Dvt perso et organisation, LA PAUSE FEMININE

S’autoriser à renouer avec la créativité et la création : créer le meilleur de soi

Grâce à mon bullet journal, il y a 2-3 ans, j’ai commencé par me remettre à dessiner …

D’abord des façades, puis des petits moments des vacances dans mon carnet de voyage.

Et j’ai essayé de me mettre à l’aquarelle pour me détendre.

Bien sûr à chaque fois ce sont des instants fugaces, cela ne dure ni un après-midi ni des heures, mais en une demi-heure je me sens ressourcer.

J’ai longtemps dit que je n’avais pas le temps, car pour moi, dessiner ou peindre, cela demandait beaucoup de temps : il fallait s’installer à une table, et sortir son matériel, et être équipé.

Je n’avais jamais ce qu’il fallait ou bien il me manquait des feuilles ou je ne savais pas sur quel carnet me lancer …

Je mettais un temps considérable à réfléchir à ce que j’allais dessiner ou peindre.

Ensuite je tournais autour du pot … de peinture, sans oser commencer, de peur de rater, de ne pas assez bien faire, de me décevoir, de perdre mon temps.

Bref je me mettais la pression, je me trouvais des excuses, et je finissais par me gâcher le plaisir et ensuite mon cerveau devait garder ces angoisses et ce stress, puisque je n’avais plus envie de m’y mettre et les arguments « contre » tournaient en boucle.

Puis en bonne élève disciplinée, j’ai décidé de m’offrir un livre pour « apprendre » à dessiner, ou peindre, pour trouver des techniques qui me feraient progresser, pour me « former » : ainsi j’allais légitimer ce temps que je m’accordais, comme une nouvelle corde à mon arc.

J’ai donc à nouveau perdu un après-midi en rayon artistique, à la recherche DU livre qui ferait que j’allais pouvoir enfin m’autoriser à passer un moment en tête-à-tête avec moi-même pour autre chose que juste « un loisir ».

Car oui c’est bien connu, un moment pour soi à ne rien faire de concret, c’est du gâchis ! (vous l’entendez la voix de la culpabilité ? de la femme overbookée ? de la mère qui vole des minutes pour elle au lieu d’être avec ses enfants à jouer ?)

Je n’ai rien trouvé sur les techniques ou les pas-à-pas de dessin ou peinture ou plutôt j’ai erré entre la multitude d’offres sans trouver mon bonheur, mais je suis tombée nez à nez avec un livre esseulé, un seul exemplaire qui m’attendait, sous une pile un peu isolé, un livre canadien : Créer le meilleur de soi de Manon Lavoie.

Je l’ai feuilleté très peu, mais sa couverture, son titre et les quelques mots glanés sur les chapitres ont fini de me convaincre.

C’était le livre que j’attendais pour m’autoriser à créer et arrêter de procrastiner ces moments ou me trouver des excuses pour les enfouir bien loin en moi.

Le coût (une trentaine d’euros) m’a d’abord fait hésiter, mais je peux vous dire qu’il vaut chaque euro et qu’il regorge de photos apaisantes, et de bons conseils.

263 pages de douceur.

C’est un voyage intérieur, un thé avec une amie, une déculpabilisation, des suggestions de différentes façons de mettre de la créativité ou de s’octroyer des moments pour lâcher prise sur la toile, sur un carnet ou même dans le tissu.

Des citations, des idées concrètes pour s’inspirer sur de petits projets créatifs qui font du bien, qui permettent aussi de mieux se connaitre, de poser sur papier, toile ou tout support, des intentions, des colères, des joies.

Car créer c’est aussi sortir une part de soi que parfois on ne sait pas où mettre.

Fin des mauvaises excuses : on rassemble dans une trousse une petite palette, un crayon, une gomme, un pinceau, un stylo feutre, un bout de torchon, un pinceau à réservoir, quelques feuilles aquarelles, un petit carnet.







On n’a pas besoin de plus pour s’amuser !

