DECO, Dvt perso et organisation

Comment concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins de rangement ?

Les travaux sont finis et nous savourons chaque jour les aménagements et la nouvelle disposition de notre cuisine.

Vous aimez ?

Vous êtes en plein déménagement ? Vous allez vous lancer vous aussi pour refaire cette pièce si importante pour cuisiner, prendre les repas, recevoir, passer du temps à faire de bons petits plats ? Vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez peur de vous tromper ? Vous n’avez aucune idée de ce qui vous convient réellement en terme de taille de rangement ? De style de déco ?

Alors voici mes conseils et astuces : je les ai testés lors de la conception de notre cuisine, et je peux donc avec un certain recul vous dire que même si parfois cela vous parait extrêmement contraignant, chaque étape vaut le coup et a son importance.

C’est parti !

Commencer par trier et lister :

  • De quoi vous servez vous tous les jours
  • toutes les semaines
  • tous les mois
  • une à deux fois par an
  • jamais

Vous prévoyez de changer votre cuisine dans les 6 mois ? Parfait, je vais vous faire gagner du temps (enfin pas sur le moment, car vous allez me maudire en premier lieu 😉 )

Vous allez devoir vider votre cuisine dans les prochains mois pour les travaux alors autant commencer maintenant.

LA METHODE DU CARTON :

Videz tous vos placards et mettez dans des cartons toute votre vaisselle, vos plats, linge de maison, ustensiles, etc.

Déjà vous remarquerez qu’en rangeant tous ces objets dans des boites, en les catégorisant, vous allez fatalement en éliminer ou en reléguer dans une autre pièce.

Ai-je vraiment besoin d’un placard pour 3 nappes ? Ne peuvent-elles pas être rangé avec les torchons ou dans le buffet de salle à manger ?

Ai-je vraiment envie d’avoir mon appareil à raclette qui me prend un placard entier dans ma cuisine ? Ne puis-je pas le laisser au garage / cellier et ne le sortir que quand nous avons besoin ? Ou même le donner / vendre si on ne mange qu’une raclette par an et se faire prêter l’appareil par des amis pour la soirée raclette de l’année ?

Bref c’est tout un travail de réflexion en amont qui vous permet de savoir comment vous imaginez votre future cuisine au quotidien et surtout pourquoi vous allez acheter tel ou tel placard.

Même si le coût d’un déménagement peut revenir moins cher qu’on pense, c’est toujours plus facile si on a moins de cartons à transporter et à déballer.

Chaque aménagement intérieur de vos placards est un investissement, alors réfléchissez bien si vous souhaitez vraiment mettre des euros dans une étagère pour un appareil à fondue ou investir dans un très grand casserolier pour 6 casseroles alors que vous n’en utilisez réellement que 3 au final.

C’est d’ailleurs la base du minimalisme dans la maison et même si vous ne tendez pas vers cela, c’est toujours agréable d’y voir plus clair et de se débarrasser de l’inutile, surtout quand on prend de nouvelles habitudes avec de nouveaux meubles entre autre. C’est l’occasion de repartir sur des bases saines et de tendre vers votre idéal en terme d’organisation, possession etc… et de désencombrer.

Cette astuce peut paraître complexe et très chronophage mais tout mettre en carton c’est vraiment la solution pour y voir plus clair sur ses besoins véritables car on fait déjà un premier tri lors de la mise en carton et ensuite on va pouvoir se rendre compte de la place dont on a besoin pour ce dont on se sert le plus souvent et où on voudrait qu’il soit rangé.

Je m’explique.

Désormais tous vos placards sont vides. Vous allez devoir aller chercher dans vos cartons chaque fois que vous aurez besoin de quelque chose. Cela demande de sacrifier une partie d’une autre pièce pour stocker tout cela, mais je vous assure que c’est très efficace pour réaliser ce que l’on possède et surtout la place que prend ce qui reste et dont on ne se sert finalement pas ou trop peu pour être conservé ou y consacrer un placard.

Ensuite vous le mettrez à une place dans votre cuisine : l’endroit qui vous parait le plus logique. Essayez de faire abstraction de son ancienne place et voir si une autre ne serait pas plus pratique. Même si actuellement vos ciseaux risquent de se retrouver sur une étagère car vous n’avez pas encore de quoi les suspendre par exemple mais que leur place vous parait toute trouvée : en hauteur, près de l’évier.

Et ainsi vous allez faire revenir dans votre cuisine, les objets et accessoires qui constituent réellement votre quotidien et vos besoins.

Au bout de 2-3 semaines vous devriez déjà vous rendre compte qu’avec 1 moule à tarte et 1 moule à gâteau vous tournez bien, sans avoir la sensation d’en manquer, si vous mangez une fois par semaine ce genre de plats. Mais d’autres qui en font tous les jours en auront besoin de +, mais ne mangent peut-être jamais de plats asiatiques ou à la cuisson vive et n’auront pas besoin de wok, donc réaliseront que cette forme de plat leur prend de la place pour rien, idem pour un joli plat à tajine qui vous avez fait envie en rentrant de vos vacances au Maroc mais qui finalement ne vous a jamais servi car vous ne savez pas le cuisiner et préférez aller le manger chez vos amis 😉

Il y a pleins d’ustensiles de cuisine qui nous ont séduit sur le papier et qui s’avère trop compliqué/ inutile / pas conforme au résultat attendu … bref que l’on garde au cas où, ou parce que ça fait bien d’en avoir un, ou parce qu’on l’avait payé cher à l’époque, ou que c’était la mode … Mais pourquoi continuer à conserver ce qui ne fait que remplir un placard et nous encombre ?

