DETENTE, Livres et CD

10 romans Feel-good sur fond d’ambiance de Noël

Enchaîner les téléfilms de noël vous donne des envies de chocolat chaud et de sucre d’orge ?

J’ai ce qu’il vous faut pour prolonger le plaisir des décors enneigés et des sapins qui croulent sous les guirlandes scintillantes : une sélection de romans qui se passent dans l’ambiance de Noël ou la période des fêtes.

Installez-vous dans votre fauteuil préféré avec un plaid douillet et votre mug de thé de noël, et piochez dans la liste des livres ci-dessous pour passer un moment de détente absolu avec ces histoires feel-good sur fond de villages chaleureux et de personnages attachants.

  1. La série « Cupcake café » de Jenny Colgan m’a happé : alors quoi de mieux que celui sous la neige pour débuter la période de Noël ?

  2. Dans le même style, elle nous emmène à la petite boulangerie, son autre série, à la période de noël. Toujours entre gourmandises et amour, on sentirait presque les pâtisseries et viennoiseries à travers les pages !

3. Emily Blaine est la reine de la romance. Mais quand elle saupoudre une bonne dose d’ambiance Noël sur un livre au titre de la chanson de Mariah Carey, on fond pour « All I want for Christmas« . Le style est super agréable, on aime les situations, les descriptions : elle nous embarque facilement dans cette histoire d’amitié qui tourne à l’amour : un de mes préférés ! J’ai envie de le relire !

4. Sarah Morgan est aussi une des auteures sur lesquelles on peut compter quand on veut de belles histoires d’amour modernes et pétillantes ! Avec ce noël sur la 5e avenue elle joue la corde New-yorkaise et citadine, mais avec une héroïne dynamique et attachante ! Un biscuit à la cannelle pour la route ?

5. et 6. Entre ses romans sur fond de secret de famille, Clarisse Sabard, auteure très prolifique, a trouvé le temps de nous prouver qu’elle pouvait s’imposer dans le feel-good de noël. Avec ses 2 titres on se laisse porter autour des membres d’une famille drôle et tous avec leur caractère unique. Chaque génération est dépeinte avec brio et on se retrouve dans les scènes de repas par exemple.

7. Un noël pas comme les autres de Sheila Roberts m’a laissé un très bon souvenir de lecture. Parce qu’il permet de suivre des femmes à différents âges de leur vie, avec leur problématique commune « l’amour » mais aussi la famille. Entre cocooning et bons sentiments, j’ai vraiment aimé ce roman autant pour le fond que pour la forme. Et la couverture est canon, non ?

8.
La team romcom comme on l’appelle, nous livre depuis plusieurs années un recueil de nouvelles au moment des fêtes de fin d’année. J’adore de temps en temps pouvoir lire des nouvelles : courtes mais efficaces, cela permet de s’évader rapidement et d’aller au bout d’une histoire même si on est très occupé à cette période. Chacune des auteures à son style et en même temps on retrouve le dénominateur d’une plume moderne, drôle et romantique. A un prix poche, c’est inutile de résister à ce bon moment de lecture !

9. Un jour en décembre promet d’être l’équivalent litteraire de Love Actually ! C’est le seul de cette sélection que je n’ai pas encore lu mais qui me fait terriblement envie ; il est dans ma PAL pour décembre ! Vous l’avez lu ? Il tient ses promesses ?

10. Avec une couverture scintillante, ce livre m’a attiré l’année dernière immédiatement : la surprise de Noël ! Une famille attachante mais envahissante et un rendez-vous inattendu : il n’en faut pas plus pour nous embarquer dans cette histoire d’amour hivernale. Et comme Noël rime avec cadeau, je vous propose de le gagner sur mon compte instagram ! Le concours se termine bientôt alors filez tenter votre chance pour remporter ce beau roman (je vous ai dit que la couverture était sublime ? )

Et vous, quel est votre roman préféré de noël ?

 

 

Merci aux éditions Charleston qui m’envoient régulièrement des services presse 

BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, OENOTOURISME - VINS

Les ateliers dégustation de l’école du vin de Bordeaux : une belle idée cadeau !

Vous ou vos proches souhaitez en apprendre plus sur l’art de la dégustation de vin ?

Vous avez du mal à décrypter l’étiquette d’une bouteille ? Vous aimez cuisiner mais vous ne savez jamais quoi proposer comme vin avec vos plats ?

