HUMEURS HUMOUR

Les résolutions : arnaque du développement personnel ou véritable booster de début d’année ? J’ai testé pour vous !

2018 ! Bonne année ! Allez, vas-y que je te souhaite de l’amour et de la santé ( crois-moi c’est quand même les seules choses qui vaillent quelque chose : avec ça, tu peux faire tout le reste ), vas-y qu’on y croit que ce sera la meilleure année de ta vie (ah beh non sinon les autres après vont être pourraves, non faut que ça s’organise progressivement hein … ), vas-y que tout ira bien (mouais, la nouvelle année rend optimiste : peut-être parce qu’on a encore les effets des 10 coupes de champagne du réveillon ? ).

Alors forcément avec toute cette positivité, tu te sens pousser par un vent de renouveau (à moins que ce ne soit la tempête Eleanor ? ) et tu te surprends à faire ta liste de bonnes résolutions même si tout le monde te dit que c’est des conneries (« ouais d’abord les résolutions c’est des conneries »).

Je me suis dit que j’allais tester pour toi, prendre 10 bonnes résolutions et faire le bilan régulièrement pour voir si ça vaut le coup d’y croire et faire sa liste (un peu comme au père noël : grosse arnaque de mon côté cette année, il ne m’a toujours pas apporté Robbie Williams .. je vais finir par penser que le vieux bonhomme a Alzheimer ou alors m’oublie volontairement … ).

Alors voici ma liste au 1er Janvier :

  1. Passer plus de temps avec mes enfants : au 11 janvier : ils veulent partir à Disney avec leurs grands-parents, et à Center park avec leurs grands-mères … « et avec votre mamounette d’amour ? » … « euh tu peux juste éviter de nous faire ta recette foireuse avec des poireaux ? »

2. Boire moins d’alcool : au 11 janvier : si on considère que nous sommes jeudi et que je me sers mon premier verre de Gin Tonic de la semaine en écrivant ce billet, on appelle ça un échec ou un accident de parcours ?

3. Me remettre au sport : au 11 janvier : j’ai trié les vêtements de sport, j’ai nettoyé mes baskets ( déjà je considère que ça m’a bien fait suer) … la pluie a décidé de ruiner ma motivation … février c’est bien pour reprendre le running non ?

4. Perdre 5 kilos : au 11 janvier : beh juste en arrêtant de réveillonner et regarder les téléfilms de noël sur le canapé en bouffant des chocolats, j’ai perdu déjà 1 kg.

5. Publier un livre : au 11 janvier : les maisons d’éditions sont en pleine rentrée littéraire, visiblement personne ne lit les manuscrits de fille alcoolique et obèse …

6. Voir plus souvent les gens avec qui je communique sur les réseaux sociaux : au 11 janvier : j’ai croisé mon mari ce matin. Sympa, à refaire.

7. Voyager beaucoup : au 11 janvier : « ouais beh sors la poubelle ça va te faire découvrir un trajet que tu ne connais pas ! » (dixit mon homme). Pas ma faute si on avance énormément dans le zéro déchet et que ça tombe sur lui quand la poubelle est pleine une fois par mois.

8. M’octroyer de vraies pauses dans le quotidien : au 11 janvier : j’ai eu le temps de faire pipi 2 fois hier ! Aucun des enfants n’a tambouriné à la porte. Par contre y’avait plus de PQ.

9. Redécorer mon salon : au 11 janvier : j’ai encore mon sapin. Je pense que fin de semaine prochaine, je vais redécouvrir des mètres carrés, et ressentir une ambiance minimaliste scandinave sans toutes les guirlandes.

10. Ecrire plus souvent sur le blog : au 11 janvier : premier billet de 2018, après presqu’un mois, je sens qu’on va avoir un rythme soutenu ! Encore faudrait-il que tu les lises les articles ! Alors si ta bonne résolution c’était de mettre un petit commentaire pour m’encourager ? ( t’as vu comment je te fais culpabiliser ? c’était aussi dans mes bonnes résolutions entre « faire que les gens soient pris de pitié pour moi  » et « faire une campagne Ulule pour mes vacances en Angleterre »)

Verdict ? beh je sais pas je suis mitigée … on refait le point dans un mois ?

