorte que les images de vos articles soient « épinglables » : la mention Pinterest doit apparaître lorsque l’on survole l’illustration avec la souris. Sinon allez dans vos paramètres de blog pour que votre compte Pinterest soit bien rattaché à votre blog.

Car oui j’avais fait une des pires erreurs : je n’avais même pas épinglé mes propres articles de blog dans mes tableaux d’un thème commun 😉 Pour vous dire que je partais de très loin !

Créer des épingles avec vos propres photos / images

Quand j’illustre un article avec mes photos, je n’en garde qu’une partie et les autres vont à la « corbeille ».

Idem les photos que je publie sur Instagram, par exemple, ne sont que sur ce réseau social la plupart du temps.

J’ai donc créé des épingles avec ces images et visuels en prenant bien soin de les nommer correctement avec des mots clé bien définis, et d’y mettre le lien de mon site ou de mon Instagram.

Cela permet d’obtenir un trafic supplémentaire avec des photos qui ne redirigent pas forcément vers des articles, mais vers mes réseaux ou l’accueil du blog, puisque ce sont des photos qui m’appartiennent.

Consacrer 1 heure par jour environ à Pinterest

On peut choisir de passer 5 min ou 3 heures, mais pour ma part je trouve qu’une heure découpée de manière stratégique sur la journée, fait ses preuves.

Du moins c’est ce que j’ai fait le premier mois pour mon démarrage sur Pinterest.

20 minutes le matin au lever / petit-déjeuner : j’épingle parmi les suggestions ce qui correspond à mes thèmes de tableaux mais également à mes futurs projets ou envies du moment.

20 minutes le midi : en préparant le repas, en prenant mon thé de fin de déjeuner. Vous remarquerez que c’est souvent les recettes qui priment à ce moment-là 😉 ou les coaching sportifs ! 🙂

20 minutes le soir : en regardant les infos, avant manger, après le diner, avant d’aller au lit.

Après tu peux aussi choisir de faire ce travail dans les transports ou dans les salles d’attente. L’essentiel est d’épingler régulièrement des images pertinentes et qui t’inspirent : environ une cinquantaine par jour semble une bonne moyenne.

ATTENTION ! Epingler tout et n’importe quoi n’est pas la solution miracle, et votre Pinterest ne doit pas être qu’un outil stratégique pour générer du trafic vers votre blog. De même il existe des logiciels qui peuvent épingler pour vous, mais je vous déconseille cette méthode car comme tous les « achats de likes ou followers », ce genre de pratique est factice et retombera comme un soufflé dès que vous arrêterez de payer. Le choix de vos épingles doit rester cohérent pour vous, pour votre communauté et pour l’algorithme qui gère ce réseau. Sinon vous serez assimilé à un « robot » et ce sera loin d’être très favorable à vos stats.

Epingler vos nouveaux articles de blog, ré-épingler les anciens, créer des nouveaux tableaux

Une fois le travail de fond effectué, il faudra mettre à jour régulièrement vos tableaux Pinterest avec vos articles de blog et vos visuels, mais aussi créer des sous-tableaux ou de nouveaux tableaux si certaines thématiques vous semblent trop vastes.

J’avais par exemple un seul tableau nommé « Peinture et Dessins », qui rassemblait tout ce qui touchait à ce thème. Je l’ai divisé en plusieurs tableaux pour « ranger » mieux mes épingles : « Aquarelles » pour uniquement ma pratique de l’aquarelle ou des exemples motivants, « Dessins » pour des idées et aussi marche à suivre pour apprendre à dessiner, « Illustrations » pour des dessins et aquarelles que je ne reproduirais pas, qui ne m’apprennent rien dans ma technique mais que je trouve beau pour de futures inspirations.

Idem pour mon tableau « Recettes », que j’ai ensuite divisé en recettes par saison puis par plats (entrée, desserts, brunch etc). Cela me permet de mieux retrouver ce que je cherche et il en est de même pour les personnes qui viennent sur mes tableaux ou qui tapent les mots clé dans la section recherche.

Regarder vos statistiques

En regardant les épingles qui amènent le plus de trafic vers mon blog, je peux ainsi les épingler à nouveau, les mettre en avant, voir ce que les lecteurs aiment le plus sur mon Pinterest, et proposer, si j’en ai envie, du contenu plus récent sur une même thématique ou actualiser des anciens articles.

