Food, MANGER, recettes, ZERO DECHET

5 bonnes raisons de s’organiser en cuisine avec le batch cooking

Vous connaissez le batchcooking ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’une organisation qui permet de faire vos repas à l’avance.

Appelée aussi prep meal, cette méthode a de nombreux avantages lorsque l’on souhaite cuisiner les week-end ou un jour dans la semaine et gagner du temps les soirs après le travail.

Voici 5 avantages et bonnes raisons d’adopter le batch-cooking :

  • pas de gaspillage : on utilise tout, on fait les bonnes portions (peut-être certains soirs il en restera pour la lunch box du midi ou pour un samedi, ou au contraire vous mangerez un fruit en plus en dessert car vous avez une faim de loup, mais de manière générale, on est sur des portions équilibrées en quantité
  • pas d’industriel : + sain, de saison, et local si vous achetez votre frais au marché ce que je vous conseille. Pas de sucre caché ou de graisses saturées : vos repas sont ainsi plus équilibré en terme d’apport et de calories. Vous mangez varié et vous découvrez des nouveaux plats sans pour autant passer des heures en cuisine ou avoir besoin d’ustensiles miracle ou d’être un Top Chef cuistot.
  • pas de stress : vous préparez tout le dimanche en prenant votre temps. Certes le but et la promesse sont de tout faire en 2 heures max, mais au final si les enfants participent et que vous passez un bon moment en famille en cuisinant, c’est une activité comme une autre et ils découvrent ou redécouvrent les légumes et sont fiers de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ! » lorsqu’on se délectera du plat en semaine. Les soirs de semaine, en 10 minutes vous assemblez, vous réchauffez, vous faites cuire, bref une seule étape rapide. Tout le monde peut le faire, même si vous arrivez plus tard.
  • pas de « qu’est ce qu’on mange ? » : le menu est établi. La veille au soir, on vous rappelle même si vous avez une préparation à décongeler. Des recettes simples mais variées et savoureuses on découvre également de nouvelles saveurs les premiers temps. A vous de garder les recettes qui fonctionnent le mieux au quotidien et qui font le bonheur de toute la famille.
  • Cette méthode permet de déléguer, de responsabiliser les enfants, de répartir les tâches. Pour peu qu’on ne s’investisse pas de tout le boulot le week-end et que ce soit l’effet inverse qui se produise (il n’y a plus que vous qui cuisinez pour tout le monde pour toute la semaine le dimanche … alors qu’avant votre mari faisait un repas sur deux … ne vous faites pas avoir 😉 ce n’est pas le but). Mais si le dimanche le plan est clair et précis alors on peut vite trouver un grand confort à préparer à l’avance ces plats et ainsi savourer les moments en famille, et décompresser après le boulot. Les enfants participent à l’élaboration des plats pour la semaine : ils peuvent éplucher ou couper, mixer, bref mettre la main à la pâte. Cuisiner en famille c’est un moment de partage qui finalement peut devenir une activité agréable si on donne à chacun une tâche dans laquelle il se sent à l’aise.

Voici 3 livres pour s’organiser avec la méthode du Batch cooking :

Le plus connu et un des premiers sur le marché a expliqué la méthode avec des menus simples et efficaces : en 2h je cuisine pour toute la semaine.

Je ne le présente pas en détail car c’est celui pour lequel vous trouverez le + d’avis sur le net et sur d’autres blogs.

Je l’ai feuilleté mais pas utilisé.

16 menus hebdomadaires complets, soit 80 repas équilibrés pour toute la famille.

Il mélange des recettes traditionnelles avec un subtil art d’accommoder les restes.

On est sur des menus plutôt classiques. Mais bien expliqué et efficace pour ceux qui n’aiment pas sortir des sentiers battus niveau cuisine et goût.

 

Mes premiers pas en Batchcooking : je l’ai emprunté à ma médiathèque et j’avoue que j’ai été très attiré par le fait que l’on y voit beaucoup de contenants en verre. Mon côté réduction des déchets a été séduite.


