Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE

S’autoriser à renouer avec la créativité et la création : créer le meilleur de soi

Grâce à mon bullet journal, il y a 2-3 ans, j’ai commencé par me remettre à dessiner …

D’abord des façades, puis des petits moments des vacances dans mon carnet de voyage.

Et j’ai essayé de me mettre à l’aquarelle pour me détendre.

Bien sûr à chaque fois ce sont des instants fugaces, cela ne dure ni un après-midi ni des heures, mais en une demi-heure je me sens ressourcer.

J’ai longtemps dit que je n’avais pas le temps, car pour moi, dessiner ou peindre, cela demandait beaucoup de temps : il fallait s’installer à une table, et sortir son matériel, et être équipé.

Je n’avais jamais ce qu’il fallait ou bien il me manquait des feuilles ou je ne savais pas sur quel carnet me lancer …

Je mettais un temps considérable à réfléchir à ce que j’allais dessiner ou peindre.

Ensuite je tournais autour du pot … de peinture, sans oser commencer, de peur de rater, de ne pas assez bien faire, de me décevoir, de perdre mon temps.

Bref je me mettais la pression, je me trouvais des excuses, et je finissais par me gâcher le plaisir et ensuite mon cerveau devait garder ces angoisses et ce stress, puisque je n’avais plus envie de m’y mettre et les arguments « contre » tournaient en boucle.

Puis en bonne élève disciplinée, j’ai décidé de m’offrir un livre pour « apprendre » à dessiner, ou peindre, pour trouver des techniques qui me feraient progresser, pour me « former » : ainsi j’allais légitimer ce temps que je m’accordais, comme une nouvelle corde à mon arc.

J’ai donc à nouveau perdu un après-midi en rayon artistique, à la recherche DU livre qui ferait que j’allais pouvoir enfin m’autoriser à passer un moment en tête-à-tête avec moi-même pour autre chose que juste « un loisir ».

Car oui c’est bien connu, un moment pour soi à ne rien faire de concret, c’est du gâchis ! (vous l’entendez la voix de la culpabilité ? de la femme overbookée ? de la mère qui vole des minutes pour elle au lieu d’être avec ses enfants à jouer ?)

Je n’ai rien trouvé sur les techniques ou les pas-à-pas de dessin ou peinture ou plutôt j’ai erré entre la multitude d’offres sans trouver mon bonheur, mais je suis tombée nez à nez avec un livre esseulé, un seul exemplaire qui m’attendait, sous une pile un peu isolé, un livre canadien : Créer le meilleur de soi de Manon Lavoie.

Je l’ai feuilleté très peu, mais sa couverture, son titre et les quelques mots glanés sur les chapitres ont fini de me convaincre.

C’était le livre que j’attendais pour m’autoriser à créer et arrêter de procrastiner ces moments ou me trouver des excuses pour les enfouir bien loin en moi.

Le coût (une trentaine d’euros) m’a d’abord fait hésiter, mais je peux vous dire qu’il vaut chaque euro et qu’il regorge de photos apaisantes, et de bons conseils.

263 pages de douceur.

C’est un voyage intérieur, un thé avec une amie, une déculpabilisation, des suggestions de différentes façons de mettre de la créativité ou de s’octroyer des moments pour lâcher prise sur la toile, sur un carnet ou même dans le tissu.

Des citations, des idées concrètes pour s’inspirer sur de petits projets créatifs qui font du bien, qui permettent aussi de mieux se connaitre, de poser sur papier, toile ou tout support, des intentions, des colères, des joies.

Car créer c’est aussi sortir une part de soi que parfois on ne sait pas où mettre.

Fin des mauvaises excuses : on rassemble dans une trousse une petite palette, un crayon, une gomme, un pinceau, un stylo feutre, un bout de torchon, un pinceau à réservoir, quelques feuilles aquarelles, un petit carnet.







On n’a pas besoin de plus pour s’amuser !

Oui il y a toujours des palettes + grandes, + complètes, oui il y a toujours de nouveaux coloris ou feutres + sympas …

mais au final l’essentiel n’est pas d’avoir des tonnes de matériel mais de s’en servir 😉

Alors quand on a un quart d’heure devant soi, ou qu’on veut décompresser pendant une vingtaine de minutes (pas plus longtemps qu’un épisode de Friends :-)) : on sort sa trousse et on est prêt à créer !

Idem, on arrête de vouloir un résultat parfait, on arrête de se dire qu’on ne sait pas quoi dessiner ou peindre, tout est sujet à s’évader : un oiseau qui passe devant la fenêtre, la tasse de thé qui est posée sur la table, une fleur qui fane dans le vase, une citation lue sur instagram le matin …

On recherche juste un moment de détente qui nous fait du bien : pas un dessin impeccable ou une représentation sans défaut !

