DECO, DETENTE, LA PAUSE FEMININE

Mon art du Hygge : Bougie, plaid, livres, thé et box

Voilà plusieurs mois que l’on découvre le Hygge, un mode vie arrivé tout droit du Danemark, là où malgré un hiver rude, les gens gardent le sourire !

Ils n’ont rien inventé, mais grâce à eux, j’ai trouvé le mot qui résume ce que je m’évertue à vivre régulièrement dans mon quotidien, et depuis très longtemps.

Déjà ado, j’aimais me blottir au fond du gros fauteuil avec un bouquin, une tasse de chocolat chaud sur la table basse, pendant que mon frère regardait un dessin animé et que ma mère tricotait. Jeune adulte, je pouvais passer des heures à découvrir les loisirs créatifs (le scrapbooking a été une de mes passions 🙂 ). Puis avec les enfants, j’ai toujours adoré prendre le temps de faire un gâteau, le décorer, puis faire une jolie table même juste pour le goûter …

Sans le savoir, je dois être danoise 😉 ou tout simplement j’étais Hygge depuis toujours !

Du coup, je me retrouve complètement dans cette façon de ralentir et savourer un moment simple dans son cocon tout en prenant du temps pour soi ou en partageant quelques instants du quotidien et en les embellissant et les appréciant.

J’ai lu plusieurs ouvrages sur le sujet :

« Le bien-être à la danoise » pose les bases tout en expliquant vraiment comment selon se passe au Danemark. Ainsi on découvre comment ils appliquent cette façon de vivre et ce qui en découle.

Mon cahier Hygge ressemble plutôt à un « magazine » doublé d’un carnet pratique. Il est très agréable à lire et donne envie de prendre du temps pour soi. C’est une lecture Feel good qui nous stoppe dans notre course contre le temps. De manière générale ces « cahiers » de chez Solar sont très bien faits et permettent de s’y référer quand on le veut ( j’ai celui sur le running et le pilates)

Hygge l’art de vivre à la scandinave a misé sur des photos, des ambiances. C’est un livre qui détend et apaise rien qu’en feuilletant ces illustrations.

Pour ne pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai pris un abonnement à la Hygge box.

Je voulais offrir une box à une amie, et m’en offrir une également. Je suis donc partie sur 2 mois.

Le premier mois, Février, je l’ai reçu juste à temps pour la donner à cette amie.

On était sur la thématique de la table de chevet et de la chambre cocon.

A l’intérieur, 3 objets pour créer une ambiance hygge dans sa chambre à coucher : une guirlande lumineuse Villa Collection, un vide poche en forme de cactus Sass and Belle et un réveil à l’imprimé bois chaleureux Cloudnola.

Positif : Le contenu est conforme au thème, les produits correspondent à la valeur de la box et sont jolis.

Négatif : pour moi le hygge est aussi signe de matière agréable, et durable, j’ai donc trouvé que le réveil « plastique » à piles, ainsi que la guirlande à piles faisaient un peu « cheap » malgré leur esthétisme. On peut y trouver des avantages car les objets à piles sont plus facilement déplaçables et peuvent se mettre n’importe où. Mon côté minimaliste et « durable » prend le dessus quand même. (Vous me direz quand on est minimaliste on ne s’abonne pas à une box : vous n’avez pas tort, j’ai arrêté depuis longtemps la thé box et my little box pour ces raisons d’ailleurs alors que je les aimais ). Mais là c’était une petite rechute 😉

Le deuxième mois, Mars, c’était le thème du matin et de son petit-déjeuner !

J’y ai trouvé un bol et sa cuillère assortie, un aimant en forme de coeur, 1 jus de pomme, 2 mini pots de confiture, et 3 sachets de granola La mère mimosa pour une personne.

Positif : Le contenu correspond au thème. Du comestible donc pas d’objets qui prennent de la place, de l’utile plutôt que de la déco. Le bol et sa cuillère sont magnifiques !

Négatif : un peu sur ma « faim » niveau contenu. J’aurais bien vu quelques sachets de thé, histoire de bien compléter le breakfast.

Les box coûtent 24.90 euros par mois (28.80 euros avec les frais de port), résiliable à tout moment. Bref un cadeau à s’offrir 🙂

Si vous souhaitez avoir 5 euros de réduction, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec votre mail pour que je vous parraine.

Pour ma part, peut-être reprendrais-je un abonnement à l’automne ? Bon, mon anniversaire est début mai, donc on ne sait jamais , je peux craquer avant 😉

Voilà donc ce long article sur le Hygge et moi : alors vous aussi, vous étiez Hygge sans le savoir ?

Publicités
HUMEURS HUMOUR

A tous les rescapés

« Moi je vais continuer ma vie, comme d’habitude, je ne les laisserai pas gagner, je n’ai pas peur »

J’aimerais que cette phrase vienne de moi. J’aimerais pouvoir prononcer ces mots.

Mais moi j’ai peur. Est-ce que ce sentiment se maitrise ? Est ce qu’on peut DECIDER de ne pas avoir peur ?

Je fais partie de ce genre de rescapés de la vie, qui n’a pas connu d’attentats, mais qui connait la violence humaine, qui connait la sensation d’un flingue sur sa tempe.

Je connais le bruit assourdissant du silence quand ta vie est en suspend.

Je connais l’accélération d’un pouls face à un homme cagoulé qui te pointe avec son arme.

Je connais ce flot de sang que tu sens circuler dans ton bras, et qui fait que tu te sens en vie et pourtant presque parti.

Je connais cet étouffement dans la gorge, des cris qui remplissent ta tête alors que tu ne respires même plus, que tu es en apnée face à 2 hommes en noir et armés.

Ne me dis pas de ne pas avoir peur quand je sais ce l’on ressent quand on a l’impression qu’on va mourir, quand on se dit qu’on ne reverra plus son frère ou son mari, quand on voit des images devant ses yeux et que l’on n’a juste envie de les fermer pour s’échapper de la réalité.

Ne me dis pas que je dois rester debout et ne pas les laisser gagner, quand je sais ce que c’est que, les premiers temps après, vivre au quotidien sur le qui-vive d’un nouveau danger, trembler quand un homme recherche ses clefs et tâte ses poches (va-t-il sortir un flingue ?), transpirer en repérant les issues de secours chaque fois que tu vas à la caisse d’un magasin et ne JAMAIS mettre le frein sur la poussette de ton bébé pour pouvoir partir en courant, éclater en sanglots quand un gamin de 4 ans te fait peur avec un masque de Spiderman sur la tête ou quelqu’un qui n’a pas quitté son casque de moto …

Oui la peur s’en va, on finit par vivre normalement … on oublie même … presque … mais ton corps se rappelle parfaitement des sons et des odeurs, ta peau n’oublie jamais le bout d’une arme, tes yeux ne se remettent jamais d’un homme cagoulé qui te veut du mal.

Dis moi juste que ça ira mieux, et que la vie reprendra son cours.

Dis moi que j’ai déjà connu ça et que cela m’a rendue plus forte, plus folle et plus vivante.

On retourne en ville, dans les cinémas, au spectacle … bien sur, je retourne dans les écoles, les médiathèques, les salles …

Le spectacle continue, quoi qu’il arrive. The Show must go on, n’est pas qu’une chanson de Queen, c’est une vérité.

Mais laisse chacun choisir son chemin pour accepter que nos vies ne sont déjà plus les mêmes quoique tu en dises, quoique tu en penses.

Car certains vont devoir vivre avec la peur au fond d’eux et ne le décideront pas.

IMG_4501