CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

6 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #février

happy-2

Ce mois-ci j’ai eu des envies de lectures très variées et en même temps besoin d’avoir des récits cocooning.

Normal avec les températures, on voudrait que nos livres ressemblent à une bonne tasse de chocolat chaud ou à un thé fumant 😉

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

Vous n’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris

L’histoire :

« Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment,
malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant. »

J’ai découvert Antoine Leiris sur Facebook : au lendemain des attentats il avait publié une lettre ouverte sur le réseau social.

Puis il y a quelques mois j’ai vu un reportage qu’il a tourné pour les 1 an, triste anniversaire, de ces attentats : on lui a confié le soin d’aller à la rencontre de gens comme lui, meutris et touchés de près par ce drame. Le documentaire était extrêmement touchant et l’homme calme, posé et avec un recul juste et fin.

En me plongeant dans son livre, j’y ai retrouvé toute la sincérité et l’authenticité que j’avais perçu lors de ce reportage. Il donne à réfléchir, mais il livre surtout des sentiments très douloureux avec beaucoup de pudeur et d’amour.

Le livre est court, et laisse pourtant une trace bien longtemps.

 

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut

L’histoire :

« Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. »

Une écriture qui change. Le ton est rythmé, on danse dans les pages, même si la joie dissimule d’autres maux.

L’ambiance du roman nous donne envie de faire tourner un disque vinyle sur la platine et de se laisser emporter par la musique sans penser au lendemain. Un roman qui sort vraiment de l’ordinaire, court et efficace.

 

Le journal d’Aurélie Laflamme d’India Desjardins

L’histoire :

« À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent à sa place nulle part. Adolescente rigolote, très maladroite et pleine d’esprit, elle a l’impression d’avoir été oubliée sur terre par des extraterrestres après un voyage intergalactique. Depuis le décès de son père, sa mère est devenue un vrai zombie. Jusqu’au jour où elle revit soudainement (jusqu’à porter des dessous affriolants !). Cela aurait-il un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école, dont elle semble de plus en plus proche ? Quant à Kat, sa meilleure amie, l’amour lui ramollit aussi complètement le cerveau…
C’est grâce à son humour, à son caractère bien trempé et à sa sensibilité qu’Aurélie réussit à affronter les aléas de sa vie d’ado : les hauts et les bas de l’amitié, les difficultés de la réussite scolaire (surtout quand on a l’impression de s’être fait transplanter des neurones d’écureuil), le souci de voir sa mère heureuse (mais pas avec n’importe qui !). Sans compter qu’elle non plus n’est pas à l’abri du coup de foudre… Au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une chose : trouver sa place dans l’univers.

Je suis allée du côté de la littérature « jeunesse » cette fois-ci, en voulant pré-lire ce bouquin pour le proposer à ma collégienne de fille. Puis en fin de compte, je dois avouer que je me suis prise au jeu. Je suis retombée en adolescence : cette époque où les parents nous « saoulent », où les amitiés se font et se défont sur fond de « pour toujours  » … Et toute la fraîcheur de problèmes existenciels finalement constructeurs.

Bref une pause dans mes lectures de « grande » qui fait du bien parfois ! 😉 l’avantage c’est qu’il y a beaucoup d’autres tomes en guise de suites. Donc je pourrais renouveler ces petites pauses 😉

 

Réveillez votre créativité ! ( éditions Eyrolles )

« Faites de votre vie et/ou de votre entreprise un terrain de jeu !

A travers des conseils simples et l’expertise de créatrices-bloggeuses-entrepreneuses, Sophie-Charlotte Chapman réveillera à coup sûr la créative qui sommeille en vous !

Recentrez-vous, essayez, expérimentez, découvrez ! »

 

Pas vraiment de la littérature, mais plutôt un petit bouquin pleins d’astuces et de vérités pour retrouver le temps de faire de petites choses pour soi, qui font du bien et nous font rentrer dans un processus de créativité. S’autoriser des pauses coloriages, dessin, etc, sans culpabiliser, pour mieux travailler, s’inspirer, développer son imaginaire et donc être plus efficace !

Bref j’ai beaucoup aimé la façon dont les choses sont abordées (peut-être parce que je m’y retrouve complètement en tant que femme entrepreneure à la vie de jongleuse de créneaux horaires 😉 ).

 

Ajoutez à cela, deux livres sortis chez les éditions Charleston : Soeurs de coeur et Esprits amers.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #janvier 2017

happy-2

 

L’hiver et le froid m’ont donné très envie de me plonger dans des lectures sur fond de paysages enneigés.

Mais le début d’année et son flot de retard à rattraper niveau boulot m’a laissé moins de temps que prévu pour lire 😦

Qu’à cela ne tienne, je ferais mieux en février 😉

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

Voici donc mes dernières lectures :

Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

L’histoire :

«Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»

Après avoir vu à la télé, la diffusion d’un reportage sur Nicolas Vannier et son incroyable odyssée à traineau à travers la sibérie, je me suis replongée dans un de mes livres préférés.

