CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #février2019

Février j’avais besoin de me changer les idées, j’ai lu pour m’échapper, fuir le stress avant la sortie de mon propre livre qui se rapproche et qui m’angoisse énormément  …

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard

L’histoire :
Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S.

Ce livre m’a percuté par son style. La passion transperce les pages et nous entraîne dans son tourbillon. L’auteur a une façon d’écrire bien à elle et c’est une originalité qui m’a plu. Une légère déception sur la fin du livre … Peut-être parce que j’ai beaucoup aimé les 2/3 et que je voulais que cela finisse en beauté. Il m’a rappelé « mange prie aime » dans une version moins mystique et plus destructrice.

 

Cupidon a des ailes en carton de Raphaëlle Giordano


L’histoire :
Meredith aime Antoine. Éperdument. Mais elle n’est pas prête. Comédienne en devenir, ayant l’impression d’être encore une esquisse d’elle-même, elle veut éviter à leur histoire de tomber dans les mauvais pièges de Cupidon. Alors, il lui faut se poser les bonnes questions : comment s’aimer mieux soi-même, aimer l’autre à la bonne distance, le comprendre, faire vivre la flamme du désir ? Meredith pressent qu’avec ce qu’il faut de travail, d’efforts et d’ouverture, on peut améliorer sa capacité à aimer, son  » Amourability « .
Son idée ? Profiter de sa prochaine tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre une sorte de  » Love Tour « . Un tour du Moi, un tour du Nous, un tour de l’Amour.
Aussi, afin de se préparer à vivre pleinement le grand amour avec Antoine, elle doit s’éloigner. Prendre le risque de le perdre pour mieux le retrouver. Ils se donnent 6 mois et 1 jour. Le compte à rebours est lancé, rythmé par les facéties de Cupidon.

J’avais adoré le tout premier livre de Raphaëlle (oui je l’appelle par son prénom depuis que j’ai eu la chance de la croiser en dédicace à Mollat ;-)) qui a été un best-seller « ta deuxième commence le jour où tu comprends que tu n’en as qu’une » et qui renferme toutes les clés pour retrouver confiance en soi et donner un nouveau tournant à sa vie quand on sombre dans une routine qui ne nous convient pas. Moins convaincue par le 2è « Le jour où les lions mangeront de la salade verte », j’étais impatiente de découvrir celui-ci. Et cette fois j’ai retrouvé ce qui m’avait plus dans le premier, et j’ai vraiment aimé l’histoire de cette amoureuse qui a peur que l’amour de l’autre ronge son amour propre, qui veut remettre en cause le couple dans sa fusion et son auto-destruction certaine lorsque l’on s’oublie pour l’autre. J’ai adoré l’humour, les personnages, et c’est une très belle réussite de nous embarquer dans un roman tout en nous faisant réfléchir à notre propre conception de l’amour et du couple. Bravo Raphaëlle ! Et merci !


 

Si tu m’oublies de Tonie Behar


L’histoire :
Vingt ans plus tard, tu en es toujours là : te perdre à retrouver Joachim ! » Il suffit parfois d’un simple coup de sonnette pour que tout s’emballe. Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d’ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu’au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d’absence, pour lui demander de cacher cinq millions d’euros en petites coupures. D’où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d’adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l’aider. Et les ennuis commencent. Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d’adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi !

Gros coup de coeur ! Je n’ai pas lâché ce livre ! Mais j’avais ce sentiment ambivalent, vous savez : vouloir connaitre vite la suite, tout en me disant « mais si tu lis tout, tu n’auras plus le plaisir de cette histoire … savoure-le lentement ». Humour, plongée dans les années 80, sur les premiers amours si passionnés et intenses qu’ils laissent des traces toute la vie, embarquée dans cette aventure qui mêle amour, enquête et journal intime. J’ai tout aimé ! J’aurais voulu qu’il dure encore et encore ! Vraiment un très bon roman qui fait passer un moment délicieux, rythmé, nostalgique, parfait !

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #janvier2019

L’hiver me permet des soirées cocooning où la lecture est ma préoccupation principale.

