OENOTOURISME - VINS

Une journée de vendanges au domaine Pré lalande à Pineuilh

Tu connais ma passion pour le vin et les dégustations ?

Je ne me lasse pas de découvrir de nouveaux domaines et châteaux, des petites propriétés qui méritent d’être connues … mais surtout rencontrer les vignerons qui y travaillent.

Aussi lorsque j’ai eu l’occasion de passer une journée au cœur du château Pré La Lande à Pineuilh, j’ai été ravie de pouvoir en apprendre toujours plus sur la fabrication du vin, surtout en biodynamie.

Et cette passion se vit encore plus intensément lors des vendanges.

Ici, j’assiste à des vendanges manuelles : les vendangeurs sont de la région ou viennent carrément de beaucoup plus loin pour partager ce moment de convivialité où chacun apporte son énergie !

Michel Beaucé et sa femme transmettent avec bienveillance leurs connaissances et leur volonté d’un vin au plus près de la nature et au plus près de l’homme.

Les grappes sont sélectionnées avec minutie : cette année, la maladie (l’humidité apporte le mildiou) a séché une bonne partie du raisin.

Il faut donc trier directement sur le pied, avant le ramassage délicat.

Les raisins sont posées avec douceur dans les cagettes. Chaque grain est respecté, et ce, jusque dans le chai.

Le domaine Pré la lande a fait le choix depuis plusieurs années de travailler en biodynamie.

Une valeur d’où découle une logique pour toutes les étapes du vin : du matériel agricole, en passant par cette fameuse vendange manuelle. Si la certification DEMETER impose de respecter scrupuleusement un cahier des charges, elle n’oblige pas les vendanges manuelles.

Ici, pourtant, on va au bout des choses. Qui y-a-t-il dans ce vin ? Du jus de raisin, rien de plus !

La fermentation avec des levures indigènes faisant le reste. Pas de sulfites, pas de levure ajoutée, évidemment aucun traitement chimique sur la vigne et aucun ajout au moment de la vinification.

Selon les principes de la biodynamie, la vigne est travaillée selon le calendrier lunaire.

Michel Beaucé obtient pourtant bien 3 cuvées au nez et au goût différents : 3 élevages pour 3 vins (mais qui ont en commun le naturel !) avec les deux cépages du domaine (merlot et cabernet franc).

Le premier est mis en cuve inox .

Le second est en amphore en terre cuite, ce qui donne le nom de « terra cotta » à sa cuvée mais qui surtout donne un vin très intéressant dans ce matériau vivant et respirant.

Mon coup de cœur : on sent le fruit dans toute sa fraîcheur  cerise noire ou griotte avec ce qu’il faut de souplesse.

Je vais en demander une bouteille au père noël !

Le troisième est mis en tonneau. Des contenants choisis avec rigueur pour faire ressortir le meilleur du travail fait en amont.

Avec ces méthodes naturelles et cette volonté de ne rien ajouter de superflu (et de chimique), les vins de Michel Beaucé n’ont rien à envier aux grands crus et aux vins dits « traditionnels ».

Il obtient de très bonnes notes en dégustation à l’aveugle et rivalise avec des domaines prestigieux.

Comme quoi, on peut faire du bon vin, sans y sacrifier le bon sens, l’environnement et la nature.

Encore merci à Michel Beaucé et toute son équipe pour avoir pris le temps de me faire découvrir son domaine, son travail et sa passion !

 

Publicités
OENOTOURISME - VINS

Le Pink Flower : un cocktail à base de Floc de Gascogne

Tu connais le Floc de Gascogne ?

Sinon je t’invite à aller lire très bientôt l’article consacré à cet apéritif gascon à base de blanc d’Armagnac et de jus de raisin.

Un produit frais qui se marie à la perfection avec des jus de fruits, mais aussi Schwepps, Ginger Ale ou d’autres alcools.

Aujourd’hui je te propose de faire un cocktail simple et délicieux pour la prochaine soirée entre filles !