Pour ma part, cela me pousse à me remettre parfois à des sujets sur lesquels je n’écris pas assez régulièrement alors que je les adore (comme le Bullet Journal par exemple que je pratique au quotidien mais pour lequel je ne fais pas suffisamment d’articles sur son contenu, sa décoration etc ), et qui pourtant m’amènent beaucoup de lecteurs et de nouveaux abonnés.

 

En suivant ces 7 étapes, je suis passée de 0 à 656 K visiteurs en moins d’un mois.

Désormais j’oscille entre 500 et 600 K en étant moins assidue qu’au début, et je suis passée de 20 à 360 abonnés.

Bien entendu, cela a eu un impact sur mon blog et désormais la plus grande provenance de lecteurs arrivent de … Pinterest !

Loin devant Facebook ou Instagram ! Dingue !

Savais-tu que Pinterest pouvait booster le trafic d’un blog ? L’utilises-tu ? Cet article t’a t-il aidé à y voir plus clair ?

N’hésite pas à épingler cet article sur ton tableau Pinterest dédié à ce réseau ou à ton blog et à y revenir + tard 😉

BONS PLANS, Food, MANGER

Une soirée tropicale : Cocktails et recettes pour un apéro estival !

Toupargel c’était pour moi le petit camion de livraison qui apportait les citrons givrés pour l’été chez ma grand-mère.

Depuis ce doux souvenir de vacances, je n’avais plus entendu parlé de cette marque de surgelés.

Et voilà que je découvre lors d’une soirée organisée pour l’occasion, que Toupargel fait aussi beaucoup d’autres produits : du frais, de l’épicerie, et bien sur, toujours leurs must-have du congélateur !

Lors de cette Tropical Party, nous avons fait plusieurs recettes mais avant tout nous avons pu élaborer deux cocktails, avec et sans alcool, grâce à CocktailsCréaConsulting (coucou Aurore !) et se concocter un apéritif exotique avec les produits Toupargel et quelques astuces d’amélioration d’Audrey Ma p’tite cuisine qui nous recevait chez elle, avec Joëlle, Nathalie et Marjolaine.

Voici donc le mode d’emploi pour un apéro dépaysant sous les Tropiques de ton parasol ! 😉

Cocktail avec alcool : le Mango Beach

Ingrédients : (pour 1 verre)

3 cl de rhum blanc old nick

2 cl de liqueur de pêche

1 cl de sirop de Falernum

1/2 pur jus de citron vert

5/6 morceaux de mangue Toupargel

2 cl de grenade bio

pour la déco : fève tonka râpée / bâton de cannelle

Mets le tout dans un blender et sers dans un verre à cocktail sans oublier la décoration !

 

Cocktail sans alcool : le Fresh Pineapple

Ingrédients : (pour 1 verre)

5/6 morceaux de mangue Toupargel

une dizaine de morceaux d’ananas Toupargel

2 cl de sirop de Falernum

2 cl de pur jus de citron vert

quelques feuilles de menthe

pour la déco : noix de coco râpée et chocolat râpé

Le tout dans un blender : tu pulses et c’est prêt !

Mais quoi manger avec ces boissons ? Les beignets de crevettes, les acras de morue, les mini-boudins, blinis et guacamole : le tout de chez Toupargel, absolument délicieux.

Pour les accompagner, nous avons cuisiné 2 sauces pour lesquelles j’ai eu le coup de foudre !

La sauce aigre douce :

3 CS de ketchup

1 CS de miel

2 CS de vinaigre

2 CS d’eau

piment

Faire chauffer pour bien mélanger les ingrédients. Laisser refroidir et direction le réfrigérateur.

 

La sauce crème aromatique :

Fromage blanc

ail

coriandre

sel poivre

Bien mélanger et servir frais.

Pour compléter nous avons concocté une verrine de tartare de saumon avocat tomates citron avocat pour apporter de la fraîcheur à cette chaude soirée d’été !

Pour le reste du repas nous nous sommes régalés de grosses crevettes marinées avec sa purée de patate douce et sa poêlée Thaï au wok, et en dessert une délicieuse coupe glacée à base de mangue.