Et toi, c’est quoi tes bonnes résolutions 2018 ? 🙂

Publicités
LA PAUSE FEMININE

J’ai une bonne nouvelle pour vous :-) : le concours d’écriture d’Auféminin

Comme chaque année le site Au féminin organise son concours de nouvelles : c’est l’occasion d’écrire selon des thèmes imposés (j’ai choisi le thème « ma mémoire me joue des tours ») et si vous commençait à me connaitre, vous vous doutez que l’exercice a tout pour me plaire.

Ainsi je sors de ma zone de confort mais je peux faire ce que j’aime le plus au monde : ECRIRE !

Ensuite démarre un autre challenge : l’appel aux votes. Cette partie n’est pas vraiment ma préférée car même si bien sûr le but ultime est d’avoir un max de votes pour être visible par le jury etc etc, mon envie première est d’être lue.

Alors voici ma nouvelle : (cliquez ci-dessous)

Elle s’intitule « Roman photo sous exposé »

Vous pouvez aller voter, depuis un ordi, en cliquant sur le bouton « j’aime » qui apparait, au bout de quelques secondes, à gauche de la photo d’illustration.

Mais vous pouvez aussi juste me dire si vous avez aimé ou pas ou ce que vous en pensez en commentaire de cet article ou sur la page facebook ou instagram.

Puis comme je me suis bien amusée j’en ai écrite une deuxième sur le thème « je suis une femme »

Elle s’intitule « L’autre »

Merci d’avance pour le temps que vous consacrerez à cette lecture ❤

Des bisous, paillettes et bulles de savons sur vous !

 

 

DECO, LA PAUSE FEMININE

Mes 5 carnets préférés pour écrire mes listes, idées, pensées

bujo-bullet-journal-carnet-dessin-agenda-organisation-creation-envie-stabilo-giotto-doodle-1

Oui je sais, je vous ai pourtant dit que désormais avec le Bullet Journal,  je rassemblais tout au même endroit dans un seul carnet.

Et je ne vous ai pas menti, car au quotidien c’est bien lui qui me sert le plus et me permet d’y voir plus clair en terme d’organisation.

Pourtant en terme de créativité j’ai encore besoin de laisser d’autres carnets me séduire pour écrire des brouillons d’articles, des listes à la va vite, des idées d’écriture, des mots gribouillés en pleine nuit …

Cliquez sur les photos pour les commander sur Amazon

Voici mes 5 chouchous :

Le Leuchtturm

Je m’en sers pour mon bujo. Ai-je besoin d’en rajouter une couche ? Non je ne crois pas.

Ce que j’aime : sa robustesse, sa couverture, sa table des matières, son papier pointillé, son choix de couleur, une pochette à la fin.

Ce que j’aime moins : on voit parfois en transparence et il convient mal à l’aquarelle ou à des dessins au feutre épais.

 

Le Moleskine

C’est notre carnet de gratitude familial. Mais qu’est ce donc ? Eh bien dans ce carnet, chacun peut aller y noter ce qu’il a préféré dans sa journée ou sa semaine, y noter un rêve, une idée de sortie, ou d’activités. Ainsi on peut lire le ressenti des autres et se préparer de futures surprises !

Ce que j’aime : les éditions limitées toujours super belles avec des petits stickers qui complètent, le choix de couleurs, l’épaisseur du papier.

Ce que j’aime moins : un peu cher.

 

Le carnet Harry Potter

C’est un de mes souvenirs ramenés d’Ecosse car il était sorti là-bas avant la France.

Ce que j’aime : la grain du cuir de la couverture super qualité et son illustration, les pages assez épaisses lignées et le soufflet/pochette en fin de carnet

Ce que je n’aime pas : un peu trop rigide pour bien tourner les pages, mais il est encore neuf donc je pense qu’il va s’assouplir 😉

Le Rhodia :

Je pense que ce sont les restes de la FAC où je n’utilisais que leurs blocs de feuille pour prendre mes notes, qui m’ont attiré vers leur carnet.

Ce que j’aime : les feuilles sont épaisses, et ils se mettent à faire des coloris originaux pour les couvertures

Ce que je n’aime pas : un peu trop rigide.

Le carnet organiseur Margaux Motin :

C’est plus un bloc notes qu’un carnet, mais il est accompagné d’un trieur multi soufflet (de taille carnet).

Ce que j’aime : les illustrations de Margaux Motin évidemment, les soufflets pratiques

Ce que je n’aime pas : le crayon banal vendu avec, l’élastique de mauvaise qualité qui s’est cassé dès le début.

