DECO, DETENTE, LA PAUSE FEMININE, ZERO DECHET

5 livres sur le minimalisme : alléger sa maison et son esprit !

 

Quand on commence à réduire ses déchets, à vouloir du durable plutôt que du jetable, fatalement un tri s’opère, on commence à désencombrer et progressivement on devient minimaliste sans s’en apercevoir.

Avec cette nouvelle façon de consommer, on apprend à apprécier les objets pour ce qu’ils sont : pas des sentiments, ni des souvenirs, mais de l’utile et du beau.

On se surprend à aimer les surfaces vides et les placards épurés : le minimalisme devient une liberté !

Exit les matières plastiques, les bibelots qui encombrent la vue et l’esprit, on redécouvre ce qui compte vraiment et on gagne en espace et en praticité.

Oui, mais par quoi commencer ?

Je vous propose un tour d’horizon de 5 livres indispensables pour comprendre la démarche, l’adopter et rester motivé et convaincu des bienfaits du minimalisme.

 

Pour acheter les livres sur amazon, cliquez sur la photo de la couverture de chaque titre

 

L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

« Se délester du superflu, c’est aussi se délester de ses problèmes. Pour désencombrer sa vie, jeter agit non seulement comme une véritable thérapie, mais encore comme une philosophie et un art. Un ouvrage indispensable pour ne plus souffrir de la confusion entre avoir et être. »

Un des premiers livre sur le minimalisme alors même que ce mouvement n’existait pas 😉

Dominique Loreau présente cet art de l’essentiel comme une philosophie de vie.

Elle parle longuement de tous les bénéfices et les questions à se poser pour faire ce retour à l’essentiel.

Je recommande ce livre pour comprendre ce qui nous pousse à accumuler, pour se motiver dans la démarche.

La troisième partie aide à passer à la pratique et à opérer un tri et une liste des indispensables.

 

Maman minimaliste de Mino Rakotozandriny

« Et si vous commenciez à simplifier votre vie de famille ? Entre les activités des enfants, votre vie professionnelle et les tâches ménagères, vous avez peut-être l’impression de perdre pied. Pire, vous n’avez plus assez de temps pour l’essentiel : passer de bons moments en famille.
Grâce au minimalisme, vous allez pouvoir désencombrer votre maison, votre emploi du temps et gérer plus efficacement le budget familial. Un enfant n’a pas besoin d’une profusion de jouets, ni de vêtements de marque. Beaucoup de choses peuvent être achetées d’occasion puis triées et données quand elles ne servent plus.
Grâce à ce livre, chaque parent apprend à dépenser moins et à vivre mieux. »

J’ai trouvé ce livre très pertinent : car oui être minimaliste quand on est célibataire ou juste 2 au foyer, ce n’est pas la même chose qu’avec des enfants.

Comment ne pas culpabiliser de ne pas leur acheter le dernier jouet à la mode ? comment éviter l’affluence de cadeaux de l’extérieur pour noël, les anniversaires ou juste les offres des restaurants et autres kermesse ?

Bref ce livre donne à réfléchir sur une autre façon de gérer son temps et son argent auprès de ses enfants.

Il ouvre des pistes pour mettre en place des actions concrètes dans le rangement, l’organisation et le temps que l’on gagne à ranger nous permet de passer plus de moments avec nos enfants.

 

J’arrête de surconsommer de Herveline Verbeken et Marie Lefevre

« Devenons des « consomm’acteurs » ! Nous sommes tous des consommateurs, mais nous avons le choix de réguler nos achats pour que notre consommation coïncide avec les valeurs qui nous sont chères. Herveline Verbeken et Marie Lefevre proposent un programme ludique et décomplexé en 21 jours pour repenser notre consommation et prendre conscience de nos actions sur notre environnement. Exercices et témoignages à l’appui, elles nous aident à déterminer notre profil de consommateur, puis à agir concrètement dans notre quotidien grâce à des alternatives économiques et écologiques. Elles proposent des conseils et astuces pour réaliser nos produits cosmétiques et d’hygiène, revoir notre alimentation, réduire nos déchets, apprendre à nos enfants à consommer moins et mieux… Grâce aux points planète, éthique, bien-être et économies, chacun mesure ses progrès dans la « Green conquête » ! Finie la passivité, place à l’action et à la prise de conscience pour un monde solidaire et éthique. »

Ici on parle du minimalisme en tant que consommateur, et bien sûr de tous les effets qui en découlent.