Pourtant ce bouquin est basé sur peu de choses : un silence glacial, un paysage lunaire, et de l’alcool 😉

Un film en a été tiré également. Mais franchement même si les grands paysages sont valorisées, il ne vaut pas le livre pour son côté quête de sens et retour à la lenteur et au nécessaire.

L’auteur y fait une introspection, se retrouve juste face à la nature en totale solitude.

J’avoue adorer la montagne (même si je ne skie pas) et je savoure les randonnées seule au coeur des chemins enneigés : c’est un moment où on ne pense à rien, à tout, où chaque détour de route nous surprend, où le temps s’arrête, où on se retrouve face à soi.

Parfois je rêve d’exil au fond d’une cabane et pouvoir passer mon temps à contempler, lire et écrire avec une bonne tasse de thé.

Bref si vous avez envie de voyager dans le froid de la Sibérie, sous la chaleur de votre couette, et apprendre à ralentir : foncez lire ce livre !

 

Agatha Raisin La Quiche Fatale de M.C. Beaton

L’histoire :

« Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin. Agatha Raisin, c’est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire ! »

Cela fait des mois que j’avais acheté ce livre, et que je l’avais commencé : j’adorais ! Puis au milieu, je me suis lassée (ou plutôt j’étais lassée de tout et plus du tout enclin à cette lecture, j’avais besoin de BD ou d’évasion). J’ai repris enfin sa lecture ce mois-ci, et je me suis de nouveau laissée embarquée ! Comme quoi il faut parfois savoir partir pour mieux revenir 😉 Entre temps 2 autres tomes sont sortis et j’ai envie de les découvrir !

Le personnage d’Agatha Raisin est autoritaire et solitaire, mais on s’attache vite à elle ! Les situations sont bien dépeintes et les décors me transportent en Angleterre illico !

En ce moment la version Kindle est à 3.99 euros seulement ! Agatha Raisin enquête : La quiche fatale – Tome 1

 

Juste avant le bonheur d’ Agnès Ledig

L’histoire :

« Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend… »

Ce livre est à base aussi d’échappées belles (il faut croire qu’en ce moment j’ai des envies de grands espaces : montagne ou océan ;-)).

Les rencontres, la douceur des instants partagés, tout est à la fois dur et doux dans cette histoire.

On pleure aussi au détour des pages où la gorge se serre et nous donne envie de crier …

Bref un livre bouleversant qui nous embarque dans la vie, avec tout ce qu’elle a de beau et de très très moche …

 

Où on va papa ? de Jean-Louis Fournier

L’histoire :

« Un père décide d’écrire un livre à ses deux garçons handicapés : ses peines, ses remords mais aussi ses joies. Une œuvre littéraire plus que documentaire, sorte de déclaration d’amour disloquée, dans un style incisif et clair, faits de chapitres courts comme des respirations suspendues. 150 pages pour se souvenir de Mathieu et de Thomas, rire pour ne pas pleurer. »

C’est le genre de livres qu’on adore ou qu’on déteste, car certains pensent qu’on ne peut pas rire de tout … mais parfois l’humour reste une énergie puissante pour tenir le coup dans les épreuves de la vie.

Ici Jean-Louis Fournier a pris le parti d’en rire car il a deux enfants handicapés, et même si le ton peut sembler amer ou trop corrosif, on y trouve tellement d’amour !

Ce livre est un condensé de vie, mais de vie pas comme les autres … auxquelles l’auteur rend hommage comme personne !

 

Vous avez des coups de coeur à me suggérer ?

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Décembre : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Mes livres préférés de l’année 2016 : s’il ne fallait garder que 7 coups de coeur !

On se retrouve tous les mois pour faire le point sur mes lectures, et je partage avec vous mes livres chouchous en vous expliquant pourquoi je les ai aimés.

Oui mais au final qu’est ce qu’il reste sur une année ?  Quels sont ceux que vous devez absolument lire si vous avez moins de temps ou que vous lisez peu ?

lecture2016

Voilà mon top 7 (même si ça a été dur, heureusement que ce rendez-vous n’a commencé qu’au printemps ! Mais sur 7 mois, cela fait donc 1 livre sur 5/6 par mois ;-))

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos de couverture

Demain j’arrête de Gilles Legardinier

L’histoire :
« Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ? »

C’est une amie qui me l’a offert parce que le style lui faisait penser au mien. Tellement que j’avais l’impression que je l’avais écrit ce bouquin. Tellement que ce que je suis en train d’écrire dans mon coin ressemble beaucoup à cet univers. Perturbant mais à la fois jouissif car je me retrouve totalement dans cette histoire, dans ce milieu, dans cet humour.

J’ai été conquise et c’est un gros coup de coeur ! C’est rare qu’un homme écrive aussi bien un personnage féminin, torturé dans ses questions existencielles de femme fleur bleue.

Depuis j’ai lu à peu près tous les Gilles Legardinier, mais je crois que cela reste mon préféré !

