HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

Liebster Award : je réponds aux questions

Sur la toile j’ai vu passer plusieurs fois des questionnaires Liebster Award.

Une nomination tagguée dans l’article de quelqu’un d’autre et tu dois, si tu le veux bien, répondre à ses questions.

J’ai trouvé cela sympa, et cela permet de livrer quelques secrets sur soi à ses super lecteurs bienveillants (vous déchirez, et vous me connaissez déjà tellement bien !!! ❤ )

Alors je réponds aux questions de Délires et des rires de maman

  1. Quel est ton plus ancien souvenir d’enfance ? La naissance de mon frangin : je me souviens avoir vomi une tomate farcie parce que mon père m’avait forcé à la manger ne sachant pas que je détestais ça, et ma mère étant à la maternité, il avait tenu à affirmer son autorité, résultat du haut de mes 3 ans et demi je suis arrivée dans la maternité en racontant à TOUT le service, devant mon père rouge de honte : « J’ai TOUT vomi les tomates farcies ! Même sur la moquette ! Je lui avais dit que j’aimais pas ça ! ».
  2. Quel métier exerces-tu dans ta vie rêvée ? écrivain, j’écris, j’écris, et j’écris, et je vois mon nom sur un livre. Mais je continue aussi à faire mes séances d’éveil à l’anglais à mes p’tea potes. J’aimerais pouvoir faire les deux en fait 😉
  3. Raclette ou tartiflette ? pourquoi choisir ! J’avoue que si je dois vraiment choisir je prends tartiflette pour le vin blanc dans la sauce 😉img_0888
  4. Ton Disney préféré ? (mais si t’as forcement un Disney préféré !! ) En toute objectivité Mary Poppins est un chef d’œuvre de son époque, mélanger dessin animé et film, comédie musicale et film familial, et la morale est tellement belle. Et quand ensuite on connait l’histoire de l’auteur du livre et de Walt Disney, ça le rend encore plus touchant ! Mais dans un autre style j’aime aussi vraiment beaucoup d’amour « Basile détective privé » … le côté british ça fait mouche à chaque fois chez moi 😉 img_1053
  5. Tu es parachutée sur une île déserte, tu as droit à 3 objets… y’a le wifi ? alors je prends mon iphone (qui du coup me permet d’écouter de la musique : Robbie ❤ , de répondre à mes mails, regarder les photos de mes enfants en chouinant parce qu’il me manquerait trop;-)), une liseuse avec 1000 livres (ouais je triche un peu ;-)), un tir bouchon (t’imagines si je trouve une bouteille et que je peux pas l’ouvrir ??? il faut TOUJOURS un tir bouchon avec soi)
  6. Quel est le sport que tu détestes le plus ? le cyclisme, une minute devant le tour de France et je dors. Une minute sur un vélo et je râle.
  7. T’as prévu quoi pour le 31 ? bonne question, rien pour le moment. Mais il y aura du champagne et du vin, c’est certain 😉
  8. Tu es plutôt réincarnation, paradis, le néant … ? ( oui elle envoie du lourd celle là ! ) : Le paradis j’aimerais y croire mais ça veut pas dans ma tête. Le néant ça me fait un peu peur, même si c’est ce que me dit la raison. L’adolescente passionnée par la religion bouddhiste que j’étais, te dirait la réincarnation, parce que peut-être que je pourrais devenir un pull de Robbie et là, ça vaut le paradis 😉
  9. Ton apéro favori ? un seul ?? J’hésite entre Lillet rosé et Apérol Spritz. Mais un bon verre de Tariquet ou Pouilly fumé, ou un rouge bien tannique me comble aussi 😉img_0769
  10. Le prénom de tes grand-mères ? Madeleine et Irène.
  11. Ton péché mignon ? ça dépend de l’heure : Un couscous avec un verre de Médoc !! Un thé fumé avec une tarte au citron meringué !!

Voilà, j’ai tout bien répondu ?

Je rajoute 7 choses bizarres ou inavouables sur moi … 

1. J’ai la phobie des crucifix et des berceaux anciens VIDES … je ne sais pas d’où ça vient car pourtant niveau humour noir et côté obscur de la force je serais plutôt du genre à déconner sur les cercueils et compagnie mais là ça je peux pas … visuellement je bloque. img_1031

2. J’ai des compils persos dans ma voiture où l’on passe de Richard cocciante à Dorothée, de Rikiki pouce pouce à La salsa du démon, de Abba à Patrick Sébastien : j’appelle ça les compils de la honte et à chaque fois que je me fais arrêter par les flics je suis en train de chanter à tue-tête sur « y’a pas que les grands qui rêvent » ou « le pudding à l’arsenic ».

