BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, OENOTOURISME - VINS

5 idées Cadeaux insolites autour du vin pour Noël ou l’anniversaire d’un Winelover

On a tous autour de nous quelqu’un qui aime le vin, qui se passionne pour le travail des vignerons, qui prend plaisir à faire de belles dégustations et qui adore dénicher des pépites parmi les rouges et les blancs de petites propriétés viticoles.

Alors homme ou femme, voici une sélection de cadeaux qui feront plaisir à tous les coups à ton fan de vin ou Winelover 😉

(clique sur les photos des produits si tu souhaites commander sur Amazon)

La coque de téléphone

J’ai cette magnifique coque de protection et pour ma part, je l’adore !

En plus d’être très originale, elle est assez épaisse, et vraiment fun !

Le plus : elle crée vraiment un sujet de conversation ! Pas une soirée sans qu’on me complimente sur cette coque en forme de verre de vin 😉

Le rouge à lèvres


Très originaux et décoratifs dans une salle de bain, ces tubes de rouges à lèvres imitent à la perfection de mini-bouteilles de vins.

Un cadeau parfait pour les amatrices de bons crus qui aiment aussi le make-up !

La tenue du produit n’est pas géniale mais le packaging de ce maquillage et ses couleurs sont quand même très sympa pour le prix.

Un petit bijou

Ce charm peut s’ajouter à un bracelet ou un collier.

Il peut aussi permettre de créer son propre bijou.

Discret, mignon et jamais vu, ce breloque apporte la petite touche pour afficher sa passion des dégustations.

Une attention ou une surprise à glisser dans un calendrier de l’avent pour une copine ou son amoureuse.


Un jeu

Il existe désormais plusieurs jeux de société autour de la culture de la vigne, les connaissances oenologiques, la dégustation, mais aussi plus orienter stratégie et jeu de rôle.

Beaucoup me tentent, pour l’instant j’ai testé et acheté Vignobles et je le trouve réussi.

On y retrouve toutes les étapes du vin : choisir son cépage, son terrain, sa région, faire les vendanges, et enfin produire son vin. De bonnes soirées de jeux en perspective !

Le coravin

J’en ai parlé récemment sur mon compte instagram car je suis devenue Ambassadrice Coravin.

Le deal est simple : j’ai reçu le modèle Two Elite dans son coloris Pomme d’amour et je dois l’utiliser.

Des challenges photos nous incitent (la bande coravin et moi) à le mettre en scène chaque mois sur nos réseaux sociaux.

Mon but premier en devenant partenaire de Coravin, c’est surtout de pouvoir vous en parler en terme d’utilisation et surtout trouver les intérêts de posséder un tel outil en tant que fan de vin.

Le principe : une aiguille permet d’aller chercher le liquide à l’intérieur de la bouteille sans en ôter le bouchon.

A chaque dose ponctionnée, l’équivalent en gaz (un gaz adapté qui n’altère pas le goût et les qualités du vin) comble le vide laissé et ainsi le vin qui reste dans la bouteille peut se conserver plusieurs mois. (Dans une utilisation optimale, je n’ai le retour que sur quelques mois pour le moment, mais il parait que cela peut aller jusqu’à plusieurs années : je vous confirmerai cela au fil du temps 😉 ).

Pourquoi s’offrir ou offrir un tel objet à un amateur de vin :

Je trouve beaucoup de qualité à Coravin car j’aime sans cesse découvrir de nouveaux vins : régions, cépages, vinification … il y a tellement de choses à découvrir que si on ouvre une bouteille chaque jour, on doit soit tout boire (-hic-), soit faire des plats en sauce (le boeuf bourguignon avec une bouteille à 20 ou 40 euros : euh merci bien), en faire du vinaigre (hum la bonne vinaigrette avec un vin de 1998), ou carrément le jeter (ça y est je pleure ;-)).

Alors on se limite, on attend les grandes occasions pour ouvrir ses meilleures bouteilles, on attend le meilleur plat pour tel vin, en se disant que c’est dommage il aurait pu aussi être très bon avec le simple plat de pâtes bolognaises de la semaine dernière …

Le système Coravin permet de ne se servir qu’une gorgée ou un verre, du vin que l’on souhaite et hop ! il repart à la cave !

