CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #septembre

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

Septembre et sa rentrée littéraire : j’ai repéré plusieurs titres mais j’ai, pour l’instant, essayé de rattraper mon retard sur ma PAL (qui finit par être une bibliothèque entière tellement je ne sais pas résister aux livres ).

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Mon chien Stupide de John Fante

L’histoire :
« Un énorme chien à tête d’ours, obsédé et très mal élevé, débarque un soir dans la famille en crise d’Henry J. Molise, auteur quinquagénaire raté et désabusé. Dans leur coquette banlieue californienne de Point Dume, ce monstre attachant s’apprête à semer un innommable chaos. »

Ce livre est tombé par hasard dans mes mains suite aux conseils de quelqu’un croisé à la médiathèque. Et je découvre qu’il va être adapté en film avec Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg.

Court, incisif, humour noir, cash, parfois trash, il se lit vite et nous offre un moment aigre doux autour d’un écrivain lassé blasé dont les enfants vont quitter le foyer un à un. Même si ce père en aurait échangé chacun d’entre eux contre une voiture de luxe, il s’avère plus touchant et touché qu’il n’y parait. A lire entre deux romans d’amour pour contrebalancer le style 😉

 

Les petites confidences du Tea-club de Vanessa Greene

L’histoire :
« Trois femmes se rencontrent par hasard lors d’une brocante et tombent amoureuses d’un même magnifique service à thé. Comme elles le veulent absolument, elles décident… de le partager. C’est l’acte de naissance d’une sorte de club de thé. Et, surtout, d’une formidable amitié qui va bouleverser leurs vies. Il y a Jenny, impatiente de se marier avec Dan. Mais tout se complique lorsqu’une femme qui peut tout faire échouer refait surface… Maggie, elle, a tiré un trait sur l’amour, mais le passé est sur le point de la rattraper. Enfin, il y a Alison. Tout semble lui sourire : mariée avec son amour d’enfance, elle a deux petites filles parfaites. Jusqu’au jour où… Un roman réconfortant comme l’amitié, émouvant comme la vie. »

J’avais ce livre depuis trèèèèèès longtemps dans ma PAL (BAL pour moi : bibliothèque à lire) car sa couverture avec une tasse de thé m’avait de suite demandé de la posséder. J’ai bien aimé cette histoire de 3 femmes à des âges et situations différentes qui s’entremèlent et se confient mutuellement. On se retrouve forcément dans une des héroïnes de ce roman doux et délicat. On s’attache aux personnages et on voudrait en reprendre une tasse !

 

La servante écarlate de Margaret Atwood

L’histoire :
« Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. »

Je découvre tardivement la série, et lorsque je réalise passée les 5 premiers épisodes qu’en fait elle est adaptée d’un livre, j’ai stoppé le visionnage pour commencer la lecture. Ce livre est paru pour la première fois en 1985. Il est pourtant très moderne et surtout l’auteure réussit à créer un monde à part en remettant tout un système politique et hiérarchique dans la société. La place des femmes devient carrément celle d’un objet reproductif.

Le livre et la série sont tout aussi bien fait l’un que l’autre. L’écriture apporte des détails que l’on apprécie connaitre, et la série met l’accent sur des choix musicaux, de plans de caméras etc qui font également oublier le livre sans le trahir. Bref pour une fois on peut apprécier autant le livre que la série et peu importe l’ordre. Je viens de voir que du même auteure sort une suite le 10 octobre.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Août 2019 :

Juin-juillet 2019 :

Mai 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

happy-2

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Mes lectures de l’été : 3 romans feel-good qui détendent en vacances

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » a 3 mois ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

J’ai eu la chance de partir en vacances et de pouvoir lire sur différents créneaux horaires : au bord d’une piscine dans un bain de soleil, le soir à la fraîche pour trouver le sommeil ou veiller beaucoup trop tard pour connaitre la suite, à Londres dans le métro ou chez moi dans le jardin pour fuir les travaux de la cuisine 😉

 

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

L’histoire :

« En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ? »

J’aime tellement ce que fait Marie Vareille ! C’est une autrice coup de cœur : d’ailleurs j’aimerais qu’elle écrive beaucoup plus de romans pour en avoir toujours un à découvrir de sa plume ! J’adore son humour, ses descriptions et surtout les rebondissements et le suspense qu’elle arrive à distiller dans ses livres et en particulier dans celui-ci ! Il nous tient en haleine, on a envie de connaître la suite, et j’ai tellement aimé le dénouement !

