CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mai2019 #juin2019

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

En mai j’ai commencé les corrections d’un prochain manuscrit : eh oui, j’ai ouvert les vannes du robinet de l’écriture, je ne peux plus m’arrêter 🙂 Et ce mois ci je démarre les recherches d’un éditeur qui corresponde à ce nouveau roman.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Un couple, une ville d’un collectif d’auteurs

L’histoire :

« De Jérusalem à Venise, en passant par Paris, Marseille, Londres, Rome, Boston ou Édimbourg, 8 auteurs nous racontent leur lien à une ville qu’ils aiment à travers l’histoire d’un couple. Un couple qui va y vivre une grande aventure, en l’espace de quelques heures ou de toute une vie. Qui va s’y aimer ou s’y déchirer. Y découvrir le désir ou la peur.  »

Je redécouvre le plaisir de lire des nouvelles depuis quelques temps : j’en ai lu deux ou trois recueils ces derniers mois dont je ne vous ai pas parlé, mais peut-être que cela fera l’objet d’un article à part entière. C’est un style qui me laisse parfois un peu sur ma fin / faim car j’aime plonger dans une histoire et en découvrir toutes les facettes et rouages, mais j’avoue que lorsqu’une nouvelle est bien écrite elle permet de se projeter très rapidement dans une situation ou une ambiance et on peut alors en quelques pages savourer une histoire bien ficelée qui nous fait tout de même vivre des sensations de lecture intense.

Ce recueil est dédié aux histoires de couple à travers plusieurs villes du monde. On se retrouve au coeur du récit d’une histoire d’amour, d’un moment crucial ou tout simplement on se laisse porter par l’atmosphère de la ville. Bref de quoi passer un chouette moment et pouvoir lire des aventures indépendantes les unes les autres quand on a peu de temps pour lire ou qu’on souhaite ne pas passer des heures dans un roman. Parfait aussi lorsqu’il faut surveiller les enfants d’un oeil dans la piscine 😉

 

Tu ne m’oublieras pas deux fois de Mhairi Mc Farlane

L’histoire :

«  J’aime ton rire.  » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème  ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout.

J’adore cette auteure. J’aime son style et je ris beaucoup dans ses romans. Dans celui-ci je n’ai pas boudé mon plaisir encore une fois, même si parfois il tourne en rond et qu’on aimerait que la situation soit moins en boucle pour que les rebondissements se succèdent. La fin est un peu décevante également, mais cela n’en reste pas moins un roman que j’ai apprécié.

Mon livre préféré reste « c’est pas moi c’est toi » et je trouve que certains sont inégaux, mais une chose est sûre elle reste dans mes chouchous.

 

Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

L’histoire :

« Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.  »

On ne présente plus cette écrivaine qui enchaine les best sellers. Pour ma part je l’ai découverte un peu à retardement, et je ne lis pas tous ses livres d’un coup car je me lasse parfois du style. Mais ses histoires ont vraiment quelque chose de spécial alors j’y plonge de temps en temps avec plaisir.

J’ai moins aimé celui-ci que « J’ai toujours cette petite musique dans la tête » mais il m’a parlé tout de même avec cette thématique de la passion enfouie et inavouée, de la vocation contrariée et de l’acceptation et du sacrifice pour devenir ce que l’on est.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

DECO, DIY tutos brico

« Inspiration cuisine » : Lancement des travaux et de la décoration d’une pièce majeure de la maison

Dans quelques semaines, le chantier va démarrer.

Pour certains ce sont de simples travaux de rénovation mais après plusieurs années à refaire chaque pièce de la maison petit à petit comme la salle de bain, pour moi c’est un gros point central qui va s’opérer : la cuisine !

En effet nous allons refaire la cuisine : nous allons changer les meubles qui ont presque 12 ans.

Nous n’avions pas choisi cette installation : la cuisine avait moins de 2 ans quand nous avons emmenagé il y a 11 ans.