Génial pour tester des accords mets et vins avant un grand repas, pour voir si une série de bouteilles est prête à être bues, pour faire goûter un vin qu’on a adoré 6 mois plus tôt à un ami de passage et qui reprend le volant …

Un autre intérêt : quand on n’aime pas les mêmes vins que son conjoint ou qu’on n’a pas les mêmes envies au même moment.

Par exemple, si je veux un verre de Riesling avec mon assiette de fromage, et lui préfère un verre de Pessac-Leognan : pas besoin d’ouvrir 2 bouteilles. Chacun se sert son verre et peut ainsi savourer son morceau de comté ou de munster.

Bref, je suis déjà convaincue de l’intérêt de Coravin qui pour moi n’est pas un gadget mais bel et bien, un + pour sa consommation raisonnée et dégustée au quotidien.

Il a un coût élevé (entre 200 et 400 euros selon le modèle) mais je trouve que c’est vraiment un beau cadeau pour quelqu’un de passionné qui aurait déjà beaucoup d’accessoires autour du vin.

 

J’espère que ces idées cadeaux vous auront plu et aidé pour jouer aux petits lutins du père Noël !

Vous pouvez aussi aller voir mon article sur les idées kdos pour les amoureux de Bordeaux

Publicités
BORDEAUX EN AMOUREUX, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Les tables Vatel à Bordeaux : choisir un vin pour découvrir un plat !

J’ai déjà testé plusieurs accords mets et vins sur Bordeaux et j’avoue que j’adore découvrir des vins en fonction des plats que j’ai choisis.

Aussi quand j’ai été contactée par les Tables Vatel pour me présenter leur concept inversé, j’ai très vite voulu me rendre sur place pour me laisser surprendre.

En effet, dans leur restaurant situé au 114-115 quai des chartrons à Bordeaux, les tables Vatel proposent un menu dégustation pour le moins original : on choisit son vin pour chaque moment du repas et ensuite le chef Marc Hammani se charge de nous surprendre avec des plats qui s’accordent avec les différents breuvages.

Ce soir-là nous avons fait des choix qui se sont parfaitement mariés avec les plats du chef.

Après un apéritif surprenant et agréable

les amuses-bouches que nous avons découvertes, ci-dessous

Puis les entrées sont arrivées accompagnées de leurs accords Vins

DASHWOOD – PINOT NOIR – 2015

L’œuf à 64°C, velouté de champignons, écume iodée : une entrée savoureuse !

COUR DE RECRE – F. VILLARD 2015

Cannelloni de céleri au Foie Gras : copieux et goûtu, ce plat a été une révélation !

plats

MUXAGAT TINTA BARROCA : ce vin du Portugal m’a conquise !

Volaille noire des Landes en deux services

CHIANTI – MAJNONI GUICCIARDINI – 2016

Ris de veau mijoté, champignons du moment : un pari audacieux que de proposer du ris de veau ! Heureusement j’adore ça : et celui-ci est définitivement le meilleur que j’ai jamais mangé ! gros gros coup de coeur !

Dessert

LANGLOIS CHATEAU – CREMANT DE LOIRE ROSE BRUT : complètement bluffée par ce crémant rosé !

Crème brulée au safran : je ne suis pas une grande amatrice de crème aux oeufs ou crème brûlée. Mais ici, j’ai eu l’impression de découvrir ce dessert pour la première fois ! Mes papilles ont eu une belle surprise !

Principalement sur l’accord avec les vins, le concept peut se décliner sur du sans alcool et même avec du thé, par exemple.

Ce voyage aux pays des saveurs nous a permis de nous laisser embarquer vers des contrées étonnantes. Nous avons joué le jeu de choisir également des vins qui nous étaient peu ou pas connus. Un pari réussi pour ces accords !

Voilà un restaurant et une proposition qui peut faire un très joli cadeau de noël : en amoureux ou entre amis !

 

Les tables Vatel

http://www.restaurantvatel.fr/fr/bordeaux/tables-vatel

114-115 quais des Chartrons

Highlights info row image
05 56 11 58 88
BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES

Mes 6 meilleurs spots pour un pique-nique à Bordeaux

Quelques rayons de soleil percent dès le matin, on sent que la journée va être belle. Pas besoin d’être en vacances pour s’octroyer une pause déjeuner et préparer un panier pique-nique pour le midi. Dans notre belle région, chaque saison est propice à la détente.

Il suffit de prévoir quelques indispensables dans sa besace et de choisir un des lieux chouchous des bordelais pour un moment de décompression totale à l’heure du repas.

