Food, MANGER, recettes, ZERO DECHET

5 bonnes raisons de s’organiser en cuisine avec le batch cooking

Vous connaissez le batchcooking ?

Ce n’est ni plus ni moins qu’une organisation qui permet de faire vos repas à l’avance.

Appelée aussi prep meal, cette méthode a de nombreux avantages lorsque l’on souhaite cuisiner les week-end ou un jour dans la semaine et gagner du temps les soirs après le travail.

Voici 5 avantages et bonnes raisons d’adopter le batch-cooking :

  • pas de gaspillage : on utilise tout, on fait les bonnes portions (peut-être certains soirs il en restera pour la lunch box du midi ou pour un samedi, ou au contraire vous mangerez un fruit en plus en dessert car vous avez une faim de loup, mais de manière générale, on est sur des portions équilibrées en quantité
  • pas d’industriel : + sain, de saison, et local si vous achetez votre frais au marché ce que je vous conseille. Pas de sucre caché ou de graisses saturées : vos repas sont ainsi plus équilibré en terme d’apport et de calories. Vous mangez varié et vous découvrez des nouveaux plats sans pour autant passer des heures en cuisine ou avoir besoin d’ustensiles miracle ou d’être un Top Chef cuistot.
  • pas de stress : vous préparez tout le dimanche en prenant votre temps. Certes le but et la promesse sont de tout faire en 2 heures max, mais au final si les enfants participent et que vous passez un bon moment en famille en cuisinant, c’est une activité comme une autre et ils découvrent ou redécouvrent les légumes et sont fiers de pouvoir dire « c’est moi qui l’ai fait ! » lorsqu’on se délectera du plat en semaine. Les soirs de semaine, en 10 minutes vous assemblez, vous réchauffez, vous faites cuire, bref une seule étape rapide. Tout le monde peut le faire, même si vous arrivez plus tard.
  • pas de « qu’est ce qu’on mange ? » : le menu est établi. La veille au soir, on vous rappelle même si vous avez une préparation à décongeler. Des recettes simples mais variées et savoureuses on découvre également de nouvelles saveurs les premiers temps. A vous de garder les recettes qui fonctionnent le mieux au quotidien et qui font le bonheur de toute la famille.
  • Cette méthode permet de déléguer, de responsabiliser les enfants, de répartir les tâches. Pour peu qu’on ne s’investisse pas de tout le boulot le week-end et que ce soit l’effet inverse qui se produise (il n’y a plus que vous qui cuisinez pour tout le monde pour toute la semaine le dimanche … alors qu’avant votre mari faisait un repas sur deux … ne vous faites pas avoir 😉 ce n’est pas le but). Mais si le dimanche le plan est clair et précis alors on peut vite trouver un grand confort à préparer à l’avance ces plats et ainsi savourer les moments en famille, et décompresser après le boulot. Les enfants participent à l’élaboration des plats pour la semaine : ils peuvent éplucher ou couper, mixer, bref mettre la main à la pâte. Cuisiner en famille c’est un moment de partage qui finalement peut devenir une activité agréable si on donne à chacun une tâche dans laquelle il se sent à l’aise.

Voici 3 livres pour s’organiser avec la méthode du Batch cooking :

Le plus connu et un des premiers sur le marché a expliqué la méthode avec des menus simples et efficaces : en 2h je cuisine pour toute la semaine.

Je ne le présente pas en détail car c’est celui pour lequel vous trouverez le + d’avis sur le net et sur d’autres blogs.

Je l’ai feuilleté mais pas utilisé.

16 menus hebdomadaires complets, soit 80 repas équilibrés pour toute la famille.

Il mélange des recettes traditionnelles avec un subtil art d’accommoder les restes.

On est sur des menus plutôt classiques. Mais bien expliqué et efficace pour ceux qui n’aiment pas sortir des sentiers battus niveau cuisine et goût.

 

Mes premiers pas en Batchcooking : je l’ai emprunté à ma médiathèque et j’avoue que j’ai été très attiré par le fait que l’on y voit beaucoup de contenants en verre. Mon côté réduction des déchets a été séduite.


13 semaines 78 recettes

Recettes faciles, photos très claires, le déroulé des étapes est bien expliqué.

Le format est un peu grand et on a pas mal de recettes avec viande. Il existe en version veggie.

 

Mon cahier de recettes en mode batchcooking fait partie des cahiers de chez Solar editions que je trouve très pratique.

(J’ai celui sur le pilates et le running, entre autre)

J’adore le format : petit mais costaud ! Ils renferment autant de recettes que les autres « grands » livres : un gain d’espace et rapide à dégainer, du coup aucune excuse pour le laisser dans un placard.

16 semaines de menus organisés par saison, soit 80 recettes

Les recettes y sont bien plus originales que dans les 2 autres livres.

