Food, MANGER, recettes, ZERO DECHET

5 bonnes raisons de s’organiser en cuisine avec le batch cooking

Vous connaissez le batchcooking ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’une organisation qui permet de faire vos repas à l’avance.

Appelée aussi prep meal, cette méthode a de nombreux avantages lorsque l’on souhaite cuisiner les week-end ou un jour dans la semaine et gagner du temps les soirs après le travail.

Voici 5 avantages et bonnes raisons d’adopter le batch-cooking :

  • pas de gaspillage : on utilise tout, on fait les bonnes portions (peut-être certains soirs il en restera pour la lunch box du midi ou pour un samedi, ou au contraire vous mangerez un fruit en plus en dessert car vous avez une faim de loup, mais de manière générale, on est sur des portions équilibrées en quantité
  • pas d’industriel : + sain, de saison, et local si vous achetez votre frais au marché ce que je vous conseille. Pas de sucre caché ou de graisses saturées : vos repas sont ainsi plus équilibré en terme d’apport et de calories. Vous mangez varié et vous découvrez des nouveaux plats sans pour autant passer des heures en cuisine ou avoir besoin d’ustensiles miracle ou d’être un Top Chef cuistot.
  • pas de stress : vous préparez tout le dimanche en prenant votre temps. Certes le but et la promesse sont de tout faire en 2 heures max, mais au final si les enfants participent et que vous passez un bon moment en famille en cuisinant, c’est une activité comme une autre et ils découvrent ou redécouvrent les légumes et sont fiers de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ! » lorsqu’on se délectera du plat en semaine. Les soirs de semaine, en 10 minutes vous assemblez, vous réchauffez, vous faites cuire, bref une seule étape rapide. Tout le monde peut le faire, même si vous arrivez plus tard.
  • pas de « qu’est ce qu’on mange ? » : le menu est établi. La veille au soir, on vous rappelle même si vous avez une préparation à décongeler. Des recettes simples mais variées et savoureuses on découvre également de nouvelles saveurs les premiers temps. A vous de garder les recettes qui fonctionnent le mieux au quotidien et qui font le bonheur de toute la famille.
  • Cette méthode permet de déléguer, de responsabiliser les enfants, de répartir les tâches. Pour peu qu’on ne s’investisse pas de tout le boulot le week-end et que ce soit l’effet inverse qui se produise (il n’y a plus que vous qui cuisinez pour tout le monde pour toute la semaine le dimanche … alors qu’avant votre mari faisait un repas sur deux … ne vous faites pas avoir 😉 ce n’est pas le but). Mais si le dimanche le plan est clair et précis alors on peut vite trouver un grand confort à préparer à l’avance ces plats et ainsi savourer les moments en famille, et décompresser après le boulot. Les enfants participent à l’élaboration des plats pour la semaine : ils peuvent éplucher ou couper, mixer, bref mettre la main à la pâte. Cuisiner en famille c’est un moment de partage qui finalement peut devenir une activité agréable si on donne à chacun une tâche dans laquelle il se sent à l’aise.

Voici 3 livres pour s’organiser avec la méthode du Batch cooking :

Le plus connu et un des premiers sur le marché a expliqué la méthode avec des menus simples et efficaces : en 2h je cuisine pour toute la semaine.

Je ne le présente pas en détail car c’est celui pour lequel vous trouverez le + d’avis sur le net et sur d’autres blogs.

Je l’ai feuilleté mais pas utilisé.

16 menus hebdomadaires complets, soit 80 repas équilibrés pour toute la famille.

Il mélange des recettes traditionnelles avec un subtil art d’accommoder les restes.

On est sur des menus plutôt classiques. Mais bien expliqué et efficace pour ceux qui n’aiment pas sortir des sentiers battus niveau cuisine et goût.

 

Mes premiers pas en Batchcooking : je l’ai emprunté à ma médiathèque et j’avoue que j’ai été très attiré par le fait que l’on y voit beaucoup de contenants en verre. Mon côté réduction des déchets a été séduite.


13 semaines 78 recettes

Recettes faciles, photos très claires, le déroulé des étapes est bien expliqué.

Le format est un peu grand et on a pas mal de recettes avec viande. Il existe en version veggie.

 

Mon cahier de recettes en mode batchcooking fait partie des cahiers de chez Solar editions que je trouve très pratique.