Si on arrive à un résultat satisfaisant, tant mieux, sinon tant pis !

Parfois on trouve du mignon et du beau dans nos propres créations car ils représentent un moment agréable : tout simplement !

Et si on fait un truc moche, ce sera quand même notre truc moche à nous 😉

Ce livre m’a vraiment ouvert les yeux sur mon besoin de ses bulles créatives et sur le fait que je ne me les autorisais pas et que je trouvais toutes les raisons du monde de repousser ses parenthèses dans le quotidien.

C’est un moment de méditation, où je ne pense à rien d’autre et cela fait un bien fou !

En ce sens, le visionboard ou tableau de visualisation est aussi un bel outil pour s’amuser tout en visualisant ses besoins, envies et projets pour une période ou une année à venir !

Phrases inspirantes et illustrations ou photos permettent de garder un oeil sur ce qui vous inspirent et vous animent !

Et vous, vous prenez du temps pour vous ? Qu’est ce qui vous détend ? Quel est le dernier livre créatif qui vous a aidé à avancer ?

Publicités
BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES

CONCOURS EXPRESS : Gagnez vos carnets de tickets pour la foire aux plaisirs de Bordeaux

La foire aux plaisirs est de retour et jusqu’au 5 novembre 2017 !

J’ai la chance de pouvoir vous faire gagner 4 lots de carnets de 10 tickets !

(1 enfant, 1 famille et 2 sensations)

Vous voulez tenter votre chance ?

Pour participer, vous devez :

Tirage au sort de 4 gagnants lundi soir 23 octobre.

Bonne chance !

RESULTATS : Les gagnants sont : n°3 Blandine LGDR, n°11 Gaelle Ly tiki, n°31 Nathalie Barazer, n°38 Médard Elodie.

Félicitations !

J’attends que vous me contactiez par mail pteapotes@free.fr.

 

CULTURE, Livres et CD

La sélection de livres romans BD d’une fille de 11 ans : le choix de la Grande Pourriture pour les enfants ! 3ème rendez-vous

Vous avez aimé la première partie de ma sélection de BD livres pour enfants, et la seconde partie avec des romans.

Voici un 3ème rendez-vous, pour revenir sur l’évolution de mes lectures de fille de 11 ans !

Avec l’entrée au collège, ce sont surtout les romans sous forme de « journal intime » qui ont pris le dessus.

Donc les Carnets d’Allie. (chez Hachette) sont toujours en bonne position et la collection s’est encore agrandie !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-carnet-allie.

Une petite fille obligée de déménager dans une nouvelle maison qui ne lui plait pas du tout !

Heureusement elle s’invente des règles folles pour s’aider à surmonter les épreuves !

Elle garde sa bonne humeur et son humour à travers chaque chapitre.

Il existe  7 titres

L’auteur Meg Cabot a également écrit « Journal d’une princesse » (plusieurs livres) que j’ai dévoré !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre






 

La collection Les filles au chocolat de Cath Cassidy

L’histoire :

« Cherry, une jeune fille rêveuse de 13 ans, s’installe en Angleterre dans le Bn’B de Charlotte, la nouvelle compagne de son père. Mais avec Charlotte viennent Coco, les jumelles Summer et Skye ainsi que Honey, ses quatre filles… Cherry s’attache rapidement à cette nouvelle famille mais Honey, la plus âgée de ses demi-sœurs, n’apprécie pas l’arrivée de ce beau-père et ses projets de chocolaterie artisanale ! Alors, quand Cherry commence à craquer pour Shay, le petit ami de Honey, les ennuis s’annoncent. »

J’adore car on se plonge facilement dans les histoires, et comme il y a 5 filles, on peut se retrouver dans une d’elles.

Pour débuter ou si votre enfant a peur de se lancer dans les bouquins, ils existent en BD : un bon compromis pour avoir ensuite envie de découvrir les romans 😉






Et celui-ci un peu à part car ce sont des activités : je l’adore ! Il y a pleins d’idées pour créer des choses sympas !

