CULTURE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mars

Mon livre « Le parfum du mimosa » continue sa petite vie parmi vous ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

Ce confinement est peut-être pour vous l’occasion de le découvrir : en version numérique.

Vous pouvez le lire sur vos liseuses, mais aussi smartphone et tablette via l’appli Kindle qui est gratuite.

il est à seulement 3.99 euros pour rester le plus accessible possible tout en soutenant mon travail d’auteur.

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Ce mois-ci de mon côté j’ai lu un peu au ralenti le temps de finir un autre manuscrit et de mettre en place une organisation pour la quarantaine vu que je continue mon travail et qu’on ajoute les cours des enfants et l’intendance d’une vie à 4 confinés.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Miss you de Kate Eberlen

L’histoire :

«  » Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie.  » Cette phrase, Tess l’a vue des centaines de fois sur une assiette chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle va bouleverser son existence à jamais.
Gus est aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de sa famille a déjà changé de manière soudaine et tragique depuis que son frère a disparu, et Gus ne pense qu’à une chose : voler de ses propres ailes. À la rentrée, lui doit entamer des études de médecine.
Ce jour-là, ces deux inconnus admirent côte à côte la basilique San Miniato al Monte…
Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, quelques secondes à peine, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de se découvrir ? »

Gros coup de cœur pour ce livre. Il m’a rappelé « Ce jour de décembre » que j’avais adoré et qui est construit un peu sur le même principe. Un chassé croisé amoureux où les personnages principaux se ratent et se suivent sur plusieurs années et même décennies. J’aime beaucoup cette idée de chemins communs et de destinée. Les protagonistes sont attachants et réalistes. Ils ne sont pas parfaits, et vivent des drames autant que des bonheurs, tout en restant humains avec leurs qualités et leurs défauts. Un très bon moment de lecture.

Ecriture de Stephen King

Le livre :

« Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.
Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain. »

Je l’avais déjà lu il y a de nombreuses années et j’avais besoin de m’y replonger pour y retrouver la motivation sur la fin de mon manuscrit. En dehors du fait qu’il distille des conseils d’écriture, c’est surtout son parcours et sa propre façon de travailler que Stephen King nous livre. J’aime le fait qu’il soit « cash » tout en donnant une grande dose d’énergie positive. A lire comme une autobiographie pour trouver également quelques astuces pour écrire.

 

Poèmes « Alcools » d’Apollinaire

«Moi qui sais des lais pour les reines Les complaintes de mes années Des hymnes d’esclave aux murènes La romance du mal aimé Et des chansons pour les sirènes» Cent ans après sa publication, Alcools demeure une référence incontournable de la poésie mondiale.

Besoin de me replonger dans quelques classiques j’ai lu seule ou avec mes enfants à haute voix les poèmes d’Apollinaire de ce recueil qui est au sujet du BAC cette année. Nous avons pu y découvrir notre nouvelle insulte préférée : « Ta mère fit un pet foireux et tu naquis de cette colique ».

J’y ai découvert aussi que mon fils était particulièrement sensible à la poésie et à chaque fin de poème même s’il ne comprenait pas tout (il a 10 ans) il avait souvent un sourire en disant « c’est joli ». Preuve est que l’on devrait se lire des poèmes plus souvent pour redécouvrir la musique des mots et surtout certaines tournures qui mettent des images sur les phrases. Je ne peux que vous conseiller de ressortir un bouquin de poèmes classiques et vous laisser un peu embarquer. L’avantage de le déclamer ensemble c’est que c’est beaucoup moins ennuyeux que de lire seul, et surtout on peut ensuite en discuter sur notre ressenti. A refaire en famille à l’heure du gouter par exemple.