Quasiment tout a été cuisiné avec les produits commandés chez Toupargel autant le frais que les herbes aromatiques, ainsi que les surgelés, idem pour les cocktails puisque tu peux trouver de l’alcool, du vin, des jus de fruits également sur le site en ligne.

CODE REDUC

Si toi aussi tu veux découvrir ou redécouvrir les produits Toupargel, voici un code de réduction rien que pour toi !

Avec le code PTEAPOTES, tu auras 30 euros offerts sur une commande de 60 euros !

Ne tarde pas, le code n’est valable que pour les 100 premiers, et jusqu’au 31 juillet 2018.

Tu connaissais Toupargel ?

Partenariat

BONS PLANS, voyage

Un week-end en famille au Yelloh Village près de Biarritz

Cette dernière période avant les grandes vacances est interminable !

Aussi j’aime bien organiser des petits week-ends qui permettent de recharger les batteries et en même temps se sentir déjà un peu en vacances 😉

Aussi quand on m’a proposé de tester un accueil de deux nuits dans un Yelloh Village, j’ai accepté avec plaisir !

J’ai pu ainsi découvrir le camping de luxe dans des mobilhomes ultra aménagés et confortables. ( et chose exceptionnelle il a même fait suffisamment chaud pour que je sorte mon maillot de bain cerise 😉 )

Nous avons séjourné au Yelloh Village Ilbarritz à deux pas de Biarritz, Bidart, et Saint-Jean-de-Luz !

Un bonheur de pouvoir profiter de cette région du sud-ouest que nous adorons !

C’est dans un cottage Haitza premium pour 4 personnes que nous avons posé nos bagages.

Le vrai plus : 2 chambres bien distinctes avec chacune leur douche et leurs toilettes !

Pas du tout négligeable avec nos deux grands enfants qui ont pu avoir leur espace et se préparer sans avoir à nous déranger et vice versa.

Très bien équipé avec cafetière, senseo, bouilloire et grille pain, ce logement nous a vraiment plu !

A l’intérieur il y a énormément de placards, ce qui sur un week-end est déjà appréciable mais j’imagine que sur une semaine, c’est le top pour tout ranger et s’installer sans que les sacs et paniers n’empiètent sur la circulation à l’intérieur de l’hébergement.

A l’extérieur, une terrasse avec table et bain de soleil permet de manger et se reposer en profitant de la nature autour.

Il faut dire que le lieu donne sur une forêt de pins, des bardages bois, et des massifs colorés et entretenus qui sont très agréables.

Tout est calme dans cette partie car il n’y a que des accès piétons par les petites passerelles : Un village dans le village !

Mais Yelloh Village c’est bien + que ça !

Il y aussi un club enfants, des animations en journée et en soirée, une aire de jeux, un terrain de tennis, des barbecues, un bar / restaurant et aussi 2 piscines : une piscine couverte, et une piscine extérieure avec des toboggans !

Bref tout ce qu’il faut pour passer un super séjour !

J’ai beaucoup aimé que la piscine soit surveillée : j’ai pu ainsi me plonger dans mon livre en étant moins attentive aux 50 allers retours de mon fils au toboggan !

J’ai pu aussi découvrir le yoga : j’avais raté le créneau de l’aquagym (ne le dites pas, mais je me suis assoupie en fait au bord de la piscine ;-)).

Un moment extra avec un prof attentif et bienveillant : ma pré-ado a validé aussi ce cours qui nous a permis un temps mère-fille de partage en douceur !

J’ai de mon côté validé aussi l’Apérol Spritz du bar : très important ! 😉

Nous avons profité de la soirée Karaoké qui n’a pas gâché la météo du lendemain 😉

La plage est à 900m, il y a une supérette, et une randonnée sur le littoral qui m’attirait beaucoup.

Je cherche des défauts mais excepté les jeux apéros que nous avons attendus sans succès, et le tire-bouchon qui manquait à notre inventaire ( heureusement j’en ai toujours un sur moi ;-)), le séjour était parfait !

Les enfants et les parents ont pu profiter chacun de leur week-end, en faisant des activités communes ou chacun de leur côté !

