AFTERNOON TEA, ANGLAIS, voyage

Visiter Manchester : Quoi voir sur un week-end ?

Ah Manchester ! Cette ville britannique a tout pour plaire : accessible facilement depuis Bordeaux via la compagnie Ryanair ou Easyjet, on peut rallier facilement l’aéroport au centre-ville grâce au train en 20-30 min et tout faire à pied ou prendre le tramway qui dessert très bien toute la ville.

Alors vous hésitez encore à visiter Manchester ?

Je vais vous montrer que cette ville anglaise peut rivaliser avec Londres pour un court séjour qui en met pleins les yeux, surtout en période de noël, et qu’elle a aussi sa part de bonnes idées pour l’arrivée des beaux jours.

Suivez-moi, je vous embarque dans la City des Bee Gees, d’Oasis mais aussi bien sûr des Take That 😉 (un jour j’irais à Stock-on-Trent le fief de Robbie Williams et aussi un bonheur pour les amateurs de vaisselle et poterie, je compte bien y trouver des tasses à l’effigie de la famille royale ou de la jolie porcelaine anglaise)

Levez la tête : ici les pubs typiques répondent aux anciens bâtiments industriels et aux constructions ultra modernes !

Certains quartiers regorgent de street-art

Si le temps est trop mauvais (ne soyez pas mauvaise langue, il ne pleut pas plus à Manchester qu’à Bordeaux, et j’ai d’ailleurs expérimenté 3 jours de soleil pour un seul jour de pluie en plein mois de novembre !) dirigez vous vers le People’s History Museum ou le musée Manchester Art Gallery.

Ce qui marque quand on se promène dans les rues c’est cet étonnant mélange d’architecture ancienne et ultra moderne : on cotoie des galeries victoriennes et des buldings de verre géants !

Ne ratez pas la petite mais néanmoins sublime Barton Arcade !

A voir avec des enfants fans d’Harry Potter

La bibliothèque John Rylands

 

 

Boire un thé pour les fans de Friends

Oui nous sommes loin de New York mais Le central Perk est au Primark de Manchester. A éviter le week-end ou préférer venir tôt le matin pour le petit-déjeuner ! (Le vendredi matin à l’ouverture j’étais toute seule pour savourer mon chai latte).

 

Visiter les rues colorées du quartier Gay Village : j’ai adoré l’ambiance de ces rues ! Vous verrez l’abeille partout, travailleuse et ouvrière elle est le symbole de la ville de Manchester.

Se balader dans un des nouveaux quartiers qui émergent depuis quelques années et découvrir le complexe Home (théâtre, cinéma, restaurant)

Parfait pour manger un fish and chips délicieux (même le dimanche) avant de rejoindre la gare à 6 min à pied ! Un des meilleurs que j’ai jamais mangé !

Pour les amateurs de belles églises :

la cathédrale avec son orgue. J’ai eu la chance de l’entendre jouer : un moment hors du temps !

Pour toute la famille

Chacun trouvera de quoi se satisfaire dans le musée des sciences et de l’industrie ! Les véhicules, une section pour les enfants, des animations, raviront les bambins. Les geeks découvriront les premiers ordinateurs et les férus de textile seront plongés au cœur de la grande révolution industrielle et de l’évolution des matières et des techniques pour confectionner les vêtements. Tout simplement passionnant !

Pour ceux qui veulent se faire un film en VO

Odeon cinéma, ce complexe renferme également des expos, un bowling, des bars etc et sur son parvis l’été ce doit être bien animé.

Pour une balade le long de l’eau

le quartier des canaux : super agréable sous un ciel bleu, l’été il y a de l’animation pour venir manger en terrasse des petites guinguettes.

 

Pour les amoureux des spectacles vivants façon Broadway

Oui même si nous ne sommes pas à Londres, il y a plusieurs salles qui proposent des comédies musicales de qualité comme au Palace Theatre.

Au détour d’une rue vous pouvez aussi tomber sur le quartier chinois

Pour les chapeliers fous et autres gourmands de la théière, je vous reparlerai de mes expériences théinées, mais d’ores et déjà :

ne passez pas à côté de 2 afternoon tea de rêve à Manchester avec 2 ambiances différentes au Richmond tearoom façon Alice au pays des Merveilles et au Radisson blu Edwardian ultra chic et épuré.

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir Manchester, qui est une ville à dimension humaine en plein renouveau avec des quartiers et des animations agréables et beaucoup de belles choses à voir rien qu’en se promenant dans les rues.