« Plein d’activités créatives originales, faciles à exécuter et peu coûteuses – récupération et recyclage étant privilégiés. Les activités, classées par saison et par mois, sont très variées : création de vêtements et d’accessoires ; recettes; coiffures; organisation de sorties originales entre amis ; ateliers d’écriture ; cadeaux… Le tout présenté par les cinq filles au chocolat ! »

Le guide de survie de l’enfant normal dans un monde magique de Fabrice Collin

L’histoire :

« Voici un ouvrage parfaitement loufoque, qui présente sous la forme d’un faux guide de survie mille conseils pour bien réagir à une quarantaine de situations improbables »

Facile à lire, très rapide avec des illustrations sur chaque page, j’ai beaucoup rigolé !

Idéal pour des premières lectures, même pour mon petit frère en CE1 !

Ma vie en Vlog : Qui m’aime me suive (sur ma chaîne Youtube) d’Emma Moss

L’histoire :

« Fraîchement débarquée des Etats-Unis, Lucy se retrouve perdue dans un nouveau collège,
loin de son environnement habituel et de Morgane, sa meilleure amie.
Comble de l’horreur pour une ado, elle souffre d’un léger bégaiement qui s’amplifie
quand elle est nerveuse… Un incident filmé par la peste de sa classe, Dakota, et Lucy se
retrouve la risée de tout le collège, via les réseaux sociaux…
Ce qui va sauver Lucy et lui donner confiance en elle ? le soutien de ses amis et une
aventure qui va changer sa vie : créer sa propre chaîne Youtube !
Le + : un guide avec des conseils concrets pour créer soi-même sa chaîne Youtube, développé
tout au long de la série. »

C’est une histoire moderne (Youtube, punition de portable …) et on rigole aussi.

Je suis toujours aussi fan de la série Journal d’une peste !

Entre la BD et le roman, un journal intime avec beaucoup d’illustrations et de questions traitées avec un très grand sens de l’humour !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (1)

Le Journal d’une Peste ( éditions DeLaMartinière Jeunesse) porte bien son nom : en effet, la petite fille qui tient ce journal à un sale caractère.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour

Mais elle est amoureuse d’un garçon, auquel elle n’ose pas l’avouer.

Heureusement elle a un pépé qui lui remonte toujours le moral !

Ultra drôle avec des idées marrantes comme vouloir la lessive qui sent pareil que celle de celui qu’elle aime ou les Pourquoi les parents donnent des surnoms débiles ? (du genre « Grande Pourriture » ? Hein maman ???)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-journal-peste-humour (2)

Il existe désormais 4 titres : le 5ème sort dans les prochains jours !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre



Le journal d’une grosse nouille de Rachel Renée Russel

L’histoire :

« Nouveau collège, nouvelle ennemie, nouvel amour, nouveau journal : Nikki va pouvoir se lâcher… »

Drôle, attachante, on adore Nikki parce qu’elle nous ressemble un peu et en même temps elle pourrait être notre meilleure amie.

Je ne me lasse pas de ses aventures ! Chaque tome est génial !










 

 

J’espère que cette sélection vous aidera à choisir des livres avec vos enfants et qu’ils aimeront ceux que je vous ai conseillé !

N’hésitez pas à me dire ce qu’ils en ont pensé !

Cela m’a fait plaisir de vous faire découvrir mes coups de coeur de ces derniers mois.

Signée La Grande Pourriture (pas toujours si pourrie que ça 😉

 

 

 

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls

DECO, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Les 5 objets qui me rendent folles ( ou la lutte intérieure entre ma raison et mon addiction)

img_0491

Avec la réduction des déchets, on essaie d’acheter mieux, d’acheter moins. On essaie de se poser toujours les bonnes questions : est ce que j’en ai besoin, est ce que c’est durable, est ce que je n’ai pas déjà quelque chose qui pourrait être adapté ou faire office de …, est ce que je ne peux pas l’emprunter / le louer, est ce que je ne peux pas l’acheter d’occasion, est ce que je ne vais pas m’en lasser, est ce que je ne peux pas le faire moi-même avec du matos de récup …

Bref c’est beaucoup quand comme moi on part de très très loin (fût une époque je décortiquais tous les bons plans de chez Gifi et j’allais au moins une fois par semaine à la Foirfouille et compagnie … j’achetais toujours un petit truc, parce que pas cher, pratique, sympa, nouveau …).

J’achetais systématiquement tout en soldes et bien sur, comme c’était moins cher, j’en achetais + que ce dont j’avais besoin.

Aujourd’hui je suis fière du chemin parcouru et j’avoue que j’ai revu totalement mon mode de consommation (je ne vais même plus faire mes courses en grandes surfaces : je passe par le drive pour quelques produits de base, puis au marché, à la biocoop, au boucher).

