LA PAUSE FEMININE

Les 5 trucs que j’ai le plus utilisés en tant que maman ( objets et astuces) : quoi offrir à la maternité ?

Ce mois-ci, après le sac, les voyages, et le thème de la NAISSANCE (pour ma part celui d’une entreprise), la mini team Bordeaux a décidé de vous confier ces 5 trucs et astuces les plus utilisés en tant que maman, mais également les objets qui nous ont parus les plus utiles et donc qu’on aime offrir pour une jeune maman et son tout nouveau bébé !

Fort est de constater qu’à la maternité tu as droit à tout un tas de cadeau pour ton enfant qui parfois ne te serviront pas du tout ( un tire lait si tu n’allaites pas par exemple) ou que tu ne pourras mettre qu’une fois à ton tout-petit ( le pyjama taille naissance on en parle ? ) ou que tu ne souhaiteras jamais utiliser (le mouche bébé) ou lui mettre ( l’ensemble à carreaux de Tante Germaine taille 6 mois ramené de son voyage en martinique).

Mais il y a des indispensables que tu ne soupçonnes pas au premier abord, ou de simples astuces qui peuvent te changer la vie.

Voici ce qui pour ma part m’a le plus servi pour mes deux bambins :

  • le mini plaid ou la couverture taille bébé : celle que j’avais n’était ni trop fine ni trop épaisse (parfaite pour la plier en 4 dans le sac à langer ou dans le bac sous la poussette, idéale pour la positionner sur bébé quand il s’endormait, ou bien à déplier lorsque nous avions oublier le nécessaire imperméable pour allonger bébé et pour changer la couche. A choisir dans une matière qui se lave facilement (un polaire c’est l’idéal car cela sèche vite en plus, mais éviter en matière synthétique pour l’éléctricité statique). Bref on y pense jamais assez mais ce simple bout de tissu épais peut te suivre dans toutes tes aventures ! En plus tu pourras la faire personnaliser, broder, et ce sera un cadeau qui se gardera longtemps ! (la notre a été recyclée pour le chat 😉 rien ne se perd 😉



  • les plats surgelés pour la maman ! Oui oh j’avoue que bien sûr que quand tu frôles le burn out l’idéal c’est du fait maison, des bons légumes bien cuisinés pour reprendre des vitamines et retrouver la ligne … WHAT THE FUCK ? Non quand tu es en manque de sommeil, de temps, de vie sociale (un joyeux combo) tu as juste envie de comfort food vite prêt et surtout de tes plats préférés même le midi (surtout le midi : quand tu es seule avec un bébé qui ne dort QUE collé à toi). Alors offrez des bons d’achat chez Picard ! C’est mieux si tu peux offrir un chef à domicile mais déjà je peux te dire que si j’avais eu un livreur Picard qui m’aurait apporté un couscous surgelé ou des macarons les premières semaines de mes enfants, j’aurais été capable de lui pleurer de joie dans les bras ! Alors je sais je renie tous mes principes du Zéro déchet mais quelques semaines de ces petits plats peuvent permettre justement de récupérer mieux pour ensuite passer à une étape plus sereine de sa vie.

 

  • Prendre une aprem pour soi : coller bébé à Papa ou quelqu’un de confiance et s’autoriser d’aller lire sur un banc dehors au soleil, s’offrir un massage, un ciné, ou juste aller dormir 😉 On ne le dira jamais assez, mais prendre soin de soi c’est pouvoir ensuite mieux s’occuper de son bébé. Mais il n’est pas toujours facile d’éloigner la culpabilité : celle que l’on ressent dans le regard des autres ou des petites phrases assassines (« ah mais comme tu travailles pas, pourquoi tu le fais garder une aprem ? ») ou celle que l’on se met toute seule … la pire !