Ce livre permet de prendre conscience de son niveau de consommation, et permet de se défier pour ralentir sa frénésie d’achat. Chacun y trouvera sa motivation : économie d’argent, de temps, meilleur pour la planète, réduire ses déchets, se sentir acteur de sa vie de consommateur et non plus victime du marketing et du diktat des lobbies.

 

La magie du rangement de Marie Kondo

« Et si pour améliorer votre quotidien et changer votre vie, vous mettiez de l’ordre dans votre intérieur ?
Voilà la proposition de Marie Kondo. Mais comment faire ? Que jeter ? Que garder ? Par où commencer ? Quand s’y mettre ? Et surtout, pourquoi est-ce si important ?
Avec cette incroyable méthode, oubliez tout ce que vous savez déjà en matière de rangement et révolutionnez votre intérieur, dans tous les sens du terme.
Parmi les millions de lecteurs de ce livre ingénieux, certains ont changé de carrière, d’autres ont perdu du poids, d’autres encore se sont aimés davantage. »

On ne présente plus le livre de Marie Kondo !

En effet il est devenu une référence en matière de rangement, et allègement des garde-robes entre autre.

Pourquoi ? Parce qu’il permet de se poser des questions sur ses possessions et donne de vraies astuces de rangement à la japonaise, avec surtout le fameux pliage dans les tiroirs pour tout voir d’un coup d’oeil plutôt qu’avoir une pile dont on ne voit que le dessus.

 

Mon défi minimaliste de Sioux Berger

« Marre des kilos en trop et du désordre qui s’accumule ? De courir après le temps et du stress permanent ? Voici 12 programmes sur 30 petits jours pour perdre vos mauvaises habitudes, faire le tri et alléger votre quotidien ! Véritable coach, ce livre va vous aider à rester motivée jour après jour grâce aux objectifs fixés par semaine, à l’agenda pour noter vos progrès, aux mille astuces et conseils pour se débarrasser de l’inutile, et aux bilans pour persévérer ! 12 défis de 30 jours pour : dire stop au sucre ; bouger pour perdre du poids ; désencombrer sa maison ; moins dépenser ; apprendre à dire non ; prendre confiance en soi ; savourer l’instant présent ; apprendre à s’aimer ; se libérer du passé ; se libérer du jugement de sa famille ; faire le tri dans ses amis ; lâcher les réseaux sociaux. »

Gros coup de coeur !

Si vous ne devez posséder qu’un seul livre sur le minimalisme (beh oui normalement l’idéal c’est même de n’en avoir aucun et de les emprunter à des amis ou en bibliothèque / médiathèque ou sur une liseuse 😉 ), c’est celui-ci !

Il ne parle pas que des possessions mais parle de minimalisme au sens large du terme : s’alléger en tout !

Il est fait de plusieurs défis par semaine qui permettent de revoir point par point ce que l’on veut améliorer dans sa vie et comment y parvenir en fragmentant l’objectif.

Un vrai boost de motivation, des astuces concrètes, et surtout une remise en question globale de nos habitudes autant alimentaires que sportives, en passant par la maison, les relations toxiques etc.

C’est mon livre chouchou qui, du coup, permet de rassembler plusieurs sujets dans un seul bouquin ! (minimaliste le concept 😉 )

 

Et vous, quel livre me conseillez-vous sur le sujet ? Que pensez-vous de cette démarche minimaliste ?

 

Publicités
HUMEURS HUMOUR

Les résolutions : arnaque du développement personnel ou véritable booster de début d’année ? J’ai testé pour vous !