Vous voulez améliorer vos connaissances et sublimer certains accords mets et vins que vous maîtrisez ?

L’école du vin de Bordeaux est là pour vous !

Avec plusieurs ateliers allant d’1 heure à 1 journée, il y en a pour tous les budgets de 20 à 240 euros et pour tous les niveaux et envies.

Les différentes expériences proposées vont de la découverte, à l’atelier gourmand, en passant par l’exploration et même des animations inédites et éphémères en fonction des partenariats du moment.

J’ai eu la chance d’avoir un aperçu condensé de plusieurs ateliers qui m’ont donné un avant-goût de ce que réserve l’Ecole du vin de Bordeaux lors de ses animations et formations œnologiques.

Bien sûr les vins sont de Bordeaux et on y découvre toute la richesse des rouges, des blancs mais aussi des rosés, des clairets et des crémants.

Car la région bordelaise regorge de vignobles différents et surprenants.

Ces ateliers ont pour but de décomplexer le novice comme d’aider le connaisseur à s’améliorer.

L’atelier initiation :

2 h – 32 euros

On y fait un tour d’horizon approfondi du vignoble bordelais, avec les AOC, les cépages, les couleurs, le climat, le terroir, les sols … On y apprend les étapes de la dégustation et puis à base de jeu on découvre les senteurs que l’on retrouve dans les vins. Reconnaître des odeurs permet ensuite de mieux mettre les mots sur ce que l’on ressent à la dégustation d’un vin.

L’atelier Accord mets et vins avec le chef du Mampuku : Epices et vins de Bordeaux, « de la vigne à la table »

5 h – 5 plats et 5 vins – 110 euros

Après l’atelier découverte à l’école du vin, le chef nous accueille dans son restaurant et nous fait découvrir de nouvelles saveurs avec des plats qui réveillent nos papilles et se révèlent changeants en fonction du vin que l’on déguste avec.

pain pita encre de sèche, maquereau mariné, houmous amandes

nouille de sarrasin, yuzu, gingembre, champignons japonais, sauce soja, magret fumé, chou chinois

avec un vin blanc sec : Château Vermont 2018 Entre-2-mers

avec un vin liquoreux : Château Du Cros 2015 Loupiac

Avec un plat d’une grande intensité aromatique, un vin liquoreux matche à la perfection ! Surprenant et agréable !

 

L’atelier vins et fromages :

3h- 49 euros

La fromagerie Deruelle nous propose des fromages à découvrir, d’une grande qualité.

Avec un Salers et un Indanrika du pays basque nous avons dégusté un vin rouge « cap nature » merlot 2017 et un château l’Hospital 2017 graves (mon chouchou en terme de vin blanc sec car il reste fruité et se marie avec un grand nombre de plats de l’apéritif au fromage en passant par des plats épicés, des poissons et même des plats en sauce).

L’atelier choco’ Bordeaux :

3h – 49 euros

Autour de l’histoire commune du cacao devenu chocolat et du vin, on découvre les accords avec un vin rouge mais aussi les fameux crémants de Bordeaux qui montent, qui montent et remplacent à la perfection un champagne.

La maison Saunion propose des chocolats de qualité et d’exception pour une dégustation optimale et un atelier de prestige.

Le chocolat et le vin sont décidemment faits pour s’entendre.

 

Ce jour-là c’est Bénédicte Martre Trocard qui nous a transporté dans l’univers du vin avec énergie et sourire.

Les formateurs sont des professionnels dans le domaine du vin : ils font preuve d’une grande pédagogie et de beaucoup de bonne humeur pour faire de ces ateliers des moments agréables, intéressants et ludiques.

 

Je vais mettre sur la liste du père noël l’atelier l’œnochef pour combiner cours de cuisine et dégustation : parfait pour un cadeau en couple également !

Voilà de bonnes idées cadeaux dématérialisés pour des amateurs de vins !

 

 

Merci à l’école du vin pour son accueil ainsi qu’à toute l’équipe !

CULTURE, SORTIES KIDS

Le retour de Mary Poppins : outrage au classique ou nouveau chef-d’oeuvre ?

En tant que fan, qui vénère Mary Poppins, l’original film de Walt Disney de 1964 où Julie Andrews chantait, dansait et campait une nounou aussi magique que douce et stricte, j’attendais avec impatience la sortie de la suite : le retour de Mary Poppins.

