DECO, DETENTE, Thé Tea

Les 10 plus beaux mugs d’automne pour un thé woodland

Avec le retour de la pluie et la baisse des températures, rien de mieux qu’un thé ou un chocolat chaud sous un plaid à regarder une petite série ou bien à bouquiner un chouette roman 😉

Alors j’ai ressorti quelques uns de mes mugs favoris et je rêve devant d’autres motifs et illustrations qui iraient drôlement bien avec ma collection d’automne.

Je vous ferais un portrait de famille avec toute ma vaisselle spécial saison des pluies 😉

Tu peux les voir sur mes posts Instagram : d’ailleurs n’hésite pas à me suivre sur ce super réseau social où je mets régulièrement des photos mais aussi des stories d’humeur spontanées et à me laisser des commentaires, j’adore pouvoir échanger sur tout ce qui me passionne et l’automne et le thé en font largement partie.

Voici donc mes mugs préférés que j’ai repérés pour cette saison !

L’avantage des tasses c’est qu’on peut certes s’en servir pour boire sa boisson chouchou au coin du feu, mais également dans la salle de bain pour la brosse à dents, dans le bureau pour les stylos, sur la table de salon pour y mettre son nécessaire à dessin ou aquarelle, et même dans la chambre pour y mettre un peu d’eau pour la nuit. Bref je ne me cherche aucune excuse pour m’en offrir de nouveaux, vous voyez bien 😉

Celui-ci j’ai son acolyte d’une ancienne collection : j’adore cette série folklore.

L’automne c’est aussi un peu beaucoup Halloween et les citrouilles

J’adore les ambiances forêt avec les animaux dans une thématique woodland super chaleureuse avec des renards, des hérissons, et bien sûr, mon animal totem : l’écureuil 😉



Les cerfs quant à eux vont nous offrir la possibilité de glisser lentement vers l’hiver et la saison de noël sans en avoir l’air 😉



Et vous quels sont vos mugs préférés ?

Où les trouvez-vous ?

Avez-vous des collections par saison ou par couleur ?

A accompagner avec une recette de muffins d’automne, bien sûr !

Food, MANGER, recettes, Thé Tea

Les muffins de l’Automne façon carrot cake pour Halloween

La pluie et les feuilles mortes ont commencé à envahir doucement le décor des jours d’automne.

Rien de mieux que de regarder tout cela derrière la fenêtre en dégustant un goûter maison, n’est ce pas ?

Ou de revenir se remplir le bidou après une balade en forêt pour voir les couleurs rougeoyantes des arbres ?

Pour ma part, toute cette ambiance me donne des envies de carrot cake comme au Canada, et je suis nostalgique du Québec et de ses parfums de sirop d’érable. Il n’en fallait pas plus pour que je crée ma petite recette perso de muffins d’automne pour l’Halloween comme ils disent là-bas.

Voici donc la recette et les ingrédients :

Pour 6-8 muffins

130 g de carottes (2-3)

100 g de farine

90 g de sucre

2 œufs

1 cuillère à café de levure

1 cuillère à café de cannelle

10 cl d’huile

3-4 cuillères à soupe de sirop d’érable

Préchauffez votre four à 180 °.

Pelez et rapez les carottes.

Mélangez la farine, la cannelle et la levure.

Battre les œufs, le sucre et le sirop d’érable.

Mélangez le tout et ajoutez l’huile.

Ajoutez les carottes.

Mettre dans des moules à muffins pendant environ 30 minutes à 180°.

Dégustez avec un chai tea latte au sirop de citrouille !

J’ai mon moule en silicone depuis au moins 10 ans, je ne sais plus trop d’où il vient. Je crois que le mien est de la marque Lekué, il est de super qualité en tout cas.



N’hésitez pas à enregistrer la recette sur Pinterest pour Halloween et à aller voir mes tableaux d’inspiration pour le Teatime et le goûter.

OENOTOURISME - VINS, Resto

La Chapelle de Guiraud : le restaurant du château Guiraud

Si tu aimes le Sauternes et que tu es un fin connaisseur en matière de vins liquoreux, tu connais probablement le château Guiraud, premier grand cru classé en 1855.

Certifié en agriculture biologique depuis 2011 et très impliqué dans la bioviticulture, le château Guiraud ne se contente pas de produire de grands vins de Sauternes ainsi qu’un Bordeaux blanc sec que j’aime particulièrement, le G de Guiraud.

