Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE

Le vision board : mon bilan d’une année de tableau de visualisation

Pour la première fois l’année dernière, j’avais l’envie et le besoin de me focaliser sur mes objectifs pour bien démarrer 2018.

J’ai donc réalisé un visionboard : ce tableau d’inspiration, ou moodboard, est élargi sur une ambiance générale pour des buts à atteindre ou un idéal qui nous motive.

On reprend ainsi des grands principes de visualisations au quotidien qui nous permettent d’ancrer en nous nos projets et de ne pas les perdre de vue.

Cela peut être du concret : débuter l’étude d’un instrument, se remettre au sport, écrire …

Mais cela peut également être un sentiment : se sentir + libre, lâcher-prise, prendre le temps, ou retrouver de l’énergie, positiver …

S’écouter, s’émerveiller, se recentrer, se concentrer …

Pour ça on peut tout aussi bien faire appel à des images de paysages qui nous font ressentir quelque chose, d’une personne célèbre qui dégage ce à quoi nous aspirons (confiance en soi, douceur, originalité, motivation …), ou des citations ou phrases qui résonnent en nous comme un mantra à se répéter ou relire régulièrement ( « Tout est possible », « Be yourself » …).

Je vous invite à relire mon article sur la création du vision board de manière concrète : matériel, recherche d’inspirations …

Le processus prend peu de temps physiquement, mais a la possibilité de mûrir pendant des mois dans votre tête pour trouver un écho en vous.

Mieux que des résolutions écrites ou un rétro-planning de to-do list qui font peser un poids sur les épaules, il apporte au contraire, une aide et allège l’esprit par son côté purement visuel.

Bilan de ce premier vision board :

Il a non seulement très bien fonctionné par son côté décoration personnalisée qui me faisait me sentir bien dans mon bureau, et à ma place dans cette pièce, mais également à ma place dans ma vie.

Je me suis remise au centre de ce qui m’intéressait, j’ai repris le contrôle de certains aspects de ma vie, tout en me laissant guider par ce qui comptait pour moi. J’allais vers les directions que j’avais visualisé et concrétisé sur mon tableau.

Je relisais quotidiennement les phrases d’inspiration et de motivation : je me les suis appropriées, pas comme une injonction sévère ou une autorité imposée, mais comme une bienveillance, un conseil d’ami, une dose d’énergie et de douceur.

Il m’a aidé à garder mon objectif d’écriture, à reprendre la part de folie que j’avais éteinte, à m’octroyer + de liberté d’être, à me concentrer sur des buts importants pour moi.

Donc on peut dire que ça a marché !

Comme beaucoup de choses « magiques », le plus important c’est d’y croire, et après tout, cela ne coûte quasiment rien, alors si ça peut faire du bien, moi je dis que ça vaut le coup de tenter ce genre d’expériences.

Il n’a pas tellement évolué au fil de l’année, mais plusieurs fois j’ai eu envie de décrocher certaines images qui ne correspondaient plus à mes priorités, sans savoir pourquoi ni comment les remplacer.

Donc je pense que c’est un des points à améliorer cette année : ne pas avoir peur de changer de direction en cours de route ou de rayer de la carte certaines ambitions trop grandes ou achevées.

Le vision board est certes établie pour du long terme (une année en général, mais la bucket list vise carrément une vie ou une dead line comme une décennie ) mais n’a pas vocation à être figé.

Il doit avancer en même temps que nous, il doit se transformer en même temps que nos projets se dessinent et s’affinent.

Donc cette année je vais m’autoriser + de mouvement au sein de ce tableau magique qui m’inspire au quotidien.

Je ne sais pas encore s’il sera + coloré, s’il laissera la place à + d’images, ou de pensées positives, mais en tout cas, je vais le préparer dans les prochains jours avec beaucoup d’enthousiasme et de volonté !

J’ai d’ores et déjà collecté mes idées sur mon tableau Pinterest.

Je reviens vous en parler très vite.

Et vous, vous faîtes un vision board ou des moodboard ?

Publicités
AFTERNOON TEA, Food, MANGER

Les 7 entremetteurs : la pâtisserie, ça se partage !

Ils sont 7, comme les nains de Blanche-Neige ! 7 passionnés qui veulent transmettre leur amour de la patisserie … 7 entremetteurs !

photo-groupe-7-e-credit-photo-nicolas-rabot-red-door

Il leur manquait leur princesse, leur Blanche-Neige pour les pousser à se réunir autour de leur travail et de leurs envies de partage.