Alors pas évident de ne pas spoiler l’histoire tout en donnant mon avis, mais je sais qu’on va me demander ce que j’en ai pensé en tant que passionnée et fanatique du 1er opus, alors je vais tenter de te dire mon ressenti à la sortie du cinéma de la séance de 13h30.

Disney nous avait raconté la génèse du roman devenu film avec Walt Disney campé par Tom Hanks dans « Saving Mr Banks » ou « dans l’ombre de Mary« .

Premièrement je n’étais par avance pas convaincue du choix d’Emily Blunt comme personnage principal.
Certes elle a été lookée pour le rôle et reste crédible pour jouer la baby-sitter des enfants Banks mais je clame haut et fort que Anne Hathaway était pour moi déjà bien plus représentative du style Mary Poppins assez naturellement.

Il faudra donc faire avec Emily 😉

Elle ne s’en sort pas si mal mais je déplore que par moment elle ressemble + à un sosie de Katy Perry à Broadway qu’à la très classe et pragmatique Mary Poppins.

De plus je ressens son côté sévère comme parfois hautain et dédaigneux.

Qu’à cela ne tienne, elle a tout de même des mimiques et regards bien travaillés qui la rendent attachante et je pense qu’après plusieurs visionnages, je lui trouverais encore des qualités.
Mais difficile de passer après Julie Andrews, j’en conviens.

Deuxièmement, le scénario est simple mais tient la route, avec une histoire poignante où les enfants trinquent toujours dans les soucis des adultes.

L’émotion est au rendez-vous. C’est un très bon point.

Troisièmement, les chansons.

Alors là je suis assez mitigée : j’ai trouvé les tableaux, chorégraphies et musiques superbes, avec le vrai esprit du film original et d’une comédie musicale digne de ce nom.

Par contre, j’ai dû le voir en français car aucun cinéma près de chez moi ne diffusait la VO et je dois dire que les paroles des chansons françaises sont très décevantes.

Elles ne restent pas en tête et collent très mal aux mouvements de lèvres des acteurs. Je suppose qu’une fois que je l’aurais vu en anglais, mon avis différera.



Par contre, les décors, costumes et ambiance générale m’ont beaucoup plu.

On retrouve l’univers de Mary Poppins et sans être dans la même époque on retrouve des clins d’oeil agréables et des tenues british à souhait ainsi que les différentes vues de Londres.

Les personnages secondaires et apparitions sont très agréables : de belles surprises avec Meryl Streep et Colin Firth, mais aussi l’acteur qui jouait Bert ( Dick Van Duke 93 ans), ainsi qu’Angela Landsbury qui a fait bondir mon petit cœur ❤

Bref je ne sais pas s’il deviendra un classique Disney mais il a le mérite de nous replonger dans un univers à part qui est bien celui de Mary Poppins.

Pour moi il n’est pas le retour de Mary Poppins, mais une cousine éloignée qui nous la rappelle avec nostalgie, et nous permet de prolonger un peu la magie du premier sans l’égaler.

Et vous, vous l’avez vu ? Vous avez aimé ?

BORDEAUX EN AMOUREUX, OENOTOURISME - VINS

La maison Martell : un parcours dédié à la découverte du Cognac !

Vous avez sans doute déjà entendu Papi en fin de repas de famille proposer un petit Cognac en guise de digestif ?

Souffrant injustement d’une image démodée et parfois ringarde, le Cognac a pourtant plus d’un tour dans sa bouteille !

Désormais on peut apprendre à l’apprécier lors de dégustation et surtout à le revisiter avec de nombreuses recettes de cocktails.

C’est à la Maison Martell, une des plus prestigieuses productrices de ce spiritueux, que l’on peut découvrir son histoire et sa fabrication : de la vigne jusque dans le verre !

Le bâtiment est design et va encore innover avec la création d’un rooftop pour l’été !

A travers des ateliers ludiques, on en apprend plus sur l’importance des différents sols, par exemple, ou de la tonnellerie.

Chaque étape est expliquée : de la vigne à l’alambic en passant par le design des flacons et les échantillons dans les montres, nom donné aux petites bouteilles qui renferme les récoltes et assemblages en test.

