CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

Mes lectures de l’été : 3 romans feel-good qui détendent en vacances

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » a 3 mois ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

J’ai eu la chance de partir en vacances et de pouvoir lire sur différents créneaux horaires : au bord d’une piscine dans un bain de soleil, le soir à la fraîche pour trouver le sommeil ou veiller beaucoup trop tard pour connaitre la suite, à Londres dans le métro ou chez moi dans le jardin pour fuir les travaux de la cuisine 😉

 

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

L’histoire :

« En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ? »

J’aime tellement ce que fait Marie Vareille ! C’est une autrice coup de cœur : d’ailleurs j’aimerais qu’elle écrive beaucoup plus de romans pour en avoir toujours un à découvrir de sa plume ! J’adore son humour, ses descriptions et surtout les rebondissements et le suspense qu’elle arrive à distiller dans ses livres et en particulier dans celui-ci ! Il nous tient en haleine, on a envie de connaître la suite, et j’ai tellement aimé le dénouement !

Bref si vous ne connaissez pas encore Marie Vareille je vous conseille TOUS ses romans (avec un gros faible pour « Je peux très bien me passer de toi » et celui-ci vous embarquera à coup sûr !

 

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

L’histoire :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous
avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous
nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs
sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole
qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six :
Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons,
nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier
et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus
rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs,
Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets
de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. »

On ne présente plus Virginie Grimaldi que j’ai eu la chance de rencontrer lors d’une de ses premières dédicaces et qui est aussi drôle qu’attachante dans la vie comme dans ses livres. Ce dernier opus contient tout ce qu’elle sait faire de mieux : nous dresser des personnages forts qui suscitent émotions et éclats de rires. Alors forcément quand on passe par le sujet des personnes âgées il y a toujours un clin d’oeil à nos propres grands-parents, ainsi qu’à notre vie telle qu’on l’imagine à un âge avancé et on se retrouve totalement embarqué.

Ce n’est pas mon préféré de Virginie (je lui préfère « tu comprendras quand tu seras plus grande » qui traite sensiblement du même sujet), mais cela reste toujours des moments de lecture très agréables et je suis toujours très impatiente de découvrir ses romans.

Une saison au bord de l’eau de Jenny Colgan

L’histoire :

« La jeune Flora MacKenzie travaille à Londres dans un cabinet d’avocats. Jamais elle n’avait imaginé que son emploi la conduirait à retourner sur son île natale, au nord de l’Écosse. Une île qu’elle a brutalement quittée après la mort de sa mère, quelques années plus tôt.
La jeune femme sent très vite qu’elle n’y est pas la bienvenue. La plupart des habitants du village considèrent cette  » fille de la ville  » comme une étrangère, et les non-dits de l’histoire familiale compliquent les relations avec son père et ses frères. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de pâtisserie de sa mère. Et si elle avait trouvé la recette pour se réconcilier avec ceux qui l’entourent ? »

J’avais adoré « la petite boulangerie du bout du monde » à lire l’hiver sous un plaid 😉 J’ai retrouvé l’ambiance de ces îles du nord : un peu d’Irlande, un peu d’Ecosse .. du vent qui souffle, une terre hostile, avec un climat changeant et des gens isolés mais finalement chaleureux, et cette quiètude des lieux. Ici on suit Flora et on comprend qu’elle ait voulu partir puis on apprend à aimer et ré aimer ces paysages qu’elle fuyait. Les descriptions sont tellement justes qu’on sent les odeurs et qu’on voit les couleurs de l’eau et des falaises à l’horizon. Les personnages sont attachants et on en redemande ! Une lecture pour découvrir cette auteure qui, même si elle suit toujours le même style d’histoire, le fait très bien.

 

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Mai-juin 2019 : 3 idées lecture

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

LES ACTIVITES KIDS, SORTIES KIDS

Dinosauria : Le musée des dinosaures à Espéraza près de Carcassonne

Comme beaucoup d’enfants de son âge, mon fils de 10 ans est un passionné de dinosaure.

Jurassic Park et les T-rex n’ont plus aucun secret pour lui et j’avoue que je voue une affection toute particulière à la saga de Spielberg qui me fascine toujours autant.

Alors pour ses 10 ans, j’ai cherché à innover et j’ai déniché près de Carcassonne le musée des dinosaures appelé Dinosauria pour lui faire un week-end surprise sur ce thème.

