CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #septembre2017

happy-2

Septembre a été un mois éclair : mon emploi du temps est bien chargé, mais j’arrive à garder des soirées lecture et quelques minutes d’attente par ci par là qui se transforment en voyage au rythme des pages. Des lectures qui m’ont vraiment touchées.

Retrouvez ci-dessous les livres que j’ai dévorés ce mois-ci.

 

Une apparition de Sophie Fontanel

L’histoire :

« Et si tout ce qu’on racontait sur les cheveux blancs était faux ? Et si ces monceaux de teinture, sur des millions de chevelures, aux quatre coins de la planète, cachaient en fait une beauté supplémentaire que les femmes pourraient prendre avec le temps, beauté immense qui les sauverait de bien des angoisses, de bien de servitudes ?
C’est en partant de cette intuition que Sophie Fontanel, un soir d’été, décide d’arrêter les colorations et de regarder pousser ses cheveux blancs. Comme elle est écrivain, elle en fait un livre, sorte de journal romancé de ce qu’elle n’hésite pas à appeler une  » naissance « .
Les semaines, les mois passent : un panache lui vient sur la tête, à mille lieues des idées préconçues sur les ravages du temps. Elle réalise que l’âge embellit aussi les femmes et que les hommes n’ont pas pour les cheveux blancs l’aversion qu’on supposait. Elle découvre que notre société n’attendait qu’un signal, au fond, pour s’ouvrir à une splendeur inédite, d’une puissance extraordinaire. »

Après l’évocation de mon projet (mygrayhairproject), vous avez été nombreuses à m’envoyer des messages d’encouragements et le lien vers le compte instagram de Sophie Fontanel ainsi que son livre. Je connaissais son aventure « grise » et j’ai donc sauté le pas et commander son bouquin. Le cheminement est intéressant et l’idée d’en faire un livre a l’avantage de servir d’exemple et de raconter les étapes par lesquelles elle est passée.

Une sorte de journal intime qui reflète également les reflexions auxquelles on se heurte et les questions que l’on ne se posait pas forcément aussi 🙂

 

La styliste de Rosie Nixon

L’histoire :
« Quand Amber Green, employée dans une boutique luxueuse de Londres, se fait offrir par erreur le poste d’assistante de Mona Armstrong, LA styliste des stars, elle n’en croit pas sa chance. Seulement, les choses ne se passent pas exactement comme elle l’avait prévu. En plus d’apprendre à faire des cafés pour une patronne aux exigences particulières et dénicher des robes extraordinaires pour des actrices, elle doit aussi gérer des ego démesurés et prendre soin d’un cochon nain.
Pour couronner le tout, le nouveau boulot d’Amber place sur son chemin non pas un, mais deux prétendants aussi
excitants l’un que l’autre… Amber va rapidement apprendre qu’à Hollywood, une seule chose importe : le style ! »

Mais tellement drôle et bien écrit ! On est très vite embarqué et on s’attache à Amber qui est propulsée dans un monde dont elle ignore beaucoup trop de choses. L’univers de la mode est dépeint tel qu’on l’imagine et on se retrouve à rire devant toutes les absurdités et superficialités tout en imaginant comment l’héroïne va gérer les extravagances de chacun, elle qui n’a rien en commun avec ce milieu. Bref, JUBILATOIRE !

 

Mes chères voisines de Marisa de Los Santos

L’histoire :
« La banlieue américaine ne se résume pas à ses pelouses manucurées, ses parterres de fleurs bien ordonnés et ses barbecues entre voisins.
A travers des portraits de femmes tout en nuances, Marisa de los Santos révèle les fêlures d’une société obsédée par la perfection. Cornelia Brown en surprend plus d’un lorsqu’elle décide de quitter l’agitation de Manhattan pour s’installer dans une banlieue chic et tranquille avec son mari, Teo. Mais son nouveau lieu de résidence lui réserve bien des surprises. Parmi les  » desperate housewives  » qui l’entourent, certaines, comme l’impeccable Piper, sont loin des stéréotypes qu’elles semblent incarner.
Car derrière ces vies en apparence si rangées se dissimule plus d’un secret… »

Ce roman m’a bouleversé, remué. Sur son fond de Desperate Housewives, ce sont avant tout des histoires d’amitiés féminines fortes, des parcours, des personnages dont on voit l’évolution et pour lesquels notre perception change au fur et à mesure qu’on apprend à les connaitre. J’ai eu du mal à quitter ce livre et certains passages m’ont profondément marquée.

Si vous arrivez à le trouver (il était dans ma médiathèque mais a été édité il y a plusieurs années), foncez !

