CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mars2017

happy-2

 

Beaucoup de projets, beaucoup d’envies de lecture, mais si peu de temps …

Au final j’arrive à lire 4-5 livres en ce début d’année, mais difficile de faire + en ce moment … pourtant j’apprécie tellement lorsque je me lance dans des heures de lecture !

Voyons ce que cela a donné en Mars, avec un emploi du temps encore bien chargé.

(Cliquez sur les photos pour acheter les livres sur Amazon)

 

Drôle de Karma de Sophie Henrionnet

L’histoire :

« Joséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, toute sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête ! Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes… Qu’à cela ne tienne, pour conjurer le mauvais sort, elle décide de quitter Paris. Cap sur l’Angleterre. Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément… »

Je me suis laissée prendre au jeu avec cette lecture détente. La partie en Angleterre a un côté Downton Abbey qui m’a beaucoup plu et même si la romance est évidente, l’enquête prend elle aussi sa place.

Un subtil mélange de genre qui fait du bien !

 

Culottées 2 de Pénelope Bagieu

L’histoire :
Sonita, rappeuse afghane et exilée militante ; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes ; Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle ; Cheryl, athlète marathonienne ; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde… Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés. Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

Avec des portraits de femmes moins connues que dans le premier opus, le deuxième volet retrace à nouveau des parcours d’exception.

Des destins de femme bluffants ! Il reste tellement de choses à accomplir ! Passionnant ! Penelope Bagieu nous instruit sans jamais perdre la pointe d’humour qui la caractérise !

 

Tu n’avais peur de rien de Stéphanie Fugain

L’histoire :
«  »Ma princesse, on s’en est raconté des histoires, le doigt posé sur le globe aux continents colorés et aux océans azur. Nous sautions les frontières à grands éclats de rire. Tu les ferais ces voyages, disais-tu, un jour, plus tard, quand viendrait le temps de vivre tes aventures. Celui-là, tu ne l’avais pas prévu, pourtant nous l’avons fait ensemble, main dans la main, yeux dans les yeux, peau contre peau. Un aller simple en enfer où les saisons passaient au rythme de ta respiration. Et d’où je suis revenue seule. Tu voulais voyager, écrire. Mais ton bateau est resté à quai. Pour toi, j’ai pris la plume et le vent. J’ai raconté tes rires, tes envies, tes passions, tes rêves. Ces paysages ensoleillés où tu t’enfuyais en fermant les paupières. Et celui, vitrifié, blanc, où tu questionnais ton destin, forte, déterminée, courageuse. » Stéphanie Fugain »

On connait tous l’histoire de Laurette Fugain qui est décédée d’une leucémie et dont les parents et particulièrement sa mère on portait la cause du don de plaquettes qui était totalement méconnu en France.

Ici c’est l’histoire de Laurette : l’histoire rêvée des voyages qu’elle aurait pu et l’histoire réelle de sa maladie qui l’a arraché à elle-même et aux siens.

Le livre est bouleversant. L’écriture simple et simpliste mais les sentiments authentiques. En tant que maman, je n’ai pu refermer ce livre sans mesurer la chance d’avoir des enfants en bonne santé et une boule dans la gorge face aux drames qui touchent de nombreuses familles.

 

J’arrête de surconsommer (Editions Eyrolles)

Résumé :

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux…  Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

J’aime beaucoup cette série de livres pratiques qui approfondit bien les questions et proposent de vraies idées et solutions avec des exercices ludiques à mettre en place.

J’avais adopté « J’arrête de râler » et « j’arrête d’être débordée » et celui-ci « j’arrête de surconcommer » est totalement en complément et continuité de ma démarche de consommation. Du coup il y a déjà beaucoup de choses qui sont entrées dans mes habitudes, et la prise de conscience était déjà là, mais j’y ai trouvé encore d’autres pistes pour poursuivre sur ma lancée, déjà bien entamée.

