DECO, DIY tutos brico

DIY Un porte-bijou tendance : recycler une caisse de vin pour sa salle de bain !

J’ai toujours aimé créer, bricoler, repeindre, et détourner.

Quand certains ne voient qu’une fonction à un objet, j’en vois 3 et j’imagine dans d’autres couleurs ou dans d’autres pièces de la maison, comment leur donner une seconde vie ou les embellir.

Alors quand le site Toutlevin m’a proposée de rédiger des tutos bricolage sur le thème du recyclage du matériel autour du vin, j’y ai vu un challenge formidable mais aussi une façon de pouvoir m’éclater dans cette partie créative manuelle que j’ai toujours pratiquée.

Ce mois-ci on prépare la fête des mères !

Oui on peut gâter sa maman avec un cadeau pas cher, fait main, et qui fera un sacré effet car on peut le personnaliser à volonté !

Bijou + vin = le combo parfait pour une maman comblée, non ? (ah toutes les mamans ne sont pas comme moi ? 😉 )

On va donc trouver une façon originale et ultra simple d’accrocher les colliers !

Temps : 20 min (+1h de séchage minimum)

Coût : entre 3 et 12 euros

Matériel :

  • Une caisse de vin
  • Des petits crochets
  • Une bombe de peinture ou des restes de peinture
  • Un tournevis et une vis

Dépoussiérer la caisse de vin pour que la peinture puisse bien adhérer et préparer votre zone de travail en la protégeant des projections.

Bomber avec de la peinture en bombe ou peindre la caisse.

A vous de choisir le rendu : totalement opaque et lissé, ou plutôt effet vieilli à la chaux …

N’hésitez pas à passer plusieurs couches pour obtenir la couleur que vous souhaitez, laissez bien sécher entre chaque couche.

Vous pouvez également personnaliser en créant des motifs géométriques ou prévoir des emplacements pour des stickers.

Préparer la position de vos crochets.

Faciliter le vissage des crochets en préparant des trous à l’aide d’une vis et d’un tournevis, ainsi vos crochets se visseront parfaitement et sans difficulté.

Visser vos crochets : Varier les positions pour que les colliers qui y seront accrochés soient mieux en valeur et pour la praticité.

Personnaliser en dernière minute avec des photos de ses enfants chéris (ou de son acteur ou chanteur préféré 😉 )

Voilà vous n’avez plus qu’à lui offrir avec une bonne bouteille de vins et un collier et elle sera comblée.

Une vraie vitrine de bijoutier tout en récup’, c’est pas top ?

Si Maman a aussi beaucoup trop de boucles d’oreilles à ranger, vous pouvez compléter ce tuto DIY avec celui présent sur ToutleVin : un porte-bijou avec une étampe.

Toujours aussi facile pour beaucoup d’effet !

N’hésitez pas à nous montrer vos réalisations en nous envoyant vos photos et commentaires.

Retrouvez également mes autres tutos DIY comme : le plateau apéro !

 

 

Livres et CD

Nos histoires du mois : lecture en famille pour raconter, lire ou apprendre #février2017

lecture-famille

Voici la récap du mois, légèrement en retard, avec notre jury de testeurs : le petit Kik 7 ans le lecteur débutant en soif de création, la grande Pourriture 11 ans dévoreuse de bouquins en tout genre, et Crenouillette la nièce parfaite de 2 ans pour les albums destinés aux plus petits.

J’espère que ce rendez-vous  donne envie de découvrir encore + de beaux livres, et belles histoires et d’offrir et vous offrir des moments de lecture en famille pour se détendre ou pour apprendre !

(Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur l’image.)

Le gros livre des petits Bricolages (seuil jeunesse)

livre-jeunesse-anatomie-seuil-delamartiniere-editions-corps-humain-usborne-lecture-enfant-jeune-public-decouverte-21 livre-jeunesse-anatomie-seuil-delamartiniere-editions-corps-humain-usborne-lecture-enfant-jeune-public-decouverte-19

Pas une histoire, mais un livre de bricolage, de bidouilles, de créations …

Le petit Kik l’a direct mis dans sa besace. Lui qui est fan de récup et bricolages en tout genre il a de suite compris le pouvoir de ce livre.

Il adore fouiller dans la poubelle du recyclage pour en ressortir cartons et bouchons. Ici il y a mille idées pour se construire des villages merveilleux, des maisons rigolotes, ou des petites chambres colorées.