Ce mois-ci au programme beaucoup de douceur !

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Chaussette de Loïc Clément et Anne Montel

L’histoire :
« Chaussette et son chien Dagobert sont inséparables. Merlin, leur petit voisin, les connaît bien et les observe arpenter chaque jour la petite ville suivant un parcours bien établi. Pourtant, ce matin-là, quelque chose ne tourne pas rond. Chaussette est seule et se comporte étrangement. Pour tirer cette histoire au clair, Merlin va la suivre discrètement… »

Une bande dessinée, ça me change un peu, et j’adore ça en fait ! Il y a tellement de poésie parfois dans certaines BD que ce serait dommage de bouder son plaisir. C’est la cas dans celle-ci qui se lit beaucoup trop vite tant on aimerait y rester. C’est l’histoire du deuil, de l’âge, du temps qui passe, mais aussi des plaisirs simples et des petits rituels qui nous font du bien ! Bref à mettre dans les mains des petits, grands pour ensuite parler ensemble de la perte d’un animal ou d’une vieille voisine qui vous semble si solitaire.

 

3000 façons de dire Je t’aime de Marie-Aude Murail

L’histoire :
« Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens ! Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours. Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?  »

Si vous suivez ce rendez-vous depuis quelques temps, vous avez remarqué que lorsque j’ai découvert Marie-Aude Murail sur le tard, j’ai su que j’allais devoir rattraper tous ces livres qui m’étaient passés sous le nez. C’est ainsi que je poursuis sa bibliographie avec chaque fois autant de plaisir. Je me délecte de son style si vivant et réel, de ses personnages attachants et de ces aventures du quotidien qui nous rappelle jeunesse, adolescence et rêves oubliés.

 

Le jour où le bus est reparti sans elle de Marko et Beka

L’histoire :
« Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours… »

Un vrai coup de coeur pour ces 3 BD : je les ai dévoré et je pense les relire pour m’en imprégner encore, tellement les messages divulgués font du bien. C’est un parcours initiatique, de développement personnel, des petites histoires de sagesse, de la douceur en barre, un chemin qu’on emprunte seul … J’ai vraiment adoré ! Les dessins ne gâchent rien aux textes et on se surprend à se poser des questions sur soi-même et ce que notre vie pourrait être si on suivait quelques idées de ces BD magiques. Foncez !

Une petite préférence pour le second, mais une fois qu’on en a lu un, on ne peut pas s’arrêter 😉

Le jour où elle a pris son envol de Marko et Beka

Le jour où elle n’a pas fait compostelle de Marko et Beka

 

Rose à petits pois de Amélie Callot et Geneviève Godbout

L’histoire :
« Quand il fait beau, elle sourit, elle sifflote, elle chante à tue-tête, elle ouvre les fenêtres et laisse la porte ouverte. Mais dès qu’il pleut, Adèle reste enfermée. Elle n’y peut rien, elle perd son entrain. La pluie, c’est gris, froid et sombre. Vous aurez alors beau dire tout ce que vous voulez, argumenter tant que vous pourrez, ça n’est pas la peine de discuter, Adèle ne mettra pas une mèche de cheveux dehors… »

Je suis tombée en amour des dessins de Genevieve Godbout depuis plusieurs années ! Le trait du crayon de couleur derrière la douceur des teintes et les personnages raffinés m’ont de suite attiré. Au rayon album jeunesse j’ai donc reconnu sa patte et j’ai plongé tête la première dans cette histoire. C’est beau, poétique, les illustrations nous embarquent. J’ai adoré cet album qui parle d’amour, de petits gestes du quotidien.

 

Votre commande a bien été expédiée de Nathalie Peyrebonne

L’histoire :
« Commander une cocotte en fonte rouge sur Internet, l’attendre, adresser une réclamation au service clientèle en regardant d’un oeil Senior Story, la nouvelle et déroutante émission de téléréalité, lire, s’inventer une existence, inviter Lucia au Pays basque pour fêter l’arrivée de la cocotte : ainsi va, paisiblement, la vie d’Eugène.
Puis surviennent les premiers incidents. Et le monde entier semble pris de hoquet. »

Un ovni ! Une écriture différente de toute ce que j’ai pu lire depuis longtemps. Et j’ai aimé ce changement ! J’ai aimé cette vie du train-train dépeint avec humour et cette histoire a été une vraie découverte. L’importance du premier pas, la socièté de consommation, les effets papillons, la routine qui peut basculer …

Je ne saurai que trop vous conseiller de sortir vous aussi de votre zone de confort en lisant ce livre peu banal et inclassable !

