BEAUTE COSMETO MAKE UP, LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE

5 questions à se poser avant de se faire tatouer et comment choisir son tatoueur

On m’a souvent poser la question ces derniers mois : comment choisir son tatoueur ?

Ainsi que d’autres interrogations autour du tatouage et des salons de tattoos.

Alors voici mes réponses (elles n’engagent que moi, mon vécu, mon expérience et ma façon de voir les choses).

Pour un premier tatouage : si tu as tout juste 18 ans, un tatoueur professionnel prendra le temps de te demander tes « motivations » pour te faire tatouer. Il refusera peut-être certains motifs qui lui paraissent inapproprié par rapport à ton âge ou certains endroits (les mains, le cou et le visage).

La mode est au tatouage et cela n’a plus rien de tabou ou malsain d’arborer un tattoo, mais c’est une réflexion qu’il faut mûrir longuement avant de sauter le pas.

Voici les 5 points à réfléchir :

  1. se poser les questions du tatouage symbolique ou impulsif : Parfois on a le coup de foudre pour un petit dessin simple qui nous correspond sans être très chargé en symbole ni même ultra personnalisé. Un mini ananas, un petit cactus, une jolie fleur miniature peuvent être fait rapidement mais on risque d’en voir sur d’autres personnes. C’est un choix personnel et le coup de cœur est autorisé 😉 Pour un tatouage symbolique avec de nombreuses significations personnelles, il faudra parler longuement de ce que tu attends, du style, de ta « vision » de ton tatouage. Un bon tatoueur pourra restituer tes envies (dans son style) et ainsi te proposer ton tatouage rien qu’à toi ! Attention, un tatoueur est un créateur : il n’est pas censé te proposer un copié-collé d’une image piqué sur le net ou reproduire à l’identique un motif qu’il a déjà tatoué sur quelqu’un d’autre. Du moins il doit te stipuler si ton tatouage n’est pas unique. D’où l’importance du point suivant :

2. rencontrer un tatoueur qui a le style qu’on aime, avoir un bon feeling et faire confiance : mes 4 tatouages ont été fait par 4 artistes différents . Chacun m’a mis à l’aise en m’écoutant, et en me conseillant : j’ai préféré des gens qui ne me disaient pas oui à tout et qui m’expliquaient pourquoi certaines idées n’étaient pas bonnes, peu réalisables ou seraient meilleures d’une autre façon. C’est leur travail, leur métier, ils ont l’expérience. Un bon tatoueur te dira peut-être des choses que tu n’as pas envie d’entendre mais au moins tu pourras affiner ton projet sans surprise et te faire tatouer en toute sécurité. J’ai entendu « il faut agrandir le motif si on veut des détails » alors que je voulais un petit tatouage, j’ai entendu « ce motif est fait pour être en couleur, il sera terne sans » alors que je ne voulais pas de couleur, j’ai entendu « on va rajouter + d’ombres pour donner du relief, cela embellira ton tatouage » alors que je voulais peu d’ombres … etc etc … et au final tu sais quoi ? C’est eux qui avaient raison ! Alors sans te laisser dicter ce que tu ne veux pas, il faut savoir assouplir sa vision d’un dessin, suivre les conseils d’un professionnel, pour ne pas être déçu du rendu final.

3. suivre les tatoueurs qui te plaisent sur leur compte instagram : tu peux commencer à échanger avec eux, avec les personnes qu’ils ont déjà tatouées etc. Tu pourras aussi y découvrir les motifs « flashs » de certains qui peuvent être tatoué + rapidement : ils ne sont pas dessinés spécialement pour toi, mais il y a des moments où le hasard et l’inspiration font bien les choses. Cela a été le cas pour un de mes tatouages qui m’a « sauté aux yeux » sur mon écran de smartphone alors que je ne savais pas encore vraiment ce que je voulais si ce n’est une thématique générale qui me tenait à cœur.

Se faire un tableau sur Pinterest avec les premières idées : en regardant souvent les tatouages qui nous plaisent, notre envie / choix va s’affiner on sélectionne, on supprime, on essaie de finir avec une dizaine d’images maximum pour sa sélection finale.