Nous avons dormi dans une cabane dans les bois et le lendemain, direction Espéraza pour découvrir les fossiles et autres ossements de ces animaux géants disparus.

Clairement nous avons été agréablement surpris de cette visite.

Le tarif est plus que raisonnable vu la richesse de l’exposition permanente ainsi que des découvertes que l’on fait au fur et à mesure du parcours.

Aménagé dans l’ancienne gare du village, ce musée ne paie pas de mine de l’extérieur mais offre une quantité d’informations et de spécimens exposés intéressants.

On y découvre les dinosaures retrouvés un peu partout mais surtout ceux qui ont été déterrés dans l’Aude et à proximité du musée.

L’histoire est passionnante et on suit les aventures d’Eva, un ampelosaurus qui a mis 4 ans à sortir de terre.

Pendant les vacances des animations et ateliers sont proposés : nous étions malheureusement en dehors de cette saison et n’avons pas pu participer à l’un d’entre eux comme le moulage d’empreinte ou l’initiation aux fouilles de paléontologie.

Ce musée est un très beau combiné de fossiles, ossements, squelettes, reconstitution, automates, mise en scène : bref pour tous les âges et tous les degrés de connaissance. (J’ai volontairement omis de nombreuses photos pour vous laisser une part de surprise lors de la visite)

La visite peut se poursuivre à l’extérieur avec des circuits de randonnée sur les traces du dinosaure et également sur le chantier de fouilles à Bellevue à 3 km de là à certaines dates de l’année.

N’hésitez pas à aller vous restaurer un peu plus loin dans la région à 1h15 de là dans un endroit extra par son ambiance guinguette tapas, ses produits du terroir et son côté confidentiel : la cantine du curé.

Je vous conseille de réserver (ouvert d’avril à décembre) car le lieu se remplit par le bouche à oreille et on comprend pourquoi !

De quoi clôturer une belle journée de visite !

 

LES ACTIVITES KIDS, SORTIES KIDS

Les cabanes dans les bois près de Carcassonne : dormir dans les arbres avec tout le confort d’un hôtel

Besoin d’une escapade loin de l’agitation du quotidien ? d’un week-end en amoureux ou d’une parenthèse en famille ?

Nous avons découvert près de Carcassonne des chambres tout confort digne d’un hôtel mais avec un cadre naturel : les cabanes dans les bois.

De véritables cabanes aménagées dans les arbres avec des lits, mais aussi une salle de bain ( que ceux qui ont peur des toilettes sèches ou de devoir aller se doucher dans une bassine soient rassurés : ici on est comme à l’hôtel), et d’ailleurs même une télé et un mini bar.

Il existe plusieurs tailles de cabanes selon la capacité d’accueil de chacune : nous étions dans une cabane Cahute.

Pour manger, vous pouvez vous faire livrer des paniers repas délicieux avec des produits maison et du terroir, et même le petit-déjeuner que vous pourrez déguster sur votre terrasse avec la vue sur les arbres et le calme environnant.

La décoration est sobre et garde tout le cachet d’une cabane avec la fonctionnalité des équipements d’un logement en gîte ou chambre d’hôtes.

Une piscine complète les loisirs sur place ainsi qu’un parcours pour les enfants avec tir à l’arc et des étendues pour se promener autour du domaine.

J’ai particulièrement apprécié le couchage confortable, ainsi qu’une chambre à part pour les enfants, afin que les parents puissent profiter un peu de la soirée.

Le panier repas était succulent et permettait de profiter de la soirée sur place après le trajet depuis Bordeaux.

Et le petit déjeuner copieux (mais tellement happée par l’instant, je n’ai même pas pris la photo) nous invite à ralentir et profiter de ce moment de détente avant de démarrer la journée.

A 5 minutes vous pourrez rejoindre la ville de Carcassonne et découvrir ses remparts et sa cité médiévale ainsi que son fameux cassoulet.

Dans les environs, si vous êtes en famille, il existe un musée du dinosaure, peu connu mais qui vaut le détour.

Enfin une visite au gouffre de Cabrespine peut clôturer dignement cette escapade dépaysante.

Vous connaissez Carcassonne ?

Vous aimez les nuits insolites en cabane ou ailleurs ?

N’hésitez pas à me partager vos bonnes adresses.

 

Non sponsorisé, ceci n’est pas un partenariat.

LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 lectures en anglais pour cet été

Retourner à Londres m’a donné envie de renouer avec ce pur plaisir qu’est la lecture en VO.