Elle c’est Audrey Roit, au parcours atypique mais toujours gourmand, qui a réussi à orchestrer un merveilleux livre de recettes sucrées.

Cet opus rassemble des gâteaux traditionnels revus façon grand pâtissier.

Les fonds recueillis par la vente de ce bel ouvrage permettront d’encadrer des formations pour de futurs pâtissiers, d’animer des ateliers pour les apprentis.

C’est sur la Garonne, entre grand ciel bleu et coucher de soleil d’hiver, que nous avons pu découvrir les différentes spécialités de ces 7 mercenaires de la pâtisserie !

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-2

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-7

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-8

Chacun d’entre eux a sa spécialité et son gâteau signature.

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-1

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-12

Macaron au cannelé de Luc Dorin

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-16

Nicolas Longein et son Paris-Cap-Ferret

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-22

Le canelé by Cyril San Nicolas

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-33

 

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-10

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-18

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-36

Dans le livre, 49 recettes de pâtisseries toutes plus gourmandes les unes que les autres.

livre-7-entremetteurs-recettes-patisseries

Vous pouvez vous procurer le livre des 7 entremetteurs dans les boutiques France Loisirs, Mollat, librairie de la comédie, La machine à lire aussi et autres bonnes librairies 🙂 .

7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-23   7-entremetteurs-patissiers-patisserie-bordeaux-bordelais-croisiere-garonne-livre-cuisine-recettes-gateaux-chou-decouverte-pteapotes-38

Dans le livre, on retrouve la recette de leurs spécialités mais également des classiques revisitées avec de magnifiques photographies !

De quoi se régaler !

Mais au pire, vous pourrez toujours aller directement les acheter dans une de leur pâtisserie 😉

 

 

HUMEURS HUMOUR

Ecrire : ma peur, mon bonheur

IMG_5857

Avoir peur d’avancer et avoir peur de ne pas arriver au bout.

Vouloir connaitre la fin et vouloir ne jamais finir cette histoire.

Cela fait des années que dans des tiroirs et des disques durs s’accumulent des débuts, des milieux mais jamais de fins.

Depuis toujours je crois … Dès que j’ai su tenir un crayon et former des lettres, j’ai commencé à écrire. Des poèmes, des fables, des nouvelles, des correspondances … Accumuler les carnets entamés, les histoires inachevées, je ne m’en suis jamais lassée.

Puis tant que l’on n’est pas allé au bout, tout reste possible.

Mais aujourd’hui je veux vaincre ma peur. Car oui, j’ai peur, très peur.

Quand on est en train de donner vie à son rêve, on a peur de se décevoir soi-même, décevoir la petite fille que l’on était, décevoir les promesses que l’on s’est faites … et en même temps si on ne va pas au bout du rêve, on sait qu’on ne pourra jamais dire « je l’ai fait ».

La peur me paralyse, me ralentit, me fait faire tout sauf ce que je devrais. La peur m’empêche de vivre ce rêve …

Peur de ne pas correspondre à l’image que l’on se fait de moi, peur de décevoir chacun de ceux qui croient en moi, souvent même plus fort que moi j’y crois.

Mais tellement de bonheur de sentir les mots prendre vie.

Les touches du clavier, les pages des carnets se mettent bout à bout pour m’emmener sur la route de mes rêves et de mes envies.

Ne pas voir les heures passées quand je suis entraînée par les idées, les personnages, l’inspiration …

Ne pas comprendre pourquoi cela me rend si heureuse et tellement complète de pouvoir exprimer à travers d’autres ce que j’ai ressenti à certains moments de ma vie, ou ce que j’aurais aimé dire tout haut quand je l’ai pensé tout bas.

Pouvoir partir et revenir de toutes les destinations en quelques chapitres, être un vieil homme nostalgique, une jeune femme célibataire, avancer et remonter le temps, voyager dans les existences irréelles de personnages nés dans ma tête.

Ne pas réussir à expliquer pourquoi, au fond de moi, je dois aller au bout, malgré tout, malgré moi, même parfois.

Alors même si ce chemin je dois le parcourir seule sur les pages blanches à noircir, même si c’est un projet personnel et intime, j’ai besoin de savoir que vous êtes là.

Que quelque part quelqu’un attend et croit en moi.