Définir si on souhaite de la couleur ou pas.

Tester avec des tatouages éphémères si on hésite entre plusieurs endroits pour trouver la partie du corps qui nous correspond le mieux.

4. se fixer un budget /demander un devis : même si j’ai toujours tendance à dire que les tatouages au rabais ce n’est jamais bon signe et surtout qu’il vaut mieux attendre et économiser longtemps pour un tatouage qui nous suivra toute notre vie que regretter un tatouage pas cher.

On réfléchit à l’endroit où on veut son tatouage : visible ou pas, sur une partie de son corps que l’on aime ou pas, à un endroit symbolique, suivant ses habitudes vestimentaires, sa profession car il faut penser aussi à la phase de cicatrisation.

Tu peux aussi regarder des livres sur les tatouages : certains sont de véritables tableaux artistiques sur la peau et peuvent atteindre des prix dignes des toiles de maitres !

(clique sur les images ci-dessous pour acheter les livres sur amazon)

5. prendre rendez-vous / choisir la date si possible en hiver, automne puisqu’il faudra se priver de piscine, bain de mer, soleil etc jusqu’à cicatrisation complète soit un mois préconisé. Attention, certains tatoueurs ou tatoueuses sont très demandées, donc il faudra patienter pour avoir le dessin de son artiste préféré jusqu’à 1 an parfois !

Sur mes 4 tatoueurs, 2 sont partis à la retraite 😉 (oui mon premier tatouage n’est pas tout jeune ;-))

Mon premier tatouage est une bague sur le majeur de la main gauche.

Mon second est une ombre de Mary Poppins sur la cheville.

Mes deux derniers tatouages ont été réalisés par 2 jeunes femmes.

Jacky-tatouages vient en guest à Bordeaux régulièrement. Elle sera désormais sur Toulouse. Elle a réalisé ma tasse de thé en couleur que je porte sur la cheville.

Madeline_inked (alias Mélanie) est une permanente du salon de tatouage (et de thé) Sibylles Bordeaux. Elle a réalisé l’intérieur de mon avant-bras avec ses livres et ses coquelicots.

Tu peux la rencontrer en passant boire un chai latte, 3 rue Beaubadat à Bordeaux . Sur Insta : Madeleine_inked, et sa collègue Muk.tatouage .

On reparlera du tatouage très bientôt, alors si tu as des questions, n’hésite pas à me les poster en commentaire de cet article 😉

 

Publicités
LA PAUSE FEMININE

La liste des choses que je voulais faire avant mes 35 ans

Pour mes 29 ans j’avais élaboré une liste de 29 choses que je voulais faire avant mes 35 ans.

C’est dingue comme parfois on se dit que ça nous laisse beaucoup de temps, et comme au final, cela passe si vite.

Où en sommes nous presque 6 ans après avoir couché ses idées / objectifs / folies sur le papier ?

Voici le bilan :

