BORDEAUX : Les idées du week-end avec enfants, BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES

Tu sais que tu as grandi à Bordeaux dans les années 80 quand …

  • tu as connu Bordeaux sans Tram et tu as bien galéré pendant les travaux de sa construction quand tu rentrais dans la vie active
  • tu as connu les façades noires et sales du vieux Bordeaux
  • tu as connu l’époque où le parking de la Bourse n’existait pas et tu as vu la place sans la fontaine des 3 grâces pendant les travaux
  • tu as connu l’ouverture et la fermeture du Disney Store et de Marks and Spencer rue porte Dijeau

TDSBordeaux

  • tu as connu la Fnac au centre Saint Christoly et les Nouvelles Galeries de la rue Sainte Catherine
  • tu as connu les voitures dans la rue Sainte Catherine et tu as connu ses pavés qui formaient des mosaïques arrondies
  • tu avais peur quand ta mère allait dans le parking Victor Hugo que ta voiture finisse par dessus la rambarde comme la Jaguar dans le vide 🙂
  • tu as connu les hangars du quai des marques abandonnés et mal famés
  • tu as connu le Conforama sur les quais de Queyries
  • tu as connu le cinéma Le Français avant la fermeture puis sa réouverture
  • tu as connu Bordeaux avec seulement 2 ponts : le pont de pierre et le pont Saint Jean
  • tu as connu la construction du Pont François Mitterand, et d’ailleurs pour toi cela reste le Pont d’Arcins, puis du pont Chaban Delmas
  • tu as connu quand, à la place du miroir d’eau il y avait un parking
  • tu as connu les bus de CGFTE Rouge et blanc ainsi que les tickets de bus papier bleu, rose, jaune
  • tu as connu le bâteau Le Colbert accosté le long des quais
  • tu as été au concert de Noir Désir sur l’esplanade de l’ancienne Gare d’Orléans (1997), tu as vu les Pink Floyd aux Quinconces ou entendu car le son résonnait dans tout Bordeaux (1994)

bertrand-cantat-alors-chanteur-du-groupe-noir-desir-entoure_1825734_800x400sudouest

photo Sud ouest @Philippe Taris

  • tu as vécu la coupe du monde 1998 sur les quais en regardant les matchs retransmis sur écran géant au Mondial Café !

la-foule-sur-le-quais-de-bordeaux-au-mondial-cafe-lors-de_2156532_1200x800

photo sud ouest @Jean-Jacques Saubi

  • tu as connu le Virgin Megastore Place Gambetta, tu montais dans l’ascenseur de verre et tu allais regarder les guitares à l’étage Paul Beuscher

virgin-germainR-yelp

photo Germain R. Yelp

Alors nostalgique ?

Et toi tu as d’autres souvenirs de Bordeaux dans ces années ? des photos à partager de cette époque ?

Laisse un commentaire ou envoie moi un mail pteapotes@free.fr

156 réflexions au sujet de “Tu sais que tu as grandi à Bordeaux dans les années 80 quand …”

  1. La rue saint James était la rue des grossistes … Il y avait un marché cours Victor Hugo : on disait « je vais faire les fossets « . Dès concert avaient lieu au Palais des sport, on allait voir le guignol Guerin , le collège Cheverus : 6ieme 5 ieme rue des ayres (avec la boulangerie Marquet) 4 ieme 3 ieme rue de Cheverus. Il y avait le Resto le « 10 balles » ( francs) place Fernand Lafargue. La marché Victor Hugo était immense et grouillait de monde …

    J'aime

  2. Quans tu as connu les grands cours a sens unique… que tu connaissais mar coeur la ligne 7/8… que ru as connu la gare et les bus a contre sens ( j ai etait heurte par un megabus) que j ai faillit passer en dessous…pas de carrefour begles…que tu as connu la tete dans les nuages ou tu payais le mardi soir un forfait et tu jouais a volonte la bas.. tu as connus aussi la salle de jeu le » SAJA » il y avait aussi un mini bowling a l interieur et enormement fe flipper j adorer pas compris pourquoi ca avait ferme surtout que pendant plusieur annees les jeux etaient restes a l interieur jus qu a qu il le demolisse juste a cote de l europe-car… tu as connus les debut de julien coyebet et berbard montiel a wit fm…It fm qui etait situe a meriadeck …que tu es nee la meme annee qu auchan meriadeck ( octobre 80) u as connu les moments forts du macumba que julien courbet etait actionbaire de la dite boite tenu par Somariba( colkectif metisse now). La victoire et de l enorme rond point et du terre plein qui te permettais de traverser san s te faire ecraser…pour choper le 7/8 ..les cabines telephoniques a pieces remplaces par des cabines a cartes quz tu colkectionner..