Bref si vous ne connaissez pas encore Marie Vareille je vous conseille TOUS ses romans (avec un gros faible pour « Je peux très bien me passer de toi » et celui-ci vous embarquera à coup sûr !

 

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

L’histoire :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous
avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous
nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs
sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole
qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six :
Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons,
nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier
et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus
rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs,
Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets
de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. »

On ne présente plus Virginie Grimaldi que j’ai eu la chance de rencontrer lors d’une de ses premières dédicaces et qui est aussi drôle qu’attachante dans la vie comme dans ses livres. Ce dernier opus contient tout ce qu’elle sait faire de mieux : nous dresser des personnages forts qui suscitent émotions et éclats de rires. Alors forcément quand on passe par le sujet des personnes âgées il y a toujours un clin d’oeil à nos propres grands-parents, ainsi qu’à notre vie telle qu’on l’imagine à un âge avancé et on se retrouve totalement embarqué.

Ce n’est pas mon préféré de Virginie (je lui préfère « tu comprendras quand tu seras plus grande » qui traite sensiblement du même sujet), mais cela reste toujours des moments de lecture très agréables et je suis toujours très impatiente de découvrir ses romans.

Une saison au bord de l’eau de Jenny Colgan

L’histoire :

« La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d’avocats. Jamais elle n’avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l’Écosse. Une île qu’elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.
La jeune femme sent très vite qu’elle n’y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette  » fille de la ville  » comme une étrangère, et les non-dits de l’histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l’entourent ? »

J’avais adoré « la petite boulangerie du bout du monde » à lire l’hiver sous un plaid 😉 J’ai retrouvé l’ambiance de ces îles du nord : un peu d’Irlande, un peu d’Ecosse .. du vent qui souffle, une terre hostile, avec un climat changeant et des gens isolés mais finalement chaleureux, et cette quiètude des lieux. Ici on suit Flora et on comprend qu’elle ait voulu partir puis on apprend à aimer et ré aimer ces paysages qu’elle fuyait. Les descriptions sont tellement justes qu’on sent les odeurs et qu’on voit les couleurs de l’eau et des falaises à l’horizon. Les personnages sont attachants et on en redemande ! Une lecture pour découvrir cette auteure qui, même si elle suit toujours le même style d’histoire, le fait très bien.

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 lectures en anglais pour cet été

Retourner à Londres m’a donné envie de renouer avec ce pur plaisir qu’est la lecture en VO.

Parce que la traduction aussi bonne soit elle, ne peut pas réussir le même effet qu’une phrase dans son sens littéral et dans son contexte linguistique, que des références ou des descriptions ne rendent pas toujours justice à ce que l’auteur a voulu dire et puis surtout parce que lire en anglais c’est pour moi une petite madeleine de Proust qui me permet de m’immerger direct dans le pays et de voyager depuis mon canapé ou ma chaise longue.

Alors si vous aussi vous hésitez encore à vous lancer dans certaines lectures en VO, peut-être que les titres ci-dessous, pas encore traduits, vous donneront envie de les découvrir avant leur version française, et si lire en anglais vous demande du temps, quoi de mieux que les vacances pour se lancer dans ce genre de challenge ?

I owe you one : Sophie Kinsella

L’histoire :

Fixie Farr can’t help herself. Straightening a crooked object, removing a barely-there stain, helping out a friend . . . she just has to put things right. It’s how she got her nickname, after all.

So when a handsome stranger in a coffee shop asks her to watch his laptop for a moment, Fixie not only agrees, she ends up saving it from certain disaster. To thank her, the computer’s owner, Sebastian, scribbles her an IOU – but of course Fixie never intends to call in the favour.

That is, until her teenage crush, Ryan, comes back into her life and needs her help – and Fixie turns to Seb. But things don’t go according to plan, and now Fixie owes Seb: big time.

Soon the pair are caught up in a series of IOUs – from small favours to life-changing debts – and Fixie is torn between the past she’s used to and the future she deserves.

