AFTERNOON TEA, Food, recettes, Thé Tea

Un afternoon tea comme à Downton Abbey : le brunch à l’anglaise pour l’heure du thé

On attendait leur retour depuis longtemps et ça y est : la famille Crawley est enfin sur grand écran à Downton Abbey !

L’occasion de retrouver nos personnages préférés de l’aristocratie britannique comme l’indétronable Maggie Smith dans le rôle de Violet la Comtesse cynique.

Symbole du faste d’une époque, et des coutumes et rituels autour des codes de la Haute Bourgeoisie anglaise, la série Downton Abbey nous subjugue par l’architecture de la demeure ( qui en réalité s’appelle Highclere Castle) autant que par les costumes et robes, mais aussi la jolie vaisselle et les repas mondains.

Alors pour la sortie du film Downton Abbey, j’ai eu envie de m’offrir un afternoon tea digne de ce nom en recréant l’ambiance sophistiquée et délicate de l’heure du thé au château.

De quoi organiser un anniversaire, une babyshower ou un enterrement de vie de jeune fille très classe et raffiné.

Qu’est ce qu’il faut pour réaliser une table british à souhait qui nous plonge au cœur de l’Angleterre ?

De quoi manger, tout d’abord.

Avec ma recette des petits sandwichs au concombre, pour le côté salé.

Et un cake citron pavot pour la touche sucrée.

Mon thé royal vient du château de Versailles mais tu peux trouver le thé Marie-Antoinette de Nina’s Paris chez Octavie’s by Najat à Bordeaux.

Pour ma part, j’ai chiné pour moins de 15 euros tous les éléments en recyclerie (rizibizi à Salleboeuf) : pensez-y, la vaisselle d’antan n’intéresse plus, on dépose les services dépareillés ou les assiettes de grand-mère chez Emmaus ou en vide-grenier. Ici on se reconstitue un décor utile et agréable pour une toute petite somme : flûtes à champagne, théière et sucrier compris !

Bref avant d’acheter neuf, regardez près de chez vous si vous n’avez pas un magasin d’occasion.

Voici ce qui donne une allure folle à votre Afternoon Tea à la Downton Abbey.

(Cliquez sur les images pour acheter en ligne)

Un chandelier ou des bougeoirs : en argent c’est encore mieux.

une sélection de thé

Des couverts à dessert


l’indispensable présentoir à gâteau qui complète un service à thé

Pour un anniversaire on peut aussi s’amuser à se vêtir comme les héros de la série télé et cela va de la tenue chic, au tablier des domestiques d’époque.

Pour se mettre totalement dans l’ambiance, rien ne vaut de revoir l’intégral de la série en VO, of course !


6 saisons qui traversent le temps et l’Histoire.
Il existe même des livres de recettes

Je rêve de celui des cocktails !

Et bien sûr pour se divertir, pourquoi pas une partie de cartes ou un peu de coloriage 😉


Alors tu aimes cette ambiance à l’anglaise et la série Downton Abbey ?

Vas-tu aller voir le film au cinéma ?

Penses à épingler cette idée sur Pinterest pour un anniversaire sous forme d’Afternoon Tea, pour ta future tea party babyshower ou si tu es chargée d’organiser un enterrement de vie de jeune fille pour une fan de Downton Abbey.

DECO, Dvt perso et organisation

Comment concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins de rangement ?

Les travaux sont finis et nous savourons chaque jour les aménagements et la nouvelle disposition de notre cuisine.

Vous aimez ?

Vous êtes en plein déménagement ? Vous allez vous lancer vous aussi pour refaire cette pièce si importante pour cuisiner, prendre les repas, recevoir, passer du temps à faire de bons petits plats ? Vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez peur de vous tromper ? Vous n’avez aucune idée de ce qui vous convient réellement en terme de taille de rangement ? De style de déco ?

Alors voici mes conseils et astuces : je les ai testés lors de la conception de notre cuisine, et je peux donc avec un certain recul vous dire que même si parfois cela vous parait extrêmement contraignant, chaque étape vaut le coup et a son importance.

C’est parti !

Commencer par trier et lister :

  • De quoi vous servez vous tous les jours
  • toutes les semaines
  • tous les mois
  • une à deux fois par an
  • jamais

Vous prévoyez de changer votre cuisine dans les 6 mois ? Parfait, je vais vous faire gagner du temps (enfin pas sur le moment, car vous allez me maudire en premier lieu 😉 )

Vous allez devoir vider votre cuisine dans les prochains mois pour les travaux alors autant commencer maintenant.