    J'aime

  3. Outre les grands classiques, comme le Giga bus 7/8, le Colbert, apparemment j’ai été le seul à avoir été marqué par ce TAG tout en haut du Pont d’Aquitaine, dans mon souvenir un oeil, et cette question récurrente : comment est-il monté tout la haut pour dessiner ça ?
    D’ailleurs je ne trouve aucune photo de cette « oeuvre.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui , je me souviens aussi de l oeil entre les pylones du pont d Aquitaine. A chaque fois je me posais la meme question en passant.Mais comment ont ils fait ?
      Il etait cote rive droite il me semble.

      J'aime

  4. Tu sais que t’as grandi à Bordeaux dans les années 80 quand… Eh ben quand t’as grandi à Bordeaux dans les années 80 pardi … et pour info , dans les années 80 y avait pas deux ponts , mais trois … et le pont d’Aquitaine alors ? Y en a pas un qui a remarqué l’erreur … mort de rire. Et le Colbert c’était plus tard il me semble mais je suis pas certain.

    J'aime

  5. Les Dames de France… C’était le nom des Galeries Lafayette d’aujourd’hui. Ma maman travaillait au rayon librairie… Et une collègue devenue amie vendait des disques au 2eoz ou 3ème étage.
    Moi, j’avais des tickets de bus verts ; j’étais gamine et c’était un tarif réduit. Je prenais le 7/8 place Paul Doumer quand je quittais l’école des frères, l’école Saint-Louis-Saijte-Thérèse située sur la place. Avec la grande foraine au milieu. Et les gars qui jouaient aux boules. Plus tard, bien plus tard, ils ont rasé notre école. Pour faire passer le tram en plein sur la place. Ça m’a fait un coup dans le ventre. Depuis, j’évite d’y passer. Les écoles, c’est sacré.

    J'aime

  6. les abattoirs, les garages/stations-service devant, les bus avec les bouteilles de gaz sur le toit, les morutiers dans le bassin de Bacalan, les sécheries de morue à Bègles, les 4 pavillons sans centre commercial, …

    J'aime

  7. le cinéma gaumont à gambetta devenu l’auditorium.
    la boîte le colony devenu l’ugc.
    les quais de paludate avec le lolla paluzza où sont passés les urban species et où je dansais au dessus de l’immense salle.
    le 4 sans,le jet set,le chat bleu et le nouveau chat bleu…
    les tribal Jam qui « démaraient le show »
    courir sur les quais et être seule(ça faisait même un peu flipper)

    Aimé par 1 personne

  8. Il y a aussi le Gaumont avant qu’il ne sois a Talence, les concerts gratuits a la Victoire, les bouchons monstres sur les quais entre 17h et 19h.
    Il fallait deux heures pour faire Le lac a Talence le Mercredi quand je rentrais du centre équestre.
    Le grand hôtel de Bordeaux presque a l’abandon.

    J'aime

  9. Bonjour
    A cette époque on faisait des photos en argentique notamment celle que vous avez publiée de Noir Désir …. dont je suis l’auteur ce qui n’a pas changé en revanche c’est la législation sur le droit d’auteur…. Signer Sud Ouest ne suffit c’est surtout le nom de l’auteur qui est obligatoire( (art. L. 112-2 2° du CPI) Donc photo Philippe Taris et je ne vous parle pas du coût de la photo car Sud Ouest a des photographes salariés donc payés et ce n’est pas pour distribuer gratuitement les photos a gauche et à droite…. que vous avez donc reproduite sans autorisation.
    Merci d’apporter les corrections.
    Cordialement
    Philippe Taris
    Journaliste
    p.taris@sudouest.fr

    J'aime

    1. Toutes mes excuses : j’ai essayé de retrouver la source et j’ai cité Sud-Ouest, mais effectivement je reconnais mon erreur. Je vais rectifier de ce pas. Je suis la première à défendre le droit d’auteur. Souhaitez-vous que je la retire de mon article ?