Au delà du souci écologique, le but financier peut également être un bon moteur pour comprendre que bien manger ne coûte pas plus cher si on choisit les bons interlocuteurs (fini les supermarchés, vive les marchés) ou si on comprend que ne pas gaspiller, ou acheter une fois pour toute une microfibre plutôt que des rouleaux et des rouleaux de sopalin tous les mois, revient beaucoup beaucoup beaucoup moins cher …

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

HUMEURS HUMOUR, voyage

Mes 6 envies de voyage

Nous revoilà pour un nouveau rendez-vous de la mini Team Bordeaux !

Pour relancer un peu la créativité de chacune, nous avons décidé de s’offrir un rendez-vous une fois par mois.

Chacune d’entre nous, si elle le souhaite et en a le temps, décline le thème du mois à sa sauce sur son blog.

Après « Vide ton sac ! » en Février, nous voici avec le thème « mes envies de voyage » !

Ah, c’est le moment de préparer les vacances d’Avril ou d’été, ou juste des petits week-ends car on a pas forcément le budget et le temps qui permettent d’aller loin.

J’ai très envie d’escapades en Europe ou même en France, mais je rêve aussi de découvertes un peu plus éloignées …

  • Le Canada : j’ai découvert le Canada quand j’avais 16 ans en allant voir des membres de la famille qui vivent là-bas ! Un vrai coup de coeur ! J’ai adoré le mélange de grandes villes surdimensionnées à l’américaine avec des petits villages à l’architecture typiques, des paysages mythiques entre forêt, lac et montagne … Bref, je veux y retourner. J’ai envie de connaitre un hiver là-bas, mais en même temps, moi la grande frileuse, vais-je supporter ? 😉

photo http://www.sejoursvoyagescanada.com

canada

  • La Louisiane et le Bayou : j’avais découvert il y a au moins 12 ans un documentaire sur le Bayou au .. Futuroscope ! La musique et les paysages m’avaient enchanté et c’est surtout l’ambiance générale et l’art de vivre des habitants qui m’avaient attiré. Ensuite la dessin animé de Disney, la princesse et la grenouille ont renouvelé mes sentiments 😉 Cette région des états-unis m’attire vraiment : son mélange d’Histoire, de culture et de paysages sauvages m’appellent.

 

  • Brighton (Angleterre) : j’avais déjà entendu parler de Brighton et découvrir le bord de mer anglais m’a toujours attiré (j’aime l’Angleterre, mais je connais finalement assez mal en dehors de quelques villes et Londres surtout … j’ai envie désormais de campagne anglaise et de littoral ;-). Un documentaire sur « Echappées belles » m’a définitivement motivé à partir voir par moi-même cette petite ville charmante !

photo https://www.visitbrighton.com

brighton

  • Le Mont Saint Michel : il y a des petites pépites en France que je rêve de voir en vrai ! Le Mont Saint Michel en fait partie ! Je voudrais le voir sortir de l’eau, traverser les étendues, grimper ses ruelles, en apprendre sur son architecture et me perdre dans les couleurs d’un coucher de soleil !
  • L’île de ré, l’île d’Oléron, l’île d’Aix : nous sommes si proches, et pourtant nous n’avons jamais pris le temps (sauf une journée il y a 7 ans 😉 ) d’aller faire quelques jours sur une de ces îles paisibles. Se gorger d’iodes et d’air frais, aller dans un spa, ou faire des balades en vélo, pour se ressourcer le temps d’un long week-end en amoureux ou en famille ! Je peux faire ma valise très rapidement 😉
  • L’Italie : partir en road-trip comme nous l’avons fait pour l’Irlande, et l’Ecosse, et pouvoir découvrir plusieurs villes et régions italiennes. Me remettre à l’italien une langue que j’ai adoré apprendre au lycée mais que j’ai arrêté de pratiquer 😦 manger de vrais pizzas avec de vrais Spritz 😉 se balader dans les villes chargées de cultures et d’art, et filer vers des vignobles italiens dans la campagne ! La dolce Vita : un voyage à vivre au moins une fois non ?

Voilà il n’y a plus qu’à faire ma valise … et à trouver le budget 😉

Et vous, quelles destinations vous font rêver ou vous donnent envie de voyager ?

