HUMEURS HUMOUR

t’as tes règles ou quoi ?

Mercredi soir, on rentre crevée du boulot.

On s’est tapé une heure d’embouteillage, le dernier dossier à boucler a merdé, mais à part ça, tout va bien.

On a qu’une envie : s’avachir sur le canapé devant « Joséphine ange gardien » en grignotant des gâteaux apéros (allez, avouez !)

Mais bon, faut pas rêver.

On franchit le seuil de la porte avec un infime espoir : ce soir ça va être zen, hein ?

Effectivement, il semblerait que la zen attitude ait contaminée un seul individu : l’Homme.

Lui, il est serein, décontracté, cool … enfoncé dans le fauteuil du salon, il fait ses mots croisés.

« Salut, ça va chérie ? Oh moi je suis crevé. Je ne peux plus rien faire. »

Déjà il annonce la couleur.

« Par contre, j’ai une de ces dalles !! » et il replonge dans ses grilles illico.

Ok, on a compris le message.

En gentille femme bien docile, on se dit que c’est notre devoir de « nourrir l’homme » et de gérer la maison. (Merci à toutes les femmes de notre famille d’avoir fait peser le poids de cette tradition qui remonte au temps des cavernes, sur nos épaules de femme moderne) et on entend encore résonner la voix de la grand-mère qui nous dit « de toute façon pour garder un homme, y’a pas de secret, il faut lui faire de bonnes choses à manger . »

Ouais beh ce soir, il bouffera des pâtes le coco.

Bien sur on culpabilise car les enfants en ont déjà mangé une fois cette semaine.

On part mettre l’eau à bouillir, tout en lançant une machine à 30 degrés et en rangeant les affaires de sport du grand.

La petite dernière vient nous réclamer un câlin : on la prend dans nos bras tout en retournant les steaks hachés et en allant vérifier les devoirs du premier. On répare également le bras d’une poupée, tout en pliant 24 culottes petit bateau.

Et c’est au moment où, vidant le lave vaisselle d’une main, faisant couler le bain des enfants d’une autre, et vérifiant le stock de yaourts, que le mâle s’approche.

« Ah beh je vois que tu t’en sors très bien. T’as besoin d’aide? » (Notez que la dernière partie de la phrase se produit dans le meilleur des cas, soyons honnêtes, car la plupart du temps il repart s’asseoir aussi sec pour feuilleter le programme télé)

« Mets la table ça m’aidera ! »

Bizarrement on répond d’un ton sec (on se demande bien pourquoi) et ça ne plait pas à monsieur.

« Tu pourrais être un peu plus aimable quand même » (manquerait plus que ça !)

Sur cette altercation, on passe à table.

Notre estomac prend finalement le dessus sur notre rancoeur et on affiche presque un sourire (j’ai dit « presque », faut pas pousser non plus)

Mais c’est sans compter sur chéri pour nous sortir sur un ton glorieux :  « au fait, t’as vu, je T’ai sorti la poubelle .. »

(comme si la poubelle nous appartenait et qu’il nous avait fait une faveur énormissime digne des plus grosses négociations commerciales entre l’import-export international)

Là c’est le ponpon ! Impossible d’intèrioriser une seconde de plus, déjà on s’estime heureuse de s’être retenue de lui envoyer notre verre d’eau à la tronche, mais on ne peut réprimander un :« PAUV’ TYPE ! »

« Quoi ? Qu’est ce qu’il y a ENCORE ? » l’animal semble ne pas comprendre.

« Tu veux que je te fasse un dessin, Monsieur De la glandouille Du J’en-fous-pas-une ? »

« Oh la ! Ca va pas de gueuler comme ça ? T’as tes règles ou quoi ? »

A cet instant précis, on se dit qu’on aurait dû virer lesbienne, la vie serait plus simple.

« Dis maman, c’est quoi les règles ? » nous interroge une petite voix, la bouche pleine de pâtes.

« Demande à ton père, il doit bien avoir cette définition dans ses mots croisés .. hein, chéri ? »

truffaut-flower-party-jardin-jardinerie-magasin-diy-tuto-brico-deco-plantes-fleur-cadeau-creation-lydie

photo @modaliza photographe

Publicités

5 thoughts on “t’as tes règles ou quoi ?”

  1. Ahhhhhh c’est si bien écrit que je me suis fait la scène en tête et que je m’y suis retrouvée lol en remplaçant les mots croisés par le pc , et un peu moins exagéré quoi que!? Je veille donc à ne pas habituer mon fils à un roomservice h24 lol 🙂

    J'aime

    1. Oui mais il faut croire que chez le mâle il y a un genre d’instinct de la glandouille … voire un gène 😉 Les scientifiques ne vont pas tarder à le découvrir je pense 😉
      Merci pour ton commentaire ❤

      J'aime

  2. Je ne sais pas comment tu as fait pour garder un tant soit peu de calme, c’est le genre de chose qui me fait voir tout rouge. Et c’est pour ça que je me sens bien toute seule chez moi ^^

    J'aime

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s