BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Kitchen Garden : un bistrot vegan avec beaucoup de goût !

Sur Bordeaux, les adresses « healthy » et « vegan » se multiplient … il y en a une qui était dans les premières et qui a désormais ses habitués : le Kitchen Garden.

Peu de tables, mais quand les beaux jours arrivent, le restaurant assure en terrasse.

Dès qu’on entre une véritable ambiance se dégage du lieu : on s’y sent bien.

A la carte, tous les plats font envie : choix restreint mais maison, avec la part belle aux épices, et aux légumes sous toutes leurs formes.

Cette cuisine fait voyager, tout en faisant le job de nous rassasier et de nous ravir les papilles !

Les portions sont généreuses : j’ai eu du mal à terminer mon curry mais il était trop bon !

Oui j’avais fait l’erreur de commander une entrée avec houmous : là aussi un régal !

Les copines se sont régaler également avec leur burger végétarien, et le dhal très coloré et parfumé qu’elles ont dégustés.

Il ne manquait qu’à ajouter ma petite faiblesse : un chai tea latte, et le repas était complet et sans faute.

Une adresse que je recommande vivement quand on me demande un restaurant végétal (option sans gluten également).

Il ne me reste plus qu’à tester leur brunch qui a l’air tout aussi délicieux.

Kitchen Garden, 22 rue sainte colombe, 33 000 Bordeaux

 

MANGER, Resto, voyage

Biarritz : le Tandem, une adresse pour se régaler !

Juste avant les vacances d’avril j’ai eu besoin de souffler quelques jours entre Biarritz et Anglet.

Avec la sortie de mon premier roman « C’est simple, ma vie est compliquée ! », il fallait que je reprenne des forces et respire l’air iodé de l’Océan sur les plages du Pays Basque.

Hors saison j’ai tout de même pu profiter de certains endroits super agréables pour des repas solos apaisants !

Dans une ambiance cosy et moderne, j’ai découvert le Tandem.

Situé sur la jolie place Sainte Eugénie (avec son kiosque et son église), ce restaurant possède une terrasse stylée et à l’intérieur la déco est toute aussi sympa !

La carte change régulièrement et ils font la part belle aux bowls pour la nouvelle saison d’ailleurs. Il va donc falloir que j’y retourne.

Pour les boissons je me suis contentée d’une bière locale « la superbe » mais il faudra également que je revienne pour goûter leurs cocktails 😉

Niveau plat j’ai donc opté pour un poké bowl à la carte : plein de goût et qui cale bien! J’ai adoré !

L’endroit s’est vite rempli par les locaux qui venaient y manger le midi : j’ai donc eu du flair de venir tôt.

Belle surprise avec le thé gourmand : copieux et maison, moi qui suis moins sucrée que salée, je me suis vraiment régalée.

Bref une adresse à retenir : entre copines ou en amoureux, on aimera y découvrir la cuisine maison et l’ambiance détendue.

Le tandem, 10 place Sainte Eugénie, 64200 Biarritz

OENOTOURISME - VINS, voyage

Un week-end à la découverte du Floc de Gascogne : où dormir, manger, déguster ?

Besoin d’une escapade gourmande et dépaysante à 2 heures seulement de Bordeaux en voiture ?

Allez je vous embarque !

Voici des idées pour un week-end à la découverte du Floc de Gascogne, ses saveurs et son patrimoine.

J’ai pu tester toutes ces bonnes adresses et en apprendre beaucoup sur ce vin apéritif qui se déguste et se cuisine à toutes les occasions.

Où dormir et manger à Condom ?

L’hôtel Continental :

A Condom, l’hôtel Continental propose des chambres avec accès au spa en supplément, mais aussi un restaurant.

En plein centre de Condom (pour assister à la fête des Bandas en été, c’est parfait !), on oublie tout côté jardin.

Le calme et la douceur de vivre l’emportent rapidement.

Un atelier cocktail nous a permis de goûter le Floc revisité.

Associé à des jus, du schweppes ou d’autres alcools, on obtient de délicieux mélanges explosifs et savoureux !

Dont le fabuleux et délicieux Pink Flower dont je vous ai déjà révélé la recette 😉

Le repas au restaurant « le jardin de la Baïse » a ensuite mis en avant le Floc de Gascogne dans la cuisine locale avec des produits du terroir et de saison.

Melon avec le floc rouge (ou rosé si on veut être puriste), dinde déglacée au Floc avec ses légumes et gratin, et pour finir une mousse d’agrumes et de fruits au Floc.

Le tout avec subtilité et beaucoup de saveur.

Ce repas peut être préparé sur réservation. N’hésitez pas à le commander si vous venez dans la région !

 

Où dormir et manger à Gondrin ?