      J'aime

  10. -Les quais avec jusqu’ a 2×5 voies devant la place de la Bourse qui était un parking de surface. Des clochards faisaient signes pour nous indiquer une place contre une piece.
    -Les quais des Chartrons avec tous ses bars a hotesses.
    -Les Cours avec 3 ou 4 voies a sens uniques.
    -Les soirées techno au Chat Bleu a fumer et digérer notre vodka assis sur le rebord du quai abandonné.
    -Les petits matins embrumés et glauques au Rodes .
    -Les rencards avec les potes a la fermeture du Virgin a minuit le samedi.
    -Le travelo qui engueulai le chauffeur du 7/8 qui n’ arrivait pas a dégager son bus a double soufflet cours de la Marne en travaux. Tous le bus était plié de rire !
    -Le terrain vague pourri dans un coin de la Place Camille Jullian avant la construction de la résidence actuelle.
    -Les bars et boites gays ou on trainait parfois passer de super soirée; le BHV , le TH , le Seven , le IN & OUT
    -Le Cesar sur les quais et ses statues romaines !
    -A 19h les voitures commençaient a se garer rue st Catherine et rue Porte Dijeaux parmi la foule des pietons.
    -La gare de bus CITRAM dan la petite rue Lafaurie de Monbadon …On se demandai comment pouvaient passer les bus !
    -La petite boulangerie rue du Mirail qui vendaient des croissants et chocolatines énormes
    -Le Burger King et ses whopper de la Victoire devenu apres un Pizza Hut.
    -le Quick du Cours de l’ Intendance avec sa salle déprimante en sous sol
    -Des sacs poubelles partout , tous les murs étaient noir de crasse.
    -Le croiseur Colbert : Des que je le voyait ,je savais que je devais tourner vers le cours de la Martinique pour rentrer chez moi. Le jour ou il l’ont enlevé…Bah je suis allé tout droit !
    -La rive droite en face : des friches , des ruines , Conforama , la gare d’ Orleans abandonnée avant d’ etre un Megarama… Beyrouth !
    Etc….

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le Quick du cours de l’intendance je peux confirmer.Je travaillé dans ce fast-food dans les années 80.C’est vrai que le sous-sol mal éclairé c’était plutot craignos!

      J'aime

  11. -Les quais avec jusqu’ a 2×5 voies devant la place de la Bourse qui était un parking de surface. Des clochards faisaient signes pour nous indiquer une place contre une piece.
    -Les quais des Chartrons avec tous ses bars a hotesses.
    -Les Cours avec 3 ou 4 voies a sens uniques.
    -Les soirées techno au Chat Bleu a fumer et digérer notre vodka assis sur le rebord du quai abandonné.
    -Les petits matins embrumés et glauques au Rodes .
    -Les rencards avec les potes a la fermeture du Virgin a minuit le samedi.
    -Le travelo qui engueulai le chauffeur du 7/8 qui n’ arrivait pas a dégager son bus a double soufflet cours de la Marne en travaux.
    -Le terrain vague pourri dans un coin de la Place Camille Jullian avant la construction de la résidence actuelle.
    -Les bars et boites gays ou on trainaient parfois passer de super soirée; le BHV , le TH , le Seven , le IN & OUT
    -Le Cesar sur les quais et ses statues romaines !
    -A 19h les voitures commençaient a se garer rue st Catherine et rue Porte Dijeaux parmi la foule des pietons.
    -La gare de bus CITRAM dan la petite rue Lafaurie de Monbadon …On se demandai comment pouvaient passer les bus !
    -La petite boulangerie rue du Mirail qui vendaient des croissants et chocolatines énormes
    -Le Burger King de la victoire devenu apres Pizza Hut
    -le Quick du Cours de l’ Intendance avec sa salle sinistre en sous sol
    -Des sacs poubelles partout , tous les murs étaient noir de crasse.
    -Le croiseur Colbert : Des que je le voyait ,je savais que je devais tourner vers le cours de la Martinique pour rentrer chez moi. Le jour ou il l’ont enlevé…Bah je suis allé tout droit !
    -La rive droite en face , des friches , des ruines , Conforama …Beyrouth !
    Etc….

