DECO, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?

 

Publicités
DETENTE, LA PAUSE FEMININE

Mon Visionboard ou tableau de visualisation : l’inspiration et les envies prennent vie !

Janvier c’est le mois idéal pour penser à ce que l’on veut faire de cette nouvelle année. (même si on peut à tout moment décider de ce que l’on veut 😉 )

Les résolutions sont une tradition, mais faire une bucket list, ou tout simplement la liste de ses envies peut également aider à se recentrer sur ce que l’on souhaite vraiment.

Le bullet journal aide à s’organiser, là où le vision board aide à s’équilibrer.

Pas de changement radical ou de grands investissements : simplement mettre par écrit et visuellement ce qui nous inspire et ce que nous voulons faire entrer dans nos vies … un programme créatif, un rapprochement vers le vrai « soi », se sentir au bon endroit, s’ancrer dans ce qui nous fait sens … Bref être bien et heureux : simple ? 😉

Pour des projets d’écriture, entre autre, j’utilise souvent la technique du mood board.

Sur un tableau, je positionne les images d’une ambiance que j’ai imaginé, les personnages que j’ai dans ma tête peuvent ressembler à des gens existants ou avoir des traits de caractère que je peux matérialiser par une citation ou un décor. De même que pour les lieux que j’ai créé de toute pièce dans mon imagination, je peux retrouver des photos de paysages qui reflètent bien l’appartement de mes protagonistes ou leur maison de vacances. Le plus souvent c’est sur Pinterest que je pars flâner avec les mots clé qui vont aller piocher dans mes idées.

Pour le vision board, ce n’est pas juste une envie particulière ou un projet unique, c’est une organisation désordonnée de tout ce qui m’anime et que je veux voir apparaître ou réapparaître dans ma vie, ce qui me donne envie de créer, qui me met de bonne humeur, me donne de l’énergie positive.

C’est près de ce cadre composé d’images agréables que je viendrais me ressourcer et puiser la force les jours de moins bien, ou recentrer ma concentration quand je partirais dans tous les sens.

Un outil formidable qui va me guider dans mes choix !

Lancez une playlist, allumez une bougie, détendez-vous et gardez en tête vos objectifs !

  1. Rassembler le matériel 

Pour le faire, j’ai hésité entre plusieurs supports.

Un grand carton recouvert de tapisserie : facile et cela ne coûte rien !

J’ai choisi un papier peint imitation marbre : ne dit-on pas « des paroles gravées dans le marbre » ? Cela donnera encore plus de poids à cet engagement avec moi-même. Finalement il me servira simplement de moodboard pour mon prochain roman en cours d’écriture 😉

J’avais aussi envie d’utiliser un tableau de liège. Assez grand.

Je l’avais déjà mais j’avais envie qu’il reflète parfaitement mon état de renouveau du moment, alors j’ai repeint le contour en blanc.

J’ai placé du papier peint sur le liège pour l’éclaircir et l’harmoniser avec le reste. (Cela me permettra également de changer ce fond si je change d’inspiration en cours d’année).

J’ai également une grande planche épaisse de bois clair (récupérée aux encombrants ;-)) : j’aime aussi beaucoup cette matière.

Chacun trouvera le support qui lui convient le mieux.

Niveau teinte, pour l’instant je suis partie sur du noir et blanc. Les couleurs peuvent être très positives mais là j’avais besoin de me recentrer sur l’essentiel, la simplicité qui seront mes mots totem pour cette année et ce sont donc les nuances de gris et le minimalisme qui m’ont de suite attirée.

2. Chercher l’inspiration, commencer le travail de visualisation

Ensuite je suis allée sur Pinterest et j’ai commencé à chercher les images qui correspondaient à mes grandes aspirations.

https://www.pinterest.fr/pteapotes/vision-board-2018-inspirations/

Puis je me suis amusée : j’ai pris le temps de bien regarder chacune des lumières qu’elles me renvoyaient.

J’ai vraiment ancré ce moment pour me rappeler ce qui compte pour moi et ce que je veux prendre en priorité pour remplir ma jauge de vitalité et de bien-être.

J’ai pensé à mes mots totem.

Un mot totem est, tout comme les images, un mot qui nous inspire, une valeur que l’on veut s’insuffler ou retrouver, une action que l’on se souhaite, des petits talismans qui nous font du bien.

