CULTURE, DETENTE, HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD, PRESSE

« C’est simple, ma vie est compliquée ! » : le livre de l’année ;-)

Il arrive enfin !

Voilà des années qu’il est dans ma tête, des mois qu’il est dans ma vie, et des semaines que je tremble de pouvoir partager les aventures d’Eva avec vous !

Et nous y sommes : « C’est simple, ma vie est compliquée » sort cette semaine et se pose sur les tables des libraires petit à petit.

Il est disponible sur le site de la FNAC et sur Amazon C’Est Simple, Ma Vie Est Compliquee

Vous pouvez d’ores et déjà le commander sur le site des éditions Vents Salés en cliquant sur le lien ci-dessous :

— > commander « C’est simple, ma vie est compliquée ! »

Vous pouvez également le commander chez votre libraire préféré s’il ne l’a pas.

 

C’est simple : c’est le livre bleu avec des poissons rouges dessus 😉 #lelivreavecdespoissonsrougesdessus

Il était disponible en avant-première pour le salon d’Arès, les pages du bassin où j’ai pu faire mes premières dédicaces ( j’ai presque l’air zen alors qu’à l’intérieur je tremblais de peur)

Je suis impatiente d’avoir vos avis et de découvrir mon roman en situation de lecture : n’hésitez pas à m’écrire ou m’envoyer vos photos avec le livre, que ce soit dans votre jardin, sur votre canapé, en vacances à Arcachon ou en Angleterre !

J’espère maintenant qu’Eva la facétieuse et déjantée vous apporte autant de joie et de fantaisie qu’elle en a mis dans ma vie. J’attends vos retours à pteapotes@free.fr

Vous pouvez aussi taguer vos posts avec le hashtag #lelivreavecdespoissonsrougesdessus ou #evabrodemy

 

La 4ème de couverture :

Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du Prince charmant et de mariage féérique !

Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque.

Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout Pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie … ou la lui rendre plus trépidante !

Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre !

Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque !

Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

 

Alors pour savoir comment s’appellent ces poissons rouges et pourquoi la vie d’Eva est compliquée, il faut aller l’acheter 😉

Et moi je file ronger l’ongle de mon auriculaire (le seul qui me reste à ronger en fait) et me mettre en boule dans mon canapé. (Non j’ai pas peur !)

 

 

DETENTE, LA PAUSE FEMININE

6 Idées lecture : mes derniers livres lus préférés #1

J’ai toujours beaucoup lu, mais souvent par période.

J’ai repris goût à la lecture avec le besoin de déconnecter le soir et en fréquentant assidûment ma médiathèque (j’étais tellement souvent en médiathèque pour mes séances d’éveil à l’anglais, que j’en avais oublié que je pouvais venir y emprunter des livres 😉

Alors pour flâner sur un transat dans le jardin pendant les jours fériés ou sur la plage cet été, voici mes dernières lectures et pourquoi je les ai aimés.

lecture-preferees-favorites-chouchou-lire-livre-chick-lit-filles-detente-bibliotheque-best-seller-bouquin-gironde-bordeaux

Wild de Cheryl Strayed

L’histoire :

« Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n’a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le  » Chemin des crêtes du Pacifique « . Lancée au cœur d’une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d’épuisement et d’effort, et réussir à atteindre le bout d’elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption. »

Sur le principe d’une introspection, on se surprend à être essoufflé à chaque page tant on fait les miles de randonnée avec l’héroïne.

On est transporté, dépaysé, subjugué, et aussi épuisée par ce parcours initiatique.

Une chose est sûre, cela donne envie de prendre son sac à dos et de partir marcher pour se retrouver soi-même.

Le livre a été adapté en film avec Reese Witherspoon, j’ai sincèrement préféré mille fois le livre.

 

Le coeur entre les pages de Shelly King

L’histoire :

« Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages. »

L’histoire m’a progressivement embarqué avec son ambiance librairie, bibliothèque et amours des livres. Je m’y suis retrouvée.