13 semaines 78 recettes

Recettes faciles, photos très claires, le déroulé des étapes est bien expliqué.

Le format est un peu grand et on a pas mal de recettes avec viande. Il existe en version veggie.

 

Mon cahier de recettes en mode batchcooking fait partie des cahiers de chez Solar editions que je trouve très pratique.

(J’ai celui sur le pilates et le running, entre autre)

J’adore le format : petit mais costaud ! Ils renferment autant de recettes que les autres « grands » livres : un gain d’espace et rapide à dégainer, du coup aucune excuse pour le laisser dans un placard.

16 semaines de menus organisés par saison, soit 80 recettes

Les recettes y sont bien plus originales que dans les 2 autres livres.

Les photos très jolies sont malheureusement en petit format la plupart du temps mais c’est ce format qui fait qu’il est pratique.

Tout est très bien expliqué. Les recettes s’adaptent aux produits de saison et on note de la viande une fois par semaine (de manière générale) donc j’aime le fait que l’on privilégie d’autres sources de protéines.

Beaucoup d’exotisme, d’épices, d’influence asiatique ou thaï … mais aussi des classiques.

Bref vous l’aurez compris c’est mon préféré des 3.

J’aime aussi la section pour faire son propre menu et donc pourquoi pas créer ses propres formules batchcooking avec les recettes qui marchent le mieux et en y ajoutant vos classiques à vous.

Bref, maintenant, j’ai hâte de m’y mettre à fond, même si on pratique sans le savoir depuis plusieurs années le fait maison d’avance sur 2/3 repas, que l’on fait des conserves, ou que l’on congèle par portion pour mes repas le midi par exemple …

2020 accroche-toi ! Je vais encore augmenter mes scores en organisation 😉

Et vous, vous connaissez le batchcooking ? Vous aimez ce genre de cahier de recettes ?

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, OENOTOURISME - VINS

Les ateliers dégustation de l’école du vin de Bordeaux : une belle idée cadeau !

Vous ou vos proches souhaitez en apprendre plus sur l’art de la dégustation de vin ?

Vous avez du mal à décrypter l’étiquette d’une bouteille ? Vous aimez cuisiner mais vous ne savez jamais quoi proposer comme vin avec vos plats ?

Vous voulez améliorer vos connaissances et sublimer certains accords mets et vins que vous maîtrisez ?

L’école du vin de Bordeaux est là pour vous !

Avec plusieurs ateliers allant d’1 heure à 1 journée, il y en a pour tous les budgets de 20 à 240 euros et pour tous les niveaux et envies.

Les différentes expériences proposées vont de la découverte, à l’atelier gourmand, en passant par l’exploration et même des animations inédites et éphémères en fonction des partenariats du moment.

J’ai eu la chance d’avoir un aperçu condensé de plusieurs ateliers qui m’ont donné un avant-goût de ce que réserve l’Ecole du vin de Bordeaux lors de ses animations et formations œnologiques.

Bien sûr les vins sont de Bordeaux et on y découvre toute la richesse des rouges, des blancs mais aussi des rosés, des clairets et des crémants.

Car la région bordelaise regorge de vignobles différents et surprenants.

Ces ateliers ont pour but de décomplexer le novice comme d’aider le connaisseur à s’améliorer.

L’atelier initiation :

2 h – 32 euros

On y fait un tour d’horizon approfondi du vignoble bordelais, avec les AOC, les cépages, les couleurs, le climat, le terroir, les sols … On y apprend les étapes de la dégustation et puis à base de jeu on découvre les senteurs que l’on retrouve dans les vins. Reconnaître des odeurs permet ensuite de mieux mettre les mots sur ce que l’on ressent à la dégustation d’un vin.