Mes mots seront : liberté, simplicité, essentiel, écriture, lecture, apaisement, mojo, pulsion, pulsations, adrénaline, équilibre, force …

Je me suis fait ce cadeau : me recentrer sur mes besoins fondamentaux et pouvoir les avoir face à moi chaque jour.

C’est un véritable outil de développement personnel et de coaching.

Ce chemin peut être même douloureux, car on voit à côté de quoi on est passé, ce qu’on a fait taire ou mis de côté.

Pour laisser de la place aux envies de son conjoint, pour ne pas avoir à défendre un autre point de vue, pour remettre à plus tard, pour être mieux être accepter par les autres.

On peut passer à côté de soi sans s’en rendre compte. Parce que le temps passe vite, parce qu’on se dit « plus tard », « demain », « le mois prochain », parce qu’on attend d’avoir + d’argent, + de temps … mais il suffit de s’autoriser certaines choses, ou juste se laisser porter par nos envies les plus simples, les plus réalisables au final … celles qui nous demandent juste de mettre un pas devant l’autre mais de devenir acteur de sa vie, et ne plus la subir en la regardant passer, comme on regarde un train sur le bord d’un quai.

Se rappeler aussi celle qu’on était à 10 ans, à 20 ans … et ne pas trahir les idéaux de cette femme en devenir, retrouver ce qui n’a pas changé en nous.

3. Passer à l’action !

J’ai ensuite assemblé toutes ces images, photos, citations, dessins, et même partitions, sur mon tableau !

Je n’ai pas attendu, même si j’étais passée par une phase difficile en voyant certaines images (oui c’est bizarre, cela a agi sur moi comme une véritable thérapie, mais j’ai pris conscience que je devais être encore plus vigilante sur mes choix, que je devais écouter mon instinct mais ne pas répondre spontanément, apprendre à dire non aux autres pour mieux me dire Oui à moi-même, et surtout surtout toujours garder en tête ce qui est le plus important pour moi, ce que je veux pour moi !).

J’ai donc de suite compilé tout ça, impatiente au final de voir ce qui m’attendait !

J’ai laissé quelques espaces libres pour mettre des photos de mes proches : famille et amis.

Je lui ai ensuite trouvé sa place pour que je puisse le voir au mieux tous les jours : dans mon bureau, là où je suis la plus créative, inspirée, centrée, concentrée. Mon petit sanctuaire, mon autel créatif 🙂

Ainsi au-delà du fait d’avoir une déco qui me ressemble, je me laisse bercer et motiver par ce regroupement rassurant de tout ce qui m’apporte sérénité et énergie positive. C’est un apaisement et un coup de boost permanent !

4. Le regarder souvent et ne pas hésiter à le faire évoluer !

Il va agir comme un catalyseur et il aide à avancer dans la bonne direction ! Un peu comme un GPS dont on a entré la bonne adresse : on ne peut pas se tromper de destination, car on l’a sous les yeux !

Par contre il se peut que l’on change le parcours en chemin, on a le droit ! Moins de poésie et + de violence, c’est aussi la vie ! Ajouter de la magie ou de la douceur, vous en aurez besoin en abondance à certaines périodes.

Bref puisez dans votre vision board et alimentez-le de votre inspiration : c’est un échange avec soi-même, ni plus ni moins ! Donnez-vous ce que vous offririez à votre meilleure amie : de la bienveillance, des fous rires, un coup de pied au cul aussi parfois, un cocktail !

Voici des livres (souvent en anglais) sur le sujet




J’y ai ajouté un coin à bougies et une guirlande lumineuse, pour un côté HYGGE : vous connaissez ce mode de vie scandinave ? On en reparle bientôt 🙂

Avez-vous déjà fait un vision board ?

N’hésitez pas à me partager vos envies, et vos vision board sur Instagram avec le hashtag #pteavision !

LA PAUSE FEMININE

Les 5 trucs que j’ai le plus utilisés en tant que maman ( objets et astuces) : quoi offrir à la maternité ?

Ce mois-ci, après le sac, les voyages, et le thème de la NAISSANCE (pour ma part celui d’une entreprise), la mini team Bordeaux a décidé de vous confier ces 5 trucs et astuces les plus utilisés en tant que maman, mais également les objets qui nous ont parus les plus utiles et donc qu’on aime offrir pour une jeune maman et son tout nouveau bébé !