 

Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson

L’histoire :
2014. « L’année avait été rude. Je m’étais cassé la gueule d’un toit où je faisais le pitre. J’étais tombé du rebord de la nuit, m’étais écrasé sur la Terre. Il avait suffit de huit mètres pour me briser les côtes, les vertèbres, le crâne. J’étais tombé sur un tas d’os. Je regretterais longtemps cette chute parce que je disposais jusqu’alors d’une machine physique qui m’autorisait à vivre en surchauffe. Pour moi, une noble existence ressemblait aux écrans de contrôle des camions sibériens : tous les voyants d’alerte sont au rouge mais la machine taille sa route. La grande santé ? Elle menait au désastre, j’avais pris cinquante ans en dix mètres. A l’hôpital, tout m’avait souri. Le système de santé français a ceci de merveilleux qu’il ne vous place jamais devant vos responsabilités. On ne m’avait rien reproché, on m’avait sauvé. La médecine de fine pointe, la sollicitude des infirmières, l’amour de mes proches, la lecture de Villon-le-punk, tout cela m’avait soigné. Un arbre par la fenêtre m’avait insufflé sa joie vibrante et quatre mois plus tard j’étais dehors, bancal, le corps en peine, avec le sang d’un autre dans les veines, le crâne enfoncé, le ventre paralysé, les poumons cicatrisés, la colonne cloutée de vis et le visage difforme. La vie allait moins swinguer. Il fallait à présent me montrer fidèle au serment de mes nuits de pitié. Corseté dans un lit étroit, je m’étais dit à voix presque haute : « si je m’en sors, je traverse la France à pied ».

Sylvain Tesson, c’est mon auteur préféré définitivement ! Je ne sais pas pourquoi, ni comment, mais je me retrouve toujours complètement bouleversée et embarquée dans ses voyages littéraires. Je marche avec lui, je réfléchis à cette solitude que j’aime tant, et j’ai des envies de randonnée en solitaire ! C’est le gros risque avec ses livres : avoir juste envie de partir marcher, s’isoler, et savourer les paysages et la simplicité d’une escapade solo, pensive, et introspective.

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

Publicités
LA PAUSE FEMININE

Le M3 Journal : Un bullet journal révolutionnaire pour réaliser tes projets

Si tu suis ce blog (et je t’en félicite), tu sauras que désormais je suis une adepte du Bullet journal, ce carnet tout simple que tu peux adapter à ton mode de vie et tes besoins et qui rassemble ton agenda ainsi que toutes les listes de ta vie (et dieu sait que j’en ai un paquet !).

Alors quand j’ai commencé à entendre parler du M3 Journal je me suis demandée en quoi cela était différent et j’ai voulu tester.

Damien son concepteur m’en a alors fait parvenir un pour que je puisse tester la puissance du concept 😉

Car oui il y a une vraie ambition derrière ce carnet pré-rempli : aboutir un de tes projets les plus chers, réaliser tes rêves ! Oui rien que ça !

Comment ?

Tout d’abord en mettant noir sur blanc, ton projet et pourquoi il te tient à coeur. Plusieurs questions t’amènent à vraiment prendre conscience de ce que cela pourrait changer pour toi d’arriver au bout d’une envie lointaine qui revient sans cesse dans ta tête et pour laquelle tu te dis pourtant sans arrêt « je n’ai pas le temps », « c’est trop compliqué », « je ne vois pas comment je pourrais y arriver ».

Le carnet ne va pas faire le travail à ta place, mais il va te montrer qu’en fractionnant une tâche énorme et en planifiant plusieurs micro-taches sur 3 mois, cela te paraitra beaucoup plus réalisable et tu avanceras chaque jour un petit peu plutôt que contempler l’insurmontable montagne que tu ne graviras jamais.

Le M3 Journal te permet aussi d’inclure dans ce projet, la prise de nouvelles habitudes : aller au sport 2 ou 3 fois par semaine, diminuer la cigarette, trier ou ranger ta maison, découvrir la peinture, le dessin, lire … bref tout ce que tu voudrais faire mais qui encore une fois te parait incasable dans ton emploi du temps actuel et surtout que tu voudrais de suite pouvoir maitriser ou faire au maximum.

Ici encore une fois, on part de petit à petit, en incluant des temps pour soi afin de mettre en place ces habitudes et ainsi ne pas se décourager de suite en allant directement tous les jours courir alors qu’on n’est pas fan à la base (rien de mieux pour se dégoûter, ou se blesser), avoir l’impression de passer tout son temps à trier / ranger alors qu’il suffit d’un peu tous les jours etc.

Pour ma part, j’ai inclus 3 projets / habitudes. Le gros projet principal est l’écriture de mon 2ème roman. Le premier manuscrit étant en attente de réponse, et ne sachant pas ce qu’il en adviendra, il est plus facile pour moi de patienter en étant active et surtout maintenant que je me suis autorisée à écrire, j’ai ce besoin de vider ma tête en écrivant.

Les 2 autres projets habitudes sont de continuer à trier / ranger ma maison dans l’ambition de refaire la cuisine une fois qu’elle sera désencombrer et surtout de pouvoir rentrer dans une démarche minimaliste qui s’accorde avec notre mode de vie de réduction des déchets depuis plusieurs années maintenant. Et me remettre au sport avec pour objectif de courir 10 km.