 

« C’est pas moi, c’est toi » de Mhairi McFarlane

L’histoire :
« Quand Delia découvre que l’homme qu elle a demandé en mariage la trompe avec une autre, elle se dit que c’est sa faute. Si rien n’est plus comme avant, c’est aussi sa faute. Mais dans ce cas, pourquoi son ex remue-t-il ciel et terre pour la récupérer ? N’aurait-il pas lui aussi sa part de tort dans cette sombre histoire ? De Newcastle à Londres, entre les boulots louches, les patrons excentriques et les journalistes si séduisants que c en est indécent, une nouvelle version de Delia voit le jour. L’amour est mort, vive l amour ! »
J’avais envie d’un pavé : pour tenir tout l’été, pour m’embarquer dans une histoire longue mais passionnante … puis je me suis vite rendue compte que la taille n’avait pas d’importance 😉 J’ai littéralement dévoré ce bouquin du début à la fin : j’ai adoré !

Il a été mon livre de l’été ! Le personnage principal est attachant, pleins de faiblesse et qui les assume pleinement ! Une femme avec ses défauts et qui n’essaient pas de les cacher. La façon dont elle parle de la rupture n’est jamais tout blanc tout noir : elle passe par toutes ces vraies phases où on n’arrive pas à tirer un trait définitif, où on veut croire en l’amour, en la personne qu’on aime, qu’on a aimé .. où on se dit qu’on n’as pas pu se tromper à ce point sur quelqu’un. A côté de cette introspection toujours très juste, son patron loufoque, ses ex-collègues et sa meilleure amie, apportent beaucoup d’humour et de fraîcheur !

Et cette enquête qui nous tient en haleine tout au long du livre : qui est le fameux naan ?

Vraiment, je vous conseille ce livre !

J’ai découvert cette auteur cet été et je pense que cela fait partie de mes auteurs préférés !

 

Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

L’histoire :

« Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.

Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon il cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait… »

Ce roman est avant tout un très beau voyage à travers les époques et le temps.

L’auteur reconstitue l’arbre généalogique de son héroïne et on rentre peu à peu dans cette saga familiale sous forme de quête identitaire.

Les personnages sont attachants et on ne peut s’empêcher de s’imaginer ce qu’on aurait fait dans leur situation.

Pour un premier roman, l’auteur a particulièrement travaillé sur les détails qui le rendent vraiment prenant et réaliste.

Passionnant et surprenant, ce livre nous promène à travers les décennies et les caractères forts de cette famille au destin hors du commun.

Les secrets de famille, les tabous, la psychogénéalogie, l’amitié, sont autant de sujets qui nous font réfléchir sitôt le livre refermé.

 

Le secret du mari de Liane Moriarty

L’histoire :

« Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable. »

On se laisse embarquer dans cette histoire aux airs de Desperate Housewives à Wisteria Lane avec le destin mêlé de 3 femmes.

Toutes à des âges différents, elles sont en introspection pour trouver leur place, se demandent comment elles devraient réagir face aux évenements, se retrouvent à un tournant de leur vie …

J’ai vraiment adoré ce style : moi qui lit rarement des enquêtes, je dois avouer que c’est une belle façon de mettre un pied dans le genre.

En effet, l’enquête sert de toile de fond pour reconstituer le passé de plusieurs personnages jusqu’à connaitre la ou les vérités.

J’aimerais beaucoup lire celui qui est sorti après du même auteur, l’avez-vous lu ?

 

Wild de Cheryl Strayed

L’histoire :

« Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n’a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le  » Chemin des crêtes du Pacifique « . Lancée au cœur d’une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d’épuisement et d’effort, et réussir à atteindre le bout d’elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption. »

Sur le principe d’une introspection, on se surprend à être essoufflé à chaque page tant on fait les miles de randonnée avec l’héroïne.

On est transporté, dépaysé, subjugué, et aussi épuisé par ce parcours initiatique.

Une chose est sûre, cela donne envie de prendre son sac à dos et de partir marcher pour se retrouver soi-même.

Le livre a été adapté en film avec Reese Witherspoon, j’ai sincèrement préféré mille fois le livre.

 

Le coeur entre les pages de Shelly King

L’histoire :

« Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages. »

L’histoire m’a progressivement embarqué avec son ambiance librairie, bibliothèque et amours des livres. Je m’y suis retrouvée.

Je me suis attachée à cette héroïne se cherchant professionnellement, personnellement et luttant contre les préjugés de sa mère, contre son besoin de reconnaissance.

On est très vite transporté et on suit l’évolution, la transformation d’une personne, qui finit par s’accepter.

 

Demain est un autre jour de Lori Neslon Spielman

L’histoire :

« À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend. »

C’est un de mes gros coups de coeur ! Déjà rien que la couverture m’a fait craquer 😉

Parce qu’il fait référence à nos rêves d’enfant, nos idéaux de vie que l’on met parfois de côté pour rentrer dans le moule, à notre quête du bonheur que les coups durs nous forcent parfois à voir différemment.

 

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

L’histoire :

« Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ? »

Je suis tombée par hasard sur ce roman, et c’est en démarrant la lecture que j’ai découvert qu’il était « local ».

L’histoire se passe dans nos belles contrées du Sud-Ouest, et j’avais peur que cela devienne très vite un roman « terroir » mais la part locale ne prend jamais la place sur l’action et les personnages et c’est tant mieux (pour moi qui n’aime pas ça).