Parce que la traduction aussi bonne soit elle, ne peut pas réussir le même effet qu’une phrase dans son sens littéral et dans son contexte linguistique, que des références ou des descriptions ne rendent pas toujours justice à ce que l’auteur a voulu dire et puis surtout parce que lire en anglais c’est pour moi une petite madeleine de Proust qui me permet de m’immerger direct dans le pays et de voyager depuis mon canapé ou ma chaise longue.

Alors si vous aussi vous hésitez encore à vous lancer dans certaines lectures en VO, peut-être que les titres ci-dessous, pas encore traduits, vous donneront envie de les découvrir avant leur version française, et si lire en anglais vous demande du temps, quoi de mieux que les vacances pour se lancer dans ce genre de challenge ?

I owe you one : Sophie Kinsella

L’histoire :

Fixie Farr can’t help herself. Straightening a crooked object, removing a barely-there stain, helping out a friend . . . she just has to put things right. It’s how she got her nickname, after all.

So when a handsome stranger in a coffee shop asks her to watch his laptop for a moment, Fixie not only agrees, she ends up saving it from certain disaster. To thank her, the computer’s owner, Sebastian, scribbles her an IOU – but of course Fixie never intends to call in the favour.

That is, until her teenage crush, Ryan, comes back into her life and needs her help – and Fixie turns to Seb. But things don’t go according to plan, and now Fixie owes Seb: big time.

Soon the pair are caught up in a series of IOUs – from small favours to life-changing debts – and Fixie is torn between the past she’s used to and the future she deserves.

Does she have the courage to fix things for herself and fight for the life, and love, she really wants?  »

 

Si comme moi vous avez succombé aux aventures de l’accro du shopping il y a plusieurs années alors vous connaissez Sophie Kinsella et son style inimitable qui fait mouche à chaque fois. J’adore découvrir ses nouveaux romans en anglais car pour moi son humour est vraiment plus juste en VO.

Celui-ci est le dernier sorti, pas encore traduit en français, donc c’est aussi pour moi l’occasion de pouvoir lire en avant-première ses livres ! (J’ai d’ailleurs la plupart de ses bouquins en anglais pour cette raison entre autre).

On retrouve bien sûr l’humour de Sophie Kinsella et les situations rocambolesques de ses personnages.

Le rythme ne faiblit jamais et j’ai savouré ce roman comme une vraie pause détente estivale au milieu de l’année scolaire !

 

Nine perfect strangers : Liane Moriarty

L’histoire :

« Nine people gather at a remote health resort. Some are here to lose weight, some are here to get a reboot on life, some are here for reasons they can’t even admit to themselves. Amidst all of the luxury and pampering, the mindfulness and meditation, they know these ten days might involve some real work. But none of them could imagine just how challenging the next ten days are going to be.

Frances Welty, the formerly best-selling romantic novelist, arrives at Tranquillum House nursing a bad back, a broken heart, and an exquisitely painful paper cut. She’s immediately intrigued by her fellow guests. Most of them don’t look to be in need of a health resort at all. But the person that intrigues her most is the strange and charismatic owner/director of Tranquillum House. Could this person really have the answers Frances didn’t even know she was seeking? Should Frances put aside her doubts and immerse herself in everything Tranquillum House has to offer – or should she run while she still can?

It’s not long before every guest at Tranquillum House is asking exactly the same question. »

 

Vous connaissez peut-être la série « Big little lies » tirée d’un des premiers livres de cette auteure ? J’ai adoré également « le secret du mari » qui mérite selon moi une adaptation cinéma avec toujours cette ambiance à la Wisteria Lane qui manque un peu maintenant que la série « Desperate Housewines » est achevée.

Ici, Liane Moriarty rend encore l’intrigue fascinante et crée un huit clos où chacun a une bonne raison d’avoir peur de quelqu’un. Du coup j’ai envie d’en découvrir encore plus de cette autrice : vous connaissez ses autres livres ?

 

Swallowtail Summer : Erica James

L’histoire :

Linston End has been the summer holiday home for three families for many years. A rambling thatched house nestled on the water’s edge on the Norfolk Broads, it’s a haven of long, lazy picnics on the river, gin and tonics in the garden; a place to spend time together.

But this year, the friends are rocked by unexpected news, and it seems that Linston End will never be the same again. For some, this summer feels like the end. For others, it might just be the beginning. . .