N’hésitez pas à me donner vos bonnes adresses : j’ai déjà hâte d’y retourner !

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

6 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #janvier

Mon livre « Le parfum du mimosa » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Niveau lecture de mon côté, il y a eu beaucoup de belles découvertes côté BD mais aussi roman. Avec un gros coup de cœur !

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Moins qu’hier (plus que demain) de FabCaro

L’histoire :

« Chroniques acides de la vie de couple. Acceptez-vous d’être débordés par les tâches du quotidien ? D’aller déjeuner chez vos beaux-parents chaque premier dimanche du mois ? De mettre une liste sur le frigo pour savoir qui fait quoi dans la maison ? Et d’avoir des idées divergentes sur l’éducation de vos enfants ? Alors félicitations, vous voici unis par les liens d’un mariage précaire et conflictuel ! »

Ma plus belle découverte pour passer un moment à rire a été FabCaro et ses BD hilarantes ! Avec cet opus c’est la vie de couple qui est dépeinte avec une scénette du quotidien par planche. L’humour y est corrosif mais pas si loin de certains aspects … à offrir à des futurs mariés qui ont beaucoup d’humour ! 😉

 

Si l’amour c’était aimer ? de FabCaro

L’histoire :

« Sandrine et Henri coulent des jours paisibles dans leur villa. Henri est un patron de startup épanoui et dynamique et Sandrine l’admire. Mais hélas la vie n’est pas un long fleuve tranquille… Un beau jour, Sandrine tombe sous le charme de Michel, un brun ténébreux livreur à domicile et chanteur de rock à ses heures perdues. Une idylle merveilleuse va alors se nouer entre eux. »

Encore Fabcaro ! Je vous l’ai dit, je ne sais pas comment j’ai fait pour vivre jusqu’à présent sans cette dose d’humour noir et décalé ! Je pleure de rire sur cette BD ! Le roman photo ou le soap façon les feux de l’amour revu à la sauce sarcastique et déjanté ! Du pur bonheur pour passer un moment de détente ! A offrir à un pote déprimé après une rupture ! 😉

 

Tant pis pour l’amour (ou comment j’ai survécu à un manipulateur) de Sophie Lambda

L’histoire :

« Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique. »

Une BD qui parle d’un sujet sensible mais oh combien nécessaire ! Comment reconnaitre un pervers narcissique ou un manipulateur ? et surtout comment survivre à cette relation basée sur le mensonge et la dépréciation de l’autre ? Sophie Lambda a un trait de dessin que j’adore et cette BD est aussi belle qu’utile. On y retrouve un peu de l’humour qu’elle distille sur son compte instagram mais cette BD se lit plutôt comme un roman car les textes y sont très travaillés pour expliquer le cercle vicieux de cette relation toxique. A offrir à une copine qui sort avec un mauvais gars !

 

Un jour de décembre de Josie Silver

L’histoire :

« Laurie est presque sûre que le coup de foudre n’existe que dans les films. Mais un jour de neige en décembre, à travers la vitre embuée d’un bus londonien, elle aperçoit un homme. Leurs regards se croisent… Et le bus redémarre. Certaine qu’ils sont voués à se retrouver, Laurie passe une année à scruter les coins de rue, les arrêts de bus et les cafés. Sans succès. Jusqu’à ce soir de Noël où sa meilleure amie et colocataire lui présente le nouvel homme de sa vie, celui qui l’a convaincue d’abandonner les histoires d’amour éphémères… Jack, l’homme du bus. Dix ans de chassé-croisé, de déchirures, de retrouvailles et d’occasions manquées commencent alors pour Laurie et Jack.  »

GRos coup de cœur ! Souvent dans les romans on se retrouve avec une héroïne d’un âge fixe ou tout au plus vieillit-elle de quelques mois … ici on suit les personnages principaux sur 10 ans. L’occasion de s’identifier forcément à un des moments de sa vie ! L’histoire est prenante ! Pleine de rebondissements, on y retrouve de l’amitié, de l’amour mais aussi une quête + personnelle autour du bonheur et de la construction d’une vie avec ses épreuves et ses bonheurs. A lire d’urgence même si noël est passé ! Le livre ne se passe pas du tout à noël excepté la rencontre, alors on fonce pour se faire du bien !