2018 ! Bonne année ! Allez, vas-y que je te souhaite de l’amour et de la santé ( crois-moi c’est quand même les seules choses qui vaillent quelque chose : avec ça, tu peux faire tout le reste ), vas-y qu’on y croit que ce sera la meilleure année de ta vie (ah beh non sinon les autres après vont être pourraves, non faut que ça s’organise progressivement hein … ), vas-y que tout ira bien (mouais, la nouvelle année rend optimiste : peut-être parce qu’on a encore les effets des 10 coupes de champagne du réveillon ? ).

Alors forcément avec toute cette positivité, tu te sens pousser par un vent de renouveau (à moins que ce ne soit la tempête Eleanor ? ) et tu te surprends à faire ta liste de bonnes résolutions même si tout le monde te dit que c’est des conneries (« ouais d’abord les résolutions c’est des conneries »).

Je me suis dit que j’allais tester pour toi, prendre 10 bonnes résolutions et faire le bilan régulièrement pour voir si ça vaut le coup d’y croire et faire sa liste (un peu comme au père noël : grosse arnaque de mon côté cette année, il ne m’a toujours pas apporté Robbie Williams .. je vais finir par penser que le vieux bonhomme a Alzheimer ou alors m’oublie volontairement … ).

Alors voici ma liste au 1er Janvier :

  1. Passer plus de temps avec mes enfants : au 11 janvier : ils veulent partir à Disney avec leurs grands-parents, et à Center park avec leurs grands-mères … « et avec votre mamounette d’amour ? » … « euh tu peux juste éviter de nous faire ta recette foireuse avec des poireaux ? »

2. Boire moins d’alcool : au 11 janvier : si on considère que nous sommes jeudi et que je me sers mon premier verre de Gin Tonic de la semaine en écrivant ce billet, on appelle ça un échec ou un accident de parcours ?

3. Me remettre au sport : au 11 janvier : j’ai trié les vêtements de sport, j’ai nettoyé mes baskets ( déjà je considère que ça m’a bien fait suer) … la pluie a décidé de ruiner ma motivation … février c’est bien pour reprendre le running non ?

4. Perdre 5 kilos : au 11 janvier : beh juste en arrêtant de réveillonner et regarder les téléfilms de noël sur le canapé en bouffant des chocolats, j’ai perdu déjà 1 kg.

5. Publier un livre : au 11 janvier : les maisons d’éditions sont en pleine rentrée littéraire, visiblement personne ne lit les manuscrits de fille alcoolique et obèse …

6. Voir plus souvent les gens avec qui je communique sur les réseaux sociaux : au 11 janvier : j’ai croisé mon mari ce matin. Sympa, à refaire.

7. Voyager beaucoup : au 11 janvier : « ouais beh sors la poubelle ça va te faire découvrir un trajet que tu ne connais pas ! » (dixit mon homme). Pas ma faute si on avance énormément dans le zéro déchet et que ça tombe sur lui quand la poubelle est pleine une fois par mois.

8. M’octroyer de vraies pauses dans le quotidien : au 11 janvier : j’ai eu le temps de faire pipi 2 fois hier ! Aucun des enfants n’a tambouriné à la porte. Par contre y’avait plus de PQ.

9. Redécorer mon salon : au 11 janvier : j’ai encore mon sapin. Je pense que fin de semaine prochaine, je vais redécouvrir des mètres carrés, et ressentir une ambiance minimaliste scandinave sans toutes les guirlandes.

10. Ecrire plus souvent sur le blog : au 11 janvier : premier billet de 2018, après presqu’un mois, je sens qu’on va avoir un rythme soutenu ! Encore faudrait-il que tu les lises les articles ! Alors si ta bonne résolution c’était de mettre un petit commentaire pour m’encourager ? ( t’as vu comment je te fais culpabiliser ? c’était aussi dans mes bonnes résolutions entre « faire que les gens soient pris de pitié pour moi  » et « faire une campagne Ulule pour mes vacances en Angleterre »)

Verdict ? beh je sais pas je suis mitigée … on refait le point dans un mois ?