Fort est de constater qu’à la maternité tu as droit à tout un tas de cadeau pour ton enfant qui parfois ne te serviront pas du tout ( un tire lait si tu n’allaites pas par exemple) ou que tu ne pourras mettre qu’une fois à ton tout-petit ( le pyjama taille naissance on en parle ? ) ou que tu ne souhaiteras jamais utiliser (le mouche bébé) ou lui mettre ( l’ensemble à carreaux de Tante Germaine taille 6 mois ramené de son voyage en martinique).

Mais il y a des indispensables que tu ne soupçonnes pas au premier abord, ou de simples astuces qui peuvent te changer la vie.

Voici ce qui pour ma part m’a le plus servi pour mes deux bambins :

  • le mini plaid ou la couverture taille bébé : celle que j’avais n’était ni trop fine ni trop épaisse (parfaite pour la plier en 4 dans le sac à langer ou dans le bac sous la poussette, idéale pour la positionner sur bébé quand il s’endormait, ou bien à déplier lorsque nous avions oublier le nécessaire imperméable pour allonger bébé et pour changer la couche. A choisir dans une matière qui se lave facilement (un polaire c’est l’idéal car cela sèche vite en plus, mais éviter en matière synthétique pour l’éléctricité statique). Bref on y pense jamais assez mais ce simple bout de tissu épais peut te suivre dans toutes tes aventures ! En plus tu pourras la faire personnaliser, broder, et ce sera un cadeau qui se gardera longtemps ! (la notre a été recyclée pour le chat 😉 rien ne se perd 😉



  • les plats surgelés pour la maman ! Oui oh j’avoue que bien sûr que quand tu frôles le burn out l’idéal c’est du fait maison, des bons légumes bien cuisinés pour reprendre des vitamines et retrouver la ligne … WHAT THE FUCK ? Non quand tu es en manque de sommeil, de temps, de vie sociale (un joyeux combo) tu as juste envie de comfort food vite prêt et surtout de tes plats préférés même le midi (surtout le midi : quand tu es seule avec un bébé qui ne dort QUE collé à toi). Alors offrez des bons d’achat chez Picard ! C’est mieux si tu peux offrir un chef à domicile mais déjà je peux te dire que si j’avais eu un livreur Picard qui m’aurait apporté un couscous surgelé ou des macarons les premières semaines de mes enfants, j’aurais été capable de lui pleurer de joie dans les bras ! Alors je sais je renie tous mes principes du Zéro déchet mais quelques semaines de ces petits plats peuvent permettre justement de récupérer mieux pour ensuite passer à une étape plus sereine de sa vie.

 

  • Prendre une aprem pour soi : coller bébé à Papa ou quelqu’un de confiance et s’autoriser d’aller lire sur un banc dehors au soleil, s’offrir un massage, un ciné, ou juste aller dormir 😉 On ne le dira jamais assez, mais prendre soin de soi c’est pouvoir ensuite mieux s’occuper de son bébé. Mais il n’est pas toujours facile d’éloigner la culpabilité : celle que l’on ressent dans le regard des autres ou des petites phrases assassines (« ah mais comme tu travailles pas, pourquoi tu le fais garder une aprem ? ») ou celle que l’on se met toute seule … la pire !


    • les chaussons cuirs souple : oui je devais en parler car si tu n’es pas maman tu ne réalises pas le calvaire et le nombre de fois mises bout à bout où ton bébé perd ses chaussures ou ses chaussettes … tu sais les trucs super mignons que tu as acheté pendant ta grossesse en imaginant ses petits petons dedans ? Ouais beh ses petons ne font que mouliner et RIEN ne tient à ses pieds démoniaques ! RIEN sauf Les chaussons en cuir souple : moi mes chouchous c’était ceux de la marque Robeez ! Je les ai presque collectionnés : super qualité, des dessins et couleurs trop funs. Ils ont ensuite fait d’autres enfants et ils sont toujours en très bon état, même après des lavages en machine ! Bref si tu veux offrir des petits chaussons trop mignons : choisis ceux là, c’est une valeur sûre !



