CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD, PRESSE

« C’est simple, ma vie est compliquée ! » : le livre de l’année ;-)

Il arrive enfin !

Voilà des années qu’il est dans ma tête, des mois qu’il est dans ma vie, et des semaines que je tremble de pouvoir partager les aventures d’Eva avec vous !

Et nous y sommes : « C’est simple, ma vie est compliquée » sort cette semaine et se pose sur les tables des libraires petit à petit.

Vous pouvez d’ores et déjà le commander sur le site des éditions Vents Salés en cliquant sur le lien ci-dessous :

— > commander « C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Vous pouvez également le commander chez votre libraire préféré s’il ne l’a pas.

Il est disponible sur le site de la FNAC et sur Amazon C’Est Simple, Ma Vie Est Compliquee

C’est simple : c’est le livre bleu avec des poissons rouges dessus 😉 #lelivreavecdespoissonsrougesdessus

Il était disponible en avant-première pour le salon d’Arès, les pages du bassin où j’ai pu faire mes premières dédicaces ( j’ai presque l’air zen alors qu’à l’intérieur je tremblais de peur)

Je suis impatiente d’avoir vos avis et de découvrir mon roman en situation de lecture : n’hésitez pas à m’écrire ou m’envoyer vos photos avec le livre, que ce soit dans votre jardin, sur votre canapé, en vacances à Arcachon ou en Angleterre !

J’espère maintenant qu’Eva la facétieuse et déjantée vous apporte autant de joie et de fantaisie qu’elle en a mis dans ma vie. J’attends vos retours à pteapotes@free.fr

Vous pouvez aussi taguer vos posts avec le hashtag #lelivreavecdespoissonsrougesdessus ou #evabrodemy

 

La 4ème de couverture :

Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du Prince charmant et de mariage féérique !

Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque.

Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout Pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie … ou la lui rendre plus trépidante !

Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre !

Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque !

Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

 

Alors pour savoir comment s’appellent ces poissons rouges et pourquoi la vie d’Eva est compliquée, il faut aller l’acheter 😉

Et moi je file ronger l’ongle de mon auriculaire (le seul qui me reste à ronger en fait) et me mettre en boule dans mon canapé. (Non j’ai pas peur !)

 

 

DETENTE, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, voyage

Comment vaincre sa phobie de l’avion et voyager + zen ?

Si vous me suivez sur Facebook ou Instagram, vous savez que j’ai très peur en avion.

Le genre de peur qui me paralyse et qui jusqu’à présent ne me permettait pas de faire plus de 3-4 heures et dans un état d’angoisse dramatique plusieurs jours avant et pendant le vol.

Mais vous avez aussi pu voir qu’en octobre j’ai réussi à franchir un cap avec un voyage au Canada qui m’a obligée à me dépasser avec 7 heures de vol.

Je suis même montée dans un hydravion pour un vol de 45 minutes au-dessus de la Mauricie, mais ça, c’est encore une autre histoire 😉

Revenons à ce vol direction le Canada (je sais que je dois vous faire un article sur nos 15 jours de périple à travers le Québec, mais le temps me manque cruellement pour compiler les bons plans resto, hôtel, location et visites).

J’avais commencé ce travail sur moi lors de mon voyage en Alsace, avec un vol court, quelques semaines avant le grand saut, mais durant lequel j’ai déjà constaté que j’étais beaucoup moins stressée qu’avant.

Dire que j’ai vaincu ma peur de l’avion, et que ma phobie m’a quittée est un grand mot.

Dire que je n’ai plus peur en avion serait un mensonge, et ne pas avouer qu’au retour une zone de turbulences a failli m’achever serait une omission malhonnête.

Non, je ne suis pas guérie.

Mais déjà avoir envisagé le voyage, et m’être préparée à ce parcours dans le ciel pendant plusieurs heures, a été déjà une partie du challenge réussi.

Ensuite en vol, j’ai pu me défaire de quelques symptômes qui jusqu’à présent faisaient de mes heures d’avion un enfer : sueur froide, tremblement des mains, claquement de dents, sueur chaude, accélération du rythme cardiaque, accélération de la respiration, crise d’angoisse, crise de panique …

Je m’estime pourtant heureuse de ne jamais avoir souffert du mal des transports et donc de nausées ou vomissements.

Depuis longtemps on me préconise de prendre un cachet du genre somnifère et ainsi tous mes problèmes seront réglés : oui mais voilà, rien que l’idée de ne pas être consciente ou d’avoir toutes mes facultés dans un avion m’angoisse encore plus !