Does she have the courage to fix things for herself and fight for the life, and love, she really wants?  »

 

Si comme moi vous avez succombé aux aventures de l’accro du shopping il y a plusieurs années alors vous connaissez Sophie Kinsella et son style inimitable qui fait mouche à chaque fois. J’adore découvrir ses nouveaux romans en anglais car pour moi son humour est vraiment plus juste en VO.

Celui-ci est le dernier sorti, pas encore traduit en français, donc c’est aussi pour moi l’occasion de pouvoir lire en avant-première ses livres ! (J’ai d’ailleurs la plupart de ses bouquins en anglais pour cette raison entre autre).

On retrouve bien sûr l’humour de Sophie Kinsella et les situations rocambolesques de ses personnages.

Le rythme ne faiblit jamais et j’ai savouré ce roman comme une vraie pause détente estivale au milieu de l’année scolaire !

 

Nine perfect strangers : Liane Moriarty

L’histoire :

« Nine people gather at a remote health resort. Some are here to lose weight, some are here to get a reboot on life, some are here for reasons they can’t even admit to themselves. Amidst all of the luxury and pampering, the mindfulness and meditation, they know these ten days might involve some real work. But none of them could imagine just how challenging the next ten days are going to be.

Frances Welty, the formerly best-selling romantic novelist, arrives at Tranquillum House nursing a bad back, a broken heart, and an exquisitely painful paper cut. She’s immediately intrigued by her fellow guests. Most of them don’t look to be in need of a health resort at all. But the person that intrigues her most is the strange and charismatic owner/director of Tranquillum House. Could this person really have the answers Frances didn’t even know she was seeking? Should Frances put aside her doubts and immerse herself in everything Tranquillum House has to offer – or should she run while she still can?

It’s not long before every guest at Tranquillum House is asking exactly the same question. »

 

Vous connaissez peut-être la série « Big little lies » tirée d’un des premiers livres de cette auteure ? J’ai adoré également « le secret du mari » qui mérite selon moi une adaptation cinéma avec toujours cette ambiance à la Wisteria Lane qui manque un peu maintenant que la série « Desperate Housewines » est achevée.

Ici, Liane Moriarty rend encore l’intrigue fascinante et crée un huit clos où chacun a une bonne raison d’avoir peur de quelqu’un. Du coup j’ai envie d’en découvrir encore plus de cette autrice : vous connaissez ses autres livres ?

 

Swallowtail Summer : Erica James

L’histoire :

Linston End has been the summer holiday home for three families for many years. A rambling thatched house nestled on the water’s edge on the Norfolk Broads, it’s a haven of long, lazy picnics on the river, gin and tonics in the garden; a place to spend time together.

But this year, the friends are rocked by unexpected news, and it seems that Linston End will never be the same again. For some, this summer feels like the end. For others, it might just be the beginning. . .

J’ai découvert cette auteure et je me suis régalée. Apparemment elle a sorti plusieurs ouvrages et aucun n’est traduit en français. Celui-ci est succulent. Les descriptions nous transportent directement dans un bel été en famille et entre amis. L’ambiance qui s’en dégage est envoutante. Je pense que je vais devoir reprendre une dose d’Erica James en m’aventurant sur ses autres romans. Celui-ci était à seulement 0.99 euros en version kindle alors c’est vraiment l’occasion de lire en anglais sans se ruiner.

 

Vous lisez en anglais ou en VO ? Quels sont les auteurs que vous appréciez dans leur langue et moins en français ?

Avez-vous des auteurs anglophones qui ne sont pas traduits et que vous adorez ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me les faire découvrir !

 

Mon roman est toujours disponible 😉

En français 😉

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mai2019 #juin2019

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

En mai j’ai commencé les corrections d’un prochain manuscrit : eh oui, j’ai ouvert les vannes du robinet de l’écriture, je ne peux plus m’arrêter 🙂 Et ce mois ci je démarre les recherches d’un éditeur qui corresponde à ce nouveau roman.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Un couple, une ville d’un collectif d’auteurs

L’histoire :

« De Jérusalem à Venise, en passant par Paris, Marseille, Londres, Rome, Boston ou Édimbourg, 8 auteurs nous racontent leur lien à une ville qu’ils aiment à travers l’histoire d’un couple. Un couple qui va y vivre une grande aventure, en l’espace de quelques heures ou de toute une vie. Qui va s’y aimer ou s’y déchirer. Y découvrir le désir ou la peur.  »

Je redécouvre le plaisir de lire des nouvelles depuis quelques temps : j’en ai lu deux ou trois recueils ces derniers mois dont je ne vous ai pas parlé, mais peut-être que cela fera l’objet d’un article à part entière. C’est un style qui me laisse parfois un peu sur ma fin / faim car j’aime plonger dans une histoire et en découvrir toutes les facettes et rouages, mais j’avoue que lorsqu’une nouvelle est bien écrite elle permet de se projeter très rapidement dans une situation ou une ambiance et on peut alors en quelques pages savourer une histoire bien ficelée qui nous fait tout de même vivre des sensations de lecture intense.