 

Créer : collectif

« Depuis l’été 2017, France Culture invite les plus grands artistes contemporains à évoquer leur création lors de masterclasses. L’Iconoclaste a plongé dans ce matériel exceptionnel pour
sélectionner le meilleur et en révéler la substantifique moelle. On entre, sur la pointe des pieds, dans les bureaux, les ateliers, dans les salles de répétition, les cabinets d’architectes.
Quelle méthode Denis Podalydès utilise-t-il pour mémoriser ses textes ? Comment Maylis de Kerangal érige-t-elle ses romans ? De quelle façon Jean Nouvel appréhende-t-il un lieu sur lequel
il doit construire ? Tout au long de ces huit entretiens, on plonge dans la création. Pour l’envisager, la saisir, mais aussi s’en inspirer.
À chacun ensuite de s’emparer des conseils prodigués par les plus grands créateurs.
Créer, c’est aussi découvrir les arrière-pays de chacun des artistes. Quel livre les inspire ? Quel film a marqué leur vision du monde ? Une autre oeuvre qui a tout bouleversé ? Ainsi,
chacun peut s’immerger dans l’univers des créateurs, et comprendre comment un parcours artistique se dessine. »

Je suis tombée par hasard sur ce livre qui m’attendait dans mes étagères. Il est constitué d’interviews autour de « créateurs » dans différents domaines. Auteurs, scientifiques, dessinateur, chacun parle de sa façon de créer de ses inspirations, de ce que représente pour lui la création. L’avantage c’est que j’ai pu lire entrecouper : une interview par jour quand j’avais peu de temps et que c’est super intéressant de découvrir certains et d’apprendre à mieux connaitre d’autres. J’aurais aimé avoir des « astuces » mais ici on n’a plutôt des parcours et des ambiances de travail que de véritables conseils ou inspirations. Par contre c’est vraiment un livre qui change des romans et qui permet de varier les lectures. Tout ce que j’aime pour casser la routine et découvrir de nouvelles choses.

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Février 2020 : 6 idées lecture

janvier 2020 :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

6 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #février

Mon livre « Le parfum du mimosa » fête bientôt ses 3 mois ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

En tout cas on est pile dans la bonne saison pour l’offrir avec un brin de mimosa et chasser la grisaille et la pluie avec ses couleurs et sa Feel-good story !

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Ce mois-ci j’ai fait de très belles rencontres de personnages et d’auteurs : variées, et passionnantes, je vous laisse découvrir ces histoires.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Egarer la tristesse de Marion McGuiness

L’histoire :
« À 31 ans, Élise vit recluse dans son chagrin. Quelle idée saugrenue a eue son mari de mourir sans prévenir alors qu’elle était enceinte de leur premier enfant ?

Depuis ce jour, son fils est la seule chose qui la tienne en vie, ou presque. Dans le quartier parisien où tout lui rappelle la présence de l’homme de sa vie, elle cultive sa solitude au gré de routines farouchement entretenues : les visites au cimetière le mardi, les promenades au square avec son petit garçon, les siestes partagées l’après-midi…

Pourtant, quand sa vieille voisine Manou lui tend les clés de sa maison sur la côte atlantique, Élise consent à y délocaliser sa tristesse. À Pornic, son appétit de solitude va vite se trouver contrarié : un colocataire inattendu s’invite à la villa, avec lequel la jeune femme est contrainte de cohabiter. »

Gros coup de cœur : peut-être parce que le sujet est proche de mon propre roman. On y retrouve beaucoup de thèmes communs : le deuil, l’entraide générationnelle et les amitiés improbables, la reconstruction, se laisser apprivoiser après une claque sentimentale … bref si vous avez aimé mon roman vous aimerez celui-ci c’est certain. Même si le style d’écriture est très différent (j’admire Marion Mc Guiness pour avoir trouver le mot juste à chaque fois et savoir si bien décrire les sentiments et sensations … ), vous retrouverez des personnages écorchés par la vie et des vieilles maisons pleines de souvenirs avec un parcours de vie difficile mais beaucoup d’espoir.

