HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Pourquoi attendre pour être heureux ? 5 astuces pour être en vacances quand on veut

IMG_3766

Très souvent, le quotidien est lourd à gérer. Jongler avec le boulot, la maison, les enfants, c’est juste épuisant !

On veut tout faire, le faire bien, et en plus avoir encore du temps pour faire encore + d’autres choses de nos listes qui n’en finissent pas.

Oui nous n’avons pas le choix : il faut bien manger (donc faire les courses, la cuisine), il faut bien laver les vêtements, il faut bien s’occuper des enfants, il faut bien aller aux réunions, il faut bien travailler …

Du coup nous attendons tous les vacances comme la délivrance ultime : « vivement les vacances ! »

Sauf que parfois les fameuses vacances n’ont rien de rêves : si on ne part pas en All Inclusive et qu’on fait attention à son budget, il faut toujours faire à manger etc …

Alors on passe le plus gros de son temps à « attendre les vacances », elles arrivent et puis … voilà.

Mais la vie, elle, elle n’attend pas … les semaines, les mois, les années … vous avez remarqué comme elles défilent vite pourtant ces putain d’années !?

Alors j’ai décidé d’arrêter d’attendre les vacances.

Je suis en vacances quand je le décide.

Qui a dit que des vacances ça devait durer une semaine ou dix jours ?

Pourquoi je ne serais pas en vacances un quart d’heure, une demi heure ou une heure ?

Etre en vacances de son quotidien, ou plutôt DANS son quotidien, ça se décide.

Pour cela il faut s’organiser différemment, ou plutôt s’AUTORISER différemment.

  1. Se faire aider, s’entraider, laisser faire

Souvent on veut tout gérer. Seul. Parce que ce sera plus vite fait, mieux fait, parce qu’on sait, nous.

Oui mais alors pourquoi râler de ne pas avoir d’aide ?

Et si on lâchait du lest et que pour une fois, les enfants se mettaient à plier le linge.

(on leur file les serviettes de toilettes et les fringues de sport dans un premier temps, hein ? pas folle non plus)

Oui la pile de draps de bain ne va pas être parfaitement droite ni symétrique, mais on aura 15 minutes avec eux pour faire une partie de Bowling sur la wii !!!! Et hop ! un quart d’heure de vacances au Bowling du Club Famille !

2. Faire ensemble, jouer à faire

Ce 2ème point fait écho au premier, mais pourquoi vouloir faire seul ? alors qu’à 2.3 ou 4 cela va tellement plus vite et cela peut être amusant (pour peu qu’on ne regarde pas les finitions et les détails, surtout si on est atteint du syndrome du perfectionniste 😉

Faire une tarte aux pommes avec le petit dernier : oui ça va nous prendre 3 plombes, mais on en profite pour lui raconter nos souvenirs de cuisine avec notre Mamie, qui faisait de délicieuses tartes aux pommes. Et la fois où on a cramé la tarte et que leur père, qui ne l’était pas encore, l’a quand même mangé pour nous faire plaisir.

Un moment de partage, ce n’est jamais une corvée, alors que devoir faire un dessert pour le repas chez les voisins ou pour le goûter de la kermesse, ça peut l’être.

3. Mettre tout sur pause pendant une heure

Qui n’a jamais apprécié un repas en terrasse même tout simple avec un petit verre, un magazine ?

Est ce qu’on ne se sent pas en vacances si on ferme les yeux, qu’on sent le soleil sur notre peau, qu’on chausse nos lunettes de soleil et qu’on choisit un apéritif estival ?

Je suis tombée il y a peu sur une infographie sur les femmes entrepreneurs / dirigeantes.

Le chiffre qui m’a frappé et dans lequel je me suis malheureusement retrouvé était le suivant : 48% des femmes prennent moins de 30 min pour déjeuner ou pas de pause DU TOUT, tandis que 59% des hommes s’octroient une heure ou plus.

Alors déconnectez tout ! Ne pensez pas à l’après (au boulot qui vous attend, aux enfants à aller chercher, à la voiture à emmener chez le garagiste …). Concentrez vous sur ce moment où vous pouvez lire un article entier sans être interrompu, ou vous pouvez manger une glace sans devoir en faire goûter la moitié à toute votre petite famille.

Décidez que pendant une heure vous êtes en vacances !

Que ce soit pour une pause déjeuner (le plus facile à caser dans l’emploi du temps) ou dans un aprem de RTT ou si vous avez débauché + tôt.

IMG_4165

4. Mettre en place des moments de gratitude (et de recul)

Cela fait maintenant plusieurs années que nous avons mis en place notre moment d’échange en famille où nous nous racontons nos journées dans les grandes lignes en y résumant uniquement les moments préférés / pas préférés.

En énumérant chacun notre tour nos moments préférés et pas-préférés (les contrariétés, les catas à gérer, les conflits …) chaque membre de la famille peut nous aider à prendre du recul (« cette collègue m’a répondu hyper sèchement, ça m’a stressé tout l’aprem » : « beh franchement, papa, c’est pas grave hein ? moi aussi mes copains défois ils me parlent pas gentiment, beh je leur dis que tant pis pour eux s’ils s’énervent »). Les réponses des enfants me surprennent toujours par leur lucidité !

Pour nos moments préférés cela nous oblige à en trouver un (même dans les journées les plus merdiques il y a toujours un instant qui mérite d’être considéré comme bon … au pire, juste ce moment là où on se retrouve à table tous ensemble).

« Le morceau de sucre qui aide la médecine à couler » comme dit mon personnage préféré de tous les temps !

On se rend compte en faisant régulièrement cet exercice que chacun peut aider l’autre à y voir + clair, qu’ainsi on partage au moins les moments les plus importants de la vie de nos enfants, notre conjoint, et surtout qu’on a toujours un bon moment en cherchant bien 😉

Le jeu « j’arrête d’être débordée » est une très grande aide pour démarrer ce schéma.

5. Faites des soirées à thème qui dépaysent

Pas les moyens d’aller au ski ? On peut au moins se faire une raclette (ou des cookies raclette ;-)) et télécharger un feu de cheminée sur la télé.

Pas les sous pour aller sur les îles ? Sortez vos paréos, mettez vous du monoï et faites vous un cocktail coloré.

A vous d’adapter la déco (avec de la récup, des jouets des enfants, en imprimant 2-3 trucs …), la playlist, et les plats …

Les enfants adorent ! Trouvez des amis qui jouent le jeu c’est encore mieux ! Le temps d’un soir on a l’impression d’être parti en vacances !

IMG_4292 IMG_4335

Alors vous partez quand en vacances ?

 

 

 

Publicités

2 thoughts on “Pourquoi attendre pour être heureux ? 5 astuces pour être en vacances quand on veut”

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s