CULTURE, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Quel livre choisir pour une ado de 12 ans ? 5 lectures validées par ma fille !

Plus d’un an et demi après, me voici enfin, avec une nouvelle sélection de lecture !

Je sais, j’ai pris mon temps, mais le collège c’est pas tous les jours les vacances !

En vrai je me rends compte qu’écrire un article de blog, c’est long ! Pire qu’une interro de maths ou qu’un devoir d’histoire-géo !

Donc le retour de la grande pourriture est enfin d’actualité ! (d’ailleurs j’assume de moins en moins ce surnom, quand les lecteurs de ma mère me croisent en vrai : appelez moi « princesse Licorne », MERCI ! ;-))

Mais s’il y a bien une chose que j’adore toujours autant c’est lire !

Alors si vos « adorables » filles sont comme moi, mais qu’elles n’ont pas d’idées, je vous suggère de leur acheter les bouquins suivants (vous voulez être tranquille pendant les vacances ou pas ? ;-))

Cliquez sur les photos pour commander le livre sur Amazon

The Hate You Give de Angie Thomas

L’histoire :
Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

J’ai aimé ce livre car j’ai eu l’impression de faire partie du combat que l’héroïne mène. Ce livre m’a complètement transporté dans le quartier pas très sûr de sa famille et j’ai vraiment ressenti la haine et la tristesse qu’a ressenti Starr. Lorsque j’ai commencé ce roman, c’est comme si j’avais traversé les pages pour me retrouver témoin de tous les mots que l’auteure a choisi pour me toucher.

J’ai moins aimé les chapitres qui racontent la vie de son école, j’ai trouvé que ce n’était pas nécessaire à l’histoire mais ce livre est vraiment un coup de poing dans le racisme et l’inégalité.

Ce roman m’a fait sortir de mon genre de lecture, si vous ne lisez pas forcément ce style de livre, lisez les premières pages de cette histoire et vous serez embarqué !

 

Qui ment ? de Karen M Macmanus

L’histoire :
Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle… Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Dès lors qu’un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d’eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre.
Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous quelque chose à cacher…

J’ai aimé car je change d’hypothèse sur le coupable à chaque chapitre. J’ai dû résister je ne sais pas combien de fois à l’envie de lire la fin. Ce livre part un peu dans tous les sens, mais c’est super. Les liens qui se créent entre les suspects qui ne se connaissaient même pas avant le meurtre deviennent de plus en plus forts alors qu’ils sont très différents.

J’ai tout aimé dans ce bouquin. Il est vraiment super et je le conseille vivement parce que d’habitude je n’aime pas les romans policiers mais celui-ci est vraiment génial !

 

Si c’est pour l’éternité de Tommy Wallach

L’histoire :
Enchanté. Moi, c’est Parker. J’ai 17 ans, je suis moyennement mignon et j’aime sécher les cours pour traîner dans les halls des hôtels chics de San Francisco. J’en profite pour perfectionner mes techniques de pickpocket.
Ah et je n’ai pas prononcé un mot depuis la mort de mon père, il y a 5 ans.
Voilà, vous savez (presque) tout.
Mais laissez-moi vous raconter l’évènement le plus marquant de ma vie : ma rencontre avec Zelda Toth et ce jour où j’ai décidé de tout faire pour lui redonner le goût à la vie.

J’ai aimé dans ce livre le côté gros suspens et les tas de rebondissements. Je ne m’attendais pas du tout au secret de Zelda qui est vraiment un personnage mystérieux. Parker m’a beaucoup étonné en se promettant de sauver la vie d’une fille dont il ne connaît rien juste pour ses beaux yeux.

Je ne trouve aucun point négatif à ce livre qui m’a mis la larme à l’œil.

