DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?

 

DECO, ZERO DECHET

Rendez-vous déco : la rénovation de la cuisine Avant/Après travaux

Comme annoncé dans l’article sur mon « inspiration cuisine », nous avons fait des travaux pour changer nos meubles de cuisine mais également la disposition et quelques aménagements.

Et voici le résultat !

Mais commençons par l’Avant : une cuisine avec une disposition en U mais pas complètement car traversée par un « couloir » de passage qui donne sur l’entrée puis mon bureau.

Un bar coupe la pièce et ne nous sert finalement ni à manger ni à boire l’apéro mais appelle seulement le bazar perpétuellement, même si je m’évertuais à le garder clean …

En effet l’entrée est dans la même pièce et sans rangement ni étagère, on vient plus facilement poser ses affaires sur le bar.

Seul avantage il « cachait » 2 très grands casseroliers : mais bémol, ceux-ci étant très gros et hauts, ils prennent en fin de compte beaucoup de place pour ranger de la vaisselle ou des plats qui pourraient être moins « éparpillés » et on perd la hauteur des casseroliers autant que l’on a du mal à « cloisonner » à l’intérieur ces grands rangements.

Résultat c’est le bazar, on y voit pas clair ou alors il y a seulement 2 immenses plats pour un seul tiroir géant ! Perte de place.

Un frigo très imposant, une tour très haute, un meuble vitré profond et haut complètent l’ensemble d’une cuisine certes moderne mais finalement rendue étroite et étouffante.

Résultat un sens de circulation pas pratique, ni hygiénique (les gens qui rentrent dans la cuisine directement en arrivant et posent sacs et clefs sur le plan de travail où l’on prépare le repas), ni sécuritaire (le plat chaud sortant du four avec les enfants traversant ce couloir en courant pour aller chercher un jeu dans mon bureau vu que vous apercevez sur la droite que les chambres sont dans le prolongement de ce couloir et mon bureau à l’opposé : une belle grande ligne droite pour prendre son élan ;-)) …

Bref nous avons choisi de fermer la partie donnant sur l’entrée et d’ouvrir côté salle à manger.

La phase de travaux peut démarrer après avoir passé des mois à réfléchir sur l’aménagement de notre cuisine en fonction de nos habitudes. D’ailleurs je vous propose un article sur comment s’y prendre pour concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins.

Et après quelques semaines ….

Pour les meubles nous avons choisi le modèle de meubles KUNGSBACKA de chez IKEA : en noir avec plan de travail Bois.

Ce choix était une évidence car je souhaitais du noir et que c’est un modèle éthique (autant qu’acheter du Ikea puisse être éthique, vous en conviendrez, et même si cela s’apparente à du green washing, je n’avais que cette solution, mis à part le seconde main, et je n’en ai pas trouvé, c’était la solution la moins pire, avec un coût acceptable).

En effet ce modèle est fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées.

Pour le réfrigérateur nous avons opté pour un modèle de frigo à tiroirs HOTPOINT ARISTON afin de conserver un maximum de linéaire bas et aussi pour mieux voir au quotidien les produits qu’il contient.

Notre organisation de frais est essentiellement à base d’aliments qu’on achète au marché, chez des petits commerçants, en vrac ou de reste de repas de la veille.

J’espère que ce rangement sera efficace pour ne plus avoir trop de nourriture d’avance et surtout voir d’un coup d’œil ce qu’il reste.

Nous n’achetons plus en grandes surfaces (un drive tous les 2 mois pour les produits type PQ, lait … ce qui m’évite de mettre les pieds dans une enseigne de supermarché, évite les achats inutiles, et surtout de prémices de crises d’angoisses que je développe de plus en plus dans les temples de la consommation ).

Nous ne consommons plus de yaourt, par exemple. De temps en temps du fromage blanc qu’on achète au marché, ou nous faisons des crèmes maison.

Donc cela réduit considérablement nos besoins d’espace sur des « étagères » de frigo.

De ce fait les tiroirs nous correspondent beaucoup plus pour le rangement de nos courses alimentaires.

Je vous ferais un retour d’expériences après quelques mois d’utilisation si cela vous intéresse.

Nous avons également un petit frigo top pour compléter, essentiellement bouteilles et reste de repas, ou plats que nous préparons : il va me permettre d’optimiser mon organisation façon batch cooking, que j’espère développer encore dans les prochains mois.

Nous avons opté niveau configuration pour certains placards qui s’ouvrent côté « salle à manger » pour faciliter le service et pour un certain esthétisme.

Côté entrée, nous allons installé une verrière.

Côté bureau, la porte atelier Castorama laisse désormais entrer la lumière depuis mon espace de travail et s’accorde avec la future verrière de l’entrée.

