HUMEURS HUMOUR, LA PAUSE FEMININE

La fin d’une ère …

Je sais que c’est normal, qu’à un moment donné, cela doit arriver …

C’est écrit c’est comme ça. Depuis des siècles, des générations, on passe tous par là.

Cet instant où on réalise que là, maintenant, on n’a plus de Lillet … euh de bébé.

J’avais déjà senti le truc venir quand on avait jeté la dernière couche de caca bio fumant.

Je m’étais préparée quand on t’avait inscrit, toi, mon petit dernier, en Toute-petite section et que j’avais pleuré des litres de larmes maternelles le jour de la rentrée, pendant que tu me jetais de la classe à grands coups de « allez, c’est bon, j’suis grand ».

Je m’y attendais un peu quand pourtant, si petit garçon, tu avais arrêté de faire des siestes l’après-midi, préférant un foot avec des copains qui grandissaient beaucoup plus vite que lui (toi tu restais mon bébé évidemment ).

Je savais au fond de moi que c’était un signe, ta façon de savoir mettre tes chaussures tout seul, et même décapsuler ma bière comme un serveur du Régent (faut dire que je te donne de l’entrainement).

J’avais compris que tu t’éloignais de l’âge « poupon » lorsque tu m’as annoncé « au fait papa te fait dire qu’il a ta série « Orange est le nouveau noir » .. j’te traduis hein .. » Oui tu connaissais déjà tes couleurs en anglais : petite victoire sur moi-même !

J’aurais dû me douter que tu basculais vers ce grand garçon qui allait devenir encore plus grand quand tu as demandé à ta soeur comment papa mettait la graine à maman et que les SUPERtozoïdes devenaient des bébés.

Pourtant lorsque ton père t’a solennellement expliqué, le matin de Pâques cette année, que « la cloche c’est moi » (qui en doutait encore ?), tu as éclaté en sanglots, nous traitant de trop méchants, parce que toi, tu pensais vraiment que des cloches lächaient du chocolat Lindt dans le jardin (ah si seulement !) et tu as fait caché 4 fois tes Kinder à ton traitre de père, car oui tu voulais encore les chercher, même si maintenant tu savais que la cloche c’était lui ( qui en doutait encore VRAIMENT ?).

Pourtant quand à l’expo des dinosaures, tu as entendu rugir le T-rex, tu t’es blotti tout contre moi, ton petit coeur battant la chamade, et le pipi pas loin dans la culotte. La trouille au ventre, tu serrais fort ma main de maman tueuse de dinos !

Pourtant au premier cauchemar, même si tu ne te rappelle pas de quoi tu rêvais (alors que moi oui, je dormais paisiblement !), c’est MAMAAAAAAAN que tu cries en venant coller tes petons glacés contre les miens, tout aussi glacés, dans le grand lit parental, qui devient familial.

Alors non, aujourd’hui je ne vais pas déprimer, non Marie, copine d’apéro, tu vois, je tiens le cou (p), la tête haute (aïe), le buste droit (ouïe) … et je ne pense pas que mes problèmes vertébraux soient dûs au fait que je ne porterais plus de bébé sur mes épaules, ni que je n’aurais plus de tout-petits qui me sauteront dans le dos …

En septembre, mon bébé rentre en CP.

C’est la fin de l’école maternelle …

La fin d’une ère …

1391927_10202207698823613_1452854833_n

Publicités

2 thoughts on “La fin d’une ère …”

  1. Je compatis je suis dans le même état pour les mêmes raisons… Tout en gardant le sourire bien sûr (gloups!). Je compte bien en profiter pendant ces 2 prochains derniers mois de mon « grand bébé ».

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s