Une fois mes objectifs définis, j’obtiens ce que je veux à l’issue de ces 3 mois : la ligne d’arrivée !

Sauf que pour arriver jusque là, je dois remonter le temps jusqu’à la ligne de départ.

Je ne te cache pas que le plus long c’est le jour où tu remplis ton carnet pour débuter l’aventure. Cela m’a pris 2 bonnes heures.

(feutres edding france)

Mais ensuite les ajustements ne prennent que 10 minutes par jour (voire moins) et 20 minutes en fin de semaine pour faire ton bilan. Cela peut se faire devant la télé ou avant de se coucher sur sa table de chevet. Bref ce n’est pas vraiment contraignant dès lors que l’on veut voir le chemin parcouru et garder la motivation.

J’ai donc morcelé ces 3 projets en taches quotidiennes : écrire une page par jour, puis 2, sur tant de jours, pour obtenir un manuscrit de tant de pages environ, puis correction, pour que dans 3 mois mon deuxieme roman soit fini (sauf s’il m’emmene vers d’autres contrées c’est le risque avec l’imaginaire, on sait quand ça commence mais pas quand ça finit).

Pour courir, j’ai commencé par réintégrer de la marche, puis courir 2 fois par semaine, d’abord 3 km, puis 4 .. etc jusqu’à 10.

Et pour le rangement, un objet par jour à éliminer, et 15 minutes de rangements ou recherche de solutions pour ranger ou concevoir la nouvelle cuisine.

Bref rien d’insurmontable. Je sais que certains jours cela sera plus difficile que d’autres, que j’aurais parfois + de temps donc j’adapterai aussi en fonction de mes contraintes du jour. Sachant que chaque semaine on fait le point, on peut se rattraper d’un jour sur l’autre ou d’une semaine sur l’autre, mais avant tout il faut garder le rythme.

Il y a une partie très sympa aussi qui consiste à se récompenser lorsqu’on atteint un objectif de semaine ou de mois et bien sur à l’aboutissement. J’avoue que je prends plaisir  à réfléchir aux petits cadeaux de victoire que je vais m’octroyer et ça motive. On s’autorise tellement peu de moments cocooning ou de petites choses qui nous font du bien.

On mérite de s’encourager par ce genre de petites attentions et cela motive à continuer !

BILAN 1 : (2 semaines) Cela fait maintenant 2 semaines que je travaille sur mon M3 Journal et je dois avouer que cela marche plutôt bien. Je sais ce que j’ai à faire, quand je vois le temps que je dois consacrer à tel ou tel projet sur une journée, cela me parait tout à fait réalisable, et j’arrive à le caser le soir le plus souvent ou entre midi et deux. Le week end je peux aller faire une heure de sport et ainsi poursuivre les efforts de la semaine ou rattraper une séance qui aurait sauté malgré moi.

Je n’ai pas forcément tenu tous mes objectifs semaine, mais je pense que j’avais été un peu trop ambitieuse pour ces 2 premières semaines d’autant qu’il y avait la rentrée et les inscriptions au sport, et un nouveau boulot … bref, l’organisation était déjà difficile, donc il sera plus judicieux de revoir les challenges à la baisse et cela sera moins frustrant …

Malgré tout je pense que le M3 Journal m’a permis de faire + de choses que si je ne l’avais pas écrit noir sur blanc et d’essayer de me booster pour certaines tâches (le sport clairement ;-))

Je referais un bilan ici dans un mois et demi puis dans 3 pour voir si mes objectifs ont été réalisés et surtout si j’ai réussi à tenir !

Vous connaissez ?

Retrouve mon article d’astuces et conseils pour s’organiser et gérer (presque) tout à la maison

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #août2017

happy-2

Le mois d’août aura été très mitigé niveau météo mais unanime dans mes lectures.

De chouettes bouquins sans prises de tête avec de la romance et de l’humour principalement, mais aussi un thriller très prenant !

Retrouvez ci-dessous les livres que j’ai dévorés ce mois-ci.

 

Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

L’histoire :

« Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s’ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur. »

Pas évident de se mettre dans la peau d’un vieux grincheux de + de 80 ans, et pourtant on se délecte de ses mésaventures autant que de ses nouvelles rencontres. On aime son caractère bien trempé et finalement on s’attache à ce bonhomme et à son quotidien fait de petites et grandes choses.