Et toi, c’est quoi tes bonnes résolutions 2018 ? 🙂

HUMEURS HUMOUR

2 fois 18 ans … lettre à la jeune femme que j’étais

pteapotes-moi-18-ans-36-anniversaire-humeur-lettre-2

« Chère Moi de 18 ans,

Je t’écris depuis tes 36 ans et je dois dire que réaliser que j’ai le double de ton âge est à la fois un peu déstabilisant et terriblement excitant.

Aujourd’hui tu ne sais pas trop quelle direction va prendre ta vie, tu cherches encore le grand Amour, et tu vas de désillusions en rêves farfelus.

Tu avances tranquillement, un peu trop à ton goût, tu aimerais que tout aille très vite.

Tu sais déjà au fond de toi ce que tu veux et ce que tu ne veux pas, et crois moi, on aura beau te dire tout et son contraire, tu as déjà des idées pas si bêtes.

Tu ne comprends pas les enseignements théoriques de la Fac, tu les aimes, ils te rassurent, tu y prends plaisir, oui mais tu sais déjà pourtant que ça manque cruellement de réalité et de vie. (Par contre tu vas avoir une révélation avec le cours de phonétique : un nouveau monde s’ouvre à toi ! Tu vas vite devenir complètement dingue de cette matière !! Passion incomprise par grand nombre de tes camarades de promo, comme d’hab 🙂

J’aimerais te pousser car aujourd’hui je regrette un peu de ne pas être aller encore plus loin dans ces apprentissages qui me passionnaient, mais pourtant le reste de ton parcours même s’il te parait chaotique et décousu, trouvera un écho et s’emboitera parfaitement à un moment donné.

Patience !

Je sais que ce n’est pas ton fort, que tu voudrais que les choses avancent sans cesse, qu’il n’y ait jamais de période d’attente, que tout doit toujours donner un résultat.

Mais tu vas bien plus vite que tu ne le crois. Les choses se décantent en secret, autour de toi et dans ton inconscient.

Chaque brique trouvera sa place sur le mur de tes envies. Oui tu donnes l’impression d’avoir la bougeotte, d’apprendre à fond, puis de te lasser.

Tu vas faire le tour de plusieurs sujets puis tu changeras de direction. Tu ne sais pas aller dans une SEULE direction. Pour toi tous les chemins te semblent attirants, tu aimerais pouvoir tous les emprunter.

Alors ne sois pas surprise mais cela ne changera pas avec l’âge, ni avec l’expérience, ni une fois mère. Non tu es comme ça, il te faudra l’accepter, à défaut que les autres l’acceptent.

Le jugement des autres te fait peur, te hante parfois. Tu es franche dans tes choix, mais tu ne les assumes pas toujours. Tu voudrais que l’on te dise que tu vas dans la bonne direction, mais dis toi que tout le monde est aussi paumé que toi dans l’affaire, et que ceux qui ont l’air sûr d’eux et dont le chemin semble si bien tracé, n’arriveront pas forcément à une plus jolie destination.

Sache qu’il n’y a pas de mauvais choix, s’ils sont assumés.

Les donneurs de leçon te paraîtront plus intelligents que toi, les gens bien pensants te sembleront bien plus forts et détenir la vérité, mais tu t’apercevras que les cases (et la cage) qui leur conviennent ne sont pas faites pour toi.

Sois plus indulgente avec toi-même : tu apprendras que tout le monde ne peut pas t’aimer, que tu ne peux pas être de tous les combats, et que la vie est finalement plus belle quand on s’y frotte, même si cela demande plus d’énergie, que de vouloir s’en écarter.

Tu essaieras de rentrer dans le moule, mais au détriment de ta propre personnalité.

Etre soi-même quand on nous dit que l’on est comme personne, c’est difficile.

Vouloir être plus discrète quand on aime tant l’originalité. Essayer d’être plus rigide et conforme, quand on n’arrive qu’à aimer la rêverie et l’inattendu, c’est compliqué.