LA METHODE DU CARTON :

Videz tous vos placards et mettez dans des cartons toute votre vaisselle, vos plats, linge de maison, ustensiles, etc.

Déjà vous remarquerez qu’en rangeant tous ces objets dans des boites, en les catégorisant, vous allez fatalement en éliminer ou en reléguer dans une autre pièce.

Ai-je vraiment besoin d’un placard pour 3 nappes ? Ne peuvent-elles pas être rangé avec les torchons ou dans le buffet de salle à manger ?

Ai-je vraiment envie d’avoir mon appareil à raclette qui me prend un placard entier dans ma cuisine ? Ne puis-je pas le laisser au garage / cellier et ne le sortir que quand nous avons besoin ? Ou même le donner / vendre si on ne mange qu’une raclette par an et se faire prêter l’appareil par des amis pour la soirée raclette de l’année ?

Bref c’est tout un travail de réflexion en amont qui vous permet de savoir comment vous imaginez votre future cuisine au quotidien et surtout pourquoi vous allez acheter tel ou tel placard.

Même si le coût d’un déménagement peut revenir moins cher qu’on pense, c’est toujours plus facile si on a moins de cartons à transporter et à déballer.

Chaque aménagement intérieur de vos placards est un investissement, alors réfléchissez bien si vous souhaitez vraiment mettre des euros dans une étagère pour un appareil à fondue ou investir dans un très grand casserolier pour 6 casseroles alors que vous n’en utilisez réellement que 3 au final.

C’est d’ailleurs la base du minimalisme dans la maison et même si vous ne tendez pas vers cela, c’est toujours agréable d’y voir plus clair et de se débarrasser de l’inutile, surtout quand on prend de nouvelles habitudes avec de nouveaux meubles entre autre. C’est l’occasion de repartir sur des bases saines et de tendre vers votre idéal en terme d’organisation, possession etc… et de désencombrer.

Cette astuce peut paraître complexe et très chronophage mais tout mettre en carton c’est vraiment la solution pour y voir plus clair sur ses besoins véritables car on fait déjà un premier tri lors de la mise en carton et ensuite on va pouvoir se rendre compte de la place dont on a besoin pour ce dont on se sert le plus souvent et où on voudrait qu’il soit rangé.

Je m’explique.

Désormais tous vos placards sont vides. Vous allez devoir aller chercher dans vos cartons chaque fois que vous aurez besoin de quelque chose. Cela demande de sacrifier une partie d’une autre pièce pour stocker tout cela, mais je vous assure que c’est très efficace pour réaliser ce que l’on possède et surtout la place que prend ce qui reste et dont on ne se sert finalement pas ou trop peu pour être conservé ou y consacrer un placard.

Ensuite vous le mettrez à une place dans votre cuisine : l’endroit qui vous parait le plus logique. Essayez de faire abstraction de son ancienne place et voir si une autre ne serait pas plus pratique. Même si actuellement vos ciseaux risquent de se retrouver sur une étagère car vous n’avez pas encore de quoi les suspendre par exemple mais que leur place vous parait toute trouvée : en hauteur, près de l’évier.

Et ainsi vous allez faire revenir dans votre cuisine, les objets et accessoires qui constituent réellement votre quotidien et vos besoins.

Au bout de 2-3 semaines vous devriez déjà vous rendre compte qu’avec 1 moule à tarte et 1 moule à gâteau vous tournez bien, sans avoir la sensation d’en manquer, si vous mangez une fois par semaine ce genre de plats. Mais d’autres qui en font tous les jours en auront besoin de +, mais ne mangent peut-être jamais de plats asiatiques ou à la cuisson vive et n’auront pas besoin de wok, donc réaliseront que cette forme de plat leur prend de la place pour rien, idem pour un joli plat à tajine qui vous avez fait envie en rentrant de vos vacances au Maroc mais qui finalement ne vous a jamais servi car vous ne savez pas le cuisiner et préférez aller le manger chez vos amis 😉

Il y a pleins d’ustensiles de cuisine qui nous ont séduit sur le papier et qui s’avère trop compliqué/ inutile / pas conforme au résultat attendu … bref que l’on garde au cas où, ou parce que ça fait bien d’en avoir un, ou parce qu’on l’avait payé cher à l’époque, ou que c’était la mode … Mais pourquoi continuer à conserver ce qui ne fait que remplir un placard et nous encombre ?