Oui il y a toujours des palettes + grandes, + complètes, oui il y a toujours de nouveaux coloris ou feutres + sympas …

mais au final l’essentiel n’est pas d’avoir des tonnes de matériel mais de s’en servir 😉

Alors quand on a un quart d’heure devant soi, ou qu’on veut décompresser pendant une vingtaine de minutes (pas plus longtemps qu’un épisode de Friends :-)) : on sort sa trousse et on est prêt à créer !

Idem, on arrête de vouloir un résultat parfait, on arrête de se dire qu’on ne sait pas quoi dessiner ou peindre, tout est sujet à s’évader : un oiseau qui passe devant la fenêtre, la tasse de thé qui est posée sur la table, une fleur qui fane dans le vase, une citation lue sur instagram le matin …

On recherche juste un moment de détente qui nous fait du bien : pas un dessin impeccable ou une représentation sans défaut !

Si on arrive à un résultat satisfaisant, tant mieux, sinon tant pis !

Parfois on trouve du mignon et du beau dans nos propres créations car ils représentent un moment agréable : tout simplement !

Et si on fait un truc moche, ce sera quand même notre truc moche à nous 😉

Ce livre m’a vraiment ouvert les yeux sur mon besoin de ses bulles créatives et sur le fait que je ne me les autorisais pas et que je trouvais toutes les raisons du monde de repousser ses parenthèses dans le quotidien.

C’est un moment de méditation, où je ne pense à rien d’autre et cela fait un bien fou !

En ce sens, le visionboard ou tableau de visualisation est aussi un bel outil pour s’amuser tout en visualisant ses besoins, envies et projets pour une période ou une année à venir !

Phrases inspirantes et illustrations ou photos permettent de garder un oeil sur ce qui vous inspirent et vous animent !

Et vous, vous prenez du temps pour vous ? Qu’est ce qui vous détend ? Quel est le dernier livre créatif qui vous a aidé à avancer ?

Publicités
DECO, DIY tutos brico

DIY : Transformer un plateau de table en moins de 10 minutes pour moins de 20 euros !

Je suis toujours épatée à quel point mon cerveau trouve des solutions lorsqu’il s’agit de m’éviter trop de travail 😉

Cette fois, je regardais catastrophée le plateau de ma table de cuisine / salle à manger que j’avais déjà retapée il y a 3-4 ans … j’y avais passé des heures à la poncer, puis la peindre avec une sous-couche, et la peindre, et ensuite la protéger avec un vernis …

Oui mais voilà, nous mangeons tous les jours sur cette table, sans nappe la plupart du temps, et l’éponge, les frottements et l’usage ont eu raison de ma rénovation.

Je commençais donc à me dire que j’allais devoir tout recommencer, ce qui ne m’enchantait guère .. (sachant que cette table a été achetée sur le bon coin à des gens qui l’avaient depuis plus de 40 ans ;-)).

Toujours aussi fan de ses pieds compas et de sa dimension qui correspond à notre pièce, ma table chouchou devait rester chez nous … sans me coûter des heures de travail.

Comment faire ?

C’est au volant de ma voiture, que j’ai eu la révélation, l’idée : une publicité pour saint-maclou me montrait leur sol vinyl, appelé plus communément, lino.

Un motif ultra tendance avec des carreaux de ciment m’a tapé dans l’oeil !

La voilà ma solution : j’allais recouvrir ma table avec du lino.

Il ne restait plus qu’à prendre les dimensions, aller à la découpe, et revenir tester ce que cela allait donner.

Pour 17 euros, j’ai choisi un motif carreau de ciment clair vert pastel.

Il m’a suffi ensuite d’ajuster sur ma table la dimension à l’aide d’un cutter ( le lino était vendu en largeur 2 mètres).

L’avantage c’est que cela se nettoie très bien, que cela protège bien la table, que c’est confortable, et que cela ne bouge pas (la face verso adhère un peu comme les nappes Bulgom).