  • des lingettes lavables super canons et supers écolos : parce que c’est toujours plus facile de passer aux lingettes lavables qu’aux couches lavables (même si je l’ai fait pour mon 2ème car cela me tenait à coeur, cela reste un véritable engagement et surtout pas évident en sortie). Les lingettes lavables, elles, tu pourras les utiliser pendant des années, et les ajouter aux bavoirs et autres serviettes de toilettes et torchons : donc cela ne te fera pas de machines en plus au final mais par contre un vrai gain financier, déchet, et surtout c’est tellement plus joli et respectueux de la peau que les lingettes jetables ❤



Retrouvez les autres articles du thème du mois sur les blogs de la Team Bordeaux !

Mamourblogue, Dress me and my kids, Modaliza photo, Maman au balcon, Mummyaddict, Julie Podecolle My happy balance, Charly Chouquette, Le blog de Vio, Chroniques de maman, ainsi que la vie d’une curieuse et Guiomarix !

LA PAUSE FEMININE

Naissance : comment créer son entreprise ou 5 conseils pour monter sa boite

Ce mois-ci, après le sac, et les voyages, la mini team Bordeaux a choisi le thème NAISSANCE !

Vaste sujet que chacun interprétera à sa façon, mais pour ma part, je souhaitais éviter de vous parler de mes épisiotomies et des contractions insupportables 😉

j’ai choisi de me pencher sur les nombreuses questions que je reçois sur la création d’entreprise.

Car oui c’est une naissance et la preuve en est que je considère mon entreprise comme mon 3ème bébé, vu que je n’en aurais pas d’autres

Je compare souvent la création d’une entreprise avec la naissance d’un enfant car on passe par de nombreuses phases qui, pour moi, se sont apparentées à la maternité.

5 ans de recul me donnent la légitimité de te parler d’un beau gros tabou : la création d’entreprise !

Cet Eldorado dont tu rêves parfois, mais que tu croies inaccessible, tu peux le vivre mais prépare-toi, la vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille …

Voici mon petit mode d’emploi avec quelques questions à se poser pour savoir si on est prêt et surtout comment ne pas flancher dans la phase de création :

  1. Croire en son idée : Oui je sais cela peut paraître bête vu comme ça, mais même si tu vas douter de toi, des interlocuteurs, de tout, tu ne dois pas douter de ce que tu fais ! Oui emballe toi, sois rêveur, utopiste ! Vois grand, vois loin, I believe I can fly. Tu dois être le premier persuadé que ce que tu proposes a une raison d’exister. Tu dois croire en ce que tu veux faire / vendre car comment convaincre les autres si toi même tu n’es pas convaincu. Pour cela, passe au 2.

2. Etre objectif : oui ton projet est génial (et tu dois en être convaincu, voir 1.), oui c’est certainement le meilleur truc qu’on est inventé depuis les verres à vin d’un litre, mais tu dois aussi y voir tout ce qui pourrait ne pas plaire aux autres. Aussi cherche tous les défauts que l’on pourrait te mettre sous les yeux, tous les côtés négatifs et inconvénients de ton idée, et démontes les arguments un par un. Oui il te faut chercher tout ce qui pourra faire tiquer le client, et que l’on pourrait te servir comme opposition, ainsi tu te prépares un peu à t’en prendre plein la tronche et c’est mieux si c’est toi qui penses à ce genre de choses plutôt qu’un banquier un samedi matin juste avant la signature d’un prêt essentiel à ta création ou qu’un futur gros client que tu auras mis 3 mois à démarcher.

3. Redescente sur terre : Je t’ai dit de voir grand et de rêver, puis de penser à tous les méchants qui voudraient démonter tes idées une par une. Maintenant on passe à la phase où tu dois devenir réaliste et tu dois confronter tes rêves de grandeur avec le monde extérieur qui ne ressemble pas au pays des bisounours, et où tu dois t’adapter.

Ton projet évoquait direct 3 salariés, et si tu pouvais démarrer avec un seul au début ? même si ça te demande beaucoup plus d’heures de travail à toi, ou de vendre quelques références en moins.

Tu voulais un local de 100 m2 en plein centre de Bordeaux ? Et si ça pouvait fonctionner dans la proche périphérie avec une boutique de 20 m2 ?

Bref plutôt que te ramasser parce que tu as voulu tout donner d’un coup, prévois une évolution sur 2-3 ans et laisse toi le temps de grandir, au lieu de griller toutes tes cartouches dès la première année et devoir dire au revoir à ton rêve parce que tu as eu la folie des grandeurs.