300 ans d’histoire d’une famille et d’un savoir-faire, à travers lesquels on se balade comme dans un album photos.

J’ai noté pour ma part qu’en 1911, le cognac Martell a été servi lors du couronnement du roi George V d’Angleterre.

Prestige royal pour les français et la Charente !

Les différents parcours sont très bien pensés pour susciter la curiosité et répondre à de nombreuses questions que l’on se pose sur ce breuvage reconnu partout dans le monde.

On peut même repartir avec sa propre petite mise en bouteille !

L’atelier cocktail m’a particulièrement plu : convivial, ludique, on apprend à exécuter une recette avec un professionnel et ensuite on déguste sa réalisation !

Les visites vont de 14 à 95 euros.

Retrouvez toutes les infos sur leur site !

Une belle idée cadeau pour la fête des pères mais aussi pour maman si vous l’aviez oublié il y a quelques jours 😉

Vous connaissiez cet endroit ?

 

          

 

BONS PLANS, LA PAUSE FEMININE

5 conseils pour sortir d’un escape game dans les temps

Si vous vous apprêtez à faire votre premier escape game ou que votre première tentative s’est soldée par un échec, alors vous n’avez qu’une envie pour cette fois-ci : sortir avant le temps imparti pour pouvoir crier « yes ! on a réussi ! ».

Même si depuis tout petit on nous bassine avec « l’important c’est de participer », on sait bien que connaitre l’adrénaline d’une expérience de jeu soldée par un succès, c’est toujours plaisant 😉

J’ai maintenant à mon actif une presque dizaine de salles testées à Bordeaux et ailleurs en France, et je suis très impatiente d’en découvrir de nombreux autres ! Je suis devenue addict 😉

Tu peux d’ailleurs retrouver mon avis sur ces différents scénarios et décors.

Voici donc mes conseils lorsque tu vas franchir la porte pour démarrer ta quête :

  1. Observe la salle dans son ensemble : bien souvent on va se précipiter et rentrer dans les détails immédiatement. Or il y a fort à parier qu’une fois complètement en immersion on ne puisse plus avoir le regard objectif du début et des premières minutes. On sera ensuite « pollué » par ce qu’on a déjà trouvé ou les petites choses qu’on aura commencé à découvrir. La mise en perspective du décor global, d’inscriptions au mur, de disposition de certains éléments est essentielle. Le recul face à une grille peut par exemple te permettre de voir tes premiers indices ou de les garder en tête. Indispensable donc pour la suite de mémoriser, que lorsque tu es entré, tu avais identifié des lettres ou des chiffres à tel endroit.

2. Détermine ce que tu dois chercher. Bien sûr garde en tête le but final : cherches tu un objet, une clé, un code ?

Idem pour chaque piste, cadenas : cherches-tu un code à 3 chiffres, 4, ou 5, un mot, des points d’orientation, un objet, une clé ? Savoir cela te permettra de focaliser ton attention sur des éléments que tu n’aurais pas forcément pris en compte. Cette carte au mur, ces nombres qui se répètent dans les cadres, ces couleurs et symboles qui sont dessinés sur des meubles … Bref tu l’auras compris, avant de te mettre à chercher, sois sur de savoir QUOI chercher 😉

3. Communiquer un maximum avec ton ou tes partenaires. D’abord parce que si tu es venu faire ce jeu en équipe, c’est pour partager un moment et pas pour jouer tout seul dans ton coin. Deuxièmement, nous avons tous des forces différentes et chacun peut apporter sa pierre à l’édifice et voir ou comprendre des dénouements qui pour d’autres sont moins évidents. Moi par exemple, je suis beaucoup plus logique et manipulation, qu’orientation et calcul. Je ne vois jamais les combinaisons de chiffres, je ne sais pas lire une carte, je déteste les formes géométriques (mais pourquoi est-ce que je vais dans des escape game ??? 😉 ). Par contre, j’ai une certaine logique quand je vois des objets sur leur future utilité, je vois des « mots » et combinaison de lettres, je manipule assez bien les systèmes plus délicats ou minutieux. Donc quand un des membres de la team me dit : « ah y’a un alphabet ici ! » Beh je peux courir me mettre à plancher dessus car je sais que cela fait partie de mes points forts plutôt que rester devant une série de chiffres qui m’agace et que je peux refiler au logico-matheux de l’aventure. Donc dites aux autres ce que vous voyez, découvrez, avez trouvé. Ils l’entendront même s’ils ne répondent pas et reviendront peut-être dans quelques minutes vous demandez « t’avais pas trouvé un aimant toute à l’heure ? je crois qu’on va en avoir besoin maintenant ».