Mais ne t’enferme pas dans ce que tu n’es pas, cela ne te réussit pas. Ne regrette pas d’aimer autant, d’être une passionnée, de vouloir la fougue, la douceur et l’équilibre ! Le chaud et le froid peuvent tout à fait se rencontrer sans pour autant rendre ta vie tiède ! 😉

Laisse ces jeunes hommes te faire croire que tu es tout pour eux, et tout te reprendre aussi. Laisse les te dire que tu es belle et même leur idéal, laisse les te faire du bien et du mal.

Tu ne sauras pas ce que tu attends des suivants, mais tu sauras ce que tu ne voudras plus … crois-moi c’est ainsi que tu rencontreras l’homme de ta vie, du moins celui de ta vie d’aujourd’hui, celle de tes 36 ans, car rien n’est jamais acquis et rien n’est moins sûr que l’amour.

Tu deviendras une maman : la maman que tu rêvais d’être, en moins parfaite, mais c’est peut-être mieux 😉

Tu auras des enfants franchement géniaux : une fille qui à l’heure où je t’écris s’apprête à rentrer au collège dans quelques mois ! Oui aujourd’hui encore quand elle m’appelle maman, parfois je regarde derrière moi, surprise d’être SA maman, d’être une maman. Et une maman d’une future collégienne, va falloir assurer ! Mais elle est aussi brillante, qu’attachante, d’une douceur extrême avec un rire et des yeux pétillants comme des feux d’artifice. Elle sera ce qu’elle voudra, mais je sais qu’elle saura être heureuse, elle en a toutes les capacités de part son imagination, sa passion des livres, et son empathie.

Un garçon aussi ! Celui là il te fait fondre en un regard : je n’aurais jamais pensé pouvoir aimer aussi fort un mec 😉

Il est d’une créativité débordante, d’une logique fascinante et d’une camaraderie exemplaire. Il aime aider et créer. Le plus dur reste sa colère à maitriser : face à une injustice ou un échec il peut se transformer en vrai diable en ébullition ! Quel tempérament de feu ! Mais il reconnait toujours ses erreurs, et n’aime pas rester fâché longtemps. Il sait toujours trouver le meilleur parti de chaque situation : cet optimisme fera son bonheur, j’en suis sûre.

Tu as aussi créer ton entreprise, ton 3ème bébé, qui te donne du boulot, des soucis, et tellement de plaisir ! Tu as réussi à t’épanouir en fabriquant ton propre job : tu doutes encore souvent, mais qu’importe, tu sais que désormais c’est possible !

Oui tu vois tu as 18 ans, et tu n’imagines pas un instant que tu seras capable de tout cela, et peut-être encore beaucoup d’autres choses.

Mais patience ! Chaque âge apporte son lot de surprises ! Bonnes ou mauvaises, elles nous font grandir et nous construisent. Elles font ce que nous sommes, ce que l’on devient chaque jour.

Aujourd’hui je me retourne sur toi, petite jeune femme de 18 ans, et je te dis « Refais tout pareil, même si c’est dur ! Et croque la vie comme elle vient, en avançant sur ton bonhomme de chemin. »

Moi de 36 ans dans une semaine ….

 

Ps : la liste des choses que je voudrais faire avant mes 50 ans.

 

IMG_5561 (2)

LA PAUSE FEMININE, SPORT

Se reprendre en main … bilan des 3 mois

Si tu as suivi ce blog (et je t’en remercie), tu as pu constater que début septembre j’avais décidé de me reprendre en main.

Au bout d’un mois et demi, le 1er bilan était mitigé : j’avais perdu 1.5kg, j’avais amorcé des changements vestimentaires, mais je n’avais toujours pas repris le sport après un échec, et des douleurs aux cervicales toujours présentes.

Qu’en est il un mois et demi après ce premier bilan ? Et 3 mois après le début de ma prise de conscience ?

