ZERO DECHET

Réduire ses déchets : Dans la cuisine (partie 1) #zerodechet

Concrètement quand tu veux réduire tes déchets, il faut aussi passer par une phase de tri (attention on ne dit pas de « jeter », mais vendre, donner, recycler …) et une phase d’investissement ou nouvelles habitudes à acquérir pour partir sur du durable ou du moins sur des choses qui t’évitent d’avoir à créer du déchet.

Il y a des choix à faire quand tu dois consommer, et des questions à se poser.

Ce commencement est parfois un peu long, mais on gagne finalement en confort, en temps et en argent ! (si ! si ! beh déjà tu ne paies plus des mètres carrés pour des pièces tellement encombrées que tu n’y vas plus, ou des placards achetés une blinde pour charger de robots ou de produits ménagers que tu n’utilises pas … alors ?? ;-))

Je t’avais déjà parlé de nos premières habitudes venues assez naturellement et qui nous facilitaient même la vie.

Pour que tu réalises que je ne passe pas ma vie à trier dans ma poubelle et que cela ne prend pas forcément beaucoup de temps, voilà comment ça se passe à la maison, pièce par pièce, avec aujourd’hui : LA CUISINE !! Tadam !

  1. Je privilégie l’achat en vrac ou le rechargeable. Pour l’instant je suis assez limitée avec uniquement la biocoop, le marché, le drive fermier et le boucher. J’aimerais pouvoir dire que je trouve tout, mais il y a encore trop de choses que je ne peux pas acheter en vrac ou consigné. Je privilégie les achats dans des bocaux en verre ou bouteille en verre car je peux les réutiliser et/ ou les jeter (le verre est 100% recyclé, c’est un des déchets qui se recycle le mieux si on le jette dans les poubelles verre bien entendu). Je mets le tout dans des bocaux rigolos ou dans de jolies boites. Mon produit vaisselle se re-remplit à la bio coop, mais pour le lave vaisselle il va falloir que je passe à des recettes maison. A Bordeaux tu as La Recharge et l’Epicerie Générale Darwin.

green-ma-thé-noir-blanc-vert-boutique-en-ligne-eshop-bio-naturel-tea-time-theiere-mandarine-gingembre-citron-leopard-earl-grey-bleuet-classique-original-melange-tisane-verveine-melisse (1 (18)

2. J’ai adopté les gourdes squiz pour les desserts compote (mais tu peux aussi y mettre la soupe) et les goûters en extérieur/pique nique.

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre

Attention parenthèse polémique : pourquoi achetez des gourdes encore en plastique, même si elles sont réutilisables ? (sachant qu’elles ne durent pas toute la vie, puisqu’elles sont usables). Pour ma part, je dois entrainer dans mon sillage 2 enfants de 7 et 10 ans, qui même s’ils ont compris la démarche et sont globalement très fiers de l’appliquer, se confrontent régulièrement aux jugements des autres. Moi, adulte, avec mes valeurs et mes choix, je peux tout à fait prendre du recul et expliquer quand on me taquine sur mes pratiques ou mes positions. Mais dans une cour d’école ou une sortie scolaire, cela devient plus compliqué. Alors pour que la transition se fasse en douceur et que leur lien social puisse ne pas souffrir de notre démarche, les gourdes réutilisables sont notre salut ! Et comme nous sommes de vrais citadins, le moindre retour à la simplicité est vécu par les autres comme un acte paysan (au sens le moins noble du terme) voire d’arriéré, alors si on peut leur prouver que réduire ses déchets cela peut être moderne et design, moi je suis pour. Fin de la parenthèse polémique.

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre (1)

Je recharge donc mes 4 gourdes avec de la compote maison ou achetée en bocaux. Ma grande kiffe l’illustration New York ultra tendance, et moi je frime avec la reine d’Angleterre 😉 Voyez que le Zéro déchet ça peut être drôlement fun !

Elles vous plaisent mes gourdes Squiz ? Ca vous dit d’en gagner ? 😉

zero-dechet-cuisine-reduire-gourde-reutilisable-squiz-enfant-gouter-pique-nique-lavable-design-illustration-londres-london-new-york-reine-angleterre (3)

 

3. Nous faisons un maximum de gâteaux maison : pour le petit déjeuner et le goûter. C’est clairement avec les paquets de biscuits que les déchets sont les plus importants.

Des cookies, des sablés, des brioches. Certes cela prend un peu plus de temps que de déballer ses Pitchs de 15 emballages plastiques individuels, mais c’est un moment que nous passons ensemble avec les enfants et qui nous prend une heure max, rangement compris pour toute la semaine, voire +.