Ils nous plaisaient et correspondaient à nos goûts et notre mode de vie de l’époque.

Mais depuis une grosse année les façades des portes se décollent, et la plupart des aménagements ne sont finalement pas du tout pratiques pour nous. Je pense aux meubles d’angles, aux placards hauts (que j’ai supprimé au fil des mois en vidant l’inutile).

C’est aussi la configuration de la pièce à proprement parler qui ne va pas avec notre style de vie : le bar devenu inutile, le sens de circulation compliqué en direction du garage, devenu mon bureau. Bref on n’a pas 50 possibilités de changements pour l’implantation, mais on peut modifier un minimum ce qui pose le plus souci.

Et surtout avoir désormais une cuisine avec des rangements et solutions qui correspondent à notre famille, notre façon de cuisiner et de consommer.

Voici donc mon « inspiration décoration et solutions pour notre future cuisine ».

Mon gros coup de cœur va pour les meubles NOIR avec des plans de travail en matière BOIS.

source Archzine.fr

Le modèle de cuisine Kungsbacka d’Ikea est pour l’instant ce qui me plait le plus en terme esthétique et le fait qu’elle soit faite en matériaux recyclés m’aide à mieux vivre le fait d’acheter du neuf. Même s’il y a un effet greenwashing à se dire qu’on achète du Ikea éco responsable, c’est le moins pire pour moi à l’heure actuelle en rapport qualité prix esprit.

source pinterest ikea toulon cuisine bildergebnis kungsbacka modern decor kitchen 

Une verrière séparera l’entrée de la cuisine et une porte coulissante dans le même esprit laissera passer la lumière de mon bureau vers la cuisine.

source Lapeyre

source Leroy Merlin

Pour l’éléctroménager nous souhaitons conserver ceux qui fonctionne à l’exception du frigo qui est devenu beaucoup trop grand et surtout moins pratique pour nos habitudes de consommation. Nous allons opter pour un réfrigérateur à tiroirs, ce qui permettra également d’obtenir mon idéal de cuisine : uniquement un linéaire de plan de travail avec des éléments bas.

source côté maison

Côté évier et robinet, je recherche la qualité et la simplicité.

J’ai déjà un robinet GROHE dans la salle de bain et j’ai trouvé un large choix chez Isi Sanitaire.

Avec des super promos sur cette marque jusqu’à 60 % pour ce mitigeur.

source isi-sanitaire

Pour l’évier j’hésite encore entre un grand bac unique ou un grand bac et un petit bac : qu’en pensez-vous ?

source isi-sanitaire

Pour la crédence, j’ai eu beau chercher, j’en reviens toujours à mes chouchou carreau métro blanc : j’en ai déjà dans les toilettes et dans la salle de bain, mais que voulez-vous, je ne m’en lasse pas. Je trouve ce modèle intemporel, pratique, esthétique et ils s’intégrent à toutes les pièces et décoration.

source Lapeyre

Pour la fonctionnalité qui nous correspond, j’aimerais des étagères et rangements qui nous permettent d’y installer notre consommation de vrac ou en bocal, ainsi que des bacs de tri plus petits sauf pour le compost, et au final qui nous offrent la possibilité d’utiliser vraiment toute notre vaisselle et ustenciles en éliminant l’inutile.

source ikea

J’aime assez les solutions que propose Cuisinella en terme de propositions d’aménagements intérieurs comme son légumier ou ses silos et comptoirs boites à vrac.

Je tends vers le minimalisme : avec les enfants j’ai encore beaucoup d’accessoires qui je sais vont disparaître au fur et à mesure des années.

On m’avait regardé bizarrement quand pour ma salle de bain j’avais annoncé vouloir uniquement 2 grands tiroirs et une petite tour, soit diviser par 3 mes anciens rangements.

Au final j’en suis ravie : cela suffit pour contenir mes produits (savon, shampoing solide, et quelques cosmétiques, mon linge de toilette).