Cela m’a donné un sacré fou rire aussi car je m’y suis retrouvée (le pyjama pilou acheté au Leclerc de Langon : plus réaliste tu ne fais pas, quand tu penses hiver dans la campagne girondine ;-).

Certains passages m’ont un peu trop rappelé Bridget Jones (le décompte de cigarettes …) mais heureusement cela s’arrête là et l’auteur a réellement son propre style : on passe un super moment avec ce livre !

La nouvelle couverture du livre est particulièrement sympa, j’dis ça, j’dis rien ! 😉

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Décembre : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

6 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #décembre

happy-2

Ce mois-ci j’ai eu des envies de lectures très variées et en même temps besoin d’avoir des récits cocooning.

Normal avec les températures, on voudrait que nos livres ressemblent à une bonne tasse de chocolat chaud ou à un thé fumant 😉

 

Voici donc mes dernières lectures :

Un Merci de Trop de Carène Ponte

L’histoire :

« S’il fallait décrire Juliette en un seul mot,  » transparente  » serait sans nul doute le bon.
Depuis qu’elle est toute petite, Juliette a toujours fait ce que l’on attendait d’elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie sans relief, ennuyeuse au possible. Une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement. Pourtant, elle se sent de plus en plus à l’étroit dans cette vie, dans cette peau. Elle a envie de crier qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité. Elle a envie d’aborder son voisin pour lui dire qu’il lui plaît. Et, par-dessus tout, elle a envie d’enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain.Il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Même si elle est alors loin d’imaginer ce qui va en découler (une démission, une histoire d’amour et… une surprise) ! »

J’ai trouvé l’histoire sympa mais j’ai eu du mal à plonger dedans. Les situations étaient un peu trop évidentes et je n’arrivais pas à m’attacher aux personnages. Mais c’est une lecture qui a le mérite d’être simple pour se déconnecter et peut se lire rapidement. Ce ne sera pas ma meilleure lecture de l’année mais celle qui aura symbolisé mon premier jour de repos à me blottir dans mon canapé !

 

Amusez-vous en pensant à moi de Asa Hellberg

L’histoire :

« L’amitié réserve parfois bien des surprises ! Après la mort de leur amie Sonja, Rebecka, Susanne et Maggan découvrent qu’elles sont les uniques héritières de sa fortune, dont elles ignoraient tout… à la condition expresse de changer de vie et de laisser derrière elles soucis de famille, de carrière et histoires d’amour compliquées. Qu’à cela ne tienne. Les trois quinquagénaires décident de relever le défi !
Arrachées à leur quotidien, elles sont loin d’imaginer ce qui les attend. Paris, Londres et Majorque ? Il n’y a pas d’âge pour réaliser ses rêves de jeunesse… »

J’ai été happé par ce récit ! Pourtant ce sont des femmes d’un certain âge, mais ce côté bilan de vie peut se retrouver à toute période et correspond aussi très bien à ce moment de la fin d’année. On voyage, on suit ses amies à travers leurs aventures. J’aime l’idée que l’amitié puisse ne pas avoir d’âge et qu’à 50 ans nos copines nous font toujours sortir de notre zone de confort ! Un chouette livre à partager entre plusieurs générations !

 

Beautiful Stranger de Christina Lauren

L’histoire :

« En rompant avec un petit ami infidèle et en filant s’installer à New York, Sara Dillon a décidé de reprendre sa vie en main. Nouveau travail et nouvelle philosophie : les hommes, c’est fini ! Mais, à peine arrivée, elle tombe sur un superbe spécimen masculin d’origine britannique, Max Stella, connu pour être un véritable tombeur. Aucune femme n’a encore su le retenir. Jusqu’à ce qu’il rencontre Sara, et qu’elle l’autorise à prendre des photos coquines, il n’avait jamais envisagé de construire un couple. Tandis que Sara résiste, Max redouble d’inventivité pour devenir son beautiful stranger…  » Encore plus torride, encore plus sensuel…  »

Pour une fois, dans le genre « érotique » j’ai trouvé que les scènes de sexe ne s’enchainaient pas bêtement. Les personnages sont bien décrits sur leur aspect psychologique. C’est un cross over avec Beautiful Bastard apparemment, que je n’ai pas lu. Mais pour ce genre de bouquins, j’ai du mal à lire des séries. Autant ce genre littéraire me permet de temps en temps de m’évader, autant je ne peux pas lire que ça pendant des heures. J’avoue que c’est un de ceux que j’ai préféré depuis Emily Blaine et son coloc.