Retrouvez les autres articles du thème du mois sur les blogs de la Team Bordeaux !

Mamourblogue, Dress me and my kids, Modaliza photo, Hautes comme 3 pommes, Maman au balcon, Mummyaddict, Julie Podecolle My happy balance, Charly Chouquette, Le blog de Vio, Chroniques de maman

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

4 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #janvier 2017

happy-2

 

L’hiver et le froid m’ont donné très envie de me plonger dans des lectures sur fond de paysages enneigés.

Mais le début d’année et son flot de retard à rattraper niveau boulot m’a laissé moins de temps que prévu pour lire 😦

Qu’à cela ne tienne, je ferais mieux en février 😉

 

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos.

 

Voici donc mes dernières lectures :

Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

L’histoire :

«Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l’existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»

Après avoir vu à la télé, la diffusion d’un reportage sur Nicolas Vannier et son incroyable odyssée à traineau à travers la sibérie, je me suis replongée dans un de mes livres préférés.

Pourtant ce bouquin est basé sur peu de choses : un silence glacial, un paysage lunaire, et de l’alcool 😉

Un film en a été tiré également. Mais franchement même si les grands paysages sont valorisées, il ne vaut pas le livre pour son côté quête de sens et retour à la lenteur et au nécessaire.

L’auteur y fait une introspection, se retrouve juste face à la nature en totale solitude.

J’avoue adorer la montagne (même si je ne skie pas) et je savoure les randonnées seule au coeur des chemins enneigés : c’est un moment où on ne pense à rien, à tout, où chaque détour de route nous surprend, où le temps s’arrête, où on se retrouve face à soi.

Parfois je rêve d’exil au fond d’une cabane et pouvoir passer mon temps à contempler, lire et écrire avec une bonne tasse de thé.

Bref si vous avez envie de voyager dans le froid de la Sibérie, sous la chaleur de votre couette, et apprendre à ralentir : foncez lire ce livre !

 

Agatha Raisin La Quiche Fatale de M.C. Beaton

L’histoire :

« Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin. Agatha Raisin, c’est une Miss Marple d’aujourd’hui. Une quinqua qui n’a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire ! »

Cela fait des mois que j’avais acheté ce livre, et que je l’avais commencé : j’adorais ! Puis au milieu, je me suis lassée (ou plutôt j’étais lassée de tout et plus du tout enclin à cette lecture, j’avais besoin de BD ou d’évasion). J’ai repris enfin sa lecture ce mois-ci, et je me suis de nouveau laissée embarquée ! Comme quoi il faut parfois savoir partir pour mieux revenir 😉 Entre temps 2 autres tomes sont sortis et j’ai envie de les découvrir !

Le personnage d’Agatha Raisin est autoritaire et solitaire, mais on s’attache vite à elle ! Les situations sont bien dépeintes et les décors me transportent en Angleterre illico !

En ce moment la version Kindle est à 3.99 euros seulement ! Agatha Raisin enquête : La quiche fatale – Tome 1

 

Juste avant le bonheur d’ Agnès Ledig

L’histoire :

« Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend… »

Ce livre est à base aussi d’échappées belles (il faut croire qu’en ce moment j’ai des envies de grands espaces : montagne ou océan ;-)).

Les rencontres, la douceur des instants partagés, tout est à la fois dur et doux dans cette histoire.

On pleure aussi au détour des pages où la gorge se serre et nous donne envie de crier …

Bref un livre bouleversant qui nous embarque dans la vie, avec tout ce qu’elle a de beau et de très très moche …

 

Où on va papa ? de Jean-Louis Fournier

L’histoire :

« Un père décide d’écrire un livre à ses deux garçons handicapés : ses peines, ses remords mais aussi ses joies. Une œuvre littéraire plus que documentaire, sorte de déclaration d’amour disloquée, dans un style incisif et clair, faits de chapitres courts comme des respirations suspendues. 150 pages pour se souvenir de Mathieu et de Thomas, rire pour ne pas pleurer. »

C’est le genre de livres qu’on adore ou qu’on déteste, car certains pensent qu’on ne peut pas rire de tout … mais parfois l’humour reste une énergie puissante pour tenir le coup dans les épreuves de la vie.