Un amour de Noëlle d’Aurore Chatras

L’histoire :

« «  Les zombies, c’est passé de mode  ! Écris une romance de Noël ou je te vire  !  » Voilà l’ultimatum que lance son éditrice à Noëlle, auteur d’une saga sur les morts-vivants qui ne fait plus recette. Une romance de Noël  ? Le job ne va pas être facile pour la jeune romancière qui a une sainte horreur des fêtes de fin d’année…

Mais elle n’a pas vraiment le choix si elle veut continuer à vivre de sa plume. En panne d’inspiration, Noëlle part s’isoler dans une maison d’hôtes en Irlande. Un mois seule et perdue dans le Connemara devrait lui permettre de commencer un nouveau roman.

Mais pendant la traversée en ferry, elle croise le chemin du beau et mystérieux Liam. Une voix grave, un accent anglais à tomber, un regard envoûtant, il a tout ce qu’il faut pour que le cœur de la jeune femme s’embrase. Au point de vouloir vivre sa propre romance de Noël  ? »

Pas la meilleure romance de noël mais le petit tour en Irlande et le fait que le personnage principal soit une auteure m’a fait passer un bon moment.

A lire pour passer une soirée au coin du feu !

 

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda

l’histoire :

« Douze nouvelles délectables. Anna Gavalda est douée pour croquer les gens. Elle fait parler aussi bien une Parisienne qui drague boulevard Saint-Germain, qu’un organisateur de concert rock qui, à l’aube de la quarantaine, tombe amoureux d’une photographe, qu’un jeune militaire complexé par la réussite de son frère, qu’une vétérinaire violée par des Normands éméchés, qu’un gosse qui a eu un accident avec la voiture de son père, qu’un comptable qui vit avec ses deux sœurs et a une folle envie de la responsable des ventes. À chaque fois c’est la justesse du parler et du ton qui est remarquable. Des fous rires, des pleurs avec des gens ordinaires. Gavalda a un cœur gros comme ça. »

Avec la sortie du film j’ai eu envie de me replonger dans ce livre que j’avais lu il y a plus de 10 ans ! A ma grande surprise je ne me souvenais plus que c’était des nouvelles. Alors on plonge, on lit d’une traite ou par histoire, et on retrouve la plume d’Anna Gavalda, simple et efficace qui nous emporte dans les drames, le  rire, et surtout des gens de la vraie vie.

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

LES ACTIVITES KIDS, SORTIES KIDS

Un week-end à Carcassonne en famille pour une escapade avec les enfants

Envie de découvrir Carcassonne et ses environs ?

Voici mes idées pour faire de ce week-end d’escapade en famille un moment de détente et de découvertes pour les enfants et les parents au cœur de la cité médiévale et autour de ses remparts.

Pour dormir, pourquoi ne pas dormir dans une cabane dans les arbres avec les cabanes dans les bois ?

 

Tu trouveras toutes les infos sur cet article dédié à cet hébergement dépaysant avec un environnement calme et agréable pour se prélasser après une journée de visite dans le pays de l’Aude et avoir marché à travers les rues pavés.

Car la cité de Carcassonne est un terrain de jeu à ciel ouvert avec son histoire du Moyen-Age les enfants se prennent pour des chevaliers ou des Jeanne d’Arc !

Un petit tour en train touristique permet de faire le tour avant de pénétrer dans l’enceinte à pied par ses propres moyens et d’en apprendre un peu plus sur les différentes parties des remparts ainsi que le nom de chaque bâtiment et leur spécificité au fur et à mesure du temps.

Pour manger, nous avons pu savourer un repas délicieux à l’Auberge des Lices (pensez à réserver !) : le cassoulet est bien sûr à l’honneur et fabuleux !

Le menu enfant est tout bonnement gargantuesque mais notre gourmet est arrivé à bout de son cassoulet maison, ce qui lui a valu un diplôme exceptionnel de ce restaurant (le serveur n’avait jamais vu un enfant finir ce plat en 4 ans de service ! ;-))

Ils proposent aussi un menu végétarien. La cuisine maison est à la fois simple et raffinée. Efficace ! L’adresse se refile par les locaux, gage de bons petits plats.

Pour poursuivre ce week-end ou ces quelques jours de promenades en pays Cathare, il existe un fabuleux musée du dinosaure à Espéraza.

Tu peux aller voir mon article consacré à ces expositions permanentes et temporaires qui raviront petits et grands le temps d’une visite par temps de pluie pour se mettre à l’abri ou par fortes chaleurs pour se mettre au frais.

Enfin, pourquoi ne pas faire un tour dans une grotte ou une gouffre ? Le coin en regorge avec par exemple le gouffre géant de Cabrespine, véritable balade époustouflante sous la terre.