Autour, nous avons pu aller à Saint-jean-de-luz acheter quelques macarons à la Maison Adam

Du marché de Bidart à taille humaine et tellement chaleureux ❤

Et bien sûr de Biarritz, tout proche et toujours aussi dépaysant et agréable surtout quand vient l’heure d’un dîner avec coucher de soleil

Nous nous sommes régalés des plats thaï de la carte du restaurant Les baigneuses

Et il a fallu rentrer … des souvenirs pleins la tête et les batteries rechargées ! 🙂

N’hésitez pas à aller voir dans mes stories à la une sur mon instagram pour la visite du cottage en vidéo 😉

Vous connaissiez Yelloh Village ? Ceux d’une autre ville ?

 

Merci au Yelloh Village pour son accueil !

 

*Partenariat*

BONS PLANS

Fan d’escape game ? Résous une énigme entre Bordeaux et La rochelle à bord d’un train #missioncorail3842

Les fans d’escape game ne peuvent pas rater cet évenement !

Tu as déjà écumé plusieurs salles d’énigmes sur Bordeaux (dont voici mes testées et approuvées) ou bien tu veux découvrir le concept de manière totalement innovante ?

Alors réserve ton dimanche 1er octobre 2017 pour un voyage d’enquêteurs qui te mènera au coeur de lAquarium de La Rochelle !

Un lieu que j’avais adoré découvrir lors du blogtrip auquel j’ai participé en mars dernier.

Pour 45 euros, le prix de cette aventure comprend :

  • Le trajet en train SNCF INTERCITÉS Bordeaux–La Rochelle (départ à 11h47)
  • L’Escape Game à bord du train
  • La résolution de l’énigme à l’Aquarium
  • Le retour en train SNCF INTERCITÉS La Rochelle–Bordeaux (départ à 19h05)

La partie se déroulera sur 90 minutes avec le scénario suivant : « Un journaliste un peu trop curieux, Alex Praice, est sur le point de faire une révélation. Il vous laisse sa mallette avec des informations secrètes avant de disparaitre mystérieusement… « 

Toutes les infos sur la page Facebook Mission Corail 3842 et pour avoir un avant-goût de ce qui vous attend 😉

Dépêchez-vous les places sont limitées et vu le succès que la première édition a remporté, il y a fort à parier que cela va être vite complet !

 

BONS PLANS, LA PAUSE FEMININE

5 conseils pour sortir d’un escape game dans les temps

Si vous vous apprêtez à faire votre premier escape game ou que votre première tentative s’est soldée par un échec, alors vous n’avez qu’une envie pour cette fois-ci : sortir avant le temps imparti pour pouvoir crier « yes ! on a réussi ! ».

Même si depuis tout petit on nous bassine avec « l’important c’est de participer », on sait bien que connaitre l’adrénaline d’une expérience de jeu soldée par un succès, c’est toujours plaisant 😉

J’ai maintenant à mon actif une presque dizaine de salles testées à Bordeaux et ailleurs en France, et je suis très impatiente d’en découvrir de nombreux autres ! Je suis devenue addict 😉

Tu peux d’ailleurs retrouver mon avis sur ces différents scénarios et décors.

Voici donc mes conseils lorsque tu vas franchir la porte pour démarrer ta quête :

  1. Observe la salle dans son ensemble : bien souvent on va se précipiter et rentrer dans les détails immédiatement. Or il y a fort à parier qu’une fois complètement en immersion on ne puisse plus avoir le regard objectif du début et des premières minutes. On sera ensuite « pollué » par ce qu’on a déjà trouvé ou les petites choses qu’on aura commencé à découvrir. La mise en perspective du décor global, d’inscriptions au mur, de disposition de certains éléments est essentielle. Le recul face à une grille peut par exemple te permettre de voir tes premiers indices ou de les garder en tête. Indispensable donc pour la suite de mémoriser, que lorsque tu es entré, tu avais identifié des lettres ou des chiffres à tel endroit.

