CULTURE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mars

Mon livre « Le parfum du mimosa » continue sa petite vie parmi vous ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

Ce confinement est peut-être pour vous l’occasion de le découvrir : en version numérique.

Vous pouvez le lire sur vos liseuses, mais aussi smartphone et tablette via l’appli Kindle qui est gratuite.

il est à seulement 3.99 euros pour rester le plus accessible possible tout en soutenant mon travail d’auteur.

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Ce mois-ci de mon côté j’ai lu un peu au ralenti le temps de finir un autre manuscrit et de mettre en place une organisation pour la quarantaine vu que je continue mon travail et qu’on ajoute les cours des enfants et l’intendance d’une vie à 4 confinés.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Miss you de Kate Eberlen

L’histoire :

«  » Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie.  » Cette phrase, Tess l’a vue des centaines de fois sur une assiette chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle va bouleverser son existence à jamais.
Gus est aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de sa famille a déjà changé de manière soudaine et tragique depuis que son frère a disparu, et Gus ne pense qu’à une chose : voler de ses propres ailes. À la rentrée, lui doit entamer des études de médecine.
Ce jour-là, ces deux inconnus admirent côte à côte la basilique San Miniato al Monte…
Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, quelques secondes à peine, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de se découvrir ? »

Gros coup de cœur pour ce livre. Il m’a rappelé « Ce jour de décembre » que j’avais adoré et qui est construit un peu sur le même principe. Un chassé croisé amoureux où les personnages principaux se ratent et se suivent sur plusieurs années et même décennies. J’aime beaucoup cette idée de chemins communs et de destinée. Les protagonistes sont attachants et réalistes. Ils ne sont pas parfaits, et vivent des drames autant que des bonheurs, tout en restant humains avec leurs qualités et leurs défauts. Un très bon moment de lecture.

Ecriture de Stephen King

Le livre :

« Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.
Une fois encore Stephen King montre qu’il est bien plus qu’un maître du thriller : un immense écrivain. »

Je l’avais déjà lu il y a de nombreuses années et j’avais besoin de m’y replonger pour y retrouver la motivation sur la fin de mon manuscrit. En dehors du fait qu’il distille des conseils d’écriture, c’est surtout son parcours et sa propre façon de travailler que Stephen King nous livre. J’aime le fait qu’il soit « cash » tout en donnant une grande dose d’énergie positive. A lire comme une autobiographie pour trouver également quelques astuces pour écrire.

 

Poèmes « Alcools » d’Apollinaire

«Moi qui sais des lais pour les reines Les complaintes de mes années Des hymnes d’esclave aux murènes La romance du mal aimé Et des chansons pour les sirènes» Cent ans après sa publication, Alcools demeure une référence incontournable de la poésie mondiale.

Besoin de me replonger dans quelques classiques j’ai lu seule ou avec mes enfants à haute voix les poèmes d’Apollinaire de ce recueil qui est au sujet du BAC cette année. Nous avons pu y découvrir notre nouvelle insulte préférée : « Ta mère fit un pet foireux et tu naquis de cette colique ».

J’y ai découvert aussi que mon fils était particulièrement sensible à la poésie et à chaque fin de poème même s’il ne comprenait pas tout (il a 10 ans) il avait souvent un sourire en disant « c’est joli ». Preuve est que l’on devrait se lire des poèmes plus souvent pour redécouvrir la musique des mots et surtout certaines tournures qui mettent des images sur les phrases. Je ne peux que vous conseiller de ressortir un bouquin de poèmes classiques et vous laisser un peu embarquer. L’avantage de le déclamer ensemble c’est que c’est beaucoup moins ennuyeux que de lire seul, et surtout on peut ensuite en discuter sur notre ressenti. A refaire en famille à l’heure du gouter par exemple.