 

En nous beaucoup d’hommes respirent de Marie-Aude Murail

L’histoire :
« Des photos, des menus de mariage, des mèches de cheveux, des images pieuses et des liasses de lettres celées… Voilà le trésor que Marie-Aude découvre en vidant la maison de ses parents. C’est toute l’histoire de sa famille qui se dessine alors.
Il y a Raoul tombant fou amoureux de Cécile avant son départ pour les tranchées, il y a Gérard le poète qui rencontre Marie-Thérèse dans Paris libéré, il y a aussi celle qu’elle fut, et ses mots de dix-huit ans à Pierre, qui deviendra son mari…
Toutes ces nouvelles que l’on se donne et ces secrets qui se trament, ces fêtes, ces maisons, les naissances et les deuils. Une vie française sur trois générations, tressant trois histoires d’amour, de la Grande Guerre aux années 2000. »

A la fois biographique et romanesque, on découvre l’histoire de la famille de l’auteure Marie-Aude Murail. Elle nous conte à coups d’archives et souvenirs, les mariages et les naissances à travers le temps, les secrets qui n’en sont pas, les rapprochements, les décés. On traverse les époques tout en se disant que c’est une immense chance de pouvoir naviguer comme ça dans les couloirs du temps et livrer sans pudeur toute la complexité des relations familiales.

 

Charles Dickens de Marie-Aude Murail

L’histoire :
« Marche, petit Charles. Marche dans les rues de Londres puantes et enfumées, faufile-toi entre les rats. Marche jusqu’à la fabrique de cirage où tu colles des étiquettes dix heures par jour, puis marche vers la prison pour dettes rendre visite à ton père et marche encore à la nuit tombée, rentre seul dans ta chambre. Galope, Charles. Galope en rêve et en imagination. Invente-toi une autre vie, théâtre, aventures, passions, demeures luxueuses… Cours Dickens. Deviens reporter, dénonce les injustices. Cours vers la gloire que tu mérites par ta verve et ton cœur. Cours à travers le monde, de Paris à New York, lis tes romans à voix haute devant un public abasourdi, et cours écrire le suivant que des centaines de milliers attendent semaine après semaine. Cours si vite, si bine, si loin que la mort même ne pusse t’atteindre, et vis éternellement, Charles Dickens, à travers tes romans et dans cette biographie écrite par celle qui t’a élu, un jour de ses dix-sept ans, son  » père céleste « , et qui te ressemble tant. »

Charles Dickens est un de mes auteurs préférés, Marie-Aude Murail aussi. Alors quand je découvre que la 2e admire le premier et qu’elle a écrit une biographie : je fonce et j’adore ! Marie-Aude Murail nous envoie dans un autre temps tout en modernisant le discours et en rendant très accessible le récit d’une vie incroyable. J’ai appris beaucoup de choses sur Charles Dickens et j’ai lu son histoire comme un roman savoureux. A mettre entre les mains des enfants ou ados également, le livre est publié à l’école des loisirs.

Sacrées Sorcières de Pénelope Bagieu

L’histoire :
« Les enfants sont répugnants ! Ils puent ! Ils empestent ! Ils sentent le caca de chien ! Rien que d’y penser, j’ai envie de vomir ! Il faut les écrabouiller ! Les pulvériser ! Écoutez le plan que j’ai élaboré pour nettoyer l’Angleterre de toute cette vermine…Attention ! Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire et ressemblent à n’importe qui. Mais elles ne sont pas ordinaires. Elles passent leur temps à dresser les plans les plus démoniaques et elles détestent les enfants. La Grandissime Sorcière compte bien les faire tous disparaître. Seuls un jeune garçon et son extravagante grand-mère semblent capables de l’en empêcher… »

J’ai lu tellement de fois « Sacrées sorcières » de Roald Dahl que le livre est usé. Je l’ai lu ensuite à mes enfants : il parait que je fais très bien la grandissime sorcière 😉 Toujours est-il qu’étant fan des BD de pénelope Bagieu depuis toujours (j’ai toutes ses BD et je ne manque pas une occasion d’aller les faire dédicacer), j’ai sauté dessus sa version de ce roman jeunesse que j’aime tant. Je n’ai pas été déçue : on y retrouve le conte mais aussi la touche Pénelope Bagieu. Un savant mélange qui s’harmonise bien et nous refait découvrir l’histoire. A offrir à tous les anniversaires de 7 à 78 ans !