Alors vendez / donnez ce qui ne vous sert plus, ou en double / triple (oui ça nous arrive à tous n’est ce pas ?) ou ne correspond plus à vos besoins actuels (par exemple, les enfants ont grandi, inutile de conserver trop de petits récipients ou la vaisselle de bébé : un set si vous avez encore des enfants en bas âge dans votre entourage suffira et encore uniquement s’ils viennent souvent chez vous).

Déjà après ce deuxième gros tri vous devriez y voir plus clair : certains placards vous paraissent désormais trop grands, ou bien vous réalisez qu’au contraire vous auriez besoin d’un très grand tiroir car vous faites des plats familiaux et que vos contenants sont imposants, mais que vous pouvez tout à fait supprimer un des 2 tiroirs où vous amassiez 3 fois trop de petites verrines et autres mini-cocottes qui ne correspondent pas du tout à votre façon de cuisiner ou recevoir.

Bref commencez à réfléchir à vos habitudes de cuisine : vous mangez beaucoup de surgelés ou vous surgeler tous vos plats / restes etc pour tout un tas de raisons, alors vous avez besoin d’un plus grand congélateur.

C’est plus facile si vous avez déjà vécu dans l’appartement ou la maison que si vous n’avez pas encore en tête la disposition de la pièce parce que vous n’avez pas encore vécu dans ce logement et vous sortez à peine des cartons du déménageur Bordeaux.

Mais rien ne vous empêche de lister ce qui ne vous plaisait absolument pas dans votre ancien foyer et que vous ne voulez surtout pas reproduire ; parfois ne pas savoir ce qu’on veut, c’est moins compliqué si on sait ce qu’on ne veut pas. C’est valable pour à peu près tout d’ailleurs 😉

Au contraire, avez-vous envie de changer votre organisation à cause d’un changement d’emploi (vous aurez moins de temps le soir, mais vous rentrez entre midi et deux ?), les enfants grandissent (il faut qu’ils puissent atteindre le micro-ondes, ou avoir suffisant d’espace sur le plan de travail pour cuisiner avec vous), vous avez investi dans un robot multifonction et vous souhaitez lui trouver une place de choix, ou au contraire vous aimez cuisiner et souhaiter investir dans des éléments plus pro comme un four vapeur etc …

Quoiqu’il en soit, il faut garder en tête que vous ne devez pas regarder la cuisine de votre amie ou voisin pour refaire à l’identique parce que c’est joli (même si vous pouvez vous inspirer de ces couleurs, styles, matières). De même, ne prenez pas un gros frigo parce que c’est la mode, ou un mur entier de rangements parce que tout le monde vous dit qu’il faut beaucoup de rangement, ou des étagères parce qu’on met + de choses que dans un tiroir ( c’est faux) ou un grand tiroir parce que vous aurez toujours des choses pour le remplir …

Essayez de concevoir votre cuisine pour VOUS ! pour VOS besoins, et VOS affaires.

J’ai envie également de vous alerter sur le fameux « pour quand on a des invités » : les 3 services vaisselles dont vous ne vous servez que quand vous avez du monde, du plat de service que vous ne sortez que pour noël, du moule à gâteau en forme de nounours que vous gardez pour le jour où il y a des enfants à la maison …

Au final vous oubliez une fois sur deux de vous servir de ces objets, ou même si vous y pensez, est-ce que cela vous procure vraiment du plaisir ou est-ce une contrainte de laver à la main la porcelaine au liseré doré, ou les verres en cristal de mamie ? Alors cela signifie que vous payez un placard pour LES AUTRES, ou pour stocker des choses inutiles.

Maintenant vous pouvez passer à la phase de conception de la cuisine.

Vous avez en tête le style que vous aimez, vous connaissez les mesures de votre pièce, les contraintes techniques (arrivée d’eau, évacuation, éléctricité, fenêtre, mur porteur …).

Plusieurs sites dont Ikea proposent des logiciels en ligne pour concevoir sa cuisine. Vous avez les placards standards mais aussi l’éléctroménager, les aménagements intérieurs, etc. Cela vous donnera déjà une idée globale et plus ou moins détaillée de votre cuisine, mais également une estimation du prix.

Sachez que certaines choses peuvent faire monter ou descendre la facture : le plan de travail sur mesure fait basculer très rapidement la note dans le rouge. Alors ne soyez pas trop pressé et regardez bien les possibilités d’implantation dans votre pièce.

Pensez à respecter les normes de sécurité et le sens de circulation et les distances entre feu / eau / prise.

