LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 lectures en anglais pour cet été

Retourner à Londres m’a donné envie de renouer avec ce pur plaisir qu’est la lecture en VO.

Parce que la traduction aussi bonne soit elle, ne peut pas réussir le même effet qu’une phrase dans son sens littéral et dans son contexte linguistique, que des références ou des descriptions ne rendent pas toujours justice à ce que l’auteur a voulu dire et puis surtout parce que lire en anglais c’est pour moi une petite madeleine de Proust qui me permet de m’immerger direct dans le pays et de voyager depuis mon canapé ou ma chaise longue.

Alors si vous aussi vous hésitez encore à vous lancer dans certaines lectures en VO, peut-être que les titres ci-dessous, pas encore traduits, vous donneront envie de les découvrir avant leur version française, et si lire en anglais vous demande du temps, quoi de mieux que les vacances pour se lancer dans ce genre de challenge ?

I owe you one : Sophie Kinsella

L’histoire :

Fixie Farr can’t help herself. Straightening a crooked object, removing a barely-there stain, helping out a friend . . . she just has to put things right. It’s how she got her nickname, after all.

So when a handsome stranger in a coffee shop asks her to watch his laptop for a moment, Fixie not only agrees, she ends up saving it from certain disaster. To thank her, the computer’s owner, Sebastian, scribbles her an IOU – but of course Fixie never intends to call in the favour.

That is, until her teenage crush, Ryan, comes back into her life and needs her help – and Fixie turns to Seb. But things don’t go according to plan, and now Fixie owes Seb: big time.

Soon the pair are caught up in a series of IOUs – from small favours to life-changing debts – and Fixie is torn between the past she’s used to and the future she deserves.

Does she have the courage to fix things for herself and fight for the life, and love, she really wants?  »

 

Si comme moi vous avez succombé aux aventures de l’accro du shopping il y a plusieurs années alors vous connaissez Sophie Kinsella et son style inimitable qui fait mouche à chaque fois. J’adore découvrir ses nouveaux romans en anglais car pour moi son humour est vraiment plus juste en VO.

Celui-ci est le dernier sorti, pas encore traduit en français, donc c’est aussi pour moi l’occasion de pouvoir lire en avant-première ses livres ! (J’ai d’ailleurs la plupart de ses bouquins en anglais pour cette raison entre autre).

On retrouve bien sûr l’humour de Sophie Kinsella et les situations rocambolesques de ses personnages.

Le rythme ne faiblit jamais et j’ai savouré ce roman comme une vraie pause détente estivale au milieu de l’année scolaire !

 

Nine perfect strangers : Liane Moriarty

L’histoire :

« Nine people gather at a remote health resort. Some are here to lose weight, some are here to get a reboot on life, some are here for reasons they can’t even admit to themselves. Amidst all of the luxury and pampering, the mindfulness and meditation, they know these ten days might involve some real work. But none of them could imagine just how challenging the next ten days are going to be.

Frances Welty, the formerly best-selling romantic novelist, arrives at Tranquillum House nursing a bad back, a broken heart, and an exquisitely painful paper cut. She’s immediately intrigued by her fellow guests. Most of them don’t look to be in need of a health resort at all. But the person that intrigues her most is the strange and charismatic owner/director of Tranquillum House. Could this person really have the answers Frances didn’t even know she was seeking? Should Frances put aside her doubts and immerse herself in everything Tranquillum House has to offer – or should she run while she still can?

It’s not long before every guest at Tranquillum House is asking exactly the same question. »

 

Vous connaissez peut-être la série « Big little lies » tirée d’un des premiers livres de cette auteure ? J’ai adoré également « le secret du mari » qui mérite selon moi une adaptation cinéma avec toujours cette ambiance à la Wisteria Lane qui manque un peu maintenant que la série « Desperate Housewines » est achevée.

Ici, Liane Moriarty rend encore l’intrigue fascinante et crée un huit clos où chacun a une bonne raison d’avoir peur de quelqu’un. Du coup j’ai envie d’en découvrir encore plus de cette autrice : vous connaissez ses autres livres ?