    J'aime

  12. Et l’orient express et les défilés de mode au salon jaune, perf, chat bleu à l’arrache…Bx fourmillait de créativité et de créateurs avec Dany de « Des habits et moi »…

    J'aime

  13. Tout est dit ou presque (l’étape du Paris Dakar sur les quinconces c’était bon aussi et ils allaient vraiment à Dakar !)- Moi je veux juste dire que c’est trop bon de pouvoir lire ses propres souvenirs dans vos messages – j’avais 20 ans en 82

    J'aime

  14. Les bus BR pour bruges et SM … Le pic pain avant le deuxième quick de bordeaux lac, le burger King a la victoire… Quand chez Ali un restaurant de couscous ou tu mangeait sur des coussins existait…

    J'aime

  15. J allais au Jimmy voir de super concerts pas chère. J ai vu Slade, Status Quo, Ash Ra Temple a l’Alhambra…je prenais les cars Pelon place de la Bourse pour aller à Parempuyre!!! J achetais mes disques chez Arias ou chez Reporter photo pour les imports….

    J'aime

  16. Tout le monde a oublié le 7/8?!!!
    Et sinon le combo lune dans le caniveau, temps des surins, p’tit déj n’était pas mal non plus. Par contre le nautilus et le colbert c’était bien après les 80’s…

    J'aime

  17. … quand tu as connu la place Camille Jullian (quartier ST Pierre) sans terrasse de café mais encombrée de voitures stationnées et que les vestiges de l’église Saint Siméon n’abritait pas encore l’Utopia mais un parking privé où on te garait ta voiture …

    J'aime

  18. Les doubles bus c’était des « mega bus' », ils s’en souviennent encore à la Cub.
    Il y avait aussi les tickets de bus verts non ? C’était des carnets en accordéon il ne fallait pas perdre le talon.
    Il y avait le G, le F et le U qui roulaient à toute berzingue cours de l’Argonne et allaient plus ou moins tous jusqu’à la fac.
    On prenait le 19, le 20 ou le 21 pour rentrer de Pey Berland chez nous cours de l’Argonne…
    On avait trop peur de traverser ou de se faire écraser par un bus à la Victoire
    Il y avait 2 parkings minus à Pey Berland ou les gens attendaient toujours en double file.
    On remontait les cours Clemenceau et intendance en voiture pour voir les decos de Noel et on ralentissait devant la vitrine de Jouet club rue Vital Carle.
    Il y avait même un cinéma à chaque barrière sur les boulevards : nous allions au Saint Genès il n’y avait qu’une salle.
    Le cinéma le français était super glauqui à la fin et les gens fumaient dans les salles.
    Il y avait des photos des films aux guichets a l’entrée. Le nec plus ultra c’était le Gaumont cours Clemenceau à la place de l’actuel auditorium.

    J'aime

    1. Yes, je trouvais bizarre que personne n’en parle ! J’allais acheter mes cheeses au nouveau Mac-Do rue Ste Cath et mes frites au Free Time pas loin car elles étaient bien meilleures !

      J'aime

  19. L’époque ou les bus CGFTE avaient leurs terminus successivement place du palais puis quai Richelieu et que les mêmes bus sont passé de simple à double « accordéon »

    J'aime

  20. La place de la bourse était un parking, la cimenterie du parc des sport saint michel, le hangar 5 avec sa boite de nuit , la place peu brelan ouverte aux voitures qui en faisait tous le tour… un parking a la place de l’esplnade des droits de l’homme…

    J'aime

  21. Et le Taco King et le Taco Queen pour les jeux vidéos d’arcade? 🙂
    Que de souvenirs en effet.
    Je me rappelle aussi du bus 94 à Tourny pour rentrer sur Blanquefort.