 

Créer : collectif

« Depuis l’été 2017, France Culture invite les plus grands artistes contemporains à évoquer leur création lors de masterclasses. L’Iconoclaste a plongé dans ce matériel exceptionnel pour
sélectionner le meilleur et en révéler la substantifique moelle. On entre, sur la pointe des pieds, dans les bureaux, les ateliers, dans les salles de répétition, les cabinets d’architectes.
Quelle méthode Denis Podalydès utilise-t-il pour mémoriser ses textes ? Comment Maylis de Kerangal érige-t-elle ses romans ? De quelle façon Jean Nouvel appréhende-t-il un lieu sur lequel
il doit construire ? Tout au long de ces huit entretiens, on plonge dans la création. Pour l’envisager, la saisir, mais aussi s’en inspirer.
À chacun ensuite de s’emparer des conseils prodigués par les plus grands créateurs.
Créer, c’est aussi découvrir les arrière-pays de chacun des artistes. Quel livre les inspire ? Quel film a marqué leur vision du monde ? Une autre oeuvre qui a tout bouleversé ? Ainsi,
chacun peut s’immerger dans l’univers des créateurs, et comprendre comment un parcours artistique se dessine. »

Je suis tombée par hasard sur ce livre qui m’attendait dans mes étagères. Il est constitué d’interviews autour de « créateurs » dans différents domaines. Auteurs, scientifiques, dessinateur, chacun parle de sa façon de créer de ses inspirations, de ce que représente pour lui la création. L’avantage c’est que j’ai pu lire entrecouper : une interview par jour quand j’avais peu de temps et que c’est super intéressant de découvrir certains et d’apprendre à mieux connaitre d’autres. J’aurais aimé avoir des « astuces » mais ici on n’a plutôt des parcours et des ambiances de travail que de véritables conseils ou inspirations. Par contre c’est vraiment un livre qui change des romans et qui permet de varier les lectures. Tout ce que j’aime pour casser la routine et découvrir de nouvelles choses.

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Février 2020 : 6 idées lecture

janvier 2020 :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD, PRESSE

« C’est simple, ma vie est compliquée ! » : le livre de l’année ;-)

Il arrive enfin !

Voilà des années qu’il est dans ma tête, des mois qu’il est dans ma vie, et des semaines que je tremble de pouvoir partager les aventures d’Eva avec vous !

Et nous y sommes : « C’est simple, ma vie est compliquée » sort cette semaine et se pose sur les tables des libraires petit à petit.

Il est disponible sur le site de la FNAC et sur Amazon C’Est Simple, Ma Vie Est Compliquee

Vous pouvez d’ores et déjà le commander sur le site des éditions Vents Salés en cliquant sur le lien ci-dessous :

— > commander « C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Vous pouvez également le commander chez votre libraire préféré s’il ne l’a pas.

 

C’est simple : c’est le livre bleu avec des poissons rouges dessus 😉 #lelivreavecdespoissonsrougesdessus

Il était disponible en avant-première pour le salon d’Arès, les pages du bassin où j’ai pu faire mes premières dédicaces ( j’ai presque l’air zen alors qu’à l’intérieur je tremblais de peur)

Je suis impatiente d’avoir vos avis et de découvrir mon roman en situation de lecture : n’hésitez pas à m’écrire ou m’envoyer vos photos avec le livre, que ce soit dans votre jardin, sur votre canapé, en vacances à Arcachon ou en Angleterre !

J’espère maintenant qu’Eva la facétieuse et déjantée vous apporte autant de joie et de fantaisie qu’elle en a mis dans ma vie. J’attends vos retours à pteapotes@free.fr

Vous pouvez aussi taguer vos posts avec le hashtag #lelivreavecdespoissonsrougesdessus ou #evabrodemy

 

La 4ème de couverture :

Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du Prince charmant et de mariage féérique !

Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque.

Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout Pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie … ou la lui rendre plus trépidante !

Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre !

Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque !

Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

 

Alors pour savoir comment s’appellent ces poissons rouges et pourquoi la vie d’Eva est compliquée, il faut aller l’acheter 😉

Et moi je file ronger l’ongle de mon auriculaire (le seul qui me reste à ronger en fait) et me mettre en boule dans mon canapé. (Non j’ai pas peur !)

 

 

ecriture, LA PAUSE FEMININE

Un bijou personnalisé pour annoncer une grande nouvelle : la révélation du BIG secret !

Lorsqu’on a la chance de pouvoir faire personnaliser un bijou, on réfléchit à ce qu’on va y faire inscrire.