Ici Jean-Louis Fournier a pris le parti d’en rire car il a deux enfants handicapés, et même si le ton peut sembler amer ou trop corrosif, on y trouve tellement d’amour !

Ce livre est un condensé de vie, mais de vie pas comme les autres … auxquelles l’auteur rend hommage comme personne !

 

Vous avez des coups de coeur à me suggérer ?

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

En Décembre : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

 

voyage

Road trip en Ecosse : partir découvrir l’ile de Mull

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (4)

Après nos 3 premiers jours dans la région des Trossachs, du loch Lomond et de Stirling, nous mettons le cap sur l’île de Mull en ce 4ème jour.

J-4

On commence par un ferry à Corran (où nous chargeons la voiture).

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (5)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (17)

Nous retrouvons nos fameuses « single track road » pendant 30 km!

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (13)

Et j’essaie de prendre des photos de mouton mais ils se carapatent dès que je sors l’appareil 😉

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (3)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (4)

Longue route jusqu’à Lochaline avec… De la neige !!! 2 degrés !! Second ferry lochaline – fishnish et on est (enfin) sur Mull !

Direction Tobermory !

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (8)

C’est un petit village de pêcheurs très coloré.

Le soleil est revenu !

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (6)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (7)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (21)

Je découvre une boutique de savons et bougies naturelles et entièrement artisanales faits sur l’île à partir des bruyères, entre autre. (l’atelier est dans l’arrière boutique)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (22)

On mange sur le port dans un restaurant de fruits de mer.

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (9)

Nous goûtons une bonne bière ambrée d’abbaye de Iona, petite île à gauche de Mull.

Nous amorçons une randonnée à flanc de montagne vers le phare.

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (20)

Le chemin est difficile à trouver et à pratiquer mais les locaux nous encouragent à ne pas tenir compte des panneaux : la balade est vivifiante et périlleuse mais les couleurs autour du phare valent le détour !

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (31)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (27)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (11)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (35)

Puis route vers extrême nord de l’île, au Glengorm Castle, qui est un hôtel.

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (2)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (12)

Puis retour à Craigoure(?) pour nouveau ferry de compet’ vers Oban, puis route pour revenir à Fort William.

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (14)

ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (15) ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (16)  ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (18) ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (19)    ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (23)   ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (26)  ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (28) ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (29) ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (30)  ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (32)  ile-mull-isle-island-ecosse-scotland-road-trip-voyage-loch-lac-decouverte-balade-phare (34)

 

voyage

Road trip en Ecosse : partir découvrir Loch Lomond, Stirling et les Trossachs !

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (4)

Deux ans que nous attendions ce moment !

Un voyage à 2 avec pour seule contrainte la découverte de nouveaux paysages chaque jour.

Le vrai dépaysement à 2 h de Bordeaux.

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes

C’est parti ! On récupère notre voiture, et l’aventure commence dès le premier rond point puisque nous roulons à gauche et que tout est inversé.

On se sent tout de suite dans le bain !

 

J 1-2road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-4

Une carte routière, un travel mug de thé bien chaud et nous partons d’Edinbourg, direction Falkirk et ses chevaux majestueux, appelés Kelpies !

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-6

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-2

Réalisées par Andy Scott, ses sculptures géantes sont vraiment impressionnantes !

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-5

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux

Cette roue géante, The Falkirk Wheel sert à transporter les bateaux : telle une écluse, elle permet de les ramener au niveau inférieur ou supérieur du canal !

Un mécanisme vraiment surprenant !

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk

Plus loin, nous nous arrêtons dans la ville de Stirling pour y visiter son célèbre château. Ici la licorne est reine !

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling (1)

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling (2)

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling (3)

Le monument de William Wallace (si, rappelle toi, « Braveheart » avec Mel Gibson, tu vois bien que ce nom là te dit quelque chose ;-)) y est visible du haut des remparts.