Seule difficulté chez nous, il manque de matériel car nous avons de moins en moins d’emballages et donc de déchets de ce genre 😉

 

Will you be my friend ? d’Eric Battut (Didier Jeunesse)

L’histoire :

«  »On ne veut pas être ton amie ! » disent les souris grises à Souris verte. Alors, baluchon sur l’épaule, elle part à la recherche d’un ami, vert comme elle. »

C’est un livre en anglais ( traduction en français à la fin de l’album) de la série « les bilingues » de chez Didier Jeunesse. J’adore cette série, car cela permet d’avoir de belles histoires à la maison que je peux réutiliser également pour mes séances d’éveil à l’anglais car ils sont adaptables pour plusieurs âges !

On peut faire des parallèles avec la comptine de la souris verte en français, et on découvre du vocabulaire des petits animaux du bord de l’étang, avec cette douce question qui revient « will you be my friend ? » … qui trouvera réponse vers l’ami le plus improbable 😉

 

Contes du Yoga : Cendrillon, être optimiste ( Hatier Jeunesse)

« l’idée : Un concept original 100% bien-être pour découvrir le yoga et apprivoiser ses émotions.
Les contes du yoga associent une histoire à une pratique corporelle. Au fil des mots, l’enfant est amené à vivre ses émotions et à les mimer. Chaque titre de la collection propose un bienfait général : vaincre ses peurs, développer l’optimisme…
Le parent conduit la séance (de 20 minutes environ) grâce à des conseils avisés et des postures illustrées. »

On connait tous l’histoire de Cendrillon et pourtant il y a encore tellement à faire autour de ce conte.

Cette nouvelle collection chez Hatier permet de redécouvrir l’histoire tout en étant acteur de sa lecture : on bouge, on se détend, on se met en mouvement en fonction des pages pour vivre au rythme des personnages !

Totalement embarqués par le concept, nous avons découvert des postures de Yoga sans même nous en rendre compte et nous avons vraiment partagé un temps de lecture peu ordinaire. Une chouette idée, vraiment bien travaillée !

 

Mon lapin Patate de Christine Roussey (de la martinière jeunesse)

L’histoire :
« La drôle de rencontre entre un lapin nain pas tout à fait comme les autres et son petit maître. »

Tu le sais, si tu me suis que j’adore le trait et la tendresse qui se dégage des albums de Christine Roussey. Mais surtout son ton décalé, et tous les bons sentiments de simplicité et d’authenticité qui en découlent. Là encore nous avons à faire à un animal banal, très banal, trop banal, voire moche et bête. Bref encore un de ces fameux chien qui pue ou chat boudin qui en apparence ne servent à rien ! Mais la compagnie d’un animal finit toujours par être indispensable !

A lire d’urgence pour comprendre l’adage « la beauté intérieure » et surtout aimer nos amis, tels qu’ils sont, avec leurs défauts mais leurs nombreuses qualités.

(pour info, elle vient également de sortir un très joli « album de bébé » pour accompagner les premiers instants de vie et collecter les souvenirs ; si vous aimez son talent d’illustratrice, foncez !

 

Un amour sur mesure (album Nathan)

L’histoire :
« Garganton, le géant minuscule, n’était guère aimé des autres géants et Mimolette, la naine immense, était rejetée par ses congénères, les nains. Un jour, le géant tout petit et la naine très grande se rencontrèrent… »

Au pays des nains, la naine très grande est rejetée. Au pays des géants, le géant très petit est rejeté. Après avoir essayé d’aller dans le pays de l’autre, ils devront se trouver leur propre norme dans un monde où il faut rentrer dans les cases. Une belle leçon de morale avec des illustrations colorées et dynamiques. Coup de coeur !

 

 

Alors ça vous a plu ?

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur l’image.

CULTURE, Livres et CD

La sélection de livres romans BD d’une fille de 11 ans : le choix de la Grande Pourriture pour les enfants ! 3ème rendez-vous

Vous avez aimé la première partie de ma sélection de BD livres pour enfants, et la seconde partie avec des romans.

Voici un 3ème rendez-vous, pour revenir sur l’évolution de mes lectures de fille de 11 ans !

Avec l’entrée au collège, ce sont surtout les romans sous forme de « journal intime » qui ont pris le dessus.

Donc les Carnets d’Allie. (chez Hachette) sont toujours en bonne position et la collection s’est encore agrandie !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-carnet-allie.