 

Le tout dernier été d’Anne Bert

L’histoire :
« « Je viens de rencontrer mes passeurs. Ces hommes qui font désormais partie de ma vie puisqu’ils vont m’aider à la quitter.
Je les ai sentis rigoureux, exigeants, prudents. Et engagés à me tendre doucement la main. Une autre médecine qui, quand elle ne peut plus soigner le corps, se décide à soigner l’âme. »
Parce qu’elle aime furieusement la vie et qu’elle est condamnée, Anne Bert a décidé de choisir et de ne pas subir jusqu’au bout les tortures que lui inflige la maladie de Charcot. C’est ce cheminement qu’elle nous raconte ici. Celui de devoir mourir hors-la-loi, et hors-les-murs, puisque la loi française ne l’autorise pas à abréger ses souffrances. Celui aussi de son dernier été.
Il faut découvrir le goût des dernières fois et des renoncements, apprendre à penser la mort, dire au revoir à ceux qu’elle aime, en faisant le pari de la joie malgré le chagrin. »

Difficile sujet que le droit à mourir. Pourtant ici on ne tombe pas dans le pathos. En racontant son dernier été, Anne Bert essaie de nous faire comprendre son choix, tout en nous faisant savourer la vie. J’avais vu un reportage la suivant dans son parcours à travers la maladie, et on y retrouve sa personnalité déterminée. Un témoignage poignant et très poétique malgré le sujet difficile.

 

Tout faire soi-même de Raphaëlle Vidaling

« Faire soi-même sa baguette, son fromage, son dentifrice, son poêle à bois, son gin, ses tablettes de lave-vaisselle ou sa coque de téléphone, c’est possible ? Même quand on n’est pas superbricoleur ni superéquipé ? Oui. C’est même assez facile. Et économique.

120 réalisations expliquées
De la moutarde à la cheminée, en passant par le savon,
le chewing-gum, le gel anti-poux ou la mezzanine.
Y compris des projets de rêve auxquels vous n’auriez pas pensé,
comme une hutte de sudation amérindienne
ou une baignoire d’extérieur chauffée au feu de bois. »

Ce livre est ultra complet ! C’est la bible de ceux qui veulent tout faire eux même et cherchent des recettes ou tutos pour réaliser produits ménagers autant que d’hygiène et même des DIY plus élaborés. Je n’ai pas encore tout lu, j’ai commencé à repérer les premières recettes que je vais tester. En tout cas ce bouquin est inépuisable d’idées et peut tout à faire servir de base pour un jeune couple qui aménage ensemble et qui souhaite démarrer une vie autonome. Ou des amoureux de la nature qui réalisent leur rêve d’aller vivre dans un coin reculé.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

« Le parfum du mimosa » : mon roman feel-good de l’hiver !

Cette histoire et ses personnages m’ont accompagné pendant 3 mois l’hiver dernier. Je vivais avec Laura et ses 3 voisines comme on parle avec des gens que l’on connait, elles me faisaient rire, pleurer, elles m’ont entraîné dans leurs joies et leurs peines et j’ai aujourd’hui besoin de vous les confier.

Parce qu’elles méritent d’entrer dans vos vies et de vous livrer leurs moments de doutes et leur bonne humeur aussi !

Parce que c’est une histoire de femmes : de femmes simples, de femmes fortes, de femmes qui se relèvent des épreuves de la vie et qui même abimées, savent profiter de chaque instant et trouver du sens à cette existence.

J’espère que vous allez aimer Odette, Jacqueline et Madeleine : elles sont tellement attachantes et elles m’ont apporté tellement de bonheur durant l’écriture.

   

Et Laura : elle va peut-être vous paraître agaçante au début mais elle a souffert, alors laissez la vous raconter son histoire et vous convaincre que l’on peut se reconstruire et changer, ou plutôt se retrouver.