  1. me faire faire un 2e tatouage : FAIT et j’en ai même fait un 3ème l’année suivante.091
  2. faire le ménage en robe de mariée façon Gisèle dans Il était Une fois.
  3. finir mon roman : j’en ai actuellement 2 en cours, mais aucun de complètement finis, même s’il ne manquerait pas beaucoup de temps pour les achever.
  4. faire une épilation maillot intégral juste une fois 
  5. un diner aux chandelles à la maison en lingerie
  6. courir la Bordelaise 
  7. gagner à un jeu de casino, grattage/tirage plus de 30 euros
  8. passer à la télé (jeu télévisé compte double) : FAIT avec Nagui dans Tout le monde veut prendre sa place et j’ai même réussi à atteindre la finale !IMG_2289
  9. me prendre une cuite au champagne : FAIT (un peu trop de fois depuis mes 30 ans 😉
  10. amener ma fille chez disney : FAIT 2 fois et entre temps j’ai eu mon fils et on y est allé à 4 😉
  11. rencontrer Robbie ou Tété  : FAIT alors j’ai rencontré Tété !!! (sauf qu’entre temps j’ai perdu les photos, la faute à un virus qui m’a fait perdre 18 mois de photos !!! )  J’ai revu 3 fois Robbie en concert depuis et j’ai un cd dédicacé de sa main divine !!! OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  12. me faire une nuit visionnage « bridget jones » les 2, « dirty dancing »,  et « sex and the city le film » avec grignotage à volonté
  13. trouver ma voie : FAIT Je pense que la création de mon entreprise a complètement changé ma vie et que je me suis autorisée à être moi. Je me suis créé le job de mes rêves.IMG_1828
  14. faire du jet ski ou motoneige
  15. retrouver une poupée JEM : FAIT j’en ai même 3. J’en cherche toujours d’ailleurs si vous en avez dans vos greniers 😉
     IMG_2560
  16. apprendre à faire des sushis et/ou des macarons : FAIT J’ai appris les 2, même si pour les macarons je serais incapable d’en refaire. Mais les sushis j’en fait de temps en temps.
  17. arrêter de faire ma Monica et ma Bree : FAIT Je pense que j’ai réussi à me détacher des problèmes ménagers et de mon obsession pour les chaises alignées sur les joints du carrelage 😉
  18. lire tous les Harry Potter en VO
  19. donner mon sang et/ou mes plaquettes
  20. faire du sport au moins une fois par semaine : FAIT j’étais même rendue à 3 fois par semaine. Je pense que j’ai vraiment découvert le plaisir de faire du sport et surtout à quel point c’était important pour mon corps mais aussi pour ma tête.IMG_1719
  21. apprendre à jouer une chanson de Tété à la guitare
  22. conduire une nouvelle Mini pendant un week end 
  23. visiter le Louvre : FAIT Un peu vite parce qu’avec les enfants, mais on a passé 2h30 dans cet immense musée.
  24. faire allonger la liste par les autres
  25. me faire un trip Muriel avec une bonne copine
  26. voir une comédie musicale à Londres : FAIT La première c’était Dirty Dancing, puis nous sommes retournés à Londres plusieurs fois depuis, et j’ai été voir Charlie et la chocolaterie ❤
  27. rencontrer Mary Poppins ou Elvis au choix : FAIT j’ai rencontré Mary Poppins à Disneyland Paris !
  28. garder en vie un poisson rouge plus de 3 semaines  : j’abandonne !!! 
  29. m’acheter ou me faire offrir un sac de luxe : FAIT pour mes 30 ans j’ai eu le très beau Angelina de chez Lancel, puis mon mari m’a de nouveau offert un sac Lancel pour mes 35 ans.008

14 sur 29 c’est la moitié, si on compte que j’ai abandonné le challenge « tenir en vie un poisson rouge + de 3 semaines » après le décès de Crouton 3ème du nom, et que certains des points de la liste ne me paraissent plus si indispensable que cela, même sur la base du délire (l’épilation intégrale du maillot, WTF ???? )

J’ai aussi fait tout un tas de choses que je n’aurais même pas imaginé pouvoir réaliser comme : aller à un concert des Rolling Stones, rencontrer des dizaines de nouveaux amis, tenir un blog avec autant d’assiduité et suivi par des lecteurs au top, faire un road trip en Irlande en amoureux, aller manger au restaurant de Thierry Marx et le rencontrer, rénover des meubles, réussir à peindre avec du vin, survivre à un concert de Tal pour ma fille, faire du chien de traineau …

Bon, maintenant il ne me reste plus qu’à faire la liste des choses à faire avant mes 60 ans 😉

Vous m’aidez ?

DETENTE, Food, LA PAUSE FEMININE, MANGER, Thé Tea

Kusmi Tea x Jean-Paul Gauthier : des boites à thé relookées haute couture !

Vous commencez à connaitre ma passion pour le thé, les mugs, les théières, et évidemment les jolies boites en font partie.

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer

Kusmi Tea a déjà de très belles boites à la base.

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-noel-tsvarena

Belle pièce que celle pour le thé de noël Tsarevna qui était une vraie réussite avec ses paillettes et son rouge éclatant : pour le thé, par contre, j’étais moins convaincue, la réglisse n’étant pas vraiment ma tasse de thé, si j’ose dire .. elle prenait un peu trop le pas sur le reste.)