 

La danse hésitante des flocons de neige de Sarah Morgan

L’histoire :
« Noël. Kayla Green redoute cette date et, comme chaque année, elle prévoit de s’enfermer dans son bureau de Manhattan avec une surdose de travail. Mais un gros budget de relations publiques l’envoie en fait dans le Vermont : celui de Snow Crystal, apporté par Jackson O’Neil, qui dirige un groupe de stations de sports d’hiver de luxe. Pour Kayla, ce petit miracle de Noël ne va pas sans inconvénients : primo, la neige, le ski, les snow-boots, tituber sur la glace en talons hauts…, ce n’est vraiment pas son idéal ; secundo, Jackson O’Neil a une famille, une de ces familles aussi unies que les mailles d’un tricot bien serré qui rappellent douloureusement à Kayla qu’elle a toujours dû se débrouiller seule. Mais il y a pire encore pour elle que Noël, la famille et autres calamités : c’est Jackson. Jackson, qui a tous les atouts en main pour faire fondre le cœur de glace qu’elle s’est si difficilement façonné… »

Oui je sais, la neige en été ! Ma foi, j’ai aimé cette histoire romantique sur fond de station d’hiver avec son décor américain à noël. On dirait un téléfilm de décembre sur M6 😉 Mais cela m’a fait beaucoup de bien de découvrir ces paysages enneigés et cette histoire d’amour grandissante et passionnelle ! Du coup je me suis plongée dans la suite …

L’exquise clarté d’un rayon de lune de Sarah Morgan

L’histoire :
« Ca-tas-tro-phi-que. Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ? »

Pas vraiment la suite du précédent, mais disons qu’on retrouve certains personnages secondaires qui deviennent principaux et que le décor reste le même ! Donc je me suis plongée avec plaisir à nouveau dans Snow Crystal cette station d’hiver qui donne des envies de chalets, de balades en raquette et en traineau et surtout d’amour en hiver ! 😉

Il existe un troisième opus que je vais m’empresser de chercher pour retrouver cette famille et son domaine skiable 😉 Mais surtout ces beaux hommes entrepreneurs et entreprenants ! 😉

 

« Au fond de l’eau » de Paula Hawkins

L’histoire :

« Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter  le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.  »

L’auteur de « la fille du train » renouvelle un thriller prenant dans un style d’écriture accessible. Je lis très peu de policier : du coup j’aime quand il y a une part de mystère mais pas forcément des serial killer ou des enquêteurs alcooliques 😉 Ici c’est avant tout une histoire de femmes, de soeurs, d’épouses et j’ai vraiment dévoré ces destins liés autour de ce lac maudit. A lire d’urgence pour frissonner les premiers soirs d’automne !

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #juillet2017

happy-2

Soleil ou temps gris, le mois de juillet aura été un joyeux cache-cache avec des envies de lecture détente.

Entre BD et Roman, mon coeur balance.

Retrouvez ci-dessous les livres que j’ai dévoré ce mois-ci.

 

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

« Moi vivant vous n’aurez jamais de pause » bd de Leslie Plée
L’histoire :
« Moi vivant, vous n’aurez jamais de pauses », la menace est lancée, Leslie est prévenue, son patron est un monstre, et il n’est pas le seul. Entre les chefs décomplexés qui comparent les livres à des bouteilles de bière et les équipes managées avec cynisme, l’expérience à de quoi traumatiser. Porté par un dessin frais et joyeux, l’album de Leslie raconte avec humour sa première confrontation avec le monde du travail.

Nous voilà plonger dans le quotidien d’une jeune employée d’un magasin spécialisé. Des remarques drôles, mais surtout beaucoup de vécus. On imagine les supérieurs sans scrupule, les bilans à objectifs et les journées sans fins. Le milieu que l’auteur décrit, pourrait correspondre à d’autres grandes entreprises, et l’on y retrouve pas mal de scènes de la vie professionnelle lorsqu’on est le dernier embauché ou la petite nouvelle.

 

« Le jour où les lions mangeront de la salade » de Raphaëlle Giordano

L’histoire :
« L homme est un lion pour l homme… Et les lions ne s embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous… C est ce que Romane appelle la « burnerie » !
Trentenaire passionnée et engagée, Romane a créé pour aider ces félins mal embouchés une société qui leur propose des sessions de relooking intégral de posture et de mentalité. Dans son nouveau groupe, elle a de très beaux cas. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaire, PDG d’un grand groupe de cosmétique, charismatique en diable, mais horripilant spécimen de « burné » égotique. Saura-t-elle le conduire à faire évoluer ses comportements pour l’amener à révéler autrement sa puissance intérieure avec plus de justesse et de respect pour les autres? Une chose est certaine : elle va avoir du fil à retordre… »

J’avais adoré le premier livre de Raphaëlle Giordano. Même s’il n’apportait pas beaucoup de nouveautés pour quelqu’un comme moi qui lis déjà beaucoup sur le développement personnel, je le trouvais très frais et inspirant. Ce deuxième opus m’a paru moins réussi. L’histoire a le mérite d’être assez originale et encore une fois de traiter de comportements auxquels nous sommes tous confrontés. On suit avec plaisir le parcours des personnes inscrits à ce « stage » hors du commun.

« Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie » de Virginie Grimaldi

L’histoire :
« Je ne t’aime plus. »
« Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule.
Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis. »

Virginie (oui je l’ai rencontré alors je l’appelle par son prénom ;-)) a su trouver une histoire qui touche particulièrement : celle de la séparation, des sentiments amoureux qui s’effacent. La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille et à travers cette héroïne on passe du rire aux larmes. Il se lit facilement et beaucoup trop vite comme ces deux premiers titres. Foncez, vous ne pouvez que passer un bon moment de lecture avec ces personnages attachants !

 

« Chroniques de la vigne, conversations avec mon grand-père » de Fred Bernard

L’histoire :
« Fred Bernard a comme qui dirait le vin dans le sang. Né peu avant les vendanges en Bourgogne, il a grandi au milieu des cartons et des caisses de grands crus : ses terrains de jeux préférés étaient les caves de son grand-père et de son arrière-grand-père, tous deux vignerons. Sans cesse on lui répétait : « Quand tu seras grand, tu feras du vin ». Las, il a choisi une carrière d auteur ; mais le plaisir du vin, lui, est resté.
Au fil des pages, Bernard traduit cette passion en une série d histoires courtes issues des anecdotes de ses aïeux et de ses réflexions personnelles sur le vin et la dégustation. On y retrouve, comme à son habitude, sa sensibilité, son humour, son sens aigu de l observation des gens et son trait sensuel, pour une ode aux plaisirs du nectar des vignes. »

Une vraie belle découverte !

Humour, Histoire, filiation : on ne peut s’empêcher d’être attendri par ce grand-père tellement passionné par ses vignes ! On apprend également beaucoup de choses. De belles émotions durant cette lecture, tout en partageant cet amour du vin !

Je recommande chaudement cette BD pour tous les amateurs de bon vin et de terroir !

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #juin2017

happy-2

 

Printemps qui donne envie d’aller dans une chaise longue pour découvrir de nouveaux livres, de ne pas lâcher de tout l’après midi un roman.

Voici mes dernières découvertes depuis mon jardin 😉

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

L’amour à pleines dents de Cali Keys

L’histoire :
« À vingt-quatre ans, Mélissa Müller, compositrice-interprète, quitte la Suisse (et donc la fondue au fromage et le chocolat), direction le Québec (et donc la poutine et le smoked-meat) ! Mais ce qu’elle n’avait pas prévu (mais pas du tout du tout), c’était que son chéri la plaquerait en pleine balade romantique sur le Mont-Royal. Seulement Mélissa ne peut pas retourner en Suisse. Pas tout de suite, du moins. Car ce qu’elle n’a dit à personne, c’est qu’elle s’est inscrite au concours Best Singer, et qu’elle compte bien le gagner.

Diane a perdu Charles, son mari, il y a quelques années. Pour ne pas sombrer dans la dépression, elle s’investit dans son magasin de cupcakes, Sweet Cuppins, et engage Mélissa sur-le-champ. Ensemble, elles vont apprendre à reprendre goût à la vie, à aller au bout de leurs aspirations. Et qui sait, peut-être vont-elles aussi retrouver l’amour ? »

Sur un fond de télé crochet façon « The Voice », l’héroïne veut vivre son rêve ultime ! On découvre le Canada à travers la nouvelle vie de Mélissa qui nous embarque à travers ses aventures. En parallèle on suit Diane qui se reconstruit à travers cette jeune femme qui manque de confiance en elle.

Des destins de femme au tournant de leur vie comme on les aime ! A déguster sans modération ! (Enfin un truc qui ne fait pas grossir 😉

 

Let it snow de Collectif

L’histoire :
« Noël, cette fête qu’on adore détester ou qu’on déteste adorer ! Réunion familiale ou tête-à-tête foireux, de Paris à New York en passant par l’Italie, on peut y vivre des crush ou des clash, qu’importe ! La magie sera toujours au rendez-vous ! Alors… Let it snow !

Six auteures, six réveillons, un recueil de nouvelles 100% comédie, 100% romantique et 100% Noël ! »

Oui je sais, je ne suis pas du tout, du tout dans le timing de noël ! J’avais trop chaud et un peu d’hiver ne m’a pas fait de mal 😉

L’avantage de ce recueil (acheté sur Kindle pour ma part) me permettait de lire une nouvelle en entier quand j’avais peu de temps et surtout de découvrir la plume de nouveaux auteurs que je ne connaissais pas.

C’est un très bon moment de lecture que je recommande chaudement pour se replonger dans l’ambiance de noël avant l’heure ! 😉

Bonne nouvelle, un nouveau recueil devrait paraitre cet hiver !

 

Hier encore c’était l’été de Julie de Lestrange

L’histoire :
« Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir apprendre à se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires et les joies. Et l’amour, qui les sauvera.

Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman résolument optimiste qui accroche le coeur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines.
C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  »

J’ai adoré suivre la vie de ces amis d’enfance, de leur plus jeune âge jusqu’à l’âge adulte. On se retrouve, on retrouve nos potes, nos attentes, nos rêves d’ado … un côté « on s’était dit rendez-vous dans 10 ans » … les couples qui cassent, qui se lassent, les boulots où l’on galère … le tout rythmé par des personnages attachants !

A lire pendant des vacances entre amis !

 

« On regrettera plus tard » d’Agnès Ledig

L’histoire :
« Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ? Avec la vitalité, l’émotion et la générosité qui ont fait l’immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l’existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé »

Une rencontre improbable, deux personnages très attachants, et la description de leur relation qui évolue.

Apprendre à s’apprivoiser quand on ne croit plus en l’amour, quand on croit se suffire à soi meme …

J’ai trouvé le ton très juste et surtout je me suis vraiment laissée embarquer en me demandant si les protagonistes allaient finir ensemble ou pas.

Un auteur à découvrir si vous ne la connaissez pas !

 

 

« Dad » de Nob

L’histoire :
« Père célibataire au foyer, c’est un boulot à plein temps, et ce n’est pas Dad qui va prétendre le contraire ! Surtout avec quatre filles au caractère bien trempé, et pas vraiment du genre à s’écraser devant leur éternel ado de père… Entre Pandora l’intello, Ondine la volcanique, Roxane l’espiègle et Bébérenice la petite dernière, ce comédien au chômage a trouvé le rôle de sa vie : celui de s’occuper de sa famille sans rien perdre de sa propre jeunesse. Une chronique moderne, tendre et ironique de Nob, l’auteur de Mamette, qui nous offre des tranches de vie pleines d’humour et de vécu loin des idées reçues »

Dad c’est le papa poule par excellence. Un père moderne qui gère comme il peut ses 4 filles et ses ex-femmes, son quotidien et son travail précaire, sa vie de quarantenaire et celles de ses filles qui grandissent.

Très attachant et drôle, on y retrouve un peu tous les papas et surtout celui de mes enfants 😉

Toute la famille adore ces BD du petit 8 ans au papa 38 ans 😉

Les autres tomes :


 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mai2017

happy-2

Soleil et week-end à rallonges grâce aux ponts et jours fériés, le mois de mai a été propice à de la lecture à l’ombre d’un arbre ou à la chaleur de fin de soirée.

Voici donc mes découvertes pour ce mois placé sous le signe du farniente et des belles histoires !

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

L’année du Flamant Rose de Anne de Kinkelin

L’histoire :

« Louise, Ethel, Caroline. Trois amies, joyeuses mais solitaires, partagent tout, leurs peines et leurs bonheurs, leur passion aussi pour les belles choses. Toutes trois sont des créatrices, des faiseuses de rêves, dans leurs ateliers qui se font face dans un passage parisien.

Louise, joaillière, crée des bijoux qui réjouissent le coeur et les yeux. Ethel, corsetière, réveille les sentiments et les sens des amoureuses éperdues (et des autres). Caroline, relieuse, redonne vie aux livres anciens, tout en rêvant la sienne. Toutes trois, passionnées, sont amoureuses de l’amour, mais celui-ci leur semble inatteignable…

Le jour où Louise s’entiche d’un flamant rose empaillé, superbe et quelque peu étrange, qu’elle installe dans son atelier, son regard sur la vie semble changer. Après sa rupture, elle est face à un défi : se relever, tenir debout, comme le flamant sur une patte, pour sa petite fille, Rose, malgré sa fragilité et les obstacles.

Cette année, les trois femmes sauront-elles trouver la force de se reconstruire ? »

Une savoureuse histoire où les sensations liées aux métiers manuels et créatifs sont merveilleusement décrites. Des destins de femmes à des tournants de leur vie, mais avant tout une ambiance de passage parisien entre galerie victorienne et modernité des sentiments !

J’ai beaucoup aimé et j’ai trouvé que le style était vraiment unique. Je vous le recommande chaudement !

 

Marche où la vie t’ensoleille de Juliette Allais

L’histoire :

« Élodie Garnier, la trentaine, est avocate dans un grand cabinet parisien. Fille d un directeur d école et d une institutrice, elle est très exigeante avec elle-même et n a de cesse que de vouloir se hisser à la hauteur de son patron, de sa famille et de ses amis pour ne décevoir personne. Le jour où elle se fiance avec Pierre-Laurent, grand, beau, rassurant, issu d un milieu bourgeois, son avenir semble assuré. Seulement voilà, l homme idéal manque de fantaisie et leur relation de passion. Un verre renversé sur leur moquette beige suffit à fêler le quotidien bien huilé, et voici que quelque chose en elle la pousse à rompre avec ce destin tout tracé…
Le hasard conduit Élodie dans une librairie où elle découvre un mystérieux livre ancien dont la couverture l intrigue. Une phrase accroche son regard : « Tout ce qui vous arrive a du sens… » Sa rencontre avec l énigmatique M. Wolf, qui semble être le libraire, achève d ouvrir grand devant Élodie les portes d un monde nouveau où réenchanthérapie, tarot, pensée jungienne, astrologie, mythologie et yi king lui permettront de faire une lecture différente d elle-même et de ce qui l entoure. Élodie prendra progressivement conscience de la dimension vivante, symbolique, féminine, initiatique de la vie, et pourra enfin déposer son armure de femme soumise aux conditionnements familiaux, se désolidariser de son image de perfection construite sur des injonctions pour se rencontrer dans toute sa singularité. »

