LA PAUSE FEMININE

La battle des carnets : quel cahier choisir pour son bullet journal ?

Voilà maintenant un an que j’ai adopté le concept du bullet journal.
Je t’avais expliqué le principe et pourquoi cela me convenait.
J’avais également fait un bilan positif au bout de 6 mois de son utilisation en cherchant comment améliorer les choses qui me posaient souci.

Mi-agenda, mi-cahier à listes, mi-carnet de dessins, il rassemble tout ce qui te permet de t’organiser, t’évader, créer, te rappeler, avancer dans tes projets.
Oui mais lorsqu’on met toute sa vie dans un seul et même objet de papeterie, on devient super exigeant.

J’ai désormais à mon actif 3 marques différentes de carnets.

Voici la battle qui te permettra de choisir le tien :

Le Leuchtturm 1917 : il est conseillé par beaucoup de sites, blogs pour commencer un bullet journal. En effet, il a beaucoup d‘avantages.
– 250 pages numérotées
– sommaire
– petits points
– couverture simple mais solide et avec un grand choix de coloris (j’ai le kaki et après beaucoup d’hésitation entre le violet et le noir, je ne me suis finalement pas lassée de ce joli vert)
inconvénients :
– la plupart des feutres transpercent quand on dessine : papier
– manque de fantaisie
Prix : 15.50 euros


 

Le dingbats :
Il m’a été conseillé dans un groupe facebook lorsque je cherchais des pages un peu plus épaisses et un petit peu plus d’originalité.
Les qualités :
– format légèrement plus grand que le leuchtturm (pas grand chose mais environ 1 cm de + en largeur et hauteur )
– sa couverture bien épaisse avec son grain et sa petite illustration animalière (j’ai pris le vert anglais avec un cerf : cela reste sobre mais j’aime beaucoup ce petit symbole qui rend un peu comme un talisman porte bonheur sur votre carnet )
– papier épais
inconvénients :
– les pages ne sont pas numérotées : certes je peux le faire moi-même mais j’avoue que je n’avais pas pensé que cela me poserait autant problème.
– idem pour le sommaire : je peux le faire moi-même mais les pages sommaire sont quand même assez indispensable pour retrouver ses listes ou autres projets et trackers.
– les pages sont détachables : alors là certains diront que c’est un avantage, on peut enlever une page si on se trompe sans que cela nuise au cahier, on peut donner une liste et avoir un papier sous la main. Pour ma part je trouve que ça fragilise les listes que je tourne souvent et j’ai peur que certaines pages se déchirent toutes seules avec l’usage.

 

Le Scribbles ( that matter) :
Voulant un compromis des deux précédents j’ai tenté l’aventure après avoir attendu plusieurs semaines qu’il revienne sur Amazon après rupture de stocks.
Les qualités :
– Pages numérotées
– papier épais
– sommaire (et même Key pour ceux qui utilisent des codes pour s’y retrouver dans leurs tâches)
– 2 couleurs de ruban marque-page
– couverture originale + épaisse que leuchtturm mais moins que Dingbats avec pleins de petits dessins, plusieurs couleurs au choix (j’ai le gris avec élastique jaune : j’aime beaucoup le contraste entre ces 2 couleurs)
inconvénients :
Franchement c’est vraiment mon préféré ! Si je dois lui trouver un défaut ce sera peut-être les petits dessins de la couverture qui peuvent faire un peu trop « collégienne » ou « loisirs » (moi j’aime bien ;-)) mais la bonne nouvelle c’est qu’ils en ont sorti des + sobres / classiques 😉
Prix : 18.99 euros


Et toi, quel carnet utilises-tu pour ton Bullet Journal ?

Publicités
BORDEAUX EN AMOUREUX, BORDEAUX ENTRE COPINES, MANGER, OENOTOURISME - VINS, Resto

Le Point Rouge : La plus grande carte de cocktails de Bordeaux

Lieu de dépravation de ma jeunesse (toi même tu sais 😉 ), les quais de paludate sont en plein mutation.

Ce changement a démarré entre autre par l’ouverture d’un bar à cocktails tout simplement dingue qui propose également une partie restaurant : Le Point Rouge !