Les photos très jolies sont malheureusement en petit format la plupart du temps mais c’est ce format qui fait qu’il est pratique.

Tout est très bien expliqué. Les recettes s’adaptent aux produits de saison et on note de la viande une fois par semaine (de manière générale) donc j’aime le fait que l’on privilégie d’autres sources de protéines.

Beaucoup d’exotisme, d’épices, d’influence asiatique ou thaï … mais aussi des classiques.

Bref vous l’aurez compris c’est mon préféré des 3.

J’aime aussi la section pour faire son propre menu et donc pourquoi pas créer ses propres formules batchcooking avec les recettes qui marchent le mieux et en y ajoutant vos classiques à vous.

Bref, maintenant, j’ai hâte de m’y mettre à fond, même si on pratique sans le savoir depuis plusieurs années le fait maison d’avance sur 2/3 repas, que l’on fait des conserves, ou que l’on congèle par portion pour mes repas le midi par exemple …

2020 accroche-toi ! Je vais encore augmenter mes scores en organisation 😉

Et vous, vous connaissez le batchcooking ? Vous aimez ce genre de cahier de recettes ?

Food, MANGER, recettes, Thé Tea

Les muffins de l’Automne façon carrot cake pour Halloween

La pluie et les feuilles mortes ont commencé à envahir doucement le décor des jours d’automne.

Rien de mieux que de regarder tout cela derrière la fenêtre en dégustant un goûter maison, n’est ce pas ?

Ou de revenir se remplir le bidou après une balade en forêt pour voir les couleurs rougeoyantes des arbres ?

Pour ma part, toute cette ambiance me donne des envies de carrot cake comme au Canada, et je suis nostalgique du Québec et de ses parfums de sirop d’érable. Il n’en fallait pas plus pour que je crée ma petite recette perso de muffins d’automne pour l’Halloween comme ils disent là-bas.

Voici donc la recette et les ingrédients :

Pour 6-8 muffins

130 g de carottes (2-3)

100 g de farine

90 g de sucre

2 œufs

1 cuillère à café de levure

1 cuillère à café de cannelle

10 cl d’huile

3-4 cuillères à soupe de sirop d’érable

Préchauffez votre four à 180 °.

Pelez et rapez les carottes.

Mélangez la farine, la cannelle et la levure.

Battre les œufs, le sucre et le sirop d’érable.

Mélangez le tout et ajoutez l’huile.

Ajoutez les carottes.

Mettre dans des moules à muffins pendant environ 30 minutes à 180°.

Dégustez avec un chai tea latte au sirop de citrouille !

J’ai mon moule en silicone depuis au moins 10 ans, je ne sais plus trop d’où il vient. Je crois que le mien est de la marque Lekué, il est de super qualité en tout cas.



N’hésitez pas à enregistrer la recette sur Pinterest pour Halloween et à aller voir mes tableaux d’inspiration pour le Teatime et le goûter.

AFTERNOON TEA, Food, recettes, Thé Tea

Un afternoon tea comme à Downton Abbey : le brunch à l’anglaise pour l’heure du thé

On attendait leur retour depuis longtemps et ça y est : la famille Crawley est enfin sur grand écran à Downton Abbey !

L’occasion de retrouver nos personnages préférés de l’aristocratie britannique comme l’indétronable Maggie Smith dans le rôle de Violet la Comtesse cynique.

Symbole du faste d’une époque, et des coutumes et rituels autour des codes de la Haute Bourgeoisie anglaise, la série Downton Abbey nous subjugue par l’architecture de la demeure ( qui en réalité s’appelle Highclere Castle) autant que par les costumes et robes, mais aussi la jolie vaisselle et les repas mondains.

Alors pour la sortie du film Downton Abbey, j’ai eu envie de m’offrir un afternoon tea digne de ce nom en recréant l’ambiance sophistiquée et délicate de l’heure du thé au château.

De quoi organiser un anniversaire, une babyshower ou un enterrement de vie de jeune fille très classe et raffiné.

Qu’est ce qu’il faut pour réaliser une table british à souhait qui nous plonge au cœur de l’Angleterre ?

De quoi manger, tout d’abord.

Avec ma recette des petits sandwichs au concombre, pour le côté salé.

Et un cake citron pavot pour la touche sucrée.

Mon thé royal vient du château de Versailles mais tu peux trouver le thé Marie-Antoinette de Nina’s Paris chez Octavie’s by Najat à Bordeaux.

Pour ma part, j’ai chiné pour moins de 15 euros tous les éléments en recyclerie (rizibizi à Salleboeuf) : pensez-y, la vaisselle d’antan n’intéresse plus, on dépose les services dépareillés ou les assiettes de grand-mère chez Emmaus ou en vide-grenier. Ici on se reconstitue un décor utile et agréable pour une toute petite somme : flûtes à champagne, théière et sucrier compris !