3. Je n’ai jamais pu regarder un seul des volets du « seigneur des anneaux » en entier … je me suis endormie à chaque fois…

4. Mon repas idéal c’est couscous, thé à la menthe, Griwech (patisseries orientales au miel) … hum … j’ai dû trop trainer dans la cage d’escalier à sentir les odeurs de cuisine de ma voisine algérienne …

5. A ses premières lectures (vers 12 mois) la grande Pourriture adorait les 101 dalmatiens et dès qu’on tombait sur la page avec Cruella elle disait « maman » … ça en a fait marrer + d’un !

6. Y’a des mots qui me font rire : miette, clic-clac, goutte …

7. Je déteste la couleur bleue .. je ne sais pas pourquoi, mais sur moi je n’aime absolument pas.

A mon tour je vais nominer 3 blogueuses qui devront répondre aux questions suivantes. (sinon je vais bouder !! 😉

Je nomine donc Petdeprincesse, viedunecurieuse, et lesféespipelettes 🙂

  1. Quelle est ta plus grande peur, phobie au quotidien ?
  2. Tu n’as plus qu’un seul livre à lire toute ta vie en boucle, lequel ?
  3. idem pour la musique : un seul album ?
  4. Tu peux passer une soirée avec une célébrité, personne connue, en tête à tête tu choisis qui ?
  5. Tu as 500 euros à dépenser uniquement pour toi (pas le droit de le donner ou de te faire des cadeaux aux autres) tu t’offres quoi ?
  6. Ton apéro préféré ?
  7. La photo où tu trouves la plus jolie ? elle date de quand, prise par quoi, pourquoi ?
  8. Ton film préféré de tous les temps ?
  9. Un prénom que tu aurais aimé porter ?
  10. Un mot que tu détestes ?

jwrg

Si vous avez des questions, mettez les en commentaire. On refera peut-être un petit article de ce genre si ça vous intéresse.

HUMEURS HUMOUR

Anonymat, photos et droit à l’image de mes enfants : le dilemme de l’adolescence

10511492_259998667457335_5745965040662253413_o

Tout était bien clair dans ma tête. Je ne montrerais pas mes enfants sur le blog.

Pas forcément pour la peur des dérives que peut entraîner une capture d’écran ou une copie de photos, mais surtout parce que le blog c’est mon choix ! Comme dirait Evelyne Thomas (MAN DIEU la chirurgie : ça pourrait faire l’objet d’un autre article non ? ;-))

Il est évident qu’il est déjà tellement facile de voler une photo ( certaines marques ou entreprises ne se gênent pas : par pitié, mettre au moins le lien ou mentionner, voire même demander l’autorisation, la plupart du temps on sera ravi de vous prêter une photo en échange d’un lien), mais encore plus facile de voler l’intimité d’un enfant.

Ma décision était prise : leur enfance n’appartenait qu’à eux et à moi. Je pouvais raconter ce qui me passait par la tête en respectant cela.

Apercevoir des petites mains ou un sourire, c’est souvent suffisant pour créer une ambiance ou pour illustrer un article.

J’utilise également des surnoms (je n’ai pas été originale : ce sont leurs vrais surnoms dans la vie pour le coup) : La Grande Pourriture et le petit Kik’ (Kikou).

Ceux qui nous croisent dans la vraie vie ne savent pas forcément que j’ai un blog ( si on me le demande, je ne le cache pas, mais je ne mets pas direct en avant le fait que j’écrive sur le net … ).

Parfois ceux qui nous connaissent et qui suivent le blog, distillent le prénom de mes enfants … pour eux cela vient naturellement en demandant des nouvelles ou en y faisant référence … et ce n’est pas bien grave même si en secret, je me dis qu’ils ne comprennent pas que des milliers de personnes vont lire leur phrase.

Même si on se libère, que l’on prend confiance au fur et à mesure des pages, que l’on apprend à connaitre les gens qui nous lisent, qu’on aime ses lecteurs et sa « communauté », je trouve qu’il est important de garder en tête à chaque fois que l’on appuie sur « publier » (que ce soit sur le blog ou les réseaux sociaux) que potentiellement ces mots vont être lus / vus des milliers de fois.

Que derrière leurs écrans les gens sont souvent bienveillants, mais que pour une raison obscure que je ne m’explique toujours pas, certains n’ont jamais vu un épisode de Mon Petit Poney ou des Bisounours.

Et son futur ? Au lycée, les « copains » qui trouveraient « marrant » de l’afficher en couche culotte, ou avec une dent en moins.

J’imagine l’entretien pour une école supérieure quelconque où le directeur lui balance une photo d’elle en train de se vautrer en trottinette ou bien avec une splendide grimace au chocolat. Non ces dossiers-là ne doivent éclore que pour son mariage, nous nous le sommes promis avec son père 😉

J’aime pourtant beaucoup suivre certains blogs où les enfants sont « affichés » harmonieusement, avec des photos très poétiques, douces et franchement réussies. Parfois je les envie de pouvoir lire à quel point leurs enfants sont beaux et ont l’air heureux …

Les années passent et je m’approche d’une période bénie où je vais être la maman d’une ado !