Alors oui j’aimerais pouvoir dormir durant le trajet mais pour l’instant mon corps et mon esprit ne se l’autorisent pas en altitude au-dessus d’un océan ou d’un continent !

Maintenant que je vous ai posé le tableau, voici ce qui m’a aidé à mieux vivre ce vol de 7h, ainsi que les astuces pour amoindrir mes symptômes et diminuer mon stress et ma peur en avion.

 

Visualiser :

Plusieurs semaines à l’avance, lorsque je pensais à ce voyage, et que le stress commençait à m’envahir, j’essayais de visualiser un trajet calme, une musique douce, les paysages du Canada que j’allais pouvoir découvrir en arrivant, des images rassurantes comme un thé près d’une cheminée, une forêt aux couleurs de l’automne …

Je respirais calmement, je décontractais mes muscles, j’essayais aussi de me dire que pour le moment j’étais bel et bien sur terre donc inutile d’angoisser à l’avance.

Je repoussais les images négatives qui jusqu’à présent prenaient le dessus.

Je rassemblais ma motivation et mon envie de voyager pour lutter contre cette peur viscérale, irrationnelle et incontrôlable.

Je me suis fabriquée des visualisations positives pour m’apaiser et me rassurer.

 

 

S’équiper :

Pour ma part j’ai besoin de recréer un endroit apaisant : mon canapé chez moi !

Alors non je n’embarque pas mon canapé dans l’avion ! 😉

Mais j’y emmène des éléments qui me permettent encore une fois de me rassurer, comme un enfant avec son doudou.

Je fais suivre un grand foulard / écharpe (selon la saison) : ce qui de toute façon est pour moi un indispensable en voyage même sans prendre l’avion.

Une ventilation trop forte, besoin de se caler, de se couvrir les jambes, la tête, etc.

Il faut TOUJOURS avoir ce genre d’accessoires textile avec soi !

Cette écharpe doudou est recouverte de mon parfum préféré et me sert de « plaid » comme je ferais si j’étais chez moi.

Je me sens au chaud, protégée, apaisée.

Cela me permet de faire redescendre un peu la pression rien qu’en reniflant et en m’emmitouflant dessous.

Des écouteurs pour mettre sa musique préférée dans les oreilles et se couper des discours anxiogènes que l’on entend autour de soi (l’enfant qui demande si le hublot est bien fermé, le vieux monsieur qui dit « faudrait pas qu’on s’écrase quand même » ou l’hôtesse qui raconte où sont les issues de secours .. Bref je préfère ne pas écouter toutes ces phrases qui me renvoient à ma peur !)

J’emmène aussi toujours en voyage mon travel mug que je remplis de mon thé préféré en salle d’embarquement après les contrôles : l’odeur et le goût bernent mon cerveau !

Si je sens et goûte ce thé c’est que je suis chez moi et tout va bien ! 😉


Se concentrer :

Si je suis concentrée sur quelque chose, mon esprit finit par oublier qu’il est dans un avion et donc à faire tourner en boucle un film catastrophe.

Si je me sens chez moi sur mon canapé, il ne peut rien m’arriver.

Donc j’ai toujours un livre avec moi.

Attention, vous allez voir les subtilités pour berner mon esprit tordu et torturé : je le choisis en anglais, car cela fait déjà partie de processus de concentration de ne pas aller dans la facilité de ma langue maternelle.

Même si je lis facilement l’anglais, cela reste pour mon cerveau un effort plus important que de lire en français.

Deuxième subtilité, j’embarque avec moi un livre que j’ai commencé chez moi !

Juste quelques pages ou les deux premiers chapitres, mais comme je l’ai commencé chez moi, mon travail de visualisation, quand je me replonge dans l’histoire, est alors plus facile : je me revois dans mon salon lorsque j’ai lu le début et je ne fais que continuer ma lecture calmement.

Je poursuis l’histoire en me rappelant dans quelques conditions j’étais au début de ma lecture et alors cela me renvoie à un moment calme et agréable.


Profiter :

Très difficile à faire quand on commence à sentir les heures passées et qu’il reste encore de longues minutes de vol et que le stress reprend le dessus progressivement.

Mais plus le vol sera long, plus il y aura de distractions à bord : films, séries, repas, musique …

Est-ce qu’on a souvent le temps et l’occasion de regarder 3 films d’affilée ou bien toute une saison d’une série ?

De manger son repas dans un fauteuil avec un concert génial dans les oreilles ou en découvrant « This is us » ?