    • les chaussons cuirs souple : oui je devais en parler car si tu n’es pas maman tu ne réalises pas le calvaire et le nombre de fois mises bout à bout où ton bébé perd ses chaussures ou ses chaussettes … tu sais les trucs super mignons que tu as acheté pendant ta grossesse en imaginant ses petits petons dedans ? Ouais beh ses petons ne font que mouliner et RIEN ne tient à ses pieds démoniaques ! RIEN sauf Les chaussons en cuir souple : moi mes chouchous c’était ceux de la marque Robeez ! Je les ai presque collectionnés : super qualité, des dessins et couleurs trop funs. Ils ont ensuite fait d’autres enfants et ils sont toujours en très bon état, même après des lavages en machine ! Bref si tu veux offrir des petits chaussons trop mignons : choisis ceux là, c’est une valeur sûre !



  • des lingettes lavables super canons et supers écolos : parce que c’est toujours plus facile de passer aux lingettes lavables qu’aux couches lavables (même si je l’ai fait pour mon 2ème car cela me tenait à coeur, cela reste un véritable engagement et surtout pas évident en sortie). Les lingettes lavables, elles, tu pourras les utiliser pendant des années, et les ajouter aux bavoirs et autres serviettes de toilettes et torchons : donc cela ne te fera pas de machines en plus au final mais par contre un vrai gain financier, déchet, et surtout c’est tellement plus joli et respectueux de la peau que les lingettes jetables ❤



Retrouvez les autres articles du thème du mois sur les blogs de la Team Bordeaux !

Mamourblogue, Dress me and my kids, Modaliza photo, Maman au balcon, Mummyaddict, Julie Podecolle My happy balance, Charly Chouquette, Le blog de Vio, Chroniques de maman, ainsi que la vie d’une curieuse et Guiomarix !

Publicités
LA PAUSE FEMININE

Naissance : comment créer son entreprise ou 5 conseils pour monter sa boite

Ce mois-ci, après le sac, et les voyages, la mini team Bordeaux a choisi le thème NAISSANCE !

Vaste sujet que chacun interprétera à sa façon, mais pour ma part, je souhaitais éviter de vous parler de mes épisiotomies et des contractions insupportables 😉

j’ai choisi de me pencher sur les nombreuses questions que je reçois sur la création d’entreprise.

Car oui c’est une naissance et la preuve en est que je considère mon entreprise comme mon 3ème bébé, vu que je n’en aurais pas d’autres

Je compare souvent la création d’une entreprise avec la naissance d’un enfant car on passe par de nombreuses phases qui, pour moi, se sont apparentées à la maternité.

5 ans de recul me donnent la légitimité de te parler d’un beau gros tabou : la création d’entreprise !

Cet Eldorado dont tu rêves parfois, mais que tu croies inaccessible, tu peux le vivre mais prépare-toi, la vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille …

Voici mon petit mode d’emploi avec quelques questions à se poser pour savoir si on est prêt et surtout comment ne pas flancher dans la phase de création :

  1. Croire en son idée : Oui je sais cela peut paraître bête vu comme ça, mais même si tu vas douter de toi, des interlocuteurs, de tout, tu ne dois pas douter de ce que tu fais ! Oui emballe toi, sois rêveur, utopiste ! Vois grand, vois loin, I believe I can fly. Tu dois être le premier persuadé que ce que tu proposes a une raison d’exister. Tu dois croire en ce que tu veux faire / vendre car comment convaincre les autres si toi même tu n’es pas convaincu. Pour cela, passe au 2.

2. Etre objectif : oui ton projet est génial (et tu dois en être convaincu, voir 1.), oui c’est certainement le meilleur truc qu’on est inventé depuis les verres à vin d’un litre, mais tu dois aussi y voir tout ce qui pourrait ne pas plaire aux autres. Aussi cherche tous les défauts que l’on pourrait te mettre sous les yeux, tous les côtés négatifs et inconvénients de ton idée, et démontes les arguments un par un. Oui il te faut chercher tout ce qui pourra faire tiquer le client, et que l’on pourrait te servir comme opposition, ainsi tu te prépares un peu à t’en prendre plein la tronche et c’est mieux si c’est toi qui penses à ce genre de choses plutôt qu’un banquier un samedi matin juste avant la signature d’un prêt essentiel à ta création ou qu’un futur gros client que tu auras mis 3 mois à démarcher.