Le parfum du mimosa est disponible sur amazon. Ce n’est pas le départ que j’aurais aimé lui donner car je chéris les librairies comme personne, mais pour se lancer dans l’aventure de l’auto-édition il y a des chemins qui sont plus pratiques que d’autres pour arpenter la jungle des sorties littéraires. Mon but est avant tout d’avoir vos avis, vos retours et que vous puissiez vous procurer facilement l’histoire de Laura et ses 3 voisines attachantes. Et vous pourrez même l’offrir pour noël.

N’hésitez pas à laisser un avis sur amazon car ce n’est que comme ça que l’aventure de l’auto-édition peut se transformer en un conte de fées. Vos critiques constructives donnent envie à d’autres et font voyager ce livre. Vous êtes le meilleur ambassadeur de vos lectures alors gardez ce pouvoir de changer la vie d’un auteur en le faisant connaitre et en partageant le lien vers son roman sur vos réseaux sociaux, en faisant une chronique sur votre blog, un post instagram ou un petit mot sur facebook.

Merci par avance pour l’accueil que vous allez apporter à mon deuxième roman.


L’histoire :

« Laura dira bientôt au revoir à sa trentaine. Récemment divorcée, sans travail et sans enfant, elle se retrouve dans l’impasse. Littéralement. Puisqu’elle n’a pas d’autres choix que de vivre dans la maison de feu sa grand-mère qui habitait un cul de sac, au fin fond de la Gironde rurale avec pour seules voisines, trois vieilles dames légèrement envahissantes.
Une cohabitation forcée qui prend des allures de cauchemar pour la citadine qui n’a jamais aimé la campagne et encore moins les personnes âgées avec leurs habitudes agaçantes.
Odette, Jacqueline et Madeleine, malgré l’isolement et les épreuves de la vie, ont chacune leur caractère et leurs passions.
Laura a bien du chemin à parcourir avant d’accepter son passé, pardonner à son ex-mari et retrouver sa joie de vivre.
Mais au détour d’une boite aux lettres, les gens peuvent parfois apprendre à s’apprivoiser …
Un roman sur la résilience, la reconstruction et la sororité. »

Le parfum du mimosa 

DETENTE, Livres et CD

10 romans Feel-good sur fond d’ambiance de Noël

Enchaîner les téléfilms de noël vous donne des envies de chocolat chaud et de sucre d’orge ?

J’ai ce qu’il vous faut pour prolonger le plaisir des décors enneigés et des sapins qui croulent sous les guirlandes scintillantes : une sélection de romans qui se passent dans l’ambiance de Noël ou la période des fêtes.

Installez-vous dans votre fauteuil préféré avec un plaid douillet et votre mug de thé de noël, et piochez dans la liste des livres ci-dessous pour passer un moment de détente absolu avec ces histoires feel-good sur fond de villages chaleureux et de personnages attachants.

  1. La série « Cupcake café » de Jenny Colgan m’a happé : alors quoi de mieux que celui sous la neige pour débuter la période de Noël ?

  2. Dans le même style, elle nous emmène à la petite boulangerie, son autre série, à la période de noël. Toujours entre gourmandises et amour, on sentirait presque les pâtisseries et viennoiseries à travers les pages !

3. Emily Blaine est la reine de la romance. Mais quand elle saupoudre une bonne dose d’ambiance Noël sur un livre au titre de la chanson de Mariah Carey, on fond pour « All I want for Christmas« . Le style est super agréable, on aime les situations, les descriptions : elle nous embarque facilement dans cette histoire d’amitié qui tourne à l’amour : un de mes préférés ! J’ai envie de le relire !

4. Sarah Morgan est aussi une des auteures sur lesquelles on peut compter quand on veut de belles histoires d’amour modernes et pétillantes ! Avec ce noël sur la 5e avenue elle joue la corde New-yorkaise et citadine, mais avec une héroïne dynamique et attachante ! Un biscuit à la cannelle pour la route ?