Non, ces moments sont rares ou alors on les paie plus tard en se disant qu’on s’est couché trop tard etc ..

Là vous n’avez que ça à faire ! Vous ne pouvez pas lancer une machine, ranger du linge, faire à manger … alors profitez !

Pour ma part, j’essaie d’aller vers des films ou documentaires qui sont vraiment ce que j’aime et que ma famille ne supporterait pas (mon mari n’aime pas les documentaires littéraires ou les comédies romantiques).

Idem j’ai regardé des films en VO car j’adore ça : j’ai plongé dans « the bookshop » que je n’aurais jamais pris le temps de regarder en temps normal, j’ai découvert This is us, je me suis aussi refait quelques épisodes de Friends car voir Joey me met instantanément de bonne humeur et en mode positif !

Travailler :

Si comme moi vous aimez écrire, ou que vous repoussez depuis des années de pouvoir noter le récit de votre accouchement ou de votre dernier voyage, ou même que vous n’avez pas encore préparer les visites pour l’arrivée, c’est le moment de vous plonger dedans.

Un ordi, une clé USB ou tout simplement un carnet et vous pourrez prendre le temps de mettre noir sur blanc ce que vous n’avez jamais pris le temps de faire.

Cela vous permet de vous replonger dans de bons souvenirs et poursuivre votre travail de visualisation positive tout en mettant à profit ses heures d’avion.

Pour ma part j’ai réussi à écrire quelques scènes de mon prochain manuscrit, dont une scène qui se passe dans un avion : pouvoir vivre et observer en temps réel, c’est encore mieux que de l’imaginer, alors autant en profiter !

Dernière astuce, que je donne avec des pincettes car je ne veux pas qu’on m’accuse de pousser à la consommation mais ça marche pour moi :

Boire un peu d’alcool :

Une ou deux coupes de champagne c’est un formidable décontractant musculaire et avec l’altitude pas besoin de boire + pour se détendre.

On relâche un peu les tensions et on peut se surprendre à fermer les yeux quelques minutes (certains arriveront même à dormir, ce n’est pas encore mon cas).

 

J’espère que ces quelques astuces vous aideront à franchir certaines étapes de cette phobie de l’avion.

Et vous, vous avez des conseils ou trucs pour passer un vol plus zen et serein ?

DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

5 comédies romantiques indispensables pour une soirée dvd feel-good !

Novembre, ça file un peu le bourdon parfois !

Et l’hiver, quand il commence, on ne sait jamais vraiment jusqu’à quand il va durer avec son lot de pluie, ciel gris et froid polaire.

Aussi j’ai une solution qui remonte le moral à une vitesse vertigineuse : envoie les enfants loin, fais-toi chauffer un chocolat chaud (ou sers toi une margarita ;-)), allume une bougie, installe-toi sous un plaid et lance un des films que je te conseille dans la liste ci-dessous.

A toi le moment de détente absolu pour retrouver la pêche et passer une soirée sans prise de tête, pleine de bons sentiments et de fous rire !

(et y’a du beau gosse dedans en bonus prime !)

Cela peut faire de chouettes idées de kdo de noël si tu ne les as pas encore, ces classiques ne se démodent pas : on les trouve d’occasion chez Easy cash ou cash converters par exemple.

(clique sur les images pour commander les dvd neufs ou d’occasion sur amazon)

L’indétrônable Bridget Jones

Je crois que j’ai vu les deux premiers une bonne centaine de fois, mais je ne m’en lasse jamais !

C’est pour moi l’arme anti-déprime absolue ! Cela me renvoie aussi au moment de ma jeunesse où j’avais lu le livre en anglais avant sa sortie en France et c’était une révélation : je voulais écrire de la chick-lit ! Faire rire, sourire, se sentir bien, la vraie vie en grossissant le trait .. Bref Bridget c’est à consommer sans modération !

Sex and the city

Que ce soit la série, ou les films, je trouve qu’il se dégage vraiment une ambiance particulière qui donne la pêche et rend en même temps nostalgique ! Mais Carrie et ses amies c’est aussi le luxe, la démesure, l’Amérique … Bref du rêve et de la fashion attitude !

J’aime tellement voir Miss Bradshaw s’asseoir à son bureau pour écrire ses articles sur son ordinateur : je crois qu’elle fait partie des personnages qui m’ont donné l’espoir qu’on puisse vivre de l’écriture, d’une manière ou d’une autre.


Love Actually

De la comédie romantique british, comme on en fait plus !