 

Un noël pas comme les autres de Sheila Roberts

L’histoire :

« Elles sont inséparables et elles ont l’intention de passer un Noël inoubliable. Mais rien ne va se passer comme prévu…
Tandis que Cassie prépare le mariage de sa fille chérie prévu pour les fêtes, son ex indélicat ne trouve rien de mieux à faire que de s’inviter chez elle – avec sa (trop jeune) nouvelle épouse et leur horrible chien… Provocation ?
Pendant ce temps-là, Charlene voit resurgir à travers les flocons de neige son ex infidèle qui, après l’avoir odieusement trahie, lui promet qu’il a changé… Fabulation ?
De son côté, Ella fait tout pour vendre la maison qu’elle partage encore avec son ex immature. Seulement voilà, ce dernier déploie des trésors d’imagination, et de doux souvenirs au goût de chocolat chaud, pour donner une seconde chance à leur mariage. Tentation ? »

Parfait pour cette période de l’année ! Les paysages et l’ambiance de noël dans ce village est subtilement décrit ! Les plats du restaurant, les odeurs, la neige, tout y est ! Les personnages sont à la croisée des chemins et l’on suit avec attention les choix de 3 femmes qui vont devoir affronter leurs ex entre deux verres de chocolat chaud ! J’ai vraiment apprécié cette lecture ! Exactement ce que je cherchais pour ces vacances ! J’aimerais en trouver un du même style pour février au ski 😉

A lire à la montagne avec un paysage enneigé sous le nez !

 

California dreamin’ de Pénelope Bagieu (BD)

L’histoire :

« Ellen Cohen rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, sa personnalité aussi excentrique qu’attachante, son besoin d’amour inextinguible. À l’aube des années 1960, elle quitte Baltimore pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York. »

J’avais lu cette BD dans une bibliothèque à la montagne justement, l’année dernière. Je n’avais pas pu m’en détacher ! Le trait de Pénelope Bagieu m’avait attiré mais c’est clairement le destin de cette chanteuse du groupe des Mamas and Papas qui m’a accroché ! J’aime beaucoup les histoires de chemin de vie, les choix, les routes qui se croisent, ou les actes manqués … Ici on traverse également une époque qui me fascine et on est clairement happé par l’ambiance et la vie de dingue des groupes de musique de l’époque ! A lire d’urgence ou à se faire offrir ! (c’était un de mes kdos de noël)

 

Mary Poppins s’envole de Hélène Druvert

L’histoire :

« Une plongée dans le Londres du début du XXe siècle, tout en découpes laser. Les aventures de Mickaël et de Jane Banks qui jamais ne s’ennuient en compagnie de leur gouvernante préférée, même si souvent très mystérieuse : Mary Poppins ! »

On la connait l’histoire ! Mais ici ce sont les illustrations et le travail de découpe de papiers qui joue avec les ombres à chaque page ! C’est un bijou d’orfevre ! On a envie de le feuilleter tout doucement, de plonger à travers chaque page pour voyager à travers Londres avec Mary Poppins !

Un livre jeunesse mais pas seulement ! Pour tous les rêveurs qui aiment les beaux livres objets ! ❤

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Liebster Award : je réponds aux questions

Sur la toile j’ai vu passer plusieurs fois des questionnaires Liebster Award.

Une nomination tagguée dans l’article de quelqu’un d’autre et tu dois, si tu le veux bien, répondre à ses questions.

J’ai trouvé cela sympa, et cela permet de livrer quelques secrets sur soi à ses super lecteurs bienveillants (vous déchirez, et vous me connaissez déjà tellement bien !!! ❤ )

Alors je réponds aux questions de Délires et des rires de maman

  1. Quel est ton plus ancien souvenir d’enfance ? La naissance de mon frangin : je me souviens avoir vomi une tomate farcie parce que mon père m’avait forcé à la manger ne sachant pas que je détestais ça, et ma mère étant à la maternité, il avait tenu à affirmer son autorité, résultat du haut de mes 3 ans et demi je suis arrivée dans la maternité en racontant à TOUT le service, devant mon père rouge de honte : « J’ai TOUT vomi les tomates farcies ! Même sur la moquette ! Je lui avais dit que j’aimais pas ça ! ».
  2. Quel métier exerces-tu dans ta vie rêvée ? écrivain, j’écris, j’écris, et j’écris, et je vois mon nom sur un livre. Mais je continue aussi à faire mes séances d’éveil à l’anglais à mes p’tea potes. J’aimerais pouvoir faire les deux en fait 😉
  3. Raclette ou tartiflette ? pourquoi choisir ! J’avoue que si je dois vraiment choisir je prends tartiflette pour le vin blanc dans la sauce 😉img_0888
  4. Ton Disney préféré ? (mais si t’as forcement un Disney préféré !! ) En toute objectivité Mary Poppins est un chef d’œuvre de son époque, mélanger dessin animé et film, comédie musicale et film familial, et la morale est tellement belle. Et quand ensuite on connait l’histoire de l’auteur du livre et de Walt Disney, ça le rend encore plus touchant ! Mais dans un autre style j’aime aussi vraiment beaucoup d’amour « Basile détective privé » … le côté british ça fait mouche à chaque fois chez moi 😉 img_1053
  5. Tu es parachutée sur une île déserte, tu as droit à 3 objets… y’a le wifi ? alors je prends mon iphone (qui du coup me permet d’écouter de la musique : Robbie ❤ , de répondre à mes mails, regarder les photos de mes enfants en chouinant parce qu’il me manquerait trop;-)), une liseuse avec 1000 livres (ouais je triche un peu ;-)), un tir bouchon (t’imagines si je trouve une bouteille et que je peux pas l’ouvrir ??? il faut TOUJOURS un tir bouchon avec soi)
  6. Quel est le sport que tu détestes le plus ? le cyclisme, une minute devant le tour de France et je dors. Une minute sur un vélo et je râle.
  7. T’as prévu quoi pour le 31 ? bonne question, rien pour le moment. Mais il y aura du champagne et du vin, c’est certain 😉
  8. Tu es plutôt réincarnation, paradis, le néant … ? ( oui elle envoie du lourd celle là ! ) : Le paradis j’aimerais y croire mais ça veut pas dans ma tête. Le néant ça me fait un peu peur, même si c’est ce que me dit la raison. L’adolescente passionnée par la religion bouddhiste que j’étais, te dirait la réincarnation, parce que peut-être que je pourrais devenir un pull de Robbie et là, ça vaut le paradis 😉
  9. Ton apéro favori ? un seul ?? J’hésite entre Lillet rosé et Apérol Spritz. Mais un bon verre de Tariquet ou Pouilly fumé, ou un rouge bien tannique me comble aussi 😉img_0769
  10. Le prénom de tes grand-mères ? Madeleine et Irène.
  11. Ton péché mignon ? ça dépend de l’heure : Un couscous avec un verre de Médoc !! Un thé fumé avec une tarte au citron meringué !!

