DECO, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Les 5 objets qui me rendent folles ( ou la lutte intérieure entre ma raison et mon addiction)

img_0491

Avec la réduction des déchets, on essaie d’acheter mieux, d’acheter moins. On essaie de se poser toujours les bonnes questions : est ce que j’en ai besoin, est ce que c’est durable, est ce que je n’ai pas déjà quelque chose qui pourrait être adapté ou faire office de …, est ce que je ne peux pas l’emprunter / le louer, est ce que je ne peux pas l’acheter d’occasion, est ce que je ne vais pas m’en lasser, est ce que je ne peux pas le faire moi-même avec du matos de récup …

Bref c’est beaucoup quand comme moi on part de très très loin (fût une époque je décortiquais tous les bons plans de chez Gifi et j’allais au moins une fois par semaine à la Foirfouille et compagnie … j’achetais toujours un petit truc, parce que pas cher, pratique, sympa, nouveau …).

J’achetais systématiquement tout en soldes et bien sur, comme c’était moins cher, j’en achetais + que ce dont j’avais besoin.

Aujourd’hui je suis fière du chemin parcouru et j’avoue que j’ai revu totalement mon mode de consommation (je ne vais même plus faire mes courses en grandes surfaces : je passe par le drive pour quelques produits de base, puis au marché, à la biocoop, au boucher).

Je n’achète presque plus pendant les soldes (sauf encore quelques vêtements pour les enfants et paires de chaussures) : pour moi, cet été, j’ai acheté une robe, une paire de chaussures et un haut. C’est encore trop car sur ces 3 achats, la robe n’était pas dans mes besoins, et au final pas un vrai coup de coeur.

Je suis quand même contente de voir mes placards se vider, ma maison gagner en espace et en facilité de rangement, ma vie s’alléger de choses à ranger, trier (même s’il en reste encore beaucoup … trop). Un jour je sais que je vais y arriver 😉

Toujours est-il que malgré toutes mes bonnes résolutions et « ma thérapie » de tri/rangement/ questionnement au quotidien, il reste encore des irréductibles objets qui me tentent tout le temps :

  • les bougies parfumées : c’est une obsession ! J’en mettrais partout, j’en ferais flamber du matin au soir (mais je m’interdis d’en allumer devant les enfants : sauf celles dont je suis sûre de la compo naturelle). Pourtant je sais que la plupart sont bourrées de produits toxiques, que c’est mauvais pour la planète et la santé, que cela ne sert pas à grand chose, que ce n’est clairement pas indispensable, que le contenant ensuite va quasiment direct à la poubelle (verre). Mais je ne peux m’empêcher de tourner autour des nouveaux parfums, d’une marque que j’aime, ou d’une nouvelle marque (si en plus c’est naturel, je me dis qu’il me la FAUT !!!). Bref, je suis d’une faiblesse sans nom dans un rayon bougie.

La petite dernière repérée : les bougies Rewined faites dans des bouteilles de vins recyclées et aux odeurs de cépages !

 

  • les mugs : j’en ai trop ! Les placards sont désormais optimisés, j’arrive encore à trier dans la cuisine des ustenciles dont je ne me sers pas, mais les mugs !! C’est le gros point noir de la cuisine ! Je n’arrive pas à m’en débarrasser : ils me rappellent toujours un souvenir, ils me font me sentir bien, ils correspondent à une humeur du jour, ils ont été ramené d’un voyage, ils ont une histoire … et bien sûr, c’est toujours sur les mugs que je louche quand je veux me ramener un truc de vacances ! Avec ma collection Starbucks j’ai encore ajouté à mon agonie car ils sont assez imposants. Mais les mugs, c’est quand même super indispensable d’en avoir plein non ??

Le petit dernier qui me démange : le célèbre Tips de la Belle et la Bête (je pense que le merchandising autour de la sortie du film va être un véritable supplice à base de théière trop chou et de sublimes petites tasses !)