2. Détermine ce que tu dois chercher. Bien sûr garde en tête le but final : cherches tu un objet, une clé, un code ?

Idem pour chaque piste, cadenas : cherches-tu un code à 3 chiffres, 4, ou 5, un mot, des points d’orientation, un objet, une clé ? Savoir cela te permettra de focaliser ton attention sur des éléments que tu n’aurais pas forcément pris en compte. Cette carte au mur, ces nombres qui se répètent dans les cadres, ces couleurs et symboles qui sont dessinés sur des meubles … Bref tu l’auras compris, avant de te mettre à chercher, sois sur de savoir QUOI chercher 😉

3. Communiquer un maximum avec ton ou tes partenaires. D’abord parce que si tu es venu faire ce jeu en équipe, c’est pour partager un moment et pas pour jouer tout seul dans ton coin. Deuxièmement, nous avons tous des forces différentes et chacun peut apporter sa pierre à l’édifice et voir ou comprendre des dénouements qui pour d’autres sont moins évidents. Moi par exemple, je suis beaucoup plus logique et manipulation, qu’orientation et calcul. Je ne vois jamais les combinaisons de chiffres, je ne sais pas lire une carte, je déteste les formes géométriques (mais pourquoi est-ce que je vais dans des escape game ??? 😉 ). Par contre, j’ai une certaine logique quand je vois des objets sur leur future utilité, je vois des « mots » et combinaison de lettres, je manipule assez bien les systèmes plus délicats ou minutieux. Donc quand un des membres de la team me dit : « ah y’a un alphabet ici ! » Beh je peux courir me mettre à plancher dessus car je sais que cela fait partie de mes points forts plutôt que rester devant une série de chiffres qui m’agace et que je peux refiler au logico-matheux de l’aventure. Donc dites aux autres ce que vous voyez, découvrez, avez trouvé. Ils l’entendront même s’ils ne répondent pas et reviendront peut-être dans quelques minutes vous demandez « t’avais pas trouvé un aimant toute à l’heure ? je crois qu’on va en avoir besoin maintenant ».

4. Repasser derrière les uns et les autres. Pas par manque de confiance ou parce que c’est vous qui faites mieux, ou qu’il faut qu’on vous surveille. Non, parce que certains mécanismes sont capricieux et qu’on croit qu’on n’a pas la bonne combi alors que c’est juste qu’on a mal actionné un cadenas. Idem sur la vision des couleurs : certains les voient mieux que d’autres surtout dans la pénombre, donc entre orange, rouge et rose, il peut y avoir confusion. Donc si ça ne fonctionne pas, avant de tout remettre cause, faire revérifier par une autre personne peut débloquer une situation.

5. Ayez l’esprit tordu oui, mais gardez en tête les règles de bases : pas la peine de démonter le décor si on vous a dit qu’il n’y avait rien au delà d’un mètre 50. Pas la peine non plus de tirer comme un fou sur une vis si on vous a dit qu’un enfant de 8 ans doit pouvoir tout désamorcer sans forcer. Encore moins la peine de conserver vos indices précédents si on vous dit que vous ne les utilisez qu’une fois dans le jeu. Chaque lieu de jeu a ses règles : à vous de bien les écouter pour ne pas perdre de temps inutilement sur des fausses pistes.

Dernier conseil pour les expérimentés : Certes les salles que vous avez déjà découvertes et vos jeux précédents vont vous permettre d’acquérir certains réflexes de jeu.

Vous gagnerez probablement en rapidité en ayant mis en place vos propres habitudes d’organisation, mais attention à ne pas vous laisser trop influencer par vos expériences passées. A vouloir calquer un schéma déjà vécu dans un autre escape room, vous pourriez partir sur de mauvaises bases et, chaque scénario et établissement de jeu d’évasion est différent. Alors gardez un oeil neuf et ne soyez pas trop surs de vous, car s’échapper de certaines pièces peut s’avérer bien plus compliqué que vous ne l’auriez cru.

Ces conseils vous ont été utiles ? Avez-vous d’autres suggestions ? Quelle est votre salle préférée ?

BONS PLANS, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Mes 8 top astuces pour s’organiser et gérer (presque) tout à la maison

Une maison, deux enfants, une entreprise, un blog, 1000 projets et passions, travailler à l’extérieur, travailler à la maison, amener les enfants à leurs activités … Je vous épargne le reste de la liste qui comprend ménage et cuisine, vous vous en doutez.

Et cette phrase qui nous ronge : « mais comment je vais faire pour TOUT gérer ? »

Alors je t’arrête de suite, ami perfectionniste, et je te déculpabilise : PERSONNE ne gère TOUT !

Il faut se fixer des priorités et déléguer certaines tâches. Et au milieu, eh bien un seul secret : l’OR-GA-NI-SA-TION !