Ce recueil est dédié aux histoires de couple à travers plusieurs villes du monde. On se retrouve au coeur du récit d’une histoire d’amour, d’un moment crucial ou tout simplement on se laisse porter par l’atmosphère de la ville. Bref de quoi passer un chouette moment et pouvoir lire des aventures indépendantes les unes les autres quand on a peu de temps pour lire ou qu’on souhaite ne pas passer des heures dans un roman. Parfait aussi lorsqu’il faut surveiller les enfants d’un oeil dans la piscine 😉

 

Tu ne m’oublieras pas deux fois de Mhairi Mc Farlane

L’histoire :

«  J’aime ton rire.  » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème  ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout.

J’adore cette auteure. J’aime son style et je ris beaucoup dans ses romans. Dans celui-ci je n’ai pas boudé mon plaisir encore une fois, même si parfois il tourne en rond et qu’on aimerait que la situation soit moins en boucle pour que les rebondissements se succèdent. La fin est un peu décevante également, mais cela n’en reste pas moins un roman que j’ai apprécié.

Mon livre préféré reste « c’est pas moi c’est toi » et je trouve que certains sont inégaux, mais une chose est sûre elle reste dans mes chouchous.

 

Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

L’histoire :

« Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.  »

On ne présente plus cette écrivaine qui enchaine les best sellers. Pour ma part je l’ai découverte un peu à retardement, et je ne lis pas tous ses livres d’un coup car je me lasse parfois du style. Mais ses histoires ont vraiment quelque chose de spécial alors j’y plonge de temps en temps avec plaisir.

J’ai moins aimé celui-ci que « J’ai toujours cette petite musique dans la tête » mais il m’a parlé tout de même avec cette thématique de la passion enfouie et inavouée, de la vocation contrariée et de l’acceptation et du sacrifice pour devenir ce que l’on est.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #avril2019

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Hâte de voir s’il fait partie de VOS lectures du mois 😉

Ici avril m’a laissé peu de temps à la lecture, mais je me suis rattrapée pendant les vacances de Pâques pour tenir mon rythme 😉

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Le prince et la couturière de Jen Wang

L’histoire :
« Le prince Sébastien cherche une fiancée, ou plutôt ses parents en cherchent une pour lui. Sebastian, lui, est trop occupé à cacher sa vie secrète à tout le monde. En effet, quand vient la nuit, il revêt d’audacieuses robes et court les nuits parisiennes sous l’identité de la fabuleuse Lady Cristallia. L’arme secrète de Sebastian (et sa meilleure ami) est Frances, une jeune et brillante couturière, une des deux seules personnes qui connaissent la vérité : parfois ce garçon porte des robes. Mais Frances, qui a toujours eu le rêve de devenir une grande couturière ne peut se satisfaire de cette situation. Combien de temps pourra-t-elle différer ses rêves pour protéger le secret son ami ? »

Un roman graphique avec de belles valeurs LGBT : la différence sous toutes ses formes. Sociale, sexuelle, mais aussi la question de l’identité.

Une BD très belle et colorée avec une morale magnifique ! A mettre entre les mains des ados qui ont du mal à s’assumer, des filles qui sont ambitieuses, des garçons qui aiment mettre des robes … un joli message ❤

 

Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie

L’histoire :
« Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. »

Ce roman dépeint avec et sans pudeur les sentiments et ressentis de l’auteure à la mort de son frère. Une mort encore plus difficile à évoquer pour certains car c’est un suicide. On comprend le parcours compliqué pour continuer à vivre après une telle perte mais aussi les questions sans cesse soulevées autour de cette disparition injuste qui met en colère autant qu’elle laisse au sol. Un livre triste et plein d’espoir malgré tout.