À emporter :

  • Une nappe ou grande couverture : c’est toujours plus agréable pour s’allonger et profiter de l’instant.
  • Une gourde d’eau : on pense à la planète et on évite de laisser trainer ses bouteilles en plastique
  • Un verre à ballon, un tire-bouchon 😉 et quitte à être en Gironde, une bonne bouteille de rosé ou de blanc sec de vin de Bordeaux fraîche et fruitée, à marier  avec toutes vos petites recettes préférées format voyage : salade composée, sandwich, wraps, légumes et fruits à picorer, pâté de campagne, fromages savoureux, le tout dans de jolies lunch boxes.

Où :

Il ne vous reste plus qu’à choisir l’endroit qui vous convient, du plus central au plus confidentiel

  • Le Jardin public : avec ses étendues de verdure, ses petits ponts au charme bucolique, son manège d’antan et ses bâtiments d’époque, c’est le poumon vert de la ville en plein cœur de Bordeaux et une véritable plongée dans l’Histoire.

  • La Place Gambetta : beaucoup plus petit qu’un parc, ce petit espace aménagé près de la Rue Porte Dijeau et du cours Georges Clémenceau permet une halte sympathique sans quitter les grands axes.

  • Les quais avec vue sur la Garonne, que ce soit sur la rive gauche sur les marches du Miroir d’eau, ou sur la rive droite avec un peu plus de verdure Quai de Queyries : ici c’est le fleuve qui domine et les lumières du soir peuvent faire de ce pique-nique un moment follement romantique.

  • Le Jardin botanique : à deux pas du Pont de Pierre côté rive droite, il offre une variété de plantes et un espace vert suffisamment grand pour que chacun puisse trouver sa place. Prenez le temps de visiter la serre avant de repartir.

  • Le Parc de l’Ermitage à Lormont (20 minutes de tram depuis Porte de Bourgogne, tram A, arrêt Les Iris) : encore peu connu des bordelais car excentré, il offre pourtant une vue imprenable sur le pont d’Aquitaine, le pont Chaban Delmas et la Cité du vin. Au bord d’un lac à l’eau turquoise entouré d’anciennes carrières, il permet une balade digestive très enrichissante et dépaysante.

  • Les domaines viticoles bordelais ouverts au public, à retrouver dans l’article du Fooding

Et vous, quels sont vos endroits préférés pour pique-niquer à Bordeaux ?

Article sponsorisé

DECO, DIY tutos brico, ZERO DECHET

Rendez-vous déco : la rénovation de la salle de bain avant / après travaux

Dans notre chez-nous, nous avons refait petit à petit …

Des travaux plus ou moins gros, plus ou moins longs, mais toujours beaucoup de patience pour essayer de bricoler nous-même, de transformer à moindre coût parfois, puis de faire appel à des pros quand il le fallait vraiment.

Pour la salle de bain, j’ai attendu presque 10 ans … oui comme quoi, il y a du provisoire qui dure !

A notre arrivée la salle de bain n’était ni faite ni à faire, mais elle était propre et nous n’avions plus de budget pour nous lancer dans son aménagement. J’ai donc suivi pendant quelques semaines les émissions Déco de Valérie Damidot du temps de sa splendeur et j’ai décrété que j’allais avec quelques euros, transformer ma salle de bain. J’avoue que j’ai bien fait, même si vu de 10 années passées, l’ensemble me parait très camouflage, j’ai au moins pu avoir la salle de bain rose que je voulais à l’époque 😉 Oui on a tous des rêves étranges quand on est plus jeune.

J’avais passé de la peinture de rénovation (sans oublier sa sous couche d’accrochage … maintenant on en trouve qui ne nécessite pas de sous-couche), un bon vieux lino imitation teck, un plan de travail le moins cher de chez Brico Dépot, une nouvelle vasque (je crois que c’était le plus cher de tout) deux meubles d’expos de chez Brico Leclerc, un miroir Ikéa et j’étais ravie. J’avais une salle de bain neuve pour moins de 200 euros.

Là autant vous dire, que 10 ans plus tard, pour de la vraie rénovation, l’enveloppe financière n’est pas la même, même en ayant essayer de faire attention au budget.

D’abord j’ai tout voulu changer (sauf ma vasque, mon robinet et mon sèche serviette).

Nous avons décollé les carreaux, le lino, enlevé les meubles (vendus sur le bon coin pour dépanner des étudiants).