L’atelier Accord mets et vins avec le chef du Mampuku : Epices et vins de Bordeaux, « de la vigne à la table »

5 h – 5 plats et 5 vins – 110 euros

Après l’atelier découverte à l’école du vin, le chef nous accueille dans son restaurant et nous fait découvrir de nouvelles saveurs avec des plats qui réveillent nos papilles et se révèlent changeants en fonction du vin que l’on déguste avec.

pain pita encre de sèche, maquereau mariné, houmous amandes

nouille de sarrasin, yuzu, gingembre, champignons japonais, sauce soja, magret fumé, chou chinois

avec un vin blanc sec : Château Vermont 2018 Entre-2-mers

avec un vin liquoreux : Château Du Cros 2015 Loupiac

Avec un plat d’une grande intensité aromatique, un vin liquoreux matche à la perfection ! Surprenant et agréable !

 

L’atelier vins et fromages :

3h- 49 euros

La fromagerie Deruelle nous propose des fromages à découvrir, d’une grande qualité.

Avec un Salers et un Indanrika du pays basque nous avons dégusté un vin rouge « cap nature » merlot 2017 et un château l’Hospital 2017 graves (mon chouchou en terme de vin blanc sec car il reste fruité et se marie avec un grand nombre de plats de l’apéritif au fromage en passant par des plats épicés, des poissons et même des plats en sauce).

L’atelier choco’ Bordeaux :

3h – 49 euros

Autour de l’histoire commune du cacao devenu chocolat et du vin, on découvre les accords avec un vin rouge mais aussi les fameux crémants de Bordeaux qui montent, qui montent et remplacent à la perfection un champagne.

La maison Saunion propose des chocolats de qualité et d’exception pour une dégustation optimale et un atelier de prestige.

Le chocolat et le vin sont décidemment faits pour s’entendre.

 

Ce jour-là c’est Bénédicte Martre Trocard qui nous a transporté dans l’univers du vin avec énergie et sourire.

Les formateurs sont des professionnels dans le domaine du vin : ils font preuve d’une grande pédagogie et de beaucoup de bonne humeur pour faire de ces ateliers des moments agréables, intéressants et ludiques.

 

Je vais mettre sur la liste du père noël l’atelier l’œnochef pour combiner cours de cuisine et dégustation : parfait pour un cadeau en couple également !

Voilà de bonnes idées cadeaux dématérialisés pour des amateurs de vins !

 

 

Merci à l’école du vin pour son accueil ainsi qu’à toute l’équipe !

OENOTOURISME - VINS, Resto

La Chapelle de Guiraud : le restaurant du château Guiraud

Si tu aimes le Sauternes et que tu es un fin connaisseur en matière de vins liquoreux, tu connais probablement le château Guiraud, premier grand cru classé en 1855.

Certifié en agriculture biologique depuis 2011 et très impliqué dans la bioviticulture, le château Guiraud ne se contente pas de produire de grands vins de Sauternes ainsi qu’un Bordeaux blanc sec que j’aime particulièrement, le G de Guiraud.

En effet, la propriété abrite un restaurant : la Chapelle de Guiraud.

Nommé ainsi en hommage à la Chapelle protestante bâtie par la famille Guiraud en 1784, le restaurant propose une cuisine savoureuse élaborée à partir de produits locaux et de saison.

Le cadre est tellement agréable.

Dehors on profite des rayons du soleil et de la verdure environnante.

Mais à l’intérieur, la lumière entre à profusion pour une sensation aérienne avec une vue sur les vignes.

La décoration intérieure signée Charlotte Allard offre tout de suite un sentiment de détente.

Les matières sont chaleureuses, à la fois simple et raffinée.

Pour démarrer cette parenthèse gourmande, laisse-toi surprendre par un cocktail.

Un menu du marché est servi le midi en semaine pour 25 euros : entrée + plat + dessert.

Pour 39 euros, le menu Signature réveille tes papilles.

J’ai eu la chance de le déguster accompagné d’un Château Guiraud 2008.