Demandez autour de vous si des amis ou connaissances ont le modèle qui vous plait, s’ils en sont contents à l’usage (trace de doigts, usure, solidité, praticité …) et pourquoi pas visitez l’intérieur de leur placard. J’ai passé un certain temps à demander à mon entourage leur plus grand regret en terme de cuisine, et leur meilleure idée.

Pour l’instant voici mon best que je savoure chaque jour dans ma cuisine :

  • un seul bac d’évier, relativement grand : on a la place d’y mettre une passoire amovible et de laver une cocotte minute sans souci.
  • les grands plans de travail
  • pas de placards hauts : je ne suis plus jamais sur la pointe des pieds (du coup il faut que je prévois des cours de stretching ;-)). Tellement agréable de ne pas avoir à farfouiller dans un rangement inaccessible, et d’avoir fait place nette.
  • le frigo tiroir : une nouvelle organisation au début mais vraiment plus logique pour nous
  • le four et le micro ondes légèrement plus bas qu’avant
  • une plaque gaz avec 5 feux : on peut lancer plusieurs préparations en même temps, c’est top !
  • les quelques placards qui s’ouvrent côté salle à manger : idéal pour mettre les bols de l’apéritif, les plateaux, les bouteilles, les accessoires du vin etc ..
  • des tiroirs à la place d’étagères : beaucoup plus pratique

Mes regrets :

  • un seul pour l’instant : pas de freezer pour les glaçons dans mon frigo 😉 Je dois aller jusqu’au congélateur.

C’est le seul pour le moment 😉

Et vous, qu’est-ce que vous adorez dans votre cuisine ? Que vous referiez ou que vous ne referiez pas ? La pire mauvaise idée pas pratique ? La meilleure idée qui vous facilite la vie ?

N’hésitez pas à aller voir ma cuisine AVANT / APRES .

Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE, ZERO DECHET

Désencombrer son armoire et organiser ses vêtements : une garde-robe capsule ou minimaliste

Le minimalisme dans la maison il a commencé pour moi par la salle de bain.

J’ai commencé par trier et ralentir mes possessions et achats en voulant réduire mes déchets et lorsque nous avons fait les travaux pour changer la décoration, les placards et l’agencement de cette pièce.

Cela a été relativement facile parce que je connais désormais le maquillage que j’utilise et j’ai éliminé les autres dont je ne me servais jamais.

J’ai fait en sorte de ne plus avoir trop de stocks (un an et demi plus tard, j’arrive enfin au bout de mes gels douche « d’avance » … ça vous laisse imaginer que je pars de loin pour apprendre à ne plus faire mon écureuil et ne plus craquer sur les packaging / nouveaux parfums de gel douche etc … j’ai pris conscience de tout ceci depuis plusieurs années et maintenant je ne cherche plus à acheter les dernières nouveautés et encore moins des produits ultra marketing : un savon me suffit ! ).

Bref j’ai ainsi pu réduire mes besoins de placard / rangements dans le nouvel agencement et maintenant je peux vous dire que depuis 18 mois, je savoure d’avoir beaucoup moins de choses et d’utiliser quasiment tout ( j’ai encore des couacs, je ne suis pas parfaite et j’ai sombré dans la folie des savons avec le zéro déchet … mais rien à voir avec avant 😉 ).

Je ne cherche plus mes affaires, je sais ce que j’ai, chaque chose a une place et je finis mes produits avant d’en racheter.

Du coup j’ai commencé la même démarche dans les autres pièces de la maison.

Je trie régulièrement grâce au challenge Libertri qui m’a permis de déjà bien amorcé le changement côté possession matériel et désencombrer efficacement.

La cuisine est en cours et nous allons également la rénover.

Nous avons aussi réduit nos déchets depuis plusieurs années dans cette pièce.

J’utilise une technique qui nécessite un peu de place dans le garage mais qui, j’espère, fera ses preuves au final.

J’ai vidé une grande partie des placards / casserolier / tiroir dans des cartons en gardant le strict nécessaire (comme si nous étions dans une location ou une tiny house ;-)).

Chaque fois que nous avons la sensation qu’il nous manque quelque chose ou que nous avons besoin d’un ustensile, nous réfléchissons si nous ne pouvons pas nous en passer ou utiliser autre chose pour cette fonction.

Si vraiment cet objet nous est indispensable, c’est qu’il correspond à notre mode de vie, nos habitudes, nos recettes fétiches, notre façon de cuisiner etc. Et à ce moment-là il réintègre la cuisine.

Dans quelques semaines quand nous réfléchirons au futur agencement de la cuisine nous pourrons évaluer nos vrais besoins en rangement et ainsi agencer selon les objets qui nous servent vraiment au quotidien.

Mais ceci concerne toute la famille donc c’est un peu plus compliqué pour que nous soyons tous d’accord. Cela prendra donc peut-être du temps.

Par contre il y a bien un endroit et une catégorie de possession dont je suis la seule à décider les entrées et les sorties dans cette maison : mon dressing !

Mon armoire, je peux décider de la réduire et de vraiment essayer d’en faire un rangement agréable, efficace et où je peux m’habiller sans me prendre la tête ni stocker des fringues que je ne mets pas, qui ne me vont pas ou que je n’aime plus.

J’ai encore beaucoup de choses, même si j’ai déjà réduit et bien rangé.