Que je trouverai du soutien dans ma chute, des gens pour partager l’aboutissement, du réconfort dans le doute, du partage dans la joie …

Ecrire c’est tellement pour soi, mais avant tout, tellement pour les autres. Ce travail si égoïste qui ne trouve son existence que lorsqu’il est partagé avec le plus grand nombre.

C’est la rencontre de ces deux contradictions qui rend l’écriture si importante dans ma vie : car je peux être moi avec vous .

IMG_5859

LA PAUSE FEMININE

La liste des choses que je voulais faire avant mes 35 ans

Pour mes 29 ans j’avais élaboré une liste de 29 choses que je voulais faire avant mes 35 ans.

C’est dingue comme parfois on se dit que ça nous laisse beaucoup de temps, et comme au final, cela passe si vite.

Où en sommes nous presque 6 ans après avoir couché ses idées / objectifs / folies sur le papier ?

Voici le bilan :

  1. me faire faire un 2e tatouage : FAIT et j’en ai même fait un 3ème l’année suivante.091
  2. faire le ménage en robe de mariée façon Gisèle dans Il était Une fois.
  3. finir mon roman : j’en ai actuellement 2 en cours, mais aucun de complètement finis, même s’il ne manquerait pas beaucoup de temps pour les achever.
  4. faire une épilation maillot intégral juste une fois 
  5. un diner aux chandelles à la maison en lingerie
  6. courir la Bordelaise 
  7. gagner à un jeu de casino, grattage/tirage plus de 30 euros
  8. passer à la télé (jeu télévisé compte double) : FAIT avec Nagui dans Tout le monde veut prendre sa place et j’ai même réussi à atteindre la finale !IMG_2289
  9. me prendre une cuite au champagne : FAIT (un peu trop de fois depuis mes 30 ans 😉
  10. amener ma fille chez disney : FAIT 2 fois et entre temps j’ai eu mon fils et on y est allé à 4 😉
  11. rencontrer Robbie ou Tété  : FAIT alors j’ai rencontré Tété !!! (sauf qu’entre temps j’ai perdu les photos, la faute à un virus qui m’a fait perdre 18 mois de photos !!! )  J’ai revu 3 fois Robbie en concert depuis et j’ai un cd dédicacé de sa main divine !!! OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  12. me faire une nuit visionnage « bridget jones » les 2, « dirty dancing »,  et « sex and the city le film » avec grignotage à volonté
  13. trouver ma voie : FAIT Je pense que la création de mon entreprise a complètement changé ma vie et que je me suis autorisée à être moi. Je me suis créé le job de mes rêves.IMG_1828
  14. faire du jet ski ou motoneige
  15. retrouver une poupée JEM : FAIT j’en ai même 3. J’en cherche toujours d’ailleurs si vous en avez dans vos greniers 😉
     IMG_2560
  16. apprendre à faire des sushis et/ou des macarons : FAIT J’ai appris les 2, même si pour les macarons je serais incapable d’en refaire. Mais les sushis j’en fait de temps en temps.
  17. arrêter de faire ma Monica et ma Bree : FAIT Je pense que j’ai réussi à me détacher des problèmes ménagers et de mon obsession pour les chaises alignées sur les joints du carrelage 😉
  18. lire tous les Harry Potter en VO
  19. donner mon sang et/ou mes plaquettes
  20. faire du sport au moins une fois par semaine : FAIT j’étais même rendue à 3 fois par semaine. Je pense que j’ai vraiment découvert le plaisir de faire du sport et surtout à quel point c’était important pour mon corps mais aussi pour ma tête.IMG_1719
  21. apprendre à jouer une chanson de Tété à la guitare
  22. conduire une nouvelle Mini pendant un week end 
  23. visiter le Louvre : FAIT Un peu vite parce qu’avec les enfants, mais on a passé 2h30 dans cet immense musée.
  24. faire allonger la liste par les autres
  25. me faire un trip Muriel avec une bonne copine
  26. voir une comédie musicale à Londres : FAIT La première c’était Dirty Dancing, puis nous sommes retournés à Londres plusieurs fois depuis, et j’ai été voir Charlie et la chocolaterie ❤
  27. rencontrer Mary Poppins ou Elvis au choix : FAIT j’ai rencontré Mary Poppins à Disneyland Paris !
  28. garder en vie un poisson rouge plus de 3 semaines  : j’abandonne !!! 
  29. m’acheter ou me faire offrir un sac de luxe : FAIT pour mes 30 ans j’ai eu le très beau Angelina de chez Lancel, puis mon mari m’a de nouveau offert un sac Lancel pour mes 35 ans.008