J’ai découvert cette auteure et je me suis régalée. Apparemment elle a sorti plusieurs ouvrages et aucun n’est traduit en français. Celui-ci est succulent. Les descriptions nous transportent directement dans un bel été en famille et entre amis. L’ambiance qui s’en dégage est envoutante. Je pense que je vais devoir reprendre une dose d’Erica James en m’aventurant sur ses autres romans. Celui-ci était à seulement 0.99 euros en version kindle alors c’est vraiment l’occasion de lire en anglais sans se ruiner.

 

Vous lisez en anglais ou en VO ? Quels sont les auteurs que vous appréciez dans leur langue et moins en français ?

Avez-vous des auteurs anglophones qui ne sont pas traduits et que vous adorez ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me les faire découvrir !

 

Mon roman est toujours disponible 😉

En français 😉

 

CULTURE, LA PAUSE FEMININE, Livres et CD

3 idées lecture : mes derniers livres lus préférés #mai2019 #juin2019

Mon livre « C’est simple, ma vie est compliquée ! » est sorti ! Peut-être fait-il partie de VOS lectures du mois 😉

En mai j’ai commencé les corrections d’un prochain manuscrit : eh oui, j’ai ouvert les vannes du robinet de l’écriture, je ne peux plus m’arrêter 🙂 Et ce mois ci je démarre les recherches d’un éditeur qui corresponde à ce nouveau roman.

Voici mes lectures du mois

Pour acheter les livres sur Amazon, cliquez sur les photos des couvertures. L’idéal est d’acheter dans vos petites librairies de quartier ou auprès des éditeurs en ligne, d’emprunter dans vos médiathèques ou d’acheter d’occasion.

 

Un couple, une ville d’un collectif d’auteurs

L’histoire :

« De Jérusalem à Venise, en passant par Paris, Marseille, Londres, Rome, Boston ou Édimbourg, 8 auteurs nous racontent leur lien à une ville qu’ils aiment à travers l’histoire d’un couple. Un couple qui va y vivre une grande aventure, en l’espace de quelques heures ou de toute une vie. Qui va s’y aimer ou s’y déchirer. Y découvrir le désir ou la peur.  »

Je redécouvre le plaisir de lire des nouvelles depuis quelques temps : j’en ai lu deux ou trois recueils ces derniers mois dont je ne vous ai pas parlé, mais peut-être que cela fera l’objet d’un article à part entière. C’est un style qui me laisse parfois un peu sur ma fin / faim car j’aime plonger dans une histoire et en découvrir toutes les facettes et rouages, mais j’avoue que lorsqu’une nouvelle est bien écrite elle permet de se projeter très rapidement dans une situation ou une ambiance et on peut alors en quelques pages savourer une histoire bien ficelée qui nous fait tout de même vivre des sensations de lecture intense.

Ce recueil est dédié aux histoires de couple à travers plusieurs villes du monde. On se retrouve au coeur du récit d’une histoire d’amour, d’un moment crucial ou tout simplement on se laisse porter par l’atmosphère de la ville. Bref de quoi passer un chouette moment et pouvoir lire des aventures indépendantes les unes les autres quand on a peu de temps pour lire ou qu’on souhaite ne pas passer des heures dans un roman. Parfait aussi lorsqu’il faut surveiller les enfants d’un oeil dans la piscine 😉

 

Tu ne m’oublieras pas deux fois de Mhairi Mc Farlane

L’histoire :

«  J’aime ton rire.  » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème  ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout.

J’adore cette auteure. J’aime son style et je ris beaucoup dans ses romans. Dans celui-ci je n’ai pas boudé mon plaisir encore une fois, même si parfois il tourne en rond et qu’on aimerait que la situation soit moins en boucle pour que les rebondissements se succèdent. La fin est un peu décevante également, mais cela n’en reste pas moins un roman que j’ai apprécié.

Mon livre préféré reste « c’est pas moi c’est toi » et je trouve que certains sont inégaux, mais une chose est sûre elle reste dans mes chouchous.

 

Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

L’histoire :

« Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse.
Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain.  »

On ne présente plus cette écrivaine qui enchaine les best sellers. Pour ma part je l’ai découverte un peu à retardement, et je ne lis pas tous ses livres d’un coup car je me lasse parfois du style. Mais ses histoires ont vraiment quelque chose de spécial alors j’y plonge de temps en temps avec plaisir.

J’ai moins aimé celui-ci que « J’ai toujours cette petite musique dans la tête » mais il m’a parlé tout de même avec cette thématique de la passion enfouie et inavouée, de la vocation contrariée et de l’acceptation et du sacrifice pour devenir ce que l’on est.