4. Auto-forme toi un max sur un max de choses : Certes tu auras peut-être les moyens ou l’obligation d’avoir un comptable dès les premiers mois, mais comprendre comment cela fonctionne te permettra de voir où tu vas sans le solliciter tous les jours, et pouvoir réctifier le tir si besoin.

Chacun son boulot oui, et tu n’es pas graphiste : mais dans un premier temps, paie toi ces services pour les essentiels de ta com’ et essaie de faire tes petits supports toi-même quand ils te permettent d’être réactif. Tu pourras t’offrir les services d’un community manager pour gérer ta page facebook ( contactez-moi au mail pteapotes@free.fr, idem pour de la rédac 😉 ) mais dans un premier temps, rien ne t’empêche de comprendre à quoi servent les réseaux sociaux et comment tu peux commencer à parler de ton projet.

5. Mange, dors, vis « création d’entreprise » : si tu fais déjà les 4 premières phases, tu as remarqué, tu es sur un plein temps voire un « jour et nuit » sur ton projet. Je te le dis d’entrée de jeu, cela ne s’arrêtera plus jamais si tu vas au bout de ta création d’entreprise.

Un chef d’entreprise est en veille perpétuelle, un chef d’entreprise a toujours un oeil sur le business des autres, un chef d’entreprise n’est jamais en vacances car même en vacances il pense à de nouvelles idées pour son entreprise, il ne décroche jamais, il dort mal si son entreprise va mal (où vais je trouver les fonds? comment attirer de nouveaux clients ?), il dort mal si son entreprise va bien (c’est trop de bonheur ce nouveau contrat ! Je suis tellement excité par tous ces nouveaux projets qui se profilent !).

Bref si tu veux compter tes heures, avoir 5 semaines de congés par an, des RTT, des congés maladies quand tu as de la fièvre, passe ton chemin ou dis-toi du moins que ce ne sera pas possible. Si ensuite tu y arrives, ce ne sera que du bonus ! 😉

Est-ce que tu as des question sur la création ? N’hésite pas à me dire en commentaire si cet article te parle ou si tu as envie d’échanger encore sur ce sujet.

Retrouvez les autres articles du thème du mois sur les blogs de la Team Bordeaux !

Mamourblogue, Dress me and my kids, Modaliza photo, Hautes comme 3 pommes, Maman au balcon, Mummyaddict, Julie Podecolle My happy balance, Charly Chouquette, Le blog de Vio, Chroniques de maman, ainsi que la vie d’une curieuse et Guiomarix !

DETENTE, LA PAUSE FEMININE

Se retrouver en famille au quotidien avec le coffret « j’arrête d’être débordée »

debordee-organiser-livre-jeu-carte-famille-coach-methode-aide-fun-amusant-pratique-guide-barbara-meyer (2)

Cela fait peut-être partie de vos bonnes résolutions : passer du temps en famille, arrêter d’être débordée, mieux s’organiser, se dégager du temps pour soi … d’ailleurs il n’est pas trop tard, et de supers articles de coaching t’aident à faire ta petite liste et réaliser les points souhaités.

(je crois que tous les ans, c’est en tout cas, dans mes objectifs de WonderMaman : mais tout gérer c’est quand même compliqué !)

Cette sensation de ne faire que courir, de rater des moments avec les enfants, de savoir apprécier le quotidien sans le subir …

On en reparlera prochainement car j’ai mis en place mes propres rituels pour essayer de vivre au mieux la vie d’une femme multitâches de notre siècle !

debordee-organiser-livre-jeu-carte-famille-coach-methode-aide-fun-amusant-pratique-guide-barbara-meyer (3)

Le coffret « J’arrête d’être débordée » en fait partie. (éditions Eyrolles, auteur Barbara Meyer)

J’avais déjà adoré le livre « j’arrête d’être débordée » que je te présentais ici.

Ce coffret est un vrai outil de bienveillance et de partage en famille.

Je trouve qu’il porte mal son nom car ici l’objectif ne réside pas dans l’organisation mais plutôt dans la mise en lumière de l’harmonie entre enfant, parent, conjoint.

Grâce à des cartes variées et ultra sympas, chacun va pouvoir aider, communiquer, offrir, échanger, s’alléger aussi.

Car c’est bien connu, si on extériorise ce qui nous tracasse, on se sent mieux et surtout mis en évidence par les membres de notre famille, les soucis nous paraissent parfois dérisoires au final.