Niveau décoration, je tenais à ne pas laisser complètement vide le haut des murs et je cherchais une petite étagère purement déco pour y placer quelques objets suivant les saisons et les envies, avec également dans l’idée de pouvoir alterner les mugs (mon péché mignon, j’en ai beaucoup trop mais je continue d’en recevoir en cadeau et j’avoue que je me sers de tous, et qu’ils tournent également dans la maison, en guise de pots pour les succulentes ou de pots à crayon dans mon bureau … bref les mugs c’est mon point noir du minimalisme, mais il faut un talon d’Achille à toute héroïne 😉 On peut aussi inclure les boites à thé dans cette faiblesse ;-).

Ces mugs sont autant le symbole de mes voyages que de ma vie d’avant : un temps où acheter chez Starbucks ne me posait pas de problème.

Ce temps est révolu, mais j’ai conservé les mugs.

Les équerres Castorama, la planche Leroy Merlin (trouvée sur le bon coin) et la crédence noire Ikea

La caisse de vin customisée contient notre nécessaire à café : une cafetière italienne, un bocal de café en vrac, un bocal de sucre, 4 tasses à expresso. Vous pouvez retrouver mon tuto de ce coin café sur le site Toutlevin où je propose chaque mois un DIY déco ou utile.

La tour du four a réduit sa hauteur pour conserver un maximum cet aspect épuré sur le haut des murs, et puis vu que je ne suis pas super grande, cela m’évite de stocker des choses inaccessibles dans un placard trop haut.

Pour les aménagements intérieurs, nous n’avons quasiment que des tiroirs « hauts », pas d’étagères.

Seules exceptions pour les rangements d’angles, avec des étagères coulissantes, et un meuble à épices.

Nous avons conservé une plaque de cuisson au gaz car je ne voulais pas changer mes casseroles et poeles, je suis habituée à cuisiner comme cela, et surtout notre abonnement gaz de ville est peu cher.

 

Après la salle de bain, c’était le gros chantier.

Maintenant je vais poursuivre la déco de mon bureau et des chambres, mais ce sera purement du rangement, de la chine d’occaz.

Il nous reste l’entrée à aménager : juste de l’autre côté de la verrière.

Nous avançons aussi sur un projet de Bar / Bodega entièrement en récup’ et upcycling dans le jardin 😉

N’hésitez pas à aller voir mes tableaux Pinterest Déco Cuisine !

Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaire de cet article.

Et vous, quelles sont vos envies de déco pour cet automne ?

DECO, DIY tutos brico

DIY : Transformer un plateau de table en moins de 10 minutes pour moins de 20 euros !

Je suis toujours épatée à quel point mon cerveau trouve des solutions lorsqu’il s’agit de m’éviter trop de travail 😉

Cette fois, je regardais catastrophée le plateau de ma table de cuisine / salle à manger que j’avais déjà retapée il y a 3-4 ans … j’y avais passé des heures à la poncer, puis la peindre avec une sous-couche, et la peindre, et ensuite la protéger avec un vernis …

Oui mais voilà, nous mangeons tous les jours sur cette table, sans nappe la plupart du temps, et l’éponge, les frottements et l’usage ont eu raison de ma rénovation.

Je commençais donc à me dire que j’allais devoir tout recommencer, ce qui ne m’enchantait guère .. (sachant que cette table a été achetée sur le bon coin à des gens qui l’avaient depuis plus de 40 ans ;-)).

Toujours aussi fan de ses pieds compas et de sa dimension qui correspond à notre pièce, ma table chouchou devait rester chez nous … sans me coûter des heures de travail.

Comment faire ?

C’est au volant de ma voiture, que j’ai eu la révélation, l’idée : une publicité pour saint-maclou me montrait leur sol vinyl, appelé plus communément, lino.

Un motif ultra tendance avec des carreaux de ciment m’a tapé dans l’oeil !

La voilà ma solution : j’allais recouvrir ma table avec du lino.

Il ne restait plus qu’à prendre les dimensions, aller à la découpe, et revenir tester ce que cela allait donner.

Pour 17 euros, j’ai choisi un motif carreau de ciment clair vert pastel.

Il m’a suffi ensuite d’ajuster sur ma table la dimension à l’aide d’un cutter ( le lino était vendu en largeur 2 mètres).

L’avantage c’est que cela se nettoie très bien, que cela protège bien la table, que c’est confortable, et que cela ne bouge pas (la face verso adhère un peu comme les nappes Bulgom).

Et bonus, avec la chute je peux même encore faire un tapis pour mon bureau : vous savez ces tapis ultra tendance imitation carreau de ciment qui coûte super cher ? eh bien là c’est une vraie bonne affaire et personne n’a le même 😉

Cela m’a d’ailleurs donné l’idée d’en faire également des sets de table.

Bref le lino c’est une révélation absolue ! Et en plus les motifs sympas envahissent les magasins de bricolage tels que Leroy Merlin ou Castorama.