La recette :

1 cl de Blanche d’Armagnac

5 cl de Floc de Gascogne

4 cl de jus de fraise

1 trait de citron pressé

Shaker le tout !

A servir bien frais … avec une paille en inox lavable et réutilisable 😉 (—–> Lot de 8 Pailles en Acier Inoxydable pour 30oz 20oz Gobelets Tasses Mug, SENHAI Paille en Métal avec Brosse de Nettoyage pour 30 20 once Yeti Rambler Rtic Ozark Trail )

Le Pink Flower est une vraie réussite avec sa belle couleur rose et son goût fruité !

un cocktail rose … au mois d’octobre …

Octobre rose, c’est l’occasion de penser à prendre rendez-vous chez son gynéco !

On pense dépistage pour le cancer du sein et ensuite on peut fêter toutes ensemble d’être en bonne santé !

A la votre !

A consommer avec modération

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES

5 plaisirs d’automne à Bordeaux

L’automne est une saison pleine de surprises : entre lumière chaude et couleurs chatoyantes, la pluie vient parfois menacer les rues et couvrir le ciel de nuages gris.

Pourtant à Bordeaux, il y a des endroits que l’on savoure d’autant plus, lors d’une douce journée d’ Octobre.

Voici mon top 5 

 

Se pauser dans un cinéma atypique :

Pour une séance ciné bien au chaud, dans une ambiance cosy, il existe un lieu mythique en plein centre de Bordeaux : l’Utopia.

Outre une programmation originale et engagée, le bâtiment lui-même vibre des ondes de l’ancienne église dans laquelle le cinéma est installé.

Idéal pour voir des films en VO, des documentaires et des court-métrages pour le jeune public.

Alors installe-toi dans les fauteuils et savoure ce moment de détente !

Caresser des livres et choisir un doux roman feel-good ou hygge :

L’incontournable Librairie Mollat est le lieu parfait pour traîner lentement autour des différents rayons de livres qui le composent.

Que tu sois BD, romans, développement personnel ou littérature jeunesse, tu trouveras ton bonheur. Malgré sa popularité, l’endroit jouit d’une ambiance particulière qui lui donne une âme unique.

Repars avec une lecture conseillée par un des vendeurs, ils ont toujours des pépites littéraires à te faire découvrir.

(dont bientôt mon livre au printemps ;-))

Boire un chai tea latte :

C’est au Kuro espresso bar que tu trouveras le meilleur chai tea latte de la ville.

A l’approche de l’automne, tu peux même y déguster un Pumpkin tea latte, fait avec un sirop de citrouille maison.

En plus d’être adorables, les deux responsables de cet endroit cosy font des gâteaux maison et des plats simples, sains et savoureux. Point de chocolatine, mais je te conseille leurs délicieux muffins !

Alors viens t’installer avec ton bouquin pour quelques minutes au chaud, à regarder la pluie tomber dehors, pendant que tu profites de cette pause gourmande qui réchauffe le cœur ❤

S’offrir une tasse à thé pleine de charme :

Tu voudrais que ton mug ne ressemble pas à celui des autres ? Sentir un matériau noble sous tes doigts les matins froids ?

Pousse la porte de la boutique Lodge !

Là-bas, la vaisselle et l’art de la table sont un retour à l’artisanat et aux jolies choses imparfaites. Les couleurs de la terre, les contours de la céramique, tout mérite d’être regardé avec douceur.

Si tu veux compléter ton auto-cadeau, parce que tu le mérites, tu pourras même te fournir avec un des thés bio Greenma, revendu sur place, en recharge ou dans son joli bocal en verre fumé.

Repartir chez soi avec des jolies cartes ou un carnet :

Parce que l’automne est l’occasion de prendre le temps d’écrire de vraies lettres, d’envoyer une pensée pour réchauffer ses proches de doux sentiments ou d’énergie positive, rentre dans la boutique de papeterie Le Goût du Papier !

Ici, tu peux même assister à des ateliers de dessin, origami ou bullet journal !

