ecriture, LA PAUSE FEMININE

Un bijou personnalisé pour annoncer une grande nouvelle : la révélation du BIG secret !

Lorsqu’on a la chance de pouvoir faire personnaliser un bijou, on réfléchit à ce qu’on va y faire inscrire.

Cela peut être le prénom de ses enfants, une citation, une phrase qui motive, qui inspire, un petit mot doux, des paroles de chanson …

Il existe mille façons de s’approprier un bracelet ou une bague, en y faisant graver ce qui nous rend heureux en le lisant.

Quand Emotional m’a proposé de recevoir mon jonc avec son médaillon sur lequel je pouvais faire inscrire ce que je voulais, j’ai hésité.

J’avais envie d’y mettre une réplique d’une série culte comme Friends ou How I met your mother. Vraiment cela me donnait très envie, car je savais quand voyant ces mots à mon poignet cela me donnerait le sourire immédiatement.

Puis j’ai songé que bientôt j’allais devoir vous annoncer une grande nouvelle.

Et qu’à la question « Alors ? Comment il s’appelle ce beau bébé ? » je n’aurais qu’à vous faire lire le bracelet personnalisé !

Alors c’était décidé, j’allais faire mon annonce sur un bijou !

Voici donc la révélation que vous attendiez tous, qui m’a donné du fil à retordre pendant des mois, et qui verra le jour le 26 mars 2019 :

le titre de mon roman !

  

 » C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Alors ça vous plait ? Vous vous attendiez à ce genre de titre de ma part ?

D’après vous, de quoi va t-il parler ?

 

Si vous souhaitez vous aussi commander un bijou personnalisé, n’hésitez pas à utiliser le code PTEAPOTES pour bénéficier des frais de port gratuit !

Je ne quitte plus le mien : il ne bouge pas et résiste à tout !

Un super rapport qualité prix. (29.90 euros)

Alors pour la saint-Valentin ou un anniversaire, c’est le cadeau parfait : pour hommes ou femmes, et même pour vos ados 😉

Merci à Emotional de m’avoir offert ce bracelet personnalisé !

Publicités
CULTURE, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Quel livre choisir pour une ado de 12 ans ? 5 lectures validées par ma fille !

Plus d’un an et demi après, me voici enfin, avec une nouvelle sélection de lecture !

Je sais, j’ai pris mon temps, mais le collège c’est pas tous les jours les vacances !

En vrai je me rends compte qu’écrire un article de blog, c’est long ! Pire qu’une interro de maths ou qu’un devoir d’histoire-géo !

Donc le retour de la grande pourriture est enfin d’actualité ! (d’ailleurs j’assume de moins en moins ce surnom, quand les lecteurs de ma mère me croisent en vrai : appelez moi « princesse Licorne », MERCI ! ;-))

Mais s’il y a bien une chose que j’adore toujours autant c’est lire !

Alors si vos « adorables » filles sont comme moi, mais qu’elles n’ont pas d’idées, je vous suggère de leur acheter les bouquins suivants (vous voulez être tranquille pendant les vacances ou pas ? ;-))

Cliquez sur les photos pour commander le livre sur Amazon

The Hate You Give de Angie Thomas

L’histoire :
Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

J’ai aimé ce livre car j’ai eu l’impression de faire partie du combat que l’héroïne mène. Ce livre m’a complètement transporté dans le quartier pas très sûr de sa famille et j’ai vraiment ressenti la haine et la tristesse qu’a ressenti Starr. Lorsque j’ai commencé ce roman, c’est comme si j’avais traversé les pages pour me retrouver témoin de tous les mots que l’auteure a choisi pour me toucher.

J’ai moins aimé les chapitres qui racontent la vie de son école, j’ai trouvé que ce n’était pas nécessaire à l’histoire mais ce livre est vraiment un coup de poing dans le racisme et l’inégalité.

Ce roman m’a fait sortir de mon genre de lecture, si vous ne lisez pas forcément ce style de livre, lisez les premières pages de cette histoire et vous serez embarqué !