5. et 6. Entre ses romans sur fond de secret de famille, Clarisse Sabard, auteure très prolifique, a trouvé le temps de nous prouver qu’elle pouvait s’imposer dans le feel-good de noël. Avec ses 2 titres on se laisse porter autour des membres d’une famille drôle et tous avec leur caractère unique. Chaque génération est dépeinte avec brio et on se retrouve dans les scènes de repas par exemple.

7. Un noël pas comme les autres de Sheila Roberts m’a laissé un très bon souvenir de lecture. Parce qu’il permet de suivre des femmes à différents âges de leur vie, avec leur problématique commune « l’amour » mais aussi la famille. Entre cocooning et bons sentiments, j’ai vraiment aimé ce roman autant pour le fond que pour la forme. Et la couverture est canon, non ?

8.
La team romcom comme on l’appelle, nous livre depuis plusieurs années un recueil de nouvelles au moment des fêtes de fin d’année. J’adore de temps en temps pouvoir lire des nouvelles : courtes mais efficaces, cela permet de s’évader rapidement et d’aller au bout d’une histoire même si on est très occupé à cette période. Chacune des auteures à son style et en même temps on retrouve le dénominateur d’une plume moderne, drôle et romantique. A un prix poche, c’est inutile de résister à ce bon moment de lecture !

9. Un jour en décembre promet d’être l’équivalent litteraire de Love Actually ! C’est le seul de cette sélection que je n’ai pas encore lu mais qui me fait terriblement envie ; il est dans ma PAL pour décembre ! Vous l’avez lu ? Il tient ses promesses ?

10. Avec une couverture scintillante, ce livre m’a attiré l’année dernière immédiatement : la surprise de Noël ! Une famille attachante mais envahissante et un rendez-vous inattendu : il n’en faut pas plus pour nous embarquer dans cette histoire d’amour hivernale. Et comme Noël rime avec cadeau, je vous propose de le gagner sur mon compte instagram ! Le concours se termine bientôt alors filez tenter votre chance pour remporter ce beau roman (je vous ai dit que la couverture était sublime ? )

Et vous, quel est votre roman préféré de noël ?

 

 

Merci aux éditions Charleston qui m’envoient régulièrement des services presse 

LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 lectures en anglais pour cet été

Retourner à Londres m’a donné envie de renouer avec ce pur plaisir qu’est la lecture en VO.

Parce que la traduction aussi bonne soit elle, ne peut pas réussir le même effet qu’une phrase dans son sens littéral et dans son contexte linguistique, que des références ou des descriptions ne rendent pas toujours justice à ce que l’auteur a voulu dire et puis surtout parce que lire en anglais c’est pour moi une petite madeleine de Proust qui me permet de m’immerger direct dans le pays et de voyager depuis mon canapé ou ma chaise longue.

Alors si vous aussi vous hésitez encore à vous lancer dans certaines lectures en VO, peut-être que les titres ci-dessous, pas encore traduits, vous donneront envie de les découvrir avant leur version française, et si lire en anglais vous demande du temps, quoi de mieux que les vacances pour se lancer dans ce genre de challenge ?

I owe you one : Sophie Kinsella

L’histoire :

Fixie Farr can’t help herself. Straightening a crooked object, removing a barely-there stain, helping out a friend . . . she just has to put things right. It’s how she got her nickname, after all.

So when a handsome stranger in a coffee shop asks her to watch his laptop for a moment, Fixie not only agrees, she ends up saving it from certain disaster. To thank her, the computer’s owner, Sebastian, scribbles her an IOU – but of course Fixie never intends to call in the favour.

That is, until her teenage crush, Ryan, comes back into her life and needs her help – and Fixie turns to Seb. But things don’t go according to plan, and now Fixie owes Seb: big time.

Soon the pair are caught up in a series of IOUs – from small favours to life-changing debts – and Fixie is torn between the past she’s used to and the future she deserves.