 

Swallowtail Summer : Erica James

L’histoire :

Linston End has been the summer holiday home for three families for many years. A rambling thatched house nestled on the water’s edge on the Norfolk Broads, it’s a haven of long, lazy picnics on the river, gin and tonics in the garden; a place to spend time together.

But this year, the friends are rocked by unexpected news, and it seems that Linston End will never be the same again. For some, this summer feels like the end. For others, it might just be the beginning. . .

J’ai découvert cette auteure et je me suis régalée. Apparemment elle a sorti plusieurs ouvrages et aucun n’est traduit en français. Celui-ci est succulent. Les descriptions nous transportent directement dans un bel été en famille et entre amis. L’ambiance qui s’en dégage est envoutante. Je pense que je vais devoir reprendre une dose d’Erica James en m’aventurant sur ses autres romans. Celui-ci était à seulement 0.99 euros en version kindle alors c’est vraiment l’occasion de lire en anglais sans se ruiner.

 

Vous lisez en anglais ou en VO ? Quels sont les auteurs que vous appréciez dans leur langue et moins en français ?

Avez-vous des auteurs anglophones qui ne sont pas traduits et que vous adorez ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me les faire découvrir !

 

Mon roman est toujours disponible 😉

En français 😉

 

Livres et CD

Apprenti écrivain : des livres pleins d’idées et conseils pour les enfants passionnés d’écriture

img_0380

Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours écrit.

Des petites histoires, des poèmes, de grandes histoires, des lettres, des fiches de lecture … J’écrivais dans mes cahiers, et lorsque j’ai réalisé mon rêve d’avoir une machine à écrire pour noël, j’ai tapé dessus pendant des heures.

Aujourd’hui le plaisir est intact quand je tape sur le clavier ou que je gratte dans un carnet.

Un rêve de gosse qui semble inaccessible : devenir écrivain. Aujourd’hui j’essaie d’y travailler pour que ce rêve devienne un jour réalité.

Mais qu’est ce que j’aurais aimé étant enfant, avoir des livres qui m’auraient confortée dans mes envies, qui m’auraient donnée matière à m’entraîner …

Voici 2 ouvrages complètement indispensables si vos enfants aiment écrire :

Pour les premiers pas, à partir de 6-7 ans, dès qu’ils savent écrire

Le livre du petit écrivain (éditions Usborne)

Véritable petite boite à outils de l’écrivain en devenir, chaque page propose un thème différent sur des techniques littéraires ou sur l’importance de développer certaines parties dans une histoire.

Imaginez le lieu, le décor.

Faire des comparaisons entre deux personnages pour mieux les décrire.

Imaginez un récit d’aventure.

Ou bien tout simplement faire une liste de ses rêves, commençant par « j’aimerais que … »

On passe du personnel à l’imaginaire, du loufoque au plus sérieux. On fait appel à la fantaisie et au réel.

Bref un indispensable pour débuter sa carrière 😉

Carnet de l’apprenti écrivain de Susie Morgenstern (delamartinière jeunesse)

A partir de 10 ans

Je pense que je n’ai pas besoin de te remettre une couche sur l’admiration que je voue à Susie Morgenstern ?

Alors quand celle-ci écrit un carnet avec ses conseils, ses astuces, et ses pistes pour nous pousser à écrire, à chercher son style, à développer des automatismes et surtout à réaliser que quand on a ça en nous, on ne prend jamais cela comme un travail. Le plaisir est la clé ! L’entrainement fera le reste.

300 pages à compléter, partant toujours d’une citation, suivie d’une question puis d’un conseil : ce livre / carnet est passionnant !

Comment imaginez-vous votre vie plus tard ?

Cherchez dans un journal un article sur un thème qui vous intéresse.

C’est la révolution à la cantine : imaginez ce qui l’a déclenchée et ce qui se passe.

Autant de pistes pour pousser à sortir de sa zone de confort, pour faire de vrais ateliers d’écriture.

Bref un gros gros coup de coeur !!