C’est à vous de choisir le moment opportun pour sortir ses cartes : le dimanche soir, pour éviter le blues de la semaine qui recommence, le vendredi soir pour fêter le week-end, ou juste quand vous en ressentez le besoin et l’envie.

debordee-organiser-livre-jeu-carte-famille-coach-methode-aide-fun-amusant-pratique-guide-barbara-meyer (1)

Les enfants piochent une carte entre « quotidien » et « famille » : pour « famille » ils peuvent tomber sur « raconter un souvenir de vacances que vous avez partagé tous ensemble » ou « citez 2 avantages de vivre dans une famille comme la votre » (de quoi voir ce que les enfants ne nous disent pas forcément tous les jours mais apprécient ).  Pour « quotidien », cela peut être « interdiction de bouder ou faire la tête pendant 24 heures » ou « occupez vous du diner un jour de la semaine en fonction de votre âge, peu importe le menu, on appréciera de ne pas avoir à le faire ».

Les parents tirent aussi une carte « couple » : « coupez vos téléphones et ordinateurs toute une soirée » ou « amenez les enfants jouer à l’extèrieur pour que l’autre ait 2 heures rien que pour lui dans le calme ».

debordee-organiser-livre-jeu-carte-famille-coach-methode-aide-fun-amusant-pratique-guide-barbara-meyer (4)

Et maman, elle, a la grande chance d’avoir aussi une carte « bonus maman » : parce que, soyons honnêtes, les mamans ne s’autorisent pas ou peu de temps pour elles. Des cartes pour « s’auto complimenter », « se réserver un moment rien que pour soi », ou juste « remercier ceux qui vous ont aidé cette semaine et dites leur ce que vous aimez chez eux » (oui car les mamans râlent beaucoup mais parfois elles en oublient de dire tout ce qui roule super bien dans le chaos ;-))

Bref dans cette petite boite, c’est de la douceur et de la bonne humeur garanties pour démarrer l’année du bon pied !

debordee-organiser-livre-jeu-carte-famille-coach-methode-aide-fun-amusant-pratique-guide-barbara-meyer

Pour acheter le coffret ou le livre sur Amazon, cliquez sur la photo ci-dessous

 

HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

La liste des 60 choses que je voudrais faire avant mes 50 ans

Après avoir fait le bilan des choses que j’avais faite avant mes 35 ans d’après une liste écrite il y a + de 6 ans, me voilà désormais en route vers la quarantaine.

Oui cela me laisse encore beaucoup de temps, mais je sais aussi que cela passe très vite !

Puis il est toujours bon de rêver et de voir ceux que l’on arrive à réaliser : cela fait du bien de se rendre compte, à l’heure des bilans du changement de dizaine, que finalement, oui le temps a filé, mais qu’on a réussi à accomplir beaucoup de choses.

1970407_830702423659540_7078612227197090245_n

Voici la liste des 60 choses que je voudrais pouvoir faire avant mes 50 ans :