 

  • le thé et les boites à thé : c’est une addiction ! Je bois beaucoup trop de thé, alors je me dis que je dois en acheter pour ne jamais en manquer ! (je vous raconterai le jour où je me suis retrouvée en rade de Earl Grey un matin : j’aurais pu prendre n’importe quel autre thé de mes 20 autres boites, mais non, le matin c’est Earl Grey ! De quoi vous ficher en l’air une journée ! ;-)). Puis j’aime en découvrir de nouveaux pour changer mes habitudes (oui bon ok, au final je reviens toujours aux mêmes). Et les boites les plus jolies sont toujours celles que je n’ai pas encore : c’est carrément un complot, je vous dis. J’avoue que l’été j’arrive un peu mieux à contrôler mes pulsions théinées, du coup je vais essayer de tenir le cap pour réduire encore le nombre de boites et arrêter d’en acheter des nouvelles.

La petite dernière qui m’appelle : elles s’empilent et elles affichent des compliments aux illustrations rétro !

 

  • les plateaux et planche à découper : En tête Ikéa et Monoprix ! Leurs collections capsules me rendent folles : je m’empêche d’acheter toute la gamme alors à chaque fois pour me récompenser de mon courage, je m’autorise l’indispensable plateau ou la planche à découpe. J’arrive à me convaincre que c’est toujours utile un plateau, même si on en a déjà 12. (En même temps je m’en sers pour transporter tout et n’importe quoi, on s’en sert beaucoup pour le petit déjeuner, les apéros … Voyez que j’en ai BESOIN ! ;-))

La petite dernière qui veut venir chez moi : la planche à découper façon carreau de ciment ! argh !!!!! Pour aller avec mon cahier de recettes home made !

 

  • les carnets : mais pourquoi est-ce que je me dis que j’ai TOUJOURS besoin d’un nouveau carnet ? Oui j’en utilise beaucoup, oui c’est un indispensable pour le blog, les listes en tout genre, les petites phrases notées à tout va, les idées qui fusent la nuit, le jour, les prises de notes lors d’un voyage … oui mais quand même, j’ai au moins 10 carnets d’avance en plus de tout ceux entamés … et pourtant, les carnets ça reste ma passion, mon inspiration. J’adore sentir une couverture neuve, le grain du papier, quand le stylo glisse sur des pages vierges : tout reste possible !

Le petit dernier qui me fait de l’oeil : Un Mr Wonderful, sous forme de carnet de voyage à complèter !

 

Bon, ok et les petites figurines Lego Disney m’ont eue aussi !! argh !!! Je résiste encore super bien aux Tsum Tsum, j’ai été très raisonnable en Sonny Angels (sauf ceux Ladurée ;-)), je n’ai pas encore craqué pour les Funko pop … Je suis forte hein ?? 😉

Et vous quels sont vos péchés mignons ? vos achats addictifs ? vos luttes de raison ? 😉

 

LA PAUSE FEMININE, Thé Tea

Ma passion pour le thé : la Rolls des bouilloires #riviera&bar #tea #thé

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-photo-deco-cuisine  bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-sonny-angels-laduree-macaron bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-villeroy-boch-bordeaux

Comme tout le monde, j’ai des passions dans la vie …

Mes grandes passions peuvent se résumer en un seul mot : l’Angleterre !

Mais si tu détailles tu y trouves de la monarchie, du mug kitsch, du Robbie Williams (hum, toi ❤ ), du Mary Poppins (Julie Andrews forever !!!), du Downton Abbey (« pôpâ ? ») et bien sûr, des litres de thé si possible noir …

Oui, le thé c’est mon dada (Omar sharif Inside !) .

Sensuali-thé, volup-thé et séréni-thé !

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-bus-cabine-telephonique-anglaise-british

Il y a de ça une dizaine d’années, je ne savais pas respecter ce moment. Je jetais vulgairement un sachet de thé bon marché dans une eau à peine tiède.

Le contenant n’avait guère plus d’importance, une anse cassée ou un bol fêlé, peu importe.

Je buvais ni plus ni moins une eau vaguement aromatisée, sans plaisir particulier.