En effet, la propriété abrite un restaurant : la Chapelle de Guiraud.

Nommé ainsi en hommage à la Chapelle protestante bâtie par la famille Guiraud en 1784, le restaurant propose une cuisine savoureuse élaborée à partir de produits locaux et de saison.

Le cadre est tellement agréable.

Dehors on profite des rayons du soleil et de la verdure environnante.

Mais à l’intérieur, la lumière entre à profusion pour une sensation aérienne avec une vue sur les vignes.

La décoration intérieure signée Charlotte Allard offre tout de suite un sentiment de détente.

Les matières sont chaleureuses, à la fois simple et raffinée.

Pour démarrer cette parenthèse gourmande, laisse-toi surprendre par un cocktail.

Un menu du marché est servi le midi en semaine pour 25 euros : entrée + plat + dessert.

Pour 39 euros, le menu Signature réveille tes papilles.

J’ai eu la chance de le déguster accompagné d’un Château Guiraud 2008.

Un amuse-bouche nous a mis en appétit.

En entrée actuellement tu as le choix entre :

Mousse au fromage de chèvre de chez Madame Deruelle, betteraves et noisettes


ou
Gratton bordelais,
crémeux de moutarde et salade de fines herbes du jardin du Château



Puis en plat entre :

Pavé de poisson sauvage (selon la pêche),
courgettes en texture et beurre blanc safrané


ou
Cochon fermier rôti à la broche,
méli-mélo de légumes du jardin du Château



Enfin en dessert :

Macaron à la vanille, framboises fraîches
ou
Tarte chaude, soufflée au chocolat de Madagascar

De notre côté, nous avons eu un florilège de desserts avec le thé-café gourmand qui nous a permis d’apprécier l’étendue des propositions sucrées.

Un délice !

Vous souhaitez savourer du fromage avec un château Guiraud ? des assiettes et plateau sont proposés à la carte.

L’idéal sera de revenir pour tester un accord mets et vins avec une sélection de 3 fromages affinés avec 3 millésimes de château Guiraud : pour 39 euros l’expérience, voilà une jolie idée de cadeau pour un anniversaire ou noël.

(Ceci est un message pour ma famille : merci ;-))

Merci à la Chapelle de Guiraud et toute l’équipe du Château Guiraud pour son accueil.

DIY tutos brico, ZERO DECHET

DIY : comment créer un terrarium de plantes autonome ou autosuffisant dans un bocal ?

Cela fait plusieurs mois que j’attends le bon moment pour créer un terrarium.

On en voit fleurir un peu partout en jardinerie et magasin de décoration, et lorsque j’ai présenté le DIY tuto du mois sur Toutlevin sur comment recycler un verre cassé, j’ai adoré donner vie à ce jardin miniature.

Alors quand j’ai vu que la rentrée allait pointer son nez, que je voulais garder le moral, et créer des ambiances qui me reboosteraient, j’ai de nouveau pensé à mon envie de terrarium.

Un bocal serait parfait pour mettre sous cloche un souvenir de vacances, tout en me donnant la possibilité de voir des plantes évoluées en toute autonomie.

J’ai choisi volontairement 3 tailles de bocaux pour pouvoir jouer sur les hauteurs et puis pour tester la durabilité du projet en fonction de la contenance.

Les bocaux le Parfait sont pour moi des classiques : leur allure intemporelle va avec toutes les décos.

Il faut que le bocal se ferme car je voulais créer un terrarium qui soit autosuffisant et ne nécessite pas d’arrosage.

Tout d’abord, mettre une bonne couche de gravillons, petits cailloux : j’avais des restes de décoration d’aquarium, ils feront l’affaire.

J’ai également été récupérer quelques cailloux en forêt : pas beaucoup, juste de quoi drainer le fond de mon pot pour éviter que les plantes pourrissent.

Ensuite une couche de terre, terreau, compost : j’ai compté un tiers de la taille du pot en moyenne.

J’ai hydraté ma terre au fur et à mesure pour éviter le surplus d’eau ou devoir arroser ensuite, et ainsi éviter de détruire mon décor.

J’ai planté mes fougères et une autre espèce qui aime bien l’humidité.

Vous pouvez acheter vos plantes en jardinerie et vous faire conseiller sur celles qui résistent en milieu humide et fermé.