3. Redescente sur terre : Je t’ai dit de voir grand et de rêver, puis de penser à tous les méchants qui voudraient démonter tes idées une par une. Maintenant on passe à la phase où tu dois devenir réaliste et tu dois confronter tes rêves de grandeur avec le monde extérieur qui ne ressemble pas au pays des bisounours, et où tu dois t’adapter.

Ton projet évoquait direct 3 salariés, et si tu pouvais démarrer avec un seul au début ? même si ça te demande beaucoup plus d’heures de travail à toi, ou de vendre quelques références en moins.

Tu voulais un local de 100 m2 en plein centre de Bordeaux ? Et si ça pouvait fonctionner dans la proche périphérie avec une boutique de 20 m2 ?

Bref plutôt que te ramasser parce que tu as voulu tout donner d’un coup, prévois une évolution sur 2-3 ans et laisse toi le temps de grandir, au lieu de griller toutes tes cartouches dès la première année et devoir dire au revoir à ton rêve parce que tu as eu la folie des grandeurs.

4. Auto-forme toi un max sur un max de choses : Certes tu auras peut-être les moyens ou l’obligation d’avoir un comptable dès les premiers mois, mais comprendre comment cela fonctionne te permettra de voir où tu vas sans le solliciter tous les jours, et pouvoir réctifier le tir si besoin.

Chacun son boulot oui, et tu n’es pas graphiste : mais dans un premier temps, paie toi ces services pour les essentiels de ta com’ et essaie de faire tes petits supports toi-même quand ils te permettent d’être réactif. Tu pourras t’offrir les services d’un community manager pour gérer ta page facebook ( contactez-moi au mail pteapotes@free.fr, idem pour de la rédac 😉 ) mais dans un premier temps, rien ne t’empêche de comprendre à quoi servent les réseaux sociaux et comment tu peux commencer à parler de ton projet.

5. Mange, dors, vis « création d’entreprise » : si tu fais déjà les 4 premières phases, tu as remarqué, tu es sur un plein temps voire un « jour et nuit » sur ton projet. Je te le dis d’entrée de jeu, cela ne s’arrêtera plus jamais si tu vas au bout de ta création d’entreprise.

Un chef d’entreprise est en veille perpétuelle, un chef d’entreprise a toujours un oeil sur le business des autres, un chef d’entreprise n’est jamais en vacances car même en vacances il pense à de nouvelles idées pour son entreprise, il ne décroche jamais, il dort mal si son entreprise va mal (où vais je trouver les fonds? comment attirer de nouveaux clients ?), il dort mal si son entreprise va bien (c’est trop de bonheur ce nouveau contrat ! Je suis tellement excité par tous ces nouveaux projets qui se profilent !).

Bref si tu veux compter tes heures, avoir 5 semaines de congés par an, des RTT, des congés maladies quand tu as de la fièvre, passe ton chemin ou dis-toi du moins que ce ne sera pas possible. Si ensuite tu y arrives, ce ne sera que du bonus ! 😉

Est-ce que tu as des question sur la création ? N’hésite pas à me dire en commentaire si cet article te parle ou si tu as envie d’échanger encore sur ce sujet.

Retrouvez les autres articles du thème du mois sur les blogs de la Team Bordeaux !

Mamourblogue, Dress me and my kids, Modaliza photo, Hautes comme 3 pommes, Maman au balcon, Mummyaddict, Julie Podecolle My happy balance, Charly Chouquette, Le blog de Vio, Chroniques de maman, ainsi que la vie d’une curieuse et Guiomarix !

BORDEAUX EN FAMILLE, CULTURE, LES ACTIVITES KIDS

Les ateliers « pour créer » de l’Institut Bernard Magrez : un pochoir comme Banksy

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-2

L’institut Bernard Magrez organise régulièrement des expositions artistiques.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-4

Que ce soit de la photographie, des sculptures ou des peintures, chaque fois on découvre de nouveaux artistes et on s’émerveille devant ceux que l’on connait déjà.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-9

Mais saviez-vous qu’ils organisent également des ateliers pour créer ?

Sur le modèle d’un artiste et selon sa technique, on apprend à réaliser sa petite oeuvre personnelle.

Les animations sont aussi variées qu’il y a d’expression d’art.