Ensuite nous avons fait appel à des pros pour poser le carrelage métro, faire la plomberie, et poser la baignoire et les carreaux de ciment.

Carrelage métro blanc Castorama (existe en noir, rouge et marbré)

Sur ce point d’ailleurs, ce sont des « imitations » carreaux de ciment, car on m’a déconseillé le vrai carreau de ciment pour une pièce d’eau sauf si traitement particulier du carrelage avec un produit spécial, à entretenir régulièrement.

Bref je voulais me simplifier la vie.

Carreaux imitation carreaux de ciment Kerion revendus par Franceschini

J’ai opté pour une baignoire car nous avons une deuxième pièce d’eau avec une grande douche à l’italienne.

Baignoire modèle New York Le monde du bain

Pour les meubles je voulais moins de rangements.

J’ai opté pour les plus simples de chez Castorama, posés en décalé et recouvert d’un plan de travail.

Meubles Nida Castorama

Oui une vraie volonté de ma part était d’avoir moins de placards et tiroirs pour mettre moins de bazar.

Je remarque que la plupart des meubles dès qu’ils sont posés, ont un genre de sirène d’alarmes qui appellent « Venez me remplir », « venez me charger de trucs inutiles mais que peut-être que ça peut servir un jour ou que tu auras besoin d’en avoir d’avance au moins 3 flacons ! ».

Ananas Maison du Monde
similaire :

Autres inspirations :



 

Donc avec ma vague Zéro déchet et mes envies de minimalisme, j’ai trié et supprimé le superflu pour ne me consacrer qu’aux objets que j’aime et aux produits qui me conviennent vraiment.

Bien sûr les puristes trouveront qu’il y a encore trop de choses, mais j’avance à mon rythme. (à 80 ans c’est certain je frôlerai la perfection).

Je voulais un maximum de blanc. Des touches de noir et un peu de bois pour apporter de la chaleur.

Petite boite bijou Ancienne collection Maison du monde similaire ici

Le plan de travail a été poncé et lasuré pour être protégé.

Nous avons choisi de faire un retour sur le deuxième meuble pour compléter l’ensemble et également d’ajouter un bout de plan de travail en haut de la colonne en guise de finition.

Distributeur de savon Mason jar


Savons Mojito et été

 

Le clou du spectacle était de trouver un miroir très grand : je voulais que le tour soit noir.

Je n’étais pas parti pour ce style, puis un matin, l’homme m’a appelé de chez Castorama en me disant que le modèle d’expo en parfait état était très bien soldé. J’ai craqué et je ne regrette pas.

Miroir Harmon Castorama

Une petite desserte Ikéa finit le tout en me permettant de mettre en particulier les produits que je veux utiliser dans mon bain : gommage, masque …

et de les rapprocher de la baignoire grâce aux roulettes. (En vrai cela permet aussi d’accueillir un petit verre de vin et un bouquin après une dure journée 😉 J’avais prévu sa place dès le début en prenant un plus grand plan de travail que le meuble, permettant de créer un vide dessous exprès.

Desserte ikéa (existe en beige, noire, rouge)

Boite métal Ananas Maison du monde

J’ai raccroché mon porte bijou/vernis fait maison car il est vraiment pratique !

Pour accorder mon linge avec ma nouvelle salle de bain, j’ai trouvé un système économique.

J’ai teint les serviettes de toilettes qui étaient roses ou qui pouvaient avoir des tâches (vive les colorations cheveux rousses 😉 ) avec une teinture pour linge. J’ai choisi Noir.
Franchement on dirait du linge de toilette tout neufs et cela m’évite d’avoir à en racheter pour le moment.

Bref une idée si vous en avez marre ou que certains font un peu « passés ».

Et voilà il ne me manque plus que quelques boules de bain Lush pour me faire un Spa à la maison.

Qu’en pensez-vous ?

Retrouvez mes inspirations déco et projet salle de bain sur mes tableaux Pinterest.

 

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES, OENOTOURISME - VINS

Le ciné-gourmand de la Cité du vin : une expérience culinaire inédite à Bordeaux

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-1

La Cité du Vin regorge d’activités.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-2

En dehors du parcours « classique » déjà très riche, que je n’ai pas encore testé, nous avons approuvé l’atelier des sens à faire en famille.

Et récemment, nous avons également pris part à une soirée cinéma un peu particulière.