Une petite fille obligée de déménager dans une nouvelle maison qui ne lui plait pas du tout !

Heureusement elle s’invente des règles folles pour s’aider à surmonter les épreuves !

Elle garde sa bonne humeur et son humour à travers chaque chapitre.

Il existe  7 titres

L’auteur Meg Cabot a également écrit « Journal d’une princesse » (plusieurs livres) que j’ai dévoré !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre






 

La collection Les filles au chocolat de Cath Cassidy

L’histoire :

« Cherry, une jeune fille rêveuse de 13 ans, s’installe en Angleterre dans le Bn’B de Charlotte, la nouvelle compagne de son père. Mais avec Charlotte viennent Coco, les jumelles Summer et Skye ainsi que Honey, ses quatre filles… Cherry s’attache rapidement à cette nouvelle famille mais Honey, la plus âgée de ses demi-sœurs, n’apprécie pas l’arrivée de ce beau-père et ses projets de chocolaterie artisanale ! Alors, quand Cherry commence à craquer pour Shay, le petit ami de Honey, les ennuis s’annoncent. »

J’adore car on se plonge facilement dans les histoires, et comme il y a 5 filles, on peut se retrouver dans une d’elles.

Pour débuter ou si votre enfant a peur de se lancer dans les bouquins, ils existent en BD : un bon compromis pour avoir ensuite envie de découvrir les romans 😉






Et celui-ci un peu à part car ce sont des activités : je l’adore ! Il y a pleins d’idées pour créer des choses sympas !

« Plein d’activités créatives originales, faciles à exécuter et peu coûteuses – récupération et recyclage étant privilégiés. Les activités, classées par saison et par mois, sont très variées : création de vêtements et d’accessoires ; recettes; coiffures; organisation de sorties originales entre amis ; ateliers d’écriture ; cadeaux… Le tout présenté par les cinq filles au chocolat ! »

Le guide de survie de l’enfant normal dans un monde magique de Fabrice Collin

L’histoire :

« Voici un ouvrage parfaitement loufoque, qui présente sous la forme d’un faux guide de survie mille conseils pour bien réagir à une quarantaine de situations improbables »

Facile à lire, très rapide avec des illustrations sur chaque page, j’ai beaucoup rigolé !

Idéal pour des premières lectures, même pour mon petit frère en CE1 !

Ma vie en Vlog : Qui m’aime me suive (sur ma chaîne Youtube) d’Emma Moss

L’histoire :

« Fraîchement débarquée des Etats-Unis, Lucy se retrouve perdue dans un nouveau collège,
loin de son environnement habituel et de Morgane, sa meilleure amie.
Comble de l’horreur pour une ado, elle souffre d’un léger bégaiement qui s’amplifie
quand elle est nerveuse… Un incident filmé par la peste de sa classe, Dakota, et Lucy se
retrouve la risée de tout le collège, via les réseaux sociaux…
Ce qui va sauver Lucy et lui donner confiance en elle ? le soutien de ses amis et une
aventure qui va changer sa vie : créer sa propre chaîne Youtube !
Le + : un guide avec des conseils concrets pour créer soi-même sa chaîne Youtube, développé
tout au long de la série. »

C’est une histoire moderne (Youtube, punition de portable …) et on rigole aussi.

Je suis toujours aussi fan de la série Journal d’une peste !

Entre la BD et le roman, un journal intime avec beaucoup d’illustrations et de questions traitées avec un très grand sens de l’humour !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (1)

Le Journal d’une Peste ( éditions DeLaMartinière Jeunesse) porte bien son nom : en effet, la petite fille qui tient ce journal à un sale caractère.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour

Mais elle est amoureuse d’un garçon, auquel elle n’ose pas l’avouer.

Heureusement elle a un pépé qui lui remonte toujours le moral !

Ultra drôle avec des idées marrantes comme vouloir la lessive qui sent pareil que celle de celui qu’elle aime ou les Pourquoi les parents donnent des surnoms débiles ? (du genre « Grande Pourriture » ? Hein maman ???)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (2)

Il existe désormais 4 titres : le 5ème sort dans les prochains jours !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre



Le journal d’une grosse nouille de Rachel Renée Russel

L’histoire :

« Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher… »

Drôle, attachante, on adore Nikki parce qu’elle nous ressemble un peu et en même temps elle pourrait être notre meilleure amie.