Alors vendez / donnez ce qui ne vous sert plus, ou en double / triple (oui ça nous arrive à tous n’est ce pas ?) ou ne correspond plus à vos besoins actuels (par exemple, les enfants ont grandi, inutile de conserver trop de petits récipients ou la vaisselle de bébé : un set si vous avez encore des enfants en bas âge dans votre entourage suffira et encore uniquement s’ils viennent souvent chez vous).

Déjà après ce deuxième gros tri vous devriez y voir plus clair : certains placards vous paraissent désormais trop grands, ou bien vous réalisez qu’au contraire vous auriez besoin d’un très grand tiroir car vous faites des plats familiaux et que vos contenants sont imposants, mais que vous pouvez tout à fait supprimer un des 2 tiroirs où vous amassiez 3 fois trop de petites verrines et autres mini-cocottes qui ne correspondent pas du tout à votre façon de cuisiner ou recevoir.

Bref commencez à réfléchir à vos habitudes de cuisine : vous mangez beaucoup de surgelés ou vous surgeler tous vos plats / restes etc pour tout un tas de raisons, alors vous avez besoin d’un plus grand congélateur.

C’est plus facile si vous avez déjà vécu dans l’appartement ou la maison que si vous n’avez pas encore en tête la disposition de la pièce parce que vous n’avez pas encore vécu dans ce logement et vous sortez à peine des cartons du déménageur Bordeaux.

Mais rien ne vous empêche de lister ce qui ne vous plaisait absolument pas dans votre ancien foyer et que vous ne voulez surtout pas reproduire ; parfois ne pas savoir ce qu’on veut, c’est moins compliqué si on sait ce qu’on ne veut pas. C’est valable pour à peu près tout d’ailleurs 😉

Au contraire, avez-vous envie de changer votre organisation à cause d’un changement d’emploi (vous aurez moins de temps le soir, mais vous rentrez entre midi et deux ?), les enfants grandissent (il faut qu’ils puissent atteindre le micro-ondes, ou avoir suffisant d’espace sur le plan de travail pour cuisiner avec vous), vous avez investi dans un robot multifonction et vous souhaitez lui trouver une place de choix, ou au contraire vous aimez cuisiner et souhaiter investir dans des éléments plus pro comme un four vapeur etc …

Quoiqu’il en soit, il faut garder en tête que vous ne devez pas regarder la cuisine de votre amie ou voisin pour refaire à l’identique parce que c’est joli (même si vous pouvez vous inspirer de ces couleurs, styles, matières). De même, ne prenez pas un gros frigo parce que c’est la mode, ou un mur entier de rangements parce que tout le monde vous dit qu’il faut beaucoup de rangement, ou des étagères parce qu’on met + de choses que dans un tiroir ( c’est faux) ou un grand tiroir parce que vous aurez toujours des choses pour le remplir …

Essayez de concevoir votre cuisine pour VOUS ! pour VOS besoins, et VOS affaires.

J’ai envie également de vous alerter sur le fameux « pour quand on a des invités » : les 3 services vaisselles dont vous ne vous servez que quand vous avez du monde, du plat de service que vous ne sortez que pour noël, du moule à gâteau en forme de nounours que vous gardez pour le jour où il y a des enfants à la maison …

Au final vous oubliez une fois sur deux de vous servir de ces objets, ou même si vous y pensez, est-ce que cela vous procure vraiment du plaisir ou est-ce une contrainte de laver à la main la porcelaine au liseré doré, ou les verres en cristal de mamie ? Alors cela signifie que vous payez un placard pour LES AUTRES, ou pour stocker des choses inutiles.

Maintenant vous pouvez passer à la phase de conception de la cuisine.

Vous avez en tête le style que vous aimez, vous connaissez les mesures de votre pièce, les contraintes techniques (arrivée d’eau, évacuation, éléctricité, fenêtre, mur porteur …).

Plusieurs sites dont Ikea proposent des logiciels en ligne pour concevoir sa cuisine. Vous avez les placards standards mais aussi l’éléctroménager, les aménagements intérieurs, etc. Cela vous donnera déjà une idée globale et plus ou moins détaillée de votre cuisine, mais également une estimation du prix.

Sachez que certaines choses peuvent faire monter ou descendre la facture : le plan de travail sur mesure fait basculer très rapidement la note dans le rouge. Alors ne soyez pas trop pressé et regardez bien les possibilités d’implantation dans votre pièce.