Et vous, quels sont vos carnets préférés ?

Livres et CD

Apprenti écrivain : des livres pleins d’idées et conseils pour les enfants passionnés d’écriture

img_0380

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit.

Des petites histoires, des poèmes, de grandes histoires, des lettres, des fiches de lecture … J’écrivais dans mes cahiers, et lorsque j’ai réalisé mon rêve d’avoir une machine à écrire pour noël, j’ai tapé dessus pendant des heures.

Aujourd’hui le plaisir est intact quand je tape sur le clavier ou que je gratte dans un carnet.

Un rêve de gosse qui semble inaccessible : devenir écrivain. Aujourd’hui j’essaie d’y travailler pour que ce rêve devienne un jour réalité.

Mais qu’est ce que j’aurais aimé étant enfant, avoir des livres qui m’auraient confortée dans mes envies, qui m’auraient donnée matière à m’entraîner …

Voici 2 ouvrages complètement indispensables si vos enfants aiment écrire :

Pour les premiers pas, à partir de 6-7 ans, dès qu’ils savent écrire

Le livre du petit écrivain (éditions Usborne)

Véritable petite boite à outils de l’écrivain en devenir, chaque page propose un thème différent sur des techniques littéraires ou sur l’importance de développer certaines parties dans une histoire.

Imaginez le lieu, le décor.

Faire des comparaisons entre deux personnages pour mieux les décrire.

Imaginez un récit d’aventure.

Ou bien tout simplement faire une liste de ses rêves, commençant par « j’aimerais que … »

On passe du personnel à l’imaginaire, du loufoque au plus sérieux. On fait appel à la fantaisie et au réel.

Bref un indispensable pour débuter sa carrière 😉

Carnet de l’apprenti écrivain de Susie Morgenstern (delamartinière jeunesse)

A partir de 10 ans

Je pense que je n’ai pas besoin de te remettre une couche sur l’admiration que je voue à Susie Morgenstern ?

Alors quand celle-ci écrit un carnet avec ses conseils, ses astuces, et ses pistes pour nous pousser à écrire, à chercher son style, à développer des automatismes et surtout à réaliser que quand on a ça en nous, on ne prend jamais cela comme un travail. Le plaisir est la clé ! L’entrainement fera le reste.

300 pages à compléter, partant toujours d’une citation, suivie d’une question puis d’un conseil : ce livre / carnet est passionnant !

Comment imaginez-vous votre vie plus tard ?

Cherchez dans un journal un article sur un thème qui vous intéresse.

C’est la révolution à la cantine : imaginez ce qui l’a déclenchée et ce qui se passe.

Autant de pistes pour pousser à sortir de sa zone de confort, pour faire de vrais ateliers d’écriture.

Bref un gros gros coup de coeur !!

 

 

 

 

HUMEURS HUMOUR

Ecrire : ma peur, mon bonheur

IMG_5857

Avoir peur d’avancer et avoir peur de ne pas arriver au bout.

Vouloir connaitre la fin et vouloir ne jamais finir cette histoire.

Cela fait des années que dans des tiroirs et des disques durs s’accumulent des débuts, des milieux mais jamais de fins.

Depuis toujours je crois … Dès que j’ai su tenir un crayon et former des lettres, j’ai commencé à écrire. Des poèmes, des fables, des nouvelles, des correspondances … Accumuler les carnets entamés, les histoires inachevées, je ne m’en suis jamais lassée.

Puis tant que l’on n’est pas allé au bout, tout reste possible.

Mais aujourd’hui je veux vaincre ma peur. Car oui, j’ai peur, très peur.

Quand on est en train de donner vie à son rêve, on a peur de se décevoir soi-même, décevoir la petite fille que l’on était, décevoir les promesses que l’on s’est faites … et en même temps si on ne va pas au bout du rêve, on sait qu’on ne pourra jamais dire « je l’ai fait ».

La peur me paralyse, me ralentit, me fait faire tout sauf ce que je devrais. La peur m’empêche de vivre ce rêve …

Peur de ne pas correspondre à l’image que l’on se fait de moi, peur de décevoir chacun de ceux qui croient en moi, souvent même plus fort que moi j’y crois.

Mais tellement de bonheur de sentir les mots prendre vie.

Les touches du clavier, les pages des carnets se mettent bout à bout pour m’emmener sur la route de mes rêves et de mes envies.