Does she have the courage to fix things for herself and fight for the life, and love, she really wants?  »

 

Si comme moi vous avez succombé aux aventures de l’accro du shopping il y a plusieurs années alors vous connaissez Sophie Kinsella et son style inimitable qui fait mouche à chaque fois. J’adore découvrir ses nouveaux romans en anglais car pour moi son humour est vraiment plus juste en VO.

Celui-ci est le dernier sorti, pas encore traduit en français, donc c’est aussi pour moi l’occasion de pouvoir lire en avant-première ses livres ! (J’ai d’ailleurs la plupart de ses bouquins en anglais pour cette raison entre autre).

On retrouve bien sûr l’humour de Sophie Kinsella et les situations rocambolesques de ses personnages.

Le rythme ne faiblit jamais et j’ai savouré ce roman comme une vraie pause détente estivale au milieu de l’année scolaire !

 

Nine perfect strangers : Liane Moriarty

L’histoire :

« Nine people gather at a remote health resort. Some are here to lose weight, some are here to get a reboot on life, some are here for reasons they can’t even admit to themselves. Amidst all of the luxury and pampering, the mindfulness and meditation, they know these ten days might involve some real work. But none of them could imagine just how challenging the next ten days are going to be.

Frances Welty, the formerly best-selling romantic novelist, arrives at Tranquillum House nursing a bad back, a broken heart, and an exquisitely painful paper cut. She’s immediately intrigued by her fellow guests. Most of them don’t look to be in need of a health resort at all. But the person that intrigues her most is the strange and charismatic owner/director of Tranquillum House. Could this person really have the answers Frances didn’t even know she was seeking? Should Frances put aside her doubts and immerse herself in everything Tranquillum House has to offer – or should she run while she still can?

It’s not long before every guest at Tranquillum House is asking exactly the same question. »

 

Vous connaissez peut-être la série « Big little lies » tirée d’un des premiers livres de cette auteure ? J’ai adoré également « le secret du mari » qui mérite selon moi une adaptation cinéma avec toujours cette ambiance à la Wisteria Lane qui manque un peu maintenant que la série « Desperate Housewines » est achevée.

Ici, Liane Moriarty rend encore l’intrigue fascinante et crée un huit clos où chacun a une bonne raison d’avoir peur de quelqu’un. Du coup j’ai envie d’en découvrir encore plus de cette autrice : vous connaissez ses autres livres ?

 

Swallowtail Summer : Erica James

L’histoire :

Linston End has been the summer holiday home for three families for many years. A rambling thatched house nestled on the water’s edge on the Norfolk Broads, it’s a haven of long, lazy picnics on the river, gin and tonics in the garden; a place to spend time together.

But this year, the friends are rocked by unexpected news, and it seems that Linston End will never be the same again. For some, this summer feels like the end. For others, it might just be the beginning. . .

J’ai découvert cette auteure et je me suis régalée. Apparemment elle a sorti plusieurs ouvrages et aucun n’est traduit en français. Celui-ci est succulent. Les descriptions nous transportent directement dans un bel été en famille et entre amis. L’ambiance qui s’en dégage est envoutante. Je pense que je vais devoir reprendre une dose d’Erica James en m’aventurant sur ses autres romans. Celui-ci était à seulement 0.99 euros en version kindle alors c’est vraiment l’occasion de lire en anglais sans se ruiner.

 

Vous lisez en anglais ou en VO ? Quels sont les auteurs que vous appréciez dans leur langue et moins en français ?

Avez-vous des auteurs anglophones qui ne sont pas traduits et que vous adorez ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me les faire découvrir !

 

Mon roman est toujours disponible 😉

En français 😉

 

CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD, PRESSE

« C’est simple, ma vie est compliquée ! » : le livre de l’année ;-)

Il arrive enfin !

Voilà des années qu’il est dans ma tête, des mois qu’il est dans ma vie, et des semaines que je tremble de pouvoir partager les aventures d’Eva avec vous !