Vous pouvez également aller ramasser des fougères, du lierre ou de la mousse en forêt pour recréer un microcosme naturel dans votre bocal.

Ensuite la partie fun consiste à décorer avec des miniatures (Lego, Playmobil, Sylvanian Families, Barbie … j’ai pu fouiller dans le coffre à jouets et recycler quelques accessoires qui attendaient une seconde vie).

C’est encore la saison des vide-greniers, profitez-en pour chiner des figurines d’animaux, des meubles dépareillés, des sets incomplets.

Parfois on vous donnera peut-être même l’objet de votre convoitise : le cas de cette palme de plongée de playmo qui n’avait pas sa paire, le vendeur me l’a offerte sinon elle partait à la poubelle.

Vous pouvez agrémenter votre scénette avec des souvenirs rapportés de vacances : quelques coquillages, bouts de bois flottés, petits galets …

Pensez à ramasser avec parcimonie toutes ces jolies choses que vous trouvez dans la nature : elles ont une utilité pour la biodiversité, alors soyez raisonnables et ne détruisez pas les bords de plage pour votre plaisir personnel en remplissant des seaux de coquillages ou de galets.

Il est également amusant de fabriquer des ambiances en fonction des saisons : un bocal d’automne, d’Halloween, de noël, d’hiver, du printemps, de l’été, d’une passion, d’un thème …

Celui-ci est mon bocal pour accueillir l’automne qui sera bientôt là : ma saison préférée je crois.

Laissez libre cours à votre imagination et imaginez votre monde miniature.

Comme nous l’avions conçu avec notre jardin de fées dans lequel vous pourrez piocher des idées pour fabriquer des éléments minuscules.

J’ai appelé celui-ci « Agen » car il me rappelle un super week-end avec ma cop Sophie à jouer du Ukulélé (enfin, uniquement « Joyeux Anniversaire » en duo, alors que c’était même pas notre anniversaire).

Et celui-ci « Anglet » : parce que c’est ma ville de cœur après Londres et que cela me rappelle les week-end de folie avec ma cop Delphine et surtout notre initiation au surf avec Pauline Ado (et les cocktails de la Paillote bleue aussi !).

Maintenant vous pouvez fermer votre bocal.

Observez-le pendant les premières heures pour l’ouvrir si vous voyez que de la condensation se forme en grande quantité.

Le reste du temps il faudra gérer votre terrarium de cette façon en l’ouvrant quand vous observez une trop grande quantité d’eau sur les parois.

Il faut le placer dans une pièce lumineuse mais pas en plein soleil ni derrière une vitre sous peine de voir vos plantes cuire.

Logiquement vous n’aurez pas besoin de l’arroser plus de 2 fois par an.

Je n’hésiterais pas à vous montrer l’évolution des miens et à ajuster cet article de conseils qui découleront de mon expérience.

Alors vous aimez ? Envie de vous lancer ?

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Le Symbiose : une cuisine savoureuse sur les quais des chartrons à Bordeaux

Bordeaux regorge désormais de restaurants, mais peu sont ceux qui arrivent à innover et proposer une cuisine inventive et savoureuse tout en gardant des prix corrects.

Le Symbiose fait partie de ceux qui nous régalent à moindre coût tout en faisant voyager nos papilles !

Pour 20 euros le midi, c’est un menu complet et copieux qui vous est servi.

C’est au début du quai des chartrons que le chef Félix Clerc offre une carte pétillante avec des produits frais !

Il nous avait déjà ravi au Château de la Dauphine avec un accord mets et vins sublime !

Le décor est sobre, les assiettes sont dans des matières naturelles : la pierre, le bois, le gré permettent de mettre en valeur les mets qui nous sont servis.

Une carte des vins avec de belles propositions : notamment sur des vins étrangers et des conseils avisés !

Ce jour-là nous avons dégusté le menu suivant :

Entrée : Palourdes et harengs fumés , fromage blanc, carottes et capucines

Mon accolyte a pris le Filet de boeuf au saté, brocolis au sésame et pickles

Plat : Pavé de cabillaud, vierge de poivrons, risotto d’épeautre à la crème d’asperge, courgettes violons et petits pois

Mon binôme a quant à elle pris l’option viande avec Ribs de cochon, jus aigre doux, patate douce, daikon, et accompagnements

Pour le dessert pas de jalouses, nous n’avons pas pu choisir autre chose que leur spécialité : la Tarte choco/whisky caramel beurre salé

 

Retrouvez toutes les infos du Symbiose sur leur page Facebook.