Premièrement, j’ai continué à faire attention, tout en ne me privant d’absolument rien. J’ai même craqué certains week-end avec des burgers maison et des apéros Apérol 😉

IMG_3580 IMG_3581

Mais j’ai aussi repris le sport. Pour l’instant je n’arrive pas à retrouver mon niveau de fin mai 2015 (où je courrais 7 km).

IMG_3545

Certains jours cela me chagrine, pour ne pas dire, cela me déprime. Mais la plupart du temps je me félicite de réussir à me motiver pour reprendre les bonnes habitudes, et d’au moins sortir pour 5 km de marche rapide ou une alternance de course/marche. Malheureusement je n’arrive pas à y aller régulièrement et 2 fois par semaine. (j’étais rendue à 3 sorties par semaine, bien calées … il faut croire que je suis repartie de zéro 😦

Et la balance, que dit-elle ? Bah je vais te dire que je m’en moque un peu car je sais que le problème ne vient pas du poids. Je sens bien que j’ai dégonflé et que les kilos des excès de cet été associés à l’absence totale de sport sont partis. Oui mais …

Je ne retrouve pas la fermeté que j’avais acquérie, les hanches un peu + sèches et le bras tonique que j’avais.

Je sais aussi que l’hiver arrive et le froid ne me motive pas à aller bouger …

alors la balance annonce : – 3 kg tout pile.

Je suis donc à la moitié de mon objectif en 3 mois.

1kg par mois à quelque chose près. Sans faire de régime draconien ni de sport régulier et soutenu.

Ce n’est peut-être pas si mal après tout. Si je voyais ce résultat sur une amie, je lui dirais que le plus important c’est d’avoir démarré et de voir des résultats positifs, de se sentir déjà mieux, de voir de l’amélioration, d’avoir envie de poursuivre … Mais on est toujours plus dur avec soi-même non ?Et si on était un peu plus indulgent avec nous et avec notre corps ?

 

BORDEAUX ENTRE COPINES, LA PAUSE FEMININE, LOOK MODE

Se reprendre en main … 2ème partie

Tu as pu voir dans la 1ère partie, que depuis début septembre, je me suis reprise en main.

IMG_3178

Pour me motiver et pour que le changement, avant d’être visible, soit bénéfique et puisse me permettre de me sentir vraiment bien dans ma peau, j’ai également rencontré une conseillère en image.

Oui un genre de Cristina Cordula, l’accent et la gestuelle en moins, mais l’expertise bien présente.

C’est donc Diane, de Conseils de Brune, qui m’a reçu un après-midi pour que l’on fasse un bilan.

Un bilan simple qui me permette de savoir quel était mon style, ce que je pouvais faire pour le garder tout en y ajoutant, la touche féminine que j’oubliais parfois, et que j’avais envie de faire ressortir.

J’ai aussi beaucoup apprécié la démarche qui m’a permis de faire du tri dans ma garde robe et mieux cibler ce dont j’avais besoin, et non pas repartir à chaque fois vers les mêmes rayons de pièces que j’avais déjà (les tee-shirts rigolos motif dessin animé ou ananas par exemple 😉 )

Du coup, en triant j’en ai profité pour adopter la méthode Konmari pour mes rangements de vêtements : c’est fou comme j’y vois + clair, et surtout comme ça motive à poursuivre le tri.

Mais je ne peux pas dire que je sois devenue complètement adepte de cette méthode, mon idéal étant surtout de tendre vers « Less is more » et donc d’avoir moins de choses, tout simplement.

Le livre Zéro déchet, même s’il ne traite pas du même sujet, permet aussi de réfléchir énormément sur la façon dont on veut vivre … et même si c’est difficile à mettre en place j’ai, depuis 2 ans, déjà changé pas mal de choses. Si ça vous intéresse, on en reparlera 😉

Diane m’a fait comprendre que je n’avais pas à renier ma personnalité mais juste à associer ses vêtements avec des pièces + chics, au tombé nickel, et avec de belles matières.