Apprendre à capter un regard en photo, s’initier au travail à l’encre, ou fabriquer un mobile, chacun y trouvera son compte en fonction de ce qui l’attire et l’inspire.

Ce jour-là, enfants et adultes étaient réunis autour d’un artiste populaire de street art : Banksy.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-11

Mes enfants avaient entendu parler de cet artiste à travers le livre « ils / elles ont changé le monde » (éditions De La martinière Jeunesse).

Ils ont été passionnés par son histoire d’anonymat, d’art de rue, de peinture.

Le choix du thème de notre atelier était donc évident : on découvrirait comment utiliser la technique du pochoir pour faire une peinture à la « Banksy ».

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-14

Après avoir sommairement découvert l’expo et l’oeuvre de Banksy présente, l’animatrice a présenté le matériel disponible pour créer son tableau.

Elle aide sans faire à la place et permet à chacun de fonctionner en toute autonomie.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-32

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-22

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-31

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-39

Tout le matériel est fourni et chacun repart avec son oeuvre.

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-41

Mon fils a donc réalisé un Minion façon Banksy, avec une légère touche Mary Poppins 😉

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-40

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-25

L’atelier dure 1 heure.

Tous les mercredis et dimanches à 15h

tarif adulte 12 euros

Tarifs enfants et adhérents (goûter compris) 10 euros

Renseignements et réservations sur le site de l’Institut Bernard Magrez

atelier-banksy-institut-bernard-magrez-kids-pochoir-streetart-bordeaux-pteapotes-1

HUMEURS HUMOUR

Ecrire : ma peur, mon bonheur

IMG_5857

Avoir peur d’avancer et avoir peur de ne pas arriver au bout.

Vouloir connaitre la fin et vouloir ne jamais finir cette histoire.

Cela fait des années que dans des tiroirs et des disques durs s’accumulent des débuts, des milieux mais jamais de fins.

Depuis toujours je crois … Dès que j’ai su tenir un crayon et former des lettres, j’ai commencé à écrire. Des poèmes, des fables, des nouvelles, des correspondances … Accumuler les carnets entamés, les histoires inachevées, je ne m’en suis jamais lassée.

Puis tant que l’on n’est pas allé au bout, tout reste possible.

Mais aujourd’hui je veux vaincre ma peur. Car oui, j’ai peur, très peur.

Quand on est en train de donner vie à son rêve, on a peur de se décevoir soi-même, décevoir la petite fille que l’on était, décevoir les promesses que l’on s’est faites … et en même temps si on ne va pas au bout du rêve, on sait qu’on ne pourra jamais dire « je l’ai fait ».

La peur me paralyse, me ralentit, me fait faire tout sauf ce que je devrais. La peur m’empêche de vivre ce rêve …

Peur de ne pas correspondre à l’image que l’on se fait de moi, peur de décevoir chacun de ceux qui croient en moi, souvent même plus fort que moi j’y crois.

Mais tellement de bonheur de sentir les mots prendre vie.

Les touches du clavier, les pages des carnets se mettent bout à bout pour m’emmener sur la route de mes rêves et de mes envies.

Ne pas voir les heures passées quand je suis entraînée par les idées, les personnages, l’inspiration …

Ne pas comprendre pourquoi cela me rend si heureuse et tellement complète de pouvoir exprimer à travers d’autres ce que j’ai ressenti à certains moments de ma vie, ou ce que j’aurais aimé dire tout haut quand je l’ai pensé tout bas.

Pouvoir partir et revenir de toutes les destinations en quelques chapitres, être un vieil homme nostalgique, une jeune femme célibataire, avancer et remonter le temps, voyager dans les existences irréelles de personnages nés dans ma tête.

Ne pas réussir à expliquer pourquoi, au fond de moi, je dois aller au bout, malgré tout, malgré moi, même parfois.

Alors même si ce chemin je dois le parcourir seule sur les pages blanches à noircir, même si c’est un projet personnel et intime, j’ai besoin de savoir que vous êtes là.

Que quelque part quelqu’un attend et croit en moi.

Que je trouverai du soutien dans ma chute, des gens pour partager l’aboutissement, du réconfort dans le doute, du partage dans la joie …

Ecrire c’est tellement pour soi, mais avant tout, tellement pour les autres. Ce travail si égoïste qui ne trouve son existence que lorsqu’il est partagé avec le plus grand nombre.