Un amuse-bouche nous a mis en appétit.

En entrée actuellement tu as le choix entre :

Mousse au fromage de chèvre de chez Madame Deruelle, betteraves et noisettes


ou
Gratton bordelais,
crémeux de moutarde et salade de fines herbes du jardin du Château



Puis en plat entre :

Pavé de poisson sauvage (selon la pêche),
courgettes en texture et beurre blanc safrané


ou
Cochon fermier rôti à la broche,
méli-mélo de légumes du jardin du Château



Enfin en dessert :

Macaron à la vanille, framboises fraîches
ou
Tarte chaude, soufflée au chocolat de Madagascar

De notre côté, nous avons eu un florilège de desserts avec le thé-café gourmand qui nous a permis d’apprécier l’étendue des propositions sucrées.

Un délice !

Vous souhaitez savourer du fromage avec un château Guiraud ? des assiettes et plateau sont proposés à la carte.

L’idéal sera de revenir pour tester un accord mets et vins avec une sélection de 3 fromages affinés avec 3 millésimes de château Guiraud : pour 39 euros l’expérience, voilà une jolie idée de cadeau pour un anniversaire ou noël.

(Ceci est un message pour ma famille : merci ;-))

Merci à la Chapelle de Guiraud et toute l’équipe du Château Guiraud pour son accueil.

Food, MANGER, OENOTOURISME - VINS, recettes

La tarte flambée : la traditionnelle recette de flammekueche par un chef d’ Alsace

A peine de retour de l’Alsace, que déjà les saveurs alsaciennes me manquent !

Cette région est un bonheur pour la gastronomie et l’on découvre des recettes savoureuses, qui accompagnent à merveille les vins d’Alsace.

Je vous ai ramené dans mes valises la recette de la tarte flambée (flammekueche) que j’ai apprise à faire lors d’un cours de cuisine avec le chef du restaurant La Couronne, Didier Roeckel.

Il nous a donné quelques astuces en démonstration au domaine Achillé, dont je vous parlerai très vite !

Facile et délicieuse à n’importe quelle saison, on peut en faire quelques variantes (gratinée d’emmental ou avec des champignons), mais voici la traditionnelle tarte alsacienne à déguster avec un Riesling 😉

L’avantage de cette recette, c’est que l’on peut en profiter à l’apéritif entre amis, en soirée plateau télé avec les enfants, en amoureux avec une salade …

Et pas forcément besoin de temps de repos pour la pâte alors c’est parti !

Voici la recette extraite de son livre de cuisine sur les plats traditionnels alsaciens :

Pour 4 personnes :

Pour la pâte :

500g de farine

250 g d’eau

10 g de levure de boulanger fraîche

2 cuillères à soupe d’huile

1 pincée de sel

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède.

Tamiser la farine, creuser un puits puis ajouter le reste des ingrédients de la pâte.

Pétrir le tout jusqu’à avoir une pâte homogène.

Former une boule, couvrir d’un torchon et laisser reposer une heure (le chef l’a faite en direct et nous a expliqué que la phase de repos n’était pas nécessaire)

 

Pour la crème :

1 kg de fromage blanc à 0%

1/2 l de crème fraîche

10 cl d’huile de colza

1 œuf

1/2 cuillère à café d’ail semoule

sel, poivre, 1 pincée de muscade

Pour la garniture :

2 oignons

300 g de lard

 

Mélanger tous les ingrédients de la crème au fouet.

Emincer les oignons.

Couper le lard en lardons très fin.

Prendre 200g de pâtes, l’abaisser en rectangle (l’étaler le plus finement possible, c’est le secret : plus c’est fin, meilleur cela sera ! )

Répartir une louche de la crème, y disposer les oignons et les lardons.

Faire cuire 3/4 minutes dans un  four chaud à 250 degrés / thermostat 8. (Si votre four monte à une température supérieure c’est l’idéal : vous mettrez moins longtemps en cuisson mais cela évitera de déssecher les ingrédients.)