  1. Finir d’écrire ENFIN un des romans que j’ai commencé depuis des années, et pourquoi pas, le voir éditer : écrit, fini, en cours de recherche d’éditeur .. écriture du 2ème en cours.
  2. Faire un nouveau tatouage, trouver le dessin et le tatoueur
  3. Apprendre à faire des confitures et des bonnes sauces en conserve : en cours, j’ai fait mon premier ketchup maison grâce aux tomates du jardin !
  4. courir la Bordelaise 10km et pourquoi pas un semi-marathon (cette fille est folle, pourquoi pas un marathon tant qu’on y est ???)
  5. Réduire encore beaucoup mes déchets durablement et naturellement
  6. Ne plus avoir peur en avion et par conséquent pouvoir aller aux états-unis en Louisiane et / ou au Canada
  7. Apprendre à jouer du Ukulélé
  8. se faire un trip Muriel avec une bonne copine et aller essayer plein de robes de mariée fait ! et en plus j’ai découvert une boutique sublime (Elise Martimort) grâce à Stéphanie Cook’n’tinem
  9. donner mon sang et/ou mes plaquettes
  10. Ecrire et voir éditer une histoire pour enfant dans un magazine ou livre jeunesse
  11. Créer une gamme de thé
  12. Savoir bien coudre et pouvoir apprendre à ma fille
  13. passer une nuit blanche pour lire un livre d’un coup  Fait ! pendant les vacances d’octobre 2016, j’ai lu jusqu’à 4 heures du matin un livre entier !
  14. m’offrir une nouvelle paire de chaussures Annabel Winship  Fait ! Et en bonus j’ai rencontré Annabel Winship herself !! 😉 IMG_8266
  15. organiser un méchoui avec mes copines de l’internet
  16. participer à un jeu de rôle costumé sur un lieu exprès
  17. faire ma bière
  18. Participer à un cours de Yoga
  19. faire une randonnée de 2 jours
  20. faire une thalasso d’une semaine avec une BFF : 3 jours avec Marjo c’était déjà le panard !
  21. prendre l’Orient express
  22. pouvoir animer / témoigner dans une formation sur la création d’entreprise / le blogging, en étant rémunérée
  23. Faire une photo extraordinaire (et du coup, apprendre à mieux me servir de mon appareil photo)
  24. être figurant dans un film
  25. rencontrer Robbie Williams !!! ❤
  26. faire une vidéo sur Youtube
  27. faire un stage d’oenologie
  28. visiter les studios Harry Potter
  29. Agrandir mes collections : poupée Jem et tasse/ mug de la famille royale d’Angleterre et Starbucks
  30. Faire découvrir Londres à mes enfants
  31. faire des albums photos pour chacun de mes enfants depuis leur naissance à 10 ans
  32. assister à un mariage princier
  33. Renouer avec une matière que j’adorais étant jeune : le dessin (En cours de réalisation ) et / ou l’italien
  34. planter un arbre et le photographier tous les mois pour le voir grandir
  35. assister à un enregistrement de Taratata avec Tété
  36. dîner dans un restaurant « dans le noir »
  37. apprendre à faire 10 cocktails (et savoir lancer la bouteille comme Tom Cruise dans Cocktails) : j’en ai appris 2 au Gabriel !
  38. Revoir la maison de mon arrière-grand-mère maternelle
  39. fabriquer une bougie et / ou du savon
  40. apprendre à dessiner un personnage qui n’appartienne qu’à moi
  41. aller dans une soirée tapis rouge en robe de soirée
  42. passer à la radio fait ! Sur France Bleu Gironde pour parler des blogs 😉
  43. faire une croisière extraordinaire
  44. trouver un cèpe et apprendre à le cuisiner
  45. Amener ma mère à un concert de Celine Dion  fait ! Céline à Bordeaux c’était l’occasion rêvée 😉
  46. Amener mon père à un concert des Stones
  47. Amener mes parents à un concert de Phil Collins
  48. Voir Bon Jovi en concert
  49. Aider quelqu’un à avancer dans sa propre liste
  50. réussir à faire voler un cerf volant
  51. visiter Downton Abbey
  52. vivre un Halloween ou un Noël aux States
  53. prendre des cours de dessin / aquarelle
  54. dormir dans une roulotte
  55. recevoir par la poste un cadeau inattendu Fait ! ❤
  56. me baigner sous une cascade
  57. faire un road trip à la Thelma et Louise ( avec retour)
  58. avoir un dessin dédicacé de Margaux Motin
  59. réaliser un projet secret
  60. continuer d’avoir des rêves et des envies !

Vous m’aidez ?

Ce n’était pas sur la liste mais j’ai :

  1. pris mon premier cours de surf avec la championne du monde de Surf Pauline Ado
  2. fait du chien de traineau
  3. été à Disney sans les enfants
  4. bu un Spritz à Venise
  5. vu Texas en concert
  6. découvert Bilbao et San Sébastien

 

LA PAUSE FEMININE

La liste des choses que je voulais faire avant mes 35 ans

Pour mes 29 ans j’avais élaboré une liste de 29 choses que je voulais faire avant mes 35 ans.

C’est dingue comme parfois on se dit que ça nous laisse beaucoup de temps, et comme au final, cela passe si vite.

Où en sommes nous presque 6 ans après avoir couché ses idées / objectifs / folies sur le papier ?