 

Stony Bay Beach de Huntley Fitzpatrick

L’histoire :
Samantha a 17 ans. Sa mère est une figure politique locale. Leur maison est immense, immaculée, tout le contraire de celle des Garrett, les voisins que sa mère déteste. Ces derniers ont huit enfants et vivent dans un bouillonnant désordre organisé. Un jour d’été, alors que Sam les observe de son balcon, un garçon l’y rejoint : c’est Jase, le troisième enfant des Garrett. Commence alors pour Sam et Jase l’été des premières fois, mais aussi des secrets, qui ne peuvent rester bien longtemps gardés…

J’ai aimé le côté romantique de ce roman. Le cadre de cette histoire a bien été choisi. Une histoire d’amour improbable mais assez logique, finalement. Je l’ai dévoré et lorsque je suis arrivée à la fin, je me suis dit : oh non ! Déjà ?

J’ai tout aimé, je vous le recommande
Du coup il existe une « suite », enfin plutôt un crossover, qui est toujours aussi bien écrit !

 

M(enteuse) D(rôlement) R(âleuse) de Kody Keplinger

L’histoire :
Sonny s’est toujours sortie de toutes les situations en mentant. Cela ne lui a jamais demandé beaucoup d’efforts : c’est un talent inné chez elle. Mais exceller dans l’art du mensonge peut devenir très compliqué quand il s’agit de dire la vérité, rien que la vérité. Comment avouer à Ryder, le garçon qui lui plaît, qu’elle se fait passer pour Amy, sa meilleure amie, depuis le début de leur discussion sur Internet ? Et comment dire à Amy qu’elle n’a toujours rien révélé de la supercherie à Ryder ? Elle devra vite trouver une solution, sous peine de finir par les perdre tous les deux…

J’ai aimé ce livre car on ne sait pas trop quand Sonny va dire la vérité à Ryder. On ne peut pas se douter de la fin car on est trop plongé dans les mensonges de Sonny et Amy. C’est assez rigolo et on peut très bien s’identifier.

Le livre se lit très rapidement.

 

Voilà c’est fini pour cette fois ! Et vous, quels sont les livres que vous me conseillez ?

LOOK MODE

I love Bordeaux !

Voici une petite sélection coup de coeur pour un look féminin en ville !

Oui c’est total look Bordeaux ! 😉

Passion Bordeaux

DETENTE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

5 Idées lecture : mes derniers livres lus préférés #2

Voici un billet qui risque d’être récurrent car vous l’avez aimé et que j’adore partager avec vous mes coups de coeur lecture dans tous les styles. Je fais moi-même de belles découvertes à travers l’avis d’autres personnes.

Ce mois-ci j’ai lu des histoires qui m’ont embarquée.

 

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi

L’histoire :

« Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire. C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur. »

Deuxième opus pour Virginie Grimaldi, que j’ai eu la chance de rencontrer au Cultura de Bègles en dédicace (et à l’hippopotamus ;-), j’ai dévoré ce roman. Agréable, plein d’humour avec des personnages attachants, on se laisse couler entre les pages comme un fondant au chocolat.

Un moment de détente avec de vraies phrases de réflexions sur la vie et le temps qui passe, des métaphores / citations qui vont devenir des classiques tant elles sont bien trouvées.

Au premier abord, un livre qui parle de maison de retraite, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais l’héroïne nous fait rire, nous émeut avec son parcours initiatique pour se trouver, se retrouver. On se surprend de dévorer chaque page en voulant faire durer le plaisir … cette lecture est parfaite pour se détendre tout en prenant des leçons de vie avec les pensionnaires de cette résidence pour personnes âgées. On se sent différent après ce livre : il fait écho en nous comme une urgence de réaliser ses rêves et de ne pas avoir de regrets.

Sortir de sa zone de confort c’est peut-être ce qui peut nous arriver de mieux en fin de compte.

A lire cet été pour s’évader du quotidien et en même temps se ré-ancrer dans sa propre vie.

Ma vie dans un grille-pain de Claire Franek et Mikaël Ollivier

L’histoire :

« Comme tous les matins, Jean-Baptiste Morin s’apprête à partir au travail, à 8 heures 05 précises. Mais un morceau de baguette tombé au fond de son grille-pain va changer le cours de sa vie… A moins que tout ne tienne qu’à une feuille morte oubliée sur un trottoir mouillé ? »

Entre livre jeunesse, BD, nouvelles, ce livre est un ovni délicieux, une pépite qui bouleverse les codes.