Cela peut être le prénom de ses enfants, une citation, une phrase qui motive, qui inspire, un petit mot doux, des paroles de chanson …

Il existe mille façons de s’approprier un bracelet ou une bague, en y faisant graver ce qui nous rend heureux en le lisant.

Quand Emotional m’a proposé de recevoir mon jonc avec son médaillon sur lequel je pouvais faire inscrire ce que je voulais, j’ai hésité.

J’avais envie d’y mettre une réplique d’une série culte comme Friends ou How I met your mother. Vraiment cela me donnait très envie, car je savais quand voyant ces mots à mon poignet cela me donnerait le sourire immédiatement.

Puis j’ai songé que bientôt j’allais devoir vous annoncer une grande nouvelle.

Et qu’à la question « Alors ? Comment il s’appelle ce beau bébé ? » je n’aurais qu’à vous faire lire le bracelet personnalisé !

Alors c’était décidé, j’allais faire mon annonce sur un bijou !

Voici donc la révélation que vous attendiez tous, qui m’a donné du fil à retordre pendant des mois, et qui verra le jour le 26 mars 2019 :

le titre de mon roman !

  

 » C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Alors ça vous plait ? Vous vous attendiez à ce genre de titre de ma part ?

D’après vous, de quoi va t-il parler ?

 

Si vous souhaitez vous aussi commander un bijou personnalisé, n’hésitez pas à utiliser le code PTEAPOTES pour bénéficier des frais de port gratuit !

Je ne quitte plus le mien : il ne bouge pas et résiste à tout !

Un super rapport qualité prix. (29.90 euros)

Alors pour la saint-Valentin ou un anniversaire, c’est le cadeau parfait : pour hommes ou femmes, et même pour vos ados 😉

Merci à Emotional de m’avoir offert ce bracelet personnalisé !

LA PAUSE FEMININE

J’ai une bonne nouvelle pour vous :-) : le concours d’écriture d’Auféminin

Comme chaque année le site Au féminin organise son concours de nouvelles : c’est l’occasion d’écrire selon des thèmes imposés (j’ai choisi le thème « ma mémoire me joue des tours ») et si vous commençait à me connaitre, vous vous doutez que l’exercice a tout pour me plaire.

Ainsi je sors de ma zone de confort mais je peux faire ce que j’aime le plus au monde : ECRIRE !

Ensuite démarre un autre challenge : l’appel aux votes. Cette partie n’est pas vraiment ma préférée car même si bien sûr le but ultime est d’avoir un max de votes pour être visible par le jury etc etc, mon envie première est d’être lue.

Alors voici ma nouvelle : (cliquez ci-dessous)

Elle s’intitule « Roman photo sous exposé »

Vous pouvez aller voter, depuis un ordi, en cliquant sur le bouton « j’aime » qui apparait, au bout de quelques secondes, à gauche de la photo d’illustration.

Mais vous pouvez aussi juste me dire si vous avez aimé ou pas ou ce que vous en pensez en commentaire de cet article ou sur la page facebook ou instagram.

Puis comme je me suis bien amusée j’en ai écrite une deuxième sur le thème « je suis une femme »

Elle s’intitule « L’autre »

Merci d’avance pour le temps que vous consacrerez à cette lecture ❤

Des bisous, paillettes et bulles de savons sur vous !

 

 

Livres et CD

Apprenti écrivain : des livres pleins d’idées et conseils pour les enfants passionnés d’écriture

img_0380

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit.

Des petites histoires, des poèmes, de grandes histoires, des lettres, des fiches de lecture … J’écrivais dans mes cahiers, et lorsque j’ai réalisé mon rêve d’avoir une machine à écrire pour noël, j’ai tapé dessus pendant des heures.

Aujourd’hui le plaisir est intact quand je tape sur le clavier ou que je gratte dans un carnet.

Un rêve de gosse qui semble inaccessible : devenir écrivain. Aujourd’hui j’essaie d’y travailler pour que ce rêve devienne un jour réalité.