Réservations conseillées.

Le Symbiose, 4 quai des chartrons, 33000 Bordeaux

tel : 05.56.23.67.15

DIY tutos brico, MANGER

Le gâteau au chocolat ET COURGETTES qui entube tes enfants pour leur faire manger des légumes !

Pas besoin d’un long discours, tu auras compris qu’ici le but premier était de réconcilier mon fils avec les courgettes (ou plutôt d’essayer de planquer au mieux ce légume pour qu’il en mange enfin et nous aide à écouler le stock qui commence à se constituer dans le jardin).

J’ai de suite été taper dans une valeur sûre : un gâteau !

Ajoutons à cela du chocolat et ni vu ni connu, le voilà piégé !

Pour réaliser ce gâteau au chocolat et à la courgette, il te faut :

  • 1 grosse courgette (en plus la saison vient de démarrer : mangeons de saison et local !)
  • 80g de farine
  • 50g de stévia ( ou 80g de sucre) : la stévia a la particularité d’avoir un haut pouvoir sucrant et moins de calories que le sucre
  • 200g de chocolat (tu peux en mettre 170g ça suffira, mais moi j’aime quand c’est très chocolaté noir ! 😉 )
  • 3 oeufs
  • 2 cuillères à café de bicarbonate (remplace ta levure, mais tu peux mettre 2 c à c de levure)

Préchauffer le four à 180°.

Râper la courgette.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Mélanger les oeufs et la stévia (ou le sucre).

Ajouter ce mélange à la courgette.

Mélanger farine et bicarbonate (ou levure).

Ajouter le mélange oeufs-stévia à la courgette, puis le chocolat fondu. Ajouter ensuite la farine-bicarbonate.

Enfourner 40 à 45 minutes dans un moule à cake en silicone ou préalablement beurré.

 

L’avantage bonus track cerise sur le « piece of cake » c’est qu’il n’y a pas de beurre, pas de lait, et si on met de la stévia à la place du sucre, on obtient un gâteau très gourmand en chocolat et moelleux / fondant avec peu de calories !

Parfait pour les enfants ET les parents pour l’été ! 🙂

J’ai ajouté un mélange de graines et cranberries pour obtenir quelque chose genre brownies/ pudding : moi j’ai adoré, les enfants moins.

Avez-vous d’autres recettes magiques pour planquer les légumes ?

LE BASSIN D'ARCACHON EN FAMILLE

Le Club Plage Pereire : un goût de paradis sur du sable arcachonnais !

club-plage-pereire

La fin d’un week-end ou des vacances a toujours un goût d’éternité : il ne faut pas se louper !

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (2)

C’est de cet instant-là que l’on gardera les souvenirs le plus longtemps, c’est ce dernier coucher de soleil qui brillera dans nos yeux derrière l’écran au bureau, c’est cet air que l’on sentira encore sur notre peau quand la rentrée arrivera …

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (3)

A Arcachon il existe un petit coin de paradis qui te laissera repartir avec ta dose d’énergie positive jusqu’aux prochaines vacances !

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (6)

C’est au Club Plage Pereire (le CPP comme on dit quand on est d’ici) que tu pourras prendre un verre, des tapas ou même manger.

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (7)

La spécialité à l’heure de l’apéritif : la sangria blanche !

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (11)

A 39 euros le pichet tu auras presque 8 verres !

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (8)

A toi de choisir la plancha qui l’accompagnera !

Les pieds dans le sable, le coucher de soleil se posera dans ton verre de Margarita ( 10 euros).

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (14)

Envie de prolonger ? Tu peux choisir une pizza (Je ne les ai pas testées mais elles avaient l’air appétissantes à la table d’à côté ;-)) ou bien d’autres plats à la carte.

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (15)

Attention ! Ce lieu est éphémère : démonté chaque hiver, il se savoure uniquement pendant la saison !

Pensez à réserver !

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (1)

Club Plage Pereire

12 boulevard de la mer, Arcachon

05.57.16.59.13

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (5)

Accès poussette et handicapé à proximité

plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (4)     plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (9)   plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (12) plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (13)   plage-pereire-club-cabane-paillotte-arcachon-cap-ferret-gironde-apéro-plancha-tapas-coucher-soleil-detente-sangria-blanche (16)