C’est la rencontre de ces deux contradictions qui rend l’écriture si importante dans ma vie : car je peux être moi avec vous .

IMG_5859

BORDEAUX : Les idées du week-end avec enfants, BORDEAUX EN FAMILLE, SORTIES KIDS

L’exposition Octave De Gaulle, Civiliser l’espace au Musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux en Famille

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (5)

Le musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux a particulièrement à coeur d’ouvrir les portes du musée aux familles.

Nous avions déjà découvert , hors les murs, l’expo Branzi, puis plus récemment après la visite globale du musée, l’expo Alfred-Duprat.

En ce moment, le musée nous emmène dans l’espace. (ce qui faisait un bel écho à l’exposition Odyssée, destination Espace de Cap Sciences désormais terminée)

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique

Les enfants découvrent le travail de designer d’Octave De Gaulle, qui repense nos objets du quotidien pour les adapter aux conditions de vie dans l’espace.

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (4)

Un travail passionnant de recherches qui donne lieu à des prototypes originaux.

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (7)

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (3)

Les enfants sont attentifs, curieux. Ils peuvent poser leurs questions, sont amenés à répondre à d’autres interrogations.

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (8)

La visite ne dure pas trop longtemps et est très accessible.

Boire, lire un livre, autant de choses qu’il faut imaginer pouvoir faire dans l’espace en apesanteur.

Les enfants s’installent ensuite dans la partie atelier aménagée pour eux, afin de réaliser une maquette. Coloriage, découpage, collage : tout y passe afin de leur laisser une trace de cette visite et de les emmener dans les étoiles !

Ils sont récompensés de leurs efforts par un goûter et chacun repart avec sa création !

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (6)

Les visites -ateliers auront lieu également pendant les vacances scolaires de février.

N’hésitez pas à consulter le programme sur la page du Musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux.

madd-bordeaux-musee-arts-decoratifs-design-octave-degaille-civiliser-espace-enfant-atelier-decoupage-visite-explication-ludique-pedagogique (2)

Musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux

39 rue Bouffard

33000 Bordeaux 

 

DIY tutos brico, LES ACTIVITES KIDS

#DIY Un jardin de fées : un monde miniature pour laisser entrer la magie chez vous ! #PteapotesFGxTruffaut #4

Il est temps de vous révéler notre projet secret !

Vous l’avez sûrement compris avec la création de la porte de fées, des chaises miniatures ou du service à thé : nous avons décidé d’accueillir les fées dans notre jardin !

Cette idée a germé pendant de nombreux mois et je suis super fière de pouvoir vous présenter le résultat.

Avec notre petit plan et une liste de quelques indispensables, nous sommes allés chez Truffaut Mérignac où nous avons trouvé tout ce dont nous avions besoin pour réaliser notre projet. Là-bas, il y a tout pour le jardinage, mais aussi pour les loisirs créatifs : bref, tout ce qu’il faut au même endroit ! 😉

Ce DIY ne nécessite pas forcément beaucoup de matériel quand on jardine déjà beaucoup et qu’on est équipé en loisirs créatifs.

Voici ce que nous avions dans notre panier.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante

Notre marche à suivre :

Essayer de faire un croquis sur papier selon l’endroit où vous allez disposer votre mini Fairy Garden.

Commencer par placer la porte, puis faites un chemin de galets ou de graviers. Ceux prévus pour les aquariums sont de taille parfaite et colorés : ils résistent très bien à l’extèrieur. (la ficelle qui tient la porte permet de maintenir l’élément contre l’arbre le temps que ma colle fasse effet ;-))

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (2)

Planter ensuite quelques plantes qui serviront de décors plus imposants, et de couleurs dominantes.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (3)

Installer les premiers éléments qui donnent le souci du détail (une fenêtre, un peu de mousse, une brindille, des branchages pour définir l’allée …)

Ajouter des graviers.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (8)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (25)

Insérer les éléments de décoration (mini plantes, mini pots, figurines, mini mobilier …).