 

Qui ment ? de Karen M Macmanus

L’histoire :
Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle… Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Dès lors qu’un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d’eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous quelque chose à cacher…

J’ai aimé car je change d’hypothèse sur le coupable à chaque chapitre. J’ai dû résister je ne sais pas combien de fois à l’envie de lire la fin. Ce livre part un peu dans tous les sens, mais c’est super. Les liens qui se créent entre les suspects qui ne se connaissaient même pas avant le meurtre deviennent de plus en plus forts alors qu’ils sont très différents.

J’ai tout aimé dans ce bouquin. Il est vraiment super et je le conseille vivement parce que d’habitude je n’aime pas les romans policiers mais celui-ci est vraiment génial !

 

Si c’est pour l’éternité de Tommy Wallach

L’histoire :
Enchanté. Moi, c’est Parker. J’ai 17 ans, je suis moyennement mignon et j’aime sécher les cours pour traîner dans les halls des hôtels chics de San Francisco. J’en profite pour perfectionner mes techniques de pickpocket.
Ah et je n’ai pas prononcé un mot depuis la mort de mon père, il y a 5 ans.
Voilà, vous savez (presque) tout.
Mais laissez-moi vous raconter l’évènement le plus marquant de ma vie : ma rencontre avec Zelda Toth et ce jour où j’ai décidé de tout faire pour lui redonner le goût à la vie.

J’ai aimé dans ce livre le côté gros suspens et les tas de rebondissements. Je ne m’attendais pas du tout au secret de Zelda qui est vraiment un personnage mystérieux. Parker m’a beaucoup étonné en se promettant de sauver la vie d’une fille dont il ne connaît rien juste pour ses beaux yeux.

Je ne trouve aucun point négatif à ce livre qui m’a mis la larme à l’œil.

 

Stony Bay Beach de Huntley Fitzpatrick

L’histoire :
Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de celle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d’été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l’y rejoint : c’est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l’été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés…

J’ai aimé le côté romantique de ce roman. Le cadre de cette histoire a bien été choisi. Une histoire d’amour improbable mais assez logique, finalement. Je l’ai dévoré et lorsque je suis arrivée à la fin, je me suis dit : oh non ! Déjà ?

J’ai tout aimé, je vous le recommande
Du coup il existe une « suite », enfin plutôt un crossover, qui est toujours aussi bien écrit !

 

M(enteuse) D(rôlement) R(âleuse) de Kody Keplinger

L’histoire :
Sonny s’est toujours sortie de toutes les situations en mentant. Cela ne lui a jamais demandé beaucoup d’efforts : c’est un talent inné chez elle. Mais exceller dans l’art du mensonge peut devenir très compliqué quand il s’agit de dire la vérité, rien que la vérité. Comment avouer à Ryder, le garçon qui lui plaît, qu’elle se fait passer pour Amy, sa meilleure amie, depuis le début de leur discussion sur Internet ? Et comment dire à Amy qu’elle n’a toujours rien révélé de la supercherie à Ryder ? Elle devra vite trouver une solution, sous peine de finir par les perdre tous les deux…

J’ai aimé ce livre car on ne sait pas trop quand Sonny va dire la vérité à Ryder. On ne peut pas se douter de la fin car on est trop plongé dans les mensonges de Sonny et Amy. C’est assez rigolo et on peut très bien s’identifier.

Le livre se lit très rapidement.

 

Voilà c’est fini pour cette fois ! Et vous, quels sont les livres que vous me conseillez ?

LA PAUSE FEMININE

J’ai une bonne nouvelle pour vous :-) : le concours d’écriture d’Auféminin

Comme chaque année le site Au féminin organise son concours de nouvelles : c’est l’occasion d’écrire selon des thèmes imposés (j’ai choisi le thème « ma mémoire me joue des tours ») et si vous commençait à me connaitre, vous vous doutez que l’exercice a tout pour me plaire.

Ainsi je sors de ma zone de confort mais je peux faire ce que j’aime le plus au monde : ECRIRE !

Ensuite démarre un autre challenge : l’appel aux votes. Cette partie n’est pas vraiment ma préférée car même si bien sûr le but ultime est d’avoir un max de votes pour être visible par le jury etc etc, mon envie première est d’être lue.

Alors voici ma nouvelle : (cliquez ci-dessous)

Elle s’intitule « Roman photo sous exposé »

Vous pouvez aller voter, depuis un ordi, en cliquant sur le bouton « j’aime » qui apparait, au bout de quelques secondes, à gauche de la photo d’illustration.