(oui tu t’en doutais un peu)

Voici comment cela fonctionne chez nous (mais chaque personne doit trouver l’organisation qui lui convient en fonction de son mode de vie, de ses contraintes, de ses facilités … Pour moi, c’est un avantage et un désavantage de travailler souvent depuis la maison, mais j’essaie d’en tirer le meilleur parti dans mon quotidien. Quand je suis à la maison, je dois bosser vite et bien, tout en résistant à l’appel du lave vaisselle à vider ou de la lecture du nouveau Flow, mais je peux aussi faire une pause dans mon boulot en préparant la quiche du soir ou en buvant un thé avec une copine : inconvénient VS Avantage )

  1. TOUT noter pour mieux anticiper et se faire des rétro plannings : un pique nique ? je note de suite dans l’agenda et dans mon bullet journal (dont je t’invite à lire l’article si tu veux te lancer car ça me change la vie !) et en même temps je me note 3-4 jours avant de prévoir les produits pour le pique nique. Sport tous les lundis pour le petit ? je me note au dimanche soir de préparer le sac, et au samedi de vérifier que le / les affaires sont propres ou lancer la machine. Des vacances ? je me note une semaine avant les trucs indispensables à acheter s’il en manque (crème solaire, anti-moustique, ou gants de ski trop petits à changer, etc). Cela peut paraître contraignant mais quand on le fait de suite, ça a le mérite de donner de la visibilité, de prévoir et donc ne pas être au dépourvu la veille pour le lendemain (chose que je déteste et encore + avec notre démarche zéro déchet puisque l’on essaie de faire un max de choses « maison ») … et surtout une fois posées là sur le papier, toutes ces choses nous libèrent l’esprit. On peut passer en phase 2.

bujo-bullet-journal-carnet-dessin-agenda-organisation-creation-envie-stabilo-giotto-doodle-4_ink_li

2. Ne pas remettre à plus tard et donc faire un max à l’avance : pourquoi ? tout simplement parce qu’en se disant qu’on le fera plus tard, soit on ne le fait pas, soit on le fait vite et donc plus ou moins mal, soit on le fait bien mais au détriment d’une autre activité que l’on aurait préféré à ce moment-là. Exemple : pique nique. si on prépare les affaires 3-4 jours avant, en ayant les trucs frais tous sous la main pour faire la veille tranquillement le sac, on a eu le temps d’acheter ce qu’il faut, au meilleur rapport qualité prix, au marché, sans emballage etc. La veille on est zen et on peut passer la soirée peinarde. Si on s’y prend la veille en revenant du travail, on court au supermarché, on prend le premier sandwich emballé qu’on paie cher. On est speed pour rentrer faire à manger (on a dû aller faire des courses, se taper la queue à la caisse … alors qu’on a juste envie de se poser). Au pire, on zappe et on voit pique nique le matin même avant de partir bosser : on jette 3 trucs dans un sac en culpabilisant toute la journée que notre enfant n’ait pas eu un pique nique convenable (et on espère que les autres parents auront mis un peu de rab pour le notre ;-)). Faire à l’avance cela permet aussi les jours de flemme d’avoir des « réserves » : avoir fait de la cuisine à l’avance, permet une soirée à juste à avoir à décongeler un truc fait maison 15 jours avant.

Idem pour la paperasse : j’ai toujours 4-5 RIB d’imprimés en avance pour gagner du temps quand j’en ai plusieurs à donner à mes clients (ce qui ne ne permet pas qu’ils me paient plus vite mais j’ai bon espoir 😉

3. Rassemble ce dont tu te sers pour une activité en un même point : C’est là que vont te servir tes plateaux, boites et petites pochettes trop mignonnes 😉 Exemple : pour le petit déjeuner, installe dans ton placard / étagère, tous les condiments sur un même plateau. Le matin tu n’auras qu’à attraper ce plateau avec la confiture, le nocciolata, la boite à biscuits, le miel … un seul voyage pour plusieurs choses !

Idem pour les papiers administratifs, fais toi une panière avec à l’intérieur des enveloppes, des timbres, un stylo, un tampon adresse, des RIB, un chéquier : quand vient le moment de répondre aux factures tu n’as qu’à prendre ta panière pour trouver tout ce dont tu as besoin.

Bref plus te facilite la vie en amont, plus vite tu te débarrasses des corvées ! Plus vite c’est prêt, plus vite c’est rangé ! Tu gagnes du temps : c’est bien ce qu’on cherche toujours ?