Des illustrations choisies avec amour, des papiers avec des centaines de motifs et beaucoup de passion, c’est dans cette atmosphère créative, que tu pourras choisir le carnet pour inscrire tes mantras de gratitude ou tout simplement, y noter tes futurs projets DIY ou dessiner tes envies d’automne 🙂

Et toi, quel est ton endroit préféré en automne à Bordeaux ?

 

Pense à épingler cette image sur Pinterest pour retrouver ses bonnes adresses 😉

Food, MANGER, OENOTOURISME - VINS, recettes

La tarte flambée : la traditionnelle recette de flammekueche par un chef d’ Alsace

A peine de retour de l’Alsace, que déjà les saveurs alsaciennes me manquent !

Cette région est un bonheur pour la gastronomie et l’on découvre des recettes savoureuses, qui accompagnent à merveille les vins d’Alsace.

Je vous ai ramené dans mes valises la recette de la tarte flambée (flammekueche) que j’ai apprise à faire lors d’un cours de cuisine avec le chef du restaurant La Couronne, Didier Roeckel.

Il nous a donné quelques astuces en démonstration au domaine Achillé, dont je vous parlerai très vite !

Facile et délicieuse à n’importe quelle saison, on peut en faire quelques variantes (gratinée d’emmental ou avec des champignons), mais voici la traditionnelle tarte alsacienne à déguster avec un Riesling 😉

L’avantage de cette recette, c’est que l’on peut en profiter à l’apéritif entre amis, en soirée plateau télé avec les enfants, en amoureux avec une salade …

Et pas forcément besoin de temps de repos pour la pâte alors c’est parti !

Voici la recette extraite de son livre de cuisine sur les plats traditionnels alsaciens :

Pour 4 personnes :

Pour la pâte :

500g de farine

250 g d’eau

10 g de levure de boulanger fraîche

2 cuillères à soupe d’huile

1 pincée de sel

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède.

Tamiser la farine, creuser un puits puis ajouter le reste des ingrédients de la pâte.

Pétrir le tout jusqu’à avoir une pâte homogène.

Former une boule, couvrir d’un torchon et laisser reposer une heure (le chef l’a faite en direct et nous a expliqué que la phase de repos n’était pas nécessaire)

 

Pour la crème :

1 kg de fromage blanc à 0%

1/2 l de crème fraîche

10 cl d’huile de colza

1 œuf

1/2 cuillère à café d’ail semoule

sel, poivre, 1 pincée de muscade

Pour la garniture :

2 oignons

300 g de lard

 

Mélanger tous les ingrédients de la crème au fouet.

Emincer les oignons.

Couper le lard en lardons très fin.

Prendre 200g de pâtes, l’abaisser en rectangle (l’étaler le plus finement possible, c’est le secret : plus c’est fin, meilleur cela sera ! )

Répartir une louche de la crème, y disposer les oignons et les lardons.

Faire cuire 3/4 minutes dans un  four chaud à 250 degrés / thermostat 8. (Si votre four monte à une température supérieure c’est l’idéal : vous mettrez moins longtemps en cuisson mais cela évitera de déssecher les ingrédients.)

Pour accompagner votre tarte flambée, je vous conseille un délicieux riesling du domaine Achillé à Scherwiller, produit en biodynamie, ma nouvelle passion !

Bon appétit !

Pour d’autres recettes, je vous invite à aller voir mes tableaux Pinterest dédiés à la cuisine et aux recettes 😉

Vous avez déjà cuisiné de la tarte flambée ? Vous avez une variante délicieuse que je dois tester ?

N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

On se retrouve très vite pour parler de l’Alsace et de ses petits villages digne des plus beaux décors Disney ❤

DECO, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

2 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #septembre2018

Septembre et la rentrée ! J’ai eu peu de temps à consacrer à la lecture …

surtout que je suis en pleine correction de mon propre roman 😉

J’ai pourtant plongé avec plaisir dans les livres suivants.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures.