A vouloir faire du livre feelgood développement personnel un roman, on perd en qualité d’écriture et en style. Certes l’histoire a quelque chose de magique et on suit l’aventure d’Elodie comme on suit ses propres échecs et réussites, en essayant de voir ce que l’on pourrait appliquer à sa propre vie, mais pour ma part, il m’a manqué une vraie mise en forme. Donc à lire en dilettante sur la plage 😉

 

Les gentilles filles vont au paradis, les autres où elles veulent de Elie Grims

L’histoire :
« Zoey est la soeur de Dalton et la meilleure amie d’Adrian, à qui sa tante Vic voudrait bien la voir mariée. À trente ans à peine, elle a monté sa propre entreprise de traiteur avec son assistante, devenue amie, Sally, qui aime bien Dalton.
Elle n’écoute jamais les conseils de Fran, sa mère, ou de Nana, sa grand-mère adorée, car elle préfère se confier le soir à son chat, Sushi. Sinon, la vie de Zoey n’est pas compliquée. Encore moins quand elle rencontre Matthew Ziegler, le critique gastronomique le plus influent de New York, un type parfaitement imbuvable qui semble bien décidé à mettre sa cuisine à l’épreuve, jusque dans les moindres détails…
Voici une comédie cent pour cent new-yorkaise, sexy et efficace ! Ce chassé-croisé amoureux contemporain porté par des dialogues vifs et percutants, rythmé par mille et un rebondissements, révèle une héroïne au caractère volcanique. »

Méga coup de coeur ! Les personnages sont extras, attachants, et un humour décapant teinté de complicité sur fond d’histoires d’amitié et d’amour, avec un brin d’érotisme. J’ai dévoré ce bouquin ! A offrir à une amie pour son anniversaire, parce que les bad girls ne sont pas si bad que ça 😉

 

Café, un garçon s’il vous plait ! d’Agnès Abecassis

L’histoire :
« Tout commence par un bon café. Il suffit de demander.
Sauf quand on se goure dans la formule… vous avez commandé un garçon ?
En voici un sur un plateau, se dit Lutèce, en retrouvant la trace de son premier amour. Mais le temps aura-t-il su préserver la fraicheur de leurs souvenirs ?
Et puis arrive Tom, le flic tendre. Quand Régine le trompe et qu’il le découvre, par dépit, il la trompe aussi. Avant de réaliser qu’elle n’avait pas fauté…
Ava, c’est l’artiste qui aime trainer dans les cafés pour y chercher l’inspiration.
Un jour, on lui commande le portrait d’une actrice célèbre. L’occasion pour se carrière de décoller ! Mais rien ne se passe comme prévu, et elle qui pensait boire du petit lait risque de devoir attendre un peu avant de sabrer le champagne.
Une histoire pleine de rires, de larmes, de chocolat et d’un soupçon de crème.
Leur point commun à tous ? L’amour est réellement leur tasse de thé. »

Je suis une fan de la première heure des romans d’Agnès Abecassis ! Je me suis d’ailleurs rendue compte que cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un de ses livres ! Erreur réparée et plaisir retrouvé ! Cet opus garde le style inimitable et détonnant de l’auteur ! Elle fait mouche avec ses phrases drôlissimes et ses personnages parfois déjantés pour notre plus grande joie ! A se procurer sans hésiter pour un moment de détente absolu en terrasse avec un bon café (ou thé 😉 ).

Sextoys et bulles de savon de Mily Black

L’histoire :

« Fanny a tout plaqué pour ouvrir cette boutique. Tout, c’est sa vie, son job d’ingénieur dans une entreprise de cosmétique, et le salaire qui va avec. Pourquoi ? Pour vendre des produits de beauté bio et… des sextoys. Drôle d’idée, lui dira-t-on, surtout dans un petit village qui compte en tout et pour tout trois commerces. Mais l’idée va plus loin que ça. Fanny veut aider les femmes à se sentir mieux dans leur peau, par tous les moyens, pour elle-même surmonter les traumatismes de son adolescence. Alors quand elle fait la rencontre de Jenny, une jeune femme qui montre des signes de maltraitance, elle ne peut rester insensible. Face aux détracteurs offusqués par ses produits, la jeune femme va devoir faire preuve de persévérance et d’humour. Deux qualités qui lui seront également utiles pour résister au charme d’Édouard, le policier du village qui lui donne du fil à retordre. Elle, qui a pourtant pour règle de ne s’attacher à personne… »

Un livre qui se lit très vite pour barboter dans la baignoire . Sur fond d’intrigue amoureuse, il y a  certes de l’érotisme mais aussi des sentiments plus ambigus. On s’attache aux personnages et malgré la légereté apparente qui fait du bien pour une lecture détente, on découvre une vraie profondeur chez l’héroïne. A déguster près de la piscine sur un transat !

