OENOTOURISME - VINS

Une journée de vendanges au domaine Pré lalande à Pineuilh

Tu connais ma passion pour le vin et les dégustations ?

Je ne me lasse pas de découvrir de nouveaux domaines et châteaux, des petites propriétés qui méritent d’être connues … mais surtout rencontrer les vignerons qui y travaillent.

Aussi lorsque j’ai eu l’occasion de passer une journée au cœur du château Pré La Lande à Pineuilh, j’ai été ravie de pouvoir en apprendre toujours plus sur la fabrication du vin, surtout en biodynamie.

Et cette passion se vit encore plus intensément lors des vendanges.

Ici, j’assiste à des vendanges manuelles : les vendangeurs sont de la région ou viennent carrément de beaucoup plus loin pour partager ce moment de convivialité où chacun apporte son énergie !

Michel Beaucé et sa femme transmettent avec bienveillance leurs connaissances et leur volonté d’un vin au plus près de la nature et au plus près de l’homme.

Les grappes sont sélectionnées avec minutie : cette année, la maladie (l’humidité apporte le mildiou) a séché une bonne partie du raisin.

Il faut donc trier directement sur le pied, avant le ramassage délicat.

Les raisins sont posées avec douceur dans les cagettes. Chaque grain est respecté, et ce, jusque dans le chai.

Le domaine Pré la lande a fait le choix depuis plusieurs années de travailler en biodynamie.

Une valeur d’où découle une logique pour toutes les étapes du vin : du matériel agricole, en passant par cette fameuse vendange manuelle. Si la certification DEMETER impose de respecter scrupuleusement un cahier des charges, elle n’oblige pas les vendanges manuelles.

Ici, pourtant, on va au bout des choses. Qui y-a-t-il dans ce vin ? Du jus de raisin, rien de plus !

La fermentation avec des levures indigènes faisant le reste. Pas de sulfites, pas de levure ajoutée, évidemment aucun traitement chimique sur la vigne et aucun ajout au moment de la vinification.

Selon les principes de la biodynamie, la vigne est travaillée selon le calendrier lunaire.

Michel Beaucé obtient pourtant bien 3 cuvées au nez et au goût différents : 3 élevages pour 3 vins (mais qui ont en commun le naturel !) avec les deux cépages du domaine (merlot et cabernet franc).

Le premier est mis en cuve inox .

Le second est en amphore en terre cuite, ce qui donne le nom de « terra cotta » à sa cuvée mais qui surtout donne un vin très intéressant dans ce matériau vivant et respirant.

Mon coup de cœur : on sent le fruit dans toute sa fraîcheur  cerise noire ou griotte avec ce qu’il faut de souplesse.

Je vais en demander une bouteille au père noël !

Le troisième est mis en tonneau. Des contenants choisis avec rigueur pour faire ressortir le meilleur du travail fait en amont.

Avec ces méthodes naturelles et cette volonté de ne rien ajouter de superflu (et de chimique), les vins de Michel Beaucé n’ont rien à envier aux grands crus et aux vins dits « traditionnels ».

Il obtient de très bonnes notes en dégustation à l’aveugle et rivalise avec des domaines prestigieux.

Comme quoi, on peut faire du bon vin, sans y sacrifier le bon sens, l’environnement et la nature.

Encore merci à Michel Beaucé et toute son équipe pour avoir pris le temps de me faire découvrir son domaine, son travail et sa passion !

 

Publicités
LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE

Le jean made in France : mon coup de coeur pour l’Usinier Français

Cela fait presque trois ans que je cherche à trier ma garde robe de manière douce.

En essayant de réduire mes achats et à coup de tri et don, je ne suis pas encore à une penderie minimaliste mais je me rapproche petit à petit de mes envies de moins pour du mieux.

De belles matières, des coloris dont je ne me lasse pas, et puis si possible de l’occasion, de l’écocert, et du made in France.

J’avais de quoi faire pour longtemps dans certaines catégories de vêtements, mais voilà je devais renouveler au moins un des deux jeans que j’avais épuisé jusqu’à la corde (et même recycler en DIY, souvenez-vous ! ).

J’ai cherché pendant un moment, puis j’ai acheté un jean d’occaz, mais pas top niveau silhouette, faute de trouver ce qui me correspondait.

Aussi lorsque l’Usinier Français m’a parlé de leur collection de Jeans, j’ai été tout de suite emballée en découvrant leur site !

Ils m’ont offert le modèle de mon choix pour tester la qualité : j’ai choisi le jean slim XX.

J’appréhendais : un jean que l’on commande sur internet, c’est toujours très risqué quand on a une morphologie « atypique » qui ne correspond pas toujours aux coupes standard.

J’ai commandé la taille 40 sachant que j’ai pris quelques kilos et que je ne voulais pas d’un skinny. (Je fais un 40 actuellement)

Déjà première très bonne surprise dès la réception : il me va ! Je suis à l’aise dedans et je trouve la coupe plutôt flatteuse.

Deuxième effet kiss cool : il est ultra confortable (je ne me sens pas comprimée au niveau des mollets comme dans certains slims), le tissu est très agréable et j’adore le détail de ses poches avec son liseré rouge !

Imaginé, coupé, conçu et cousu dans les Vosges dans le sud est de la France, ce pantalon est tout ce que je recherchais !

Les prix sont corrects, comptez 99 euros pour le jean Slim : un bon rapport qualité/prix pour une pièce comme celle-ci.

Aussitôt mis, aussitôt adopté, il est parti pour l’Italie avec moi : preuve que je ne doutais absolument pas de sa robustesse, de sa facilité à s’assortir et surtout de son confort tout terrain !