Pensez à respecter les normes de sécurité et le sens de circulation et les distances entre feu / eau / prise.

Demandez autour de vous si des amis ou connaissances ont le modèle qui vous plait, s’ils en sont contents à l’usage (trace de doigts, usure, solidité, praticité …) et pourquoi pas visitez l’intérieur de leur placard. J’ai passé un certain temps à demander à mon entourage leur plus grand regret en terme de cuisine, et leur meilleure idée.

Pour l’instant voici mon best que je savoure chaque jour dans ma cuisine :

  • un seul bac d’évier, relativement grand : on a la place d’y mettre une passoire amovible et de laver une cocotte minute sans souci.
  • les grands plans de travail
  • pas de placards hauts : je ne suis plus jamais sur la pointe des pieds (du coup il faut que je prévois des cours de stretching ;-)). Tellement agréable de ne pas avoir à farfouiller dans un rangement inaccessible, et d’avoir fait place nette.
  • le frigo tiroir : une nouvelle organisation au début mais vraiment plus logique pour nous
  • le four et le micro ondes légèrement plus bas qu’avant
  • une plaque gaz avec 5 feux : on peut lancer plusieurs préparations en même temps, c’est top !
  • les quelques placards qui s’ouvrent côté salle à manger : idéal pour mettre les bols de l’apéritif, les plateaux, les bouteilles, les accessoires du vin etc ..
  • des tiroirs à la place d’étagères : beaucoup plus pratique

Mes regrets :

  • un seul pour l’instant : pas de freezer pour les glaçons dans mon frigo 😉 Je dois aller jusqu’au congélateur.

C’est le seul pour le moment 😉

Et vous, qu’est-ce que vous adorez dans votre cuisine ? Que vous referiez ou que vous ne referiez pas ? La pire mauvaise idée pas pratique ? La meilleure idée qui vous facilite la vie ?

N’hésitez pas à aller voir ma cuisine AVANT / APRES .

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?

 

DECO, ZERO DECHET

Rendez-vous déco : la rénovation de la cuisine Avant/Après travaux

Comme annoncé dans l’article sur mon « inspiration cuisine », nous avons fait des travaux pour changer nos meubles de cuisine mais également la disposition et quelques aménagements.

Et voici le résultat !

Mais commençons par l’Avant : une cuisine avec une disposition en U mais pas complètement car traversée par un « couloir » de passage qui donne sur l’entrée puis mon bureau.

Un bar coupe la pièce et ne nous sert finalement ni à manger ni à boire l’apéro mais appelle seulement le bazar perpétuellement, même si je m’évertuais à le garder clean …

En effet l’entrée est dans la même pièce et sans rangement ni étagère, on vient plus facilement poser ses affaires sur le bar.

Seul avantage il « cachait » 2 très grands casseroliers : mais bémol, ceux-ci étant très gros et hauts, ils prennent en fin de compte beaucoup de place pour ranger de la vaisselle ou des plats qui pourraient être moins « éparpillés » et on perd la hauteur des casseroliers autant que l’on a du mal à « cloisonner » à l’intérieur ces grands rangements.

Résultat c’est le bazar, on y voit pas clair ou alors il y a seulement 2 immenses plats pour un seul tiroir géant ! Perte de place.

Un frigo très imposant, une tour très haute, un meuble vitré profond et haut complètent l’ensemble d’une cuisine certes moderne mais finalement rendue étroite et étouffante.

Résultat un sens de circulation pas pratique, ni hygiénique (les gens qui rentrent dans la cuisine directement en arrivant et posent sacs et clefs sur le plan de travail où l’on prépare le repas), ni sécuritaire (le plat chaud sortant du four avec les enfants traversant ce couloir en courant pour aller chercher un jeu dans mon bureau vu que vous apercevez sur la droite que les chambres sont dans le prolongement de ce couloir et mon bureau à l’opposé : une belle grande ligne droite pour prendre son élan ;-)) …

Bref nous avons choisi de fermer la partie donnant sur l’entrée et d’ouvrir côté salle à manger.

La phase de travaux peut démarrer après avoir passé des mois à réfléchir sur l’aménagement de notre cuisine en fonction de nos habitudes. D’ailleurs je vous propose un article sur comment s’y prendre pour concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins.

Et après quelques semaines ….

Pour les meubles nous avons choisi le modèle de meubles KUNGSBACKA de chez IKEA : en noir avec plan de travail Bois.