Voilà, j’ai tout bien répondu ?

Je rajoute 7 choses bizarres ou inavouables sur moi … 

1. J’ai la phobie des crucifix et des berceaux anciens VIDES … je ne sais pas d’où ça vient car pourtant niveau humour noir et côté obscur de la force je serais plutôt du genre à déconner sur les cercueils et compagnie mais là ça je peux pas … visuellement je bloque. img_1031

2. J’ai des compils persos dans ma voiture où l’on passe de Richard cocciante à Dorothée, de Rikiki pouce pouce à La salsa du démon, de Abba à Patrick Sébastien : j’appelle ça les compils de la honte et à chaque fois que je me fais arrêter par les flics je suis en train de chanter à tue-tête sur « y’a pas que les grands qui rêvent » ou « le pudding à l’arsenic ».

3. Je n’ai jamais pu regarder un seul des volets du « seigneur des anneaux » en entier … je me suis endormie à chaque fois…

4. Mon repas idéal c’est couscous, thé à la menthe, Griwech (patisseries orientales au miel) … hum … j’ai dû trop trainer dans la cage d’escalier à sentir les odeurs de cuisine de ma voisine algérienne …

5. A ses premières lectures (vers 12 mois) la grande Pourriture adorait les 101 dalmatiens et dès qu’on tombait sur la page avec Cruella elle disait « maman » … ça en a fait marrer + d’un !

6. Y’a des mots qui me font rire : miette, clic-clac, goutte …

7. Je déteste la couleur bleue .. je ne sais pas pourquoi, mais sur moi je n’aime absolument pas.

A mon tour je vais nominer 3 blogueuses qui devront répondre aux questions suivantes. (sinon je vais bouder !! 😉

Je nomine donc Petdeprincesse, viedunecurieuse, et lesféespipelettes 🙂

  1. Quelle est ta plus grande peur, phobie au quotidien ?
  2. Tu n’as plus qu’un seul livre à lire toute ta vie en boucle, lequel ?
  3. idem pour la musique : un seul album ?
  4. Tu peux passer une soirée avec une célébrité, personne connue, en tête à tête tu choisis qui ?
  5. Tu as 500 euros à dépenser uniquement pour toi (pas le droit de le donner ou de te faire des cadeaux aux autres) tu t’offres quoi ?
  6. Ton apéro préféré ?
  7. La photo où tu trouves la plus jolie ? elle date de quand, prise par quoi, pourquoi ?
  8. Ton film préféré de tous les temps ?
  9. Un prénom que tu aurais aimé porter ?
  10. Un mot que tu détestes ?

jwrg

Si vous avez des questions, mettez les en commentaire. On refera peut-être un petit article de ce genre si ça vous intéresse.

Livres et CD

Ma sélection de livres pour les enfants et les parents sur le thème de la rentrée

On appréhende la rentrée ? Oui mais saviez-vous que c’est quand même un chouette thème de livres dans le rayon jeunesse ?

Ah de suite, ça rend la chose moins tristounette !

Surtout quand on découvre des pépites bourrées d’humour ou avec des messages forts derrière des illustrations colorées.

mes moments d'automne (1)

Voici mes coups de coeur pour cette rentrée littéraire à lire en famille :

Au secours la rentrée ! (ABC Melody)

L’histoire :

« C’est le grand jour pour Jules : aujourd’hui, il entre en CP ! Les choses ne commencent pas très bien pour lui. En effet, le jeune écolier est en retard. Mais il n’est pas au bout de ses peines… Quand il entre dans la classe, c’est la stupéfaction tous les élèves sont des animaux ! »

La spécialité de ABC Mélody ce sont les langues et les livres bilingues entre autre. Là pourtant c’est un livre en français. Oui mais on voyage toujours avec eux ! Car dans cette histoire le petit Jules tombe dans une classe d’animaux où chacun vient d’un pays voire d’un continent différent. Une vraie balade à travers le monde dans cette salle de classe où la différence culturelle et physique est ratatinée par la richesse d’esprit de chacun. Un message fort de tolérance face aux a priori.