Mais qu’est ce que j’aurais aimé étant enfant, avoir des livres qui m’auraient confortée dans mes envies, qui m’auraient donnée matière à m’entraîner …

Voici 2 ouvrages complètement indispensables si vos enfants aiment écrire :

Pour les premiers pas, à partir de 6-7 ans, dès qu’ils savent écrire

Le livre du petit écrivain (éditions Usborne)

Véritable petite boite à outils de l’écrivain en devenir, chaque page propose un thème différent sur des techniques littéraires ou sur l’importance de développer certaines parties dans une histoire.

Imaginez le lieu, le décor.

Faire des comparaisons entre deux personnages pour mieux les décrire.

Imaginez un récit d’aventure.

Ou bien tout simplement faire une liste de ses rêves, commençant par « j’aimerais que … »

On passe du personnel à l’imaginaire, du loufoque au plus sérieux. On fait appel à la fantaisie et au réel.

Bref un indispensable pour débuter sa carrière 😉

Carnet de l’apprenti écrivain de Susie Morgenstern (delamartinière jeunesse)

A partir de 10 ans

Je pense que je n’ai pas besoin de te remettre une couche sur l’admiration que je voue à Susie Morgenstern ?

Alors quand celle-ci écrit un carnet avec ses conseils, ses astuces, et ses pistes pour nous pousser à écrire, à chercher son style, à développer des automatismes et surtout à réaliser que quand on a ça en nous, on ne prend jamais cela comme un travail. Le plaisir est la clé ! L’entrainement fera le reste.

300 pages à compléter, partant toujours d’une citation, suivie d’une question puis d’un conseil : ce livre / carnet est passionnant !

Comment imaginez-vous votre vie plus tard ?

Cherchez dans un journal un article sur un thème qui vous intéresse.

C’est la révolution à la cantine : imaginez ce qui l’a déclenchée et ce qui se passe.

Autant de pistes pour pousser à sortir de sa zone de confort, pour faire de vrais ateliers d’écriture.

Bref un gros gros coup de coeur !!

 

 

 

 

HUMEURS HUMOUR

Entre nous

IMG_3326

Oui toi aussi tu as commencé à fredonner du Chimène Badi … 😉

Mais entre nous, c’est surtout vous et moi : ce blog fête ses 3 ans !

3 ans c’est une entrée en maternelle, c’est un bébé qui a bien grandi !

Si on m’avait dit il y a 3 ans à quel point ce blog allait changer ma vie …

Non je n’en vis pas, non cela n’est pas mon activité à plein temps : mais c’est un plaisir permanent, une dose de bienveillance à portée de main.

Car vous êtes extra ! Sur Facebook entre autres, vos commentaires m’accompagnent au quotidien, me consolent, me complimentent, me donnent de l’énergie dans tout ce que j’entreprends. Même mon humour foireux vous l’avez validé !

Vos mails aussi parfois ou vos mp, ceux qui basculent dans le perso, parce que l’on finit par se connaitre un peu … pas beaucoup, juste ce qu’il faut pour qu’on se sente bien ensemble, qu’on se livre un peu plus sans avoir peur.

Parce qu’entre nous, c’est une relation qui se construit chaque jour, c’est un mot qui peut changer beaucoup de choses, c’est un smiley qui peut valider une idée, c’est un commentaire qui redonne confiance !

Si vous saviez comme tous ces petits cailloux que j’ai semé, m’ont aidé à trouver le chemin qui nous rassemble, comme vous avez su marcher dans ma direction, de plus en plus nombreux, toujours enthousiastes de mes itinéraires farfelus ou très droits, comme vous acceptez avec la même sincérité les parodies de ma vie, les conseils lecture ou les confidences plus difficiles.

Je ne m’interdis rien et j’ai du mal à rentrer dans une catégorie bien précise car beaucoup de sujets m’intéressent, que je suis une femme curieuse, qui aime apprendre et découvrir sans arrêt : vous me laissez être cela sans jamais me mettre dans une case, vous avez accepter cette liberté que j’ai prise, et vous ne m’en avez jamais tenu rigueur.

