DETENTE, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

lectures du mois juillet 2020 : 3 histoires de femmes

Mon livre « Le parfum du mimosa » est toujours disponible et peut-être l’avez-vous lu pendant vos vacances ?

Sinon vous pouvez le découvrir en version numérique ou papier en cliquant sur l’image ci-dessous.

Un extrait gratuit des 7 premiers chapitres est consultable.

Hâte d’avoir vos avis : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire ou aller en mettre un sur amazon.

Ce mois-ci c’était la réouverture de la médiathèque, un passage à Biarritz à la librairie Bookstore : j’ai fait le plein de très chouettes pépites littéraires !

Avec de gros coups de coeur autour d’histoires de femmes.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Frieda (la véritable histoire de Lady Chatterley) d’Annabel Abbs

L’histoire :

« En 1912, une jeune baronne allemande vivant à Nottingham commet l’irréparable : elle quitte son confortable foyer et ses trois adorables enfants pour vivre son amour. La décision de Frieda von Richthofen va donner naissance à l’un des plus grands scandales de son temps.
Mais qu’est-ce qui peut pousser une femme à quitter ses enfants ? Quel amour peut être plus fort que celui d’une mère ? »

Je suis tombée amoureuse de la couverture et j’ai plongé dans l’histoire comme la femme qui l’illustre.

J’ai été transportée dans une autre époque, d’autres mœurs tout en y découvrant une femme étonnante.

Une histoire de femme comme on en rencontre peu, dépeinte avec l’ambiance de cet autre siècle et les rêves qui s’y rattachent.

 

Le consentement de Vanessa Springora

L’histoire :

« Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
«  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur. »

Véritable cataclysme dans le milieu littéraire, ce livre révélation donne un point de vue sur cette notion étroite et pourtant logique du consentement. Une histoire vraie qui interroge sur le pouvoir d’un homme, sur les non-dits, sur les tabous d’une société qui protège des hommes sous couvert de passion pour les « femmes » plus jeunes alors qu’elles ne sont que de jeunes filles sous l’emprise d’un prédateur. On découvre avec stupéfaction aussi que la brigade des mineurs pourtant alertée passe l’éponge et ferme les yeux pour des intouchables de ce genre.

 

Le bal des folles de Victoria Mas

L’histoire :

« Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles.  Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.é

Gros coup de cœur pour cette histoire au centre d’un hôpital psychiatrique où la folie est créé par les mœurs et les hommes d’une époque. Ces « folles » sont avant tout les victimes de toute une société qui préfère les enfermer pour ne pas avoir à ouvrir les yeux sur ses disfonctionnements et ses peurs. Une histoire à mettre entre les mains des femmes et jeunes femmes d’aujourd’hui pour qu’elles ne renoncent jamais à leur liberté et n’acceptent jamais le terme « d’hystériques » quand elles ont quelque chose à clamer haut et fort.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Avril 2020 :

Mars 2020 :

Février 2020 : 6 idées lecture

janvier 2020 :

Décembre : 5 idées lecture

Novembre : 4 idées lecture

10 lectures romance de noël

septembre 2019 : 3 idées lecture

3 romans feel-good  été

3 lectures en anglais été

mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 : 5 idées lecture

happy-2

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.