En plus on maitrise ainsi exactement la quantité de sucre et autres ingrédients : nous savons ce que nous mangeons.

Pour aller au parc ou autre, on embarque nos biscuits dans un tupperware ( celui avec la fameuse phrase de Joey a beaucoup de succès ;-)) : pas plus encombrant qu’un paquet de gâteaux industriels et on ne laisse aucune trace derrière nous !

smartphoto-friends-objet-photo-impression-deco-cuisine-joey-citation-quotes-planche-decouper-lunchbox-boite-conservation-repas-boulot-fun-saint-valention-complice-pteapotes

Mais également pour l’apéro ! On adore nos cookies raclettes, entre autre 😉

IMG_4292

Idem pour les soupes de légumes ! On en fait très souvent : pratique quand certains légumes tirent la tronche, cela évite de gaspiller. Même si chez nous, tous les déchets organiques vont au compost.

4. Le compost donc. Il nous absorbe une grosse quantité de déchets. Quand nous faisons les gâteaux : coquilles d’oeufs. Pour les soupes, les épluchures. Bref quand on regarde une poubelle, c’est déjà plus de la moitié qui peut être réutilisée pour la terre du jardin ou des plantes en pot.

5. Les appareils ménagers : cafetière, théière, bouilloire …

J’ai supprimé la Tassimo et autres cafetières dosettes pour une cafetière à filtre réutilisable non éléctrique. Le seul déchet : le marc de café et le papier emballage kraft du torréfacteur où j’achète le très bon café fraîchement torréfié au poids : le tout va direct au compost. La théière : j’achète du thé en vrac au maximum : j’essaie de ramener mon emballage kraft ou ma boite métallique. Je n’utilise plus de sachet sauf rarement (en voyage par exemple) et s’ils sont sans agrafes et compostables comme par exemple les tisanes du Jardin Bio. Actuellement je me sers encore de ma bouilloire éléctrique dont j’attends l’obsolescence programmée (si j’en crois la durée de vie des 2 dernières et vu mon utilisation intensive, d’ici 6 mois elle est cuite). En relais viendra la bouilloire qui va sur le gaz avec son petit sifflement à l’ancienne. Pas beaucoup moins rapide, et tellement plus chic, non ? 😉

075 IMG_4370

J’ai désormais un compagnon pour faire + vite mes gâteaux et autres brioches : le Kmix de Kenwood ! Je vous en parlerais très bientôt avec nos meilleures recettes de biscuits. Il ne nous quitte plus !

IMG_5181

6. Produits ménagers : comme je l’ai dit plus haut, je peux recharger mon liquide vaisselle à la bio coop, et j’envisage de trouver une recette pour le lave vaisselle. Pour le reste un seul produit à agrémenter ou diluer : le vinaigre blanc ! Il est utilisé dans les écoles car pas du tout nocif et parfaitement efficace ! J’y ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de citron, je le mets dans un spray avec de l’eau et le tour est joué. Fini les produits spécial plan de travail ou évier étincelant, un produit tout en un et tout terrain puisqu’il me sert dans les autres pièces !

 

Pour poursuivre notre aventure Réduction des déchets, nous irons dans une autre pièce de la maison : la salle de bain

Mais tu peux aussi regarder la sélection de livres pour parler écologie avec toute la famille dès 4 ans.

lecture-livre-enfant-zero-dechet-famille-ecolo-bio-lanete-vert-environnement-questions-decouverte-petit-grand-adulte-responsable (1)

Et vous quelles sont vos indispensables et astuces dans la cuisine pour réduire vos déchets ?

 

BONS PLANS, Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

Les 5 trucs éco #zerodechet qui facilitent la vie ! Se simplifier sans impacter, oui c’est possible !

Suite à la conférence Zéro déchet de Béa Johnson, prêtresse du mouvement Zéro waste, beaucoup m’ont demandé un résumé voire des conseils.

Promis je vous ferais une récap (quoique le mieux c’est encore de lire le livre de Béa Johnson qui est ultra complet et qui permet d’y revenir pour chaque changement que l’on veut insuffler dans sa vie quotidienne)

 

Pour ma part, le changement se fait très doucement (peut-être trop) depuis 2 ans maintenant, même si certaines choses étaient déjà mises en place par souci d’économie ou de logique liée à mon éducation de ne jamais gaspiller ni jeter (mais ça c’est aussi une tare difficile à combattre le « au cas où je garde » ;-))

Donc voici les 5 trucs qui ont réellement changé mon quotidien et qui ont réduit les déchets tout en étant pour moi une alternative beaucoup plus agréable, pratique que son homologue jetable.

