HUMEURS HUMOUR

Ecrire : ma peur, mon bonheur

IMG_5857

Avoir peur d’avancer et avoir peur de ne pas arriver au bout.

Vouloir connaitre la fin et vouloir ne jamais finir cette histoire.

Cela fait des années que dans des tiroirs et des disques durs s’accumulent des débuts, des milieux mais jamais de fins.

Depuis toujours je crois … Dès que j’ai su tenir un crayon et former des lettres, j’ai commencé à écrire. Des poèmes, des fables, des nouvelles, des correspondances … Accumuler les carnets entamés, les histoires inachevées, je ne m’en suis jamais lassée.

Puis tant que l’on n’est pas allé au bout, tout reste possible.

Mais aujourd’hui je veux vaincre ma peur. Car oui, j’ai peur, très peur.

Quand on est en train de donner vie à son rêve, on a peur de se décevoir soi-même, décevoir la petite fille que l’on était, décevoir les promesses que l’on s’est faites … et en même temps si on ne va pas au bout du rêve, on sait qu’on ne pourra jamais dire « je l’ai fait ».

La peur me paralyse, me ralentit, me fait faire tout sauf ce que je devrais. La peur m’empêche de vivre ce rêve …

Peur de ne pas correspondre à l’image que l’on se fait de moi, peur de décevoir chacun de ceux qui croient en moi, souvent même plus fort que moi j’y crois.

Mais tellement de bonheur de sentir les mots prendre vie.

Les touches du clavier, les pages des carnets se mettent bout à bout pour m’emmener sur la route de mes rêves et de mes envies.

Ne pas voir les heures passées quand je suis entraînée par les idées, les personnages, l’inspiration …

Ne pas comprendre pourquoi cela me rend si heureuse et tellement complète de pouvoir exprimer à travers d’autres ce que j’ai ressenti à certains moments de ma vie, ou ce que j’aurais aimé dire tout haut quand je l’ai pensé tout bas.

Pouvoir partir et revenir de toutes les destinations en quelques chapitres, être un vieil homme nostalgique, une jeune femme célibataire, avancer et remonter le temps, voyager dans les existences irréelles de personnages nés dans ma tête.

Ne pas réussir à expliquer pourquoi, au fond de moi, je dois aller au bout, malgré tout, malgré moi, même parfois.

Alors même si ce chemin je dois le parcourir seule sur les pages blanches à noircir, même si c’est un projet personnel et intime, j’ai besoin de savoir que vous êtes là.

Que quelque part quelqu’un attend et croit en moi.

Que je trouverai du soutien dans ma chute, des gens pour partager l’aboutissement, du réconfort dans le doute, du partage dans la joie …

Ecrire c’est tellement pour soi, mais avant tout, tellement pour les autres. Ce travail si égoïste qui ne trouve son existence que lorsqu’il est partagé avec le plus grand nombre.

C’est la rencontre de ces deux contradictions qui rend l’écriture si importante dans ma vie : car je peux être moi avec vous .

IMG_5859

DIY tutos brico, LES ACTIVITES KIDS

Fabriquer une chaise miniature avec une cage caspule de champagne #PteapotesFGxTruffaut #1

#Teasing : Avec les enfants, nous avons un projet secret. Ce projet il nous tient à coeur car nous l’avons imaginé depuis cet été, nous y avons beaucoup réfléchi et nous y mettons beaucoup d’amour … mais avant de vous le dévoiler, voici un indice avec ce tuto ultra simple.

En effet pour notre « secret project » (oui en anglais ça fait de suite affaire d’état ;-)), nous avons donc besoin d’une chaise miniature (même plusieurs si on veut).

Pour faire une chaise miniature, il va falloir que toi, parent dévoué, tu te sacrifies. Oui tu vas devoir ouvrir une bouteille de champagne, ou cidre ou Lambrusco, bref toute bouteille qui a une « cage » pour retenir le bouchon. (au passage, garde les gros bouchons type champagne, cela nous servira sûrement ! 😉

Donc tu picoles ta bouteille de champagne rosé (oui j’ai pris l’option de luxe ;-)) et le lendemain matin tu peux te mettre au bricolage (ou attend l’aprem si t’étais seule pour boire la bouteille ;-))

  1. dénoue le bas du fil de la cage pour obtenir ceci

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (2)

2. coupe à la pince le fil de fer

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (6)mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (3)

3. Enleve le fil de toute la partie inférieure (attention, certaines cages sont faites en un seul fil, alors il te faudra peut-être recouper, mais de manière générale tu obtiendras un fil indépendant)

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (7)

4. Fixe déjà bien tes 4 pieds en entortillant bien les fils qui les constituent. Au pire tu as déjà obtenu un tabouret 😉

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage (1)

5. Fais passer ton fil indépendant sur l’arrière et façonne une arche qui servira de dossier : cache la partie où tu « noues » / entortilles pour tenir, sous l’assise. Et voilà tu as une mini chaise !!

mini-miniature-chaise-fer-fil-champagne-bouchon-caspule-maison-meuble-poupée-jardin-sylvanian-playmobil-figurine-faile-diy-tuto-bricolage

C’est une bonne taille pour tout plein de figurines : Les Sylvanians, les playmobils …

Mais c’est surtout un accessoire indispensable pour notre projet secret … 🙂

Promis, on vous fait pas languir trop longtemps …