Pour accompagner votre tarte flambée, je vous conseille un délicieux riesling du domaine Achillé à Scherwiller, produit en biodynamie, ma nouvelle passion !

Bon appétit !

Pour d’autres recettes, je vous invite à aller voir mes tableaux Pinterest dédiés à la cuisine et aux recettes 😉

Vous avez déjà cuisiné de la tarte flambée ? Vous avez une variante délicieuse que je dois tester ?

N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

On se retrouve très vite pour parler de l’Alsace et de ses petits villages digne des plus beaux décors Disney ❤

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, OENOTOURISME - VINS

Le domaine de Fompeyre : une escapade dépaysante en famille ou à amoureux à 1 heure de Bordeaux

Pour un week-end, on a parfois envie de se sentir en vacances, de partir tout près en s’imaginant très loin.

Et notre belle région regorge de coins pittoresques et charmants.

Alors en ce bel été indien que nous offre l’automne, nous avons roulé jusqu’au domaine de Fompeyre.

        

Situé à Bazas, près de Langon, à 1 heure de voiture de Bordeaux, cette résidence hôtelière 3 étoiles possède tout ce qu’il faut pour un séjour des plus agréables.

Le parc arboré et verdoyant qui entoure les bâtiments permet de se couper de nos folles vies citadines.

Pour les chambres, une escapade en amoureux démarre à 58 euros et comptez jusqu’à 229 euros en pleine saison pour 4 personnes.

Notre suite familiale m’a particulièrement plu : un vrai espace suffisamment grand pour que les enfants aient 2 lits simples et un bureau, une salle de bain avec double vasque et baignoire, et une chambre gigantesque pour les parents.

Je me vois très bien revenir écrire à ce bureau … qui sait ? Hors saison cela reste l’idéal pour une pause dans le quotidien.

Gage d’intimité et de détente, et surtout luxe de ne pas se sentir à l’étroit.

Le bonus, le domaine de Fompeyre abrite également un espace lagon avec piscine chauffée et hammam.

Les rayons du soleil percent à travers les grandes baies vitrées et on peut faire quelques brasses ou barboter en toute décontraction. Le temps s’arrête.

Billards et babyfoot pour les garçons de la famille, et les filles sont reparties en chambre dans leur peignoir (fournis par l’hôtel) pour lire bien calées dans leurs oreillers moelleux et profiter du calme et du silence.

Avec une bouilloire et des sachets à disposition, j’ai même pu me faire du thé et des infusions. Le paradis !

Quand arrive l’heure du diner, le restaurant a tout d’un grand : seul son prix reste très abordable pour une telle qualité de cuisine proposée par le chef Jean-Pierre Sorita.

Des produits frais et de saison, pour des plats copieux et goûtus : un festin qui complète à merveille la sensation de s’être fait choyer tout le week-end.

Pour 22 euros, entrée plat dessert, je te conseille de venir y manger si tu es dans le coin : tu n’es pas obligé d’être client de l’hôtel pour te délecter de cette cuisine divine.

 

Et la délicate attention pour l’anniversaire de ma grande pourriture : une bougie pour marquer son année supplémentaire !

Le tout accompagné d’un vin graves ou d’un sauternes : oui tu es au bon endroit sur la route des vins !

D’ailleurs tu peux également aller boire un verre au bar de l’hôtel : cosy et classe, j’aime beaucoup cette ambiance !

La ville de Bazas est à quelques minutes à pied de l’hôtel : sa grande place avec la cathédrale et ses petites rues typiques lui donnent beaucoup de charme.

Et pour le petit déjeuner ? Un buffet ultra copieux t’attend.

Tu peux également demander tes oeufs comme tu les aimes : brouillés, au plat ou à la coque, c’est toi le roi !

AVANTAGE DERNIERE MINUTE : Pendant les vacances de la Toussaint (uniquement), il y a une réduction de 20% sur le prix des chambres, par rapport au tarif habituellement pratiqué à cette période.