La simplicité de l’effet papillon qui va entrainer dans son sillage tout un flot de conséquences . Un sujet simple : Comment nos vies dépendent d’une succession de hasards heureux ou malheureux.

Oui ce jour là si le grille pain n’était pas tombé en panne, la vie du héros aurait été totalement différente. Son avenir pourrait ressembler à tellement de choses à cause de cet incident, ou bien d’un autre.

Chaque détail de la vie est dépeint avec humour et réalisme : le fruit du hasard n’est peut-être pas si hasardeux. Drôle , touchant, on dévore ce livre et on le prête à nos enfants dès 8 ans.

Ce livre nous fait réfléchir sur les choix que l’on fait, le destin qui prend sa place et surtout sur l’importance de chaque petite action pour devenir acteur de sa vie.

(L’illustratrice est décédée récemment d’un cancer et cela donne une dimension toute particulière à la lecture de ce livre)

Le secret du mari de Liane Moriarty

L’histoire :

« Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable. »

On se laisse embarquer dans cette histoire aux airs de Desperate Housewives à Wisteria Lane avec le destin mêlé de 3 femmes.

Toutes à des âges différents, elles sont en introspection pour trouver leur place, se demandent comment elles devraient réagir face aux évenements, se retrouvent à un tournant de leur vie …

J’ai vraiment adoré ce style : moi qui lit rarement des enquêtes, je dois avouer que c’est une belle façon de mettre un pied dans le genre.

En effet, l’enquête sert de toile de fond pour reconstituer le passé de plusieurs personnages jusqu’à connaitre la ou les vérités.

Les lettres de Rose de Clarisse Sabard

L’histoire :

« Lola a été adoptée à l’âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.

Sa vie va basculer lorsqu’elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d’Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.

Mais tous les habitants ne voient pas d’un bon il cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu’elle ne le voudrait… »

Ce roman est avant tout un très beau voyage à travers les époques et le temps.

L’auteur reconstitue l’arbre généalogique de son héroïne et on rentre peu à peu dans cette saga familiale sous forme de quête identitaire.

Les personnages sont attachants et on ne peut s’empêcher de s’imaginer ce qu’on aurait fait dans leur situation.

Pour un premier roman, l’auteur a particulièrement travaillé sur les détails qui le rendent vraiment prenant et réaliste.

Passionnant et surprenant, ce livre nous promène à travers les décennies et les caractères forts de cette famille au destin hors du commun.

Les secrets de famille, les tabous, la psychogénéalogie, l’amitié, sont autant de sujets qui nous font réfléchir sitôt le livre refermé.

Demain il fera beau de Céline Rouillé

L’histoire :

« Sarah décide à 40 ans de réaliser son rêve et ouvre un gîte en Normandie, près d’Etretat. Malgré sa séparation avec son mari, ses deux enfants à gérer, une maison à rénover et d’autres difficultés, elle retrouvera peu à peu le bonheur. »

Une lecture surprenante : je ne pensais pas m’attacher autant aux personnages mais finalement j’ai été happée par ces histoires entrelacées. Avec leurs personnalités différents, les protagonistes nous entraînent dans des questionnements du quotidien mais aussi des quêtes de soi à chaque âge.

 

Pour vous faire votre liste de lecture pour cet été, retrouvez mes autres coups de coeur du mois de mai !

HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, PRESSE

Le jour où je suis passée à la télé et où j’ai choqué Nagui ;-)

Un matin, j’ai entendu « y’a les sélections de « Tout le monde veut prendre sa place » qui passent à côté de chez toi, inscris toi ! »

Je bossais, en pleine période de rush, difficile de prendre du temps pour un casting auquel je ne correspondrais surement pas …

Puis un oeil à la date, c’était un lundi férié. Finalement pourquoi pas ? c’était un peu aujourd’hui ou jamais.

Le casting s’est bien passé, mais rien qui me laisse paraître que je serai prise. Bref c’est oublié, mais … 2 jours après j’étais appelée !