Alors j’ai décidé d’adopter un peu la même technique que pour ma cuisine.

J’ai vidé toute mon armoire dans des cartons, en y laissant les vêtements que je connais comme étant mes classiques. Pour le reste, j’irais y piocher quand j’aurais « besoin » ou quand une pièce / couleur manquera à mon look du jour (attention fashion blogueuse en devenir ;-)).

Ce challenge doit avoir lieu sur plusieurs saisons pour être vraiment efficace en terme de tri et nécessite de ne rien racheter (ou si possible, d’occasion si une pièce est trop abîmée ou qu’on s’aperçoit qu’un vêtement pourrait compléter plusieurs autres tenues. (je pense à une chemise blanche que je n’ai pas, ou une jupe en jean qui me semble être des classiques qui pourraient me durer longtemps et surtout correspondre au style que j’aimerais avoir en avançant dans les années …)

J’ai vu que plusieurs blogueuses et instagrameuses se lançaient également : c’est assez stimulant de voir qu’on avance vers moins de consommation et + de bon sens. Certaines trient, d’autres décident de ne plus rien acheter en vêtement pendant un an, d’autres encore tendent vers un nombre idéal pour une garde-robe capsule : 33 vêtements. Béa johnson, la prêtresse du Zéro déchet et du minimalisme, a seulement 15 vêtements pour toutes ses tenues !

Et pourtant elle a de l’allure et ne semble pas forcément habillée toujours pareil : un vrai exemple d’idéal !

Mais j’irais à ma vitesse avec mes faiblesses, mes défauts et mes ambitions certainement revues à la baisse.

Chacun fait son chemin : l’essentiel c’est de faire et de vouloir essayer 😉

Et vous, vous en êtes où dans votre armoire ?

Retrouvez mon tableau Pinterest pour avancer sur ce challenge !

DECO, DETENTE, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?

 

DIY tutos brico

Recycler ses vieux jeans troués : la ceinture de bricoleuse !

Recycler ses vieux jeans troués ? Facile !

On avait vu dans une première partie comment utiliser le bas d’un jean troué (entre les cuisses, tu sais l’usure de la nana qui a pris 6 kg dans le jambonneau !) en faisant un emballage pour offrir une bouteille de vin !

Gros succès !

Aujourd’hui tu vas me haïr pour la simplicité de la suite à donner à ce reste de tissu qui ne demande qu’à être exploité.

N’as-tu jamais pensé quand tu es au jardin, ou que tu t’adonnes à tes tutos ou loisirs créatifs, qu’il serait beaucoup plus malin d’avoir tout sur toi, plutôt que faire des allers-retours ou chercher où tu as posé ce fameux pistolet à colle ou ton sécateur ?

Eh bien la solution est là devant toi, pile à ta taille : la ceinture de ton jean avec ses poches parfaites pour contenir tes outils et petit matériel !

Tu n’auras besoin que d’une paire de ciseaux. Oui tu as bien entendu !

Tu coupes juste en dessous des poches arrières et idem devant : tu fais bien tout le tour en prenant soin de conserver la ceinture et son bouton.

Et voilà !

Tu n’as plus qu’à mettre ce qui reste de ton jean à l’envers (les grandes poches devant façon petit tablier) et à le boutonner !

Si tu es perfectionniste tu pourras peaufiner les finitions en y cousant un biais ou une dentelle qui donnera une touche plus esthétique.

C’est aussi une bonne alternative à la banane des années 80-90 lorsque tu fais un vide-grenier par exemple ou que tu ranges la chambre des enfants (tous les petites figurines, legos etc vont dans les poches pour éviter l’aspirateur !).

Bref à toi de me dire ce que tu en feras 😉

Moi cette ceinture magique pratique va me servir à te préparer de nouveaux tutos ! 😉

BONS PLANS, DETENTE, Dvt perso et organisation, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Mes 8 top astuces pour s’organiser et gérer (presque) tout à la maison

Une maison, deux enfants, une entreprise, un blog, 1000 projets et passions, travailler à l’extérieur, travailler à la maison, amener les enfants à leurs activités … Je vous épargne le reste de la liste qui comprend ménage et cuisine, vous vous en doutez.

Et cette phrase qui nous ronge : « mais comment je vais faire pour TOUT gérer ? »

Alors je t’arrête de suite, ami perfectionniste, et je te déculpabilise : PERSONNE ne gère TOUT !

Il faut se fixer des priorités et déléguer certaines tâches. Et au milieu, eh bien un seul secret : l’OR-GA-NI-SA-TION !