 

Mes autres sélections livre des derniers mois :

Avril 2019 : 3 idées lecture

Mars 2019 : 3 idées lecture

Février 2019 : 3 idées lecture

Janvier 2019 :

Décembre 2018 :

Octobre / novembre 2018 :

Septembre 2018 :

Août 2018 : idées lecture

juillet 2018 : idées lecture

juin 2018 : 4 idées lecture

mai 2018 : 5 idées lecture

Avril 2018 : 5 idées lecture

Mars 2018 : 3 idées lecture

Janvier 2018 / Février 2018 : 4 idées lecture

Décembre 2017 : 4 idées lecture

En Novembre 2017 : 4 idées lecture

En Octobre 2017 : 4 idées lecture

En Septembre 2017 : 4 idées lecture

En Août 2017 : 4 idées lecture

En Juillet 2017 : 4 idées lecture

En Juin 2017 : 5 idées lecture

En Mai 2017 : 5 idées lecture

En Avril 2017 : 4 idées lecture

En Mars 2017 : 4 idées lecture

En Février 2017 : 6 idées lecture

En Janvier 2017 : 4 idées lecture

En Décembre 2016 : 6 idées lecture

En Novembre : 5 idées lecture

En Octobre : 5 idées lecture

En septembre : 5 idées lecture

En juillet -août : 7 idées lecture

En juin : 5 idées lecture

En avril -mai : 6 idées lecture

happy-2

DECO, DIY tutos brico

« Inspiration cuisine » : Lancement des travaux et de la décoration d’une pièce majeure de la maison

Dans quelques semaines, le chantier va démarrer.

Pour certains ce sont de simples travaux de rénovation mais après plusieurs années à refaire chaque pièce de la maison petit à petit comme la salle de bain, pour moi c’est un gros point central qui va s’opérer : la cuisine !

En effet nous allons refaire la cuisine : nous allons changer les meubles qui ont presque 12 ans.

Nous n’avions pas choisi cette installation : la cuisine avait moins de 2 ans quand nous avons emmenagé il y a 11 ans.

Ils nous plaisaient et correspondaient à nos goûts et notre mode de vie de l’époque.

Mais depuis une grosse année les façades des portes se décollent, et la plupart des aménagements ne sont finalement pas du tout pratiques pour nous. Je pense aux meubles d’angles, aux placards hauts (que j’ai supprimé au fil des mois en vidant l’inutile).

C’est aussi la configuration de la pièce à proprement parler qui ne va pas avec notre style de vie : le bar devenu inutile, le sens de circulation compliqué en direction du garage, devenu mon bureau. Bref on n’a pas 50 possibilités de changements pour l’implantation, mais on peut modifier un minimum ce qui pose le plus souci.

Et surtout avoir désormais une cuisine avec des rangements et solutions qui correspondent à notre famille, notre façon de cuisiner et de consommer.

Voici donc mon « inspiration décoration et solutions pour notre future cuisine ».

Mon gros coup de cœur va pour les meubles NOIR avec des plans de travail en matière BOIS.

source Archzine.fr

Le modèle de cuisine Kungsbacka d’Ikea est pour l’instant ce qui me plait le plus en terme esthétique et le fait qu’elle soit faite en matériaux recyclés m’aide à mieux vivre le fait d’acheter du neuf. Même s’il y a un effet greenwashing à se dire qu’on achète du Ikea éco responsable, c’est le moins pire pour moi à l’heure actuelle en rapport qualité prix esprit.

source pinterest ikea toulon cuisine bildergebnis kungsbacka modern decor kitchen 

Une verrière séparera l’entrée de la cuisine et une porte coulissante dans le même esprit laissera passer la lumière de mon bureau vers la cuisine.

source Lapeyre

source Leroy Merlin

Pour l’éléctroménager nous souhaitons conserver ceux qui fonctionne à l’exception du frigo qui est devenu beaucoup trop grand et surtout moins pratique pour nos habitudes de consommation. Nous allons opter pour un réfrigérateur à tiroirs, ce qui permettra également d’obtenir mon idéal de cuisine : uniquement un linéaire de plan de travail avec des éléments bas.

source côté maison

Côté évier et robinet, je recherche la qualité et la simplicité.

J’ai déjà un robinet GROHE dans la salle de bain et j’ai trouvé un large choix chez Isi Sanitaire.

