DIY tutos brico, ZERO DECHET

5 idées de cadeaux pour un Noël Zéro Déchet et Minimaliste

Noël continue chaque année à être une Foire à la surconsommation.

Acheter pour mettre des paillettes dans les yeux des petits et grands ?

Et si vous pouviez aussi trouver des idées qui fassent plaisir sans pour autant remplir votre poubelle d’emballage, faire venir du bout du monde des objets fabriqués avec des matériaux mauvais pour la santé et la planète, offrir des jouets ou produits qui finiront à la poubelle au bout de quelques mois ou semaines … Il y a plusieurs façons de faire plaisir et de faire des cadeaux, même si votre enfant croit encore au père noël, et encore + avec les ados qui comprendront aisément que pour le prix d’un jeu vidéo neuf, ils en ont 2 ou 3 d’occasion par exemple, et adultes qui découvriront votre créativité et seront peut-être convaincus par votre démarche.

Voici une liste non exhaustive d’idées pour éviter les magasins bondés :

  • faire un kit gourmand : en bocal, ils dépanneront les après midi de flemme, et on vous remerciera pour cette bonne idée qui sauvera un goûter ou permettra une soirée cocooning. Idée toujours appréciée par les instits entre autre.

  • offrir une place de concert / spectacle , week-end en cabane : un cadeau immatériel c’est moins d’embarras, + de bons moments partagés, + de souvenirs et moins d’emballage et de placards pour les ranger. Pensez aussi au soin visage, au restaurant, à l’escape game, ou même un atelier dégustation à l’école du vin de Bordeaux par exemple.

  • acheter chez un artisan créateur ou fabriquer des lingettes lavables, des bouillottes, des sacs à vrac ou à baguette, un tawashi … autant de cadeaux utiles, faits maison, et qui peuvent inspirer celui qui le recevra pour réduire ses déchets petit à petit

  • offrir des plantes dont vous aurez pris soin de préparer les boutures depuis des mois : décorer un joli pot de terre, planter vos graines, boutures, et à l’heure venue du petit papa noël, vous pourrez offrir des herbes aromatiques, de jolies plantes … pourquoi pas faire un terrarium personnalisé ? Une attention particulière qui, je suis sûre, touchera vos proches par le temps que vous y aurez passer à le concevoir et l’intention derrière les décorations minutieuses que vous y apporterez, surtout qu’on en trouve en jardinerie à tous les prix.

  • fabriquer des bougies, savon, gommage, cosméto : si vous vous lancez dans la confection maison de vos produits de soin, vous pouvez en faire également en prévision des cadeaux de noël en ajoutant une étiquette + fun ou en choisissant un contenant + séduisant … Parfois ce que l’on trouve en magasin n’a pas meilleure allure qu’un cadeau home made bien décoré. Pensez à récupérer tout au long de l’année des pots vides, des papiers aux illustrations qui vous inspirent … Le moment venu vous pourrez créer votre propre gamme de soins à moindre coût et sans remplir un caddie au supermarché. Ou acheter à des créateurs ou artisans qui fabriquent avec des produits sains et en petite quantité.

  • chiner du seconde main, d’occasion : un sac à main en cuir un peu patiné est encore plus joli qu’un tout neuf, un cachemire déjà utilisé devient encore plus doux, un jean d’occaz s’assouplit plus vite, les livres ne se démodent jamais (une collection Harry Potter revient bien moins cher et on peut ainsi avoir tous les tomes pour le prix d’un seul neuf parfois). Pensez aux recycleries, aux vide-greniers, comme par exemple pour de la vaisselle.

Pour les emballages, pensez à réutiliser des sacs en papier que vous pouvez customiser, ou mieux, emballez dans du tissu, des vieux foulards  (j’en ai acheté 5 sur Vinted de toutes les couleurs pour toutes les occasions dont un rouge et un vert qui font très « noël »). Si vous chinez des étoles ou des torchons cela fera même un cadeau avec le cadeau, si récupérer votre tissu vous gène ou semble mal perçu. Pensez à des taies d’oreiller qui peuvent aussi servir de papier cadeau ou un vieux jean pour une bouteille de vin !

Bref la seule contrainte pour consommer différemment c’est l’organisation en amont. Mais faire un cadeau à ceux qu’on aime ne devrait jamais se faire au pas de course à la dernière minute pour se jeter sur le premier cadeau que l’on croise … Alors si on prend la peine de vraiment s’investir dans cet acte d’offrir et de faire plaisir, on allège non seulement le porte-monnaie, on gagne du temps pour créer chez soi, et on change notre façon de consommer.

J’espère que cet article vous aura donné des idées. N’hésitez pas à me laisser en commentaire vos idées ! J’aime toujours autant lire vos astuces !

Et vous, vous prévoyez quoi pour un noël + responsable ?

 

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?