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling (4)

Nous mangeons chez Hermann’s (58 broad street à Stirling): un petit restaurant de bon rapport qualité prix et avec sa petite cheminée si agréable après la pluie.

IMG_5409 (2)

J’ai croisé la maison de mes rêves avec son bow-window …

road-trip-voyage-bordeaux-ecosse-edinburgh-avion-voiture-decouverte-pteapotes-falkirk-chevaux-stirling-5

J 3-4

Nous partons de Callander, notre point de chute de la veille, direction Fort William.

C’est sur cette route que les paysages commencent à nous couper le souffle et à tenir les promesses de l’Ecosse dont on rêvait !

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (3)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (22)

Nous découvrons les Single track road (route ou chemin selon la place, où on ne passe qu’à une seule voiture. Tous les 50 ou 100 mètres, un petit terre-plein permet de s’arrêter pour laisser passer la voiture et ainsi se croiser … sensations garanties quand les voitures écossaises vous arrivent en face en toute décontraction …).

Nous faisons une petite traversée du Loch Katrine, où je me surprends à dessiner pour la première fois sur un carnet.

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (20)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (21)

Je débute donc mon premier carnet de voyage … Il faut dire que tout appelle à la lenteur, et l’envie d’immortaliser chaque paysage.

Glencoe et ses paysages incroyables nous surprennent à chaque virage.

Les lacs sont d’un calme absolu et tout se reflète sur les eaux tel un miroir.

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (9)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (10)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (6)

Au détour d’un croisement, nous empruntons une route confidentielle : l’adresse se refile sous le manteau. Ce passage avec cul de sac au bout de 40 min de route, a été un des décors du fameux « Skyfall », James Bond ne s’y est pas trompé, l’ambiance y est particulière, et l’on se sent au bout du monde !

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (1)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (17)

Un arrêt à Inveraray Castle : un château qui nous fait faire un bond dans le temps !

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (7)

Tellement bien conservé qu’il a servi de décor pour la série Downton Abbey.

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (14)

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (15)

Les jonquilles sont omniprésentes dans les jardins, dans les champs, sur les bords de route.

Retour à Fort Williams que nous quittons le lendemain matin : quelle belle vue pour le Breakfast, isn’t it ?

 

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (2)

 

En route pour l’île de Mull !

 

roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (5)      roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (11) roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (12) roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (13)   roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (16)  roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (18) roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland (19)    roadtrip-ecosse-highlands-loch-lomond-trossachs-lac-scotland

 

 

OENOTOURISME - VINS

Le château de Rayne Vigneau : une dégustation perchée et un assemblage au coeur du sauternais

 

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (4)

« J’ai cassé mon téléphone. Je vous explique : en fait j’étais à 10 mètres de haut dans un cèdre prénommé Arsène et je dégustais un vin blanc sauternes 1er grand cru classé, et … »

J’imaginais l’explication à donner au vendeur de l’Apple store, si j’avais lâché mon Iphone et sa coque verre de vin, lors de cette journée extraordinaire au château de Rayne Vigneau.

Il m’aurait trouvé complètement perchée …

Mais si être perchée, c’était bien ? Si être perchée, c’était se sentir juste bien au bon endroit, les pieds dans le vide, le regard vers l’horizon, la tête dans les branches, le nez au-dessus d’un nectar divin …

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (1)  chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (3)

Une expérience qui se mérite mais qui prend vraiment toute sa saveur quand on arrive tout là-haut.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (2)   chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (5)

Tout démarre par un accueil chaleureux et des explications sur le vignoble alentour ainsi que sur le château en lui-même, divulguées par Clémence Quemin.

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (13)

Il est temps de nous équiper pour notre ascension.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (3)

Vincent Gallé, grimpeur passionné, nous montre le fonctionnement de notre corde magique qui va nous aider à atteindre 5 ou 10 mètres selon les plateaux choisis et nous confie que cet arbre est un cèdre centenaire qui s’appelle Arsène.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (4)

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (9)

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (8)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme

A 5 mètres c’est un cocon protégé par les branches qui nous attend avec un beau panorama sur les vignes et le domaine.