Mais vous pouvez aussi juste me dire si vous avez aimé ou pas ou ce que vous en pensez en commentaire de cet article ou sur la page facebook ou instagram.

Puis comme je me suis bien amusée j’en ai écrite une deuxième sur le thème « je suis une femme »

Elle s’intitule « L’autre »

Merci d’avance pour le temps que vous consacrerez à cette lecture ❤

Des bisous, paillettes et bulles de savons sur vous !

 

 

CULTURE, Livres et CD

La sélection de livres romans BD d’une fille de 11 ans : le choix de la Grande Pourriture pour les enfants ! 3ème rendez-vous

Vous avez aimé la première partie de ma sélection de BD livres pour enfants, et la seconde partie avec des romans.

Voici un 3ème rendez-vous, pour revenir sur l’évolution de mes lectures de fille de 11 ans !

Avec l’entrée au collège, ce sont surtout les romans sous forme de « journal intime » qui ont pris le dessus.

Donc les Carnets d’Allie. (chez Hachette) sont toujours en bonne position et la collection s’est encore agrandie !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-carnet-allie.

Une petite fille obligée de déménager dans une nouvelle maison qui ne lui plait pas du tout !

Heureusement elle s’invente des règles folles pour s’aider à surmonter les épreuves !

Elle garde sa bonne humeur et son humour à travers chaque chapitre.

Il existe  7 titres

L’auteur Meg Cabot a également écrit « Journal d’une princesse » (plusieurs livres) que j’ai dévoré !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre






 

La collection Les filles au chocolat de Cath Cassidy

L’histoire :

« Cherry, une jeune fille rêveuse de 13 ans, s’installe en Angleterre dans le Bn’B de Charlotte, la nouvelle compagne de son père. Mais avec Charlotte viennent Coco, les jumelles Summer et Skye ainsi que Honey, ses quatre filles… Cherry s’attache rapidement à cette nouvelle famille mais Honey, la plus âgée de ses demi-sœurs, n’apprécie pas l’arrivée de ce beau-père et ses projets de chocolaterie artisanale ! Alors, quand Cherry commence à craquer pour Shay, le petit ami de Honey, les ennuis s’annoncent. »

J’adore car on se plonge facilement dans les histoires, et comme il y a 5 filles, on peut se retrouver dans une d’elles.

Pour débuter ou si votre enfant a peur de se lancer dans les bouquins, ils existent en BD : un bon compromis pour avoir ensuite envie de découvrir les romans 😉






Et celui-ci un peu à part car ce sont des activités : je l’adore ! Il y a pleins d’idées pour créer des choses sympas !

« Plein d’activités créatives originales, faciles à exécuter et peu coûteuses – récupération et recyclage étant privilégiés. Les activités, classées par saison et par mois, sont très variées : création de vêtements et d’accessoires ; recettes; coiffures; organisation de sorties originales entre amis ; ateliers d’écriture ; cadeaux… Le tout présenté par les cinq filles au chocolat ! »

Le guide de survie de l’enfant normal dans un monde magique de Fabrice Collin

L’histoire :

« Voici un ouvrage parfaitement loufoque, qui présente sous la forme d’un faux guide de survie mille conseils pour bien réagir à une quarantaine de situations improbables »

Facile à lire, très rapide avec des illustrations sur chaque page, j’ai beaucoup rigolé !

Idéal pour des premières lectures, même pour mon petit frère en CE1 !

Ma vie en Vlog : Qui m’aime me suive (sur ma chaîne Youtube) d’Emma Moss

L’histoire :

« Fraîchement débarquée des Etats-Unis, Lucy se retrouve perdue dans un nouveau collège,
loin de son environnement habituel et de Morgane, sa meilleure amie.
Comble de l’horreur pour une ado, elle souffre d’un léger bégaiement qui s’amplifie
quand elle est nerveuse… Un incident filmé par la peste de sa classe, Dakota, et Lucy se
retrouve la risée de tout le collège, via les réseaux sociaux…
Ce qui va sauver Lucy et lui donner confiance en elle ? le soutien de ses amis et une
aventure qui va changer sa vie : créer sa propre chaîne Youtube !
Le + : un guide avec des conseils concrets pour créer soi-même sa chaîne Youtube, développé
tout au long de la série. »

C’est une histoire moderne (Youtube, punition de portable …) et on rigole aussi.

