BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, OENOTOURISME - VINS

Le domaine de Fompeyre : une escapade dépaysante en famille ou à amoureux à 1 heure de Bordeaux

Pour un week-end, on a parfois envie de se sentir en vacances, de partir tout près en s’imaginant très loin.

Et notre belle région regorge de coins pittoresques et charmants.

Alors en ce bel été indien que nous offre l’automne, nous avons roulé jusqu’au domaine de Fompeyre.

        

Situé à Bazas, près de Langon, à 1 heure de voiture de Bordeaux, cette résidence hôtelière 3 étoiles possède tout ce qu’il faut pour un séjour des plus agréables.

Le parc arboré et verdoyant qui entoure les bâtiments permet de se couper de nos folles vies citadines.

Pour les chambres, une escapade en amoureux démarre à 58 euros et comptez jusqu’à 229 euros en pleine saison pour 4 personnes.

Notre suite familiale m’a particulièrement plu : un vrai espace suffisamment grand pour que les enfants aient 2 lits simples et un bureau, une salle de bain avec double vasque et baignoire, et une chambre gigantesque pour les parents.

Je me vois très bien revenir écrire à ce bureau … qui sait ? Hors saison cela reste l’idéal pour une pause dans le quotidien.

Gage d’intimité et de détente, et surtout luxe de ne pas se sentir à l’étroit.

Le bonus, le domaine de Fompeyre abrite également un espace lagon avec piscine chauffée et hammam.

Les rayons du soleil percent à travers les grandes baies vitrées et on peut faire quelques brasses ou barboter en toute décontraction. Le temps s’arrête.

Billards et babyfoot pour les garçons de la famille, et les filles sont reparties en chambre dans leur peignoir (fournis par l’hôtel) pour lire bien calées dans leurs oreillers moelleux et profiter du calme et du silence.

Avec une bouilloire et des sachets à disposition, j’ai même pu me faire du thé et des infusions. Le paradis !

Quand arrive l’heure du diner, le restaurant a tout d’un grand : seul son prix reste très abordable pour une telle qualité de cuisine proposée par le chef Jean-Pierre Sorita.

Des produits frais et de saison, pour des plats copieux et goûtus : un festin qui complète à merveille la sensation de s’être fait choyer tout le week-end.

Pour 22 euros, entrée plat dessert, je te conseille de venir y manger si tu es dans le coin : tu n’es pas obligé d’être client de l’hôtel pour te délecter de cette cuisine divine.

 

Et la délicate attention pour l’anniversaire de ma grande pourriture : une bougie pour marquer son année supplémentaire !

Le tout accompagné d’un vin graves ou d’un sauternes : oui tu es au bon endroit sur la route des vins !

D’ailleurs tu peux également aller boire un verre au bar de l’hôtel : cosy et classe, j’aime beaucoup cette ambiance !

La ville de Bazas est à quelques minutes à pied de l’hôtel : sa grande place avec la cathédrale et ses petites rues typiques lui donnent beaucoup de charme.

Et pour le petit déjeuner ? Un buffet ultra copieux t’attend.

Tu peux également demander tes oeufs comme tu les aimes : brouillés, au plat ou à la coque, c’est toi le roi !

AVANTAGE DERNIERE MINUTE : Pendant les vacances de la Toussaint (uniquement), il y a une réduction de 20% sur le prix des chambres, par rapport au tarif habituellement pratiqué à cette période.

Egalement pour ces vacances, les petits-déjeuners enfant (moins de 12 ans) sont offerts, et le tarif des petits-déjeuners des adolescents (13-18 ans) passe de 11€ à 6€.

Ces avantages ne concernent que les réservations prises directement auprès de la réception de l’hôtel.

 

Attention, oyé oyé, (oh yeah !!), très bientôt on va reparler du domaine de Fompeyre sur ma page Facebook ... Qui sait ? Peut-être que tu pourras être invité à aller le découvrir … 😉

 

Publicités
BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, Resto

Le restaurant La grande maison Bernard Magrez par le chef Pierre Gagnaire à Bordeaux

C’est au printemps sous un ciel bleu et un air frais que nous avons découvert le restaurant La Grande Maison Bernard Magrez.

Le bâtiment en lui-même présente une architecture fabuleuse.

C’est un hôtel de luxe qui abrite également des oeuvres d’art.

En effet le propriétaire est très attaché à faire découvrir sa collection personnelle, comme nous avions pu le voir lors de l’exposition La collection à l’institut culturel.

Ici Grande Cuisine et art contemporain se répondent et s’accordent, tout comme un accord mets et vins.

Le vin, un des principaux intérêts de Bernard Magrez, qui possède entre autre le château Pape Clément.

Ce soir-là sur la terrasse, c’est un blanc du château Fombrauge, grand cru classé de Saint-Emilion qui a démarré les festivités.