Cherche ton bonheur partout d’Agnès Abécassis

L’histoire :
« Régine et Tom s’aiment. D’ailleurs, ils vivent ensemble. Presque. Quasiment. Disons qu’ils se fréquentent. Enfin, ils se fréquentent… Où en est leur relation, exactement, quand Tom veut du concret, et que Régine refuse de s’engager ? Mais un événement imprévu va la forcer à prendre une décision. Et elle choisit : la panique. Et la fuite, au volant de sa voiture. Tout plaquer, pour jouir de sa liberté, tant qu’elle le peut encore. Sauf qu’en voulant filer à l’anglaise, elle va se faire happer par le pire des pots de colle : Olga, la mère de Tom… Monique a la soixantaine, et autant de complexes. Plus de mari, des enfants partis vivre leur vie, aussi s’est-elle résolue à finir la sienne en tête à tête avec son chat. Mais la solitude, c’est d’un ennui… Alors, quand son amie Lutèce propose de la convier à une soirée de célibataires, elle accepte. Mais était-ce une si bonne idée? L’amour, c’est pas facile tous les jours. Mais le bonheur, ça se cherche. Partout. »

Agnès Abécassis c’est une petite madeleine de Proust. Elle m’a accompagné depuis des années : pendant mon voyage de noces, mes congés maternité etc … j’ai lu tous ses romans et j’y replonge comme un rendez-vous entre copines qui marquent des moments de la vie. Encore une fois, sa plume garde la fraîcheur et l’énergie que j’aime tant chez cette auteure. Elle crée des situations rocambolesques et des personnages attachants sans jamais en faire trop. Retrouver ses livres c’est toujours divertissant et apaisant. Celui-ci peut se prêter à nos mères, nos grands-mères … il nous montre qu’à chaque âge dans nos vies de femme, on veut toutes toujours la même chose : l’amour et être nous-même (et que finalement on ne vieillit pas : on garde notre grain de folie si on veut bien le laisser exister 😉

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD, PRESSE

« C’est simple, ma vie est compliquée ! » : le livre de l’année ;-)

Il arrive enfin !

Voilà des années qu’il est dans ma tête, des mois qu’il est dans ma vie, et des semaines que je tremble de pouvoir partager les aventures d’Eva avec vous !

Et nous y sommes : « C’est simple, ma vie est compliquée » sort cette semaine et se pose sur les tables des libraires petit à petit.

Il est disponible sur le site de la FNAC et sur Amazon C’Est Simple, Ma Vie Est Compliquee

Vous pouvez d’ores et déjà le commander sur le site des éditions Vents Salés en cliquant sur le lien ci-dessous :

— > commander « C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Vous pouvez également le commander chez votre libraire préféré s’il ne l’a pas.

 

C’est simple : c’est le livre bleu avec des poissons rouges dessus 😉 #lelivreavecdespoissonsrougesdessus

Il était disponible en avant-première pour le salon d’Arès, les pages du bassin où j’ai pu faire mes premières dédicaces ( j’ai presque l’air zen alors qu’à l’intérieur je tremblais de peur)

Je suis impatiente d’avoir vos avis et de découvrir mon roman en situation de lecture : n’hésitez pas à m’écrire ou m’envoyer vos photos avec le livre, que ce soit dans votre jardin, sur votre canapé, en vacances à Arcachon ou en Angleterre !

J’espère maintenant qu’Eva la facétieuse et déjantée vous apporte autant de joie et de fantaisie qu’elle en a mis dans ma vie. J’attends vos retours à pteapotes@free.fr

Vous pouvez aussi taguer vos posts avec le hashtag #lelivreavecdespoissonsrougesdessus ou #evabrodemy

 

La 4ème de couverture :

Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du Prince charmant et de mariage féérique !

Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque.

Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout Pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie … ou la lui rendre plus trépidante !

Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre !

Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque !

Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

 

Alors pour savoir comment s’appellent ces poissons rouges et pourquoi la vie d’Eva est compliquée, il faut aller l’acheter 😉

Et moi je file ronger l’ongle de mon auriculaire (le seul qui me reste à ronger en fait) et me mettre en boule dans mon canapé. (Non j’ai pas peur !)