Les acteurs sont parfaits, les personnages touchants attachants … on pleure, on sourit … Les scènes cultes ! Je regarde toujours avec plaisir ce film !

The Holiday

Je rêve de passer une semaine ou un mois dans le cottage de Kate Winslet dans ce film ! C’est tellement mignon et cosy ! On s’y voit prendre une tasse de thé ou un verre de vin avec Jude Law sans problème 😉

Ce film est aussi génial en VO avec les accents américains et anglais de chacun : la différence de culture, de climat … On voyage et on adore ces personnages haut en couleur !

Valentine’s day  et Happy New Year

Par les réalisateurs de Love Actually. Ils ont gardé la même recette : un chassé croisé de personnages qui se connaissent ou pas, mais sont amenés à se rencontrer sur une période donnée. La saint Valentin ou le réveillon du nouvel an : Toujours des moments particuliers où on doit faire avec, même quand on est seul / célibataire. J’aime voir toute la pléiade d’acteurs se succéder et les musiques …

Pour moi ce sont des films romantiques avec ce qu’il faut de folie, de bons sentiments et de modernité !

Et vous quels sont vos films feel-good préférés ?

 

 

 

DECO, DETENTE, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?

 

DETENTE, DIY tutos brico, LA PAUSE FEMININE

La magie Harry Potter pour organiser mon Bullet Journal ( weekly – tracker – pages )

La rentrée c’est toujours l’occasion de revoir son organisation : reprendre les bonnes habitudes, essayer de s’améliorer sur certains points mais surtout pour ma part, garder ma part de créativité dans mes listes interminables !

Car je jongle avec beaucoup d’activités professionnelles, de projets, d’envies, d’idées, de choses à faire ( ah les To-do list ça a des airs de marathon certaines semaines !).

Alors pour m’amuser un peu au milieu de tout ce travail ( mon côté Mary Poppins, définitivement ;-)), j’essaie de dessiner, peindre, gribouiller des petites créations qui me donnent la motivation, l’énergie et l’envie d’avancer dans mes tâches journalières.

Au mois d’août, j’avais commencé un thème Harry Potter dans mon Bullet Journal et j’ai très vite trouvé que cela serait parfait pour la rentrée et l’automne, donc j’ai repris l’idée avec des Weekly pour mon agenda semainier dans mon carnet.

Ce n’est pas forcément du grand art, et je ne cherche pas à faire des pages dans lesquelles je n’oserais pas écrire ensuite 😉 J’essaie juste d’amener un peu de magie dans mon planning et m’évader le temps d’un dessin.

Vous noterez que j’ai juste adapté des pages simples avec des clins d’oeil à l’oeuvre de JK Rowling : une baguette, les fameuses lunettes rondes d’Harry, des balais pour une partie de Quidditch …

Juste de quoi saupoudrer quelques touches ensorcelantes venues tout droit de Poudlard …

J’ai donc une page dédiée à mes lectures pour suivre un peu la diminution de ma PAL (pile à lire : autant vous dire que chez moi c’est carrément une bibliothèque de livres en attente, mais j’adore ça !!).

Les couleurs d’Harry Potter et de Gryffondor me semblent idéales pour parler de lecture 😉

J’ai également fait une page très simple qui me sert de tracker pour les réseaux sociaux, pour suivre un peu l’évolution des différents comptes que je gère pour le blog : l’idée étant juste d’avoir une idée globale sans pour autant devenir obsédée par les chiffres 😉

J’ai fait ensuite 2 exemples de pages pour une semaine : j’aime bien avoir une vision d’ensemble des jours à venir … mais je m’aperçois souvent qu’en mettant une seule semaine je ne peux pas anticiper … sauf qu’en mettant les 7 jours sur une seule page, je n’ai clairement pas la place d’y inscrire toutes mes tâches !

Bref je n’ai pas encore résolu tous les ajustements que demande parfois un Bujo digne de ce nom 😉

Carnet utilisé : Dingbats

Crayons aquarellables : Giotto

Pinceau à réservoir

Feutre encre : Pigma Micron 005

Trousse, mug, et stylop « plume » : Primark

Et vous, comment vous organisez-vous ? Vous avez un Bullet Journal ?

Retrouvez pleins d’inspirations pour votre bullet journal sur mon tableau Pinterest ou sur les autres articles dédiés au bujo !

 

DETENTE, voyage

Un week-end thalasso à Anglet aux Terrasses d’Atlanthal

Depuis notre premier cours de surf à Anglet avec Pauline Ado grâce à Lov’organic, ma besta et moi avons instauré ce petit rituel ressourçant d’un week-end entre filles au moins une fois par an !

