HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Dis, te souviens-tu ? (lettre à ma fille pour ses 11 ans)

Dis, te souviens-tu de ta joue rose contre mon sein, les lèvres ourlées, la goutte de lait sucré qui roule le long de ton menton grassouillet, ta respiration bien heureuse de l’enfant repue après la tétée à volonté ?

Dis, te souviens-tu de tes premiers pas ce matin-là dans le couloir de notre petit appartement où la déco hésitée entre Disney et Ikéa, ton père et moi deux gamins mal dégrossis béats d’admiration devant un petit bout de fille titubant les bras lancés vers nous le sourire fier et peureux à la fois ?

Dis, te souviens-tu de ces matins pleins de câlins sans horaires et de ces nuits de pleurs que seuls nos bras pouvaient calmer ? Malgré nos cernes et notre manque de sommeil nous ne nous sommes jamais lassés de tes yeux brillants de larmes qui devenaient rieurs au creux de notre lit devenu celui d’une famille.

Dis, te souviens-tu des premières frayeurs en haut d’un toboggan quand mon cœur de maman s’arrêtait de battre et ne reprenait son rythme normal que quelques heures après t’avoir rassuré malgré moi « vas y c’est rigolo » alors que tu étais pétrifiée et moi aussi ?

Dis, te souviens-tu de nos virées en poussette pendant que ton père avait repris le chemin du travail ? Nos heures en plein air pour arpenter les parcs, découvrir le soleil d’été à l’ombre des arbres, te faire sentir les feuilles d’automne crisser sous tes premières chaussures de marche, t’apprendre à cueillir des fleurs à la tige bien trop courtes et en faire des bouquets miniatures pour la table de nos têtes à tête du midi ?

Dis, te souviens-tu qu’aujourd’hui tu as 11 ans et que pourtant chaque parcelle de ma peau se rappelle de toi si petite, mon bébé ?

Dis, te souviendras-tu qu’aujourd’hui tu deviens une jeune fille pour ta première année au collège, ton sac à dos bien trop lourd, tes chaussures avec beaucoup trop de paillettes et cœur pour les grandes de ton âge, et ton caractère au mille couleurs arc-en-ciel comme ton rire et tes yeux pétillants qui me disent « bonne journée maman » avant de partir vers ton chemin de plus en plus indépendant.

10501949_933712953333805_2925722809142602154_n

BORDEAUX : Les idées du week-end avec enfants, BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX EN FAMILLE, BORDEAUX ENTRE COPINES

Tu sais que tu as grandi à Bordeaux dans les années 80 quand …

  • tu as connu Bordeaux sans Tram et tu as bien galéré pendant les travaux de sa construction quand tu rentrais dans la vie active
  • tu as connu les façades noires et sales du vieux Bordeaux
  • tu as connu l’époque où le parking de la Bourse n’existait pas et tu as vu la place sans la fontaine des 3 grâces pendant les travaux
  • tu as connu l’ouverture et la fermeture du Disney Store et de Marks and Spencer rue porte Dijeau

TDSBordeaux

  • tu as connu la Fnac au centre Saint Christoly et les Nouvelles Galeries de la rue Sainte Catherine
  • tu as connu les voitures dans la rue Sainte Catherine et tu as connu ses pavés qui formaient des mosaïques arrondies
  • tu avais peur quand ta mère allait dans le parking Victor Hugo que ta voiture finisse par dessus la rambarde comme la Jaguar dans le vide 🙂
  • tu as connu les hangars du quai des marques abandonnés et mal famés
  • tu as connu le Conforama sur les quais de Queyries
  • tu as connu le cinéma Le Français avant la fermeture puis sa réouverture
  • tu as connu Bordeaux avec seulement 2 ponts : le pont de pierre et le pont Saint Jean
  • tu as connu la construction du Pont François Mitterand, et d’ailleurs pour toi cela reste le Pont d’Arcins, puis du pont Chaban Delmas
  • tu as connu quand, à la place du miroir d’eau il y avait un parking
  • tu as connu les bus de CGFTE Rouge et blanc ainsi que les tickets de bus papier bleu, rose, jaune
  • tu as connu le bâteau Le Colbert accosté le long des quais
  • tu as été au concert de Noir Désir sur l’esplanade de l’ancienne Gare d’Orléans (1997), tu as vu les Pink Floyd aux Quinconces ou entendu car le son résonnait dans tout Bordeaux (1994)

bertrand-cantat-alors-chanteur-du-groupe-noir-desir-entoure_1825734_800x400sudouest

photo Sud ouest @Philippe Taris

  • tu as vécu la coupe du monde 1998 sur les quais en regardant les matchs retransmis sur écran géant au Mondial Café !

la-foule-sur-le-quais-de-bordeaux-au-mondial-cafe-lors-de_2156532_1200x800

photo sud ouest @Jean-Jacques Saubi

  • tu as connu le Virgin Megastore Place Gambetta, tu montais dans l’ascenseur de verre et tu allais regarder les guitares à l’étage Paul Beuscher

virgin-germainR-yelp

photo Germain R. Yelp

Alors nostalgique ?