Ce choix était une évidence car je souhaitais du noir et que c’est un modèle éthique (autant qu’acheter du Ikea puisse être éthique, vous en conviendrez, et même si cela s’apparente à du green washing, je n’avais que cette solution, mis à part le seconde main, et je n’en ai pas trouvé, c’était la solution la moins pire, avec un coût acceptable).

En effet ce modèle est fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées.

Pour le réfrigérateur nous avons opté pour un modèle de frigo à tiroirs HOTPOINT ARISTON afin de conserver un maximum de linéaire bas et aussi pour mieux voir au quotidien les produits qu’il contient.

Notre organisation de frais est essentiellement à base d’aliments qu’on achète au marché, chez des petits commerçants, en vrac ou de reste de repas de la veille.

J’espère que ce rangement sera efficace pour ne plus avoir trop de nourriture d’avance et surtout voir d’un coup d’œil ce qu’il reste.

Nous n’achetons plus en grandes surfaces (un drive tous les 2 mois pour les produits type PQ, lait … ce qui m’évite de mettre les pieds dans une enseigne de supermarché, évite les achats inutiles, et surtout de prémices de crises d’angoisses que je développe de plus en plus dans les temples de la consommation ).

Nous ne consommons plus de yaourt, par exemple. De temps en temps du fromage blanc qu’on achète au marché, ou nous faisons des crèmes maison.

Donc cela réduit considérablement nos besoins d’espace sur des « étagères » de frigo.

De ce fait les tiroirs nous correspondent beaucoup plus pour le rangement de nos courses alimentaires.

Je vous ferais un retour d’expériences après quelques mois d’utilisation si cela vous intéresse.

Nous avons également un petit frigo top pour compléter, essentiellement bouteilles et reste de repas, ou plats que nous préparons : il va me permettre d’optimiser mon organisation façon batch cooking, que j’espère développer encore dans les prochains mois.

Nous avons opté niveau configuration pour certains placards qui s’ouvrent côté « salle à manger » pour faciliter le service et pour un certain esthétisme.

Côté entrée, nous allons installé une verrière.

Côté bureau, la porte atelier Castorama laisse désormais entrer la lumière depuis mon espace de travail et s’accorde avec la future verrière de l’entrée.

Niveau décoration, je tenais à ne pas laisser complètement vide le haut des murs et je cherchais une petite étagère purement déco pour y placer quelques objets suivant les saisons et les envies, avec également dans l’idée de pouvoir alterner les mugs (mon péché mignon, j’en ai beaucoup trop mais je continue d’en recevoir en cadeau et j’avoue que je me sers de tous, et qu’ils tournent également dans la maison, en guise de pots pour les succulentes ou de pots à crayon dans mon bureau … bref les mugs c’est mon point noir du minimalisme, mais il faut un talon d’Achille à toute héroïne 😉 On peut aussi inclure les boites à thé dans cette faiblesse ;-).

Ces mugs sont autant le symbole de mes voyages que de ma vie d’avant : un temps où acheter chez Starbucks ne me posait pas de problème.

Ce temps est révolu, mais j’ai conservé les mugs.

Les équerres Castorama, la planche Leroy Merlin (trouvée sur le bon coin) et la crédence noire Ikea

La caisse de vin customisée contient notre nécessaire à café : une cafetière italienne, un bocal de café en vrac, un bocal de sucre, 4 tasses à expresso. Vous pouvez retrouver mon tuto de ce coin café sur le site Toutlevin où je propose chaque mois un DIY déco ou utile.

La tour du four a réduit sa hauteur pour conserver un maximum cet aspect épuré sur le haut des murs, et puis vu que je ne suis pas super grande, cela m’évite de stocker des choses inaccessibles dans un placard trop haut.

Pour les aménagements intérieurs, nous n’avons quasiment que des tiroirs « hauts », pas d’étagères.

Seules exceptions pour les rangements d’angles, avec des étagères coulissantes, et un meuble à épices.

Nous avons conservé une plaque de cuisson au gaz car je ne voulais pas changer mes casseroles et poeles, je suis habituée à cuisiner comme cela, et surtout notre abonnement gaz de ville est peu cher.

 

Après la salle de bain, c’était le gros chantier.

Maintenant je vais poursuivre la déco de mon bureau et des chambres, mais ce sera purement du rangement, de la chine d’occaz.

Il nous reste l’entrée à aménager : juste de l’autre côté de la verrière.