    J'aime

  22. on faisait des concentration moto place de la victoire qui était a l’époque qu’un grand rond point, et on manger un hamburger au transat, et a ce propos il n’y avait qu’un seul Mac Do, rue ste Chaterine, et on faisait la fete au capu ( ça pue ) a la lune dans le caniveau, avant de terminer au Rodez a 6h du mat, ou les fetards se mélanger au poissonnier et autres maraichers…

    J'aime

  23. Les filles faisaient leurs achats chez Jenny-Fair.
    On achetait ses pâtisseries chez Darricau et chez chocolats chez Antoine.
    On sirotait son café sur la terrasse du Régent place Gambetta.
    Les Grands-Hommes étaient un marché avec des tentures rouges.
    La circulation sur le Cours Xavier Arnozan était du côté gauche.
    Il n’y avait pas la statue des Girondins sur les Quinconces…

    Aimé par 1 personne

  24. Il y avait un terminus de bus à Jean Jaurès et au bout de cours Alsace Lorraine. On pouvait circuler tout autour de la cathédrale et sur le cours de l’intendance c’était l’anarchie totale niveau stationnement. Avec en bas Hebdo Gironde, journal de petites annonces…

    J'aime

  25. T’as grandi à Bordeaux dans les années 80 si t’as connu les rassemblements de motos à la victoire le vendredi soir, si t’as connu la gare départs et la gare arrivée, si t’as connu les cinémas Galia et ABC rue Ste Cath, le Gaumont, l’Ariel et le Français près de Gambetta, si t’as connu Les Nouvelles Galeries, les Dames de France, le Printemps, Dewachter et Grand-Quartier … Et bien que je n’avais pas encore l’age de les fréquenter, dans les années 80 les demoiselles de petite vertu arpentaient les trottoirs du bas de la rue Ste Cath (entre Victor Hugo et la Victoire), et ceux du cours Pasteur. Les plus jeunes et belles étaient autour du Marché des Grands Hommes, les moins avenantes rue St Rémi puis rue du Pont de la Mousque … Je pourrais passer des heures à décrire Bordeaux dans mes années adolescentes …

    J'aime

  26. Vous avez oublié les bus rouges et blancs de La CGFTE double accordéons !!! Avec leurs poignées triangulaires… Et leurs tickets rectangulaires qui changeaient de couleur suivant la période… !! Le gaumont cours clemenceau !

    Aimé par 1 personne

  27. Je me souviens… De DMA2, de la Vie Au Grand Hertz, du Babylone, du Performance, du Chat Bleu d’avant les quais, du Jimmy, du Faucon Maltais, de Barbey avant sa rénovation, de la salle du Grand parc, des cinémas Concorde (au moins du Concorde 3, rue Ste Catherine), du bar chez maman en bas de la rue Duffour-Dubergier, et du Café Cito quand c’était encore un bar tabac… Je me fais vieille…

    Aimé par 1 personne

    1. Et l’orient express et les défilés de mode au salon jaune, perf, chat bleu à l’arrache…Bx fourmillait de créativité et de créateurs avec Dany de « Des habits et moi »…

      J'aime

  28. Tu sais que tu as grandi à Bordeaux dans les années… Même avant… Quand tu roulais dans Sainte-Cath’ le long des Dames de France et des Nouvelles Galeries, quand tu lisais des BD en écoutant un disque chez Bulles place du Parlement, quand tu buvais ta mousse au sous-sol du Siegfried, quand tu achetais des fringues indiennes à la Chouette, quand tu flânais à Gambett’ face au Printemps, quand tu jouais au Mah-Jong aux Ramparts, quand tu allais voir les toiles de Philippe Simon aux Bahutiers en écoutant Klaus Schulze, quand Mériadeck n’était encore que le quartier des gens de peu et des « Gueilles-Ferrailles » hurlés place Puy Paulin, quand tu te rendais à un concert à l’Alhambra ou pour une toile à l’Olympia, quand tu descendais l’intendance devant la Belle Jardinière, quand tu faisais le tour des Grands-Hommes aux bâches bleues, quand tu descendais la longue pente du Pont d’Aquitaine avec son large virage sur la gauche vers le toboggan de Bacalan, quand…

    J'aime

  29. J’ai connu les vieux hangars avec le cabaret le César près des Quinconces, j’y ai fait mon stage de 3ème.
    J’ai connu Bordeaux avec seulement 3 ponts souviens toi avant il n’y avait pas le pont François Mitterrand !
    Le Pont d’aquitaine à 5 voies sans séparateur central avec les croix rouges et les ronds verts (je crois) pour dire si on pouvait circuler ou non.
    J’ai connu le Rétro certainement la seule boite de la rive droite place Stalingrad.
    J’ai connu le cours de l’Intendance en voiture (j’y ai croiser Zidane, Dugarry et Lizarazu en me disant « tiens ils me disent quelque chose ces gars et j’ai tracé mon chemin:-/ )
    On devait traverser le pont pour aller au ciné on n’avait rien sur la rive droite.
    Pour le bowling fallait aller jusque Mérignac ou à Mériadeck.
    Avant le tramway on entrait dans Bordeaux par le cours Victor Hugo en sens unique et on repartait par le cours Alsace Lorraine. Dansce dernier il y avait d’ailleurs un magasin où on achetais des cassettes vidéos 😉
    Bon j’arrête là ça me fais trop mal.