Plusieurs fois par an, le haut lieu de l’oenologie bordelaise organise un évènement mélangeant film et gastronomie : une dégustation cinématographique 🙂

Dans l’auditorium magnifique on prend place pour une projection : film ancien, ou plus récent, français ou étranger, familial ou pour cinéphiles avertis, il y en a pour tous les goûts. Le ciné-gourmand peut commencer.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-10

Après la diffusion, on découvre les plats d’un chef à travers des recettes en rapport avec le film et bien sûr, une dégustation de vin pour accompagner ces mets.

Un de mes lecteurs a également pu gagner des invitations pour cette soirée sur ma page Facebook donc n’hésitez pas à me suivre pour participer à ce genre de concours 😉

Ce soir-là nous nous sommes replongés dans le film d’animation Ratatouille des studios Disney-Pixar.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-9

Après avoir redécouvert l’univers de Rémy et ses amis, nous nous sommes régalés de plats originaux inspirés directement du célèbre rat préféré des enfants.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-14

C’est le chef  Emmanuel Perrodin ( président du Conservatoire International des Cuisines Méditerranéennes) qui a orchestré cette soirée.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-17

Il a ainsi donné vie au fameux champignon « foudré » de Ratatouille ! Surprenant et délicieux !

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-16

Au menu :

  • Gâteau Fernand Point
  • Chou caramel beurre salé wasabi
  • Chocolat, pamplemousse, café
  • Poire à la Dijon, céleri chocolat
  • Galette de patate douce, bœuf tataki et gambas et Maki de bonite fumée

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-29

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-20

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-21

  • Veau vanille coquillage

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-30

  • Oursin relevé d’un dashi à la châtaigne et au lard et Huître au camembert, vin jaune et absinthe
  • cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-23

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-22

  • Oeuf au basilic
  • Champignon foudré au parmesan
  • Velouté de courge à la Thomas Keller

Les vins qui accompagnaient ces plats étaient juste parfaits !

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-27

  • Château La Fleur Peyrabon 2009 et 2010, Pauillac
  • Château Tour de Yon, Saint-Emilion Grand Cru

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-26

  • Château Le Camplat Cuvée Prestige, Blaye Côtes de Bordeaux

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-28

Le prochain ciné-gourmand aura lieu le mercredi 1er mars, avec le film « Les saveurs du palais » et le chef Emmanuel Perrodin.

Renseignements et réservations sur le site de La Cité du Vin.

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-3

cite-vin-bordeaux-oenologie-oenotourisme-atelier-evenement-soiree-cine-gourmand-cinema-gastronomique-18

 

voyage

L’île Maurice : mon rêve de vacances en famille

Quand arrive l’hiver, j’ai toujours des envies de soleil, pas vous ?

Alors je me plonge dans des projets de vacances, je rêve devant les photos de nos anciennes destinations comme la Crête cet été.

crete-voyage-pteapotes-knossos-krissi-ile-grece-trip-decoverte-santorin-santorini-vacances-3

Seul hic, les heures d’avion.

C’est d’ailleurs, entre autre, ce qui m’a empêché d’accompagner toute ma petite famille à Tahiti !

Alors je sais que je tiens 4-5 heures dans mon siège de passager, mais la prochaine étape serait de pouvoir m’éloigner encore un peu de cette zone que j’arrive à maitriser.

En cherchant les heures de vol, pour les prochaines étapes, je peux prétendre au Canada (7 heures une fois à Paris), New York (8h une fois à Paris).

Et l’étape ultime sera l’Île Maurice (avec ces 13 heures environ selon les vols). Elle arbore un paysage composé de lagunes, récifs, forêts tropicales, cascades, sentiers de randonnée et une faune exotique. Bref le combo parfait pour farniente, balade et découvertes !

Toute la famille pourra y trouver son compte et surtout nous pourrons approcher nos 2 animaux préférés : les tortues et les dauphins.

Le parc naturel ‘Réserve des Mascareignes Vanille » est un lieu magique rappelant « l’Île Maurice de la vieille époque », qui permet de découvrir une nature préservée ainsi que les traditions de la population locale. L’attraction principale du parc est la Tortue : il y en a maintenant environ 1000, dont la Tortue Géante qui se promène en toute liberté. Les enfants peuvent apprivoiser et nourrir ces Tortues Géantes âgées de 100 ans !