(J’ai celui sur le pilates et le running, entre autre)

J’adore le format : petit mais costaud ! Ils renferment autant de recettes que les autres « grands » livres : un gain d’espace et rapide à dégainer, du coup aucune excuse pour le laisser dans un placard.

16 semaines de menus organisés par saison, soit 80 recettes

Les recettes y sont bien plus originales que dans les 2 autres livres.

Les photos très jolies sont malheureusement en petit format la plupart du temps mais c’est ce format qui fait qu’il est pratique.

Tout est très bien expliqué. Les recettes s’adaptent aux produits de saison et on note de la viande une fois par semaine (de manière générale) donc j’aime le fait que l’on privilégie d’autres sources de protéines.

Beaucoup d’exotisme, d’épices, d’influence asiatique ou thaï … mais aussi des classiques.

Bref vous l’aurez compris c’est mon préféré des 3.

J’aime aussi la section pour faire son propre menu et donc pourquoi pas créer ses propres formules batchcooking avec les recettes qui marchent le mieux et en y ajoutant vos classiques à vous.

Bref, maintenant, j’ai hâte de m’y mettre à fond, même si on pratique sans le savoir depuis plusieurs années le fait maison d’avance sur 2/3 repas, que l’on fait des conserves, ou que l’on congèle par portion pour mes repas le midi par exemple …

2020 accroche-toi ! Je vais encore augmenter mes scores en organisation 😉

Et vous, vous connaissez le batchcooking ? Vous aimez ce genre de cahier de recettes ?

DECO, ZERO DECHET

Rendez-vous déco : la rénovation de la cuisine Avant/Après travaux

Comme annoncé dans l’article sur mon « inspiration cuisine », nous avons fait des travaux pour changer nos meubles de cuisine mais également la disposition et quelques aménagements.

Et voici le résultat !

Mais commençons par l’Avant : une cuisine avec une disposition en U mais pas complètement car traversée par un « couloir » de passage qui donne sur l’entrée puis mon bureau.

Un bar coupe la pièce et ne nous sert finalement ni à manger ni à boire l’apéro mais appelle seulement le bazar perpétuellement, même si je m’évertuais à le garder clean …

En effet l’entrée est dans la même pièce et sans rangement ni étagère, on vient plus facilement poser ses affaires sur le bar.

Seul avantage il « cachait » 2 très grands casseroliers : mais bémol, ceux-ci étant très gros et hauts, ils prennent en fin de compte beaucoup de place pour ranger de la vaisselle ou des plats qui pourraient être moins « éparpillés » et on perd la hauteur des casseroliers autant que l’on a du mal à « cloisonner » à l’intérieur ces grands rangements.

Résultat c’est le bazar, on y voit pas clair ou alors il y a seulement 2 immenses plats pour un seul tiroir géant ! Perte de place.

Un frigo très imposant, une tour très haute, un meuble vitré profond et haut complètent l’ensemble d’une cuisine certes moderne mais finalement rendue étroite et étouffante.

Résultat un sens de circulation pas pratique, ni hygiénique (les gens qui rentrent dans la cuisine directement en arrivant et posent sacs et clefs sur le plan de travail où l’on prépare le repas), ni sécuritaire (le plat chaud sortant du four avec les enfants traversant ce couloir en courant pour aller chercher un jeu dans mon bureau vu que vous apercevez sur la droite que les chambres sont dans le prolongement de ce couloir et mon bureau à l’opposé : une belle grande ligne droite pour prendre son élan ;-)) …

Bref nous avons choisi de fermer la partie donnant sur l’entrée et d’ouvrir côté salle à manger.

La phase de travaux peut démarrer après avoir passé des mois à réfléchir sur l’aménagement de notre cuisine en fonction de nos habitudes. D’ailleurs je vous propose un article sur comment s’y prendre pour concevoir les plans de sa cuisine et lister ses besoins.

Et après quelques semaines ….

Pour les meubles nous avons choisi le modèle de meubles KUNGSBACKA de chez IKEA : en noir avec plan de travail Bois.

Ce choix était une évidence car je souhaitais du noir et que c’est un modèle éthique (autant qu’acheter du Ikea puisse être éthique, vous en conviendrez, et même si cela s’apparente à du green washing, je n’avais que cette solution, mis à part le seconde main, et je n’en ai pas trouvé, c’était la solution la moins pire, avec un coût acceptable).

En effet ce modèle est fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées.