Et bonus, avec la chute je peux même encore faire un tapis pour mon bureau : vous savez ces tapis ultra tendance imitation carreau de ciment qui coûte super cher ? eh bien là c’est une vraie bonne affaire et personne n’a le même 😉

Cela m’a d’ailleurs donné l’idée d’en faire également des sets de table.

Bref le lino c’est une révélation absolue ! Et en plus les motifs sympas envahissent les magasins de bricolage tels que Leroy Merlin ou Castorama.

Chez Saint-Maclou j’en ai repéré un autre : plutôt que changer de nappe, je changerai de lino 😉

Pour le prix j’aurais 2 styles de tables en 1 !

Alors convaincu par mon DIY ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à épingler cette idée sous votre tableau Pinterest 😉

DETENTE, LA PAUSE FEMININE

Ôde à la paresse : ralentir, prendre le temps de …

Prendre le temps de :

075

tamatebako-thé-the-tea-café-coffee-salon-lieu-bordeaux-saint-james-centre-ville-detente-specialité-grand-rare-theiere-nectar (8)

  • regarder ses enfants jouer et jouer avec eux

D4X_8879_0

  • de rêver à des choses impossibles

futuroscope-parc-attraction-poitiers-bordeaux-charente-gironde-vienne-lapin-cretin-cinema-salle-imax-dynamique-fauteuil-arthur-minimoys-nouveaute-famille-enfant

  • sentir son parfum préféré au creux de son poignet
  • cuisiner de bons petits plats en sortant de ses habitudes et découvrir de nouvelles saveurs comme avec Vital Food par exemple

IMG_4299

  • de regarder les aiguilles d’une jolie montre comme celle-ci avancer et laisser son coeur battre au rythme des secondes ES108442002_1CO (1)
  • laisser poser un masque hydratant sur son visage
  • de regarder un artiste travailler et donner vie à quelque chose sous nos yeux

darwin-magain-general-rstaurant-lieu-rive-droite-bordeaux-hangar-decouverte-brunch-artiste-street-art-skate-jeux-ecolo-eco-bobo-recyclage-zero-dechet-epicerie-bio (31)

  • de préparer un vrai petit-déjeuner de vacances

cabane-romaningue-pompignac-bordeaux-tonneau-fut-vin-gironde-visite-nuit-dormir-depaysement-campagne-petit-dej-apero-rouge-famille-enfant-10

  • fermer les yeux au soleil
  • de lire une phrase qui fait du bien et la porter sur soi pour mieux se l’approprier comme sur ce sweat de la marque Esprit ici 026ET1J001_039 (1)
  • renifler l’odeur du mimosa au détour d’un chemin
  • de se souvenir de son rêve de la nuit

classique-litterature-jeunesse-nathan-seuil-delamartiniere-segur-alice-fable-lafontaine-merveilles-malheur-sophie-livre-lecture-enfant-illustration-moderne-pop-up-couleur (9)

lezard-creatif-bordeaux-pessac-centre-ville-art-peinture-vin-aquarelle-atelier-seance-chateau-pape-clement-merlot-esquisse-tableau-technique-decouverte-degustation-18

  • lire une page de son magazine préféré … Flow par exemple

canalous-croisiere-fluviale-charentes-bateau-riviere-navigation-naviguer-famile-cognac-jarnac-saintes-gironde-vacances (18)

  • de s’asseoir dans un musée pour contempler une oeuvre

IMG_2994

  • lever les yeux dans les rues de sa ville

IMG_2581

le-magicien-d-oz-doz-dorothy-livre-cd-histoire-didier-jeunesse-chanson-judy-garland-film-comedie-musicale

  • d’aller courir pour se vider la tête et se sentir fier de l’avoir fait

running-courir-course-entrainement-sport-equipement-vital-brassard-kalenji-nike-appli-application-iphone-apple

maison-fée-fee-fairy-garden-home-house-porte-jardin-deco-brico-tuto-diy-jeux-activité-enfant-imagination-truffaut-loisir-creatif-figurine-schleich-plante (70)

Et si on prenait le temps ?