4. Repasser derrière les uns et les autres. Pas par manque de confiance ou parce que c’est vous qui faites mieux, ou qu’il faut qu’on vous surveille. Non, parce que certains mécanismes sont capricieux et qu’on croit qu’on n’a pas la bonne combi alors que c’est juste qu’on a mal actionné un cadenas. Idem sur la vision des couleurs : certains les voient mieux que d’autres surtout dans la pénombre, donc entre orange, rouge et rose, il peut y avoir confusion. Donc si ça ne fonctionne pas, avant de tout remettre cause, faire revérifier par une autre personne peut débloquer une situation.

5. Ayez l’esprit tordu oui, mais gardez en tête les règles de bases : pas la peine de démonter le décor si on vous a dit qu’il n’y avait rien au delà d’un mètre 50. Pas la peine non plus de tirer comme un fou sur une vis si on vous a dit qu’un enfant de 8 ans doit pouvoir tout désamorcer sans forcer. Encore moins la peine de conserver vos indices précédents si on vous dit que vous ne les utilisez qu’une fois dans le jeu. Chaque lieu de jeu a ses règles : à vous de bien les écouter pour ne pas perdre de temps inutilement sur des fausses pistes.

Dernier conseil pour les expérimentés : Certes les salles que vous avez déjà découvertes et vos jeux précédents vont vous permettre d’acquérir certains réflexes de jeu.

Vous gagnerez probablement en rapidité en ayant mis en place vos propres habitudes d’organisation, mais attention à ne pas vous laisser trop influencer par vos expériences passées. A vouloir calquer un schéma déjà vécu dans un autre escape room, vous pourriez partir sur de mauvaises bases et, chaque scénario et établissement de jeu d’évasion est différent. Alors gardez un oeil neuf et ne soyez pas trop surs de vous, car s’échapper de certaines pièces peut s’avérer bien plus compliqué que vous ne l’auriez cru.

Ces conseils vous ont été utiles ? Avez-vous d’autres suggestions ? Quelle est votre salle préférée ?

Livres et CD

Je suis une lectrice Diva Charleston 2017 : mes premiers retours sur l’expérience !

lc-2017

Donner son avis sur une lecture ce n’est jamais évident, car rares sont les livres qui suscitent de vrais coups de foudre, et en même temps de nombreuses histoires nous transportent et nous divertissent un temps, et c’est bien ce dont on a besoin parfois.

Mais lire un livre qui n’est pas encore sorti, débattre sur sa future couverture, découvrir des univers vers lesquels on ne serait pas forcément allé, c’est un défi que j’essaie de relever, et je suis ravie de faire partie de l’équipe des lectrices Diva Charleston 2017.

Car après tout, chacun ses goûts, je dois aussi parfois avouer que certaines histoires se révèlent trèèèès loin de mes lectures habituelles et donc me donnent plus de fil à retordre pour en arriver à bout. C’est aussi ça, le challenge des lectrices qui ont été choisies par les éditions Charleston.

Voici sans plus attendre les 2 premiers livres de cette aventure littéraire !

(cliquez sur les photos pour les commander sur Amazon)

Les esprits amers de Jenn bennett (sortie le 17 février 2017)

L’histoire :

« Ce sont les Années folles, et San Francisco est le nid d’accueil du commerce de l’alcool illégal, de la lubricité et de la magie noire. La région de la baie couverte de brume peut se révéler être une scène enivrante, particulièrement si les esprits constituent votre spécialité Aida Palmer donne un spectacle de médium spirite sur la scène du Gris-Gris, l’illustre bar clandestin du quartier chinois de San Francisco. Toutefois, sa capacité à faire venir (et renvoyer) les morts est plus qu’un simple numéro. Winter Magnusson est un contrebandier connu qui est plus à l’aise avec les revolvers qu’avec les fantômes. Malheureusement pour lui, il est la récente cible d’un sort malveillant qui fait de lui un aimant à fantômes. Après que l’assistance surnaturelle d’Aida eut été retenue pour bannir les revenants, son aura refroidie par la présence des esprits s’enflamme sous un autre type de sort, déployé par le charmant contrebandier À la recherche du sorcier responsable de la malédiction, Aida et Winter deviennent grisés par la passion. Et plus ils se rapprochent l’un de l’autre, plus ils prennent conscience qu’ils ont chacun leurs propres démons à exorciser. »