14 sur 29 c’est la moitié, si on compte que j’ai abandonné le challenge « tenir en vie un poisson rouge + de 3 semaines » après le décès de Crouton 3ème du nom, et que certains des points de la liste ne me paraissent plus si indispensable que cela, même sur la base du délire (l’épilation intégrale du maillot, WTF ???? )

J’ai aussi fait tout un tas de choses que je n’aurais même pas imaginé pouvoir réaliser comme : aller à un concert des Rolling Stones, rencontrer des dizaines de nouveaux amis, tenir un blog avec autant d’assiduité et suivi par des lecteurs au top, faire un road trip en Irlande en amoureux, aller manger au restaurant de Thierry Marx et le rencontrer, rénover des meubles, réussir à peindre avec du vin, survivre à un concert de Tal pour ma fille, faire du chien de traineau …

Bon, maintenant il ne me reste plus qu’à faire la liste des choses à faire avant mes 60 ans 😉

Vous m’aidez ?

DIY tutos brico, LES ACTIVITES KIDS

Fabriquer une chaise miniature avec une cage caspule de champagne #PteapotesFGxTruffaut #1

#Teasing : Avec les enfants, nous avons un projet secret. Ce projet il nous tient à coeur car nous l’avons imaginé depuis cet été, nous y avons beaucoup réfléchi et nous y mettons beaucoup d’amour … mais avant de vous le dévoiler, voici un indice avec ce tuto ultra simple.

En effet pour notre « secret project » (oui en anglais ça fait de suite affaire d’état ;-)), nous avons donc besoin d’une chaise miniature (même plusieurs si on veut).

Pour faire une chaise miniature, il va falloir que toi, parent dévoué, tu te sacrifies. Oui tu vas devoir ouvrir une bouteille de champagne, ou cidre ou Lambrusco, bref toute bouteille qui a une « cage » pour retenir le bouchon. (au passage, garde les gros bouchons type champagne, cela nous servira sûrement ! 😉

Donc tu picoles ta bouteille de champagne rosé (oui j’ai pris l’option de luxe ;-)) et le lendemain matin tu peux te mettre au bricolage (ou attend l’aprem si t’étais seule pour boire la bouteille ;-))

  1. dénoue le bas du fil de la cage pour obtenir ceci

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (2)

2. coupe à la pince le fil de fer

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (6)mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (3)

3. Enleve le fil de toute la partie inférieure (attention, certaines cages sont faites en un seul fil, alors il te faudra peut-être recouper, mais de manière générale tu obtiendras un fil indépendant)

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (7)

4. Fixe déjà bien tes 4 pieds en entortillant bien les fils qui les constituent. Au pire tu as déjà obtenu un tabouret 😉

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (1)

5. Fais passer ton fil indépendant sur l’arrière et façonne une arche qui servira de dossier : cache la partie où tu « noues » / entortilles pour tenir, sous l’assise. Et voilà tu as une mini chaise !!

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage

C’est une bonne taille pour tout plein de figurines : Les Sylvanians, les playmobils …

Mais c’est surtout un accessoire indispensable pour notre projet secret … 🙂

Promis, on vous fait pas languir trop longtemps …

 

 

BORDEAUX : Les idées du week-end avec enfants, BORDEAUX EN FAMILLE, CULTURE, SORTIES KIDS

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux : découverte en famille !

Nous avions déjà vu une expo du musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux : c’était Branzi, mais cela se passait Hors des murs.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (8)

Cette fois nous avons pris le temps d’aller voir le musée en lui même.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (2)

L’avantage de ce musée c’est que même s’il y a pas mal de peintures, c’est avant tout les objets et le mobilier qui sont mis en avant.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (3)

Et ça, pour les enfants, c’est du concret.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (5)

Voir un lit, en vrai, à échelle, c’est toujours plus intéressant pour expliquer qu’autrefois, il fallait que le lit soit haut et avec des rideaux pour garder la chaleur car on n’avait pas de chauffage …

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (10)

Bref tous ces éléments qui font que l’on peut matérialiser les explications et que l’enfant se trouve en situation de comprendre avec ce qu’il voit.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (9)

Nous avons ainsi déambulé à travers les salles de ce magnifique hôtel particulier au coeur de Bordeaux.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (4)

Puis c’était l’heure de la visite de l’exposition temporaire consacré à Cyprien Alfred-Duprat, architecte et visionnaire du début de 20e siècle.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (19)

Les enfants ont pu découvrir son travail et ses idées novatrices pour l’aménagement de la ville de Bordeaux.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (13)

Ces projets étaient pour certains très ambitieux, mais d’autres ont carrément inspiré le Bordeaux d’aujourd’hui.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (15)

Après avoir écouté et répondu aux questions posées par l’animatrice, les enfants ont participé à un atelier intitulé « rêverie sur Bordeaux, ma ville en kit ».