Je n’ai pas testé les plats et menus de la restauration mais je peux d’ores et déjà te parler des cocktails et de l’ambiance confidentielle qui règne dans cet endroit hors du commun à Bordeaux !

Calfeutré derrière une double porte, le bar principal a des allures d’Amérique du temps de la prohibition !

J’aime ce côté intime et chaleureux à la fois, où tu peux venir prendre un verre en amoureux.

Le plus difficile finalement cela va être de choisir une boisson : la carte des cocktails est tout bonnement hallucinante !

En dehors du fait que tout fait envie, il y a plus d’une centaine de recettes !

Les prix sont très corrects lorsque l’on voit la qualité et la complexité de certains cocktails !

Pour ma part, j’ai testé le Sauternes Spritz : une évidence !

J’ai adoré ! Maintenant il faut en goûter d’autres 😉

Bref un nouveau lieu incontournable sur Bordeaux !

Le point rouge, 1 quai de paludate, 33800 Bordeaux

05.56.94.94.40

LA PAUSE FEMININE, OENOTOURISME - VINS

Récap de mai : le mois de la fête des mères, maman s’éclate !! (Sorties et évènements sur Bordeaux et Paris)

En ce joli mois de mai, les enfants ont profité de leur papa d’amour puis de leurs grand-parents … pendant que maman redécouvrait les joies des sorties sympas sans enfant !

Je partage donc avec toi ces moments d’insouciance …

(Toi, jeune primipare qui a du vomi sur ton épaule droite, une tâche de méconium sur ta jambe gauche, qui rêve juste de dormir 3 heures d’affilée … ne m’envie pas, j’ai attendu quelques années avant de pouvoir pleinement savourer cet instant … 🙂 Un jour, toi aussi, tu goûteras à ce moment … mais tout comme moi, tu découvriras qu’il te faudra 3 jours pour te remettre d’une sortie jusqu’à 1h du matin … où est donc passé toute notre jeunesse ? je te le demande hein ? oui, regarde ce petit être qui mâchouille son doudou, c’est lui qui te l’a piquée … 😉

 

Nous avons débuté par une soirée à la cité mondiale du vin où se tenait l’apéro 1664.

soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-anniversaire

 

La célèbre marque de bière s’est associé au chef Philippe Etchebest pour nous faire découvrir que la bière peut au même titre qu’un vin, s’accorder à la perfection avec certains mets.

20140514_204542soirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-revisite-jambon-beurresoirée-1664-bière-marque-chef-etchebest-philippe-cité-mondiale-découverte-blanche-millénium-gold-association-plat-boisson

Ce sont donc des bouchées imaginées par le chef qui nous ont été servies tout au long de la soirée .

Vous pouvez retrouver les recettes sur le site de 1664.

Photobooth en barque, lunettes de soleil et chapeaux au couleur de 1664, musique

Une ambiance parfaite pour découvrir la bière blanche, rosée, Gold, millésime ou classique !

20140514195808787

(tu la connais la fille qui met le petit pouce en l’air dès qu’on lui met un verre de bière dans la main ? 😉

J’ai pu également rencontré l’adorable Barbara du blog Vie d’une curieuse, qui m’avait fait gagner les places pour cette soirée, ainsi que pleins de chouettes mamans en mode pause marmots 😉

Merci pour votre bonne humeur et votre gentillesse, les filles ! (attention, l’abus d’alcool, blablabla .. bref, si comme moi tu n’as pas de copine allaitante qui ne boit pas pour te ramener, abstiens toi de conduire .. ou de boire)

 

Pour rester dans la picole, mais dans le haut de gamme, la crème du pompon de la cerise sur le cake, j’ai pu déguster de grands vins bordelais.

Uniquement des grands crus pour le plus grand plaisir des amateurs et professionnels du vin.

L’Union des grands crus de Bordeaux permet ainsi chaque année, le temps d’un week-end de déguster les meilleurs des breuvages de la région.

(prenez note ce sera le dernier week-end de mai pour la session 2015)

degustation-grands-crus-vin-bordeaux-bordelais

Pas de doute, vous n’y trouvez que de prestigieux châteaux et vous ne serez déçus par aucune gorgée !