Je stocke beaucoup moins qu’avant : donc je sais ce que j’ai et j’utilise tout (je pourrais encore réduire d’ailleurs j’en suis persuadée).

Avec moins de produits emballés on a besoin de moins d’espace.

 

Pour la cuisine, je suis sûre que cela va nous changer la vie et nous donner encore une nouvelle impulsion vers le « moins mais mieux » (Less is more), et pour poursuivre notre lancée sur la réduction des déchets, le mieux manger et avoir également moins à ranger et à nettoyer.

Un jour j’aurais carrément une tiny house, ou une cabane, à ce rythme 😉

 

Rendez-vous dans quelques semaines pour l’avant/après !

 

N’hésitez pas à aller voir plus en détail mes tableaux d’inspiration sur Pinterest et épingler les idées pour la cuisine, ou bien le bureau, les chambres, et la salle de bain.

Article sponsorisé

OENOTOURISME - VINS

Découverte du château Malescasse : une escapade au cœur du vignoble

C’est dans le Médoc, à Lamarque, que le château Malescasse propose un vin distingué en cru bourgeois.

Avec une propriété, des chais et des espaces d’accueil rénovés, le château Malescasse s’inscrit entre tradition, art et modernité.

Le moulin Rose, la décoration intérieure, les sculptures et œuvres d’arts se répondent pour offrir une expérience visuelle qui accompagne les sens éveillés par les dégustations œnologiques.

Le domaine offre de nombreuses possibilités de balades et ateliers.

Terroir, travail de la vigne et climat favorable permettent l’élaboration de vins complexes et agréables.

Proche de l’estuaire de la Gironde, il permet une découverte de la région côté fleuve en direction de Blaye par exemple.

Une privatisation de la demeure est possible : la location du château peut recevoir jusqu’à 8 personnes dans ces pièces soigneusement décorées, ainsi que des options pour personnaliser le séjour entre atelier culinaire, repas de chef et croisière avec dégustation.

Chouette cadeau pour la fin de l’année scolaire ou pour les fêtes des pères, noël ou anniversaire : L’atelier assemblage.

Pour 50 euros par personne vous découvrez les secrets de fabrication d’un vin de prestige à partir des différents cépages. Le choix du pourcentage que vous utiliserez pour votre cuvée rendra votre vin unique. Chacun repart avec sa petite bouteille et son étiquette personnalisée.

Un souvenir unique et un moment convivial pour apprendre à élaborer le vin du château. Une idée aussi pour un enterrement de vie de célibataire pour des futurs mariés passionnés de vin.

Plusieurs ateliers dégustations existent : de 5 à 20 euros. 

Merci au Château Malescasse pour cette journée de découverte et leur accueil convivial !

Château Malescasse, 6 chemin du Moulin Rose, 33460 LAMARQUE, 05.56.58.90.09

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, OENOTOURISME - VINS

Un atelier dégustation au château Malartic Lagravière

Grand cru classé de graves en appellation Pessac Léognan, le château Malartic Lagravière est un domaine bordelais connu et reconnu.

L’histoire de cette famille et de cette propriété est passionnante et celle de son vin également.

Fort de son expérience en France, il possède des vignes en Argentine qui proposent des rouges et des blancs d’une grande qualité avec des arômes très intéressants.

Le château Malartic Lagravière vous permet de découvrir ses vignobles à travers un atelier dégustation accessible à tous et convivial, intitulé « Cépages et découverte ».

Cette dégustation comparative entre 4 vins des vignobles de Malartic offre la possibilité d’en apprendre plus sur les typicités en blanc ainsi que les assemblages bordelais et argentins en rouge.

Un véritable voyage entre l’Argentine et la France, qui s’accompagne de fruits secs et fromages pour échanger et apprécier un moment privilégié au coeur du château.

La salle de dégustation offre une vue sur les vignes très agréable.

Gros coup de coeur pour le DiamAndes de Uco Grande réserve : les vins argentins restent encore une découverte pour moi et celui-ci a bousculé mes papilles avec ses belles notes d’épices.