A 10 mètres la vue est dégagée et celle sur le château est notre récompense.

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (12)

La montée est sportive, demande une bonne coordination mais très vite on prend le coup de main et on se surprend à vouloir être le premier en haut.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (18)

Arrivé à destination, il faut s’installer autour de la table de dégustation : un endroit improbable mais d’un confort tout aussi déconcertant !

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (15)

On est bien, prêt à découvrir un Château Rayne Vigneau, 1er grand cru classé.

 

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (8)

Le vent vient nous taquiner et nous berce sur notre perchoir.

Vincent reste présent pour nous rassurer et virevolte de branches en branches pour s’assurer que tout le monde a pris place.

Nous remontons notre panier et la dégustation peut commencer.

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (14)

Tous nos sens sont chamboulés par la hauteur, le grand air, et les pieds dans le vide.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (10)

On boit le nectar et les paroles d’explications de Vincent Labergère, directeur de l’exploitation, dont la passion et la pédagogie en font un hôte parfait pour cette expérience hors du commun.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (11)

Chaque goutte coule délicatement pour aller caresser notre palais. On ferme les yeux, les arômes se révèlent.

Le moment est suspendu dans le temps et dans les airs.

chateau-rayne-vigneau-sauternes-bommes-bordeaux-oenotourisme-vin-blanc-wine-decouverte-arbres-grimper-perché-degustation-ciron-assemblage-atelier-visite-chai (16)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (9)

On voudrait ne pas redescendre et seul un coup de vent un peu plus frais que les autres nous rappellent qu’il faut bien rentrer.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (30)

On peut vivre cette expérience à partir de 33 euros.

A l’intérieur, on traverse le chai pour aller vers un atelier assemblage très complet qui nous fait découvrir toute la complexité et la technicité du travail d’assemblage d’un vin.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (28)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (14)

On démarre de manière très ludique par une reconnaissance olfactive de différentes odeurs.

Puis il faudra goûter des solutions liquides et en découvrir les arômes et les spécificités.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (19)

Avec mon binôme Barbara, nous avons donc créer notre propre assemblage à partir de 3 essais.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (20)

Nous sommes arrivés à un résultat satisfaisant et décrit comme gourmand, ce qui nous correspond assez bien ! 😉

Nous avons appelé notre cuvée, « Bally », tout un voyage dans un verre.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (23)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (22)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (31)

L’atelier est très bien organisé : on y apprend pleins de choses et on sait que l’on vit un moment tout à fait privilégié.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (17)

L’expérience et le savoir de Vincent apportent beaucoup de technicité tout en restant très accessible.

 

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (15)

L’atelier d’assemblage, unique à Sauternes, sera disponible dès le mois de juillet.

Et le château de Rayne Vigneau nous réserve encore d’autres surprises pour découvrir ou redécouvrir le vignoble de manière originale et unique !

Tous les renseignements et réservations sont sur le site du château de Rayne Vigneau.

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (26)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (27)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (29)

chateau-rayne-vigneau-degustation-arbre-perché-hauteur-vue-assemblage-vin-bordeaux-bommes-sauternes-grand-cru-classé-oenotourisme (21)

Un immense merci à Clémence Quemin (et son assistant) pour son accueil chaleureux, à Vincent Gallé Au fil du Ciron pour sa patience, sa gentillesse et son aide en photo, à Vincent Labergère pour sa pédagogie et sa générosité, à Charlotte Les itinéraires de Charlotte pour le covoiturage, la bonne humeur et le partage, à Barbara La vie d’une curieuse pour avoir été mon binôme gourmand, pour ses photos, et son maniement du crachoir, à Thibault et Aurore les reflets de Bordeaux pour avoir partagé la table dans les arbres (même si clairement j’aurais dû arriver première !! ;-)), à Pixelsandwine pour sa bonne humeur et avoir flashé sur mes lèvres 😉

Cette journée restera un magnifique souvenir ❤

BORDEAUX EN AMOUREUX

13 idées pour une Saint Valentin en amoureux sur Bordeaux

bxamoureux

Romantique ?