Mais il n’y a pas seulement des tortues dans ce parc, mais également une multitude d’animaux différents, y compris près de 2000 crocodiles du Nil, des iguanes verts, des caïmans, des geckos, des singes, des chauves-souris, des mangoustes, des sangliers, toute une batterie d’animaux de ferme mauriciens et une variété de poissons d’eau douce.

ile-maurice tortue

Sur l’Île Maurice, il est possible de naviguer sur un bateau pour observer de superbes animaux aquatiques tels que les dauphins et les baleines, et même saisir l’occasion exceptionnelle de nager avec les dauphins dans leur habitat naturel.

19

J’attends donc impatiemment que ma phobie me laisse tranquille et je continue mes petits voyages thérapeutiques avant le grand saut vers le paradis … sur terre 😉

img_9807

Et vous, vous connaissez l’île Maurice ?

 

 

Article sponsorisé

ZERO DECHET

Réduire ses déchets : Dans la cuisine (partie 1) #zerodechet

Concrètement quand tu veux réduire tes déchets, il faut aussi passer par une phase de tri (attention on ne dit pas de « jeter », mais vendre, donner, recycler …) et une phase d’investissement ou nouvelles habitudes à acquérir pour partir sur du durable ou du moins sur des choses qui t’évitent d’avoir à créer du déchet.

Il y a des choix à faire quand tu dois consommer, et des questions à se poser.

Ce commencement est parfois un peu long, mais on gagne finalement en confort, en temps et en argent ! (si ! si ! beh déjà tu ne paies plus des mètres carrés pour des pièces tellement encombrées que tu n’y vas plus, ou des placards achetés une blinde pour charger de robots ou de produits ménagers que tu n’utilises pas … alors ?? ;-))

Je t’avais déjà parlé de nos premières habitudes venues assez naturellement et qui nous facilitaient même la vie.

Pour que tu réalises que je ne passe pas ma vie à trier dans ma poubelle et que cela ne prend pas forcément beaucoup de temps, voilà comment ça se passe à la maison, pièce par pièce, avec aujourd’hui : LA CUISINE !! Tadam !

  1. Je privilégie l’achat en vrac ou le rechargeable. Pour l’instant je suis assez limitée avec uniquement la biocoop, le marché, le drive fermier et le boucher. J’aimerais pouvoir dire que je trouve tout, mais il y a encore trop de choses que je ne peux pas acheter en vrac ou consigné. Je privilégie les achats dans des bocaux en verre ou bouteille en verre car je peux les réutiliser et/ ou les jeter (le verre est 100% recyclé, c’est un des déchets qui se recycle le mieux si on le jette dans les poubelles verre bien entendu). Je mets le tout dans des bocaux rigolos ou dans de jolies boites. Mon produit vaisselle se re-remplit à la bio coop, mais pour le lave vaisselle il va falloir que je passe à des recettes maison. A Bordeaux tu as La Recharge et l’Epicerie Générale Darwin.

green-ma-thé-noir-blanc-vert-boutique-en-ligne-eshop-bio-naturel-tea-time-theiere-mandarine-gingembre-citron-leopard-earl-grey-bleuet-classique-original-melange-tisane-verveine-melisse (1 (18)

2. J’ai adopté les gourdes squiz pour les desserts compote (mais tu peux aussi y mettre la soupe) et les goûters en extérieur/pique nique.

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre

Attention parenthèse polémique : pourquoi achetez des gourdes encore en plastique, même si elles sont réutilisables ? (sachant qu’elles ne durent pas toute la vie, puisqu’elles sont usables). Pour ma part, je dois entrainer dans mon sillage 2 enfants de 7 et 10 ans, qui même s’ils ont compris la démarche et sont globalement très fiers de l’appliquer, se confrontent régulièrement aux jugements des autres. Moi, adulte, avec mes valeurs et mes choix, je peux tout à fait prendre du recul et expliquer quand on me taquine sur mes pratiques ou mes positions. Mais dans une cour d’école ou une sortie scolaire, cela devient plus compliqué. Alors pour que la transition se fasse en douceur et que leur lien social puisse ne pas souffrir de notre démarche, les gourdes réutilisables sont notre salut ! Et comme nous sommes de vrais citadins, le moindre retour à la simplicité est vécu par les autres comme un acte paysan (au sens le moins noble du terme) voire d’arriéré, alors si on peut leur prouver que réduire ses déchets cela peut être moderne et design, moi je suis pour. Fin de la parenthèse polémique.