A l’intérieur, les tableaux et les sculptures rendent l’art omniprésent. Très vite nous découvrirons que l’art est également dans la vaisselle et dans nos assiettes.

Le chef Pierre Gagnaire, deux étoiles Michelin en 2017,  a élaboré un menu printanier avec les produits de saison et nous avons pu déguster les plats suivants :

Amuse bouche

Gelée claire de rouget de roche aux olives noires : le filet de rouget tartiné d’une mousseline de foie gras de canard, fenouil croquant, navet Daïkon

Grosse asperge blanche grillée, roquette et cerfeuil ciselés, quenelle Ranavalo, Grenouilles poulette et crête de coq à l’ortie, Royale d’asperges

Homard bleu Château Les Grands Chênes, oignons nouveaux, carottes fanes, fêves, gésiers de canard

Terrine de veau aux morilles, raviole de gras de seiche au curcuma, purée de piquillos

(la vaisselle Bernardaud de JR a apporté au plat toute sa dimension artistique : nous avons adoré !)

Le grand dessert de Pierre Gagnaire : sa spécialité, sa marque de fabrique et aucune déception, tout est délicieux !

Un moment de grande cuisine inoubliable !

 

Restaurant La Grande Maison Bernard Magrez

10 rue Labottière

33000 Bordeaux

05 35 38 16 16

photo @modaliza

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Le Prince Noir : un restaurant gastronomique Bordeaux rive droite à la sauce Pays basque par Vivien Durand

Venue du temps de Jean-Marie Amat aux commandes, j’avais très envie de redécouvrir le restaurant Le Prince Noir qui se trouve à deux pas de chez moi et surtout dont le lieu me rappelle tant de souvenirs d’enfance. Combien d’histoires ai-je pu imaginer quand nous revenions dans l’Opel Kadett familiale sur notre rive droite et que nous passions au pied du pont d’Aquitaine face à la ruine qu’était alors à cette époque le château du Prince Noir ?

Je crois que j’y ai vu un fantôme derrière les fenêtres brisées, une princesse dans la tour tagguée, un chevalier dans la cour en friche …

Toujours est-il que désormais le restaurant a su faire revivre ce lieu mystérieux et que le Prince Noir renait de ses cendres pour nous régaler !

Ce soir-là, nous avons découvert la toute nouvelle carte du chef Vivien Durand avec un menu Identité en 4 plats et son accord mets et vins.

1 étoile au Guide Michelin 2017, le restaurant propose une cuisine fortement inspirée du Sud-Ouest tout comme son accent 😉

Derrière les pierres du bâtiment imposant, un intérieur résolument moderne nous accueille !

Mais pour débuter, rien de mieux qu’une flûte de champagne Krug grande cuvée brut millesime Mélange

pour accompagner nos amuse-bouche résolument tournées vers une ambiance tapas

Entrée  Huîtres poulpe et bouillon Pétoncle gratiné et beurre persillé

ravioles de sole

bouchée au céleri et à la truffe avec ses 2 jus

Puis une viande d’une tendresse infinie …

fromages

Pour les accords mets et vins :

Région beaujolais la grande rose fleurie 2013

Meursault 2014 grand cru

et le clou du spectacle un Chateauneuf du Pape Grande réserve 2009

avec un petit rafraichissement succulent avant le dessert.

dessert

Un brin de vintage pour les nostalgiques !

Voyez bien que ce restaurant ne fait rien comme les autres ! 😉

 

Restaurant le Prince Noir

1 rue du Prince Noir 33310 Lormont

05 56 06 12 52

 

 

LA PAUSE FEMININE

Gagner du temps en faisant des trucs qui prennent moins de 10 minutes chrono ou Comment être efficace même en situation d’attente

J’ai souvent des journées avec des « trous » : non je ne vis pas dans un gruyère, c’est juste que j’ai un planning un peu atypique qui me permet de rentrer chez moi pour de plus ou moins longs créneaux.

Souvent je retourne chez moi 20 minutes après l’école avant d’aller faire une séance, puis je reviens le midi, je repars à 13h faire quelques courses, je reviens à 14h30 puis je repars à 15h15. Idem le soir, où je retravaille parfois après le repas. Et quand je ne reviens pas à la maison, j’ai parfois 10 minutes à « attendre ».

Vous aussi vous avez sûrement 10 minutes quelque part dans votre emploi du temps où vous vous dites  » mais en 10 minutes je n’ai le temps de rien faire, cela ne vaut pas la peine que je fasse quoique ce soit … »

Sauf que … n’hésitez pas à lancer le chrono : on peut faire beaucoup de choses en 10 minutes, si on le prend comme un petit défi 😉

Mais surtout on se met en mode « efficace » quand on joue contre la montre.

img_8062

Chez soi : Vous n’avez que 10 minutes avant de partir chercher les enfants à l’école, avant de repartir travailler ou d’aller à un rendez-vous ?