4. Déléguer : oui voilà un des secrets les mieux gardés ! Tu ne peux pas tout gérer alors apprends à demander de l’aide, à missionner tes enfants ( un vide le lave vaisselle, l’autre met la table et tout le monde débarrasse, on change la semaine suivante) , à donner une nouvelle habitude à ton conjoint ( il aime faire du vélo le dimanche matin : qu’il fasse un détour par le marché avec la liste qu’on lui aura préparé, ou chez le boucher puisque c’est lui qui gère le barbecue de vendredi prochain !).

Un planning pour les enfants : vider le lave vaisselle, mettre la table … même s’ils sont petits ils peuvent aider à leur échelle : ils sont valorisés, responsabilisés et participent à la vie de la famille ( tu participes à leur équilibre : si ! si ! ce sont les pédopsys qui le disent !! alors ne t’en prive pas ;-)) N’hésite pas non plus à te faire aider régulièrement ou ponctuellement : quelques heures de repassage dans l’année pour les moments de rush, une heure de ménage par semaine pour faire les sanitaires et la pièce principale (avec un peu de chance en chèque emploi service avec la participation de l’entreprise ou la défiscalisation, tu ne sentiras pas passer le coût … ou cela peut être une motivation pour arrêter la cigarette et s’offrir avec ce tarif, l’aide d’une femme de ménage). Si Belle-maman ne sait pas quoi offrir à son fils pour noël, elle peut lui donner un bon cadeau pour des heures de cours de cuisine aussi : voilà de l’argent bien investi 🙂

5. Faire des listes : de courses, de menu, de choses que chacun peut faire pour aider. Pour les courses, notez aussitôt que quelque chose manque, ou que l’on veut faire un menu en particulier. Commencez à regarder ce qu’il reste pour les premiers menus d’avant courses, puis prévoir les prochains repas. Avant je notais scrupuleusement ce que j’allais faire, maintenant j’adapte pour environ la moitié des repas de la semaine ; je sais que j’ai toujours ce qu’il faut pour la base ( de quoi faire une pâte brisée / pizza, une sauce tomate, du gruyère, des oeufs : et ensuite j’improvise selon les légumes qu’il reste). Idem l’hiver, j’ai toujours des pommes de terre et quelques oignons : il n’y a plus qu’à compléter avec les légumes qui montrent des signes de faiblesse et on lance une soupe ! Gardez toujours des bases, faites en avance ce que vous pouvez et puis n’hésitez pas à inventer de nouvelles recettes 😉 (le fourre-zytout est ma spécialité !)

6. Jouer du minuteur : ah ! qu’est ce que je ferais sans mon / mes minuteurs ! C’est bien simple c’est devenu mon habitude d’organisation numéro Uno ! Il m’a même permis de ne pas oublier mes enfants à l’école (oui bon sauf une fois, pardon mon fils ! ). Car quand tu es lancée dans une aprem COMPTA, beh je peux te dire que tu oublies tout et que tu ne vois pas le temps passer, et que tes seules pensées sont des chiffres … et des lettres comme RSI (Si toi aussi tu connais, tape dans tes mains !).

Ou quand il te reste 20 minutes, pas une de plus, entre le moment où tu reviens d’un rendez-vous pro et le moment où tu dois partir chercher les enfants à l’école, beh tu optimises : tu lances ton minuteur et tant qu’il n’a pas sonné, tu essaies de t’avancer un max dans la maison : ces 20 minutes là c’est un défi , mais ce sont les plus efficaces ! (bon parfois tu peux aussi utiliser ces 20 minutes en Joker et te les garder rien qu’à toi pour te poser avec un thé, un bouquin … tu seras tout aussi efficace plus tard si tu t’es accordée cette pause … il suffit d’assumer son choix ;-))

7. Envoyer tout balader : une matinée, une heure, une journée, un week-end ! Savoir se ressourcer, ne penser qu’à soi, s’octroyer une parenthèse loin de toute organisation et de contraintes pour faire le plein d’énergie … d’ailleurs planifier ces moments-là, c’est aussi de l’organisation, non ? 😉

N’hésite pas à aller voir mes autres articles sur l’organisation à la maison dans mon tableau Pinterest !