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Quel livre choisir pour une ado de 13 ans ? 5 lectures validées par ma fille !

Vous aviez eu droit à la sélection de livres pour l’été pour que les vacances riment avec lecture, alors cet hiver, j’ai refait un petit bilan avec mes 5 derniers moments littéraires préférés.

Alors si vous n’avez pas d’idées pour vos ados qui seraient comme moi de grands consommateurs de bouquins, voici les titres à leur faire découvrir très vite avec mes avis.

Cliquez sur les photos pour commander le livre sur amazon mais l’idéal c’est encore de l’emprunter à sa médiathèque, ou de l’acheter d’occasion ou dans une petite librairie de quartier.

 

Le théorème des Katherine de John Green

 

L’histoire :

« Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et, dix-neuf fois, il s’est fait larguer. »

Mon avis :

J’ai adoré la façon dont l’histoire est racontée. On passe du rire aux larmes et j’avoue que j’aime quand l’auteur réussit à nous faire vivre autant d’émotions sur un même livre.  Parfois il y a quelques longueurs et ça tourne en rond, mais franchement cet auteur reste pour moi un incontournable  et j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette histoire.

 

Ma vie amoureuse en 16 garçons de Stephanie kate Strohm

L’histoire :

« Avery a tout pour plaire. Mais pourquoi toutes ses histoires finissent-elles par une rupture ? Pour le savoir, Avery décide d’interroger tous ses ex depuis la maternelle… Une comédie romantique piquante et irrésistible.  »

Mon avis :

L’originalité c’est que l’histoire est écrite avec seulement des dialogues comme une pièce de théâtre. C’est parfois répétitif et difficile à comprendre, mais l’histoire est intéressante et on s’y plonge facilement car elle démarre vite.

 

Nos éclats de miroir de Florence Hinckel

L’histoire :

« Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.  »

Mon avis :

Un de mes gros coups de coeur que j’ai eu en cadeau pour noël et que j’ai dévoré ! L’histoire est très touchante, j’ai même pleuré plusieurs fois. La petite fille est fascinée par Anne Frank, ce qui la pousse à lui écrire comme à une amie imaginaire. Elle lui confie ses peurs, ses envies, ses joies et ses peines. Ce livre n’est pas très joyeux mais j’ai vraiment adoré. On voudrait consoler l’héroïne en la prenant dans nos bras lorsqu’elle est triste.

Du coup je vais lire le journal d’Anne Frank que je connaissais vaguement car cela m’a vraiment interpellé et donné envie d’en savoir encore plus.

 

Ma vie toute pourrie de Jenny Smith


L’histoire :

« Je m’appelle Sam Wallis, j’ai 13 ans, et aujourd’hui, ma vie est… toute pourrie. Gemma, ma meilleure amie du monde entier, vient de déménager à des millions de kilomètres. Avec elle, je rigolais, je faisais des listes de  » points positifs/ points négatifs « , et j’assumais mes sweats roses avec des chevaux. Maintenant qu’elle est partie, tout ce que je faisais me semble nul et puéril et j’en arrive à me demander si ce n’est pas moi qui suis nulle et puérile. Surtout depuis que je me suis ridiculisée à vie devant David Matthieson, alors qu’il m’avait souri (!!!) Bref, je vous l’avais bien dit, ma vie est toute pourrie… »

Mon avis :

Après les larmes du livre précédent, j’avais besoin de rire et ce livre est vraiment drôle ! On peut se retrouver dans tous les gestes maladroits de cette collégienne qui est comme nous et nous fait relativiser nos catastrophes et « drames » du quotidien. J’ai adoré cette lecture !