Et nous y sommes : « C’est simple, ma vie est compliquée » sort cette semaine et se pose sur les tables des libraires petit à petit.

Il est disponible sur le site de la FNAC et sur Amazon C’Est Simple, Ma Vie Est Compliquee

Vous pouvez d’ores et déjà le commander sur le site des éditions Vents Salés en cliquant sur le lien ci-dessous :

— > commander « C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Vous pouvez également le commander chez votre libraire préféré s’il ne l’a pas.

 

C’est simple : c’est le livre bleu avec des poissons rouges dessus 😉 #lelivreavecdespoissonsrougesdessus

Il était disponible en avant-première pour le salon d’Arès, les pages du bassin où j’ai pu faire mes premières dédicaces ( j’ai presque l’air zen alors qu’à l’intérieur je tremblais de peur)

Je suis impatiente d’avoir vos avis et de découvrir mon roman en situation de lecture : n’hésitez pas à m’écrire ou m’envoyer vos photos avec le livre, que ce soit dans votre jardin, sur votre canapé, en vacances à Arcachon ou en Angleterre !

J’espère maintenant qu’Eva la facétieuse et déjantée vous apporte autant de joie et de fantaisie qu’elle en a mis dans ma vie. J’attends vos retours à pteapotes@free.fr

Vous pouvez aussi taguer vos posts avec le hashtag #lelivreavecdespoissonsrougesdessus ou #evabrodemy

 

La 4ème de couverture :

Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du Prince charmant et de mariage féérique !

Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque.

Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout Pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie … ou la lui rendre plus trépidante !

Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre !

Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque !

Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

 

Alors pour savoir comment s’appellent ces poissons rouges et pourquoi la vie d’Eva est compliquée, il faut aller l’acheter 😉

Et moi je file ronger l’ongle de mon auriculaire (le seul qui me reste à ronger en fait) et me mettre en boule dans mon canapé. (Non j’ai pas peur !)

 

 

ecriture, LA PAUSE FEMININE

Un bijou personnalisé pour annoncer une grande nouvelle : la révélation du BIG secret !

Lorsqu’on a la chance de pouvoir faire personnaliser un bijou, on réfléchit à ce qu’on va y faire inscrire.

Cela peut être le prénom de ses enfants, une citation, une phrase qui motive, qui inspire, un petit mot doux, des paroles de chanson …

Il existe mille façons de s’approprier un bracelet ou une bague, en y faisant graver ce qui nous rend heureux en le lisant.

Quand Emotional m’a proposé de recevoir mon jonc avec son médaillon sur lequel je pouvais faire inscrire ce que je voulais, j’ai hésité.

J’avais envie d’y mettre une réplique d’une série culte comme Friends ou How I met your mother. Vraiment cela me donnait très envie, car je savais quand voyant ces mots à mon poignet cela me donnerait le sourire immédiatement.

Puis j’ai songé que bientôt j’allais devoir vous annoncer une grande nouvelle.

Et qu’à la question « Alors ? Comment il s’appelle ce beau bébé ? » je n’aurais qu’à vous faire lire le bracelet personnalisé !

Alors c’était décidé, j’allais faire mon annonce sur un bijou !

Voici donc la révélation que vous attendiez tous, qui m’a donné du fil à retordre pendant des mois, et qui verra le jour le 26 mars 2019 :

le titre de mon roman !

  

 » C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Alors ça vous plait ? Vous vous attendiez à ce genre de titre de ma part ?

D’après vous, de quoi va t-il parler ?

 

Si vous souhaitez vous aussi commander un bijou personnalisé, n’hésitez pas à utiliser le code PTEAPOTES pour bénéficier des frais de port gratuit !

Je ne quitte plus le mien : il ne bouge pas et résiste à tout !

Un super rapport qualité prix. (29.90 euros)

Alors pour la saint-Valentin ou un anniversaire, c’est le cadeau parfait : pour hommes ou femmes, et même pour vos ados 😉

Merci à Emotional de m’avoir offert ce bracelet personnalisé !