Je ne me lasse pas de ses aventures ! Chaque tome est génial !










 

 

J’espère que cette sélection vous aidera à choisir des livres avec vos enfants et qu’ils aimeront ceux que je vous ai conseillé !

N’hésitez pas à me dire ce qu’ils en ont pensé !

Cela m’a fait plaisir de vous faire découvrir mes coups de coeur de ces derniers mois.

Signée La Grande Pourriture (pas toujours si pourrie que ça 😉

 

 

 

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls

BORDEAUX EN FAMILLE, LES ACTIVITES KIDS, SORTIES KIDS

Les neon street rollers : des roulettes qui s’adaptent sur tes chaussures !

neon-street-rollers-roulettes-glisse-gliss-yvolution-oxybul-pteapotes-9

Pour noël on avait dit « pas de cadeau qui ne dure pas ».

Oui mais voilà le petit Kik avait repéré des chaussures à roulettes et des rollers !

Le genre de trucs que tu dois changer à chaque saison quand il a pris 2 pointures dans le trimestre !

Puis on m’a proposé de tester les Neon street rollers.

J’ai lu et j’ai dit Oui, car c’était totalement ce que l’on recherchait.

Les Neon street rollers sont des roues qui s’adaptent directement sur tes chaussures !

Tu peux élargir également pour qu’elles s’adaptent parfaitement à la morphologie du pied.

C’est pour les + de 6 ans et jusqu’à 60 kilos.

Autant te dire que dès que j’aurais éliminé mes kilos de noël, je vais même pouvoir les chausser 😉

Mais en attendant c’est le petit Kik de 7 ans qui a compris en moins de 15 minutes comment épater les filles, le long des quais bordelais !

Bon il s’est entraîné sur notre terrasse pour éviter la honte du débutant 😉

neon-street-rollers-roulettes-glisse-gliss-yvolution-oxybul-pteapotes-1

Désolée pour les chaussures cracra, mais la cour d’école par ce temps pluvieux, c’est la vraie vie, les gars, et ça te bouffe une paire de chaussures à vitesse grand V.

neon-street-rollers-roulettes-glisse-gliss-yvolution-oxybul-pteapotes-2

La touche qui donne vraiment envie d’avancer avec, c’est qu’elles s’allument ! Eh eh !!

neon-street-rollers-roulettes-glisse-gliss-yvolution-oxybul-pteapotes-4

Bref tu gardes tes chaussures préférées au pied (fini les rollers inconfortables), et tu peux les prêter à tes frères et tes soeurs : le cadeau du partage, économique et pratique ! J’en demandais pas tant mais tout est livré avec 😉

On enfile un casque, et après quelques minutes à trouver son équilibre, on peut rouler en toute liberté !

Elles sont en vente chez Oxybul pour 29.90 euros.

Voici une petite vidéo (en anglais) : #neon #neonstreetroller #roller #yvolution #oxybul

 

BORDEAUX EN FAMILLE, CULTURE, LES ACTIVITES KIDS

Les ateliers « pour créer » de l’Institut Bernard Magrez : un pochoir comme Banksy

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-2

L’institut Bernard Magrez organise régulièrement des expositions artistiques.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-4

Que ce soit de la photographie, des sculptures ou des peintures, chaque fois on découvre de nouveaux artistes et on s’émerveille devant ceux que l’on connait déjà.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-9

Mais saviez-vous qu’ils organisent également des ateliers pour créer ?

Sur le modèle d’un artiste et selon sa technique, on apprend à réaliser sa petite oeuvre personnelle.

Les animations sont aussi variées qu’il y a d’expression d’art.

Apprendre à capter un regard en photo, s’initier au travail à l’encre, ou fabriquer un mobile, chacun y trouvera son compte en fonction de ce qui l’attire et l’inspire.

Ce jour-là, enfants et adultes étaient réunis autour d’un artiste populaire de street art : Banksy.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-11

Mes enfants avaient entendu parler de cet artiste à travers le livre « ils / elles ont changé le monde » (éditions De La martinière Jeunesse).

Ils ont été passionnés par son histoire d’anonymat, d’art de rue, de peinture.

Le choix du thème de notre atelier était donc évident : on découvrirait comment utiliser la technique du pochoir pour faire une peinture à la « Banksy ».