Ca me désalterait tout au plus; l’utilité première était surtout que je me sente moins isolée à l’heure où chacun se déléctait du café, dont je ne supporte encore aujourd’hui qu’à peine l’odeur. Parce que soyons sincère, les buveurs de café c’est une secte qui prend des pauses et te propose gentiment une tasse comme si tout le monde était obligé de trop aimer ça ! Si tu bois pas de café, t’es anti-social !!! (et tu perds ton sang froid !!! jeu de mots Inside 😉

Puis premier appart, et dans un vide-grenier, je déniche ma première bouilloire. Elle était vert pomme (ouais en vide grenier tu choisis pas la couleur hein ? ) et allait changer ma vision du monde (rien que ça).

J’ai découvert le bonheur de l’eau qui frémit sous contrôle, avec ce bruit à la fois inquiètant et impatient, la vapeur qui s’échappe par grands brouillards au moment où tout se calme et que la machine s’arrête.

A partir de là, je suis devenue plus exigeante sur le récipient. Exit la tasse ébréchée, je prenais goût à la belle vaisselle.

Le must reste les mugs : ni trop grand, ni trop petit.

Des couleurs pastels, des imprimés fleuris, des dessins abstraits, le jubilé de la reine d’Angleterre, un Disney coloré, un starbucks souvenir …

Ca dépend de l’humeur du jour mais ce n’est jamais « la première qui tombe sous la main ». Le choix fait partie du rituel, je désigne le « winner » du tête à tête, après mûre réflexion.

Longtemps j’ai fait le tour des diffèrents parfums vendus dans leur bout de mousseline. Toutes les marques, toutes les saveurs : thé vert, citron, vanille, mûre, fruits des bois, infusion camomille, verveine, cannelle, caramel …sans oublier l’Earl Grey.

Mais très vite, je sentais bien qu’il manquait quelque chose, que tout ceci ne me transportait pas là où j’avais envie d’aller.

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-villeroy-boch-bordeaux-london-londres-ville-europe

J’ai alors découvert le « vrai » thé.

Le thé en feuilles qui se hume au dessus des grosses boites en métal, celui qui s’achète en vrac, aux 100 grammes.

Les mélanges mystèrieux que l’on va chercher dans de toutes petites boutiques qui font l’angle de toutes petites rues.

Là je me sens comme une enfant dans un magasin de jouets. Je lis avec envie toutes les étiquettes qui décrivent des noms propices aux voyages : « thé de Russie », « matin à Katmandou », « mélange oriental », « thé du dimanche », « cerisiers en fleurs » …

Bien sur, cette nouvelle habitude m’a obligé à acheter une théière digne de ces breuvages.

Et tout récemment, j’ai craqué le bas de laine (madeleine … toi même tu sais si tu écoutes Tété ;-)) pour m’offrir le saint grâal , la rolls Royce des bouilloires : la riviera & Bar !

Tu peux choisir la température de ton eau et crois-moi, ça change tout ! Tu peux aussi décider de garder la température : la bouilloire se remet en route dès que l’eau refroidit de trop.

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-bleu-ledAinsi le « tea time » est complet.

L’eau bouillante versée sur les feuilles immobiles avec précaution, voire même avec une certaine émotion lorsque j’ apprivoise un nouveau parfum, je savoure de tous mes sens.

L’oreille perçoit l’écoulement du nectar limpide qui se colore lentement.

Le nez se fait chatouiller par les effluves fruitées et puissantes.

Les yeux pétillent sous le spectacle des brindilles qui se gorgent d’eau pour libérer leur secret. Les mains et la bouche n’en peuvent plus d’attendre et imaginent déjà le plaisir de cette douce chaleur qui va se diffuser dans tous les pores de la peau.

Finalement dans ces moments intimes et précieux, le thé n’est que l’accessoire qui me permet à chaque fois de voyager dans un monde où tous mes rêves sont permis …


bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-sonny-angels-chocolat-paques-lapin

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime-casa-keep-calm-drink

bouilloire-thé-tea-the-riviera-bar-theiere-palais-des-thes-mariage-freres-eau-bouillir-degres-controle-temperature-tasse-mug-collection-teatime