Nous avançons aussi sur un projet de Bar / Bodega entièrement en récup’ et upcycling dans le jardin 😉

N’hésitez pas à aller voir mes tableaux Pinterest Déco Cuisine !

Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaire de cet article.

Et vous, quelles sont vos envies de déco pour cet automne ?

DECO, DIY tutos brico

« Inspiration cuisine » : Lancement des travaux et de la décoration d’une pièce majeure de la maison

Dans quelques semaines, le chantier va démarrer.

Pour certains ce sont de simples travaux de rénovation mais après plusieurs années à refaire chaque pièce de la maison petit à petit comme la salle de bain, pour moi c’est un gros point central qui va s’opérer : la cuisine !

En effet nous allons refaire la cuisine : nous allons changer les meubles qui ont presque 12 ans.

Nous n’avions pas choisi cette installation : la cuisine avait moins de 2 ans quand nous avons emmenagé il y a 11 ans.

Ils nous plaisaient et correspondaient à nos goûts et notre mode de vie de l’époque.

Mais depuis une grosse année les façades des portes se décollent, et la plupart des aménagements ne sont finalement pas du tout pratiques pour nous. Je pense aux meubles d’angles, aux placards hauts (que j’ai supprimé au fil des mois en vidant l’inutile).

C’est aussi la configuration de la pièce à proprement parler qui ne va pas avec notre style de vie : le bar devenu inutile, le sens de circulation compliqué en direction du garage, devenu mon bureau. Bref on n’a pas 50 possibilités de changements pour l’implantation, mais on peut modifier un minimum ce qui pose le plus souci.

Et surtout avoir désormais une cuisine avec des rangements et solutions qui correspondent à notre famille, notre façon de cuisiner et de consommer.

Voici donc mon « inspiration décoration et solutions pour notre future cuisine ».

Mon gros coup de cœur va pour les meubles NOIR avec des plans de travail en matière BOIS.

source Archzine.fr

Le modèle de cuisine Kungsbacka d’Ikea est pour l’instant ce qui me plait le plus en terme esthétique et le fait qu’elle soit faite en matériaux recyclés m’aide à mieux vivre le fait d’acheter du neuf. Même s’il y a un effet greenwashing à se dire qu’on achète du Ikea éco responsable, c’est le moins pire pour moi à l’heure actuelle en rapport qualité prix esprit.

source pinterest ikea toulon cuisine bildergebnis kungsbacka modern decor kitchen 

Une verrière séparera l’entrée de la cuisine et une porte coulissante dans le même esprit laissera passer la lumière de mon bureau vers la cuisine.

source Lapeyre

source Leroy Merlin

Pour l’éléctroménager nous souhaitons conserver ceux qui fonctionne à l’exception du frigo qui est devenu beaucoup trop grand et surtout moins pratique pour nos habitudes de consommation. Nous allons opter pour un réfrigérateur à tiroirs, ce qui permettra également d’obtenir mon idéal de cuisine : uniquement un linéaire de plan de travail avec des éléments bas.

source côté maison

Côté évier et robinet, je recherche la qualité et la simplicité.

J’ai déjà un robinet GROHE dans la salle de bain et j’ai trouvé un large choix chez Isi Sanitaire.

Avec des super promos sur cette marque jusqu’à 60 % pour ce mitigeur.

source isi-sanitaire

Pour l’évier j’hésite encore entre un grand bac unique ou un grand bac et un petit bac : qu’en pensez-vous ?

source isi-sanitaire

Pour la crédence, j’ai eu beau chercher, j’en reviens toujours à mes chouchou carreau métro blanc : j’en ai déjà dans les toilettes et dans la salle de bain, mais que voulez-vous, je ne m’en lasse pas. Je trouve ce modèle intemporel, pratique, esthétique et ils s’intégrent à toutes les pièces et décoration.

source Lapeyre

Pour la fonctionnalité qui nous correspond, j’aimerais des étagères et rangements qui nous permettent d’y installer notre consommation de vrac ou en bocal, ainsi que des bacs de tri plus petits sauf pour le compost, et au final qui nous offrent la possibilité d’utiliser vraiment toute notre vaisselle et ustenciles en éliminant l’inutile.

source ikea

J’aime assez les solutions que propose Cuisinella en terme de propositions d’aménagements intérieurs comme son légumier ou ses silos et comptoirs boites à vrac.

Je tends vers le minimalisme : avec les enfants j’ai encore beaucoup d’accessoires qui je sais vont disparaître au fur et à mesure des années.