  • Lancer une quiche / tarte salée / recette express : vous n’aurez que la cuisson à faire le soir venu.
  • Eplucher les légumes pour la prochaine soupe. S’il reste du temps sur le chrono, pelez et coupez-en un peu plus et mettez le surplus au congélateur, ce sera une soupe encore plus rapide la prochaine fois 😉
  • préparer le menu de la semaine, vous trouverez pleins d’idées dans le livre « On fait quoi pour le diner ? »

  • faire la liste des courses : un petit coup d’oeil dans le frigo, dans le garde manger, les placards, et à votre menu de la semaine. (on n’oublie pas de regarder s’il y a une sortie scolaire de prévu, un anniversaire, ou des amis qui viennent dîner )
  • Passer un coup d’éponge sur votre plan de travail, évier, mettez ce qui traine dans le lave vaisselle ou laver les 3 bols sales à la main : ça prend peu de temps mais ce sera ça de moins quand vous aurez besoin de vous installer en cuisine ou si vous rentrez tard ce soir, vous trouverez ça tellement agréable d’avoir la vue dégagée sur une cuisine propre.

img_5128

Dans la voiture : En attendant que votre fille sorte du collège, que le service de la mairie ouvre, que votre maman arrive à l’arrêt minute de la gare où vous êtes venus la chercher …

  • vider les vide poches, portières, sol : ramasser tous les papiers qui trainent ou autres surprises.
  • trier la boite à gants : CD, constat, éthylotest ( attention aux dates de péremption) …
  • vérifier le kilométrage pour la prochaine vidange, révision, et planifier le rendez-vous, idem pour le contrôle technique, l’assurance auto : ça prend deux minutes à repérer et appeler, et ça peut faire économiser du stress et de l’argent au prochain contrôle de police.
  • faire un comparatif en ligne pour votre assurance auto tant que vous avez tous les papiers sous la main : c’est peut-être le moment de payer moins cher 🙂
  • laisser un livre dans la voiture : plutôt un bouquin factuel ou documentaire qu’un roman, quelque chose qui se lit par chapitres, sans se sentir frustrée quand il faut arrêter sa lecture 😉

sac-griottes

A l’extérieur : attente chez le doc, avant une réunion, un rendez-vous, devant l’école …

si vous avez internet sur votre smartphone, vous allez pouvoir vous éviter de retourner sur l’ordi le soir :

  • trier ses mails
  • trier ses photos
  • lire un article que vous aviez mis de côté comme celui-ci par exemple 😉
  • faire une to do list du quotidien : pour mieux se libérer l’esprit ensuite.
  • faire une to do list agréable : pour se rebooster !

Mais ces 10 minutes elles peuvent aussi servir à … RIEN !

Juste se détendre, lire une page de magazine en sirotant un thé, regarder les nuages passer, rêver et souffler.

img_5118

Alors faites de ces 10 minutes ce que vous voulez ! 😉

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Le Chapon Fin : un accord mets et vins divin sous une architecture historique bordelaise

img_9628

Le Chapon Fin, autant dire que c’est un lieu mythique : une institution.

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (4)

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (1)

Point de rendez-vous d’illustres visiteurs tels que Toulouse Lautrec, Sacha Guitry ou Sarah Bernhardt, le restaurant connait un grand succès dès sa création.

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat

D’autant plus que son architecture intérieure est surprenante grâce à Cyprien Alfred Duprat créateur du décor en pierre reconstituée (mais si souviens-toi, nous avions découvert une partie de son oeuvre et ses projets ambitieux pour Bordeaux, lors d’une expo-atelier avec les enfants au musée des arts décoratifs et du design ! ). On peut retrouver le même style au bar Castan.

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (2)

Le lieu a toujours été un restaurant depuis 1825 et c’est donc un incontournable pour découvrir une cuisine d’exception à deux pas de la place des Grands Hommes.

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (5)

Ce soir là nous avons fêté mon anniversaire avec quelques mois de retard et nous nous sommes embarqués dans le Menu Confiance cuisiné par le chef Nicolas Nguyen Van Hai et son accord mets et vins suggéré par le Chef Sommelier, Jordan Aniorté.

  • Émulsion betterave aux agrumes

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (8)
– Burrata au basilic, coques et ketchup maison – grave blanc / autrichien

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (10)
– Écrevisses californienne déglacées aux cognac, girolles, oignons nouveaux

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (11)
– Turbo de Noirmoutiers artichaut citron noir d’Iran, épices // pessac-leognan couhins lurton, nouvelle Zélande 100% sauvignon les 2

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (12)

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (13)
– Bœuf wyegu (Japon) oignons rôti, sauce basilic échalote, carotte.