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (11)

Au programme, coloriage, découpage, pour donner vie à une maquette en 3 D de la ville.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (1)

Ils ont tous été très studieux et appliqué pour concevoir la plus belle vue de Bordeaux.

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (16)

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (17)

Un goûter les a récompensé de leurs efforts et nous nous sommes promis de revenir bien vite pour de prochaines découvertes !

musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (6) musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (7)     musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (12)  musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation (14)       musee-arts-decoratifs-design-bordeaux-madd-ville-centre-culture-visite-decouverte-architecte-meuble-mobilier-enfant-famille-maquette-atelier-animation

 

ANGLAIS, HUMEURS HUMOUR

A toi, mon 3 ème bébé …

Toi, mon 3ème bébé, que je ne soupçonnais pas un jour pouvoir créer …

Je savais l’ampleur du travail que tu allais représenter, j’avais déjà 2 enfants à m’occuper, alors avec toi en plus, comment gérer, s’organiser ..

Puis un jour, j’ai décidé. Oui j’étais prête, il y aurait un 3ème.

Toi, mon 3ème bébé, créé dans les retranchements de ma confiance, le fin fond de mes doutes, au coeur de mes tripes d’angoissée. Je me souviens encore des heures, des jours à te chercher un nom, me le répéter, ne pas être sûre, ne pas savoir si tu allais voir le jour, tenir bon.

Toi, qui me prend tellement d’énergie, parfois un peu trop, qui me fait passer des nuits blanches avec des réveils en sursaut, qui remet en question sans arrêt mon quotidien, qui me fait m’interroger en permanence « ai-je pris la bonne décision ? pourquoi je n’y arrive pas aujourd’hui ? comment cela va t-il se passer demain ? et si ça ne marchait pas ? ». Toi, qui me gâche parfois mes vacances, mes week-end, mes soirées, car oui, tu me prends du temps, mais j’aime m’occuper de toi.

Bien sur, tu as suscité de nombreux compliments, car c’est vrai que tu es beau, que tu étais attendu, et que je t’ai porté dans mon coeur et dans ma tête pendant des mois avant de te montrer aux autres …  » c’est un beau bébé ! Laisse lui le temps de grandir ! » me dit-on souvent, car parfois, je suis un peu trop impatiente de te voir évoluer encore et toujours, tenir debout, bien stable.

« Tu as l’air tellement épanouie », oui tu as fait de moi une femme épanouie, mais aussi terriblement anxieuse, stressée.

Pourtant chaque matin, tu fais partie des choses qui me donnent le sourire et l’envie de me lever. Je sais qu’avec toi, je ne m’ennuie jamais, j’apprends encore, à tâtons. Je sais aussi que j’ai fait beaucoup de chemin et que je connais les erreurs à ne plus faire. Je sais que tu me pousses toujours à aller plus loin, à croire en moi, à prendre des risques parce que la vie est courte et la tienne fragile.

Alors, oui, mon 3ème bébé, tu as été chéri et désiré, voulu et choisi, certes ce n’est pas facile tous les jours, mais toi contrairement aux 2 autres, tu restes encore tout petit malgré tes 3 ans et à chaque anniversaire tu es un nouveau né qui repart de plus belle vers l’aventure de la vie professionnelle !

Oui, Happy Birthday mon bébé , mon entreprise, mes P’tea Potes ❤

IMG_3947

Merci à tous ceux qui m’ont soutenu, me soutiennent encore, de près, de loin, d’un mot, d’un coup de main, d’un compliment, d’un encouragement, d’une écoute, et qui me soutiendront encore dans ce projet et dans les autres à venir. Ainsi qu’à tous les enfants que j’embarque dans mon univers et qui se laissent porter avec enthousiasme ! Des bulles de savon et des paillettes sur vous ❤