  • la cup : quoi qu’est ce donc ? alors elle s’appelle divacup, mooncup, ou même en français dans le texte, coupe menstruelle .. Bref, c’est la VRAIE alternative aux tampons hygiéniques et autres Tampax nett …

Pourquoi ? parce que je vous laisse faire le calcul du nombre de tampons que l’on jette sur cette pèriode du mois … multipliez par le nombre de mois, puis par le nombre d’années où une femme est réglée …

Voilà déjà le premier résultat d’un vrai impact écologique. Je ne culpabiliserais pas celles qui en plus utilisent un applicateur, ou des serviettes hygiéniques, car j’ai moi aussi longtemps cru que c’étaient de toute façon les seules choses qui me convenaient (plus ou moins) et surtout existaient.

J’ignorais complètement que dans un monde parallèle, sous le manteau, certaines femmes se faisaient déjà passé l’adresse de revendeur de cup et vivaient déjà leur petite révolution personnelle !

Car oui, j’ai commencé à en entendre parler par ces groupuscules sous-jascents que je prenais pour des bobos écolos bio radicaux qui voulaient que je retourne la terre pour enterrer mon caca, oui j’ai moi aussi pensé qu’être un temps soit peu écolo c’était tout renié, devoir tout faire jusqu’au bout .. que c’était TOUT ou RIEN !

Je ne te cache pas que comme toute nouveauté (et surtout de ce côté là, j’ai envie de te dire), cela demande une certaine adaptation : au début tu tatonnes, tu galères même un peu mais lorsque tu as pigé le truc et pris tes habitudes, tu sais que tu ne pourrais absolument jamais revenir en arrière, tellement c’est top !

Je ne me considère toujours pas comme écolo malgré tout ce que j’ai mis en place depuis plusieurs mois, années, voire les principes avec lesquels j’ai été élevés.

Comme dit ma mère, dans les années 80-90 si tu consommais moins on te traitait de radins; si tu recyclais ou réutilisais c’est que tu n’avais pas les moyens ou que tu ne voulais pas dépenser tes sou-sous.

Donc certes, à la maison, il fallait compter chaque franc et on ne gaspillait RIEN ! Ni l’éléctricité (ne laisse pas la lumière allumée quand tu quittes une pièce), ni l’eau (une douche et pas 2 heures !), ni les emballages (on ne jette pas le papier qui entoure les yaourts c’est pour noter mes listes de courses !), ni les rouleaux de PQ vides (on fera des bonhommes avec les petits en atelier peinture !), ni les épluchures de légumes ou coquilles d’oeufs, d’huitres (on va les donner aux poules de mamie à la campagne), ni les bocaux vides (on les donnera à mamie pour faire des confitures !) …

Je peux continuer la liste encore longtemps car ça c’était en vivant en immeuble rive droite de Bordeaux, alors avec la maison à la campagne les week ends je crois que j’étais une des seules gamines à avoir vu un composteur avant l’invention du composteur 😉

  • Et ma transition est parfaite car je dois vous avouer que j’ai un composteur depuis plusieurs années.

Pourquoi ? tout d’abord parce que je n’aime pas jeter des trucs qui peuvent encore servir alors dès qu’on me dit qu’une coquille d’œuf ou une pelure de patate ça peut encore faire de l’engrais , moi je garde 😉

deuxio, je déteste aller vider ma poubelle : fermer le sachet, l’amener jusqu’au bon bac, aller mettre le bac dans l’allée … Moins je peux répéter ces gestes, mieux je me porte .. (même si ça me permettrait de faire quelques pas supplémentaires et ainsi bouger plus … mais bon on en reparlera avec le coach sportif un peu plus tard 😉

Et j’ai envie de te dire (d’ailleurs je te le dis) qu’avec les litres de thé que je bois, les feuilles de thé constituent une grosse partie de mes déchets compostables et qu’apprends-je, c’est quasiment le top pour un engrais géniallissiiiime ma chériiiiiie ! (oui il y a du glamour dans le compost … après « l’amour est dans le pré », le glamour est dans le compost 😉

Tertio quand j’ai besoin de rempoter une plante (keuf keuf … enfin mon mari, parce que moi le jardinage tout ça euh, c’est pas trop mon truc … voyez que je ne suis pas une vraie écolo …) eh bien, j’ai ma petite réserve rien qu’à moi !

Régulièrement la CUB fait des campagnes de dons de composteur pour équiper et former les foyers à cette action simple mais qui peut rapporter gros.