 

Très chère Sadie de Sophie Kinsella


L’histoire :

« Lara, vingt-sept ans, est dans une mauvaise passe : son fiancé est parti tomber amoureux d’une autre, son associée fait la fête sur une plage à Bali pendant que leur business de recrutement frôle dangereusement la faillite, et la voilà forcée d’assister à la crémation d’une très vieille grand-tante qu’elle a dû voir cinq fois tout au plus. Heureusement, Lara n’est pas seule. Car voici que surgit Sadie : une fille épatante, tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons ; une vraie diablesse qui a aussi le chic pour apparaître aux moments les plus inopportuns et qui cultive une curieuse obsession pour un mystérieux collier. Au contact de cette nouvelle amie, Lara va comprendre qu’ajouter un peu de vintage, un brin de fantaisie et une touche de magie peut résoudre bien des soucis. Mais qui est vraiment cette très chère Sadie ? »

Mon avis :

Alors celui-là je l’ai piqué dans la bibliothèque de ma mère un jour de pénurie de livres 😉 Elle a tous les « accros du shopping » écrits par cette auteure mais la plupart en anglais. J’ai essayé d’en lire un qu’elle a en français mais je n’ai pas accroché. Par contre, je suis tombée sur la 4ème de couverture de celui-ci et je me suis laissée embarquer.

L’histoire est captivante, très bien écrite. J’ai beaucoup ri, (même si à la fin on peut s’attendre à avoir une grosse boule dans la gorge). Il y a quelques passages un peu longs mais franchement cela ne gâche rien au plaisir de cette lecture !

Voilà, vous avez de quoi passer l’hiver et on se retrouve au printemps 😉

En attendant, vous avez des titres de livres à me suggérer pour mes prochaines lectures ?

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #decembre2018

A nouveau la tête dans un manuscrit, j’ai pris peu de temps pour lire, mais j’ai tout de même fait de jolies découvertes, qui pourront vous faire bien démarrer l’année 2019 si vous êtes en recherche de livres à lire.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne.

Tout le monde ne raffole pas des Brocolis de Camille Choplin

L’histoire :

« Corinne, quinquagénaire fraîchement divorcée, vite à 100 à l’heure entre son entreprise de wedding planner et les hommes qu’elle croque allègrement, surtout s’ils ont la moitié de son âge. L’écologie ? Elle a déjà du mal à prendre soin d’elle, alors s’occuper de la planète, très peu pour elle ! Sa fille Amandine est complètement perdue en école de commerce. Gagner beaucoup d’argent comme ses parents, pour quoi faire ? Elle a besoin d’autre chose… reste à savoir quoi exactement. Leur voisine Charlotte est une écolo engagée à tendance radicale. Jeune maman trentenaire, elle fait de son mieux pour laisser l’empreinte la plus légère possible sur terre. Chez elle, tout est bio, local, de saison, fait maison, zéro déchet… Ce qui a le don d’amuser, voire agacer, son compagnon Alexandre. Au cours d’une année, au fil des rencontres et des saisons, chacune va faire ses propres expériences et découvrir qu’une autre façon de vivre est possible. Parfois, il suffit d’un rien pour modifier ses habitudes, être en harmonie avec la nature, les autres… et avant tout soi-même ! »

J’attendais avec impatience de pouvoir découvrir le livre de notre écologirl bordelaise ! Outre le fait que je suis très attachée à ses démarches écolo, j’ai aimé y retrouver des lieux connus de Bordeaux. Les personnages sont attachants et bien campés. Les générations et les modes de vie se croisent pour finalement apprendre à vivre ensemble. C’est une lecture agréable avec ce qu’il faut de bons sens pour semer des petites graines dans l’esprit du lecteur sur ses habitudes et notamment les choses faciles à mettre en place. J’ai apprécié son côté feel-good. Une vraie bouffée d’oxygène et d’air .. pur !