Marche, visite, voiture, froid, chaleur : il a passé toutes les épreuves !

Je craque pour le reste de la collection, en particulier la robe et le blazer ! C’est vraiment de très jolies pièces qui ne se démoderont pas et que je me vois bien porter pendant plusieurs années !

Vous connaissiez ? Avez-vous d’autres marques made in France à me faire découvrir ?

 

 

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, voyage

L’expo Dalida au musée de la mode de la ville de Paris : le Palais Galliera danse !

Lors de quelques jours d’escapade parisienne, j’avais mis au programme la visite de l’exposition Dalida qui a lieu au Palais Galliera.

Ici on se concentre surtout sur les tenues de la chanteuse et le musée de la mode met en valeur un grand nombre de ses robes avec une scénographie très agréable.

On remonte le temps, on traverse les époques avec des coupes, des motifs, emblématiques de certaines décennies.

La bande son de Dalida ainsi que des citations et extraits d’interview ponctue la visite.

On ne peut s’empêcher de sentir planer l’aura de cette femme au corps sculptural et à la carrière surprenante.

Je ne peux que vous conseiller d’aller admirer par vous même ces tenues de scènes conçues par de grands couturiers et vous laisser embarquer dans un voyage dans le temps et le glamour !

Palais Galliera

Musée de la Mode de la Ville de Paris
10, Avenue Pierre-1er-de-Serbie, 75116 Paris
Tél : 01 56 52 86 00

 

         

 

LOOK MODE

La petite robe noire : rock ou chic ? INDISPENSABLE ! #outfitherfashionday

LOOK MODE

Mon look à paillettes pour aller faire la fête !

voyage

L’expo Barbie au musée des Arts décoratifs de Paris

I’m a barbie girl, in a barbie world ….

IMG_8308

Cette chanson dans la tête nous pouvons découvrir ensemble l’expo Barbie qui se tient au musée des Arts décoratifs de Paris.

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (6)

Toutes les petites filles qui ont grandi aimeront retrouver la barbie Féérie ou bien chevelure de rêve de leur enfance !

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (9)

L’exposition permet d’en apprendre + sur l’histoire de la célèbre poupée et son évolution.

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (8)

Un petit tour sur son arbre généalogique également : c’est que Barbie a des soeurs et des cousines partout dans le monde.

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (7)

Les couturiers les plus célèbres ont été inspirés par la belle blonde et ont par la suite offert leur savoir dans des collections exclusives.

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (5)

IMG_8307

Métiers, mises en scène minutieuses, vêtements … il manque un peu de mobilier mais on ressort tout de même enchanté en voyant la vie en rose Barbie !

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (10)

Le musée des arts décoratifs propose également ses expositions permanentes avec l’évolution des tendances du mobilier, ou des affichages.

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (11)

C’est un musée vraiment passionnant !

A deux pas, en ce moment, l’artiste JR a fait disparaitre la pyramide du Louvre : à ne pas rater !

paris-musee-expo-beaubourg-decouverte-alice-pavillon-canaux-barbie-arts-decoratifs-louvre-pyramide-brunch-balade-week-end-escapade (12)

Expo Barbie jusqu’au 18 septembre 2016

BORDEAUX ENTRE COPINES, CULTURE

Bordeaux à travers la mode et le shopping : une visite historique autour du commerce

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (5)

Quand tu as grandi à Bordeaux, tu te rappelles des Nouvelles Galeries, temple de la mode chic, qui se situaient à l’emplacement de la Fnac entre autre.

Tu as également entendu ta grand-mère te raconter qu’elle venait aux Dames de France acheter ses tissus pour se faire des robes et des jupes.

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (23)

Un autre temps …

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (21)

Et tu découvres que Bordeaux a toujours été un port de commerce, et qui dit commerce, dit aussi la mode et le « shopping ».

Nous démarrons notre balade de 3 heures près du Monument aux Girondins sur la place des Quinconces.

Cette place même si elle a longtemps été le lieu du château Trompette (histoire passionnante) est historiquement lieu de foire de type « marché »(pratique puisque les bâteaux de marchandise et commerçants arrivés juste à côté), une foire, et garde encore aujourd’hui cette fonction avec les brocantes et la foire aux plaisirs.

Nos pas nous entraînent à travers les rues et les siècles afin de découvrir les façades d’enseignes disparues dont certaines ont laissé des traces encore visibles.

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (33)

Marie, notre guide spécialisée, commente et documente sa visite à l’aide d’illustrations et archives retrouvées suite à de nombreuses recherches. Cela rend le tout très vivant.

La promenade est passionnante et on se plait à imaginer les dames en grande robe faire leur balade le long des allées Tourny ou arpenter le Passage Sarget.

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (9)

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (6)

Ainsi les 3 heures passent à une vitesse folle et on redécouvre sa ville sous un autre jour …

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (3)

Les vestiges des siècles passés permettent de nous plonger dans des histoires de réussites bordelaises, comme par exemple, la famille de François Mauriac, dont le grand-père avait créé une affaire florissante et prospère au pied de la Grosse Cloche.

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (17)

Jusqu’à la modernité de la toute fraîche promenade Sainte Catherine, et sa composition hommage à toutes les époques de Bordeaux.

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (30)

Visite guidée tous les lundis matins

Renseignements et réservations sur le site

tarif : 30 euros par personne

bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (10) bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (13)       bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (20)    bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (24)   bordeaux-visite-guide-decouverte-mode-shopping-magasin-histoire-historique-commerce-architecture-tourisme-2 (27)