IMG_4563

Je suis cette maman qui parle de vin, je suis cette entrepreneure qui parle lecture jeunesse, je suis cette femme qui parle écologie, je suis cette amie qui vous confie à demi-mots des bribes de vie, je suis cette copine qui râle de ses kilos en trop tout en sirotant un apéro, je suis cette addict au thé et à l’Angleterre qui vous saoule avec sa passion pour la monarchie (et la pop) britannique …

En 3 ans, ce blog m’a permis aussi de faire des rencontres formidables, de retrouver des amies perdues, de vous croiser parfois ( même si certains n’osent pas venir me voir quand ils me croisent et qu’après je me sens toute tristounette ).

J’ai découvert des endroits extraordinaires, des gens passionnés, des professionnels rigoureux et accueillants, des blogueurs attachants, des marques et agences de communication avec derrière des personnes humaines et attentionnées, des lecteurs déjantés et adorables …

J’espère que vous me suivrez encore dans mes prochaines aventures et toutes mes folies, dans mon projet d’écriture, dans mes idées qui ne verront pas le jour et les jolies surprises que je vous partagerais … et je vous souhaite à vous aussi un bon bloganniversaire, car si le blog a 3 ans c’est grâce à vous !

IMG_5888

HUMEURS HUMOUR

Ecrire : ma peur, mon bonheur

IMG_5857

Avoir peur d’avancer et avoir peur de ne pas arriver au bout.

Vouloir connaitre la fin et vouloir ne jamais finir cette histoire.

Cela fait des années que dans des tiroirs et des disques durs s’accumulent des débuts, des milieux mais jamais de fins.

Depuis toujours je crois … Dès que j’ai su tenir un crayon et former des lettres, j’ai commencé à écrire. Des poèmes, des fables, des nouvelles, des correspondances … Accumuler les carnets entamés, les histoires inachevées, je ne m’en suis jamais lassée.

Puis tant que l’on n’est pas allé au bout, tout reste possible.

Mais aujourd’hui je veux vaincre ma peur. Car oui, j’ai peur, très peur.

Quand on est en train de donner vie à son rêve, on a peur de se décevoir soi-même, décevoir la petite fille que l’on était, décevoir les promesses que l’on s’est faites … et en même temps si on ne va pas au bout du rêve, on sait qu’on ne pourra jamais dire « je l’ai fait ».

La peur me paralyse, me ralentit, me fait faire tout sauf ce que je devrais. La peur m’empêche de vivre ce rêve …

Peur de ne pas correspondre à l’image que l’on se fait de moi, peur de décevoir chacun de ceux qui croient en moi, souvent même plus fort que moi j’y crois.

Mais tellement de bonheur de sentir les mots prendre vie.

Les touches du clavier, les pages des carnets se mettent bout à bout pour m’emmener sur la route de mes rêves et de mes envies.

Ne pas voir les heures passées quand je suis entraînée par les idées, les personnages, l’inspiration …

Ne pas comprendre pourquoi cela me rend si heureuse et tellement complète de pouvoir exprimer à travers d’autres ce que j’ai ressenti à certains moments de ma vie, ou ce que j’aurais aimé dire tout haut quand je l’ai pensé tout bas.

Pouvoir partir et revenir de toutes les destinations en quelques chapitres, être un vieil homme nostalgique, une jeune femme célibataire, avancer et remonter le temps, voyager dans les existences irréelles de personnages nés dans ma tête.

Ne pas réussir à expliquer pourquoi, au fond de moi, je dois aller au bout, malgré tout, malgré moi, même parfois.

Alors même si ce chemin je dois le parcourir seule sur les pages blanches à noircir, même si c’est un projet personnel et intime, j’ai besoin de savoir que vous êtes là.

Que quelque part quelqu’un attend et croit en moi.

Que je trouverai du soutien dans ma chute, des gens pour partager l’aboutissement, du réconfort dans le doute, du partage dans la joie …

Ecrire c’est tellement pour soi, mais avant tout, tellement pour les autres. Ce travail si égoïste qui ne trouve son existence que lorsqu’il est partagé avec le plus grand nombre.

C’est la rencontre de ces deux contradictions qui rend l’écriture si importante dans ma vie : car je peux être moi avec vous .

IMG_5859