Tout récemment elle a voulu écrire un article de blog. Ce monde l’attire.

Non pas parce que maman a un blog, mais parce que tout bêtement c’est leur génération !

Ils vibrent au rythme des Skypes et des mails échangés avec les copines d’école. Ils dansent sur des chansons trouvées sur Youtube. Ils cherchent des tutos « coiffure tresse trop cool » quand la best friend vient faire une soirée pyjama.

Bref les blogs c’est leur terrain de jeux, leur « club dorothée » à eux, les blogueuses sont leur « Charlie et Lulu » … (oui ça fait mal mais il faut l’accepter)

On s’est félicité avec son père de ne jamais lui avoir offert de console de jeux portatives, de l’avoir éloigné un max des écrans en dosant toujours le temps passé devant.

On a toujours privilégié un jeu de société à un dessin animé (faut pas s’étonner si on commence à prendre des raclées aux « aventuriers du rail » ou à « carcassonne » :-)). On se dit « on a tout fait bien »du moins de ce côté là. Oui mais …

Oui mais voilà, la tablette est arrivée ! 10 ans ! L’âge de raison ? On s’est dit que oui, qu’on lui avait donné les bonnes habitudes, qu’elle savait que c’était un loisir mais pas une activité à temps complet. Mais nous, parents, nous n’avions pas compris que c’était normal d’être attiré par tout ça.

Moi même je me suis souvent fait la réflexion qu’heureusement que les blogs n’existaient pas quand j’étais ado !

J’étais tellement passionnée d’écriture et de photos que j’aurais passé des heures sur un ordi plutôt que dans des bouquins, c’est EVIDENT !

Honnêtement j’aurais cartonné en blog, vlog, youtube, mais j’aurais zappé tout le reste, tout ce qui fait qu’aujourd’hui je prends plaisir à m’évader du monde virtuel pour cuisiner, trinquer avec mes amis, jouer à « la guerre des moutons » avec mes enfants, bricoler des décos, lire, et lire encore sur papier (je ne me ferais jamais aux liseuses c’est définitif), échanger, m’éclater avec tous les mômes que je rencontre.

Voilà pas que la Grande Pourriture me demande d’écrire un blog, de mettre sa photo dessus etc etc … en une après midi elle voulait me faire sa petite révolution !

Elle connait les règles, Mes règles, le pourquoi je ne veux pas. Elle a bien compris. Elle est encore trop jeune pour prendre la décision de « s’afficher ».

Avec une maman qui poste le moindre verre d’apéro sur Instagram, montre chaque endroit coup de coeur sur Facebook, qui fait des selfies à tour de bras quand elle court 1 km sur Nike+, difficile de dire qu’elle n’a pas le droit, elle.

Et pourtant je me dis que je suis justement la mieux placée pour lui expliquer que je ne montre pas tout : je ne montre pas mes enfants, je demande toujours aux commerçants, aux restaurateurs, à mes amis avant de prendre des photos qui seront éventuellement utilisés pour le blog ou les réseaux sociaux. Elle m’entend demander et elle sait pourquoi.

Parce que les images m’appartiennent mais pas la liberté de ceux qui sont dessus. Parce que mon choix n’est pas le leur. Parce que c’est un peu mon travail, mon loisir, mais pas le leur. Parce que je ne montre que ce que je veux montrer.

J’étais tombée sur un tuto maquillage d’une gamine de 12 ans sur Youtube ! Ma réaction « non mais les parents font quoi ? » (déjà j’avais du mal à digérer que la môme puisse s’offrir du Chanel à cet âge ;-)) mais sérieusement, je me disais que les parents ne devaient pas saisir la portée que pouvait avoir une vidéo comme celle-ci, les conséquences, les dérives.

Ils n’y ont peut-être vu qu’un moment choupi, comme à l’époque où les parents dans le public de l’Ecole des fans filmaient leurs rejetons chanter de leurs petites voix cristallines et fausses, alors qu’on était à la télé … (un truc encore que je ne m’explique pas, à moins de ne pas avoir de magnétoscopes à la maison et de ne pas pouvoir enregistrer l’émission, pourquoi est ce qu’ils filmaient depuis le public ? ;-))

Jusqu’à quand peut-on maîtriser l’image de son enfant à l’heure actuelle ?

Comment cette génération peut se protéger tout en n’étant pas larguée ?

Avec quels arguments pouvons nous leur dire à quel point leur monde est extra mais aussi dangereux ?

Bref je me questionne … car parfois je ne suis plus sûre de rien, comme tous les parents.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quel choix avez-vous fait ?