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-6

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-4

Mais là pour l’exposition Jean-Paul Gauthier qui a lieu en ce moment au Grand Palais à Paris, Kusmi s’est associé au couturier pour la création de 2 boites totalement dans son univers. On y retrouve les fameuses marinières mais aussi du tatouage coloré de marin !

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-5

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-11

Les thés, par contre, ne sont pas des créations limitées : ils ont joué la carte de la sécurité avec 2 classiques de chez Kusmi « Anastasia » et « Prince Vladimir » (les 2 sont excellents, mais je reviens toujours vers Anastasia )

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-7

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-9

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-tatoutage-tattoo

Bref une petite merveille qui met un peu de Pop culture dans la cuisine et qui tatoue mes étagères façon Gauthier 😉

kusmi-tea-the-jean-paul-gauthier-couture-gouter-edition-limitee-expo-grand-palais-paris-prince-vladimir-anastasia-russe-bergamote-agrumes-noir-vrac-boite-fer-3

 

 

 

LA PAUSE FEMININE, OENOTOURISME - VINS

Récap de mai : le mois de la fête des mères, maman s’éclate !! (Sorties et évènements sur Bordeaux et Paris)

En ce joli mois de mai, les enfants ont profité de leur papa d’amour puis de leurs grand-parents … pendant que maman redécouvrait les joies des sorties sympas sans enfant !

Je partage donc avec toi ces moments d’insouciance …

(Toi, jeune primipare qui a du vomi sur ton épaule droite, une tâche de méconium sur ta jambe gauche, qui rêve juste de dormir 3 heures d’affilée … ne m’envie pas, j’ai attendu quelques années avant de pouvoir pleinement savourer cet instant … 🙂 Un jour, toi aussi, tu goûteras à ce moment … mais tout comme moi, tu découvriras qu’il te faudra 3 jours pour te remettre d’une sortie jusqu’à 1h du matin … où est donc passé toute notre jeunesse ? je te le demande hein ? oui, regarde ce petit être qui mâchouille son doudou, c’est lui qui te l’a piquée … 😉

 

Nous avons débuté par une soirée à la cité mondiale du vin où se tenait l’apéro 1664.

soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-anniversaire

 

La célèbre marque de bière s’est associé au chef Philippe Etchebest pour nous faire découvrir que la bière peut au même titre qu’un vin, s’accorder à la perfection avec certains mets.

20140514_204542soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-revisite-jambon-beurresoirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-association-plat-boisson

Ce sont donc des bouchées imaginées par le chef qui nous ont été servies tout au long de la soirée .

Vous pouvez retrouver les recettes sur le site de 1664.

Photobooth en barque, lunettes de soleil et chapeaux au couleur de 1664, musique

Une ambiance parfaite pour découvrir la bière blanche, rosée, Gold, millésime ou classique !

20140514195808787

(tu la connais la fille qui met le petit pouce en l’air dès qu’on lui met un verre de bière dans la main ? 😉

J’ai pu également rencontré l’adorable Barbara du blog Vie d’une curieuse, qui m’avait fait gagner les places pour cette soirée, ainsi que pleins de chouettes mamans en mode pause marmots 😉

Merci pour votre bonne humeur et votre gentillesse, les filles ! (attention, l’abus d’alcool, blablabla .. bref, si comme moi tu n’as pas de copine allaitante qui ne boit pas pour te ramener, abstiens toi de conduire .. ou de boire)

 

Pour rester dans la picole, mais dans le haut de gamme, la crème du pompon de la cerise sur le cake, j’ai pu déguster de grands vins bordelais.

Uniquement des grands crus pour le plus grand plaisir des amateurs et professionnels du vin.

L’Union des grands crus de Bordeaux permet ainsi chaque année, le temps d’un week-end de déguster les meilleurs des breuvages de la région.

(prenez note ce sera le dernier week-end de mai pour la session 2015)

degustation-grands-crus-vin-bordeaux-bordelais

Pas de doute, vous n’y trouvez que de prestigieux châteaux et vous ne serez déçus par aucune gorgée !