On m’avait regardé bizarrement quand pour ma salle de bain j’avais annoncé vouloir uniquement 2 grands tiroirs et une petite tour, soit diviser par 3 mes anciens rangements.

Au final j’en suis ravie : cela suffit pour contenir mes produits (savon, shampoing solide, et quelques cosmétiques, mon linge de toilette).

Je stocke beaucoup moins qu’avant : donc je sais ce que j’ai et j’utilise tout (je pourrais encore réduire d’ailleurs j’en suis persuadée).

Avec moins de produits emballés on a besoin de moins d’espace.

 

Pour la cuisine, je suis sûre que cela va nous changer la vie et nous donner encore une nouvelle impulsion vers le « moins mais mieux » (Less is more), et pour poursuivre notre lancée sur la réduction des déchets, le mieux manger et avoir également moins à ranger et à nettoyer.

Un jour j’aurais carrément une tiny house, ou une cabane, à ce rythme 😉

 

Rendez-vous dans quelques semaines pour l’avant/après !

 

N’hésitez pas à aller voir plus en détail mes tableaux d’inspiration sur Pinterest et épingler les idées pour la cuisine, ou bien le bureau, les chambres, et la salle de bain.

Article sponsorisé

Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE

Le vision board : mon bilan d’une année de tableau de visualisation

Pour la première fois l’année dernière, j’avais l’envie et le besoin de me focaliser sur mes objectifs pour bien démarrer 2018.

J’ai donc réalisé un visionboard : ce tableau d’inspiration, ou moodboard, est élargi sur une ambiance générale pour des buts à atteindre ou un idéal qui nous motive.

On reprend ainsi des grands principes de visualisations au quotidien qui nous permettent d’ancrer en nous nos projets et de ne pas les perdre de vue.

Cela peut être du concret : débuter l’étude d’un instrument, se remettre au sport, écrire …

Mais cela peut également être un sentiment : se sentir + libre, lâcher-prise, prendre le temps, ou retrouver de l’énergie, positiver …

S’écouter, s’émerveiller, se recentrer, se concentrer …

Pour ça on peut tout aussi bien faire appel à des images de paysages qui nous font ressentir quelque chose, d’une personne célèbre qui dégage ce à quoi nous aspirons (confiance en soi, douceur, originalité, motivation …), ou des citations ou phrases qui résonnent en nous comme un mantra à se répéter ou relire régulièrement ( « Tout est possible », « Be yourself » …).

Je vous invite à relire mon article sur la création du vision board de manière concrète : matériel, recherche d’inspirations …

Le processus prend peu de temps physiquement, mais a la possibilité de mûrir pendant des mois dans votre tête pour trouver un écho en vous.

Mieux que des résolutions écrites ou un rétro-planning de to-do list qui font peser un poids sur les épaules, il apporte au contraire, une aide et allège l’esprit par son côté purement visuel.

Bilan de ce premier vision board :

Il a non seulement très bien fonctionné par son côté décoration personnalisée qui me faisait me sentir bien dans mon bureau, et à ma place dans cette pièce, mais également à ma place dans ma vie.

Je me suis remise au centre de ce qui m’intéressait, j’ai repris le contrôle de certains aspects de ma vie, tout en me laissant guider par ce qui comptait pour moi. J’allais vers les directions que j’avais visualisé et concrétisé sur mon tableau.

Je relisais quotidiennement les phrases d’inspiration et de motivation : je me les suis appropriées, pas comme une injonction sévère ou une autorité imposée, mais comme une bienveillance, un conseil d’ami, une dose d’énergie et de douceur.

Il m’a aidé à garder mon objectif d’écriture, à reprendre la part de folie que j’avais éteinte, à m’octroyer + de liberté d’être, à me concentrer sur des buts importants pour moi.

Donc on peut dire que ça a marché !

Comme beaucoup de choses « magiques », le plus important c’est d’y croire, et après tout, cela ne coûte quasiment rien, alors si ça peut faire du bien, moi je dis que ça vaut le coup de tenter ce genre d’expériences.

Il n’a pas tellement évolué au fil de l’année, mais plusieurs fois j’ai eu envie de décrocher certaines images qui ne correspondaient plus à mes priorités, sans savoir pourquoi ni comment les remplacer.

Donc je pense que c’est un des points à améliorer cette année : ne pas avoir peur de changer de direction en cours de route ou de rayer de la carte certaines ambitions trop grandes ou achevées.