Je me suis rendue compte que je n’avais jamais eu de trench, alors que c’est une pièce qui pourrait vraiment me correspondre et compléter des looks à la mi saison. J’ai réalisé que je n’avais pas un seul vrai bon jean adapté à ma morphologie, ni même une jupe en jean basique, ou des boots toute simple. Mais par contre j’avais beaucoup trop de sweat-shirt aux coupes douteuses, ou de tennis fantaisies.

Désormais je connais mon style : le chic décontracté ! 😉 Je me doutais bien que je n’étais pas dans le modèle « ultra sophistiqué », ni « classique », ni même « fashion ».

Elle m’a également permis de découvrir un peu mieux les couleurs qui me correspondaient en fonction de mon teint, ma couleur de cheveux, d’yeux.

Nuancier

Il semblerait que j’appartienne donc à la catégorie du nuancier automnal : ça tombe bien, j’aime plutôt ces couleurs.

Ce genre de rendez-vous peut parfois permettre de vraiment reprendre confiance en soi, et aller de l’avant.

Pour ma part, cela m’a permis d’y voir plus clair sur ce dont j’avais envie au fond de moi, et là où je devais faire des efforts pour toucher du doigt mon objectif.

IMG_3165

Depuis notre rencontre, j’ai acheté un trench : j’avoue que, j’ai tourné autour, que j’ai hésité sur la couleur (l’imper beige pour moi c’était soit les pervers des squares, soit l’inspecteur Gadget ou Colombo), que je me suis beaucoup tatée. ( Trench Promod)

Mais c’était l’évidence : c’est la pièce de mon automne, et je n’en ai que des compliments. Ma fille m’a même sorti en me voyant nouer la ceinture à la taille : » mais en fait t’es super mince au ventre ! »

Car oui avec cette coupe, je peux mettre en avant ma taille fine, et mes hanches larges paraissent moins larges 😉

N’hésitez pas à aller voir sur le site Conseils de Brune, tout ce qui est inclus dans sa prestation complète ( je n’ai fait que la partie 1 : diagnostic et coaching vestimentaire) car même si le coût est important, pour le total je trouve qu’au final, il y a énormément de choses comprises (coiffure, cours de maquillage …) et que cela peut être un très beau cadeau à se faire offrir pour noël par exemple, ou à s’offrir quand on a besoin de se recentrer sur ce que l’on veut vraiment être et donc renvoyer comme image aux autres.

Sinon c’est l’heure du Bilan des 1 mois et demi de reprise en main :

perte de poids : – 1.800 kg . On ne peut pas dire que ce soit la fonte magistrale, mais j’ai un peu dégonflé du bide.

sport : j’ai laissé tomber le Top Body Challenge. Pour 2 raisons : la première, les exercices ne conviennent pas à ma situation (douleurs cervicales, nuque souvent engourdie, abdos qui partent de zéro …). Du coup je devais changer pas mal d’exercices proposés, pour les adapter à mon niveau et mes faiblesses afin de ne pas me faire mal. Puis je suis tombée sur l’avis de cette spécialiste de fitness. Ca a fini d’achever ma motivation et de confirmer mes peurs de me blesser. Deuxième raison : rester chez moi pour pratiquer du sport, ne me motive absolument pas. J’ai tenté mais rien n’y fait. Je passe déjà beaucoup de temps à travailler chez moi, j’ai donc besoin de sortir pour me vider la tête et me faire du bien ! La course me manque. A défaut de m’y remettre encore complètement, j’ai décidé de reprendre par de la marche rapide. Car + que perdre du poids, j’ai surtout envie d’affiner et tonifier mon corps. Et sans sport, cela me semble impossible, on est d’accord ? 😉

Prochain bilan fin novembre pour les 3 mois !

Cliquez pour acheter les livres sur Amazon



Trench Promod

En attendant, je vous propose de gagner le livre l’armoire idéale des paresseuses ! Pour que vous puissiez vous aussi, faire du tri, revoir vos bases, et surtout préparer la liste de ce dont vous aurez besoin d’acheter pendant les soldes 😉

Pour participer et tenter votre chance, cela se passe sur ma page Facebook Les p’tea potes ! Bonne chance !