C’est d’ailleurs comme ça que j’ai obtenu le mien, livré avec sa notice et son bio-seau pour mettre les déchets de la cuisine avant de les emmener au composteur (ah ouais faut quand même aller le vider de temps en temps si tu veux pas commencer à faire ton engrais dans le bio-seau 😉

Tu trouveras le guide du compostage ainsi que toutes les infos dont tu as besoin sur le site de la CUB. Je m’y réfère d’ailleurs quand j’ai des doutes sur ce que je dois mettre également dans mon bac gris et mon bac vert.

  • mon autre révolution se passe dans la salle de bain avec les lingettes démaquillantes lavables ou débarbouillettes pour toute la famille : cela fait plusieurs années déjà que j’avais recyclé mes coussinets d’allaitements lavables en disques démaquillants lavables pour les soins/gommages visage etc. Je trouvais que c’était beaucoup plus pratique qu’un coton et plus ergonomique qu’un gant.

Puis il y a quelques mois j’ai encore franchi un cap en achetant des lingettes supplémentaires après avoir vu la poubelle de ma salle de bain.

Avec les enfants qui utilisent seuls et donc ont tendance à avoir la main lourde, avec les nouveaux mascaras tellement waterproof que tu es limite dans le maquillage permanent, bref la consommation de cotons avait franchement augmenté … sans pour autant que je me sente satisfaite de cette méthode de lavage, vu que la plupart du temps je repasse encore de l’eau derrière les produits (oui, la plupart des laits démaquillants se rincent .. ).

Bref les lingettes lavables sont aujourd’hui 100% adoptées et depuis un peu plus d’un an, il n’y a plus du tout de cotons à la maison. Il faut, du coup, que j’investisse dans des lingettes supplémentaires : mes préférées toutes douces sont en fibre de bambou et emprisonnent le maquillage comme personne !

 

  • l’évidence même : l’eau du robinet et des gourdes (j’adore ce mot : GOURDE 😉 ça me fait toujours marrer … enfin bref ! on n’est pas là pour parler des mots qui me font marrer … mais dans le genre je pouffe pour les mots « miettes », « crouton », « clic-clac » … vous avez des mots comme ça vous, ou j’suis folle ? ;-))

Donc des gourdes et l’eau du robinet : en quoi est ce plus pratique que des bouteilles en plastique déjà pleines me diras-tu ? eh bien je vais te le dire (patience).

Outre le fait que tu gagnes de l’argent une fois tes gourdes achetées (et donc très vite rentabilisées), tu n’as pas à porter de packs d’eau !! (oui tu vas me dire « et le sport ? et le drive ? », ok admettons).

Tu n’as pas à les stocker : alors là avoue c’est un gros point pratique ! Je t’offre des mètres carré en + l’air de rien ! Pas besoin de trouver de la place ou condamner une partie de ton garde manger, buanderie, pour des bouteilles en plastique !!

Tu évites de charger ta poubelle (donc tu vas la vider moins souvent), tu fais du bien pour la planète, et tu as de l’eau à volonté sans jamais tomber en rade ! En fait, entre nous, je te le dis tout net, être écolo, c’est plus facile qu’on ne croit, c’est même carrément un truc de fainéant si tu veux mon avis 😉 Surtout des gourdes y’en a des canons. Nous en avons des en inox, une pour chaque membre de la famille : sauf la mienne elle vient de chez Powertec , elle est rose et elle a une poignée, et je l’adoooore !

kordelta500_pink

 

  • Le vinaigre blanc : alors lui c’est carrément le truc à tout faire dans la maison ! Il peut remplacer quasiment tout ce qui sert à nettoyer dans la maison. Grosso modo, voilà le tableau : plus de liquide de rinçage dans le lave-vaisselle ? tu le remplaces par du vinaigre blanc. Plus d’adoucissant pour ton linge (bon moi j’en mets jamais) ? tu le remplaces par un peu de vinaigre blanc. Besoin d’un anti calcaire ? vinaigre blanc. Entretien des plans de travail dans la cuisine ? vinaigre blanc (d’ailleurs je te le dis tout net, dans les écoles, on nettoie les tables de la cantine avec un mélange eau -vinaigre blanc, c’est le plus sécure pour les enfants en cas de mauvais rinçage … le vinaigre blanc n’est pas toxique). On peut continuer comme ça, car je suis sûre que l’on peut tout faire avec le vinaigre blanc. Et tu sais quoi ? c’est vraiment pas cher, et tu gagnes de la place avec un seul produit à stocker qui remplace tous les autres ! A toi l’espace libre pour stocker du pinard … euh oups …

Bref voici comment j’ai débuté, sans même m’en rendre compte, la réduction de mes déchets.

Je vous ferais une petite récap par pièce de vie sur les changements adoptés, les trucs faciles, mais aussi les difficultés, et ce que je n’arrive absolument pas à changer …