Je n’achète presque plus pendant les soldes (sauf encore quelques vêtements pour les enfants et paires de chaussures) : pour moi, cet été, j’ai acheté une robe, une paire de chaussures et un haut. C’est encore trop car sur ces 3 achats, la robe n’était pas dans mes besoins, et au final pas un vrai coup de coeur.

Je suis quand même contente de voir mes placards se vider, ma maison gagner en espace et en facilité de rangement, ma vie s’alléger de choses à ranger, trier (même s’il en reste encore beaucoup … trop). Un jour je sais que je vais y arriver 😉

Toujours est-il que malgré toutes mes bonnes résolutions et « ma thérapie » de tri/rangement/ questionnement au quotidien, il reste encore des irréductibles objets qui me tentent tout le temps :

  • les bougies parfumées : c’est une obsession ! J’en mettrais partout, j’en ferais flamber du matin au soir (mais je m’interdis d’en allumer devant les enfants : sauf celles dont je suis sûre de la compo naturelle). Pourtant je sais que la plupart sont bourrées de produits toxiques, que c’est mauvais pour la planète et la santé, que cela ne sert pas à grand chose, que ce n’est clairement pas indispensable, que le contenant ensuite va quasiment direct à la poubelle (verre). Mais je ne peux m’empêcher de tourner autour des nouveaux parfums, d’une marque que j’aime, ou d’une nouvelle marque (si en plus c’est naturel, je me dis qu’il me la FAUT !!!). Bref, je suis d’une faiblesse sans nom dans un rayon bougie.

La petite dernière repérée : les bougies Rewined faites dans des bouteilles de vins recyclées et aux odeurs de cépages !

 

  • les mugs : j’en ai trop ! Les placards sont désormais optimisés, j’arrive encore à trier dans la cuisine des ustenciles dont je ne me sers pas, mais les mugs !! C’est le gros point noir de la cuisine ! Je n’arrive pas à m’en débarrasser : ils me rappellent toujours un souvenir, ils me font me sentir bien, ils correspondent à une humeur du jour, ils ont été ramené d’un voyage, ils ont une histoire … et bien sûr, c’est toujours sur les mugs que je louche quand je veux me ramener un truc de vacances ! Avec ma collection Starbucks j’ai encore ajouté à mon agonie car ils sont assez imposants. Mais les mugs, c’est quand même super indispensable d’en avoir plein non ??

Le petit dernier qui me démange : le célèbre Tips de la Belle et la Bête (je pense que le merchandising autour de la sortie du film va être un véritable supplice à base de théière trop chou et de sublimes petites tasses !)

 

  • le thé et les boites à thé : c’est une addiction ! Je bois beaucoup trop de thé, alors je me dis que je dois en acheter pour ne jamais en manquer ! (je vous raconterai le jour où je me suis retrouvée en rade de Earl Grey un matin : j’aurais pu prendre n’importe quel autre thé de mes 20 autres boites, mais non, le matin c’est Earl Grey ! De quoi vous ficher en l’air une journée ! ;-)). Puis j’aime en découvrir de nouveaux pour changer mes habitudes (oui bon ok, au final je reviens toujours aux mêmes). Et les boites les plus jolies sont toujours celles que je n’ai pas encore : c’est carrément un complot, je vous dis. J’avoue que l’été j’arrive un peu mieux à contrôler mes pulsions théinées, du coup je vais essayer de tenir le cap pour réduire encore le nombre de boites et arrêter d’en acheter des nouvelles.

La petite dernière qui m’appelle : elles s’empilent et elles affichent des compliments aux illustrations rétro !

 

  • les plateaux et planche à découper : En tête Ikéa et Monoprix ! Leurs collections capsules me rendent folles : je m’empêche d’acheter toute la gamme alors à chaque fois pour me récompenser de mon courage, je m’autorise l’indispensable plateau ou la planche à découpe. J’arrive à me convaincre que c’est toujours utile un plateau, même si on en a déjà 12. (En même temps je m’en sers pour transporter tout et n’importe quoi, on s’en sert beaucoup pour le petit déjeuner, les apéros … Voyez que j’en ai BESOIN ! ;-))

La petite dernière qui veut venir chez moi : la planche à découper façon carreau de ciment ! argh !!!!! Pour aller avec mon cahier de recettes home made !

 

  • les carnets : mais pourquoi est-ce que je me dis que j’ai TOUJOURS besoin d’un nouveau carnet ? Oui j’en utilise beaucoup, oui c’est un indispensable pour le blog, les listes en tout genre, les petites phrases notées à tout va, les idées qui fusent la nuit, le jour, les prises de notes lors d’un voyage … oui mais quand même, j’ai au moins 10 carnets d’avance en plus de tout ceux entamés … et pourtant, les carnets ça reste ma passion, mon inspiration. J’adore sentir une couverture neuve, le grain du papier, quand le stylo glisse sur des pages vierges : tout reste possible !