Je suis toujours aussi fan de la série Journal d’une peste !

Entre la BD et le roman, un journal intime avec beaucoup d’illustrations et de questions traitées avec un très grand sens de l’humour !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (1)

Le Journal d’une Peste ( éditions DeLaMartinière Jeunesse) porte bien son nom : en effet, la petite fille qui tient ce journal à un sale caractère.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour

Mais elle est amoureuse d’un garçon, auquel elle n’ose pas l’avouer.

Heureusement elle a un pépé qui lui remonte toujours le moral !

Ultra drôle avec des idées marrantes comme vouloir la lessive qui sent pareil que celle de celui qu’elle aime ou les Pourquoi les parents donnent des surnoms débiles ? (du genre « Grande Pourriture » ? Hein maman ???)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (2)

Il existe désormais 4 titres : le 5ème sort dans les prochains jours !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre



Le journal d’une grosse nouille de Rachel Renée Russel

L’histoire :

« Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher… »

Drôle, attachante, on adore Nikki parce qu’elle nous ressemble un peu et en même temps elle pourrait être notre meilleure amie.

Je ne me lasse pas de ses aventures ! Chaque tome est génial !










 

 

J’espère que cette sélection vous aidera à choisir des livres avec vos enfants et qu’ils aimeront ceux que je vous ai conseillé !

N’hésitez pas à me dire ce qu’ils en ont pensé !

Cela m’a fait plaisir de vous faire découvrir mes coups de coeur de ces derniers mois.

Signée La Grande Pourriture (pas toujours si pourrie que ça 😉

 

 

 

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls

LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés (novembre)

happy-2

L’hiver me donne envie d’aller plus tôt au lit et de lire sous la couette à la lueur de la lampe de chevet … comme quand j’étais petite.

J’ai choisi de me tourner vers des romans faciles, pas prise de tête … vite lus car j’étais débordée, mais que ma dose quotidienne de lecture me manque si je ne l’ai pas, alors que je me suis dirigée vers un genre que je n’avais pas lu depuis mes 18-19 ans ( un été j’ai découvert les Harlequin passion), la littérature érotique ! Je n’ai toujours pas lu « 50 nuances de Grey » mais j’ai découvert son petit frère (ou sa petite soeur si on parle d’auteur 😉 :

After d’Anna Todd

L’histoire :

« Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé. Grossier, provocateur et cruel, c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cet homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque…
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?  »

Alors ceci est le premier tome d’une saga. Sincèrement je ne sais pas si je lirais les autres. Et en même temps si les personnages « grandissent » dans les prochains tomes, alors peut-être cela me plaira +. Tout simplement parce que là ils sont quand même très jeunes : on est aux premières fois, aux premiers amours passionnels, à la découverte du sexe, aux désirs et aux envies purement hormonaux 😉

C’est léger, cela change de ce que je peux lire d’habitude, il y a une vraie évolution des personnages, mais soyons honnêtes, le vrai but de cette saga est d’enchainer les scènes de sexe … l’intrigue est secondaire.

 

Colocs et plus  d’Emily Blaine

L’histoire :

« Les serial lovers à mémoire de poisson rouge – ceux qui notent le prénom de leur conquête d’un soir sur la paume de la main pour être sûrs de ne pas l’oublier au réveil.
Les idiots qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez – ceux qui promettent de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami. Connor n’échappe pas à la règle : il réussit même l’exploit de faire partie des deux catégories à la fois. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Depuis, j’ai découvert qu’il appartenait en fait à une troisième catégorie : les serial lovers idiots qui n’assument pas leurs erreurs nocturnes, mais qui vous font des pancakes en boxer dès qu’ils en ont l’occasion…  »

On poursuit dans le style érotique, mais beaucoup + fin et indéniablement + dans mon style mêlant humour et piquant, j’ai découvert l’auteur Emily Blaine et ses romans. Ici, j’aime beaucoup le fait que s’alternent les points de vue : le gars, la fille. Que l’un comme l’autre ne soit pas de grosses caricatures (même si lui ok, est un peu le cliché du séducteur, il est sympathique ). L’écriture est plus agréable, avec des répliques bien trouvées, des comparaisons drôles.