Chez Saint-Maclou j’en ai repéré un autre : plutôt que changer de nappe, je changerai de lino 😉

Pour le prix j’aurais 2 styles de tables en 1 !

Alors convaincu par mon DIY ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à épingler cette idée sous votre tableau Pinterest 😉

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY Zéro déchet : Fini le cellophane en cuisine avec tes beaux Wraps réutilisables !

Si comme moi, tu essaies de réduire tes déchets en cuisine, cela doit faire bien longtemps que tu n’as plus de rouleaux de sopalin, aluminium ni même cellophane ou film plastique transparent !

Oui mais voilà, parfois ça dépanne bien de pouvoir couvrir ton saladier ou ton bol sans avoir à tout transvaser dans un bocal avec couvercle ou un tupperware, ou même pour emballer un sandwich en vue d’un pique-nique.

J’ai donc découvert qu’il existait des alternatives tels que les tissus enduits de cire réutilisables appelés wraps.

Plusieurs marques en proposent dont Bee’s wraps que tu peux trouver dans pas mal de boutiques sur le net.

Si tu n’as pas le temps ou l’envie de te lancer dans ce DIY malgré sa simplicité enfantine, tu peux donc les acheter tout fait (clique sur la photo).

Mais sinon je te propose de prendre le temps pendant les vacances.

Tu n’auras que deux choses à te procurer : acheter de la cire d’abeille et trouver un tissu qui te plait

( je te conseille de choisir un tissu avec motifs et relativement foncé car suivant la qualité de ta cire d’abeille tu peux avoir ensuite des tâches colorées sur ton tissu : ce qui n’enlève rien à la fonction et à l’hygiène de ton wrap mais qui peut « faire sale » visuellement).

Nous avons opté pour un tissu skull multicolore façon Coco de Disney 😉

   

Avec seulement ces deux matériaux tu vas pouvoir faire ton emballage réutilisable et en plus il sera bien plus fun et canon que le cellophane ou l’alu ! 😉

  • Prend ton tissu à la dimension souhaitée, repasse-le bien et positionne-le sur ta plaque de four (attention, je te conseille d’utiliser exceptionnellement du papier sulfurisé pour ne pas endommager ta plaque ou alors une vieille plaque qui te sert pour la pâte fimo par exemple 😉 )

  • Rape ou coupe ta cire d’abeille en petits morceaux sur le tissu : je te conseille de faire beaucoup de très petits morceaux plutôt que des gros. On cherche à avoir quelque chose d’uniforme et peu rigide. Donc il faut que la cire recouvre toute la surface sans la surcharger.

  • Mets le tout dans ton four à 110-120° pendant 5 minutes environ : attention ! Il vaut mieux rester à proximité et jauger ta « cuisson » d’après le visuel car les fours, l’épaisseur du tissu, la qualité de la cire peuvent faire varier le temps de passage au four.
  • Sortir du four en enlevant le tissu de la plaque et en répartissant la cire en la faisant couler si besoin
  • Laisse le tout refroidir bien à plat en dehors de ta plaque toujours
  • Et voilà ton emballage réutilisable prêt à rentrer en action !

  • Il te suffit de le chauffer un peu entre tes mains pour le rendre plus malléable et lui donner la forme adaptée à ton récipient ou sandwich ! Vous pouvez l’utiliser avec tous vos aliments sauf la viande.

  • Pour l’entretien : un coup d’éponge avec un peu de produit vaisselle ou de savon ! Attention pas d’eau chaude !

Et voilà ! Tu connaissais cette alternative au film plastique transparent ?

Retrouve mes autres articles sur le sujet Zéro déchet en cliquant sur les visuels ci-dessous !

N’hésite pas à les épingler sur tes tableaux Pinterest et Abonne-toi à mes tableaux Pinterest Zéro déchet !

DIY tutos brico

DIY kdo fait maison : le kit à rhum arrangé dans une bouteille à offrir ! + printables

Comme chaque année, je cherche une nouvelle idée pour offrir un cadeau fait maison aux instit’ mais aussi aux amis.

Retrouvez d’ailleurs tous nos kdos DIY :

J’ai eu une illumination au détour d’une dégustation de rhum arrangé et il ne restait plus qu’à concrétiser ma vision avec des ingrédients secs qui permettraient d’être conservés jusqu’à utilisation.

Voici donc la recette et la marche à suivre pour un litre de préparation, il vous faut :

  • une bouteille vide propre et sèche (tu peux en acheter chez Ikéa, mais pour ma part je recycle nos bouteilles de jus d’orange en verre 😉
  • 50 à 70 g de sucre cassonnade
  • 2 bâtons de cannelle
  • une cuillère à soupe de citronnelle
  • une cuillère à soupe d’écorce d’orange (à faire sécher vous-même ou au rayon épices)
  • 1 gousse de vanille (penser à dire de faire une entaille avant d’ajouter le rhum pour que la vanille se diffuse)
  • 5 clous de girofle
  • 3 étoiles de badiane (anis étoilé)

Mettez tous les ingrédients.

Imprimez et collez l’étiquette ci-dessous que j’ai créé pour vous !

Offrez avec une bouteille de rhum de votre choix que vous pourrez emballer dans ce pochon fait maison en recyclant vos vieux jeans ! 😉

Et voilà il ne vous reste plus qu’à récolter les remerciements et à venir me dire si le rhum était bon 😉

Sinon tu peux toujours faire un porte-bijou avec une caisse de vin …

DIY tutos brico

Recycler ses vieux jeans troués : la ceinture de bricoleuse !

Recycler ses vieux jeans troués ? Facile !

On avait vu dans une première partie comment utiliser le bas d’un jean troué (entre les cuisses, tu sais l’usure de la nana qui a pris 6 kg dans le jambonneau !) en faisant un emballage pour offrir une bouteille de vin !

Gros succès !

Aujourd’hui tu vas me haïr pour la simplicité de la suite à donner à ce reste de tissu qui ne demande qu’à être exploité.

N’as-tu jamais pensé quand tu es au jardin, ou que tu t’adonnes à tes tutos ou loisirs créatifs, qu’il serait beaucoup plus malin d’avoir tout sur toi, plutôt que faire des allers-retours ou chercher où tu as posé ce fameux pistolet à colle ou ton sécateur ?

Eh bien la solution est là devant toi, pile à ta taille : la ceinture de ton jean avec ses poches parfaites pour contenir tes outils et petit matériel !

Tu n’auras besoin que d’une paire de ciseaux. Oui tu as bien entendu !

Tu coupes juste en dessous des poches arrières et idem devant : tu fais bien tout le tour en prenant soin de conserver la ceinture et son bouton.

Et voilà !

Tu n’as plus qu’à mettre ce qui reste de ton jean à l’envers (les grandes poches devant façon petit tablier) et à le boutonner !

Si tu es perfectionniste tu pourras peaufiner les finitions en y cousant un biais ou une dentelle qui donnera une touche plus esthétique.

C’est aussi une bonne alternative à la banane des années 80-90 lorsque tu fais un vide-grenier par exemple ou que tu ranges la chambre des enfants (tous les petites figurines, legos etc vont dans les poches pour éviter l’aspirateur !).

Bref à toi de me dire ce que tu en feras 😉

Moi cette ceinture magique pratique va me servir à te préparer de nouveaux tutos ! 😉

DIY tutos brico, MANGER

Le gâteau au chocolat ET COURGETTES qui entube tes enfants pour leur faire manger des légumes !

Pas besoin d’un long discours, tu auras compris qu’ici le but premier était de réconcilier mon fils avec les courgettes (ou plutôt d’essayer de planquer au mieux ce légume pour qu’il en mange enfin et nous aide à écouler le stock qui commence à se constituer dans le jardin).

J’ai de suite été taper dans une valeur sûre : un gâteau !

Ajoutons à cela du chocolat et ni vu ni connu, le voilà piégé !

Pour réaliser ce gâteau au chocolat et à la courgette, il te faut :

  • 1 grosse courgette (en plus la saison vient de démarrer : mangeons de saison et local !)
  • 80g de farine
  • 50g de stévia ( ou 80g de sucre) : la stévia a la particularité d’avoir un haut pouvoir sucrant et moins de calories que le sucre
  • 200g de chocolat (tu peux en mettre 170g ça suffira, mais moi j’aime quand c’est très chocolaté noir ! 😉 )
  • 3 oeufs
  • 2 cuillères à café de bicarbonate (remplace ta levure, mais tu peux mettre 2 c à c de levure)

Préchauffer le four à 180°.

Râper la courgette.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Mélanger les oeufs et la stévia (ou le sucre).

Ajouter ce mélange à la courgette.

Mélanger farine et bicarbonate (ou levure).

Ajouter le mélange oeufs-stévia à la courgette, puis le chocolat fondu. Ajouter ensuite la farine-bicarbonate.

Enfourner 40 à 45 minutes dans un moule à cake en silicone ou préalablement beurré.

 

L’avantage bonus track cerise sur le « piece of cake » c’est qu’il n’y a pas de beurre, pas de lait, et si on met de la stévia à la place du sucre, on obtient un gâteau très gourmand en chocolat et moelleux / fondant avec peu de calories !

Parfait pour les enfants ET les parents pour l’été ! 🙂

J’ai ajouté un mélange de graines et cranberries pour obtenir quelque chose genre brownies/ pudding : moi j’ai adoré, les enfants moins.

Avez-vous d’autres recettes magiques pour planquer les légumes ?