Cet atelier coûte 35 euros et peut constituer une jolie idée cadeau pour la fête des pères ou des mères (si en plus vous offrez mon roman avec, c’est le jackpot assuré dans les yeux des mamans 😉 )

Nous avons eu la chance de poursuivre cette visite avec un atelier sablés improvisé et ludique.

La matinée s’est terminé autour de délicieuses bouchées cuisinées par le chef Sébastien accompagnées de vins du château Malartic Lagravière, évidemment, pour notre plus grand bonheur.

Il existe plusieurs visites et ateliers allant de 14 euros à 35 euros toute l’année sur réservation.

Pour une expérience unique sur réservation, l’atelier du chef vous permet de participer à un cours de cuisine, ainsi qu’une visite et un déjeuner accord mets et vins des Vignobles Malartic pour 180 euros par personne.

Merci à toute l’équipe qui nous a accueillis pour cette demi-journée riche en découvertes et en convivialité !

Château Malartic-Lagravière 43 avenue de Mont-de-Marsan, 33850 LEOGNAN

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Kitchen Garden : un bistrot vegan avec beaucoup de goût !

Sur Bordeaux, les adresses « healthy » et « vegan » se multiplient … il y en a une qui était dans les premières et qui a désormais ses habitués : le Kitchen Garden.

Peu de tables, mais quand les beaux jours arrivent, le restaurant assure en terrasse.

Dès qu’on entre une véritable ambiance se dégage du lieu : on s’y sent bien.

A la carte, tous les plats font envie : choix restreint mais maison, avec la part belle aux épices, et aux légumes sous toutes leurs formes.

Cette cuisine fait voyager, tout en faisant le job de nous rassasier et de nous ravir les papilles !

Les portions sont généreuses : j’ai eu du mal à terminer mon curry mais il était trop bon !

Oui j’avais fait l’erreur de commander une entrée avec houmous : là aussi un régal !

Les copines se sont régaler également avec leur burger végétarien, et le dhal très coloré et parfumé qu’elles ont dégustés.

Il ne manquait qu’à ajouter ma petite faiblesse : un chai tea latte, et le repas était complet et sans faute.

Une adresse que je recommande vivement quand on me demande un restaurant végétal (option sans gluten également).

Il ne me reste plus qu’à tester leur brunch qui a l’air tout aussi délicieux.

Kitchen Garden, 22 rue sainte colombe, 33 000 Bordeaux

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #avril2019

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Hâte de voir s’il fait partie de VOS lectures du mois 😉

Ici avril m’a laissé peu de temps à la lecture, mais je me suis rattrapée pendant les vacances de Pâques pour tenir mon rythme 😉

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Le prince et la couturière de Jen Wang

L’histoire :
« Le prince Sébastien cherche une fiancée, ou plutôt ses parents en cherchent une pour lui. Sebastian, lui, est trop occupé à cacher sa vie secrète à tout le monde. En effet, quand vient la nuit, il revêt d’audacieuses robes et court les nuits parisiennes sous l’identité de la fabuleuse Lady Cristallia. L’arme secrète de Sebastian (et sa meilleure ami) est Frances, une jeune et brillante couturière, une des deux seules personnes qui connaissent la vérité : parfois ce garçon porte des robes. Mais Frances, qui a toujours eu le rêve de devenir une grande couturière ne peut se satisfaire de cette situation. Combien de temps pourra-t-elle différer ses rêves pour protéger le secret son ami ? »

Un roman graphique avec de belles valeurs LGBT : la différence sous toutes ses formes. Sociale, sexuelle, mais aussi la question de l’identité.