Mon gros coup de cœur reste le château Guiraud pour son blanc liquoreux et fruité, et le château Poujeau pour son rouge fort et terreux !

 

Puis nous sommes partis en amoureux pour fêter nos 10 ans de mariage ! (eh oui, qui aurait parier sur nous, hein ? 😉

Un long week-end sur Paris … pour changer de notre capitale girondine.

Là-bas, nous avons cassé la tirelire pour manger chez LE chef dont j’admire le parcours depuis de nombreuses années.

J’ai adoré son côté anti-conformiste et sa cuisine d’avant-garde lorsqu’il était chef à Pauillac.

Le maitre de la cuisine moléculaire mais pas que, avec une philosophie de vie exemplaire et des connaissances inépuisables : je veux parler de Monsieur Thierry Marx (Titi pour les intimes, car ça fait des années que je bassine tout le monde et que je dis « CHUT! Taisez-vous! » dès que j’entends parler le chef Marx à la télé)

IMG_2713IMG_2720

Nous voilà donc au Sur-Mesure par Thierry Marx dans l’hôtel Le mandarin oriental.

IMG_2726IMG_2724

Le lieu en lui-même est époustouflant : épuré, blanc .. on a beau dire mais le blanc ça va avec tout c’est ultra classe ( une belle touche d’écailles corail pour les toilettes , quand même ;-)).

IMG_2675

Le service est d’une grande précision, chaque détail est retenu, tout est parfaitement orchestré.

Chacun connait sa partition et c’est un ballet de serveurs qui se succèdent et sont présents sans être envahissants.

Les plats sont tous aussi étonnants et succulents les uns que les autres … jusqu’au dessert, où une attention supplémentaire nous a été réservée.

IMG_2663IMG_2712

IMG_2714

Nous ne sommes pas près d’oublier le repas de nos 10 ans de mariage !

 

Nous sommes allés voir le très bon spectacle de Bérengère Krief, qui après une tournée triomphante, revient à Paris pour quelques dates.

art_2048

Son one-woman-show est vraiment génial : dans la lignée d’une Florence Foresti, elle parle sans tabou des relations hommes-femmes et surtout de cette génération de nanas ultra libérées.

 

J’ai trainé l’homme pour voir une expo qui me tenait à cœur : Tatoueurs Tatoués au musée du Quai Branly.

tatoueur_tatoueElectre_978-2-330-02148-1_9782330021481tatouages_736421312_north_607xIMG_2639IMG_2638

(j’en ai profité pour lui annoncer que j’aimerais bien encore un autre … tatouage ! Oui certaines femmes réclament un autre enfant, moi c’est un tatouage .. tu me diras c’est un peu le même principe, après tu l’as à vie et même s’il te plait plus tu dois faire avec )

 

Nous avons bravé la foule pour aller voir l’expo Paris 1900 au Petit Palais.

4-3_0

J’aime vraiment cette période : les robes cintrées et les bottines à talon bobine, autant que les peintures des impressionnistes de l’époque.

IMG_2743IMG_2750

IMG_2742

Je trouve fascinant ce début du siècle où on sent la prospérité des parisiens dans chaque art et innovation.

 

Nous avons pu assister à une représentation d’une pièce écrite par Laurent Ruquier et jouer par Michèle Bernier et Frédéric Diefental  » Je préfère qu’on reste amis ».

in_215_Je%20pr�f�re%20-%20620-195

Un rôle taillé sur mesure pour Michèle Bernier dans la peau de la bonne grosse copine, face à un Frédéric Diefenthal séducteur et tombeur malgré lui, parfois, mais par intérêt souvent …

La pièce est vraiment drôle et les deux comédiens sont parfait sur toute la ligne !

Un vrai bon moment !

Et le décor est magnifique !!

Je suis vraiment tombée sous le charme de ce duo de potes à la relation complexe.

La pièce devrait partir en tournée en province, donc s’ils passent par Bordeaux, on fonce !!

bernier

IMG_2769

 

Sur ce, Juin s’annonce assez prometteur aussi …

mais en attendant, les enfants savent nous faire retourner à la réalité bien vite !

« Mamaaaaaan, je crois que j’ai des poux ! »