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre (1)

Je recharge donc mes 4 gourdes avec de la compote maison ou achetée en bocaux. Ma grande kiffe l’illustration New York ultra tendance, et moi je frime avec la reine d’Angleterre 😉 Voyez que le Zéro déchet ça peut être drôlement fun !

Elles vous plaisent mes gourdes Squiz ? Ca vous dit d’en gagner ? 😉

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre (3)

 

3. Nous faisons un maximum de gâteaux maison : pour le petit déjeuner et le goûter. C’est clairement avec les paquets de biscuits que les déchets sont les plus importants.

Des cookies, des sablés, des brioches. Certes cela prend un peu plus de temps que de déballer ses Pitchs de 15 emballages plastiques individuels, mais c’est un moment que nous passons ensemble avec les enfants et qui nous prend une heure max, rangement compris pour toute la semaine, voire +.

En plus on maitrise ainsi exactement la quantité de sucre et autres ingrédients : nous savons ce que nous mangeons.

Pour aller au parc ou autre, on embarque nos biscuits dans un tupperware ( celui avec la fameuse phrase de Joey a beaucoup de succès ;-)) : pas plus encombrant qu’un paquet de gâteaux industriels et on ne laisse aucune trace derrière nous !

smartphoto-friends-objet-photo-impression-deco-cuisine-joey-citation-quotes-planche-decouper-lunchbox-boite-conservation-repas-boulot-fun-saint-valention-complice-pteapotes

Mais également pour l’apéro ! On adore nos cookies raclettes, entre autre 😉

IMG_4292

Idem pour les soupes de légumes ! On en fait très souvent : pratique quand certains légumes tirent la tronche, cela évite de gaspiller. Même si chez nous, tous les déchets organiques vont au compost.

4. Le compost donc. Il nous absorbe une grosse quantité de déchets. Quand nous faisons les gâteaux : coquilles d’oeufs. Pour les soupes, les épluchures. Bref quand on regarde une poubelle, c’est déjà plus de la moitié qui peut être réutilisée pour la terre du jardin ou des plantes en pot.

5. Les appareils ménagers : cafetière, théière, bouilloire …

J’ai supprimé la Tassimo et autres cafetières dosettes pour une cafetière à filtre réutilisable non éléctrique. Le seul déchet : le marc de café et le papier emballage kraft du torréfacteur où j’achète le très bon café fraîchement torréfié au poids : le tout va direct au compost. La théière : j’achète du thé en vrac au maximum : j’essaie de ramener mon emballage kraft ou ma boite métallique. Je n’utilise plus de sachet sauf rarement (en voyage par exemple) et s’ils sont sans agrafes et compostables comme par exemple les tisanes du Jardin Bio. Actuellement je me sers encore de ma bouilloire éléctrique dont j’attends l’obsolescence programmée (si j’en crois la durée de vie des 2 dernières et vu mon utilisation intensive, d’ici 6 mois elle est cuite). En relais viendra la bouilloire qui va sur le gaz avec son petit sifflement à l’ancienne. Pas beaucoup moins rapide, et tellement plus chic, non ? 😉

075 IMG_4370

J’ai désormais un compagnon pour faire + vite mes gâteaux et autres brioches : le Kmix de Kenwood ! Je vous en parlerais très bientôt avec nos meilleures recettes de biscuits. Il ne nous quitte plus !

IMG_5181

6. Produits ménagers : comme je l’ai dit plus haut, je peux recharger mon liquide vaisselle à la bio coop, et j’envisage de trouver une recette pour le lave vaisselle. Pour le reste un seul produit à agrémenter ou diluer : le vinaigre blanc ! Il est utilisé dans les écoles car pas du tout nocif et parfaitement efficace ! J’y ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de citron, je le mets dans un spray avec de l’eau et le tour est joué. Fini les produits spécial plan de travail ou évier étincelant, un produit tout en un et tout terrain puisqu’il me sert dans les autres pièces !

 

Pour poursuivre notre aventure Réduction des déchets, nous irons dans une autre pièce de la maison : la salle de bain

Mais tu peux aussi regarder la sélection de livres pour parler écologie avec toute la famille dès 4 ans.

lecture-livre-enfant-zero-dechet-famille-ecolo-bio-lanete-vert-environnement-questions-decouverte-petit-grand-adulte-responsable (1)

Et vous quelles sont vos indispensables et astuces dans la cuisine pour réduire vos déchets ?