« La première de la classe est une extraterrestre » (Delamartinière jeunesse)

L’histoire :
« La première de la classe arrive toujours la première à l’école. La première de la classe adore les épinards de la cantine. La première de la classe n’oublie jamais ses affaires de sports. Elle a toujours tout compris en maths, elle ne dit jamais de gros mots, elle ne connaît pas le blanc correcteur, elle fait au moins douze activités en plus de l’école, elle pleure quand elle a 15/20, elle révise pendant les récréations, elle n’arrive jamais à la fin de son bâton de colle… La première de la classe, en plus d’être première, est jolie et sympa. Enervant ! »

Pas vraiment une histoire, mais une succession de faits qui rappellent incontestablement le sketch du blond de Gad Elmaleh ou de la maman parfaite de Florence Foresti. Cette sensation de « nous » qui faisons toujours les choses de travers face à ceux qui y arrivent, du premier coup, parfaitement, sans même se salir ou se décoiffer 😉

C’est très drôle et chaque situation ressemble à du vécu. On rit face à tant de perfection et on en déduit que humainement ce n’est pas possible 😉

Idéal pour déculpabiliser les enfants (et les parents ;-))

La vie de Smisse : jours d’école (seuil jeunesse)

L’histoire :

« Smisse a trois ans. C’est sa première rentrée des classes. Il a hâte d’y aller, mais une fois dans sa classe, il préfèrerait quand même que l’école, ça soit plutôt demain… Dans la classe, à la cantine, comme dans la cour, il y tant à découvrir et tant d’aventures à vivre ! Smisse s’y fait des nouveaux copains comme Boubou, apprend à faire la sieste sans son doudou (Ouf, le singe) et découvre d’étranges créatures revêches : les filles. Les dessins plein de fraîcheur de Marie Caudry nous entraînent sur le chemin coloré et joyeux de l’enfance. Irrésistiblement drôles, tendrement décalées, les aventures de Smisse sont celles de tous les enfants de son âge. »

Pour les plus petits, pour une première rentrée : voilà le rythme d’une journée d’école bien remplie où les situations nous rappellent les temps forts qui rythment ce que font nos petits en maternelle.

Des illustrations colorées et un brin vintage, pour un personnage super attachant !

A l’école il y a des règles (seuil jeunesse)

L’histoire :

« Pensées avec drôlerie et à six mains (une auteur, un illustrateur et une enseignante) voici, histoire que les choses soient dites une bonne fois pour toutes, des règles à faire lire et à répéter à tous les écoliers, petits et grands !
° «Je m’excuse quand j’arrive en retard à l’école, même si c’est presque toujours la faute de mes parents.»
° «Je n’oublie jamais, quand je galope dans la cour de récréation, qu’il y a des murs, des gens, parfois des arbres aussi.»
° «Je lève le doigt quand j’ai fini, je ne hurle pas « J’ai finiiiiiiiiiiiiii ! ! ! ! ! ! ! ! « »
° «Je ne joue pas avec la nourriture à la cantine. La bataille des petits pois n’est pas une bataille célèbre.»

Successions de règles à adopter d’urgence pour la vie en collectivité, le tout ponctué d’humour, bien évidemment ! C’est devenu un classique qui permet de poser pas mal de questions sur le pourquoi des interdictions et à quoi servent les règles en socièté.

Existe aussi la version en famille 😉

En famille il y a des règles

Guide de survie pour les parents spécial nouveaux programmes 2016 au collège, et à l’école primaire (nathan)

Voilà un outil utile ! Surtout à l’heure des réformes en tout genre, nous, parents on se sent perdus face aux sigles et aux cycles !

Ces guides ont le mérite de nous donner les clefs pour mieux comprendre ce qui se passent dans les écoles et au sein de chaque matière. Indispensable pour se briefer et comprendre très vite de quoi nous parlent les instit’ et profs en réunion 😉

 

DETENTE, Livres et CD

La Bande Son de ma vie : Mes coups de foudre musique ! #1

Il y a des coups de foudre dans tous les domaines, et dans celui de la musique, c’est un éléctro choc quand tu tombes amoureuse d’une chanson ou d’un artiste.

Il fait ensuite partie intégrante de ta vie et tu ne te lasses jamais de ré-écouter ses albums.

Peut-être allez-vous aussi avoir des révélations ou découvrir certains morceaux ou artistes ?

Allez je vous embarque dans la bande son de ma vie !

 

Flashback :

Nous sommes en 1995 : Je suis déjà fascinée par l’Angleterre et j’ai un poster du Prince William dans ma chambre.