 

Transportée dans l’époque des années folles, je ne m’attendais pas à découvrir un personnage féminin aussi moderne de par sa force de caractère. Elle est très attachante de par ses doutes, sa timidité, puis on assiste à l’évolution et l’affirmation de la femme qu’il y a en elle. Toute cette féminité se révèle grâce au personnage masculin, un peu rustre mais bourré de faille qui le rende attendrissant.
L’ambiance surnaturelle qui règne dans le roman apporte une dimension originale à cette histoire passionnelle qui se construit au fil des pages.
Mon bémol : l’intrigue « magique » m’a moins embarquée que l’intrigue amoureuse. Je n’arrivais pas à voir où l’auteur allait avec les fantômes, bien que ce soit un élément intéressant du livre.

 

Soeurs de coeur tome 1 Rikki (sortie le 17 février 2017)

L’histoire :

« La dernière chose dont Lev Prakenskii se souvient est d’avoir été pris dans les courants et remous de l’océan où il était aspiré toujours plus bas, vers le néant d’un tourbillon noir et glacial, au large du village côtier de Sea Haven. Puis, avec une rapidité tenant du miracle, il fut sauvé et ramené sur la rive par une belle étrangère. Cependant, Lev n’a aucun souvenir de qui il est, ni pourquoi il semble posséder les instincts violents d’un assassin expérimenté. Il sait seulement qu’il craint pour sa vie et la vie de celle qui l’a sauvé de manière inattendue. Son nom est Rikki. Elle effectue de la plongée sous-marine en bordure de Sea Haven afin de pêcher des oursins. Elle a toujours senti une affinité avec l’océan et l’appel séducteur de ses vagues. À présent, elle éprouve une attirance similaire pour l’homme énigmatique qu’elle a secouru. Bientôt, ils seront liés par une force encore plus puissante, et leurs secrets terriblement fascinants les engouffreront dans un tourbillon de passion vertigineuse et de dangers inéluctables. »

Ce livre a été en demi-teinte pour moi. Même si le personnage principal est attachant par sa particularité, j’ai eu du mal à avancer dans l’histoire.

J’ai par contre beaucoup aimé l’identification des personnages principaux à leurs 2 éléments fétiches : l’eau et le feu. Les descriptions qui en découlent sont vraiment bien écrites. Après il faut aimer la lecture érotique, car clairement les deux protagonistes se retrouvent souvent sous la couette 😉

Mais c’est une vraie saga où on retrouvera les personnages chacun avec leurs qualités et leurs défauts, et j’avoue que cela pique la curiosité et donne envie de découvrir les prochaines aventures de Rikki et ses soeurs.

J’ai la chance de pouvoir vous faire gagner un exemplaire de chacun de ces romans.
Rendez-vous sur ma page Facebook et mon Instagram !

CULTURE, Livres et CD

La sélection de livres romans BD d’une fille de 11 ans : le choix de la Grande Pourriture pour les enfants ! 3ème rendez-vous

Vous avez aimé la première partie de ma sélection de BD livres pour enfants, et la seconde partie avec des romans.

Voici un 3ème rendez-vous, pour revenir sur l’évolution de mes lectures de fille de 11 ans !

Avec l’entrée au collège, ce sont surtout les romans sous forme de « journal intime » qui ont pris le dessus.

Donc les Carnets d’Allie. (chez Hachette) sont toujours en bonne position et la collection s’est encore agrandie !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-carnet-allie.

Une petite fille obligée de déménager dans une nouvelle maison qui ne lui plait pas du tout !

Heureusement elle s’invente des règles folles pour s’aider à surmonter les épreuves !

Elle garde sa bonne humeur et son humour à travers chaque chapitre.