Bref avant d’acheter neuf, regardez près de chez vous si vous n’avez pas un magasin d’occasion.

Voici ce qui donne une allure folle à votre Afternoon Tea à la Downton Abbey.

(Cliquez sur les images pour acheter en ligne)

Un chandelier ou des bougeoirs : en argent c’est encore mieux.

une sélection de thé

Des couverts à dessert


l’indispensable présentoir à gâteau qui complète un service à thé

Pour un anniversaire on peut aussi s’amuser à se vêtir comme les héros de la série télé et cela va de la tenue chic, au tablier des domestiques d’époque.

Pour se mettre totalement dans l’ambiance, rien ne vaut de revoir l’intégral de la série en VO, of course !


6 saisons qui traversent le temps et l’Histoire.
Il existe même des livres de recettes

Je rêve de celui des cocktails !

Et bien sûr pour se divertir, pourquoi pas une partie de cartes ou un peu de coloriage 😉


Alors tu aimes cette ambiance à l’anglaise et la série Downton Abbey ?

Vas-tu aller voir le film au cinéma ?

Penses à épingler cette idée sur Pinterest pour un anniversaire sous forme d’Afternoon Tea, pour ta future tea party babyshower ou si tu es chargée d’organiser un enterrement de vie de jeune fille pour une fan de Downton Abbey.

Food, MANGER, OENOTOURISME - VINS, recettes

La tarte flambée : la traditionnelle recette de flammekueche par un chef d’ Alsace

A peine de retour de l’Alsace, que déjà les saveurs alsaciennes me manquent !

Cette région est un bonheur pour la gastronomie et l’on découvre des recettes savoureuses, qui accompagnent à merveille les vins d’Alsace.

Je vous ai ramené dans mes valises la recette de la tarte flambée (flammekueche) que j’ai apprise à faire lors d’un cours de cuisine avec le chef du restaurant La Couronne, Didier Roeckel.

Il nous a donné quelques astuces en démonstration au domaine Achillé, dont je vous parlerai très vite !

Facile et délicieuse à n’importe quelle saison, on peut en faire quelques variantes (gratinée d’emmental ou avec des champignons), mais voici la traditionnelle tarte alsacienne à déguster avec un Riesling 😉

L’avantage de cette recette, c’est que l’on peut en profiter à l’apéritif entre amis, en soirée plateau télé avec les enfants, en amoureux avec une salade …

Et pas forcément besoin de temps de repos pour la pâte alors c’est parti !

Voici la recette extraite de son livre de cuisine sur les plats traditionnels alsaciens :

Pour 4 personnes :

Pour la pâte :

500g de farine

250 g d’eau

10 g de levure de boulanger fraîche

2 cuillères à soupe d’huile

1 pincée de sel

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède.

Tamiser la farine, creuser un puits puis ajouter le reste des ingrédients de la pâte.

Pétrir le tout jusqu’à avoir une pâte homogène.

Former une boule, couvrir d’un torchon et laisser reposer une heure (le chef l’a faite en direct et nous a expliqué que la phase de repos n’était pas nécessaire)

 

Pour la crème :

1 kg de fromage blanc à 0%

1/2 l de crème fraîche

10 cl d’huile de colza

1 œuf

1/2 cuillère à café d’ail semoule

sel, poivre, 1 pincée de muscade

Pour la garniture :

2 oignons

300 g de lard

 

Mélanger tous les ingrédients de la crème au fouet.

Emincer les oignons.

Couper le lard en lardons très fin.

Prendre 200g de pâtes, l’abaisser en rectangle (l’étaler le plus finement possible, c’est le secret : plus c’est fin, meilleur cela sera ! )

Répartir une louche de la crème, y disposer les oignons et les lardons.

Faire cuire 3/4 minutes dans un  four chaud à 250 degrés / thermostat 8. (Si votre four monte à une température supérieure c’est l’idéal : vous mettrez moins longtemps en cuisson mais cela évitera de déssecher les ingrédients.)

Pour accompagner votre tarte flambée, je vous conseille un délicieux riesling du domaine Achillé à Scherwiller, produit en biodynamie, ma nouvelle passion !

Bon appétit !

Pour d’autres recettes, je vous invite à aller voir mes tableaux Pinterest dédiés à la cuisine et aux recettes 😉

Vous avez déjà cuisiné de la tarte flambée ? Vous avez une variante délicieuse que je dois tester ?

N’hésitez pas à me le dire en commentaire.

On se retrouve très vite pour parler de l’Alsace et de ses petits villages digne des plus beaux décors Disney ❤