All I want for Christmas d’Emily Blaine
L’histoire :
« Cette année, à part une compilation de chants de Noël par Sinatra et la recette magique pour manger sans grossir, Emma n’a rien à demander au père Noël. Son job lui plaît, ses copines sont adorables (quand elles ne la traînent pas à la gym) et Yann est le meilleur ami que toute femme rêverait d’avoir. Que demander de plus ? A priori, rien. Sauf que Noël, c’est bien connu, c’est la saison des miracles. Et quand le père Noël prend l’apparence d’un beau brun terriblement sexy, Emma regrette très vite d’avoir enfilé ses grosses chaussettes de laine au lieu de les suspendre au-dessus de la cheminée… »

Une histoire d’amitié qui tourne à l’amour … un beau conte de noël, léger, pas prise de tête. J’ai préféré « Colocs et plus » pour l’humour mais celui-ci est tout de même réussi pour son ambiance hivernale.

 

 » Pas celle que tu crois » de Mhairi Macfarlane

L’histoire :

« Lorsque, suite à un énorme malentendu, Edie est surprise en train d’embrasser le marié lors du mariage d’un de ses collègues, elle se laisse condamner sans réagir, incapable de se défendre. Aussitôt mise à l’écart au bureau et par tous ses contacts sur les réseaux sociaux, elle finit par accepter la proposition de son patron : quitter Londres pour la ville de son enfance, Nottingham, afin d’y suivre un acteur en vogue dont elle doit écrire la biographie.
Sauf que, faute de moyens, elle doit s’installer chez son père et cohabiter avec sa sœur excentrique et définitivement insupportable. Comme si ce n’était pas suffisant, la première rencontre avec Elliot Owen, le fameux acteur, est catastrophique. Quand le destin s’acharne à ce point, il ne reste plus que deux possibilités : subir ou réagir. Alors, Edie laissera-t-elle les autres décider à sa place ou bien choisira-t-elle de leur prouver à tous, ainsi qu’à elle-même, qu’elle n’est pas celle qu’ils croient ? »

Si tu suis ces billets régulièrement, tu as pu voir que cet été j’avais découvert cette auteur et que depuis j’ai enchainé tous ces bouquins avec délectation ! Je vais d’ailleurs me racheter mon préféré en anglais pour le savourer à nouveau cet hiver (oui je pars du principe que certains livres lus en été, ont une autre dimension lus en hiver et en VO).

Celui-ci reste sur la même lignée, mais ce n’est pas mon préféré de cet écrivain 😦 il part en longueur malgré un style toujours aussi agréable.

 

Le temps des mitaines

L’histoire :

« Arthur vient d’emménager dans le village des Mitaines. Dès son premier jour dans la nouvelle école, il apprend qu’un élève a mystérieusement disparu. Sa curiosité est piquée, et avec l’aide de ses nouveaux amis, l’amusante Pélagie, l’intrigante Kitsu, le génie de la bande Gonzague et son fidèle compagnon Willo, il se met en tête de trouver le coupable ! »

Indiqué pour les 8/12 ans, ce livre me faisait quand même de l’oeil car j’avais adoré « les jours sucrés » du même auteur. Effectivement l’histoire a des allures de contes policiers (oui un ovni littéraire) idéal pour les enfants et pré ado qui veulent s’aventurer dans une enquête sans se faire trop peur et surtout y trouver un univers attachant. Bref j’ai pris plaisir avec cette BD qui a été le petit bonbon d’une de mes soirées où j’avais envie de lire mais où j’étais bien fatiguée. A offrir pour Noël à votre enfant pour mieux lui piquer 😉 Les illustrations sont trop chou (la maison théière quoi !! ❤ ) et les personnages sympathiques (l’escargot intello a mon coup de coeur !)

 

Pour commander les livres, cliquez sur les photos des couvertures.

 

Découvrez mes autres sélections livre des derniers mois :

En octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #4 + CONCOURS

happy-2

4 ème édition de ce rendez-vous mensuel et j’avoue que cela m’a fait un bien fou de renouer avec ma passion des livres.
Je n’avais jamais vraiment arrêté de lire, mais dévorer autant de pages cela faisait longtemps que je n’avais pas pris / eu le temps de le faire.