(oui tu t’en doutais un peu)

Voici comment cela fonctionne chez nous (mais chaque personne doit trouver l’organisation qui lui convient en fonction de son mode de vie, de ses contraintes, de ses facilités … Pour moi, c’est un avantage et un désavantage de travailler souvent depuis la maison, mais j’essaie d’en tirer le meilleur parti dans mon quotidien. Quand je suis à la maison, je dois bosser vite et bien, tout en résistant à l’appel du lave vaisselle à vider ou de la lecture du nouveau Flow, mais je peux aussi faire une pause dans mon boulot en préparant la quiche du soir ou en buvant un thé avec une copine : inconvénient VS Avantage )

  1. TOUT noter pour mieux anticiper et se faire des rétro plannings : un pique nique ? je note de suite dans l’agenda et dans mon bullet journal (dont je t’invite à lire l’article si tu veux te lancer car ça me change la vie !) et en même temps je me note 3-4 jours avant de prévoir les produits pour le pique nique. Sport tous les lundis pour le petit ? je me note au dimanche soir de préparer le sac, et au samedi de vérifier que le / les affaires sont propres ou lancer la machine. Des vacances ? je me note une semaine avant les trucs indispensables à acheter s’il en manque (crème solaire, anti-moustique, ou gants de ski trop petits à changer, etc). Cela peut paraître contraignant mais quand on le fait de suite, ça a le mérite de donner de la visibilité, de prévoir et donc ne pas être au dépourvu la veille pour le lendemain (chose que je déteste et encore + avec notre démarche zéro déchet puisque l’on essaie de faire un max de choses « maison ») … et surtout une fois posées là sur le papier, toutes ces choses nous libèrent l’esprit. On peut passer en phase 2.

bujo-bullet-journal-carnet-dessin-agenda-organisation-creation-envie-stabilo-giotto-doodle-4_ink_li

2. Ne pas remettre à plus tard et donc faire un max à l’avance : pourquoi ? tout simplement parce qu’en se disant qu’on le fera plus tard, soit on ne le fait pas, soit on le fait vite et donc plus ou moins mal, soit on le fait bien mais au détriment d’une autre activité que l’on aurait préféré à ce moment-là. Exemple : pique nique. si on prépare les affaires 3-4 jours avant, en ayant les trucs frais tous sous la main pour faire la veille tranquillement le sac, on a eu le temps d’acheter ce qu’il faut, au meilleur rapport qualité prix, au marché, sans emballage etc. La veille on est zen et on peut passer la soirée peinarde. Si on s’y prend la veille en revenant du travail, on court au supermarché, on prend le premier sandwich emballé qu’on paie cher. On est speed pour rentrer faire à manger (on a dû aller faire des courses, se taper la queue à la caisse … alors qu’on a juste envie de se poser). Au pire, on zappe et on voit pique nique le matin même avant de partir bosser : on jette 3 trucs dans un sac en culpabilisant toute la journée que notre enfant n’ait pas eu un pique nique convenable (et on espère que les autres parents auront mis un peu de rab pour le notre ;-)). Faire à l’avance cela permet aussi les jours de flemme d’avoir des « réserves » : avoir fait de la cuisine à l’avance, permet une soirée à juste à avoir à décongeler un truc fait maison 15 jours avant.

Idem pour la paperasse : j’ai toujours 4-5 RIB d’imprimés en avance pour gagner du temps quand j’en ai plusieurs à donner à mes clients (ce qui ne ne permet pas qu’ils me paient plus vite mais j’ai bon espoir 😉

3. Rassemble ce dont tu te sers pour une activité en un même point : C’est là que vont te servir tes plateaux, boites et petites pochettes trop mignonnes 😉 Exemple : pour le petit déjeuner, installe dans ton placard / étagère, tous les condiments sur un même plateau. Le matin tu n’auras qu’à attraper ce plateau avec la confiture, le nocciolata, la boite à biscuits, le miel … un seul voyage pour plusieurs choses !

Idem pour les papiers administratifs, fais toi une panière avec à l’intérieur des enveloppes, des timbres, un stylo, un tampon adresse, des RIB, un chéquier : quand vient le moment de répondre aux factures tu n’as qu’à prendre ta panière pour trouver tout ce dont tu as besoin.

Bref plus te facilite la vie en amont, plus vite tu te débarrasses des corvées ! Plus vite c’est prêt, plus vite c’est rangé ! Tu gagnes du temps : c’est bien ce qu’on cherche toujours ?

4. Déléguer : oui voilà un des secrets les mieux gardés ! Tu ne peux pas tout gérer alors apprends à demander de l’aide, à missionner tes enfants ( un vide le lave vaisselle, l’autre met la table et tout le monde débarrasse, on change la semaine suivante) , à donner une nouvelle habitude à ton conjoint ( il aime faire du vélo le dimanche matin : qu’il fasse un détour par le marché avec la liste qu’on lui aura préparé, ou chez le boucher puisque c’est lui qui gère le barbecue de vendredi prochain !).

Un planning pour les enfants : vider le lave vaisselle, mettre la table … même s’ils sont petits ils peuvent aider à leur échelle : ils sont valorisés, responsabilisés et participent à la vie de la famille ( tu participes à leur équilibre : si ! si ! ce sont les pédopsys qui le disent !! alors ne t’en prive pas ;-)) N’hésite pas non plus à te faire aider régulièrement ou ponctuellement : quelques heures de repassage dans l’année pour les moments de rush, une heure de ménage par semaine pour faire les sanitaires et la pièce principale (avec un peu de chance en chèque emploi service avec la participation de l’entreprise ou la défiscalisation, tu ne sentiras pas passer le coût … ou cela peut être une motivation pour arrêter la cigarette et s’offrir avec ce tarif, l’aide d’une femme de ménage). Si Belle-maman ne sait pas quoi offrir à son fils pour noël, elle peut lui donner un bon cadeau pour des heures de cours de cuisine aussi : voilà de l’argent bien investi 🙂

5. Faire des listes : de courses, de menu, de choses que chacun peut faire pour aider. Pour les courses, notez aussitôt que quelque chose manque, ou que l’on veut faire un menu en particulier. Commencez à regarder ce qu’il reste pour les premiers menus d’avant courses, puis prévoir les prochains repas. Avant je notais scrupuleusement ce que j’allais faire, maintenant j’adapte pour environ la moitié des repas de la semaine ; je sais que j’ai toujours ce qu’il faut pour la base ( de quoi faire une pâte brisée / pizza, une sauce tomate, du gruyère, des oeufs : et ensuite j’improvise selon les légumes qu’il reste). Idem l’hiver, j’ai toujours des pommes de terre et quelques oignons : il n’y a plus qu’à compléter avec les légumes qui montrent des signes de faiblesse et on lance une soupe ! Gardez toujours des bases, faites en avance ce que vous pouvez et puis n’hésitez pas à inventer de nouvelles recettes 😉 (le fourre-zytout est ma spécialité !)

6. Jouer du minuteur : ah ! qu’est ce que je ferais sans mon / mes minuteurs ! C’est bien simple c’est devenu mon habitude d’organisation numéro Uno ! Il m’a même permis de ne pas oublier mes enfants à l’école (oui bon sauf une fois, pardon mon fils ! ). Car quand tu es lancée dans une aprem COMPTA, beh je peux te dire que tu oublies tout et que tu ne vois pas le temps passer, et que tes seules pensées sont des chiffres … et des lettres comme RSI (Si toi aussi tu connais, tape dans tes mains !).

Ou quand il te reste 20 minutes, pas une de plus, entre le moment où tu reviens d’un rendez-vous pro et le moment où tu dois partir chercher les enfants à l’école, beh tu optimises : tu lances ton minuteur et tant qu’il n’a pas sonné, tu essaies de t’avancer un max dans la maison : ces 20 minutes là c’est un défi , mais ce sont les plus efficaces ! (bon parfois tu peux aussi utiliser ces 20 minutes en Joker et te les garder rien qu’à toi pour te poser avec un thé, un bouquin … tu seras tout aussi efficace plus tard si tu t’es accordée cette pause … il suffit d’assumer son choix ;-))

7. Envoyer tout balader : une matinée, une heure, une journée, un week-end ! Savoir se ressourcer, ne penser qu’à soi, s’octroyer une parenthèse loin de toute organisation et de contraintes pour faire le plein d’énergie … d’ailleurs planifier ces moments-là, c’est aussi de l’organisation, non ? 😉

N’hésite pas à aller voir mes autres articles sur l’organisation à la maison dans mon tableau Pinterest !

Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Le grand ménage de Printemps ! Trier pour respirer, ranger pour se libérer : c’est le challenge libertri !

Il y a quelques temps j’avais lancé sur Instagram un challenge #libertri : liberté et tri !

Oui car très vite en gagnant de l’espace, en rangeant les choses à leur place et en se réappropriant son intérieur, on gagne en liberté.

Pourquoi ? je ne sais pas vraiment … mais tout ce que je peux vous dire c’est que cela marche vraiment.

Cette envie est partie de plusieurs lectures : Zéro déchet, la méthode KonMari, et l’art de l’essentiel.


Une évidence en ressort : je ne veux pas être esclave de mes objets, je ne veux pas passer le temps que je souhaite consacrer à mes enfants à ranger une maison en ayant l’impression de ne jamais en voir le bout, je veux pouvoir profiter de chaque mètre carré que je paie durement dans mon loyer/ prêt immo sans toujours me sentir à l’étroit, ai-je vraiment besoin de tout ce que j’ai, et surtout je ne veux avoir chez moi que les choses qui me servent réellement ou me plaisent vraiment.

Partie de là, j’ai donc ouvert les yeux sur … mes placards.

Le résultat était sans appel : j’avais trop de choses, ranger sans méthode particulière (sauf celles que l’on m’avait transmise) et j’avais toujours l’impression de manquer d’espace … d’air.

J’étouffais.

Pourtant ce n’était pas spécialement en bazar, je suis même quelqu’un de plutôt ordonnée.

Mais j’en avais assez de cette surconsommation et de continuer à ranger des choses inutiles dans ma vie.

Je me suis donc lancée un petit challenge, que certains ont déjà pu suivre sur Instagram, ou sur Facebook.

En sortant chaque catégorie d’objets, j’ai pu mettre en évidence ce que j’avais, ce que je voulais garder, ce que je voulais vendre, ce que je voulais donner ou jeter dans le dernier dernier des cas.

Bref j’ai eu beaucoup de difficulté au début (car je suis de ces écureuils qui gardent tout dans l’espoir qu’un jour cela serve, revienne à la mode, prenne de la valeur, me manque .. rayez la mention inutile .. on a toujours une bonne excuse quand on veut conserver quelque chose et que l’on a du mal à se détacher des objets.)

Puis finalement au fur et à mesure, j’ai avancé.

De plus en plus sereinement, car savoir ce que je voulais vraiment, me faisait l’effet d’une libération.

Ne plus m’imposer tel objet parce que c’est un cadeau, ne plus garder telle chose en double au cas où, ne plus avoir tel accessoire parce que tout le monde en a, ne plus conserver tel magazine pour une seule page … etc

J’ai donc vidé ma maison de 4 énormes cartons et 3 sacs de vêtements/accessoires.

C’est peut-être beaucoup ou peu, je ne sais pas … ce que je sais c’est que j’ai encore quelques réticences sur certaines choses donc je les garde pendant 6 mois mais si cet été, je ne les ai pas utilisé, elles partiront elles aussi.

Je fais aussi des achats beaucoup plus raisonnés sur le mode du durable. Je conserve les matières nobles, résistantes, agréables.

Et quand un objet sera usé, cassé et que je devrais le racheter je privilégierai son alternative durable : exemple une passoire plastique sera remplacée par une passoire inox.

Je réfléchis à la vie de l’objet et je ne cède pas aux pulsions d’achat.

Idem avec les vêtements. Je sais ce dont j’ai besoin et je me les offrirais lorsque j’aurais trouvé les « parfaits » quitte à y mettre + chers que d’habitude, car je sais que je les mettrais, et pour longtemps.

Vous avez envie de vous lancer, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Voici comment j’avais procédé sur 16 jours de challenge (libre à vous d’adapter la quantité d’objets triés mais au moins cela vous donne une base avec des catégories à trier chaque jour 😉

Jour 1 : sortez un carton et mettez-y un objet dont vous voulez vous débarrasser. Pensez à la place qu’il va libérer.

Jour 2 : éliminez 2 produits de votre salle de bain. Périmés, achats impulsifs, inadaptés à votre peau, ces produits prennent de l’espace pour rien. Jetez les, donnez les. ( ne les remplacez pas : on fait de la place, ce n’est pas pour re-remplir 🙂

IMG_3806

Jour 3 : éliminez 3 verres / assiettes / vaisselle . Les dépareillés, les ébréchés, les « dont on ne se sert jamais » … Un peu plus de place dans le placard 🙂

IMG_3809

Jour 4 : jetez 4 sous vêtements et/ou paires de chaussettes. Trop usés, mauvaise taille, inconfortable …faites de la place !

IMG_3816

jour 5 : triez donnez jetez 5 magazines que vous gardez au cas où, dont vous aimez 2 pages, 1 photo ( déchirez la page et virez le reste ).

IMG_3833

jour 6 : Triez 6 vêtements ( trop grand, trop petit, mal ajusté, matière désagréable, usé, ou tout simplement jamais mis ) profitez en pour essayer de ranger vos tee shirt selon la méthode #konmari : parfait pour voir tous ses hauts et y accéder sans faire tomber la pile ! Ca évite de prendre toujours ceux du dessus et du coup on se rend mieux compte de ce qu’on a … On peut pousser jusqu’à les ranger par dégradé de couleur 😉

IMG_3866

Jour 7 : On s’attaque aux placards de bouffe ! On élimine les produits périmés , on cuisine dès aujourd’hui et demain ce qui arrive à la limite, on arrête de prévoir des réserves pour un régiment, on repère où sont les magasins de vrac. On arrivera sans difficulté à éliminer 7 trucs !

IMG_3872

Jour 8 :  On file vers les ustensiles de cuisine, petits moules, emporte pièce , verrines. On supprime 8 objets donc on ne se sert jamais, qui ne sont pas pratiques, qui ne donnent pas le résultat attendu etc … On peut les donner pour les coins dînette des écoles ou pâte à modeler de halte garderie.

IMG_3945

jour 9 : Attention ça devient difficile puisqu’on va vers les passions anciennes, les collections passées … Acceptez qu’une activité appartienne au passé et débarrassez vous du plus encombrant . Pour ma part j’ai fait du scrapbooking pendant 3 ans, il y 8 -9 ans. Je garde en me disant j’en referais … Mais je sais au fond de moi que cela ne m’attire plus, plus de la même manière . Donnez à quelqu’un qui s’en servira vraiment ou aux écoles centres sociaux maison de retraite … On vire au moins 9 choses !

IMG_3949

jour 10 : alors là on atteint mon point faible, l’étape difficile : se débarrasser des boîtes de thé les moins esthétiques pratiques, donner les thés que je ne bois définitivement pas, me servir des théières présentes dans la cuisine ou leur trouver une autre fonction ( cache pot , boîte à bijoux, boîte à piles …). Peut-être avez-vous le même souci pour une autre collection ?

IMG_3957

jour 11 : faire un tour dans le tiroir à épices et l’étagère à bouteilles d’apéro ! Ne gardez que ce dont on se sert, non périmés. Profitez des futurs barbecues pour proposer les alcools plus originaux et offrir les bouteilles non entamés.