 

La fille du docteur Baudouin de Marie-Aude Murail

L’histoire :

« Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants. Les malades l’énervent de plus en plus. Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d’âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé. C’est lui qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les gâteux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu’un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup, se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets. Violaine. Aussi jolie que son prénom peut le laisser espérer. Elle a tout pour être heureuse. C’est la fille du docteur Baudoin. Alors, qu’est-ce qu’elle fait là ? »

Le problème c’est qu’une fois que tu découvres les livres de Marie-Aude Murail, tu as envie de tous les lire ! Elle m’embarque, elle me débarque, elle me fait voguer … je m’attache à tous ces personnages et j’aime autant sa légèreté que sa gravité. Bref c’est un plaisir à chaque fois de découvrir une nouvelle histoire : on retrouve toujours son attrait pour des adolescents sensibles et matures, pour des parents largués et pour un ton toujours très juste. Bref love love love ❤

 

Le père noël était presque parfait de Rose Becker

L’histoire :

« Et si l’amour était son cadeau de Noël ? Calista rêve d’un miracle de Noël pour sauver le café familial, menacé de fermeture. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel ! Liam vient d’avoir un accident de voiture. il est blessé et désorienté. Calista n’écoute que son bon coeur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n’est pas celui qu’elle croit, et il n’est pas venu dans cette petite ville par hasard… Alors que les sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge. Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ? »

Les romans de noël c’est comme les téléfilms de noël : j’en ai besoin pour me mettre dans l’ambiance et j’adore, même si ça dégouline de bons sentiments. Après certains sont plus réussis que d’autres. Celui-ci n’est pas dans mes préférés car l’héroïne est jeune et un peu midinette … bref je ne me suis pas attachée aux personnages.

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE

Le vision board : mon bilan d’une année de tableau de visualisation

Pour la première fois l’année dernière, j’avais l’envie et le besoin de me focaliser sur mes objectifs pour bien démarrer 2018.

J’ai donc réalisé un visionboard : ce tableau d’inspiration, ou moodboard, est élargi sur une ambiance générale pour des buts à atteindre ou un idéal qui nous motive.

On reprend ainsi des grands principes de visualisations au quotidien qui nous permettent d’ancrer en nous nos projets et de ne pas les perdre de vue.

Cela peut être du concret : débuter l’étude d’un instrument, se remettre au sport, écrire …

Mais cela peut également être un sentiment : se sentir + libre, lâcher-prise, prendre le temps, ou retrouver de l’énergie, positiver …

S’écouter, s’émerveiller, se recentrer, se concentrer …

Pour ça on peut tout aussi bien faire appel à des images de paysages qui nous font ressentir quelque chose, d’une personne célèbre qui dégage ce à quoi nous aspirons (confiance en soi, douceur, originalité, motivation …), ou des citations ou phrases qui résonnent en nous comme un mantra à se répéter ou relire régulièrement ( « Tout est possible », « Be yourself » …).

Je vous invite à relire mon article sur la création du vision board de manière concrète : matériel, recherche d’inspirations …

Le processus prend peu de temps physiquement, mais a la possibilité de mûrir pendant des mois dans votre tête pour trouver un écho en vous.

Mieux que des résolutions écrites ou un rétro-planning de to-do list qui font peser un poids sur les épaules, il apporte au contraire, une aide et allège l’esprit par son côté purement visuel.

Bilan de ce premier vision board :

Il a non seulement très bien fonctionné par son côté décoration personnalisée qui me faisait me sentir bien dans mon bureau, et à ma place dans cette pièce, mais également à ma place dans ma vie.

Je me suis remise au centre de ce qui m’intéressait, j’ai repris le contrôle de certains aspects de ma vie, tout en me laissant guider par ce qui comptait pour moi. J’allais vers les directions que j’avais visualisé et concrétisé sur mon tableau.

Je relisais quotidiennement les phrases d’inspiration et de motivation : je me les suis appropriées, pas comme une injonction sévère ou une autorité imposée, mais comme une bienveillance, un conseil d’ami, une dose d’énergie et de douceur.

Il m’a aidé à garder mon objectif d’écriture, à reprendre la part de folie que j’avais éteinte, à m’octroyer + de liberté d’être, à me concentrer sur des buts importants pour moi.