 

La chambre des merveilles de Julien Sandrel

L’histoire :
Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.
Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Surprenant de savoir que c’est un homme qui a écrit cette histoire, tant on y retrouve de sentiments maternels. On ne peut imaginer ce que ressent cette maman de voir son fils dans le coma sans savoir s’il va s’en sortir. Et ce pari fou de vouloir réaliser les rêves de celui-ci, qui suit tout depuis son lit d’hôpital. Une histoire originale qui fait réfléchir sur beaucoup de choses. Seul bémol, j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages.

 

Un mariage anglais de Claire Fuller

L’histoire :
« Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.
Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre. Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace. »

Une ambiance particulière entre nostalgie, passé, histoire d’amour, disparition et un univers vintage et un peu désuet.

Un livre qui m’a surpris par son style, et que j’ai aimé découvrir. On passe de flashback à introspection et cette histoire reste un petit moment dans la tête quand on referme le bouquin 😉

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

DETENTE, DIY tutos brico, LA PAUSE FEMININE

La magie Harry Potter pour organiser mon Bullet Journal ( weekly – tracker – pages )

La rentrée c’est toujours l’occasion de revoir son organisation : reprendre les bonnes habitudes, essayer de s’améliorer sur certains points mais surtout pour ma part, garder ma part de créativité dans mes listes interminables !

Car je jongle avec beaucoup d’activités professionnelles, de projets, d’envies, d’idées, de choses à faire ( ah les To-do list ça a des airs de marathon certaines semaines !).

Alors pour m’amuser un peu au milieu de tout ce travail ( mon côté Mary Poppins, définitivement ;-)), j’essaie de dessiner, peindre, gribouiller des petites créations qui me donnent la motivation, l’énergie et l’envie d’avancer dans mes tâches journalières.

Au mois d’août, j’avais commencé un thème Harry Potter dans mon Bullet Journal et j’ai très vite trouvé que cela serait parfait pour la rentrée et l’automne, donc j’ai repris l’idée avec des Weekly pour mon agenda semainier dans mon carnet.

Ce n’est pas forcément du grand art, et je ne cherche pas à faire des pages dans lesquelles je n’oserais pas écrire ensuite 😉 J’essaie juste d’amener un peu de magie dans mon planning et m’évader le temps d’un dessin.

Vous noterez que j’ai juste adapté des pages simples avec des clins d’oeil à l’oeuvre de JK Rowling : une baguette, les fameuses lunettes rondes d’Harry, des balais pour une partie de Quidditch …

Juste de quoi saupoudrer quelques touches ensorcelantes venues tout droit de Poudlard …

J’ai donc une page dédiée à mes lectures pour suivre un peu la diminution de ma PAL (pile à lire : autant vous dire que chez moi c’est carrément une bibliothèque de livres en attente, mais j’adore ça !!).

Les couleurs d’Harry Potter et de Gryffondor me semblent idéales pour parler de lecture 😉

J’ai également fait une page très simple qui me sert de tracker pour les réseaux sociaux, pour suivre un peu l’évolution des différents comptes que je gère pour le blog : l’idée étant juste d’avoir une idée globale sans pour autant devenir obsédée par les chiffres 😉

J’ai fait ensuite 2 exemples de pages pour une semaine : j’aime bien avoir une vision d’ensemble des jours à venir … mais je m’aperçois souvent qu’en mettant une seule semaine je ne peux pas anticiper … sauf qu’en mettant les 7 jours sur une seule page, je n’ai clairement pas la place d’y inscrire toutes mes tâches !

Bref je n’ai pas encore résolu tous les ajustements que demande parfois un Bujo digne de ce nom 😉

Carnet utilisé : Dingbats

Crayons aquarellables : Giotto

Pinceau à réservoir

Feutre encre : Pigma Micron 005

Trousse, mug, et stylop « plume » : Primark

Et vous, comment vous organisez-vous ? Vous avez un Bullet Journal ?

Retrouvez pleins d’inspirations pour votre bullet journal sur mon tableau Pinterest ou sur les autres articles dédiés au bujo !