Pour le réfrigérateur nous avons opté pour un modèle de frigo à tiroirs HOTPOINT ARISTON afin de conserver un maximum de linéaire bas et aussi pour mieux voir au quotidien les produits qu’il contient.

Notre organisation de frais est essentiellement à base d’aliments qu’on achète au marché, chez des petits commerçants, en vrac ou de reste de repas de la veille.

J’espère que ce rangement sera efficace pour ne plus avoir trop de nourriture d’avance et surtout voir d’un coup d’œil ce qu’il reste.

Nous n’achetons plus en grandes surfaces (un drive tous les 2 mois pour les produits type PQ, lait … ce qui m’évite de mettre les pieds dans une enseigne de supermarché, évite les achats inutiles, et surtout de prémices de crises d’angoisses que je développe de plus en plus dans les temples de la consommation ).

Nous ne consommons plus de yaourt, par exemple. De temps en temps du fromage blanc qu’on achète au marché, ou nous faisons des crèmes maison.

Donc cela réduit considérablement nos besoins d’espace sur des « étagères » de frigo.

De ce fait les tiroirs nous correspondent beaucoup plus pour le rangement de nos courses alimentaires.

Je vous ferais un retour d’expériences après quelques mois d’utilisation si cela vous intéresse.

Nous avons également un petit frigo top pour compléter, essentiellement bouteilles et reste de repas, ou plats que nous préparons : il va me permettre d’optimiser mon organisation façon batch cooking, que j’espère développer encore dans les prochains mois.

Nous avons opté niveau configuration pour certains placards qui s’ouvrent côté « salle à manger » pour faciliter le service et pour un certain esthétisme.

Côté entrée, nous allons installé une verrière.

Côté bureau, la porte atelier Castorama laisse désormais entrer la lumière depuis mon espace de travail et s’accorde avec la future verrière de l’entrée.

Niveau décoration, je tenais à ne pas laisser complètement vide le haut des murs et je cherchais une petite étagère purement déco pour y placer quelques objets suivant les saisons et les envies, avec également dans l’idée de pouvoir alterner les mugs (mon péché mignon, j’en ai beaucoup trop mais je continue d’en recevoir en cadeau et j’avoue que je me sers de tous, et qu’ils tournent également dans la maison, en guise de pots pour les succulentes ou de pots à crayon dans mon bureau … bref les mugs c’est mon point noir du minimalisme, mais il faut un talon d’Achille à toute héroïne 😉 On peut aussi inclure les boites à thé dans cette faiblesse ;-).

Ces mugs sont autant le symbole de mes voyages que de ma vie d’avant : un temps où acheter chez Starbucks ne me posait pas de problème.

Ce temps est révolu, mais j’ai conservé les mugs.

Les équerres Castorama, la planche Leroy Merlin (trouvée sur le bon coin) et la crédence noire Ikea

La caisse de vin customisée contient notre nécessaire à café : une cafetière italienne, un bocal de café en vrac, un bocal de sucre, 4 tasses à expresso. Vous pouvez retrouver mon tuto de ce coin café sur le site Toutlevin où je propose chaque mois un DIY déco ou utile.

La tour du four a réduit sa hauteur pour conserver un maximum cet aspect épuré sur le haut des murs, et puis vu que je ne suis pas super grande, cela m’évite de stocker des choses inaccessibles dans un placard trop haut.

Pour les aménagements intérieurs, nous n’avons quasiment que des tiroirs « hauts », pas d’étagères.

Seules exceptions pour les rangements d’angles, avec des étagères coulissantes, et un meuble à épices.

Nous avons conservé une plaque de cuisson au gaz car je ne voulais pas changer mes casseroles et poeles, je suis habituée à cuisiner comme cela, et surtout notre abonnement gaz de ville est peu cher.

 

Après la salle de bain, c’était le gros chantier.

Maintenant je vais poursuivre la déco de mon bureau et des chambres, mais ce sera purement du rangement, de la chine d’occaz.

Il nous reste l’entrée à aménager : juste de l’autre côté de la verrière.

Nous avançons aussi sur un projet de Bar / Bodega entièrement en récup’ et upcycling dans le jardin 😉

N’hésitez pas à aller voir mes tableaux Pinterest Déco Cuisine !

Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser en commentaire de cet article.

Et vous, quelles sont vos envies de déco pour cet automne ?