C’est dingue comme s’accorder le droit de faire ce qui nous plait peut nous rendre heureux, nous détendre, nous remplir, nous épanouir.

Avoir votre retour aussi, cela me booste de voir que vous attendez cet article et que nous pouvons nous faire découvrir de nouveaux auteurs mutuellement ❤

En quelques mois, il m’a suffit de supprimer quelques heures de télé, ne plus acheter de magazines (j’en lisais beaucoup, qui finissait par raconter la même chose … je n’achète plus que le Flow Magazine), et aller au lit un peu plus tôt pour profiter d’un peu de lecture avant le coucher.

Les vacances ont aidé, c’est évident, mais j’espère pouvoir garder ce rythme cet hiver … car après tout, lire sous un plaid dans un bon fauteuil avec une tasse de thé fumante et le chat sur les genoux, c’est aussi bon que bouquiner dans un transat en bord de piscine ou une chaise longue dans le jardin 😉

Voici donc mes derniers coups de coeur littéraires :

« Lydie » de Zidrou et Jordi Lafebre (Dargaud)

L’histoire :
« Avez-vous déjà entendu parler de « l’impasse du bébé à moustache » ? Ne cherchez pas ce bout de rue sur un plan, vous perdriez votre temps ! Seuls Zidrou et Jordi Lafebre peuvent vous y conduire ! Les habitants de l’impasse, les « moustachus », partagent les joies et les peines du quotidien sous le regard d’une statuette de madone à l’enfant Jésus. Alors quand Camille, jeune femme simple d’esprit, perd sa petite Lydie tout juste née, tous les habitants la soutiennent. Ils sont solidaires à nouveau lorsque Camille leur annonce le retour miraculeux de sa petite fille. Mieux vaut un joli mensonge qu’une vilaine vérité, pensent-ils tous. Seulement qu’arrive-t-il quand la vérité reprend ses droits ? »

Une BD qui m’a attirée parce qu’elle porte mon prénom mais aussi par sa couverture étrange.

Une lecture détente mais aussi originale avec un thème totalement inédit et dérangeant : les fantômes !

Les dessins nous embarquent dans une autre époque, et le point de vue est décalé.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui change des BD que je lis habituellement.

Une vraie belle découverte que je recommande !

« Journal pour deux : au secours le collège !  » de Robin Mellom et Lindsey Leavitt (DelaMartinière Jeunesse)

L’histoire :
« Meilleures amies depuis toujours, Olivia et Piper n’ont jamais été séparées. Mais en sixième, elles se retrouvent dans des classes différentes. Elles mettent alors au point un système qui leur permet de se sentir toujours ensemble : un carnet secret à remplir à deux, dans lequel elles confieront leurs pensées, leurs doutes, leurs espoirs… Au fil des pages, pourtant, les deux amies vont découvrir leurs différences, leur singularité. Que pour grandir, il faut accepter de s’éloigner. Et le carnet, censé les rassembler, risquera fort de les séparer à jamais… »

C’est un livre d’ado / jeunesse puisque ces 2 héroïnes sont au collège. Cela m’a tellement rappelé les heures passées à écrire à mes meilleures amies, au collège, puis au lycée et à la fac et enfin aujourd’hui lorsque le clavier me démange et que nos conversations par messagerie finissent par des fous rires par écran interposé.

J’ai aimé l’originalité de l’écriture : on se retrouve vraiment dans la peau d’ado 😉 mais on se rend compte aussi que ce soit à 12 ans, à 17 ou à 35, que lorsque l’on correspond avec une amie (que ce soit par lettre, journal, mail ou messenger) tous nos secrets, nos peurs et nos joies peuvent se libérer. C’est une relation d’amitié de « gamines » mais finalement on garde toujours au fond de soi cette part de folie qui se révèle lorsque l’on se retrouve entre nanas avec sa meilleure copine 😉

Léger et drôle : je vais pouvoir le partager aussi avec mon autre meilleure amie, ma fille qui rentre au collège !

« Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès Martin-Lugaud

L’histoire :

« Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. Afin d’échapper à son entourage qui l’enjoint à reprendre pied, elle décide de s’exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper…  »

J’ai lu très vite ce livre. Touchant, dépaysant. J’ai mis quand même un certain temps à m’attacher aux personnages …

Malgré cela, l’ambiguité de leurs sentiments les rend intéressants, moins prévisibles qu’il en a l’air.

Ce n’est pas un grand coup de coeur, mais une lecture sympathique que l’on prend plaisir à découvrir en une soirée pluvieuse comme l’Irlande 😉

« la vie est facile, ne t’inquiète pas » d’Agnès Martin-Lugand

L’histoire :

« Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux  » Gens heureux lisent et boivent du café « , son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.
Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ? »

C’est donc la suite de « les gens heureux lisent et boivent du café ».  Comme j’ai eu la chance de découvrir tard le précédent, j’ai pu dévoré la suite aussitôt. Je trouve que le style a évolué par rapport au premier bouquin. Peut-être parce qu’on connait déjà le personnage, on a l’impression de retrouver une amie perdue de vue. Contrairement au premier livre, j’ai senti les émotions me venir beaucoup plus facilement et cette histoire d’amour joue vraiment avec tous les sentiments qui nous traversent lorsque l’on aime quelqu’un. L’auteur arrive à nous rappeler ces sensations de manque de l’autre quand on veut être ensemble tout simplement, qu’on imagine plus sa vie sans notre moitié. Bref obligée de lire le premier qui m’a un peu moins embarquée pour savourer le deuxième 😉

« Maybe Someday » de Colleen Hoover

L’histoire :

« Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appartement en colocation avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont si chers lui cachent un secret impardonnable.
Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin musicien. Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu’il lui joue à la guitare ?
Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sydney.
Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur ?  »

Je n’avais jamais vraiment lu de livres catégorisées « Young Adult ». Effectivement les personnages ont la vingtaine. On n’est plus dans l’ado, on n’est pas encore dans la trentaine : bref l’âge où tout est possible.

J’ai trouvé cette histoire d’amour bien écrite et décrite : les personnages sont très attachants. Mais un petit « je ne sais quoi » m’a empêché de m’enthousiasmer autant que j’aurais voulu. Pourtant j’ai adoré certains passages, j’ai dévoré le livre en une soirée. Peut-être suis-je juste trop vieille ? 😉 (pourtant plus haut, je vous dis que j’ai adoré un bouquin de collégiennes 😉 Le personnage masculin a pourtant une façon bien à lui pour composer et ressentir la musique : le vrai + de ce récit !

La grosse originalité réside dans le fait que l’on peut écouter la BO du livre : l’histoire est celle d’un guitariste donc on peut suivre les mélodies qu’il compose tout au long du bouquin. Une idée extra qui ajoute à l’ambiance du livre. Bref un moment agréable malgré tout.

#CONCOURS : j’ai d’ailleurs décidé de vous faire gagner ce livre ! Car il mérite d’être connu par son originalité 🙂

Pour tenter votre chance, likez la page facebook Les p’tea potes et laissez moi un commentaire ci-dessous en me racontant votre dernier livre chouchou à vous ! Tirage au sort mercredi 5 octobre 2016 au soir.

Bonne chance !

CONCOURS TERMINE : Le gagnant est nadngotb

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

DETENTE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 Idées lecture : mes derniers livres lus préférés #2

Voici un billet qui risque d’être récurrent car vous l’avez aimé et que j’adore partager avec vous mes coups de coeur lecture dans tous les styles. Je fais moi-même de belles découvertes à travers l’avis d’autres personnes.

Ce mois-ci j’ai lu des histoires qui m’ont embarquée.

 

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi

L’histoire :

« Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire. C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur. »

Deuxième opus pour Virginie Grimaldi, que j’ai eu la chance de rencontrer au Cultura de Bègles en dédicace (et à l’hippopotamus ;-), j’ai dévoré ce roman. Agréable, plein d’humour avec des personnages attachants, on se laisse couler entre les pages comme un fondant au chocolat.

Un moment de détente avec de vraies phrases de réflexions sur la vie et le temps qui passe, des métaphores / citations qui vont devenir des classiques tant elles sont bien trouvées.