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-14

Après avoir sommairement découvert l’expo et l’oeuvre de Banksy présente, l’animatrice a présenté le matériel disponible pour créer son tableau.

Elle aide sans faire à la place et permet à chacun de fonctionner en toute autonomie.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-32

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-22

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-31

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-39

Tout le matériel est fourni et chacun repart avec son oeuvre.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-41

Mon fils a donc réalisé un Minion façon Banksy, avec une légère touche Mary Poppins 😉

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-40

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-25

L’atelier dure 1 heure.

Tous les mercredis et dimanches à 15h

tarif adulte 12 euros

Tarifs enfants et adhérents (goûter compris) 10 euros

Renseignements et réservations sur le site de l’Institut Bernard Magrez

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-1

CULTURE, Livres et CD

Musique en famille : 5 CD de chansons pour les enfants et les parents !

Rien de plus pénible qu’un CD de comptines cucul avec des voix aigües de gamins hurlants !

J’en ai testé des CD et des CD, j’en ai usé des tympans sur des rythmes redondants et des paroles débiles … et au final j’ai craqué et j’ai abdiqué et décrété qu’ils écouteraient la même chose que nous, na ! (bon ok toujours une bonne excuse pour écouter Robbie Williams et en plus ça leur fait réviser un peu d’anglais … 😉 même si certains mots mériteraient qu’on évite la traduction … hum hum ).

Là où nous avions Dorothée et Chantal Goya, il existe peu d’alternatives pour les enfants à l’heure actuelle …

img_0491

Sauf qu’il existe un monde qui s’ouvre à toi dès lors que tu t’aventures dans un certain Top 5 !

Voici ce qui tourne sur nos platines et que l’on chantonne par coeur :

Natalie Tual : les petits secrets (chez Didier Jeunesse)

Dès tout petit tu peux leur faire écouter ces chansons de toute beauté.

Des mélodies travaillées, une voix réconfortante, des paroles qui te trottent dans la tête toute la journée (ouais c’est le risque ;-)), on ne le lasse JAMAIS de Natalie Tual à la maison !

C’est bien simple on est carrément fan absolu !

D’ailleurs Natalie je t’embrasse ❤

Aldebert : les enfantillages 1 et 2

Là on tape dans la bête de scène des moins de 10 ans, le fameux Aldebert !

Une écriture incisive qui parle autant aux enfants qu’aux parents, des arrangements au top, des guests qui jouent le jeu …

nous avons nos préférées : Super mamie, les matins d’école

Valeur sûre tu feras des heureux chez les adultes autant que chez les bambins !

 

Tous au lit : Marianne James

J’adore Marianne James ! J’avais été voir son spectacle

J’aime sa voix qui peut être chaude et grave et passer à l’aigu, j’aime son rire de Tatie Jambon ! Un vrai personnage qui met du baume au coeur et qui donne envie d’avoir une super tatie comme elle !

 

Les Ogres de Barback : Pitt O cha au pays des collines

Tu connais peut-être les Ogres de Barback pour avoir fait des pogos sur leurs chansons lors de Garorock une année ? ( true story)

Ici ils livrent un album assez engagé pour les enfants qui ne veulent pas qu’on touche à leur école, à la nature … tout en ayant une très grande diversité musicale ! On y croise aussi les cowboys fringants, et on voyage à travers le livret de 68 pages qui accompagne le CD !

Dépaysement garanti !

 

François Hadji-Lazaro de Pigalle : Ma tata, mon pingouin Gérard et les autres

Tu connaissais peut-être Pigalle du temps des garçons bouchers ?  un physique qui ne passe pas inaperçu 😉 mais aussi un homme orchestre qui sait jouer des dizaines d’instruments ! C’est drôle, c’est décalé et ça donne la pêche !

Dans la même veine, le fameux Pouet !

 

Voilà des cadeaux à mettre sous le sapin même en dernière minute !

(clique sur les photos pour les commander sur Amazon)

BONS PLANS, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Mes 8 top astuces pour s’organiser et gérer (presque) tout à la maison

Une maison, deux enfants, une entreprise, un blog, 1000 projets et passions, travailler à l’extérieur, travailler à la maison, amener les enfants à leurs activités … Je vous épargne le reste de la liste qui comprend ménage et cuisine, vous vous en doutez.

Et cette phrase qui nous ronge : « mais comment je vais faire pour TOUT gérer ? »

Alors je t’arrête de suite, ami perfectionniste, et je te déculpabilise : PERSONNE ne gère TOUT !

Il faut se fixer des priorités et déléguer certaines tâches. Et au milieu, eh bien un seul secret : l’OR-GA-NI-SA-TION !

(oui tu t’en doutais un peu)

Voici comment cela fonctionne chez nous (mais chaque personne doit trouver l’organisation qui lui convient en fonction de son mode de vie, de ses contraintes, de ses facilités … Pour moi, c’est un avantage et un désavantage de travailler souvent depuis la maison, mais j’essaie d’en tirer le meilleur parti dans mon quotidien. Quand je suis à la maison, je dois bosser vite et bien, tout en résistant à l’appel du lave vaisselle à vider ou de la lecture du nouveau Flow, mais je peux aussi faire une pause dans mon boulot en préparant la quiche du soir ou en buvant un thé avec une copine : inconvénient VS Avantage )

  1. TOUT noter pour mieux anticiper et se faire des rétro plannings : un pique nique ? je note de suite dans l’agenda et dans mon bullet journal (dont je t’invite à lire l’article si tu veux te lancer car ça me change la vie !) et en même temps je me note 3-4 jours avant de prévoir les produits pour le pique nique. Sport tous les lundis pour le petit ? je me note au dimanche soir de préparer le sac, et au samedi de vérifier que le / les affaires sont propres ou lancer la machine. Des vacances ? je me note une semaine avant les trucs indispensables à acheter s’il en manque (crème solaire, anti-moustique, ou gants de ski trop petits à changer, etc). Cela peut paraître contraignant mais quand on le fait de suite, ça a le mérite de donner de la visibilité, de prévoir et donc ne pas être au dépourvu la veille pour le lendemain (chose que je déteste et encore + avec notre démarche zéro déchet puisque l’on essaie de faire un max de choses « maison ») … et surtout une fois posées là sur le papier, toutes ces choses nous libèrent l’esprit. On peut passer en phase 2.

bujo-bullet-journal-carnet-dessin-agenda-organisation-creation-envie-stabilo-giotto-doodle-4_ink_li

2. Ne pas remettre à plus tard et donc faire un max à l’avance : pourquoi ? tout simplement parce qu’en se disant qu’on le fera plus tard, soit on ne le fait pas, soit on le fait vite et donc plus ou moins mal, soit on le fait bien mais au détriment d’une autre activité que l’on aurait préféré à ce moment-là. Exemple : pique nique. si on prépare les affaires 3-4 jours avant, en ayant les trucs frais tous sous la main pour faire la veille tranquillement le sac, on a eu le temps d’acheter ce qu’il faut, au meilleur rapport qualité prix, au marché, sans emballage etc. La veille on est zen et on peut passer la soirée peinarde. Si on s’y prend la veille en revenant du travail, on court au supermarché, on prend le premier sandwich emballé qu’on paie cher. On est speed pour rentrer faire à manger (on a dû aller faire des courses, se taper la queue à la caisse … alors qu’on a juste envie de se poser). Au pire, on zappe et on voit pique nique le matin même avant de partir bosser : on jette 3 trucs dans un sac en culpabilisant toute la journée que notre enfant n’ait pas eu un pique nique convenable (et on espère que les autres parents auront mis un peu de rab pour le notre ;-)). Faire à l’avance cela permet aussi les jours de flemme d’avoir des « réserves » : avoir fait de la cuisine à l’avance, permet une soirée à juste à avoir à décongeler un truc fait maison 15 jours avant.

Idem pour la paperasse : j’ai toujours 4-5 RIB d’imprimés en avance pour gagner du temps quand j’en ai plusieurs à donner à mes clients (ce qui ne ne permet pas qu’ils me paient plus vite mais j’ai bon espoir 😉

3. Rassemble ce dont tu te sers pour une activité en un même point : C’est là que vont te servir tes plateaux, boites et petites pochettes trop mignonnes 😉 Exemple : pour le petit déjeuner, installe dans ton placard / étagère, tous les condiments sur un même plateau. Le matin tu n’auras qu’à attraper ce plateau avec la confiture, le nocciolata, la boite à biscuits, le miel … un seul voyage pour plusieurs choses !

Idem pour les papiers administratifs, fais toi une panière avec à l’intérieur des enveloppes, des timbres, un stylo, un tampon adresse, des RIB, un chéquier : quand vient le moment de répondre aux factures tu n’as qu’à prendre ta panière pour trouver tout ce dont tu as besoin.

Bref plus te facilite la vie en amont, plus vite tu te débarrasses des corvées ! Plus vite c’est prêt, plus vite c’est rangé ! Tu gagnes du temps : c’est bien ce qu’on cherche toujours ?

4. Déléguer : oui voilà un des secrets les mieux gardés ! Tu ne peux pas tout gérer alors apprends à demander de l’aide, à missionner tes enfants ( un vide le lave vaisselle, l’autre met la table et tout le monde débarrasse, on change la semaine suivante) , à donner une nouvelle habitude à ton conjoint ( il aime faire du vélo le dimanche matin : qu’il fasse un détour par le marché avec la liste qu’on lui aura préparé, ou chez le boucher puisque c’est lui qui gère le barbecue de vendredi prochain !).

Un planning pour les enfants : vider le lave vaisselle, mettre la table … même s’ils sont petits ils peuvent aider à leur échelle : ils sont valorisés, responsabilisés et participent à la vie de la famille ( tu participes à leur équilibre : si ! si ! ce sont les pédopsys qui le disent !! alors ne t’en prive pas ;-)) N’hésite pas non plus à te faire aider régulièrement ou ponctuellement : quelques heures de repassage dans l’année pour les moments de rush, une heure de ménage par semaine pour faire les sanitaires et la pièce principale (avec un peu de chance en chèque emploi service avec la participation de l’entreprise ou la défiscalisation, tu ne sentiras pas passer le coût … ou cela peut être une motivation pour arrêter la cigarette et s’offrir avec ce tarif, l’aide d’une femme de ménage). Si Belle-maman ne sait pas quoi offrir à son fils pour noël, elle peut lui donner un bon cadeau pour des heures de cours de cuisine aussi : voilà de l’argent bien investi 🙂

5. Faire des listes : de courses, de menu, de choses que chacun peut faire pour aider. Pour les courses, notez aussitôt que quelque chose manque, ou que l’on veut faire un menu en particulier. Commencez à regarder ce qu’il reste pour les premiers menus d’avant courses, puis prévoir les prochains repas. Avant je notais scrupuleusement ce que j’allais faire, maintenant j’adapte pour environ la moitié des repas de la semaine ; je sais que j’ai toujours ce qu’il faut pour la base ( de quoi faire une pâte brisée / pizza, une sauce tomate, du gruyère, des oeufs : et ensuite j’improvise selon les légumes qu’il reste). Idem l’hiver, j’ai toujours des pommes de terre et quelques oignons : il n’y a plus qu’à compléter avec les légumes qui montrent des signes de faiblesse et on lance une soupe ! Gardez toujours des bases, faites en avance ce que vous pouvez et puis n’hésitez pas à inventer de nouvelles recettes 😉 (le fourre-zytout est ma spécialité !)

6. Jouer du minuteur : ah ! qu’est ce que je ferais sans mon / mes minuteurs ! C’est bien simple c’est devenu mon habitude d’organisation numéro Uno ! Il m’a même permis de ne pas oublier mes enfants à l’école (oui bon sauf une fois, pardon mon fils ! ). Car quand tu es lancée dans une aprem COMPTA, beh je peux te dire que tu oublies tout et que tu ne vois pas le temps passer, et que tes seules pensées sont des chiffres … et des lettres comme RSI (Si toi aussi tu connais, tape dans tes mains !).

Ou quand il te reste 20 minutes, pas une de plus, entre le moment où tu reviens d’un rendez-vous pro et le moment où tu dois partir chercher les enfants à l’école, beh tu optimises : tu lances ton minuteur et tant qu’il n’a pas sonné, tu essaies de t’avancer un max dans la maison : ces 20 minutes là c’est un défi , mais ce sont les plus efficaces ! (bon parfois tu peux aussi utiliser ces 20 minutes en Joker et te les garder rien qu’à toi pour te poser avec un thé, un bouquin … tu seras tout aussi efficace plus tard si tu t’es accordée cette pause … il suffit d’assumer son choix ;-))

7. Envoyer tout balader : une matinée, une heure, une journée, un week-end ! Savoir se ressourcer, ne penser qu’à soi, s’octroyer une parenthèse loin de toute organisation et de contraintes pour faire le plein d’énergie … d’ailleurs planifier ces moments-là, c’est aussi de l’organisation, non ? 😉