L’hôtel le Pardaillan :

Pour une nuit de repos, direction Gondrin. L’hôtel le Pardaillan propose des chambres agréables et confortables pour visiter la région.

Le petit déjeuner est sous forme de buffet. Le personnel est adorable.

Vous pourrez y manger sur place au restaurant : des produits locaux toujours et une cuisine au Floc, bien entendu !

Quoi visiter en pays Gascon à la découverte du Floc ?

Production d’Armagnac, de Floc de Gascogne mais aussi de Mousquet (armagnac et orange amère), de vins côtes de Gascogne et un blanc de blanc. 

Une très grosse production avec du matériel en adéquation avec ses ambitions : Patrick Farbos (président du comité Interprofessionnel du Floc de Gascogne) représente ce patrimoine, cette fierté gastronomique et veut faire connaître le Floc.

  • Le Domaine Laguille nous a reçu en pleine vendange avec le sourire ! Le bonheur de goûter le raisin fraîchement pressé à la sortie de la cuve !

En dehors du Floc, ils produisent également un vin blanc sec, demi-sec, moelleux et doux.

Pour ma part, le demi-sec prénommé ‘la rencontre’ m’a totalement convaincu ! Ainsi que leur Floc de Gascogne !

Le Floc me permet de découvrir des cépages que je connaissais peu : le Colombard et le Baco.

Equipé de panneaux photovoltaïques, le domaine produit désormais + d’énergie qu’il n’en consomme malgré le fait qu’il possède son propre alambic pour la distillation de l’Armagnac.

Un assemblage d’Armagnac et de jus de raisin.

Nous avons pu faire notre propre floc rouge et blanc.

L’alcool de l’Armagnac stoppe la fermentation du raisin : ainsi vous avez un produit frais à déguster dans l’année pour vos apéritifs et cocktails.

Mais aussi pour cuisiner une sauce, flamber un dessert …

Cécile Terraube fait partie du club des vigneronnes « les bons crus Milady ».

Avec son mari ils ont obtenu la certification Haute Valeur Environnementale par leur démarche écologique dans les vignes.

L’été ils proposent des ateliers oenologiques, dégustations et gourmands.

Ils conseillent aux familles avec enfants, l’application « Ampélograph » pour en apprendre plus de manière ludique sur le travail de la vigne.

Une parenthèse enchantée au cœur de la campagne !

Ici le calme et la tranquillité règnent.

Des chambres confortables ainsi que des gîtes permettent de passer un séjour ou un week-end à la découverte des plats, villages et bien sûr Floc de la région ! Chaque espace est décoré avec goût dans des couleurs différentes.

Myriam Darzacq propose des dégustations de son propre Floc et armagnac, et vous guidera vers les bonnes tables environnantes.

On se sent tout de suite déconnecté et détendu chez Myriam !

De quoi terminer ce séjour en beauté au cœur de la nature, des vignes et du terroir !

Merci à tous les domaines, hôtel et restaurants qui nous ont chaleureusement accueillis et partagés leur passion pour le Floc de Gascogne et leur patrimoine !

Merci à Hemisphère Sud pour l’organisation de ce blogtrip très complet !

Un merci tout spécial à Marion Petit-Jean pour sa conduite, sa bonne humeur et les nombreuses informations et anecdotes !

Et vous vous connaissiez le Floc de Gascogne ? Vous préférez le rouge ou le blanc ?

 

                                            

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Les tables Vatel à Bordeaux : choisir un vin pour découvrir un plat !

J’ai déjà testé plusieurs accords mets et vins sur Bordeaux et j’avoue que j’adore découvrir des vins en fonction des plats que j’ai choisis.

Aussi quand j’ai été contactée par les Tables Vatel pour me présenter leur concept inversé, j’ai très vite voulu me rendre sur place pour me laisser surprendre.

En effet, dans leur restaurant situé au 114-115 quai des chartrons à Bordeaux, les tables Vatel proposent un menu dégustation pour le moins original : on choisit son vin pour chaque moment du repas et ensuite le chef Marc Hammani se charge de nous surprendre avec des plats qui s’accordent avec les différents breuvages.

Ce soir-là nous avons fait des choix qui se sont parfaitement mariés avec les plats du chef.

Après un apéritif surprenant et agréable

les amuses-bouches que nous avons découvertes, ci-dessous

Puis les entrées sont arrivées accompagnées de leurs accords Vins

DASHWOOD – PINOT NOIR – 2015

L’œuf à 64°C, velouté de champignons, écume iodée : une entrée savoureuse !

COUR DE RECRE – F. VILLARD 2015

Cannelloni de céleri au Foie Gras : copieux et goûtu, ce plat a été une révélation !

plats

MUXAGAT TINTA BARROCA : ce vin du Portugal m’a conquise !