Ne pas voir les heures passées quand je suis entraînée par les idées, les personnages, l’inspiration …

Ne pas comprendre pourquoi cela me rend si heureuse et tellement complète de pouvoir exprimer à travers d’autres ce que j’ai ressenti à certains moments de ma vie, ou ce que j’aurais aimé dire tout haut quand je l’ai pensé tout bas.

Pouvoir partir et revenir de toutes les destinations en quelques chapitres, être un vieil homme nostalgique, une jeune femme célibataire, avancer et remonter le temps, voyager dans les existences irréelles de personnages nés dans ma tête.

Ne pas réussir à expliquer pourquoi, au fond de moi, je dois aller au bout, malgré tout, malgré moi, même parfois.

Alors même si ce chemin je dois le parcourir seule sur les pages blanches à noircir, même si c’est un projet personnel et intime, j’ai besoin de savoir que vous êtes là.

Que quelque part quelqu’un attend et croit en moi.

Que je trouverai du soutien dans ma chute, des gens pour partager l’aboutissement, du réconfort dans le doute, du partage dans la joie …

Ecrire c’est tellement pour soi, mais avant tout, tellement pour les autres. Ce travail si égoïste qui ne trouve son existence que lorsqu’il est partagé avec le plus grand nombre.

C’est la rencontre de ces deux contradictions qui rend l’écriture si importante dans ma vie : car je peux être moi avec vous .

IMG_5859

LA PAUSE FEMININE

E-crire au féminin : une nouvelle pour tenter sa chance !

Voilà des mois, des années que j’écris … Ici beaucoup, ailleurs souvent, dans mon coin la plupart du temps …

Le rêve d’écriture qu’on appelle ça … le rêve tout court : pouvoir écrire, pour le plaisir, pour être lu, pour transmettre ses folies, pour faire rire, pour émouvoir, pour donner de soi et de ce qu’on n’est pas …

Alors aujourd’hui je tente ma chance en participant à un concours organisé par le site Auféminin.

Vous pouvez retrouver ma nouvelle en ligne, voter depuis un ordinateur en cliquant sur le J’aime … et même partager sur tous les réseaux sociaux.

Elle s’appelle « Gagner sa vie ».

 

 

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/gagner-sa-vie-s1475375.html

http://www.aufeminin.com/ecrire-aufeminin/gagner-sa-vie-s1475375.html

je-ne-suis-pas-venu-e-parce-que-712233_w1020h450c1cx380cy340

 

Merci d’avance pour votre aide !!!

CULTURE, LES ACTIVITES KIDS

Reporters le jeu pour jouer au journaliste et découvrir ta famille !

Un peu petit pour la généalogie quand on commence juste à lire et à écrire ?

Pourtant découvrir sa famille c’est aussi voyager dans le temps

Avec ce carnet, l’enfant se met dans la peau d’un journaliste et va réaliser un vrai petit reportage sur un membre de sa famille.

Avec des questions simples mais pertinentes, Reporters le jeu l’amène à interroger son ancêtre, ainé, aieul ou autre vieille branche de son arbre généalogique 😉

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie

Ainsi c’est un vrai moment de complicité et de découverte pour les 2 protagonistes.

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie-ecriture

Le carnet est bien complet avec des illustrations colorées et graphiques. Il y a même un diplôme à la fin 😉

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie-diplome

Ma fille a choisi une de ses arrières grand-mères pour son enquête. Elle a pris très au sérieux son rôle et a noté scrupuleusement les anecdotes et réponses que l’arrière-mamie lui a donné.

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie-apprendre

C’est ainsi qu’elles ont partagé des confidences, qu’elles ont appris l’une sur l’autre et que ma grande a passé une bonne partie de l’après-midi à lire et écrire, sans même se rendre compte du travail qu’elle fournissait. Elle a pu découvrir Charles Trenet, entre autre 😉

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie-histoire

Une idée cadeau originale pour transmettre les secrets d’une génération à l’autre et pour amener l’enfant à communiquer avec les membres de sa famille !

Vous pouvez acheter le carnet au prix de 12.90e , directement sur le site Reporters le Jeu

reporters-le-jeu-jouer-carnet-interview-journaliste-enfant-genealigie-passe-enfance-decouverte-ecrire-lire-questions-reponses-pteapotes-lydie-lecture