DETENTE, ecriture, Livres et CD

Lectures du mois d’avril 2020 : mes 6 derniers livres lus préférés

Mon livre « Le parfum du mimosa » est toujours disponible et peut-être l’avez-vous lu en avril ?

Sinon vous pouvez le découvrir en version numérique par exemple.

il est à seulement 3.99 euros pour rester le plus accessible possible tout en soutenant mon travail d’auteur.

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Vous pouvez aussi me contacter par mail pteapotes@free.fr pour le commander en direct avec une dédicace 😉 une idée cadeau pour la fête des mères 😉

Pour moi la lecture est plus lente que d’habitude. Le temps me manque paradoxalement et alors que l’envie d’acheter des livres est de plus en plus forte, je me retrouve à remplir ma kindle. J’avoue que le livre papier reste quelque chose d’important pour moi. C’est mon doudou du soir pour pouvoir bien m’endormir 😉

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

La femme au manteau violet de Clarisse Sabard

L’histoire :

« 2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants.
Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père.
Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel.
Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre…

1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires.
Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers.
Elle est effondrée : son fils de dix-huit mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre.. »

J’ai mis un certain temps à rentrer dans l’histoire (mais pendant ce confinement c’est un peu le cas de beaucoup de mes lectures). On retrouve toujours le thème de prédilection de Clarisse Sabard : les secrets de famille ainsi que son amour pour les recherches historiques pour nous plonger dans une autre époque et même dans un autre pays ici. Idéal pour se transporter très loin de notre quotidien, ce n’est pas mon préféré de l’auteure pourtant.

 

Six ans à t’attendre de Delphine Giraud

L’histoire :

« Rachel et Vincent s’aiment depuis leur adolescence d’un amour passionnel et indéfectible. L’avenir leur semble tout tracé jusqu’au jour où, l’avant-veille de leur mariage, Vincent disparaît. On retrouve sa moto accidentée sur le bord de la route, mais pas de corps.
Six ans plus tard, Rachel s’est reconstruite. Elle sort d’un rendez-vous de travail quand, au détour d’une rue, elle l’aperçoit. Vincent.
Persuadée que l’homme de sa vie est bien vivant, Rachel se lance à sa recherche. Avec une unique question obsédante : se pourrait-il que toutes ces années de deuil l’aient été pour rien ? »

J’ai essayé de m’accrocher et je l’ai lu jusqu’au bout. Malheureusement dès le début j’ai été déçue, alors que le pitch me faisait vraiment envie. On est loin du policier ou thriller, on n’est pas vraiment dans la romance pure … Il a le mérite de mélanger les genres mais je crois que je n’étais pas dans les meilleures dispositions pour lui donner une vraie chance. Je ne sais pas ce qui m’a ralenti à ce point : je ne me suis pas attachée aux personnages et les lieux m’ont paru peu décrit, du coup idem j’ai eu du mal à m’y projeter. Bref le confinement m’a peut-être fait passer à côté de ce livre.

 

Chère Mrs Bird de A.J Pearce

L’histoire :

« Londres, 1940. Par un morne après-midi de décembre, Emmy tombe sur une petite annonce du London Evening Chronicle : le prestigieux quotidien recherche une assistante. La jeune fille, qui depuis toujours se rêve grand reporter, postule sans attendre ni poser de questions sur la nature exacte du travail. Elle se voit déjà sauter dans le dernier avion pour un pays lointain et publier des articles brûlants sur la guerre. La déception est grande quand elle se retrouve à rédiger des réponses convenues aux lectrices d’un magazine poussiéreux, sous la stricte férule de la revêche Mrs Bird.
Mais l’heure est venue de la résistance féminine. Emmy refuse de s’avouer vaincue. Elle a un plan. »

J’ai aimé l’ambiance d’une autre époque, d’une autre ville en temps de guerre. Le personnage principal est très attachant et j’ai aimé ce contexte féminin/féministe, la part des femmes à cette période de l’histoire, j’imaginais les tenues et les lieux. Un peu déçue par l’intrigue, mais ce livre a eu le mérite de me transporter et de me faire oublier la quarantaine lorsque je le lisais. J’ai apprécié l’écriture également. Je vais de ce pas voir si l’auteure a publié d’autres titres 😉

 

In waves de AJ Dungo

L’histoire :

« Alors que Kristen n’était pas montée sur une planche de surf depuis des années, ça a été une évidence. Sa passion était contagieuse. Nous l’avons tous suivie. Mais parfois, son corps lui rappelait ses limites. Récit autobiographique bouleversant, In Waves est une grande histoire d’amour, la traversée d’un deuil et une ode à la culture surf. »

Petit bijou d’émotion et d’évasion. Moi qui suis en manque d’océan et qui rêve d’apprendre à surfer, j’ai adoré cette BD ovni entre l’histoire du surf et un amour tragique. Les pages sont comme un bain d’air pur, et de liberté, succédant à l’étouffement et l’angoisse. Il me laisse un souvenir doux amer, qui va me suivre longtemps. Gros coup de coeur pour ce roman graphique.