Et toi tu as d’autres souvenirs de Bordeaux dans ces années ? des photos à partager de cette époque ?

Laisse un commentaire ou envoie moi un mail pteapotes@free.fr

LES ACTIVITES KIDS

Mako moulage : le jeu créatif de notre enfance !

Tu te souviens de Mako Moulages ? Mais si ! Rappelle toi les moules en silicone qu’il fallait remplir de plâtre et ensuite peindre ?

Eh bien, ils reviennent depuis quelques années pour que nos enfants puissent eux aussi créer leurs personnages en plâtre !

Moi je me rappelle j’en avais un de Disney : je crois qu’il y avait Mickey et Donald … et je crois aussi que j’en avais fait tout un régiment pour chaque membre de la famille 😉

Cette année nous avons eu la chance de recevoir un coffret Mako Moulages à la maison : la crèche de noël ! (mais il existe de nombreux modèles dont les dinosaures, les schtroumpfs pirate, ou les chevaux …)

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee

Je ne suis pas croyante mais ma fille adore les crèches ! Alors j’ai trouvé que la faire elle même avec son frère c’était plutôt sympa.

Sur le principe, Mako moulages n’a pas changé. Il y a toujours les croisillons qui maintiennent le moule, toujours le plâtre et la peinture fournis.

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (3)

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (4)

Bref un kit complet prêt à l’emploi : j’adore !

J’aime le rendu du plâtre : j’ai souhaité laisser celle-ci toute blanche pour un côté minimaliste et épurée …

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (1)

C’était la première fois que j’en refaisais avec les enfants. Nous avons eu quelques petites bulles d’air … mais à la seconde tournée c’était nickel !

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (5)

Les enfants ont créé la leur, et l’ont peinte … mais bien sur, ils l’ont offerte et je n’ai pas pris de photo du résultat 😦 Mais je peux t’assurer qu’elle était très réussie et que j’ai bien envie qu’ils m’en refassent une pour l’année prochaine !

On peut acheter des recharges de plâtre (ou le remplacer par d’autres plâtres vendus en magasins de loisirs créatifs ).

Le tout made in France pour partager la nostalgie de notre enfance avec nos bambins.

Je crois que Mako moulages a encore de belles années devant lui !

Retrouvez tous les modèles sur le site Mako Moulages

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (2)

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (6)

mako-moulage-activité-loisirs-creatifs-enfant-platre-enfance-nostalgie-jeu-jouet-cadeau-noel-creche-personnage-peinture-decouverte-avent-anniversaire-idee (8)

Pour acheter sur Amazon, cliquez sur les photos ci-dessous :





 

HUMEURS HUMOUR

Les premiers mots

Lorsqu’un enfant dit son premier mot, on est ému, heureux, fier.
Mais on sait qu’il reste encore tellement d’étapes avant les premières phrases.

Aujourd’hui mon bébé, mon deuxième, mon dernier, dit ses premiers mots, pour la seconde fois, à 6 ans. Ses premiers mots … déchiffrés, lus.

C’est à la fois beau et triste. Cette magie des premières fois.

On sait que c’est un moment unique, suspendu dans le temps. On se sent tellement privilégié de vivre cet instant. Les premiers pas, les premiers « papa », les premières syllabes hésitantes, balbutiantes … mais aussi les premiers mots lus, saccadés, mâchés et recrachés.

Cette joie palpable de l’enfant pour qui un nouveau monde s’ouvre.
Les lettres s’assemblent pour faire des mots, des phrases et lui raconter une histoire.
Quelle fierté de voir cette bouche si petite, qui hier encore têtait mon sein, articuler les consonnes et les voyelles, sourire en comprenant ce qu’il vient de lire.
Les sourcils froncés, tellement concentré, il s’applique à reconnaître chaque consonne et voyelle. Soudain il me parait si grand.

Oui ça y est, il lit. C’était la première fois, les premiers pas.

Les autres fois ne seront que répétition et perfectionnement, il y aura de moins en moins d’entrainement. Cela deviendra l’habitude, le naturel.

Il n’y aura plus de magie dans le fait de savoir lire, ce sera normal, banal.

C’est en ça que les premières fois sont tellement belles et tristes.