 

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mars2019

Mars est fini ! Mon livre sortira officiellement dans quelques jours et j’imagine ceux qui feront comme moi et en parleront parmi leurs lectures futures … alors les derniers livres lus ont une saveur particulière ce mois-ci …

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

Munkey diaries de Jane Birkin

L’histoire :
« J’ai écrit mon journal à partir de 11 ans, adressé à Munkey, mon confident, ce singe en peluche, gagné dans une tombola. Il a dormi à mes côtés, il a partagé ma vie avec John, Serge, Jacques, il a été le témoin de toutes les joies et toutes les tristesses. Devant la dévastation de mes enfants, j’ai déposé Munkey dans les bras de Serge dans le cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon singe pour le protéger dans l’après-vie.
En relisant mes journaux, il me semble flagrant qu’on ne change pas. Ce que je suis à 12 ans, je le suis encore aujourd’hui. Les journaux sont forcément injustes, on montre ses cartes, il y a des versions de tout, mais là, il n’y a que la mienne. J’ai pris comme principe de ne rien arranger, et croyez-moi, j’aurais préféré avoir
des réactions plus sages que celles que j’ai eues… ».

Cette autobiographie de Jane Birkin est surprenante ! Ecrite grâce à ses journaux intimes (extraordinaire de voir qu’elle a commencé et conservé des carnets durant toute sa vie), elle retrace ses amours, ses envies, ses échecs. On suit l’histoire de cette femme dont chaque rencontre est digne d’un film et on en apprend + sur la femme et la muse.

 

Et puis Paulette … de Barbara Constantine

L’histoire
Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette…

J’ai adoré cette histoire (peut-être parce que j’étais dans une ambiance « personnes âgées » avec mon prochain manuscrit ;-)). Ces personnages qui se succèdent sont attachants avec une idée formidable : le vivre ensemble ! D’ailleurs je vous conseille le film  » et si on vivait ensemble ? » avec Pierre Richard et Guy Bedos qui part aussi du même postulat. J’aime l’idée et j’aime surtout la façon dont cela se déroule dans ce roman.

 

Les vieilles de Pascale Gautier

L’histoire :
Il y en a une qui prie, une autre qui est en prison, une autre encore qui parle à son chat, et certaines qui regardent les voisines de haut en buvant leur thé infect. Leurs maris ont tous disparu. Elles sont vieilles, certes, mais savent qu’elles pourraient bien rester en vie une ou deux décennies encore, dans ce pays où il n’est plus rare de devenir centenaire. Alors elles passent leur temps chez le coiffeur, à boire et à jouer au Scrabble, à essayer de comprendre comment fonctionne un téléphone, à commenter les faits divers, à critiquer leur progéniture qui ne vient pas assez, à s’offusquer de l’évolution des moeurs… Elles savent que le monde bouge, et qu’elles devraient changer leurs habitudes, mais comment faire, à leur âge ? Aussi, l’arrivée de Nicole, une « jeunesse » qui entame tout juste sa retraite, et l’annonce d’une catastrophe imminente, vont perturber leur quotidien.

Et oui encore du troisième âge, mais je vous l’ai dit, j’étais dans la thématique, et j’avais envie qu’on me raconte pleins d’histoires de petits vieux 😉

L’écriture est originale : on y retrouve forcément des clichés mais surtout cela nous rappelle des personnes que l’on connait ou que l’on a connu avec leur travers et leurs habitudes. J’ai préféré « Et puis Paulette » mais celui ci a le mérite d’avoir un style plus percutant.

 

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

L’histoire :
« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués passent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par les confidences des visiteurs et la joie des fossoyeurs. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. »

Mon gros coup de coeur (et je ne dis pas ça car il fait + de 500 pages) : j’ai adoré ! Mais quel personnage cette Violette ! On a envie de la prendre dans ses bras, de l’aider, de lui tenir compagnie et en même temps c’est elle qui nous donne des leçons et du courage et nous ouvre les yeux sur les petites choses qui font le sel de la vie ! On ne peut pas lâcher ce livre : il va de rebondissement en rebondissement. Je ne m’attendais pas à l’aimer autant car je déteste sa couverture : je ne serais jamais aller vers ce livre spontanément mais alors quel dommage pour moi s’il ne m’était pas tombé dans les mains au détour de ma médiathèque. Franchement si vous ne devez en lire qu’un seul dans les prochains mois : c’est celui-là ! (Enfin, en plus du mien qui sort dans quelques jours « C’est simple ma vie est compliquée » ;-))

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2