Volaille noire des Landes en deux services

CHIANTI – MAJNONI GUICCIARDINI – 2016

Ris de veau mijoté, champignons du moment : un pari audacieux que de proposer du ris de veau ! Heureusement j’adore ça : et celui-ci est définitivement le meilleur que j’ai jamais mangé ! gros gros coup de coeur !

Dessert

LANGLOIS CHATEAU – CREMANT DE LOIRE ROSE BRUT : complètement bluffée par ce crémant rosé !

Crème brulée au safran : je ne suis pas une grande amatrice de crème aux oeufs ou crème brûlée. Mais ici, j’ai eu l’impression de découvrir ce dessert pour la première fois ! Mes papilles ont eu une belle surprise !

Principalement sur l’accord avec les vins, le concept peut se décliner sur du sans alcool et même avec du thé, par exemple.

Ce voyage aux pays des saveurs nous a permis de nous laisser embarquer vers des contrées étonnantes. Nous avons joué le jeu de choisir également des vins qui nous étaient peu ou pas connus. Un pari réussi pour ces accords !

Voilà un restaurant et une proposition qui peut faire un très joli cadeau de noël : en amoureux ou entre amis !

 

Les tables Vatel

http://www.restaurantvatel.fr/fr/bordeaux/tables-vatel

114-115 quais des Chartrons

Highlights info row image
05 56 11 58 88
BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, OENOTOURISME - VINS

Le domaine de Fompeyre : une escapade dépaysante en famille ou à amoureux à 1 heure de Bordeaux

Pour un week-end, on a parfois envie de se sentir en vacances, de partir tout près en s’imaginant très loin.

Et notre belle région regorge de coins pittoresques et charmants.

Alors en ce bel été indien que nous offre l’automne, nous avons roulé jusqu’au domaine de Fompeyre.

        

Situé à Bazas, près de Langon, à 1 heure de voiture de Bordeaux, cette résidence hôtelière 3 étoiles possède tout ce qu’il faut pour un séjour des plus agréables.

Le parc arboré et verdoyant qui entoure les bâtiments permet de se couper de nos folles vies citadines.

Pour les chambres, une escapade en amoureux démarre à 58 euros et comptez jusqu’à 229 euros en pleine saison pour 4 personnes.

Notre suite familiale m’a particulièrement plu : un vrai espace suffisamment grand pour que les enfants aient 2 lits simples et un bureau, une salle de bain avec double vasque et baignoire, et une chambre gigantesque pour les parents.

Je me vois très bien revenir écrire à ce bureau … qui sait ? Hors saison cela reste l’idéal pour une pause dans le quotidien.

Gage d’intimité et de détente, et surtout luxe de ne pas se sentir à l’étroit.

Le bonus, le domaine de Fompeyre abrite également un espace lagon avec piscine chauffée et hammam.

Les rayons du soleil percent à travers les grandes baies vitrées et on peut faire quelques brasses ou barboter en toute décontraction. Le temps s’arrête.

Billards et babyfoot pour les garçons de la famille, et les filles sont reparties en chambre dans leur peignoir (fournis par l’hôtel) pour lire bien calées dans leurs oreillers moelleux et profiter du calme et du silence.

Avec une bouilloire et des sachets à disposition, j’ai même pu me faire du thé et des infusions. Le paradis !

Quand arrive l’heure du diner, le restaurant a tout d’un grand : seul son prix reste très abordable pour une telle qualité de cuisine proposée par le chef Jean-Pierre Sorita.

Des produits frais et de saison, pour des plats copieux et goûtus : un festin qui complète à merveille la sensation de s’être fait choyer tout le week-end.

Pour 22 euros, entrée plat dessert, je te conseille de venir y manger si tu es dans le coin : tu n’es pas obligé d’être client de l’hôtel pour te délecter de cette cuisine divine.

 

Et la délicate attention pour l’anniversaire de ma grande pourriture : une bougie pour marquer son année supplémentaire !

Le tout accompagné d’un vin graves ou d’un sauternes : oui tu es au bon endroit sur la route des vins !

D’ailleurs tu peux également aller boire un verre au bar de l’hôtel : cosy et classe, j’aime beaucoup cette ambiance !

La ville de Bazas est à quelques minutes à pied de l’hôtel : sa grande place avec la cathédrale et ses petites rues typiques lui donnent beaucoup de charme.

Et pour le petit déjeuner ? Un buffet ultra copieux t’attend.

Tu peux également demander tes oeufs comme tu les aimes : brouillés, au plat ou à la coque, c’est toi le roi !

AVANTAGE DERNIERE MINUTE : Pendant les vacances de la Toussaint (uniquement), il y a une réduction de 20% sur le prix des chambres, par rapport au tarif habituellement pratiqué à cette période.

Egalement pour ces vacances, les petits-déjeuners enfant (moins de 12 ans) sont offerts, et le tarif des petits-déjeuners des adolescents (13-18 ans) passe de 11€ à 6€.