Egalement pour ces vacances, les petits-déjeuners enfant (moins de 12 ans) sont offerts, et le tarif des petits-déjeuners des adolescents (13-18 ans) passe de 11€ à 6€.

Ces avantages ne concernent que les réservations prises directement auprès de la réception de l’hôtel.

 

Attention, oyé oyé, (oh yeah !!), très bientôt on va reparler du domaine de Fompeyre sur ma page Facebook ... Qui sait ? Peut-être que tu pourras être invité à aller le découvrir … 😉

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Le Symbiose : une cuisine savoureuse sur les quais des chartrons à Bordeaux

Bordeaux regorge désormais de restaurants, mais peu sont ceux qui arrivent à innover et proposer une cuisine inventive et savoureuse tout en gardant des prix corrects.

Le Symbiose fait partie de ceux qui nous régalent à moindre coût tout en faisant voyager nos papilles !

Pour 20 euros le midi, c’est un menu complet et copieux qui vous est servi.

C’est au début du quai des chartrons que le chef Félix Clerc offre une carte pétillante avec des produits frais !

Il nous avait déjà ravi au Château de la Dauphine avec un accord mets et vins sublime !

Le décor est sobre, les assiettes sont dans des matières naturelles : la pierre, le bois, le gré permettent de mettre en valeur les mets qui nous sont servis.

Une carte des vins avec de belles propositions : notamment sur des vins étrangers et des conseils avisés !

Ce jour-là nous avons dégusté le menu suivant :

Entrée : Palourdes et harengs fumés , fromage blanc, carottes et capucines

Mon accolyte a pris le Filet de boeuf au saté, brocolis au sésame et pickles

Plat : Pavé de cabillaud, vierge de poivrons, risotto d’épeautre à la crème d’asperge, courgettes violons et petits pois

Mon binôme a quant à elle pris l’option viande avec Ribs de cochon, jus aigre doux, patate douce, daikon, et accompagnements

Pour le dessert pas de jalouses, nous n’avons pas pu choisir autre chose que leur spécialité : la Tarte choco/whisky caramel beurre salé

 

Retrouvez toutes les infos du Symbiose sur leur page Facebook.

Réservations conseillées.

Le Symbiose, 4 quai des chartrons, 33000 Bordeaux

tel : 05.56.23.67.15

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, Resto

Le Taquin fête ses 1 an : un restaurant devenu incontournable à Bordeaux

Déjà un an que le Taquin a ouvert ses portes et commencé à régaler les papilles de tout Bordeaux et je n’avais pourtant pas eu l’occasion et le temps d’y aller.

C’est ainsi que sans le savoir, nous avons réservé pour un repas en amoureux, le soir d’un menu spécial pour leur anniversaire !

La carte était donc bouleversée pour proposer un menu unique concocté rien que pour ce soir-là mais qui nous donnait un bon aperçu du savoir-faire du chef !

Nous avons débuté par une succulente coupe de champagne Soutiran avec des amuses bouches délicieux.

Puis nous sommes très vite rentrés dans le vif du sujet avec des plats renversants.

Ravioles aux herbes fraiches, farce fine de homard et émulsion fermentée

Le poisson déclinaison autour du Saint-Pierre

La viande, pigeonneau artichaut barigoule

Le dessert : la fraise, biscuit pistache, crème chocolat blanc et girofle, sorbet plein fruit

les mignardises :

financier amandes, guimauve fleur d’oranger et croustillant chocolat noisette

Bref un diner succulent !

Sachant que le midi, l’équipe du Taquin propose un menu à 20 euros entrée plat dessert, il y a vraiment intérêt de réserver !

Par ailleurs ils ont aussi une carte de cocktails très alléchante que j’espère pouvoir tester rapidement !

Le Taquin, 1 quai sainte croix, Bordeaux

tel : 05.56.78.97.10