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (14)
– Plâteau de Fromages : Shropshire (anglais), sainte maure de Touraine (vache), Suisse (appenzeller)

chfin

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (15)

  • Glace et Créme Renversée de Miel de Dianne Page et Mousse Romarin

chfin3

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (18)

chfin2

  • Petites douceurs avec le café

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (19)

Nous avons beaucoup discuté avec le chef sommelier , à propos des vins qu’il nous faisait découvrir tout au long de notre voyage gastronomique, et à la fin du repas nous avons eu la chance qu’il nous propose de visiter la cave ! Un lieu exceptionnel pour tout amateur de belles bouteilles.

chfin4

Le Chapon Fin reste une valeur sûre pour une très grande soirée d’exception en amoureux.

A réserver : la table dans l’alcôve centrale qui donne de l’intimité tout en ayant la vue sur toute la salle.

Menu confiance : menu en cinq saveurs 89 euros + 39 euros vins

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (7)  le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (9)            le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (21) le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (22)

Le Chapon Fin

5 rue Montesquieu, 33000 Bordeaux

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Le Restaurant Julien Cruège à Bordeaux : derrière le petit portail, la grande cuisine

restaurant-julien-cruege-bordeaux

C’est entre copines que nous sommes allées découvrir cette adresse « restaurant Julien Cruège » : très confidentielle derrière son portillon, on découvre une terrasse puis une salle modulable au décor très design.

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (5)

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (2)

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (6)

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (11)

Les tables sont espacées : idéal pour un repas en amoureux, pour se sentir comme chez soi !

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (13)

Le service est détendu, rapide.

Le menu à 31 euros offre le choix entre 2 entrées, 2 plats et 2 desserts : produits frais obligent !

Mais c’est déjà un bel échantillon de la cuisine du chef Julien Cruège qui nous régale à chaque bouchée.

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (1)

L’entrée :

crème froide de concombre au lait de coco et gambas

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (17)

Le plat : le boeuf sauté soja citronnelle

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (18)

ou le Pavé de merlu rôti aux piments doux, jus d’herbes, huile à la vanille

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (20)

Le dessert : mousse glacée calamansi, biscuit cajou, caramel au beurre salé

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (21)

On aime la décoration, le calme, la simplicité, et la cuisine fine mais copieuse qui ne déçoit pas !

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (7)

Un très bon rapport qualité prix pour s’offrir de la grande cuisine accessible, mais qui ne sacrifie rien à la qualité du service et des produits.

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (10)

La possibilité d’un repas de groupe très intimiste en fait un restaurant à découvrir d’urgence !

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (14)

Bravo au Chef et à son équipe !

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (22) restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte

Restaurant Julien Cruège

245 rue Turenne, 33000 Bordeaux

BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, Resto

Le Restaurant Côté Rue : modernité et classe pour un repas en amoureux à Bordeaux

Tout nouveau tout beau, le Restaurant Côté Rue, c’est une pépite dans le centre de Bordeaux !

Un soir sans enfant, il ne faut pas se rater ! C’est une occasion unique de se faire plaisir et d’aller découvrir de nouvelles saveurs !

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-8

Un prix ultra raisonnable de 40 euros pour un menu dégustation le soir, avec un chef qui confectionne ses plats devant vous dans sa cuisine ouverte ultra canon.

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-2

 

 

 

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco(c

Il va même couper ses aromatiques sur le rebord de la fenêtre : du 100% Live ! 😉

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-aromatique

Une déco classe : les tables sont magnifiques ! (je veux la même chez moi !! ;-))

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-6

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-table

L’ambiance est très cosy malgré un look épuré, et chaque table garde son intimité tout en pouvant profiter du spectacle du chef.

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-vue-salle

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-chef-ouverte

Les plats sont d’une grande élégance, on se régale du début à la fin.

Même le pain est succulent et fait maison : une foccacia à déguster avec une huile d’olive en guise d’apéritif !

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-pain

Il y a fort à parier que très vite, le Restaurant Côté Rue va être pris d’assaut et gagner en notoriété.

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-scandinave-epuree

La carte change au gré des saisons, et promet de belles surprises.

Nous avons eu la chance de déguster ce soir de juillet :

La carotte, riz soufflé, menthe (mon gros coup de coeur ❤ )

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-puree-carotte

Le maigre rhubarbe céléri

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-menu

Le merlan de Black Angus , sa déclinaison de choux et son jus court infusé aux baies de génièvre (une découverte cette viande d’une tendresse folle ❤ )

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-plat

L’abricot chocolat (moi qui ne suis pas très « dessert », c’est vraiment le genre de dessert que j’apprécie : ultra frais et pas over sucré )

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco

 

Bref, vivement que les enfants repartent chez les grands-parents 😉

 

Restaurant Côté Rue

14 Rue Paul Louis Landes, 33000 Bordeaux / 05 56 49 06 49

 

 

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-confort      cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-7  cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-9