Le petit dernier qui me fait de l’oeil : Un Mr Wonderful, sous forme de carnet de voyage à complèter !

 

Bon, ok et les petites figurines Lego Disney m’ont eue aussi !! argh !!! Je résiste encore super bien aux Tsum Tsum, j’ai été très raisonnable en Sonny Angels (sauf ceux Ladurée ;-)), je n’ai pas encore craqué pour les Funko pop … Je suis forte hein ?? 😉

Et vous quels sont vos péchés mignons ? vos achats addictifs ? vos luttes de raison ? 😉

 

CULTURE, Livres et CD

La sélection de 8 livres romans BD d’une fille de 10 – 11 ans : le choix de la Grande Pourriture pour les enfants ! 2ème partie : les romans

Vous avez aimé la première partie de ma sélection de BD livres pour enfants, alors voici la suite avec des livres qui nécessitent un peu plus de lecture.

C’est parti !

Si vous aimez les séries télé, vous retrouverez dans l’univers des Kinra girls une forme d’amitié et d’enquêtes qui rappellent certains dessins animés.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls

Chaque Kinra Girls a son caractère et ses passions, elles sont toutes différentes car elles viennent chacune d’un coin du monde et parlent des traditions de leur pays.

Chaque petite fille peut se retrouver dans une en particulier.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls (4)

Chaque livre poursuit la grande enquête principale suite à leur rencontre à l’Académie, une école de talents.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls (1)

Il existe également des Hors série qui raconte les vies des cinq filles avant leur rencontre, ainsi que d’autres enquêtes.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls (2)

Petit bonus : le marque-page trop beau inclus dans les livres !

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-kinra-girls (3)

Il existe + d’une quinzaine de titres (je suis loin d’avoir toute la collection 😦 et aussi les poupées .

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre





La Famille trop d’filles est une série de petits romans courts qui permettent à des lectrices débutantes ou qui aiment peu lire, de découvrir les aventures d’une famille composée exclusivement de filles à l’exception d’un garçon.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-famille-trop-filles-susie-morgenstern (2)

Chaque livre désigne un membre de la famille et raconte une de ses aventures.

Les textes sont courts et avec des illustrations sympas.

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-famille-trop-filles-susie-morgenstern (1)

On peut les trouver aux éditions Nathan collection Premiers Romans.

L’auteur Susie Morgenstern a écrit « La Sixième » : un livre que j’ai adoré aussi et que ma mère avait lu à mon âge.

Une valeur sûre !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre



Là on passe clairement à un bon nombre de pages avec les Carnets d’Allie. (chez Hachette)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-carnet-allie.

Une petite fille obligée de déménager dans une nouvelle maison qui ne lui plait pas du tout !

Heureusement elle s’invente des règles folles pour s’aider à surmonter les épreuves !

Elle garde sa bonne humeur et son humour à travers chaque chapitre.

Il existe 6 titres : je suis impatiente de lire la suite de mon 1er volume ! (Maman, tu sais ce qu’il te reste à faire ? Moui, c’est bien !!)

L’auteur Meg Cabot a également écrit « Journal d’une princesse » (plusieurs livres) que j’ai dévoré !

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre





Avec Parents à la carte, fille et garçon seront d’accord pour dire que les parents, c’est vraiment trop nul ! 😉

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-parents-carte

Dans ce livre, l’auteur imagine un monde où chaque enfant pourrait choisir ses parents.

Le héros essaie plusieurs couples en se disant qu’il n’y a pas pire que ses parents.

Mais il n’est pas au bout de ses surprises !

Un livre de 328 pages, mais qui se lit facilement pour peu que l’on se disputent souvent avec ses parents 😉

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-parents-carte-humour

Cliquez sur la photo ci-dessous pour acheter le livre

J’espère que cette sélection vous aidera à choisir des livres avec vos enfants et qu’ils aimeront ceux que je vous ai conseillé !

N’hésitez pas à me dire ce qu’ils en ont pensé !

Cela m’a fait plaisir de vous faire découvrir mes coups de coeur de ces derniers mois.

Signée La Grande Pourriture (pas toujours si pourrie que ça 😉

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-lou-collection-titres

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-emile-margot (3)

selection-livre-bd-enfant-fille-10-11-cm1-cm2-6eme-jeunesse-jeune-litterature-lecture-aventure-journal-intime-enquete-cerise-carnets