Donc on peut dire que ça a marché !

Comme beaucoup de choses « magiques », le plus important c’est d’y croire, et après tout, cela ne coûte quasiment rien, alors si ça peut faire du bien, moi je dis que ça vaut le coup de tenter ce genre d’expériences.

Il n’a pas tellement évolué au fil de l’année, mais plusieurs fois j’ai eu envie de décrocher certaines images qui ne correspondaient plus à mes priorités, sans savoir pourquoi ni comment les remplacer.

Donc je pense que c’est un des points à améliorer cette année : ne pas avoir peur de changer de direction en cours de route ou de rayer de la carte certaines ambitions trop grandes ou achevées.

Le vision board est certes établie pour du long terme (une année en général, mais la bucket list vise carrément une vie ou une dead line comme une décennie ) mais n’a pas vocation à être figé.

Il doit avancer en même temps que nous, il doit se transformer en même temps que nos projets se dessinent et s’affinent.

Donc cette année je vais m’autoriser + de mouvement au sein de ce tableau magique qui m’inspire au quotidien.

Je ne sais pas encore s’il sera + coloré, s’il laissera la place à + d’images, ou de pensées positives, mais en tout cas, je vais le préparer dans les prochains jours avec beaucoup d’enthousiasme et de volonté !

J’ai d’ores et déjà collecté mes idées sur mon tableau Pinterest.

Je reviens vous en parler très vite.

Et vous, vous faîtes un vision board ou des moodboard ?

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #octobre2018 #novembre2018

J’ai enfin rendu les premières corrections de mon propre manuscrit et ainsi j’ai pu me remettre à la lecture 😉

Principalement des histoires de noël que j’affectionne particulièrement en cette période !

 

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures.

 

Le parfum de l’avenir de Julie Giordano

L’histoire :

« Paul est à un tournant de sa vie.
Il a de nombreux projets : acquérir le château de son arrière-grand-père, débuter sa carrière prometteuse d’expert-comptable dans une grande société, et vivre sa vie de couple avec Pauline.
Sa route est toute tracée, dans la lignée de sa famille, une vie sans surprise.
Elle va pourtant emprunter un tout autre chemin. Paddy, son grand-père, veuf depuis peu, et dont personne n’avait de nouvelles, va reprendre contact avec lui.  »

J’ai beaucoup aimé cette histoire ! Un tournant de vie, un choix décisif lorsqu’on sait que l’on part pour des années d’un chemin tout tracé. La zone de confort n’est pas loin, mais aussi savoir écouter ses vraies envies. Cela m’a fait penser à la fin de l’Auberge Espagnole : vouloir gagner sa vie autrement qu’en étant enfermé dans un cliché de vie. Le grand père est tout bonnement attachant et cette histoire de famille et de générations est très bien ficelée.

 

La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard

L’histoire :

« Léna n’en revient pas. Comment sa mère, qui l’a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu’elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu’on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d’avancer… »

Ce roman se lit aussi vite que se mange une gaufre à la chantilly ! On savoure les personnages et cette famille dont l’héroine qui n’aime pas noel. L’ambiance y est, le secret de famille, cher à la plume de Clarisse Sabard aussi, et on se laisse prendre par cette histoire belle et drôle à la fois 😉

 

Noël sur la 5ème Avenue de Sarah Morgan


L’histoire :

« Manhattan sous la neige, les sapins qui scintillent et les vitrines illuminées… Il n’y a rien qu’Eva aime plus que Noël. Alors, même si, cette année, elle doit passer seule sa fête préférée, elle ne compte pas se laisser abattre. Il ne lui reste qu’une dernière mission à accomplir pour Urban Génie, l’agence d’événementiel qu’elle a créée avec ses meilleures amies, avant de profiter pleinement de cette période enchantée : préparer une surprise de Noël pour Lucas Blade, le plus cynique des écrivains new-yorkais – ce qui n’est pas peu dire. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’une énorme tempête de neige la retiendrait prisonnière du somptueux penthouse du ténébreux écrivain… »