En juin, nous avons donc posé à nouveau nos valises à l’hôtel Atlanthal mais ce coup-ci côté Les Terrasses pour deux jours de soins spa et détente.

Je suis passée par le site Thalasseo pour ma réservation : niveau tarif, j’ai voulu jouer la sécurité en réservant un mois à l’avance et au final c’était + intéressant en dernière minute. Bon à savoir pour la prochaine fois ! 😉

( Bon Plan Malin : Tu peux également récupérer du cashback grâce à Cashstore )

Tout comme son grand frère 4 étoiles, Les Terrasses avec ses 3 étoiles donnent accès au centre de thalasso.

Les chambres sont tout aussi confortables. La différence se situe dans la taille et les aménagements : pas de mini-bar par exemple.

Mais toujours une petite terrasse très agréable pour profiter du coucher du soleil et papoter !

J’aime beaucoup cet hôtel qui offre vraiment des services impeccables tel que le petit-déjeuner en chambre sans surcoût : c’est vraiment appréciable pour profiter à fond de cette parenthèse bien-être surtout quand on est maman, on a rarement l’occasion de prendre son petit-dèj’ au lit 😉

Alors là on se prélasse dans ce luxe l’espace de quelques heures.

La Bodega (bar de l’hôtel) est parfaite pour boire un verre avec une planche et profiter de la vue sur l’océan et la piscine !

Les soins : j’ai choisi des soins « classiques ». Douche à jets brisés, bain relaxant aux huiles, détente sensorielle duo (mon préféré), cranéo shiastsu.

En bonus nous nous sommes offerts un gommage vahiné et c’est finalement le seul qui m’a déçu : trop énergique, pas assez « aromatique », j’attendais un vrai parfum des îles et un gommage plus agréable.

Pour notre prochaine venue, dans l’idéal j’aimerais beaucoup testé leur escale polynésienne : tous les soins évoqués sur leur site me font envie ! ❤

Nous avions bien choisi notre week-end puisque c’était les Nocturnes de la Chambre d’amour, autrement dit, deux soirs de concert en plein air avec des artistes variés.

J’ai pu donc découvrir sur scène les Cats on Tree, Arcadian, et Hyphen Hyphen. De vraies belles découvertes musicales qui ont mis une ambiance de folie dans un cadre magique !

Ce que j’aime le plus à Anglet c’est sa balade piétonne le long de la plage : c’est tellement agréable !

Propre, calme, le parcours fait une bonne marche en respirant l’air iodé et en regardant les surfeurs 😉

Et pour manger et boire ?

Gros coup de coeur pour une nouvelle adresse, au pied de l’hôtel, la paillote bleue !

La décoration est dépaysante et apaisante : une oasis tropicale où la simplicité est reine !

Une cuisine savoureuse à tendance vegan healthy avec des pokebowl à tomber, mais pas seulement !

Des brochettes de poulet mariné, des falafels, du houmous, taboulé de quinoa et une ambiance tropicale et conviviale : le combo parfait pour que la paillote bleue devienne notre QG !

Leurs cocktails originaux et généreux nous ont touchés en plein coeur 😉

Nous y sommes donc allés 2 fois en 2 jours et je crois bien que nous aurions pu y revenir encore sans aucun souci tant l’endroit nous a plu et le personnel a été accueillant et adorable !

Pas la peine de vous faire un dessin, le séjour était reposant et festif à la fois !

Il ne reste plus qu’à réserver une nouvelle date en septembre – octobre pour oublier le stress de la rentrée ! 😉

 

CULTURE, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Quel livre choisir pour une ado de 12 ans ? 5 lectures validées par ma fille !

Plus d’un an et demi après, me voici enfin, avec une nouvelle sélection de lecture !

Je sais, j’ai pris mon temps, mais le collège c’est pas tous les jours les vacances !

En vrai je me rends compte qu’écrire un article de blog, c’est long ! Pire qu’une interro de maths ou qu’un devoir d’histoire-géo !

Donc le retour de la grande pourriture est enfin d’actualité ! (d’ailleurs j’assume de moins en moins ce surnom, quand les lecteurs de ma mère me croisent en vrai : appelez moi « princesse Licorne », MERCI ! ;-))

Mais s’il y a bien une chose que j’adore toujours autant c’est lire !