Il existe  7 titres

L’auteur Meg Cabot a également écrit « Journal d’une princesse » (plusieurs livres) que j’ai dévoré !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre






 

La collection Les filles au chocolat de Cath Cassidy

L’histoire :

« Cherry, une jeune fille rêveuse de 13 ans, s’installe en Angleterre dans le Bn’B de Charlotte, la nouvelle compagne de son père. Mais avec Charlotte viennent Coco, les jumelles Summer et Skye ainsi que Honey, ses quatre filles… Cherry s’attache rapidement à cette nouvelle famille mais Honey, la plus âgée de ses demi-sœurs, n’apprécie pas l’arrivée de ce beau-père et ses projets de chocolaterie artisanale ! Alors, quand Cherry commence à craquer pour Shay, le petit ami de Honey, les ennuis s’annoncent. »

J’adore car on se plonge facilement dans les histoires, et comme il y a 5 filles, on peut se retrouver dans une d’elles.

Pour débuter ou si votre enfant a peur de se lancer dans les bouquins, ils existent en BD : un bon compromis pour avoir ensuite envie de découvrir les romans 😉






Et celui-ci un peu à part car ce sont des activités : je l’adore ! Il y a pleins d’idées pour créer des choses sympas !

« Plein d’activités créatives originales, faciles à exécuter et peu coûteuses – récupération et recyclage étant privilégiés. Les activités, classées par saison et par mois, sont très variées : création de vêtements et d’accessoires ; recettes; coiffures; organisation de sorties originales entre amis ; ateliers d’écriture ; cadeaux… Le tout présenté par les cinq filles au chocolat ! »

Le guide de survie de l’enfant normal dans un monde magique de Fabrice Collin

L’histoire :

« Voici un ouvrage parfaitement loufoque, qui présente sous la forme d’un faux guide de survie mille conseils pour bien réagir à une quarantaine de situations improbables »

Facile à lire, très rapide avec des illustrations sur chaque page, j’ai beaucoup rigolé !

Idéal pour des premières lectures, même pour mon petit frère en CE1 !

Ma vie en Vlog : Qui m’aime me suive (sur ma chaîne Youtube) d’Emma Moss

L’histoire :

« Fraîchement débarquée des Etats-Unis, Lucy se retrouve perdue dans un nouveau collège,
loin de son environnement habituel et de Morgane, sa meilleure amie.
Comble de l’horreur pour une ado, elle souffre d’un léger bégaiement qui s’amplifie
quand elle est nerveuse… Un incident filmé par la peste de sa classe, Dakota, et Lucy se
retrouve la risée de tout le collège, via les réseaux sociaux…
Ce qui va sauver Lucy et lui donner confiance en elle ? le soutien de ses amis et une
aventure qui va changer sa vie : créer sa propre chaîne Youtube !
Le + : un guide avec des conseils concrets pour créer soi-même sa chaîne Youtube, développé
tout au long de la série. »

C’est une histoire moderne (Youtube, punition de portable …) et on rigole aussi.

Je suis toujours aussi fan de la série Journal d’une peste !

Entre la BD et le roman, un journal intime avec beaucoup d’illustrations et de questions traitées avec un très grand sens de l’humour !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (1)

Le Journal d’une Peste ( éditions DeLaMartinière Jeunesse) porte bien son nom : en effet, la petite fille qui tient ce journal à un sale caractère.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour

Mais elle est amoureuse d’un garçon, auquel elle n’ose pas l’avouer.

Heureusement elle a un pépé qui lui remonte toujours le moral !

Ultra drôle avec des idées marrantes comme vouloir la lessive qui sent pareil que celle de celui qu’elle aime ou les Pourquoi les parents donnent des surnoms débiles ? (du genre « Grande Pourriture » ? Hein maman ???)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (2)

Il existe désormais 4 titres : le 5ème sort dans les prochains jours !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre



Le journal d’une grosse nouille de Rachel Renée Russel

L’histoire :

« Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher… »

Drôle, attachante, on adore Nikki parce qu’elle nous ressemble un peu et en même temps elle pourrait être notre meilleure amie.

Je ne me lasse pas de ses aventures ! Chaque tome est génial !










 

 

J’espère que cette sélection vous aidera à choisir des livres avec vos enfants et qu’ils aimeront ceux que je vous ai conseillé !

N’hésitez pas à me dire ce qu’ils en ont pensé !

Cela m’a fait plaisir de vous faire découvrir mes coups de coeur de ces derniers mois.

Signée La Grande Pourriture (pas toujours si pourrie que ça 😉

 

 

 

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls