DIY tutos brico, ZERO DECHET

5 idées de cadeaux pour un Noël Zéro Déchet et Minimaliste

Noël continue chaque année à être une Foire à la surconsommation.

Acheter pour mettre des paillettes dans les yeux des petits et grands ?

Et si vous pouviez aussi trouver des idées qui fassent plaisir sans pour autant remplir votre poubelle d’emballage, faire venir du bout du monde des objets fabriqués avec des matériaux mauvais pour la santé et la planète, offrir des jouets ou produits qui finiront à la poubelle au bout de quelques mois ou semaines … Il y a plusieurs façons de faire plaisir et de faire des cadeaux, même si votre enfant croit encore au père noël, et encore + avec les ados qui comprendront aisément que pour le prix d’un jeu vidéo neuf, ils en ont 2 ou 3 d’occasion par exemple, et adultes qui découvriront votre créativité et seront peut-être convaincus par votre démarche.

Voici une liste non exhaustive d’idées pour éviter les magasins bondés :

  • faire un kit gourmand : en bocal, ils dépanneront les après midi de flemme, et on vous remerciera pour cette bonne idée qui sauvera un goûter ou permettra une soirée cocooning. Idée toujours appréciée par les instits entre autre.

  • offrir une place de concert / spectacle , week-end en cabane : un cadeau immatériel c’est moins d’embarras, + de bons moments partagés, + de souvenirs et moins d’emballage et de placards pour les ranger. Pensez aussi au soin visage, au restaurant, à l’escape game, ou même un atelier dégustation à l’école du vin de Bordeaux par exemple.

  • acheter chez un artisan créateur ou fabriquer des lingettes lavables, des bouillottes, des sacs à vrac ou à baguette, un tawashi … autant de cadeaux utiles, faits maison, et qui peuvent inspirer celui qui le recevra pour réduire ses déchets petit à petit

  • offrir des plantes dont vous aurez pris soin de préparer les boutures depuis des mois : décorer un joli pot de terre, planter vos graines, boutures, et à l’heure venue du petit papa noël, vous pourrez offrir des herbes aromatiques, de jolies plantes … pourquoi pas faire un terrarium personnalisé ? Une attention particulière qui, je suis sûre, touchera vos proches par le temps que vous y aurez passer à le concevoir et l’intention derrière les décorations minutieuses que vous y apporterez, surtout qu’on en trouve en jardinerie à tous les prix.

  • fabriquer des bougies, savon, gommage, cosméto : si vous vous lancez dans la confection maison de vos produits de soin, vous pouvez en faire également en prévision des cadeaux de noël en ajoutant une étiquette + fun ou en choisissant un contenant + séduisant … Parfois ce que l’on trouve en magasin n’a pas meilleure allure qu’un cadeau home made bien décoré. Pensez à récupérer tout au long de l’année des pots vides, des papiers aux illustrations qui vous inspirent … Le moment venu vous pourrez créer votre propre gamme de soins à moindre coût et sans remplir un caddie au supermarché. Ou acheter à des créateurs ou artisans qui fabriquent avec des produits sains et en petite quantité.

  • chiner du seconde main, d’occasion : un sac à main en cuir un peu patiné est encore plus joli qu’un tout neuf, un cachemire déjà utilisé devient encore plus doux, un jean d’occaz s’assouplit plus vite, les livres ne se démodent jamais (une collection Harry Potter revient bien moins cher et on peut ainsi avoir tous les tomes pour le prix d’un seul neuf parfois). Pensez aux recycleries, aux vide-greniers, comme par exemple pour de la vaisselle.

Pour les emballages, pensez à réutiliser des sacs en papier que vous pouvez customiser, ou mieux, emballez dans du tissu, des vieux foulards  (j’en ai acheté 5 sur Vinted de toutes les couleurs pour toutes les occasions dont un rouge et un vert qui font très « noël »). Si vous chinez des étoles ou des torchons cela fera même un cadeau avec le cadeau, si récupérer votre tissu vous gène ou semble mal perçu. Pensez à des taies d’oreiller qui peuvent aussi servir de papier cadeau ou un vieux jean pour une bouteille de vin !

Bref la seule contrainte pour consommer différemment c’est l’organisation en amont. Mais faire un cadeau à ceux qu’on aime ne devrait jamais se faire au pas de course à la dernière minute pour se jeter sur le premier cadeau que l’on croise … Alors si on prend la peine de vraiment s’investir dans cet acte d’offrir et de faire plaisir, on allège non seulement le porte-monnaie, on gagne du temps pour créer chez soi, et on change notre façon de consommer.

J’espère que cet article vous aura donné des idées. N’hésitez pas à me laisser en commentaire vos idées ! J’aime toujours autant lire vos astuces !

Et vous, vous prévoyez quoi pour un noël + responsable ?

 

DIY tutos brico, ZERO DECHET

Le Compte à rebours avant Noël : le calendrier de l’avent qui peut te servir toute l’année

Chaque année, j’essaie de trouver une nouvelle façon de présenter les « surprises » du calendrier de l’avent, que ce soit avec le thème Harry Potter, avec des étoiles en papier ou même des bocaux.

Dans notre calendrier de l’avent fait maison, on offre avant tout des moments en famille et des instants d’exception dans le quotidien, bref de l’inattendu mais qui finalement ne coûte pas grand chose ou pas + que ce que l’on prévoit de base.

Je m’explique : on fait une raclette ou une fondue dans le mois de décembre, alors on s’arrange pour l’intégrer sur un soir de semaine et de la prévoir dans le calendrier de l’avent, idem pour une sortie ciné qui du coup paraîtra comme un événement même si on serait allé au cinéma de toute façon … j’avoue je ruse, mais au final les enfants / ado sont ravis de toutes ces « folies » douces.

Voici nos 35 idées de moments à mettre dans un calendrier de l’avent Zéro déchet ou + green que ceux du commerce.

Pour présenter les « bons pour » de cette année, j’ai joué la carte de la facilité.

J’ai décidé de faire plutôt un compte à rebours avant Noël.

Note qu’il pourra servir avant un anniversaire ou un événement important (un voyage ou un week-end attendu, un mariage, les vacances, la date du brevet ou du Bac du grand, les 40 ans de maman … mouais mouais …a-t-elle vraiment envie d’un compte à rebours ?? 😉 )

Pour faire ton panneau de compte à rebours, il te faut :

  • une plaque de bois, ou reste de planche ou comme ici un couvercle de caisse de vin abîmé
  • 2 punaises / épingles
  • 2 pinces
  • de la peinture ou des feutres pour inscrire une phrase ou dessiner et décorer
  • des chiffres à imprimer pour inscrire le nombre fatidique
  • un petit crochet si tu souhaites le suspendre

Positionne tes pinces à l’aide de punaises.

Ici le bois est tendre, sinon tu auras peut-être besoin d’un marteau, alors attention tes doigts comme dirait le petit lapin du métro parisien 😉

Inscris la phrase de ton choix : j’ai volontairement utiliser l’expression « le grand jour » pour qu’il s’adapte à toutes les situations mais tu peux écrire « avant la venue du Père Noël » ou « le réveillon de Noël » ou « le repas interminable en famille » 😉

A toi de personnaliser au mieux ton compte à rebours.

La décoration que tu y mettras autour sera d’autant mieux mise en valeur et offrira une vue thématique facilement sans avoir à changer ton panneau.

Et voilà il ne te reste plus qu’à découper et mettre les chiffres.

J’ai créé les chiffres que tu peux trouver ci-dessous : l’idéal est de les imprimer sur du papier épais pour pouvoir les faire durer plus longtemps malgré les multiples manipulations.

J’ai essayé de faire un décor qui puisse s’adapter à plusieurs saisons et moments de l’année, tout en faisant noël, green et nature  😉

Pense à les changer chaque jour.

Et si tu l’utilises comme un calendrier de l’avent, tu peux déposer le « bon pour » du jour, devant ou derrière le panneau pour la surprise.

Voilà un DIY ultra facile, rapide et qui offre une alternative sympa aux calendriers de l’avent classique, commercial et industriel.

Vive le fait main ! 😉

Tu peux également retrouver un autre calendrier de l’avent avec des bouchons de liège sur le site Toutlevin que j’ai conçu l’année dernière.

N’hésites pas à me laisser un commentaire et à aller voir les autres idées sur mon tableau Pinterest pour un noël DIY

BONS PLANS, DIY tutos brico, LES ACTIVITES KIDS, ZERO DECHET

Quoi mettre dans un calendrier de l’avent ? 35 idées de moments à partager avant Noël

Ce que j’aime dans le fait de réaliser mon calendrier de l’avent moi-même c’est que l’on se plonge lentement dans la magie de noël, qu’il y a un côté Hygge à ralentir et partager des moments cocooning en famille ou avec les enfants.

Le but n’est pas de dépenser le budget de noël pour les petites surprises ou des cadeaux avant l’heure mais en priorité d’offrir des moments et des activités à faire ensemble qui le plus souvent ne coûtent rien et aussi occupent tout le monde quand il pleut ou qu’il fait trop froid dehors.

Voici les 35 idées qui fonctionnent chez nous pour un calendrier de l’avent home made :

1. bon pour une séance de ciné

2. bon pour un pyjama de noël / d’hiver ou un pull de noël (pensez à Vinted, le bon coin, les friperies)

3. bon pour une paire de chausson-chaussettes ( je les trouve chez Calzedonia )

4. bon pour un chocolat chaud

5. bon pour un repas fondue savoyarde ou raclette

6. bon pour un petit déjeuner au lit

7. bon pour une balade sur les quais de Bordeaux en famille ou un marché de noël

8. bon pour une figurine Lego / Playmobil (oui une, on peut, surtout si on l’a chiné en vide-grenier dans l’année ;-))

9. bon pour des autocollants / tampons

10. bon pour un repas crêpes ou gaufres

11. bon pour un livre de noël ou une lecture d’histoire de noël (on peut en emprunter à la médiathèque : celle de ma commune nous mâche le travail en préparant des sélections thématiques quand arrive la période de l’avent)

12. bon pour un coloriage de noël

13. bon pour une décoration de sapin / atelier déco de noël en fimo

14. bon pour un atelier perle hama

15. bon pour se coucher 30 min plus tard

16. bon pour un atelier sablés de noël

17. bon pour une journée pyjama dvd (si on regardait un téléfilm de noël ou faire découvrir un film de notre enfance comme « Maman, j’ai raté l’avion » ? ;-))

18. bon pour une soirée mini-disco pendant 30 minutes

19. bon pour une brosse à dents compostable

20. bon pour un burger ou une pizza

21. bon pour une bouteille de Champomy et apéro dinatoire

22. bon pour un produit pour le bain / un vernis doux / un masque hydratant

23. bon pour une compil fait maison

24. bon pour un joli masking tape

25. bon pour aller à la ludothèque une après-midi

26. bon pour une journée « vous êtes les parents, on est les enfants » (c’est un best-seller chez nous : les enfants attendent toujours avec impatience cette journée et moi j’adore les voir me préparer le repas et mettre le bazar dans la maison tout en me vautrant dans le canapé : je fais très bien l’ado capricieuse et ils adorent quand je joue ce rôle 🙂  l’air de rien cette inversion des rôles leur donne surtout un aperçu de ce qu’il faut prévoir quand on est parent, la résolution de mini-conflit entre frères et soeurs, ainsi que la difficulté de faire preuve d’autorité tout en étant bienveillant avec ses chers petits … bref une vraie leçon de vie !)

27. bon pour un élastique / barrettes / badge / pins

28. bon pour des papiers pour ateliers Origami

29. bon pour un stick beurre de cacao (on peut les faire maison)

30. bon pour une mini photo de famille avec un petit mot de papa et maman derrière pour dire à quel point on les aime❤ (tu peux imprimer tes photos sur le site de CHEERZ avec le code LYDBOL tu auras 5 euros de réduction sur ta première commande)

31. bon pour un atelier créatif

32. bon pour « la liste de tes qualités »

33. bon pour une partie de ton jeu de société préféré tous dans ta chambre

34. bon pour un pique-nique dans le salon / dans ta chambre

35. bon pour une après-midi à la patinoire

Alors oui, mis bout à bout, on peut s’en sortir pour plus cher que pour un calendrier avec un carré de chocolat, mais j’y inclus en fait des choses que j’achète de toute manière l’hiver, un pyjama + chaud et vu qu’ils grandissent, des chaussons-chaussettes car on les use beaucoup on en porte souvent ici, bien plus pratique que des chaussons … et j’aime faire de cette période d’hiver une succession de moments chaleureux.

Je chine beaucoup en recyclerie, sur les sites d’occasion ou dans les vide-greniers quand je veux ajouter quelque chose de matériel (un dvd d’un film de noël se vend vraiment peu cher : chez easycash par exemple, pensez-y aussi pour les kdos de noël d’ailleurs si vos enfants souhaitent un jeu de console vidéo, c’est LE bon plan !)

Voici mes articles pour des DIY de calendrier de l’avent fait maison :

Et vous, vous mettez quoi dans vos calendriers de l’avent ?

N’hésitez pas à aller voir sur mon tableau Pinterest pour des Kdos de noël DIY !

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?

 

DECO, ZERO DECHET

Rendez-vous déco : la rénovation de la cuisine Avant/Après travaux

Comme annoncé dans l’article sur mon « inspiration cuisine », nous avons fait des travaux pour changer nos meubles de cuisine mais également la disposition et quelques aménagements.

Et voici le résultat !

Mais commençons par l’Avant : une cuisine avec une disposition en U mais pas complètement car traversée par un « couloir » de passage qui donne sur l’entrée puis mon bureau.

Un bar coupe la pièce et ne nous sert finalement ni à manger ni à boire l’apéro mais appelle seulement le bazar perpétuellement, même si je m’évertuais à le garder clean …

En effet l’entrée est dans la même pièce et sans rangement ni étagère, on vient plus facilement poser ses affaires sur le bar.

Seul avantage il « cachait » 2 très grands casseroliers : mais bémol, ceux-ci étant très gros et hauts, ils prennent en fin de compte beaucoup de place pour ranger de la vaisselle ou des plats qui pourraient être moins « éparpillés » et on perd la hauteur des casseroliers autant que l’on a du mal à « cloisonner » à l’intérieur ces grands rangements.

Résultat c’est le bazar, on y voit pas clair ou alors il y a seulement 2 immenses plats pour un seul tiroir géant ! Perte de place.

Un frigo très imposant, une tour très haute, un meuble vitré profond et haut complètent l’ensemble d’une cuisine certes moderne mais finalement rendue étroite et étouffante.

Résultat un sens de circulation pas pratique, ni hygiénique (les gens qui rentrent dans la cuisine directement en arrivant et posent sacs et clefs sur le plan de travail où l’on prépare le repas), ni sécuritaire (le plat chaud sortant du four avec les enfants traversant ce couloir en courant pour aller chercher un jeu dans mon bureau vu que vous apercevez sur la droite que les chambres sont dans le prolongement de ce couloir et mon bureau à l’opposé : une belle grande ligne droite pour prendre son élan ;-)) …

Bref nous avons choisi de fermer la partie donnant sur l’entrée et d’ouvrir côté salle à manger.

La phase de travaux peut démarrer après avoir passé des mois à réfléchir sur l’aménagement de notre cuisine en fonction de nos habitudes. D’ailleurs je vous propose un article sur comment s’y prendre pour concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins.

Et après quelques semaines ….

Pour les meubles nous avons choisi le modèle de meubles KUNGSBACKA de chez IKEA : en noir avec plan de travail Bois.

Ce choix était une évidence car je souhaitais du noir et que c’est un modèle éthique (autant qu’acheter du Ikea puisse être éthique, vous en conviendrez, et même si cela s’apparente à du green washing, je n’avais que cette solution, mis à part le seconde main, et je n’en ai pas trouvé, c’était la solution la moins pire, avec un coût acceptable).

En effet ce modèle est fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées.

Pour le réfrigérateur nous avons opté pour un modèle de frigo à tiroirs HOTPOINT ARISTON afin de conserver un maximum de linéaire bas et aussi pour mieux voir au quotidien les produits qu’il contient.

Notre organisation de frais est essentiellement à base d’aliments qu’on achète au marché, chez des petits commerçants, en vrac ou de reste de repas de la veille.

J’espère que ce rangement sera efficace pour ne plus avoir trop de nourriture d’avance et surtout voir d’un coup d’œil ce qu’il reste.

Nous n’achetons plus en grandes surfaces (un drive tous les 2 mois pour les produits type PQ, lait … ce qui m’évite de mettre les pieds dans une enseigne de supermarché, évite les achats inutiles, et surtout de prémices de crises d’angoisses que je développe de plus en plus dans les temples de la consommation ).

Nous ne consommons plus de yaourt, par exemple. De temps en temps du fromage blanc qu’on achète au marché, ou nous faisons des crèmes maison.

Donc cela réduit considérablement nos besoins d’espace sur des « étagères » de frigo.

De ce fait les tiroirs nous correspondent beaucoup plus pour le rangement de nos courses alimentaires.

Je vous ferais un retour d’expériences après quelques mois d’utilisation si cela vous intéresse.

Nous avons également un petit frigo top pour compléter, essentiellement bouteilles et reste de repas, ou plats que nous préparons : il va me permettre d’optimiser mon organisation façon batch cooking, que j’espère développer encore dans les prochains mois.

Nous avons opté niveau configuration pour certains placards qui s’ouvrent côté « salle à manger » pour faciliter le service et pour un certain esthétisme.

Côté entrée, nous allons installé une verrière.

Côté bureau, la porte atelier Castorama laisse désormais entrer la lumière depuis mon espace de travail et s’accorde avec la future verrière de l’entrée.

Niveau décoration, je tenais à ne pas laisser complètement vide le haut des murs et je cherchais une petite étagère purement déco pour y placer quelques objets suivant les saisons et les envies, avec également dans l’idée de pouvoir alterner les mugs (mon péché mignon, j’en ai beaucoup trop mais je continue d’en recevoir en cadeau et j’avoue que je me sers de tous, et qu’ils tournent également dans la maison, en guise de pots pour les succulentes ou de pots à crayon dans mon bureau … bref les mugs c’est mon point noir du minimalisme, mais il faut un talon d’Achille à toute héroïne 😉 On peut aussi inclure les boites à thé dans cette faiblesse ;-).

Ces mugs sont autant le symbole de mes voyages que de ma vie d’avant : un temps où acheter chez Starbucks ne me posait pas de problème.

Ce temps est révolu, mais j’ai conservé les mugs.

Les équerres Castorama, la planche Leroy Merlin (trouvée sur le bon coin) et la crédence noire Ikea

La caisse de vin customisée contient notre nécessaire à café : une cafetière italienne, un bocal de café en vrac, un bocal de sucre, 4 tasses à expresso. Vous pouvez retrouver mon tuto de ce coin café sur le site Toutlevin où je propose chaque mois un DIY déco ou utile.

La tour du four a réduit sa hauteur pour conserver un maximum cet aspect épuré sur le haut des murs, et puis vu que je ne suis pas super grande, cela m’évite de stocker des choses inaccessibles dans un placard trop haut.

Pour les aménagements intérieurs, nous n’avons quasiment que des tiroirs « hauts », pas d’étagères.

Seules exceptions pour les rangements d’angles, avec des étagères coulissantes, et un meuble à épices.

Nous avons conservé une plaque de cuisson au gaz car je ne voulais pas changer mes casseroles et poeles, je suis habituée à cuisiner comme cela, et surtout notre abonnement gaz de ville est peu cher.

 

Après la salle de bain, c’était le gros chantier.

Maintenant je vais poursuivre la déco de mon bureau et des chambres, mais ce sera purement du rangement, de la chine d’occaz.

Il nous reste l’entrée à aménager : juste de l’autre côté de la verrière.

Nous avançons aussi sur un projet de Bar / Bodega entièrement en récup’ et upcycling dans le jardin 😉

N’hésitez pas à aller voir mes tableaux Pinterest Déco Cuisine !

Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaire de cet article.

Et vous, quelles sont vos envies de déco pour cet automne ?

Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE, ZERO DECHET

Désencombrer son armoire et organiser ses vêtements : une garde-robe capsule ou minimaliste

Le minimalisme dans la maison il a commencé pour moi par la salle de bain.

J’ai commencé par trier et ralentir mes possessions et achats en voulant réduire mes déchets et lorsque nous avons fait les travaux pour changer la décoration, les placards et l’agencement de cette pièce.

Cela a été relativement facile parce que je connais désormais le maquillage que j’utilise et j’ai éliminé les autres dont je ne me servais jamais.

J’ai fait en sorte de ne plus avoir trop de stocks (un an et demi plus tard, j’arrive enfin au bout de mes gels douche « d’avance » … ça vous laisse imaginer que je pars de loin pour apprendre à ne plus faire mon écureuil et ne plus craquer sur les packaging / nouveaux parfums de gel douche etc … j’ai pris conscience de tout ceci depuis plusieurs années et maintenant je ne cherche plus à acheter les dernières nouveautés et encore moins des produits ultra marketing : un savon me suffit ! ).

Bref j’ai ainsi pu réduire mes besoins de placard / rangements dans le nouvel agencement et maintenant je peux vous dire que depuis 18 mois, je savoure d’avoir beaucoup moins de choses et d’utiliser quasiment tout ( j’ai encore des couacs, je ne suis pas parfaite et j’ai sombré dans la folie des savons avec le zéro déchet … mais rien à voir avec avant 😉 ).

Je ne cherche plus mes affaires, je sais ce que j’ai, chaque chose a une place et je finis mes produits avant d’en racheter.

Du coup j’ai commencé la même démarche dans les autres pièces de la maison.

Je trie régulièrement grâce au challenge Libertri qui m’a permis de déjà bien amorcé le changement côté possession matériel et désencombrer efficacement.

La cuisine est en cours et nous allons également la rénover.

Nous avons aussi réduit nos déchets depuis plusieurs années dans cette pièce.

J’utilise une technique qui nécessite un peu de place dans le garage mais qui, j’espère, fera ses preuves au final.

J’ai vidé une grande partie des placards / casserolier / tiroir dans des cartons en gardant le strict nécessaire (comme si nous étions dans une location ou une tiny house ;-)).

Chaque fois que nous avons la sensation qu’il nous manque quelque chose ou que nous avons besoin d’un ustensile, nous réfléchissons si nous ne pouvons pas nous en passer ou utiliser autre chose pour cette fonction.

Si vraiment cet objet nous est indispensable, c’est qu’il correspond à notre mode de vie, nos habitudes, nos recettes fétiches, notre façon de cuisiner etc. Et à ce moment-là il réintègre la cuisine.

Dans quelques semaines quand nous réfléchirons au futur agencement de la cuisine nous pourrons évaluer nos vrais besoins en rangement et ainsi agencer selon les objets qui nous servent vraiment au quotidien.

Mais ceci concerne toute la famille donc c’est un peu plus compliqué pour que nous soyons tous d’accord. Cela prendra donc peut-être du temps.

Par contre il y a bien un endroit et une catégorie de possession dont je suis la seule à décider les entrées et les sorties dans cette maison : mon dressing !

Mon armoire, je peux décider de la réduire et de vraiment essayer d’en faire un rangement agréable, efficace et où je peux m’habiller sans me prendre la tête ni stocker des fringues que je ne mets pas, qui ne me vont pas ou que je n’aime plus.

J’ai encore beaucoup de choses, même si j’ai déjà réduit et bien rangé.

Alors j’ai décidé d’adopter un peu la même technique que pour ma cuisine.

J’ai vidé toute mon armoire dans des cartons, en y laissant les vêtements que je connais comme étant mes classiques. Pour le reste, j’irais y piocher quand j’aurais « besoin » ou quand une pièce / couleur manquera à mon look du jour (attention fashion blogueuse en devenir ;-)).

Ce challenge doit avoir lieu sur plusieurs saisons pour être vraiment efficace en terme de tri et nécessite de ne rien racheter (ou si possible, d’occasion si une pièce est trop abîmée ou qu’on s’aperçoit qu’un vêtement pourrait compléter plusieurs autres tenues. (je pense à une chemise blanche que je n’ai pas, ou une jupe en jean qui me semble être des classiques qui pourraient me durer longtemps et surtout correspondre au style que j’aimerais avoir en avançant dans les années …)

J’ai vu que plusieurs blogueuses et instagrameuses se lançaient également : c’est assez stimulant de voir qu’on avance vers moins de consommation et + de bon sens. Certaines trient, d’autres décident de ne plus rien acheter en vêtement pendant un an, d’autres encore tendent vers un nombre idéal pour une garde-robe capsule : 33 vêtements. Béa johnson, la prêtresse du Zéro déchet et du minimalisme, a seulement 15 vêtements pour toutes ses tenues !

Et pourtant elle a de l’allure et ne semble pas forcément habillée toujours pareil : un vrai exemple d’idéal !

Mais j’irais à ma vitesse avec mes faiblesses, mes défauts et mes ambitions certainement revues à la baisse.

Chacun fait son chemin : l’essentiel c’est de faire et de vouloir essayer 😉

Et vous, vous en êtes où dans votre armoire ?

Retrouvez mon tableau Pinterest pour avancer sur ce challenge !

DECO, DETENTE, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?