Pour Halloween, nous avons fabriqué des citrouilles en pâte Fimo, un chat noir rôdé et une curieuse tombe avec un crâne intriguée les plus peureux … Une chouette surveille la scène depuis le haut de l’arbre.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (54)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (57)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (52)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (67)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (5)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (70)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (65)

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (29)

Et attendez qu’une fée vienne aménager dans votre jardin !

Il ne vous restera plus qu’à lui trouver un prénom et à décorer sa maison régulièrement.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (71)

Prenez plaisir à observer avec vos enfants et à faire vivre cette part de magie que vous venez de créer …

N’hésitez pas à y ajouter des éléments pris dans la nature (petites pommes de pins, glands, feuilles, coquillages, cailloux …) qui rendront ce mini jardin encore plus vivant et réel.

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (76)

Amusez-vous bien !

Si vous faites un jardin de fée, envoyez moi vos créations à pteapotes@free.fr ! Je les publierai et qui sait ? Peut-être qu’un concours verra le jour 😉

 

ANGLAIS, HUMEURS HUMOUR

A toi, mon 3 ème bébé …

Toi, mon 3ème bébé, que je ne soupçonnais pas un jour pouvoir créer …

Je savais l’ampleur du travail que tu allais représenter, j’avais déjà 2 enfants à m’occuper, alors avec toi en plus, comment gérer, s’organiser ..

Puis un jour, j’ai décidé. Oui j’étais prête, il y aurait un 3ème.

Toi, mon 3ème bébé, créé dans les retranchements de ma confiance, le fin fond de mes doutes, au coeur de mes tripes d’angoissée. Je me souviens encore des heures, des jours à te chercher un nom, me le répéter, ne pas être sûre, ne pas savoir si tu allais voir le jour, tenir bon.

Toi, qui me prend tellement d’énergie, parfois un peu trop, qui me fait passer des nuits blanches avec des réveils en sursaut, qui remet en question sans arrêt mon quotidien, qui me fait m’interroger en permanence « ai-je pris la bonne décision ? pourquoi je n’y arrive pas aujourd’hui ? comment cela va t-il se passer demain ? et si ça ne marchait pas ? ». Toi, qui me gâche parfois mes vacances, mes week-end, mes soirées, car oui, tu me prends du temps, mais j’aime m’occuper de toi.

Bien sur, tu as suscité de nombreux compliments, car c’est vrai que tu es beau, que tu étais attendu, et que je t’ai porté dans mon coeur et dans ma tête pendant des mois avant de te montrer aux autres …  » c’est un beau bébé ! Laisse lui le temps de grandir ! » me dit-on souvent, car parfois, je suis un peu trop impatiente de te voir évoluer encore et toujours, tenir debout, bien stable.

« Tu as l’air tellement épanouie », oui tu as fait de moi une femme épanouie, mais aussi terriblement anxieuse, stressée.

Pourtant chaque matin, tu fais partie des choses qui me donnent le sourire et l’envie de me lever. Je sais qu’avec toi, je ne m’ennuie jamais, j’apprends encore, à tâtons. Je sais aussi que j’ai fait beaucoup de chemin et que je connais les erreurs à ne plus faire. Je sais que tu me pousses toujours à aller plus loin, à croire en moi, à prendre des risques parce que la vie est courte et la tienne fragile.

Alors, oui, mon 3ème bébé, tu as été chéri et désiré, voulu et choisi, certes ce n’est pas facile tous les jours, mais toi contrairement aux 2 autres, tu restes encore tout petit malgré tes 3 ans et à chaque anniversaire tu es un nouveau né qui repart de plus belle vers l’aventure de la vie professionnelle !

Oui, Happy Birthday mon bébé , mon entreprise, mes P’tea Potes ❤

IMG_3947

Merci à tous ceux qui m’ont soutenu, me soutiennent encore, de près, de loin, d’un mot, d’un coup de main, d’un compliment, d’un encouragement, d’une écoute, et qui me soutiendront encore dans ce projet et dans les autres à venir. Ainsi qu’à tous les enfants que j’embarque dans mon univers et qui se laissent porter avec enthousiasme ! Des bulles de savon et des paillettes sur vous ❤