 

Emma G. Wilford de Zidrou et Edith

L’histoire :

« Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges, membre de la National Geographic Society, a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis… elle est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n’ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter, sa vie, son confort, l’Angleterre, pour se rendre en Laponie. Et en chemin, elle va peu à peu perdre ses certitudes… Plus qu’une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle. »

Comme j’avais des difficultés à lire des romans je me suis plongée dans les BD. De bonnes surprises et des découvertes, comme avec cette histoire, et ce beau livre : qui sème les indices, dépeint une société là encore où les femmes sont en marge ou baillonnées. Je l’ai lu très vite, trop vite, j’ai passé un bon moment. Mais il ne restera pas dans mes meilleurs moments lecture du mois.

 

Le jour où il a suivi sa valise (Tome 4) de Beka et Marko

L’histoire :

« Une « feel-good » BD pleine d’optimisme !
Guillaume et sa compagne Solène se joignent à un « voyage méditatif » à Bali. Mais à l’arrivée, plusieurs bagages ont été égarés… Guillaume propose de les attendre seul, avant de rejoindre le reste du groupe.
En compagnie des valises perdues, d’un papi balinais au sourire communicatif et d’une « évaporée » japonaise, Guillaume va entreprendre une équipée insolite, marquante et formatrice. Sa vision de lui-même et du monde en sera changée à tout jamais… car après tout, n’est-ce pas ce que l’on croit qui devient notre réalité ?  »

J’adore toute cette série. D’ailleurs ça me donne très envie de relire les 3 premiers « le jour où ». Je vous en avais déjà parlé ici. Mi-voyage, mi-développement personnel, on se retrouve dans certaines situations, on apprend sur nos erreurs en même temps que le personnage. J’adore les mini histoires dans l’histoire, j’aime les chemins et analyses, les pistes de réflexion qu’il amène sans qu’il soit moralisateur ni extrème. C’est une vraie BD qui fait du bien ! Je vais demander le coffret des 3 premiers pour mon anniversaire 😉

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mars 2020 :

Février 2020 : 6 idées lecture

janvier 2020 :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

ecriture, LA PAUSE FEMININE

Un bijou personnalisé pour annoncer une grande nouvelle : la révélation du BIG secret !

Lorsqu’on a la chance de pouvoir faire personnaliser un bijou, on réfléchit à ce qu’on va y faire inscrire.

Cela peut être le prénom de ses enfants, une citation, une phrase qui motive, qui inspire, un petit mot doux, des paroles de chanson …

Il existe mille façons de s’approprier un bracelet ou une bague, en y faisant graver ce qui nous rend heureux en le lisant.

Quand Emotional m’a proposé de recevoir mon jonc avec son médaillon sur lequel je pouvais faire inscrire ce que je voulais, j’ai hésité.

J’avais envie d’y mettre une réplique d’une série culte comme Friends ou How I met your mother. Vraiment cela me donnait très envie, car je savais quand voyant ces mots à mon poignet cela me donnerait le sourire immédiatement.

Puis j’ai songé que bientôt j’allais devoir vous annoncer une grande nouvelle.

Et qu’à la question « Alors ? Comment il s’appelle ce beau bébé ? » je n’aurais qu’à vous faire lire le bracelet personnalisé !

Alors c’était décidé, j’allais faire mon annonce sur un bijou !

Voici donc la révélation que vous attendiez tous, qui m’a donné du fil à retordre pendant des mois, et qui verra le jour le 26 mars 2019 :

le titre de mon roman !

  

 » C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Alors ça vous plait ? Vous vous attendiez à ce genre de titre de ma part ?

D’après vous, de quoi va t-il parler ?

 

Si vous souhaitez vous aussi commander un bijou personnalisé, n’hésitez pas à utiliser le code PTEAPOTES pour bénéficier des frais de port gratuit !

Je ne quitte plus le mien : il ne bouge pas et résiste à tout !

Un super rapport qualité prix. (29.90 euros)

Alors pour la saint-Valentin ou un anniversaire, c’est le cadeau parfait : pour hommes ou femmes, et même pour vos ados 😉

Merci à Emotional de m’avoir offert ce bracelet personnalisé !