Le brief est simple : 15 jours après je serai à Paris pour l’enregistrement.

Une seule question : que vais-je me mettre ? (oui hein, c’est pas « les reines du shopping » ;-))

IMG_2282

Du coup, j’ai été sur le site de Blanche Porte et j’ai trouvé mon bonheur : une super tunique Kaki féminine et confortable (elle existe en d’autres coloris, et vu les compliments que j’en ai eu, je me tâte à en commander une autre), et un pantalon 7/8eme simple mais efficace ! Reçus ultra rapidement et qui taillent impeccablement. Au cas où, j’avais également dans la valise une petite robe chic décontractée. Bref un gros point positif pour ne pas stresser le jour J 😉

Un jeudi soir je suis donc partie de la gare Bordeaux Saint Jean vers la capitale.

IMG_1859

IMG_1871

Dans mon train il y avait un hipster tatoué qui regardait Mary Poppins sur son ordi et un autre qui tapait sur un mac décoré Stitch .. Je me suis dit que c’était un bon signe tout ça 😉

IMG_1861

Une bonne nuit de sommeil à Paris et le lendemain, j’allais vers les studios de tournage.

Une fois sur place, tout s’est enchainé.

Maquillage (il faut définitivement que j’investisse dans des produits Make up forever et Urban Decay … et apprendre à les poser ;-)) et coiffure (bon le fer à friser c’est vraiment top quand on sait le manier : il me faudrait un coiffeur à domicile tous les matins en fait ;-).

Je fais connaissance avec les autres candidats : tous très sympas, mais plus ou moins stressés 😉 On sent que certains ont prévenu tous leurs collègues et ont peur de se planter … Moi j’avoue j’ai rien dit à personne. Histoire de pas me mettre la pression et de n’avertir aucun être humain habitant cette planète si, par hasard je faisais un flop complet ..

IMG_2250

Après un briefing sur la façon de procéder sur le plateau, on découvre enfin l’envers du décor … C’est dingue, j’ai l’impression d’être rentrée dans la télé : mais en fait, c’est beaucoup plus petit que ce que j’imaginais.

On fait un essai pour la descente des marches, et on nous annonce qu’on va tourner. Mais attention, quand on dit « tourner » c’est en une seule prise ! Il n’y a quasiment aucun montage, l’émission est prise en une seule fois, toutes les manches tournées à la suite ! Bon là j’avoue j’ai pensé très fort « va pas falloir dire de conneries, ni faire des grimaces trop bizarres ! »

Nagui vient nous saluer et le générique démarre.

IMG_2251

De là tout s’enchaine, je profite à fond du moment, j’essaie de m’amuser et de vraiment savourer chaque instant. Je suis clairement stressée mais je me sens quand même suffisamment à l’aise pour vanner Nagui sur l’incapacité des hommes à faire 2 choses en même temps.

D’où cette tête mémorable ! 😉

IMG_2256

IMG_2258

A mon grand étonnement, je franchis la première manche … puis la deuxième.

IMG_2262

La grosse surprise : je me retrouve carrément en finale !

IMG_2270

IMG_2268

Le challenger est très sympa, on plaisante et il me choisit le sujet : Michel Boujenah. (j’aurais tellement aimé « les princesses de fiction » : c’était carton plein assuré 😉

IMG_2273

IMG_2274

IMG_2278

Au final, je me sens poussée des ailes et je m’imagine bien rester une émission de + 😉

IMG_2280

Je suis même archi concentrée : la preuve ! 😉

IMG_2277

Mais j’arrive uniquement à égaliser.

IMG_2289

 

IMG_2284

IMG_2290

Le challenger me prêtera sa loge pour la photo souvenir 😉

IMG_2196

Je ferais donc la deuxième émission dans le public, ravie de cette expèrience.

Un Chai Latte au Starbucks de la gare montparnasse et je retrouve Bordeaux, et mon quotidien, sans coiffeur ni maquilleur, bien loin de la magie de la télé 😉

IMG_1886

Pour voir ou revoir l’émission, voici le lien Youtube 😉