Tu connais Carcassonne ? Tu as d’autres bonnes adresses pour manger, dormir ou visiter ?

DETENTE, Dvt perso et organisation

Ma boite Anti-stress pour repousser le coup de blues

Un dos tres je destresse comme dirait Denis Boulay !

Quand plus rien ne va et que l’on se sent submergé par les soucis du quotidien ou une mauvaise loi des séries, il est temps de se poser quelques instants pour prendre du recul et remplir sa jauge de douceur.

Besoin de retour au calme, d’un anti crise d’angoisse ? ou juste d’un moment hygge bien-être ?

Un peu comme les enfants dans les classes ont leur doudou, on a besoin de se ressourcer autour d’objets fétiches qui nous rassurent et nous aident à mieux affronter le reste de la journée, de la semaine, du mois.

Un petit coup de blues ? Une vague d’angoisses ? Un ras-le-bol ? Une succession de mauvaises nouvelles ou juste un coup de fatigue ? Un manque de confiance pour un projet ? Une période de stress ? Un découragement ?

Il y a mille raisons pour avoir besoin de se poser pour respirer et essayer de prendre du recul sur les choses.

Appuyez sur pause et autorisez-vous un créneau de décontraction, comme une bulle de vacances.

Alors c’est parti !

Fixez-vous 20 minutes rien que pour vous. Enfermez-vous dans une pièce ou posez-vous dans votre canapé. Ouvrez votre boite.

Comment constituer et remplir cette boite magique ?

  • Une boite quelconque ou qui déjà vous procure de la joie : vous pouvez également la décorer avec des stickers, des citations, des illustrations imprimées ou découpées dans des magazines, ou un tissu qui vous plait
  • Une bougie : le rituel d’allumer la chandelle est déjà important pour ancrer ce moment off en nous. Tout le temps que cette bougie sera allumée on oubliera le reste du monde et on laissera notre esprit onduler avec sa flamme comme une méditation ressourçante.

  • des photos de bons moments : parfois on n’affiche pas forcément ces photos là ou plutôt on ne sait pas où les mettre ou elles partent dans un album.

Avec votre famille, vos enfants, vos meilleurs amis, les copines, ou même une star que vous avez rencontré ou que vous rêvez de voir en concert.

Tout comme le visionboard, le pouvoir des images est souvent surprenant pour nous pousser à vivre nos envies.

Alors voir ces photos vont vous rebooster et vous donner envie de booker un week-end, organiser un repas, prendre des nouvelles d’un proche, écrire une petite carte …

Bref juste en sortant ces clichés de leur boite, vous commencerez à faire un pas vers une action qui vous procurera du bien-être.

  • un bâton de pluie ou une boule à neige : cette méthode offre un retour au calme pour les élèves à l’école. Cela aide à canaliser son énergie et à se focaliser sur quelque chose de lent qui ralentit également la respiration.
  • Un magazine ou un livre qui vous a marqué : ouvrez le sur un chapitre, imprégnez vous à nouveau de ces bonnes ondes. Une citation, une illustration, un article … prenez le temps de savourer le papier sous vos doigts et lisez à voix haute si vous en ressentez le besoin.
  • Une tasse chouchou : le simple fait d’avoir glisser un de vos mugs doudou vous offrira le bonheur de le retrouver. Vous pouvez aussi chiner un bol avec une phrase drôle ou vous amusez à vous créer votre propre tasse en écrivant dessus ce qui vous fait sourire. Il ne sera peut-être pas le plus beau de votre vaisselle mais on s’en fiche, il n’est que pour vous, pour les moments où vous avez besoin de réconfort.

  • Du thé ou café : quelques cuillères de votre thé préféré feront l’affaire. D’autant plus si le jour où vous ouvrez la boite vous n’en aviez plus ou vous aviez oublié à quel point vous l’aimiez ce goût. Sentir la chaleur d’un breuvage que l’on adore, c’est un instant hygge qui nous remplit de douceur.
  • Une lettre qui vous a touché ou un petit mot griffonné : cela peut être la dernière déclaration d’amour de votre chéri, le mot glissé entre 2 pages d’un livre d’une amie pour qui vous êtes précieuse, un encouragement écrit sur un post-it, une carte postale où vos parents vous disent qu’ils sont fiers de vous ou un poème de fête des mères où vos enfants ont cité chez vous des qualités que vous ne soupçonniez pas. Il est bon de relire les compliments que les autres vous font : on a tendance à être parfois trop dur avec soi-même.
  • Un échantillon d’un parfum : cela peut être celui de votre homme, de votre maman, d’un souvenir d’enfance ou de jeunesse, ou un parfum qui vous évoque l’énergie, la confiance, ou la détente, ou même les vacances. Lavande, ou monoï, Chanel ou Guerlain, à vous de choisir.