Ces avantages ne concernent que les réservations prises directement auprès de la réception de l’hôtel.

 

Attention, oyé oyé, (oh yeah !!), très bientôt on va reparler du domaine de Fompeyre sur ma page Facebook ... Qui sait ? Peut-être que tu pourras être invité à aller le découvrir … 😉

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, Resto

Le restaurant La grande maison Bernard Magrez par le chef Pierre Gagnaire à Bordeaux

C’est au printemps sous un ciel bleu et un air frais que nous avons découvert le restaurant La Grande Maison Bernard Magrez.

Le bâtiment en lui-même présente une architecture fabuleuse.

C’est un hôtel de luxe qui abrite également des oeuvres d’art.

En effet le propriétaire est très attaché à faire découvrir sa collection personnelle, comme nous avions pu le voir lors de l’exposition La collection à l’institut culturel.

Ici Grande Cuisine et art contemporain se répondent et s’accordent, tout comme un accord mets et vins.

Le vin, un des principaux intérêts de Bernard Magrez, qui possède entre autre le château Pape Clément.

Ce soir-là sur la terrasse, c’est un blanc du château Fombrauge, grand cru classé de Saint-Emilion qui a démarré les festivités.

A l’intérieur, les tableaux et les sculptures rendent l’art omniprésent. Très vite nous découvrirons que l’art est également dans la vaisselle et dans nos assiettes.

Le chef Pierre Gagnaire, deux étoiles Michelin en 2017,  a élaboré un menu printanier avec les produits de saison et nous avons pu déguster les plats suivants :

Amuse bouche

Gelée claire de rouget de roche aux olives noires : le filet de rouget tartiné d’une mousseline de foie gras de canard, fenouil croquant, navet Daïkon

Grosse asperge blanche grillée, roquette et cerfeuil ciselés, quenelle Ranavalo, Grenouilles poulette et crête de coq à l’ortie, Royale d’asperges

Homard bleu Château Les Grands Chênes, oignons nouveaux, carottes fanes, fêves, gésiers de canard

Terrine de veau aux morilles, raviole de gras de seiche au curcuma, purée de piquillos

(la vaisselle Bernardaud de JR a apporté au plat toute sa dimension artistique : nous avons adoré !)

Le grand dessert de Pierre Gagnaire : sa spécialité, sa marque de fabrique et aucune déception, tout est délicieux !

Un moment de grande cuisine inoubliable !

 

Restaurant La Grande Maison Bernard Magrez

10 rue Labottière

33000 Bordeaux

05 35 38 16 16

photo @modaliza

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Le Prince Noir : un restaurant gastronomique Bordeaux rive droite à la sauce Pays basque par Vivien Durand

Venue du temps de Jean-Marie Amat aux commandes, j’avais très envie de redécouvrir le restaurant Le Prince Noir qui se trouve à deux pas de chez moi et surtout dont le lieu me rappelle tant de souvenirs d’enfance. Combien d’histoires ai-je pu imaginer quand nous revenions dans l’Opel Kadett familiale sur notre rive droite et que nous passions au pied du pont d’Aquitaine face à la ruine qu’était alors à cette époque le château du Prince Noir ?

Je crois que j’y ai vu un fantôme derrière les fenêtres brisées, une princesse dans la tour tagguée, un chevalier dans la cour en friche …

Toujours est-il que désormais le restaurant a su faire revivre ce lieu mystérieux et que le Prince Noir renait de ses cendres pour nous régaler !

Ce soir-là, nous avons découvert la toute nouvelle carte du chef Vivien Durand avec un menu Identité en 4 plats et son accord mets et vins.

1 étoile au Guide Michelin 2017, le restaurant propose une cuisine fortement inspirée du Sud-Ouest tout comme son accent 😉

Derrière les pierres du bâtiment imposant, un intérieur résolument moderne nous accueille !

Mais pour débuter, rien de mieux qu’une flûte de champagne Krug grande cuvée brut millesime Mélange

pour accompagner nos amuse-bouche résolument tournées vers une ambiance tapas

Entrée  Huîtres poulpe et bouillon Pétoncle gratiné et beurre persillé

ravioles de sole

bouchée au céleri et à la truffe avec ses 2 jus

Puis une viande d’une tendresse infinie …

fromages

Pour les accords mets et vins :

Région beaujolais la grande rose fleurie 2013

Meursault 2014 grand cru

et le clou du spectacle un Chateauneuf du Pape Grande réserve 2009

avec un petit rafraichissement succulent avant le dessert.

dessert

Un brin de vintage pour les nostalgiques !

Voyez bien que ce restaurant ne fait rien comme les autres ! 😉

 

Restaurant le Prince Noir

1 rue du Prince Noir 33310 Lormont

05 56 06 12 52