Une BD très belle et colorée avec une morale magnifique ! A mettre entre les mains des ados qui ont du mal à s’assumer, des filles qui sont ambitieuses, des garçons qui aiment mettre des robes … un joli message ❤

 

Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie

L’histoire :
« Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. »

Ce roman dépeint avec et sans pudeur les sentiments et ressentis de l’auteure à la mort de son frère. Une mort encore plus difficile à évoquer pour certains car c’est un suicide. On comprend le parcours compliqué pour continuer à vivre après une telle perte mais aussi les questions sans cesse soulevées autour de cette disparition injuste qui met en colère autant qu’elle laisse au sol. Un livre triste et plein d’espoir malgré tout.

Cherche ton bonheur partout d’Agnès Abécassis

L’histoire :
« Régine et Tom s’aiment. D’ailleurs, ils vivent ensemble. Presque. Quasiment. Disons qu’ils se fréquentent. Enfin, ils se fréquentent… Où en est leur relation, exactement, quand Tom veut du concret, et que Régine refuse de s’engager ? Mais un événement imprévu va la forcer à prendre une décision. Et elle choisit : la panique. Et la fuite, au volant de sa voiture. Tout plaquer, pour jouir de sa liberté, tant qu’elle le peut encore. Sauf qu’en voulant filer à l’anglaise, elle va se faire happer par le pire des pots de colle : Olga, la mère de Tom… Monique a la soixantaine, et autant de complexes. Plus de mari, des enfants partis vivre leur vie, aussi s’est-elle résolue à finir la sienne en tête à tête avec son chat. Mais la solitude, c’est d’un ennui… Alors, quand son amie Lutèce propose de la convier à une soirée de célibataires, elle accepte. Mais était-ce une si bonne idée? L’amour, c’est pas facile tous les jours. Mais le bonheur, ça se cherche. Partout. »

Agnès Abécassis c’est une petite madeleine de Proust. Elle m’a accompagné depuis des années : pendant mon voyage de noces, mes congés maternité etc … j’ai lu tous ses romans et j’y replonge comme un rendez-vous entre copines qui marquent des moments de la vie. Encore une fois, sa plume garde la fraîcheur et l’énergie que j’aime tant chez cette auteure. Elle crée des situations rocambolesques et des personnages attachants sans jamais en faire trop. Retrouver ses livres c’est toujours divertissant et apaisant. Celui-ci peut se prêter à nos mères, nos grands-mères … il nous montre qu’à chaque âge dans nos vies de femme, on veut toutes toujours la même chose : l’amour et être nous-même (et que finalement on ne vieillit pas : on garde notre grain de folie si on veut bien le laisser exister 😉

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

MANGER, Resto, voyage

Biarritz : le Tandem, une adresse pour se régaler !

Juste avant les vacances d’avril j’ai eu besoin de souffler quelques jours entre Biarritz et Anglet.

Avec la sortie de mon premier roman « C’est simple, ma vie est compliquée ! », il fallait que je reprenne des forces et respire l’air iodé de l’Océan sur les plages du Pays Basque.

Hors saison j’ai tout de même pu profiter de certains endroits super agréables pour des repas solos apaisants !

Dans une ambiance cosy et moderne, j’ai découvert le Tandem.

Situé sur la jolie place Sainte Eugénie (avec son kiosque et son église), ce restaurant possède une terrasse stylée et à l’intérieur la déco est toute aussi sympa !

La carte change régulièrement et ils font la part belle aux bowls pour la nouvelle saison d’ailleurs. Il va donc falloir que j’y retourne.

Pour les boissons je me suis contentée d’une bière locale « la superbe » mais il faudra également que je revienne pour goûter leurs cocktails 😉

Niveau plat j’ai donc opté pour un poké bowl à la carte : plein de goût et qui cale bien! J’ai adoré !

L’endroit s’est vite rempli par les locaux qui venaient y manger le midi : j’ai donc eu du flair de venir tôt.

Belle surprise avec le thé gourmand : copieux et maison, moi qui suis moins sucrée que salée, je me suis vraiment régalée.

Bref une adresse à retenir : entre copines ou en amoureux, on aimera y découvrir la cuisine maison et l’ambiance détendue.

Le tandem, 10 place Sainte Eugénie, 64200 Biarritz