Le Pinasse Café :  en route pour une soirée au Cap Ferret, vue sur l’océan, lumière tamisée, bruit des vagues … L’accord parfait de plats sublimés et d’un paysage de rêve !

pinasse-café-escale-restaurant-cuisine-food-arcachon-capferret-bassin-bordeaux-gironde-bateau-vue-port-ocean-mer-chef (8)

Le Siman : Une cuisine d’inspiration asiatique originale et des cocktails à tomber avec une vue sur Bordeaux sublime !

le-siman-bordeaux-restaurant-rive-droite-vue-ville-terrasse-panoramique-panorama-pont-pierre-cuisine-food-cocktail (1)

O mon chou : Envie de rester à la maison ? Faîtes vous livrer des pâtisseries pour un petit-déjeuner ou un teatime en duo !

Gastronomique ?

Le restaurant Côté Rue : un repas en tête-tête autour d’une cuisine moderne et délicieuse, dans un cadre cosy.

cote-rue-restaurant-bistrot-gastronomique-bordeaux-amoureux-amis-duo-cuisine-moderne-nouveau-deco-puree-carotte

Racines : le meilleur rapport qualité prix de Bordeaux avec une cuisine inventive et gustative

racines-bordeaux-pteapotes-restaurant

Le Chapon Fin : une institution bordelaise avec un menu accord mets et vins exceptionnel, et un décor art déco baroque unique !

le-chapon-fin-chef-gastronomique-cuisine-ville-bordeaux-accrods-mets-vin-menu-decouverte-sommelier-cave-reference-decor-art-deco-bar-castan-cyprien-alfred-duprat (5)

Restaurant Julien Cruège : Une décoration design et sobre pour une cuisine inventive !

restaurant-julien-cruege-bordeaux-restauration-cuisine-chef-cook-gastronomie-mets-vin-deco-simplicité-authenticite-bonnes-adresses-decouverte (1)

 

Ludique ?

Aviasim : pourquoi ne pas s’envoyer en l’air ? un simulateur de vol vous permet de vous retrouver aux commandes d’un avion !

L’occasion de choisir votre prochaine destination pour un voyage en amoureux !

010

Echappe toi : un escape-game où vous devrez communiquer un maximum et mettre à l’épreuve votre complicité !

IMG_3681

Originale ?

Les cabanes de la Romaningue : une nuit à 2 dans une bulle, une roulotte ou un tonneau à 2 pas de Bordeaux !

Vous pouvez même commander le champagne !

cabane-romaningue-pompignac-bordeaux-tonneau-fut-vin-gironde-visite-nuit-dormir-depaysement-campagne-petit-dej-apero-rouge-famille-enfant-2

Le château Tournefeuille : offrez-vous une nuit au château et visitez le vignoble main dans la main !

chateau-tournefeuille-neac-lalande-pomerol-saint-emilion-vigne-vignoble-chambre-hote-vins-oenotourisme-famille-gironde-aquitaine-13

Au nouveau monde : une soirée québécoise sans prendre l’avion ? Petit budget mais bel effet pour découvrir la poutine et des bières brassées sur place !

broue-pub-bar-brasserie-biere-quebec-quebecois-bordeaux-poutine-artisanal-bio-ambiance-verre-nouveau-monde (8)

Le château Siaurac : Nuit paisible au château, balade romantique et repas de chef ! Tout au même endroit, loin de la ville mais pas si loin 😉

chateau-siaurac-neac-vin-wineday-wine-journee-cehf-cuisine-brunch-degustation-vin-libourne-pomérol-saint-emilion-lalande-grand-cru-classé-chambres-atelier-culinaire-gironde-bordeaux (50)

Bonne fête à tous les amoureux ❤

D’autres idées à partager ?