En fait, je vais t’avouer un truc : tel Harry Potter, je pensais que j’étais une princesse anglaise et qu’un jour ma vraie famille viendrait me chercher. Oui elle ne tourne pas rond, la petite; mais le pire restait à venir 🙂

Outre-manche, les Take That font déjà fureur depuis longtemps avec leur tube « Could it be magic », reprise disco de Donna Summer.

Jacques Martin a alors la bonne idée de les inviter dans son émission (oui si tu as 20 ans tu ne sais probablement pas de quoi je parle).

Je tombe sur leur chorégraphie, leurs voix, et bim ! coup de foudre !

De là s’en suivent de nombreuses heures de recherche à la FNAC avec un vendeur adorable (mais parfois au bord de la crise de nerfs face à mon insistance chaque semaine) pour commander des CD et des K7 vidéos en Import (note que là encore à l’heure d’Amazon et d’internet tu ne comprends probablement pas de quoi je parle si tu as 20 ans).

Mais alors que finalement à cette époque du milieu des années 90, je viens presqu’à peine de découvrir le groupe, Robbie Williams se lance dans une carrière solo.

Après une légère déprime, ma vie s’illumine, mon compte en banque sombre.

Ces années de folie laisseront la place à une folie un peu plus sage à l’âge adulte mais je reste fan de la première heure, en mode groupie dès que j’entends la voix de Rob’ (oui nous avons fêté nos 20 ans de fannitude donc laisse moi l’appeler Rob quand je veux …)

 

En 1997, comme tous les mercredis (pour aller commander mes CD en Import, tu suis ?), je traine mes pieds vers la FNAC (qui se trouvait à l’époque dans le centre commercial Saint Christoly à Bordeaux) qui régulièrement organise des Showcases …

Là je découvre Les Stereophonics en live devant mes yeux ébahis à moins de 2 mètres, et la voix de Kelly Jones !! Oh my !! (la veille, ils viennent de gagner un Brit Awards de révélation de l’année). J’achète illico le CD.

Je vis en suivant mon premier concert au Krakatoa en les voyant sur scène !

J’y retournerai d’ailleurs les voir une deuxième fois quelques années après.

Les albums suivants me feront toujours l’effet d’une bombe et la voix de Kelly Jones reste parfaite .

 

Nous voilà rendus en 2004, où un soir, mon frangin me dit qu’il a une place en trop pour un concert.

Je le suis, je ne connais pas l’artiste, aucune chanson, mais qu’importe. Là sur scène, devant moi, un choc cosmique, je découvre Tété !

Sa guitare, sa voix, son phrasé, ses textes, bref ça s’appelle être foudroyé !

Sachant que j’écoute très très peu de chansons françaises.

Ma fille chantait donc à 2 ans « Madeleine » dans la voiture ! 😉

Le découvrir en live a été un vrai bonus avant d’aller découvrir ses albums. Je crois qu’encore aujourd’hui même si j’aime beaucoup ses derniers albums studios, le voir sur scène reste toujours un vrai moment de plaisir et de musique que j’attends avec impatience !

Depuis j’ai dû le voir 5-6 fois, le prix des places reste accessible, le mec super simple, et à chaque fois je me dis « j’ai peur d’être déçue par rapport à la dernière fois où c’était trop top » , beh il réussit à faire toujours mieux ! ( ce type c’est Monsieur Plus ;-))

(C’est d’ailleurs au titre de son dernier album que j’ai emprunté le titre de cet article ❤ )

 

En 2008 mon mari me dit avoir découvert une bordelaise qui fait de la musique sympa sur Youtube. (oui à l’époque c’était encore lui le Geek de la maison ;-). Il me fait écouter … Bim ! Je kiffe ! Cette voix et ces paroles déjantées : c’est Soko ! Nous attendrons très longtemps l’album … Puis le silence … Puis rien. Si ce n’est qu’elle se lance plutôt dans une carrière de cinéma.

 

J’ai découvert récemment qu’elle était avec l’actrice Kristen Stewart (qui jouait dans « Twilight » : ça, vous connaissez les gamins non ?? 😉 donc elle fait + parler d’elle pour ses relations lesbiennes que pour sa musique. Mais j’écoute toujours ce morceau avec un méga smile !

Dandy Cowboys … j’ai beaucoup écouté Shitty day aussi … it’s raining outside également … ma préférée  I’ll kill her ! bref, des petites pépites ❤

 

Récemment, nous sommes allés au concert de Louise Attaque (au Krakatoa, décidément 😉 … la première partie m’a de suite emballée.

Tellement, que j’ai été déçue du concert que j’étais venue voir au final.

Le groupe qui assurait le début du show est québécois : The Seasons !

De la pop façon Mika, aux mélodies sucrées façon Beatles, ils ont clairement tous les éléments pour devenir un groupe qui va compter !

J’ai de suite été leur acheter leur CD à la fin du concert dans le hall du Krakatoa. Depuis je l’écoute non stop !

Il nous a suivi en Ecosse et il me met vraiment la pêche ! Sur scène ils mettent une super ambiance !

 

Si ce genre d’articles vous plait, on pourra aussi parler musique sur le blog 😉