Je me suis attachée à cette héroïne se cherchant professionnellement, personnellement et luttant contre les préjugés de sa mère, contre son besoin de reconnaissance.

On est très vite transporté et on suit l’évolution, la transformation d’une personne, qui finit par s’accepter.

 

Demain est un autre jour de Lori Neslon Spielman

L’histoire :

« À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que…  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d’imaginer ce qui l’attend. »

C’est un de mes gros coups de coeur ! Déjà rien que la couverture m’a fait craquer 😉

Parce qu’il fait référence à nos rêves d’enfant, nos idéaux de vie que l’on met parfois de côté pour rentrer dans le moule, à notre quête du bonheur que les coups durs nous forcent parfois à voir différemment.

 

Parce que c’était nous de Mhairi McFarlane

L’histoire :

« Il ne peut pas retomber amoureux d’elle. Il n’a jamais cessé de l’aimer. Dix ans plus tard, elle ne l’a pas oublié. Rachel et Ben, ces deux copains de fac ont fait les quatre cents coups et sont restés inséparables jusqu’à la fin de leurs études. Alors que Rachel, casée depuis des années, était promise à un avenir tout tracé, Ben, lui, voulait partir à l’aventure. Lorsque les deux amis se retrouvent, leur complicité d’autrefois est restée intacte. À mesure que les souvenirs refont surface, Rachel comprend qu’elle ne s’est jamais remise du jour où, sur un malentendu, Ben a claqué la porte de sa vie. que vont-ils faire de leurs rêves d’autrefois ? »

L’histoire d’une vieille romance, d’une amitié amoureuse que l’on met dans un coin de sa tête, mais qui revient hanter l’héroïne au détour d’un changement de vie. C’est romantique à souhait, c’est un bouquin détente qui me donne envie de découvrir les autres titres de l’auteur, qui semblent dans le même style.

 

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

L’histoire :

« – Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë. – Une quoi ? – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… – Mais… Comment vous savez tout ça ? – Je suis routinologue. – Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

J’étais en demi-teinte à la fermeture du livre. Oui il enfonce des portes ouvertes (expression des années 70 ;-)) mais il a le mérite de reprendre un peu tous les grands principes qui permettent d’y voir plus clair dans sa vie et surtout de devenir acteur de son présent plutôt que d’avoir l’impression de le subir. Ne plus regarder passer le temps en se disant « plus tard » mais agir pour être heureux et construire son propre bonheur !

Je me suis rendue compte que sans le savoir j’étais passée (et j’étais même encore en train de passer) par pas mal de ces étapes : le rangement / le tri qui libère, la reprise en main physique, faire bouger les choses pour les voir se concrétiser même si ça fait peur … et que ce roman était un bon manuel de reprise en main, en même temps qu’un livre « feel good ».

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

L’histoire :

« Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ? »

Je suis tombée par hasard sur ce roman, et c’est en démarrant la lecture que j’ai découvert qu’il était « local ».

L’histoire se passe dans nos belles contrées du Sud-Ouest, et j’avais peur que cela devienne très vite un roman « terroir » mais la part locale ne prend jamais la place sur l’action et les personnages et c’est tant mieux (pour moi qui n’aime pas ça).

Cela m’a donné un sacré fou rire aussi car je m’y suis retrouvée (le pyjama pilou a acheté au Leclerc de Langon : plus réaliste tu ne fais pas, quand tu penses hiver à la campagne girondine ;-).

Certains passages m’ont un peu trop rappelé Bridget Jones (le décompte de cigarettes …) mais heureusement cela s’arrête là et l’auteur a réellement son propre style : on passe un super moment avec ce livre !

 

N’hésitez pas à me dire si ce genre d’articles vous plait, si cela vous aide dans vos choix de livres, et surtout n’hésitez pas à m’en conseiller aussi ! 😉

Bonne lecture ! ❤