IMG_4012

Jour 12 : on fonce vers les poêles casseroles plats et autres marmites : on vire sans pitié ceux dont le Téflon a sauté ( risque pour la santé ), on vire les couvercles mauvaise taille pas pratique et autres plats de Barbie super mignon mais qui ne correspondent à aucun repas réel d’une personne 🙂 idem les plats ébréchés ou casseroles irrattrapables ( on garde une seule pour activité tel que bougie maison si on en fait ). Vous pouvez aussi en profiter pour continuer le tri de la vaisselle du jour 3.

IMG_4016

Jour 13 : c’est le moment idéal pour trier les jeux de société, puzzles et autres boîtes créatives . Éliminez ceux dont les enfants n’ont plus l’âge ( il doit bien y avoir des plus petits autour :-)) ceux qui sont incomplets ( puzzle) ceux dont vous avez fait le tour. Éliminez les boîtes encombrantes si le jeu peut rentrer dans une petite trousse ( c’est le cas du Uno, Yam’s etc) : Cela permet ainsi d’utiliser les innombrables petites pochettes /trousses « trop mignonnes » qu’on osait pas jeter 🙂 Vous les aviez trier ces petites trousses ?? 😉 On peut aussi pousser jusqu’au matériel de loisirs créatifs. Y’a du boulot, non ? 😉

IMG_4068

Jour 14 : on trie les dvd et cd ! Les films qu’on croyait aimer, les dessins animés que les enfants ne regardent plus et qui ne sont pas des classiques, les erreurs d’achat ou de kdo, ceux qu’on a en Blu-ray ou sur netflix 🙂 On ne garde que nos vrais classiques à nous, nos films culte, ceux dont on ne se lasse jamais ❤

IMG_4071

Jour 15 : On trie le linge de maison ! Serviettes de toilettes, draps, torchons, serviettes de table, nappe. On garde une vieille serviette pour les colorations cheveux maison, une autre en guise de serpillère méga absorbante pour les petites inondations/fuites, et le reste peut se transformer en lingettes lavables ou partir chez Emmaüs.

Jour 16 : On élimine les papiers administratifs périmés, la papeterie que l’on aime pas (publicitaire, papier désagréable au toucher …), les stylos qui ne fonctionnent plus, les accessoires de bureau dont on ne se sert jamais, dont on ne trouve jamais la bonne recharge.

On peut aussi partir sans complexe trier les livres, les guides de voyage (qui se périment assez vite) et les cartes routières si vous avez désormais un GPS 😉 Elles peuvent se recycler en très beau papier cadeau !! 😉

IMG_4020

L’idéal est de faire le tour de ces catégories 2 fois par an (si on ne retombe pas dans le piège de rachats frénétiques !).

Un tour à chaque fin de saison : cela permet de voir à la fin de l’hiver, les vêtements d’hiver, les grands plats, la vaisselle des fêtes, les décos de noël …

Alors vous vous y mettez ? Vous avez commencé ? Quelles sont vos astuces ? vos points faibles ? (les miens : les carnets, les bougies parfumées et le thé !)

 

BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES, DECO

Bidules et merveilles : la boutique déco tendance et abordable en plein centre de Bordeaux

Quand deux mamans, trentenaires, bordelaises, ex-parisiennes, passionnées de décoration et de petits accessoires tendance ouvrent leur boutique, cela donne « Bidules et merveilles ».

bidulemerveille

Elles sélectionnent leurs coups de cœur pour des grandes marques, ou des petits créateurs.

Les lignes épurées, les coloris doux, et les touches de fantaisie sont ici mixés avec goût pour nous donner des idées et des envies !

L’influence nordique et scandinave est évidente et le rayon papeterie finira de nous convaincre d’envoyer une petite carte aux copines …

bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (1)

J’y trouve les créations de 2 de mes chouchous : Bloomingville et ses vases si canons ! J’en ai d’ailleurs gagné un récemment : vrai coup de chance et vrai coup de coeur ! (il a aussitôt trouvé sa place et sa fonction de gardien des plumes, en attendant des fleurs 😉

11951762_321895704600964_9187356046963065261_n

Mais également April Eleven, qui travaille le bois tout en poésie avec des créations vraiment originales. (Parfois elle me donne envie de faire un môme juste pour acheter ses objets de dingue !!)

bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (2) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (3) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (4) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (5)

Mais si tu n’habites pas Bordeaux, pas de soucis, l’e-shop est là ! (ton banquier ne va pas me remercier, car forcément tu vas craquer 😉

Tiens t’as vu, y’a même des clipboards pour faire ta déco facile comme dans mon article ? 😉

bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (6) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (7)  bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (9) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (10) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (11) bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (12)  bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet

Pour se faire plaisir et s’offrir de jolis cadeaux mais aussi pour faire une déco toute douce dans une chambre d’enfant, on ne peut que craquer dans cette caverne aux mille merveilles !

Le + : la gentillesse des deux gérantes qui se mettent en quatre pour proposer un service au top à leurs clients !

Adresse : 75 rue des Ayres, 33000 Bordeaux

Tel : 05.40.00.90.32

Horaires : du mardi au samedi 10h-19h

bidules-et-merveilles-boutique-bordeaux-deco-decoration-enfant-bureau-papeterie-vaisselle-coussin-scandinave-kids-objet (13)