Alors si vos « adorables » filles sont comme moi, mais qu’elles n’ont pas d’idées, je vous suggère de leur acheter les bouquins suivants (vous voulez être tranquille pendant les vacances ou pas ? ;-))

Cliquez sur les photos pour commander le livre sur Amazon

The Hate You Give de Angie Thomas

L’histoire :
Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

J’ai aimé ce livre car j’ai eu l’impression de faire partie du combat que l’héroïne mène. Ce livre m’a complètement transporté dans le quartier pas très sûr de sa famille et j’ai vraiment ressenti la haine et la tristesse qu’a ressenti Starr. Lorsque j’ai commencé ce roman, c’est comme si j’avais traversé les pages pour me retrouver témoin de tous les mots que l’auteure a choisi pour me toucher.

J’ai moins aimé les chapitres qui racontent la vie de son école, j’ai trouvé que ce n’était pas nécessaire à l’histoire mais ce livre est vraiment un coup de poing dans le racisme et l’inégalité.

Ce roman m’a fait sortir de mon genre de lecture, si vous ne lisez pas forcément ce style de livre, lisez les premières pages de cette histoire et vous serez embarqué !

 

Qui ment ? de Karen M Macmanus

L’histoire :
Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle… Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Dès lors qu’un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d’eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous quelque chose à cacher…

J’ai aimé car je change d’hypothèse sur le coupable à chaque chapitre. J’ai dû résister je ne sais pas combien de fois à l’envie de lire la fin. Ce livre part un peu dans tous les sens, mais c’est super. Les liens qui se créent entre les suspects qui ne se connaissaient même pas avant le meurtre deviennent de plus en plus forts alors qu’ils sont très différents.

J’ai tout aimé dans ce bouquin. Il est vraiment super et je le conseille vivement parce que d’habitude je n’aime pas les romans policiers mais celui-ci est vraiment génial !

 

Si c’est pour l’éternité de Tommy Wallach

L’histoire :
Enchanté. Moi, c’est Parker. J’ai 17 ans, je suis moyennement mignon et j’aime sécher les cours pour traîner dans les halls des hôtels chics de San Francisco. J’en profite pour perfectionner mes techniques de pickpocket.
Ah et je n’ai pas prononcé un mot depuis la mort de mon père, il y a 5 ans.
Voilà, vous savez (presque) tout.
Mais laissez-moi vous raconter l’évènement le plus marquant de ma vie : ma rencontre avec Zelda Toth et ce jour où j’ai décidé de tout faire pour lui redonner le goût à la vie.

J’ai aimé dans ce livre le côté gros suspens et les tas de rebondissements. Je ne m’attendais pas du tout au secret de Zelda qui est vraiment un personnage mystérieux. Parker m’a beaucoup étonné en se promettant de sauver la vie d’une fille dont il ne connaît rien juste pour ses beaux yeux.

Je ne trouve aucun point négatif à ce livre qui m’a mis la larme à l’œil.

 

Stony Bay Beach de Huntley Fitzpatrick

L’histoire :
Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de celle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d’été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l’y rejoint : c’est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l’été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés…

J’ai aimé le côté romantique de ce roman. Le cadre de cette histoire a bien été choisi. Une histoire d’amour improbable mais assez logique, finalement. Je l’ai dévoré et lorsque je suis arrivée à la fin, je me suis dit : oh non ! Déjà ?

J’ai tout aimé, je vous le recommande
Du coup il existe une « suite », enfin plutôt un crossover, qui est toujours aussi bien écrit !

 

M(enteuse) D(rôlement) R(âleuse) de Kody Keplinger

L’histoire :
Sonny s’est toujours sortie de toutes les situations en mentant. Cela ne lui a jamais demandé beaucoup d’efforts : c’est un talent inné chez elle. Mais exceller dans l’art du mensonge peut devenir très compliqué quand il s’agit de dire la vérité, rien que la vérité. Comment avouer à Ryder, le garçon qui lui plaît, qu’elle se fait passer pour Amy, sa meilleure amie, depuis le début de leur discussion sur Internet ? Et comment dire à Amy qu’elle n’a toujours rien révélé de la supercherie à Ryder ? Elle devra vite trouver une solution, sous peine de finir par les perdre tous les deux…

J’ai aimé ce livre car on ne sait pas trop quand Sonny va dire la vérité à Ryder. On ne peut pas se douter de la fin car on est trop plongé dans les mensonges de Sonny et Amy. C’est assez rigolo et on peut très bien s’identifier.

Le livre se lit très rapidement.

 

Voilà c’est fini pour cette fois ! Et vous, quels sont les livres que vous me conseillez ?