Voici le bilan :

  1. me faire faire un 2e tatouage : FAIT et j’en ai même fait un 3ème l’année suivante.091
  2. faire le ménage en robe de mariée façon Gisèle dans Il était Une fois.
  3. finir mon roman : j’en ai actuellement 2 en cours, mais aucun de complètement finis, même s’il ne manquerait pas beaucoup de temps pour les achever.
  4. faire une épilation maillot intégral juste une fois 
  5. un diner aux chandelles à la maison en lingerie
  6. courir la Bordelaise 
  7. gagner à un jeu de casino, grattage/tirage plus de 30 euros
  8. passer à la télé (jeu télévisé compte double) : FAIT avec Nagui dans Tout le monde veut prendre sa place et j’ai même réussi à atteindre la finale !IMG_2289
  9. me prendre une cuite au champagne : FAIT (un peu trop de fois depuis mes 30 ans 😉
  10. amener ma fille chez disney : FAIT 2 fois et entre temps j’ai eu mon fils et on y est allé à 4 😉
  11. rencontrer Robbie ou Tété  : FAIT alors j’ai rencontré Tété !!! (sauf qu’entre temps j’ai perdu les photos, la faute à un virus qui m’a fait perdre 18 mois de photos !!! )  J’ai revu 3 fois Robbie en concert depuis et j’ai un cd dédicacé de sa main divine !!! OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  12. me faire une nuit visionnage « bridget jones » les 2, « dirty dancing »,  et « sex and the city le film » avec grignotage à volonté
  13. trouver ma voie : FAIT Je pense que la création de mon entreprise a complètement changé ma vie et que je me suis autorisée à être moi. Je me suis créé le job de mes rêves.IMG_1828
  14. faire du jet ski ou motoneige
  15. retrouver une poupée JEM : FAIT j’en ai même 3. J’en cherche toujours d’ailleurs si vous en avez dans vos greniers 😉
     IMG_2560
  16. apprendre à faire des sushis et/ou des macarons : FAIT J’ai appris les 2, même si pour les macarons je serais incapable d’en refaire. Mais les sushis j’en fait de temps en temps.
  17. arrêter de faire ma Monica et ma Bree : FAIT Je pense que j’ai réussi à me détacher des problèmes ménagers et de mon obsession pour les chaises alignées sur les joints du carrelage 😉
  18. lire tous les Harry Potter en VO
  19. donner mon sang et/ou mes plaquettes
  20. faire du sport au moins une fois par semaine : FAIT j’étais même rendue à 3 fois par semaine. Je pense que j’ai vraiment découvert le plaisir de faire du sport et surtout à quel point c’était important pour mon corps mais aussi pour ma tête.IMG_1719
  21. apprendre à jouer une chanson de Tété à la guitare
  22. conduire une nouvelle Mini pendant un week end 
  23. visiter le Louvre : FAIT Un peu vite parce qu’avec les enfants, mais on a passé 2h30 dans cet immense musée.
  24. faire allonger la liste par les autres
  25. me faire un trip Muriel avec une bonne copine
  26. voir une comédie musicale à Londres : FAIT La première c’était Dirty Dancing, puis nous sommes retournés à Londres plusieurs fois depuis, et j’ai été voir Charlie et la chocolaterie ❤
  27. rencontrer Mary Poppins ou Elvis au choix : FAIT j’ai rencontré Mary Poppins à Disneyland Paris !
  28. garder en vie un poisson rouge plus de 3 semaines  : j’abandonne !!! 
  29. m’acheter ou me faire offrir un sac de luxe : FAIT pour mes 30 ans j’ai eu le très beau Angelina de chez Lancel, puis mon mari m’a de nouveau offert un sac Lancel pour mes 35 ans.008

14 sur 29 c’est la moitié, si on compte que j’ai abandonné le challenge « tenir en vie un poisson rouge + de 3 semaines » après le décès de Crouton 3ème du nom, et que certains des points de la liste ne me paraissent plus si indispensable que cela, même sur la base du délire (l’épilation intégrale du maillot, WTF ???? )

J’ai aussi fait tout un tas de choses que je n’aurais même pas imaginé pouvoir réaliser comme : aller à un concert des Rolling Stones, rencontrer des dizaines de nouveaux amis, tenir un blog avec autant d’assiduité et suivi par des lecteurs au top, faire un road trip en Irlande en amoureux, aller manger au restaurant de Thierry Marx et le rencontrer, rénover des meubles, réussir à peindre avec du vin, survivre à un concert de Tal pour ma fille, faire du chien de traineau …

Bon, maintenant il ne me reste plus qu’à faire la liste des choses à faire avant mes 60 ans 😉

Vous m’aidez ?