Mon gros coup de cœur reste le château Guiraud pour son blanc liquoreux et fruité, et le château Poujeau pour son rouge fort et terreux !

 

Puis nous sommes partis en amoureux pour fêter nos 10 ans de mariage ! (eh oui, qui aurait parier sur nous, hein ? 😉

Un long week-end sur Paris … pour changer de notre capitale girondine.

Là-bas, nous avons cassé la tirelire pour manger chez LE chef dont j’admire le parcours depuis de nombreuses années.

J’ai adoré son côté anti-conformiste et sa cuisine d’avant-garde lorsqu’il était chef à Pauillac.

Le maitre de la cuisine moléculaire mais pas que, avec une philosophie de vie exemplaire et des connaissances inépuisables : je veux parler de Monsieur Thierry Marx (Titi pour les intimes, car ça fait des années que je bassine tout le monde et que je dis « CHUT! Taisez-vous! » dès que j’entends parler le chef Marx à la télé)

IMG_2713IMG_2720

Nous voilà donc au Sur-Mesure par Thierry Marx dans l’hôtel Le mandarin oriental.

IMG_2726IMG_2724

Le lieu en lui-même est époustouflant : épuré, blanc .. on a beau dire mais le blanc ça va avec tout c’est ultra classe ( une belle touche d’écailles corail pour les toilettes , quand même ;-)).

IMG_2675

Le service est d’une grande précision, chaque détail est retenu, tout est parfaitement orchestré.

Chacun connait sa partition et c’est un ballet de serveurs qui se succèdent et sont présents sans être envahissants.

Les plats sont tous aussi étonnants et succulents les uns que les autres … jusqu’au dessert, où une attention supplémentaire nous a été réservée.

IMG_2663IMG_2712

IMG_2714

Nous ne sommes pas près d’oublier le repas de nos 10 ans de mariage !

 

Nous sommes allés voir le très bon spectacle de Bérengère Krief, qui après une tournée triomphante, revient à Paris pour quelques dates.

art_2048

Son one-woman-show est vraiment génial : dans la lignée d’une Florence Foresti, elle parle sans tabou des relations hommes-femmes et surtout de cette génération de nanas ultra libérées.

 

J’ai trainé l’homme pour voir une expo qui me tenait à cœur : Tatoueurs Tatoués au musée du Quai Branly.

tatoueur_tatoueElectre_978-2-330-02148-1_9782330021481tatouages_736421312_north_607xIMG_2639IMG_2638

(j’en ai profité pour lui annoncer que j’aimerais bien encore un autre … tatouage ! Oui certaines femmes réclament un autre enfant, moi c’est un tatouage .. tu me diras c’est un peu le même principe, après tu l’as à vie et même s’il te plait plus tu dois faire avec )

 

Nous avons bravé la foule pour aller voir l’expo Paris 1900 au Petit Palais.

4-3_0

J’aime vraiment cette période : les robes cintrées et les bottines à talon bobine, autant que les peintures des impressionnistes de l’époque.

IMG_2743IMG_2750

IMG_2742

Je trouve fascinant ce début du siècle où on sent la prospérité des parisiens dans chaque art et innovation.

 

Nous avons pu assister à une représentation d’une pièce écrite par Laurent Ruquier et jouer par Michèle Bernier et Frédéric Diefental  » Je préfère qu’on reste amis ».

in_215_Je%20pr�f�re%20-%20620-195

Un rôle taillé sur mesure pour Michèle Bernier dans la peau de la bonne grosse copine, face à un Frédéric Diefenthal séducteur et tombeur malgré lui, parfois, mais par intérêt souvent …

La pièce est vraiment drôle et les deux comédiens sont parfait sur toute la ligne !

Un vrai bon moment !

Et le décor est magnifique !!

Je suis vraiment tombée sous le charme de ce duo de potes à la relation complexe.

La pièce devrait partir en tournée en province, donc s’ils passent par Bordeaux, on fonce !!

bernier

IMG_2769

 

Sur ce, Juin s’annonce assez prometteur aussi …

mais en attendant, les enfants savent nous faire retourner à la réalité bien vite !

« Mamaaaaaan, je crois que j’ai des poux ! »