Avec des super promos sur cette marque jusqu’à 60 % pour ce mitigeur.

source isi-sanitaire

Pour l’évier j’hésite encore entre un grand bac unique ou un grand bac et un petit bac : qu’en pensez-vous ?

source isi-sanitaire

Pour la crédence, j’ai eu beau chercher, j’en reviens toujours à mes chouchou carreau métro blanc : j’en ai déjà dans les toilettes et dans la salle de bain, mais que voulez-vous, je ne m’en lasse pas. Je trouve ce modèle intemporel, pratique, esthétique et ils s’intégrent à toutes les pièces et décoration.

source Lapeyre

Pour la fonctionnalité qui nous correspond, j’aimerais des étagères et rangements qui nous permettent d’y installer notre consommation de vrac ou en bocal, ainsi que des bacs de tri plus petits sauf pour le compost, et au final qui nous offrent la possibilité d’utiliser vraiment toute notre vaisselle et ustenciles en éliminant l’inutile.

source ikea

J’aime assez les solutions que propose Cuisinella en terme de propositions d’aménagements intérieurs comme son légumier ou ses silos et comptoirs boites à vrac.

Je tends vers le minimalisme : avec les enfants j’ai encore beaucoup d’accessoires qui je sais vont disparaître au fur et à mesure des années.

On m’avait regardé bizarrement quand pour ma salle de bain j’avais annoncé vouloir uniquement 2 grands tiroirs et une petite tour, soit diviser par 3 mes anciens rangements.

Au final j’en suis ravie : cela suffit pour contenir mes produits (savon, shampoing solide, et quelques cosmétiques, mon linge de toilette).

Je stocke beaucoup moins qu’avant : donc je sais ce que j’ai et j’utilise tout (je pourrais encore réduire d’ailleurs j’en suis persuadée).

Avec moins de produits emballés on a besoin de moins d’espace.

 

Pour la cuisine, je suis sûre que cela va nous changer la vie et nous donner encore une nouvelle impulsion vers le « moins mais mieux » (Less is more), et pour poursuivre notre lancée sur la réduction des déchets, le mieux manger et avoir également moins à ranger et à nettoyer.

Un jour j’aurais carrément une tiny house, ou une cabane, à ce rythme 😉

 

Rendez-vous dans quelques semaines pour l’avant/après !

 

N’hésitez pas à aller voir plus en détail mes tableaux d’inspiration sur Pinterest et épingler les idées pour la cuisine, ou bien le bureau, les chambres, et la salle de bain.

Article sponsorisé

OENOTOURISME - VINS

Découverte du château Malescasse : une escapade au cœur du vignoble

C’est dans le Médoc, à Lamarque, que le château Malescasse propose un vin distingué en cru bourgeois.

Avec une propriété, des chais et des espaces d’accueil rénovés, le château Malescasse s’inscrit entre tradition, art et modernité.

Le moulin Rose, la décoration intérieure, les sculptures et œuvres d’arts se répondent pour offrir une expérience visuelle qui accompagne les sens éveillés par les dégustations œnologiques.

Le domaine offre de nombreuses possibilités de balades et ateliers.

Terroir, travail de la vigne et climat favorable permettent l’élaboration de vins complexes et agréables.

Proche de l’estuaire de la Gironde, il permet une découverte de la région côté fleuve en direction de Blaye par exemple.

Une privatisation de la demeure est possible : la location du château peut recevoir jusqu’à 8 personnes dans ces pièces soigneusement décorées, ainsi que des options pour personnaliser le séjour entre atelier culinaire, repas de chef et croisière avec dégustation.

Chouette cadeau pour la fin de l’année scolaire ou pour les fêtes des pères, noël ou anniversaire : L’atelier assemblage.

Pour 50 euros par personne vous découvrez les secrets de fabrication d’un vin de prestige à partir des différents cépages. Le choix du pourcentage que vous utiliserez pour votre cuvée rendra votre vin unique. Chacun repart avec sa petite bouteille et son étiquette personnalisée.

Un souvenir unique et un moment convivial pour apprendre à élaborer le vin du château. Une idée aussi pour un enterrement de vie de célibataire pour des futurs mariés passionnés de vin.

Plusieurs ateliers dégustations existent : de 5 à 20 euros. 

Merci au Château Malescasse pour cette journée de découverte et leur accueil convivial !

Château Malescasse, 6 chemin du Moulin Rose, 33460 LAMARQUE, 05.56.58.90.09