    Aimé par 1 personne

  30. j’ai connu le temps où Rives d’Arcins n’existait pas. pas de CGR. Rien de rien. un lac et des moutons!
    La construction pharaonique de son parking (le plus grand d’europe lors de sa construction il me semble).
    Et en ville comme c’était pas piéton à l’époque, y avait tous les 1er dimanche du mois (il me semble) la circulation coupée pour laisser place aux piétons et autres rollers.
    J’ai aussi connu les manifs d’étudiants/lycéens .
    Et les poneys à Robert Piqué

    J'aime

  31. Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu as connu la place de la victoire sans la tortue ou autres « art moderne » .. l’entrée du parking de la place de la victoire qui était cours pasteur ( sans tram et à double sens ^^ )
    Les abattoirs qui marchaient à plein régime.. tous les resto en face qui se gargarisaient de se servir aux abattoirs en direct.. Brienne , qui était 5 fois plus petit que maintenant..
    Le magasin  » Printemps » à Gambetta, avant même Virgin..
    Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu accédais aux boulevards , la nuit, en espérant que tu ne croises pas des mecs qui jouaient à la roulette Bordelaise.. ( et oui, pas de flash vitesse et feux à cette période ^^ )
    Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu as participé aux toutes premières soirée Halloween à Bordeaux, organisé par le lycée international F. Magendie ..
    Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu allais au centre de tri de bordeaux, à même les boulevards, pour aller téléphoner dans les cabines ^^
    Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu as vécu la toute 1ere fête du cinéma à L’Ariel ou au Français, en payant 1 Franc la place de ciné ! l’année suivant à 5 francs..^^ )
    Tu sais que tu as grandi à Bordeaux à cette époque , quand tu plaignais les gens qui habitaient cenon, lormont, bassens, carbon blanc ou autre, car il n’y avait rien de rien la bas.. c’était trop loin !!
    Bon jarrette là.. je pourrais tenir des heures !!

    J'aime

    1. j’adoooooore ! Merci Guillaume !!!! extraordinaire !! Oui la fête du cinéma : c’était mémorable ! on se refilait nos passeports 😉
      Depuis Cenon on mettait une heure en bus pour traverser l’avenue thiers !! Tous ces arrêts !!!! 😉

      J'aime

      1. Rolala oui !! Le coup des Passeports !! J’avais zappé ça !!
        Remarque à l’époque, il n’y avait pas de cameras de partout , donc on pouvait rentrer par les sorties des cinéma , sans payer !! mouahaha
        Les seuls souvenirs des trajets en bus dans ce coin étaient tout simples.. quand j’arrivais au rond point  » RICARD ».. j’étais allé trop loin mdrr

        J'aime

    2. meriadec remplie de clodo et de squatters, le tubes club sur les boulevards vers le stade et le twenty sur les quais rive droite.
      Le jour et nuit 24/24 et 7/7 devant la gare qui meme avec la zone qui trainait etait plus sympa la nuit que maintenant.
      Des petits bistrots partout maintenant faut faire 2 bornes a pied pour boire un café.
      Les temps changent mon pauvre monsieur

      J'aime

  32. le cours de l’intendance était ouvert aux véhicules et Clémenceau en sens unique, l’ouverture du Grand Pont (le pont d’Aquitaine) fut un évènement, le premier magasin « Carrefour » s’ouvrait à Mérignac, pas de manège sur les allées de Tourny, il y avait l’Ariel et le Gaumont comme principaux cinémas à Bordeaux etc … etc …

    J'aime

      1. On pouvait aussi sortir au chat bleu au nautylus et pour les 1 ers adeptes du son electro le Space opéra… On finissait toujours à 6 h au capu pour une bonne entrecôte frite 😉

        J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.