#CONCOURS : SURPRISE ! Je vous fais gagner ce livre sur ma page Facebook ! Vite !

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

LA PAUSE FEMININE

6 mois de bullet journal : bilan d’un carnet qui aide à s’organiser et bien plus encore !

En Novembre je vous racontais que j’avais adopté la technique du Bullet Journal : un carnet qui regroupe la fonction d’agenda mais aussi de suivi de projets, de compilation de listes de souhaits en tout genre, de carnet de voyage aussi parfois …

Si tu veux te lancer dans l’aventure, tu peux lire mon premier article sur le sujet pour démarrer sans stress cet outil qui change la vie, même si le plus dur sera sans doute de choisir ton carnet 😉

Voici aujourd’hui venu le bilan de ces 6 mois avec cette nouvelle aide d’organisation et son évolution :

Avantages :

  • J’ai enfin tout avec moi : ma liste de livres à lire quand je vais emprunter des bouquins à ma médiathèque, mon agenda, ma page de dessin en cours quand j’ai envie de me poser 5 minutes, une liste de projets que je peux étoffer quand j’ai une nouvelle idée, et tout un tas de liste que je peux reprendre sans avoir à les chercher ou à penser à prendre le carnet correspondant

  • Le sommaire me sert vraiment pour retrouver mes listes enchevêtrées d’un seul coup d’oeil
  • Je peux imbriquer toutes les facettes de ma vie : maman, entrepreneure, blogueuse, et mes projets en tout genre, comme mon suivi sport (hum hum) ou des réseaux sociaux. Cela me permet de voir l’évolution et aussi de consacrer plus de temps sur le domaine qui va moins bien certains mois. Ainsi je peux rectifier le tir en cours d’année et prendre conscience de ce que je fais vraiment pour améliorer (ou pas) tel domaine.

  • Je peux vraiment anticiper et prévoir en me notant des rappels ou des deadlines avant le jour J, avec des renvois sur une date ou une liste.

  • Je ne perds plus les petites listes volantes que ce soit pour préparer un sac de voyage avec ce que je dois emmener ( je me fais une liste pour ça dans mon bujo qui me servira en plus pour de futurs déplacements sans avoir à la refaire à chaque fois), pour des idées menus ou des rituels de tri ou ménage qui reviennent parfois.
  • Je développe ma créativité en cherchant à améliorer l’esthétique de mes pages mais surtout en ayant pas à me rappeler de choses écrites désormais, en ayant plus peur de laisser partir une idée sans l’avoir classer au bon endroit, je peux me consacrer à rêver à de nouvelles idées 😉

  • Je me fais des souvenirs avec des petites pages dessin sur mes voyages, escapades, moments et ça, j’avoue que c’est un des aspects que j’aime le plus. Je renoue avec le dessin, la peinture, les tampons … bref je retrouve les sensations que j’avais étant plus jeune et même enfant à remplir des carnets avec mes feutres et pinceaux !

 

A améliorer :

  • M’en tenir à peu de matériel : à vouloir toujours embellir, je finis par vouloir + de crayons, de feutres, de fioritures, pour me détourner de l’essence même de ce carnet. Donc tout mon matériel doit tenir uniquement dans cette trousse toute belle personnalisée sur Smartphoto avec une photo de nos parapluies arc-en-ciel Tiger, souvenir de notre escapade à Bilbao !

  • Tester un carnet au grammage papier + épais pour éviter que les feutres ne transpercent ou que l’on voit en transparence. De manière générale cela n’est pas gênant mais pour certains dessins ou listes, j’ai eu le cas où cela me posait souci. Actuellement j’ai le Leuchtturm 1917 : mais je lorgne sur d’autres modèles tels que le Rhodia, le scribble ou tout autre modèle qui me permettrait cela.




  • Tester de nouveaux feutres : les Stabilo sont très bien, mais j’ai aussi envie d’essayer des marques comme les fameux Staedler, FaberCastell ou Tombow dont j’entends beaucoup parler.


  • Quand mon carnet va être terminé, mes listes ne le seront peut-être pas … du coup je vais devoir en recopier certaines. Perte de temps, et surtout frustration lorsque celles-ci sont devenues une habitude visuelle pour retrouver la page encore plus facilement. Du coup je songe à une autre option … dont je vous parle très vite 😉

Et toi, y’a quoi dans ton Bullet Journal ? Il est comment ?

Tu peux trouver mon tableau pinterest sur le BuJo ici et me suivre sur instagram par là 😉