Une romance à noël : un combo gagnant pour un livre léger, qui se lit vite, mais avec une plume qui croque les détails et pose l’ambiance d’un noel américain. J’ai adoré cette histoire qui nous plonge dans la féérie de noel, mais aussi dans le travail d’écrivain (j’adore lire sur cette thématique) et bien sur de l’amour éléctrique 😉

 

Nos amours ne vont pas si mal de Marie-Aude Murail


L’histoire :

« Les choses pourraient être pires. Émilien pourrait être père à dix-sept ans puisque sa petite amie, Martine-Marie, pense être enceinte de lui. Sylvie, sa mère, pourrait être au chômage, plaquer Valentin et abandonner ses enfants puisqu’elle est au bord de l’implosion. Justine, sa petite sœur prématurée, ballottée de fille au pair en halte-garderie, pourrait y laisser sa peau. Émilien pourrait se décourager et renoncer à son rêve: devenir dessinateur de BD. Mais non, tout ça, ce serait à la télé, dans Santa Barbara. Dans la réalité, les choses ne vont pas si mal que ça. Allez, courage, Emilien, et venge-toi de la vie… en la dessinant ! »

Je ne cesse de tomber amoureuse des textes de Marie-Aude Murail que j’ai découvert sur le tard. Là, je dois avouer que sa façon de raconter m’a époustouflé ! C’est vif, c’est plein de spontanéité mais toujours bien choisi. Les personnages ont toujours ce je ne sais quoi de génial et en même temps ils sont comme nous. On le lit beaucoup trop vite, mais il reste toujours quelque chose de doux. Bref j’ai demandé au papa noel toute la série des Emilien ! C’est vraiment mon gros coup de coeur !

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

BEAUTE COSMETO MAKE UP, LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE

5 questions à se poser avant de se faire tatouer et comment choisir son tatoueur

On m’a souvent poser la question ces derniers mois : comment choisir son tatoueur ?

Ainsi que d’autres interrogations autour du tatouage et des salons de tattoos.

Alors voici mes réponses (elles n’engagent que moi, mon vécu, mon expérience et ma façon de voir les choses).

Pour un premier tatouage : si tu as tout juste 18 ans, un tatoueur professionnel prendra le temps de te demander tes « motivations » pour te faire tatouer. Il refusera peut-être certains motifs qui lui paraissent inapproprié par rapport à ton âge ou certains endroits (les mains, le cou et le visage).

La mode est au tatouage et cela n’a plus rien de tabou ou malsain d’arborer un tattoo, mais c’est une réflexion qu’il faut mûrir longuement avant de sauter le pas.

Voici les 5 points à réfléchir :

  1. se poser les questions du tatouage symbolique ou impulsif : Parfois on a le coup de foudre pour un petit dessin simple qui nous correspond sans être très chargé en symbole ni même ultra personnalisé. Un mini ananas, un petit cactus, une jolie fleur miniature peuvent être fait rapidement mais on risque d’en voir sur d’autres personnes. C’est un choix personnel et le coup de cœur est autorisé 😉 Pour un tatouage symbolique avec de nombreuses significations personnelles, il faudra parler longuement de ce que tu attends, du style, de ta « vision » de ton tatouage. Un bon tatoueur pourra restituer tes envies (dans son style) et ainsi te proposer ton tatouage rien qu’à toi ! Attention, un tatoueur est un créateur : il n’est pas censé te proposer un copié-collé d’une image piqué sur le net ou reproduire à l’identique un motif qu’il a déjà tatoué sur quelqu’un d’autre. Du moins il doit te stipuler si ton tatouage n’est pas unique. D’où l’importance du point suivant :