Au premier abord, un livre qui parle de maison de retraite, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais l’héroïne nous fait rire, nous émeut avec son parcours initiatique pour se trouver, se retrouver. On se surprend de dévorer chaque page en voulant faire durer le plaisir … cette lecture est parfaite pour se détendre tout en prenant des leçons de vie avec les pensionnaires de cette résidence pour personnes âgées. On se sent différent après ce livre : il fait écho en nous comme une urgence de réaliser ses rêves et de ne pas avoir de regrets.

Sortir de sa zone de confort c’est peut-être ce qui peut nous arriver de mieux en fin de compte.

A lire cet été pour s’évader du quotidien et en même temps se ré-ancrer dans sa propre vie.

Ma vie dans un grille-pain de Claire Franek et Mikaël Ollivier

L’histoire :

« Comme tous les matins, Jean-Baptiste Morin s’apprête à partir au travail, à 8 heures 05 précises. Mais un morceau de baguette tombé au fond de son grille-pain va changer le cours de sa vie… A moins que tout ne tienne qu’à une feuille morte oubliée sur un trottoir mouillé ? »

Entre livre jeunesse, BD, nouvelles, ce livre est un ovni délicieux, une pépite qui bouleverse les codes.

La simplicité de l’effet papillon qui va entrainer dans son sillage tout un flot de conséquences . Un sujet simple : Comment nos vies dépendent d’une succession de hasards heureux ou malheureux.

Oui ce jour là si le grille pain n’était pas tombé en panne, la vie du héros aurait été totalement différente. Son avenir pourrait ressembler à tellement de choses à cause de cet incident, ou bien d’un autre.

Chaque détail de la vie est dépeint avec humour et réalisme : le fruit du hasard n’est peut-être pas si hasardeux. Drôle , touchant, on dévore ce livre et on le prête à nos enfants dès 8 ans.

Ce livre nous fait réfléchir sur les choix que l’on fait, le destin qui prend sa place et surtout sur l’importance de chaque petite action pour devenir acteur de sa vie.

(L’illustratrice est décédée récemment d’un cancer et cela donne une dimension toute particulière à la lecture de ce livre)

Le secret du mari de Liane Moriarty

L’histoire :

« Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable. »

On se laisse embarquer dans cette histoire aux airs de Desperate Housewives à Wisteria Lane avec le destin mêlé de 3 femmes.

Toutes à des âges différents, elles sont en introspection pour trouver leur place, se demandent comment elles devraient réagir face aux évenements, se retrouvent à un tournant de leur vie …

J’ai vraiment adoré ce style : moi qui lit rarement des enquêtes, je dois avouer que c’est une belle façon de mettre un pied dans le genre.

En effet, l’enquête sert de toile de fond pour reconstituer le passé de plusieurs personnages jusqu’à connaitre la ou les vérités.

Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

L’histoire :

« Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.

Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon il cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait… »

Ce roman est avant tout un très beau voyage à travers les époques et le temps.

L’auteur reconstitue l’arbre généalogique de son héroïne et on rentre peu à peu dans cette saga familiale sous forme de quête identitaire.

Les personnages sont attachants et on ne peut s’empêcher de s’imaginer ce qu’on aurait fait dans leur situation.

Pour un premier roman, l’auteur a particulièrement travaillé sur les détails qui le rendent vraiment prenant et réaliste.

Passionnant et surprenant, ce livre nous promène à travers les décennies et les caractères forts de cette famille au destin hors du commun.

Les secrets de famille, les tabous, la psychogénéalogie, l’amitié, sont autant de sujets qui nous font réfléchir sitôt le livre refermé.

Demain il fera beau de Céline Rouillé

L’histoire :

« Sarah décide à 40 ans de réaliser son rêve et ouvre un gîte en Normandie, près d’Etretat. Malgré sa séparation avec son mari, ses deux enfants à gérer, une maison à rénover et d’autres difficultés, elle retrouvera peu à peu le bonheur. »

Une lecture surprenante : je ne pensais pas m’attacher autant aux personnages mais finalement j’ai été happée par ces histoires entrelacées. Avec leurs personnalités différents, les protagonistes nous entraînent dans des questionnements du quotidien mais aussi des quêtes de soi à chaque âge.

 

Pour vous faire votre liste de lecture pour cet été, retrouvez mes autres coups de coeur du mois de mai !