  • un DVD : pourquoi pas poursuivre ce moment de cocooning par 1h30 de votre film favori ? un quart d’heure de Bridget Jones en VO me rend de suite positive. 2 chorégraphies de Dirty Dancing et je vais déjà mieux ! Quelques cocktails de Tom Cruise et ça repart ! On a toutes notre moment cinéma chouchou !

  • un CD ou une playlist : on peut avoir glisser le CD 2 titres de son adolescence ou bien le vinyle qui nous donne envie de danser dans toute la maison. Ou même carrément une liste de chansons et musiques qui nous détendent ou nous donnent la pêche.

  • Un petit carnet pour y noter quel jour vous venez ouvrir cette boite, ce qui vous a amené à le faire, et vos angoisses actuelles. En refermant ce cahier vous pouvez laisser ces mauvaises pensées et ce qui vous pèse dedans. Mais ce carnet peut également vous offrir un support idéal lorsqu’une idée émergera ou que vous vous sentirez mieux en fin de séance « cocooning », y inscrire ce qui ne va pas si mal finalement une fois que vous y verrez plus clair, et vous pourrez y mettre votre gratitude et reconnaissance, peut-être même juste envers vous d’avoir eu la si bonne idée de vous constituer cette boite miracle. 😉


N’hésitez pas à ajouter les choses qui auront marqué vos souvenirs joyeux et heureux au fil des mois et des années : quelques coquillages des vacances de rêve, des tickets de cinéma ou spectacle appréciés, le symbole d’une private joke ou d’une soirée particulièrement réussie ou d’un week-end inoubliable …

J’ai également fabriqué un terrarium avec quelques clins d’œil à des moments de bonheur ou de bonne humeur.

Et vous, quel est votre astuce anti-stress ou pour éloigner les angoisses ?

 

Food, MANGER, recettes, ZERO DECHET

5 bonnes raisons de s’organiser en cuisine avec le batch cooking

Vous connaissez le batchcooking ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’une organisation qui permet de faire vos repas à l’avance.

Appelée aussi prep meal, cette méthode a de nombreux avantages lorsque l’on souhaite cuisiner les week-end ou un jour dans la semaine et gagner du temps les soirs après le travail.

Voici 5 avantages et bonnes raisons d’adopter le batch-cooking :

  • pas de gaspillage : on utilise tout, on fait les bonnes portions (peut-être certains soirs il en restera pour la lunch box du midi ou pour un samedi, ou au contraire vous mangerez un fruit en plus en dessert car vous avez une faim de loup, mais de manière générale, on est sur des portions équilibrées en quantité
  • pas d’industriel : + sain, de saison, et local si vous achetez votre frais au marché ce que je vous conseille. Pas de sucre caché ou de graisses saturées : vos repas sont ainsi plus équilibré en terme d’apport et de calories. Vous mangez varié et vous découvrez des nouveaux plats sans pour autant passer des heures en cuisine ou avoir besoin d’ustensiles miracle ou d’être un Top Chef cuistot.
  • pas de stress : vous préparez tout le dimanche en prenant votre temps. Certes le but et la promesse sont de tout faire en 2 heures max, mais au final si les enfants participent et que vous passez un bon moment en famille en cuisinant, c’est une activité comme une autre et ils découvrent ou redécouvrent les légumes et sont fiers de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ! » lorsqu’on se délectera du plat en semaine. Les soirs de semaine, en 10 minutes vous assemblez, vous réchauffez, vous faites cuire, bref une seule étape rapide. Tout le monde peut le faire, même si vous arrivez plus tard.
  • pas de « qu’est ce qu’on mange ? » : le menu est établi. La veille au soir, on vous rappelle même si vous avez une préparation à décongeler. Des recettes simples mais variées et savoureuses on découvre également de nouvelles saveurs les premiers temps. A vous de garder les recettes qui fonctionnent le mieux au quotidien et qui font le bonheur de toute la famille.
  • Cette méthode permet de déléguer, de responsabiliser les enfants, de répartir les tâches. Pour peu qu’on ne s’investisse pas de tout le boulot le week-end et que ce soit l’effet inverse qui se produise (il n’y a plus que vous qui cuisinez pour tout le monde pour toute la semaine le dimanche … alors qu’avant votre mari faisait un repas sur deux … ne vous faites pas avoir 😉 ce n’est pas le but). Mais si le dimanche le plan est clair et précis alors on peut vite trouver un grand confort à préparer à l’avance ces plats et ainsi savourer les moments en famille, et décompresser après le boulot. Les enfants participent à l’élaboration des plats pour la semaine : ils peuvent éplucher ou couper, mixer, bref mettre la main à la pâte. Cuisiner en famille c’est un moment de partage qui finalement peut devenir une activité agréable si on donne à chacun une tâche dans laquelle il se sent à l’aise.

Voici 3 livres pour s’organiser avec la méthode du Batch cooking :

Le plus connu et un des premiers sur le marché a expliqué la méthode avec des menus simples et efficaces : en 2h je cuisine pour toute la semaine.

Je ne le présente pas en détail car c’est celui pour lequel vous trouverez le + d’avis sur le net et sur d’autres blogs.

Je l’ai feuilleté mais pas utilisé.

16 menus hebdomadaires complets, soit 80 repas équilibrés pour toute la famille.

Il mélange des recettes traditionnelles avec un subtil art d’accommoder les restes.

On est sur des menus plutôt classiques. Mais bien expliqué et efficace pour ceux qui n’aiment pas sortir des sentiers battus niveau cuisine et goût.

 

Mes premiers pas en Batchcooking : je l’ai emprunté à ma médiathèque et j’avoue que j’ai été très attiré par le fait que l’on y voit beaucoup de contenants en verre. Mon côté réduction des déchets a été séduite.


13 semaines 78 recettes

Recettes faciles, photos très claires, le déroulé des étapes est bien expliqué.

Le format est un peu grand et on a pas mal de recettes avec viande. Il existe en version veggie.

 

Mon cahier de recettes en mode batchcooking fait partie des cahiers de chez Solar editions que je trouve très pratique.

(J’ai celui sur le pilates et le running, entre autre)

J’adore le format : petit mais costaud ! Ils renferment autant de recettes que les autres « grands » livres : un gain d’espace et rapide à dégainer, du coup aucune excuse pour le laisser dans un placard.

16 semaines de menus organisés par saison, soit 80 recettes

Les recettes y sont bien plus originales que dans les 2 autres livres.

Les photos très jolies sont malheureusement en petit format la plupart du temps mais c’est ce format qui fait qu’il est pratique.

Tout est très bien expliqué. Les recettes s’adaptent aux produits de saison et on note de la viande une fois par semaine (de manière générale) donc j’aime le fait que l’on privilégie d’autres sources de protéines.

Beaucoup d’exotisme, d’épices, d’influence asiatique ou thaï … mais aussi des classiques.

Bref vous l’aurez compris c’est mon préféré des 3.

J’aime aussi la section pour faire son propre menu et donc pourquoi pas créer ses propres formules batchcooking avec les recettes qui marchent le mieux et en y ajoutant vos classiques à vous.

Bref, maintenant, j’ai hâte de m’y mettre à fond, même si on pratique sans le savoir depuis plusieurs années le fait maison d’avance sur 2/3 repas, que l’on fait des conserves, ou que l’on congèle par portion pour mes repas le midi par exemple …

2020 accroche-toi ! Je vais encore augmenter mes scores en organisation 😉

Et vous, vous connaissez le batchcooking ? Vous aimez ce genre de cahier de recettes ?

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #décembre

Mon livre « Le parfum du mimosa » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon : Le parfum du mimosa

Niveau lecture de mon côté, les genres ont été très éclectiques mais avec de très belles découvertes.

Il y en a pour tous les goûts et j’avoue que j’ai vraiment eu de bonnes surprises avec des histoires très différentes.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Tout quitter d’Anaïs Vanel

L’histoire :

« Un jour, j’ai acheté un Berlingo. J’ai mis quelques cartons dans le coffre et je suis partie. J’ai pris la route comme ça. Après ma journée de boulot, comme on part en week-end. J’ai avalé les kilomètres, en écoutant king of the Road, de Roger Miller. Et enfin. Les pins. Les dunes. Les embruns. L’appartement. J’ai éventré les cartons. Trouvé mon maillot de bain. Et je suis allée me jeter dans les vagues. » Au rythme des saisons et des vagues de la Sud, la grande plage près de laquelle elle vient de s’installer. Anaïs retrouve les souvenirs qui habitent en elle. Devant l’étonnante simplicité des choses, tout quitter signifie la réconciliation avec soi. »

Gros coup de cœur pour ce roman court qui est une succession de moments avec un retour à la vie simple. Slow life aurait pu être son titre. Reprendre des sensations, revivre des premières fois, savourer de prendre son temps, d’admirer, d’observer … Ce roman nous donne des envies d’océan, de se laisser bercer par le bruit des vagues. Pour ma part c’est vraiment un état d’esprit et une façon de vivre qui m’attire beaucoup : écrire, manger, savourer, marcher au bord de l’eau et se laisser porter par la simplicité des choses. Tout un programme qui fait partie de mes résolutions pour 2020 !

 

On ne meurt pas d’amour de Géraldine Dalban-Moreynas


L’histoire :

« Cela pouvait-il finir autrement ?

Elle vient d’emménager avec son homme. Dans un grand loft blanc qu’ils ont retapé. Elle doit se marier au mois de juin. La date est bloquée sur le calendrier de l’entrée.
Il va emménager avec sa femme et sa petite fille au deuxième étage du bâtiment B. Les travaux sont presque terminés.
Ils se croisent pour la première fois un dimanche de novembre, sous le porche de l’entrée. Elle le voit entrer, il est à contre-jour. Elle sent son corps se vider. Il la regarde. Il a du mal à parler.
Plus tard, ils se diront que c’est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu’il était vain de lutter.
Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas. »

Une histoire comme il en arrive tous les jours. Une attirance, une résistance, une vie, 2 vies, 4 vies. 2 couples, 2 amants, des morceaux de bonheur, de passion, des souffrances, des douleurs, des changements de cap …

Ce livre se lit comme on respire, comme on aime, comme on souffre. On y voit l’impossible, on y lit l’inévitable.

Une écriture rapide, des personnages sans prénom, on se laisse embarquer sans comprendre vraiment pourquoi : un peu comme Elle et Lui.

 

Formica une tragédie en 3 actes de FabCaro

L’histoire :

« C’est dimanche, c’est le jour du repas en famille, tout le monde est ravi de se retrouver ensemble autour de la table. Alors que tout est prévu pour faire de ce rendez-vous un moment d’amour et de partage surgit tout à coup la question à laquelle personne n’avait pensé : De quoi on pourrait parler ?

Formica, une tragédie en trois actes, le nouveau livre de Fabcaro (l’auteur de Zaï Zaï Zaï Zaï) est construit comme une pièce de théâtre, avec une unité de lieu et de temps, et découpé en trois actes.
Formica rassemble, au delà de la famille protagoniste du récit, tout ce qu’on a jamais osé faire et dire lors de nos repas de famille. »

Que les adeptes de Fabcaro ne me jettent pas la pierre, je viens juste de le découvrir. Et quelle découverte !

Corosif, cynique, humour noir, tout ce que j’aime : j’ai pleuré de rire à la lecture de cette BD. Une véritable révélation !

Idéal sujet que le repas de famille pour amorcer les bombes à retardement ! Franchement j’ai hâte de lire d’autres livres de cet auteur de BD : le dessin est vraiment plaisant et on passe un très bon moment pour peu que l’on partage cet humour décalé.

 

Le bonheur dépend parfois d’un flocon de Colleen Wright

L’histoire :

« Quand le doux foyer d’une auberge réunit les cœurs.
Et s’il suffisait de quelques flocons pour que le bonheur frappe à la porte ?

Dans ce feel-good réconfortant et chaleureux, une tempête de neige réunit par hasard tout un petit monde dans une auberge perdue, juste à temps pour que la magie de Noël opère.
À l’approche des Fêtes, Iris décore sa petite auberge, perdue dans la campagne, pour accueillir quelques habitués restés fidèles au fil des ans. L’établissement connaît depuis quelque temps des problèmes financiers qui pèsent sur son couple. C’est alors qu’une tempête de neige inattendue précipite chez elle tout un petit monde. Il y a là Molly qui écrit des livres pour enfants mais qui se trouve en pleine panne d’inspiration, Marcus le jeune veuf séduisant qui a bien du mal à gérer ses deux petites filles mais aussi Hannah venant pour se marier dans un cadre pittoresque mais dont le fiancé annule à la dernière minute. Cette dernière a d’ailleurs la surprise de retrouver Luke, son ami d’enfance qui n’est autre que le petit-fils de Iris…

Les histoires s’entrecroisent et alors que tout semblait mal parti, cette tempête de flocons va les réunir et qui sait ? Changer leur vie à jamais… »

Un roman d’hiver qui se lit comme on regarde un téléfilm de noël. Tout y est : la neige, les amoureux qui vont finir ensemble, les copines, les enfants, les entrepreneurs passionnés qui tiennent un hotel charmant au cœur de la montagne …

Les descriptions de décoration et une auteure jeunesse parmi les personnages ont fini de me convaincre.

Pensez aussi à prévoir quelques cookies ou brownies pendant la lecture car on salive facilement autour des gourmandises qui sortent de la cuisine de l’hôtel 🙂

J’ai adoré !

 

A la recherche d’Alice Love de Liane Moriarty

L’histoire :

« Il a suffi d’une chute de quelques secondes pour qu’Alice Love efface dix années de sa vie : lorsqu’elle se relève, avec une grosse bosse sur la tête, Alice est convaincue d’avoir vingt-neuf ans, d’être enceinte de son premier enfant, au comble du bonheur avec son mari, Nick, dont elle est folle amoureuse.
Or, Alice a trente-neuf ans, trois enfants et s’apprête à divorcer.
Que s’est-il passé ? Comment a-t-elle pu devenir cette femme autoritaire et obsédée par le sport (elle DÉTESTE ça !) ? Comment elle et Nick, son amour de toujours, en sont-ils arrivés là ? Pourquoi est-elle en froid avec sa soeur adorée ? En s’efforçant de reconstituer le puzzle de cette décennie oubliée, Alice découvrira si son amnésie est une malédiction ou une bénédiction… »

Un peu déçue par la lenteur et l’attente de savoir où on va avec cette histoire de chute qui rend amnésique des 10 dernières années. L’idée est bonne, l’écriture plaisante, mais on se retrouve dans la répétition souvent et on s’essoufle en cours de route. Dommage pour les longueurs car le postulat de départ et de fin donnent vraiment à réfléchir sur le temps qui passe, si on referait les mêmes erreurs, si on pouvait changer …

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mon roman « le parfum du mimosa »

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

BEAUTE COSMETO MAKE UP, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Les culottes de règles Elia Lingerie : confortable et made in france

Cela fait quelques temps que je vois passer des avis sur différentes culottes de règles.

J’avoue que ma curiosité autant que mon envie de confort ont été piquées au vif et que lorsque j’ai eu la possibilité de tester ce concept j’étais ravie de pouvoir me faire une opinion.

Tout d’abord si j’ai accepté de recevoir une culotte menstruelle c’est parce qu’elle correspondait aussi à l’idée que je me faisais qu’une protection hygiénique « éco responsable ». En effet, l’entreprise Elia Lingerie proposent du made in France et des culottes fabriquées en tissu biologique

Cette culotte menstruelle made in France en fibres végétales bio avait donc tout pour me plaire sur le papier : mais qu’en est-il durant la période cruciale du mois ?

Eh bien je dois avouer que j’ai été bluffée : la culotte de règles a d’abord une forme et une coupe super confortable.

J’ai reçu le shorty Armande qui existe du XS au XXL conçu pour les flux abondants : elle est simple dans un tissu tout doux.

Même si elle est plus épaisse et renforcée dans son milieu, il n’y a pas de sensation de surépaisseur et encore moins de souci de serviette qui bouge, se décolle, se recolle, se barre dans le fond du slip.

Là, la culotte EST ta protection.

Je l’ai testé sur le jour le plus abondant et grâce à une combinaison innovante de 3 matières ( du coton bio, de la fibre d’eucalyptus absorbante et du PUL imperméable ) cette culotte offre un confort optimal. C’est bien simple, on en oublie que c’est la mauvaise période du mois !

Un shorty tout doux garanti sans fuite, sans odeur et sans sensation d’humidité : c’est franchement une révolution lorsqu’on souhaite avoir du choix dans ses protections hygiéniques.

Avec son pochon pour lavage en machine, elle est partie au lave-linge comme n’importe quelle lingerie ou sous-vêtement.

Si vous souhaitez en commander une ou plusieurs, voici 10 % de réduction sur votre commande en utilisant mon lien code promo

Il existe aussi la culotte Philomène

De plus afin de lutter contre l’Endométriose et que la maladie soit connue du plus grand nombre : 1 culotte = 1 don. Rappelons que c‘est la première cause d’infertilité en France. 

produit offert par Hivency et Elia Lingerie