Le vision board est certes établie pour du long terme (une année en général, mais la bucket list vise carrément une vie ou une dead line comme une décennie ) mais n’a pas vocation à être figé.

Il doit avancer en même temps que nous, il doit se transformer en même temps que nos projets se dessinent et s’affinent.

Donc cette année je vais m’autoriser + de mouvement au sein de ce tableau magique qui m’inspire au quotidien.

Je ne sais pas encore s’il sera + coloré, s’il laissera la place à + d’images, ou de pensées positives, mais en tout cas, je vais le préparer dans les prochains jours avec beaucoup d’enthousiasme et de volonté !

J’ai d’ores et déjà collecté mes idées sur mon tableau Pinterest.

Je reviens vous en parler très vite.

Et vous, vous faîtes un vision board ou des moodboard ?

BONS PLANS, Food, MANGER

Une soirée tropicale : Cocktails et recettes pour un apéro estival !

Toupargel c’était pour moi le petit camion de livraison qui apportait les citrons givrés pour l’été chez ma grand-mère.

Depuis ce doux souvenir de vacances, je n’avais plus entendu parlé de cette marque de surgelés.

Et voilà que je découvre lors d’une soirée organisée pour l’occasion, que Toupargel fait aussi beaucoup d’autres produits : du frais, de l’épicerie, et bien sur, toujours leurs must-have du congélateur !

Lors de cette Tropical Party, nous avons fait plusieurs recettes mais avant tout nous avons pu élaborer deux cocktails, avec et sans alcool, grâce à CocktailsCréaConsulting (coucou Aurore !) et se concocter un apéritif exotique avec les produits Toupargel et quelques astuces d’amélioration d’Audrey Ma p’tite cuisine qui nous recevait chez elle, avec Joëlle, Nathalie et Marjolaine.

Voici donc le mode d’emploi pour un apéro dépaysant sous les Tropiques de ton parasol ! 😉

Cocktail avec alcool : le Mango Beach

Ingrédients : (pour 1 verre)

3 cl de rhum blanc old nick

2 cl de liqueur de pêche

1 cl de sirop de Falernum

1/2 pur jus de citron vert

5/6 morceaux de mangue Toupargel

2 cl de grenade bio

pour la déco : fève tonka râpée / bâton de cannelle

Mets le tout dans un blender et sers dans un verre à cocktail sans oublier la décoration !

 

Cocktail sans alcool : le Fresh Pineapple

Ingrédients : (pour 1 verre)

5/6 morceaux de mangue Toupargel

une dizaine de morceaux d’ananas Toupargel

2 cl de sirop de Falernum

2 cl de pur jus de citron vert

quelques feuilles de menthe

pour la déco : noix de coco râpée et chocolat râpé

Le tout dans un blender : tu pulses et c’est prêt !

Mais quoi manger avec ces boissons ? Les beignets de crevettes, les acras de morue, les mini-boudins, blinis et guacamole : le tout de chez Toupargel, absolument délicieux.

Pour les accompagner, nous avons cuisiné 2 sauces pour lesquelles j’ai eu le coup de foudre !

La sauce aigre douce :

3 CS de ketchup

1 CS de miel

2 CS de vinaigre

2 CS d’eau

piment

Faire chauffer pour bien mélanger les ingrédients. Laisser refroidir et direction le réfrigérateur.

 

La sauce crème aromatique :

Fromage blanc

ail

coriandre

sel poivre

Bien mélanger et servir frais.

Pour compléter nous avons concocté une verrine de tartare de saumon avocat tomates citron avocat pour apporter de la fraîcheur à cette chaude soirée d’été !

Pour le reste du repas nous nous sommes régalés de grosses crevettes marinées avec sa purée de patate douce et sa poêlée Thaï au wok, et en dessert une délicieuse coupe glacée à base de mangue.

Quasiment tout a été cuisiné avec les produits commandés chez Toupargel autant le frais que les herbes aromatiques, ainsi que les surgelés, idem pour les cocktails puisque tu peux trouver de l’alcool, du vin, des jus de fruits également sur le site en ligne.

CODE REDUC

Si toi aussi tu veux découvrir ou redécouvrir les produits Toupargel, voici un code de réduction rien que pour toi !

Avec le code PTEAPOTES, tu auras 30 euros offerts sur une commande de 60 euros !

Ne tarde pas, le code n’est valable que pour les 100 premiers, et jusqu’au 31 juillet 2018.

Tu connaissais Toupargel ?

Partenariat