2. rencontrer un tatoueur qui a le style qu’on aime, avoir un bon feeling et faire confiance : mes 4 tatouages ont été fait par 4 artistes différents . Chacun m’a mis à l’aise en m’écoutant, et en me conseillant : j’ai préféré des gens qui ne me disaient pas oui à tout et qui m’expliquaient pourquoi certaines idées n’étaient pas bonnes, peu réalisables ou seraient meilleures d’une autre façon. C’est leur travail, leur métier, ils ont l’expérience. Un bon tatoueur te dira peut-être des choses que tu n’as pas envie d’entendre mais au moins tu pourras affiner ton projet sans surprise et te faire tatouer en toute sécurité. J’ai entendu « il faut agrandir le motif si on veut des détails » alors que je voulais un petit tatouage, j’ai entendu « ce motif est fait pour être en couleur, il sera terne sans » alors que je ne voulais pas de couleur, j’ai entendu « on va rajouter + d’ombres pour donner du relief, cela embellira ton tatouage » alors que je voulais peu d’ombres … etc etc … et au final tu sais quoi ? C’est eux qui avaient raison ! Alors sans te laisser dicter ce que tu ne veux pas, il faut savoir assouplir sa vision d’un dessin, suivre les conseils d’un professionnel, pour ne pas être déçu du rendu final.

3. suivre les tatoueurs qui te plaisent sur leur compte instagram : tu peux commencer à échanger avec eux, avec les personnes qu’ils ont déjà tatouées etc. Tu pourras aussi y découvrir les motifs « flashs » de certains qui peuvent être tatoué + rapidement : ils ne sont pas dessinés spécialement pour toi, mais il y a des moments où le hasard et l’inspiration font bien les choses. Cela a été le cas pour un de mes tatouages qui m’a « sauté aux yeux » sur mon écran de smartphone alors que je ne savais pas encore vraiment ce que je voulais si ce n’est une thématique générale qui me tenait à cœur.

Se faire un tableau sur Pinterest avec les premières idées : en regardant souvent les tatouages qui nous plaisent, notre envie / choix va s’affiner on sélectionne, on supprime, on essaie de finir avec une dizaine d’images maximum pour sa sélection finale.

Définir si on souhaite de la couleur ou pas.

Tester avec des tatouages éphémères si on hésite entre plusieurs endroits pour trouver la partie du corps qui nous correspond le mieux.

4. se fixer un budget /demander un devis : même si j’ai toujours tendance à dire que les tatouages au rabais ce n’est jamais bon signe et surtout qu’il vaut mieux attendre et économiser longtemps pour un tatouage qui nous suivra toute notre vie que regretter un tatouage pas cher.

On réfléchit à l’endroit où on veut son tatouage : visible ou pas, sur une partie de son corps que l’on aime ou pas, à un endroit symbolique, suivant ses habitudes vestimentaires, sa profession car il faut penser aussi à la phase de cicatrisation.

Tu peux aussi regarder des livres sur les tatouages : certains sont de véritables tableaux artistiques sur la peau et peuvent atteindre des prix dignes des toiles de maitres !

(clique sur les images ci-dessous pour acheter les livres sur amazon)

5. prendre rendez-vous / choisir la date si possible en hiver, automne puisqu’il faudra se priver de piscine, bain de mer, soleil etc jusqu’à cicatrisation complète soit un mois préconisé. Attention, certains tatoueurs ou tatoueuses sont très demandées, donc il faudra patienter pour avoir le dessin de son artiste préféré jusqu’à 1 an parfois !

Sur mes 4 tatoueurs, 2 sont partis à la retraite 😉 (oui mon premier tatouage n’est pas tout jeune ;-))

Mon premier tatouage est une bague sur le majeur de la main gauche.

Mon second est une ombre de Mary Poppins sur la cheville.

Mes deux derniers tatouages ont été réalisés par 2 jeunes femmes.

Jacky-tatouages vient en guest à Bordeaux régulièrement. Elle sera désormais sur Toulouse. Elle a réalisé ma tasse de thé en couleur que je porte sur la cheville.

Madeline_inked (alias Mélanie) est une permanente du salon de tatouage (et de thé) Sibylles Bordeaux. Elle a réalisé l’intérieur de mon avant-bras avec ses livres et ses coquelicots.

Tu peux la rencontrer en passant boire un chai latte, 3 rue Beaubadat à Bordeaux . Sur Insta : Madeleine_inked, et sa collègue Muk.tatouage .

On reparlera du tatouage très bientôt, alors si tu as des questions, n’hésite pas à me les poster en commentaire de cet article 😉